La résilience : Définition et principes


Du matériau au courage

La résilience est la caractéristique mécanique définissant la résistance aux chocs d’un matériau. La résilience des métaux, qui varie avec la température, est déterminée en provoquant la rupture par choc.

Source : Dictionnaire Larousse

Cette capacité de résistance à un choc est transposée en psychologie à la capacité de rebondir après un choc émotionnel traumatique.

rebondir après un choc traumatique

rebondir après un choc traumatique

Ce choc traumatique est une perte de quelque chose ou de quelqu’un, un bouleversement dans sa vie. La résilience est la faculté à continuer de vivre, à construire une nouvelle vie et à œuvrer vers le futur.

C’est une partie du processus de deuil, après un évènement qui vous touche profondément.

La perte de sa santé en devenant handicapé, de son emploi, d’un conjoint ou d’un enfant, un exil dans un pays étranger, une catastrophe naturelle ou une guerre qui a détruit votre habitat, etc. sont, tous, des exemples de traumatismes.

Face à cela, réagir, rebondir, se projeter dans l’avenir, tout recommencer à zéro, sont des mots qui donnent une idée de ce qu’est la résilience.

résilience

résilience

Décryptons les 4 principes pour comprendre la résilience

1 La résilience dépend de l’individu

La personnalité de chacun conditionne le démarrage et la durée de la résilience.

Ses valeurs, son éducation, sa culture vont favoriser ou retarder son application.

Les plus résilients sont motivés et veulent « s’en sortir ». Ils refusent de se laisser aller au désespoir.
Ils sont actifs, courageux, persévérants, positifs, voient dans les difficultés une opportunité de changements, d’amélioration de leur situation.

vivre à Shangaï

vivre à Shangaï ? …

2 La résilience dépend de l’environnement

Le changement de situation après un choc traumatique implique que son environnement a changé, famille, travail, santé, pays, etc.

La résilience se construit grâce à un changement pour un environnement plus protecteur, qui permet de souffler après la crise.

L’entourage avec qui il est possible de partager ses souffrances, qui comprend et qui aide matériellement et moralement participe de la résilience.

3 Se protéger

Se protéger et se sentir protégé, obtenir une écoute bienveillante, permet d’évacuer, tant bien que mal, ses émotions négatives.

L’absence de jugement des autres sur sa situation va faciliter sa résilience, sa reconstruction d’un avenir.

L’aide et l’entraide éviter de déprimer, de se replier sur soi. Elles apportent un sentiment de partage, font ressortir le traumatisme pour le combattre ensemble et construire à plusieurs une nouvelle tranche de vie.

nature avec des arbres

… ou en pleine nature ?

4 S’autoriser

Pour aller de l’avant, il faut accepter la situation et définir les alternatives avant de choisir celle qui semble le mieux convenir. Il faut être positif et voir le bon côté des choses, même s’il est, souvent, après un choc traumatique, difficile à trouver.

Pour éviter la culpabilité, le repli sur soi, le sentiment qu’une autre volonté vous domine, vous enfonce dans le malheur, le sens de la responsabilité aide à imaginer, pour soi et pour les autres, des solutions et leurs mises en œuvre.

Par exemple, un remariage, un nouvel enfant, un nouvel emploi, un nouveau pays, un nouvel habitat.

La résilience permet d’aborder plus concrètement et avec force de caractère et de maîtriser tous les changements rencontrés dans son rebond avec un évènement traumatique.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :

En complément :

Entretien d’embauche : Les nouvelles questions pièges liées à la pandémie
Travailleurs handicapés : Pourquoi une entreprise a intérêt de les recruter
Pourquoi le français est une langue difficile pour les étrangers

Le traumatisme du chômage
Ex-chef d’entreprise : 8 conseils pour rassurer le recruteur
Licenciement économique : Comment dresser la liste des salariés concernés

CLIQUEZ ICI POUR VISITER NOS ANNUAIRES DE L’EMPLOI

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Emploi : 5 conseils majeurs pour votre profil LinkedIn


Recherche d’emploi : 5 Conseils pour votre profil LinkedIn

Quand vous êtes en recherche d’emploi, LinkedIn s’avère un outil très intéressant pour vous montrer sous votre meilleur jour. Pourquoi ? Parce que LinkedIn est LE réseau social préféré des chasseurs de têtes et autre recruteurs.

Votre plus belle photo

Avec une photo sur votre profil LinkedIn, vous multipliez par sept vos chances d’être vu. C’est, d’ailleurs, un des critères de recherche.

votre plus belle photoMême un recruteur « classique » s’y met, quand il reçoit une candidature prometteuse. Il veut en savoir plus et voir à qui il a affaire. Cela commence par la photo. Il veut éviter une surprise lors de la première rencontre, en face-à-face ou en visio.

Mettez donc une photo professionnelle, récente pour éviter de vous faire recaler pour avoir tenté de camoufler vos rides, vos cheveux grisonnants ou calvitie ou vos lunettes.
Une apparence sereine, habillé comme pour aller au travail est la meilleure image visuelle que vous pouvez donner.

Votre usage actif du réseau

Il est à remarquer que celles et ceux qui commentent, relaient, ou surtout écrivent des articles, même avec une fréquence espacée, donnent une image de créativité, ou, tout au moins, d’activité sur le réseau.

recherche d'emploi LinkedIn

recherche d’emploi : une fonctionnalité de LinkedIn

S’inscrire pour « être sur LinkedIn » sans y être actif, c’est comme être dans l’annuaire téléphonique en espérant, qu’un jour, quelqu’un vous appellera. Faire un « coucou », de temps en temps, montre votre participation active en traitant d’un sujet de votre choix, de préférence professionnel.

Élargissez vos contacts

Vos contacts doivent être qualifiés, c’est-à-dire, que vous répondu à une demande ou demandé à une personne de devenir votre contact. La demande standard est neutre. En ajoutant un message personnalisé, vous ajoutez un intérêt pour votre contact à vous répondre.

La qualité prime sur la quantité. Plus de 1000 contacts montre un intérêt moindre que 200 contacts qui vous suivent ou que vous suivez.

Communiquez votre CV

Outre la possibilité de télécharger son CV, le dernier, celui qui est à jour, plusieurs rubriques sont intéressantes à ajouter au profil de base.

C’est le cas, notamment de votre présentation, en quelques lignes. Vous pouvez y indiquer votre projet professionnel, ce que vous proposez à un futur employeur.

Vos compétences également, surtout si elles sont confirmées par plusieurs de vos contacts, sont un plus dans votre profil.

recommandations profil Philippe Garin sur LinkedIn

recommandations profil Philippe Garin

Complétez votre CV

Les recommandations reçues font toujours un effet positif, surtout si elles portent sur votre personnalité, autant que sur vos compétences.

Prenez soin de supprimer tous les éléments non professionnels, les ambigüités ou un mauvais français.

Inutile également de mettre toute votre carrière, ou de noyer le lecteur par des informations qu’il pourra obtenir en vous interrogeant. Pour estimer la quantité d’informations à donner sur votre profil LinkedIn, rappelez-vous que, dans un CV aussi, vous êtes limité.

Soyez cohérent et faites en sorte que CV et profil soient identiques ou très proches..

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :

En complément :

5 astuces pour attirer les recruteurs sur votre profil LinkedIn
Un blog ? Pourquoi faire
Recrutement : 15 pistes pour trouver les talents

4 bonnes raisons d’utiliser les réseaux sociaux dans sa recherche d’emploi
Emploi : Avoir un beau profil sur les réseaux sociaux
Le sourcing dans le recrutement 2.0

CLIQUEZ ICI POUR VISITER NOS ANNUAIRES DE L’EMPLOI

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Le Projet de Transition Professionnelle : Mode d’emploi


Comment se former grâce au Projet de Transition Professionnelle

Depuis le 1er janvier 2019, le Projet de Transition Professionnelle remplace le CIF, Congé Individuel de Formation.

Le Projet de Transition Professionnelle est une modalité particulière de mobilisation du compte personnel de formation, permettant aux salariés souhaitant changer de métier ou de profession de financer des formations certifiantes en lien avec leur projet.

mon compte formationCe dispositif permet la prise en charge du prix de la formation et le maintien d’une rémunération pendant la durée de l’action de formation, cependant l’accord de financement n’est pas acquis et dépend du budget alloué.

Pour qui ?

Conformément au décret n° 2018-1332 du 28 décembre 2018, les demandeurs doivent :

  • Être en CDI et non concerné par une décision de rupture de contrat de travail au moment de la demande, justifier d’une ancienneté d’au moins 24 mois consécutifs ou non, en qualité de salarié, dont 12 mois dans l’entreprise actuelle.
  • Ou être en CDD au moment de la demande, justifier d’une ancienneté d’au moins 24 mois consécutifs ou non, en CDD au cours des 12 derniers mois.
    Vous devez toujours être en poste au moment du dépôt de la demande de financement auprès d’une Association Transition Pro. La formation doit commencer au maximum 6 mois après la fin de votre contrat.
  • Ou être titulaire d’un contrat de travail conclu avec une entreprise de travail temporaire, justifiant d’une ancienneté de 1600 heures travaillées dont 600 heures dans l’entreprise de travail temporaire.

Conditions préalables

  1. La cohérence du Projet de Transition Professionnelle destinée à permettre de changer de métier ou de profession
  2. La pertinence du parcours de formation et des modalités de financement envisagées à l’issue du bilan de positionnement préalable
  3. Les perspectives d’emploi à l’issue de l’action de formation, notamment dans la région.

transition pro

Demander à qui ?

Si vous êtes en CDI, vous devez obligatoirement demander une autorisation d’absence à votre employeur préalablement à toute autre démarche.

Les dossiers sont à déposer auprès de l’Association Transitions Pro de votre région, soit de votre résidence principale, soit de votre lieu de travail.

L’association Transitions Pro vérifie que vous remplissez les conditions d’éligibilité.
Notamment la formation doit être :

  • certifiante
  • éligible au Compte Personnel de Formation
  • inscrite au RNCP, Répertoire national des certifications professionnelles ou inscrite au RSCH  Répertoire spécifique des certifications et habilitations

L’association Transitions Pro évalue la prise en charge de votre rémunération pendant le temps de la formation et éventuellement des frais annexes, ainsi que le prix de la formation, non couvert par les droits CPF dont vous disposez sur votre compte.

La Caisse des dépôts procédera à la mobilisation des droits inscrits sur votre CPF.

Transitions Pro présentera le dossier à la Commission Paritaire Interrégionale (CPIR). Pour connaître les modalités d’envoi du dossier, les délais de dépôts et les conditions de la prise en charge financière, les salariés doivent contacter l’organisme Transitions Pro de leur région.

Sources : moncompteformation.gouv.fr et Transition Pro

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :

En complément :

Le Compte d’Engagement Citoyen ou CEC : C’est quoi
Critère d’embauche : L’orthographe
Financer sa reconversion

Reconversion : Les étapes
Se reconvertir ? Pourquoi ? Analyse de vos motivations
8 étapes pour s’orienter professionnellement

CLIQUEZ ICI POUR VISITER NOS ANNUAIRES DE L’EMPLOI

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

4 conseils pratiques pour réussir sa période d’essai


4 conseils pratiques pour réussir sa période d’essai

Période tous les dangers, la période d’essai peut capoter, si vous vous y prenez mal.

Il existe de nombreux pièges où les croyances que vous avez peuvent vous desservir durant cette période que vous souhaitez réussir, c’est-à-dire aller jusque sa fin et confirmer votre embauche.

période d'essaiLa ponctualité

C’est tout bête. Soyez à l’heure, tant pour arriver sur votre lieu de travail qu’au moment des pauses ou à la fin de votre journée.

Bien sûr, il est tentant de montrer son zèle en adoptant les horaires des collègues voir celles de votre chef. Seulement, la fatigue durant la période d’essai est plus grande que la fatigue quand on a attrapé la routine.

Soyez souple aussi. Si un coup de collier est nécessaire pour une action commune, prenez alors vos responsabilités.
Si le dépassement d’horaires est la règle, à vous de voir si vous l’acceptez ou si votre intérêt est d’interrompre la période d’essai.

Prendre le rythme

Les automatismes viennent avec le temps.

prendre le rythme

prendre le rythme

Vous découvrez de nouvelles façons de faire, des logiciels, un environnement de travail. Tout cela contribue à vous prendre du temps avant d’être aussi opérationnel (le) que les collègues.

Discutez avec les autres, posez-leur des questions, demandez leur aide.
Se faire aider pour acquérir plus vite les connaissances indispensables pour devenir plus efficace.

Restez, cependant, mesuré (e), car vous risquez de ralentir le travail des autres et de trop les déranger. Profitez des moments de leurs pauses où ils sont plus au calme pour vous répondre ; si vous pouvez attendre.

Faites-vous bien voir

Le partage d’opinion et l’expression de son point de vue impliquent de connaître la situation dont il est question.

Laissez les autres lancer la conversation et participez-y en posant des questions, plutôt en donnant votre opinion, surtout si elle est en contradiction avec ce que vous entendez.

Mieux vaut faire profil bas, du moins, durant la période d’essai et ainsi éviter des conflits inutiles.

conversation entre collègues

Attendez avant les remises en question

Il est probable que vous ferez la comparaison entre votre précédent travail et le nouveau.

Si prendre l’initiative de proposer des changements est souvent bien vu de la hiérarchie, le contraire l’est tout autant. L’opposition existe déjà, elle est encore plus forte quand c’est le (la) dernier (ère) arrivé (e) qui en est le point de départ.

La remise en cause doit se faire à bon escient, avec un degré d’acceptation élevé. A vous de trouver les arguments qui touchent ou attendez la fin de votre période d’essai pour le faire.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :

En complément :

Les 100 jours de la période d’essai réelle
Période d’essai : Les débuts comme chef de service
Malade pendant la période d’essai : Conséquence

Management : L’entretien d’intégration
Comment présenter un avantage ou un inconvénient
Premier emploi : Adaptation impérative

CLIQUEZ ICI POUR VISITER NOS ANNUAIRES DE L’EMPLOI

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

8 étapes pour s’orienter professionnellement


S’orienter professionnellement en huit étapes

Le chemin vers l’emploi passe parfois par un changement d’orientation, au début, au milieu ou à la fin de sa carrière. Jeunes diplômés, chômeurs, ou simple envie de faire autre chose.

Il est alors temps de se poser les bonnes questions pour s’orienter correctement.

A Confronter ses caractéristiques personnelles à celles du métier

Suis-je en mesure d’exercer ce métier ?

choisir un métier Yalc'had Skoazell

Choisir un métier

B Chercher de l’information sur le marché du travail et de la formation

Est-ce que je connais les débouchés ?

C Trouver des pistes de métier diversifiées

Dans quels nouveaux métiers puis-je me projeter ?

job_index

D Prioriser des pistes de métier

Quel est le métier que je préfère ?

E Expliciter son expérience, ses choix et son projet professionnel

Suis-je capable d’expliquer mon projet et d’argumenter mes choix ?

F Mettre en œuvre et adapter mon plan d’actions

Est-ce que je connais les étapes pour réaliser mon projet ?

Gestion de projet : diagramme de Gant

Gestion de projet : diagramme de Gant

G Identifier dans son environnement les soutiens à son projet

Mon entourage soutient-il mes choix ?

H Activer et élargir son réseau

Comment faire jouer mes relations ?

Source : Pôle emploi

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :

En complément :

Orientation professionnelle : Les classements de métiers
Reconversion : Les étapes
Le Conseil en Évolution Professionnelle : Les 8 questions fondamentales

Les 5 types de risques dans un projet pro ou perso
Changement : Dix conseils pratiques pour en gérer la conduite
Communication : La notion de filtre dans la déperdition d’information

CLIQUEZ ICI POUR VISITER NOS ANNUAIRES DE L’EMPLOI

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Les modalités de suivi et d’accompagnement des demandeurs d’emploi


Comment les demandeurs d’emploi sont accompagnés

Les modalités de suivi et d’accompagnement des demandeurs d’emploi dépendent du degré de difficultés rencontrées par ces derniers.

Pour faire simple, plus vous êtes autonome et moins vous êtes suivi.

Attention ! Jamais, dans les statuts de Pôle emploi figure la recherche d’un emploi à votre place. Par contre, plusieurs prestations sont proposées pour vous faciliter la recherche.

Chaque conseillère et conseiller de Pôle emploi dispose d’un nombre plus ou moins important de demandeurs d’emploi à accompagner. Il dépend, justement des modalités de suivi et d’accompagnement suivants :

services proposés par Cap emploi 77

services proposés par Cap emploi 77

Suivi

Cette modalité de suivi s’adresse aux demandeurs d’emploi les plus proches du marché de l’emploi et dont l’autonomie dans la recherche d’emploi est la plus grande, avec une supervision par le conseiller référent de la recherche d‘emploi et de la transmission d’offres au demandeur.

Guidé

Les modalités d’accompagnement s’adressent aux demandeurs d’emploi qui nécessitent d’être appuyés par leur conseiller référent dans la recherche d’emploi, notamment à travers des contacts dont la nature et la fréquence sont personnalisées.

Renforcé

Cette modalité s’adresse aux demandeurs d’emploi qui ont besoin d’être fortement accompagnés par leur conseiller référent dans leur trajectoire de retour à l’emploi, notamment à travers des contacts dont le rythme et le contenu répondent au besoin du demandeur d’emploi.
Pour mettre en œuvre cet accompagnement, le conseiller a recours à l’ensemble de l’offre de service.

Pour en savoir plus, adressez-vous directement à votre conseillère ou conseiller qui vous suit.

Source : Pôle emploi

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :

En complément :

Les catégories administratives des demandeurs d’emploi pour le Pôle Emploi
Jeune au chômage : Le PACEA ou Parcours contractualisé d’accompagnement vers l’emploi et l’autonomie
Chômage : Sanctions plus dures pour ceux qui ne respectent pas les règles

Stagnation dans sa recherche d’emploi : se remettre en question
Chômeurs, un traitement inégal par Pôle emploi
Le Titre Emploi Service Entreprise ou Tese pour simplifier les formalités d’embauche et de gestion

CLIQUEZ ICI POUR VISITER NOS ANNUAIRES DE L’EMPLOI

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Deuxième entretien d’embauche : Se préparer pour réussir


Quelles questions préparer pour une seconde entrevue de recrutement ?

Vous étiez préparé pour le premier entretien d’embauche et vous avez franchi le cap : Vous êtes sélectionné (e) pour passer un second entretien.

Vous pensiez avoir tout dit et avoir tout appris durant la première entrevue.
Que va-t-il falloir ajouter cette fois-ci ?

1 Vos interlocuteurs

Si l’interlocuteur principal, voire unique, rencontré lors du premier rendez-vous, est issu du milieu des Ressources Humaines, il sera peut-être absent au second.

deuxième entretien d'embaucheCe qui est sûr, c’est la présence de votre futur chef. Celui ou celle avec qui vous allez travailler, qui va vous confier vos missions et superviser votre travail.

Son objectif principal sera de vous imaginer dans son équipe et estimer la réussite de votre intégration potentielle.

Ses questions vont aussi porter sur vos savoir-faire, source initiale du besoin qui a conduit au lancement du recrutement.

De votre côté, repassez-vous le déroulé du dernier entretien pour trouver de nouvelles questions.

2 Vos questions

Même si vous pensez avoir fait le tour des questions durant la première interview, certains sujets méritent d’être éclaircis. Tout flou ou mauvaise compréhension doit s’effacer et vos questions porteront, en partie, sur les sujets déjà traités.

des questions pour nousD’autres questions seront nouvelles.
Voici un échantillon de 10 sujets de questions pour un deuxième entretien d’embauche :

  1. La culture de l’entreprise
  2. La stratégie globale de l’entreprise
  3. Les objectifs à court et moyen terme
  4. La structure de votre future équipe
  5. Les personnalités de vos principaux contacts dans l’entreprise : collègues, supérieurs, collaborateurs
  6. Le périmètre d’autonomie du poste
  7. Les conditions d’accueil et d’intégration
  8. Le contenu du contrat de travail
  9. Les conditions de travail
  10. La protection sociale

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :

En complément :

Les signes encourageants dans un entretien d’embauche
Candidature : Quelles sont vos motivations
Management : Comment évaluer l’intégration d’un nouveau salarié

Le Pourquoi de certaines questions en entretien d’embauche
Contrat de travail : Les droits et obligations
Se sentir bien en entreprise : Les 7 critères

CLIQUEZ ICI POUR VISITER NOS ANNUAIRES DE L’EMPLOI

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Muse, inspire-moi !


Allo lecteur, que souhaites-tu lire ?

Après plus de 2400 articles dont environ 650 sur l’Emploi, 700 sur le Management et 200 sur la Communication, il y a de quoi manquer l’inspiration.
C’est le cas en ce moment.

C’est pourquoi, je lance un appel à toute suggestion d’articles.
Indiquez-moi les sujets qui vous intéressent et qui sont susceptibles de figurer dans ce blog.

Voici les thèmes abordés parmi les 3 catégories :

EMPLOI

Du départ de l’entreprise à l’intégration dans la prochaine, tout pour (re)trouver un emploi.

emploi job

A. Préparer sa recherche d’emploi

B. Une recherche active

C. En poste

MANAGEMENT

Du l’accueil en entreprise au départ de celle-ci, tout dans le monde du travail.

Management

A. Généralités sur l’entreprise et le management

B. Le travail organisé et efficace

C. Superviser et aviser

COMMUNICATION

Parce que nous communiquons, tout le temps.

communication

A Généralités sur la Communication

B La Communication professionnelle

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Laissez un commentaire ou envoyez-moi vos suggestions : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :

En complément : Les deux derniers articles de chaque catégorie

Recherche d’emploi : 6 questions indispensables à poser en entretien de réseau
Recruteur : 5 questions indispensables à poser aux candidats

Les clés de la réussite selon Steve Jobs
Licenciement : 20 signes qui vous alertent

Agression verbale 2/2 : Les Accords Toltèques
Agression verbale 1/2 : CNV Communication non Violente

CLIQUEZ ICI POUR VISITER NOS ANNUAIRES DE L’EMPLOI

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Prétentions salariales : Quoi répondre en entretien d’embauche


Comment estimer ses prétentions salariales pour répondre en entretien d’embauche

Quand vous êtes dans une période de chômage, vous êtes déjà satisfait (e) d’avoir réussi à décrocher un entretien d’embauche.

Débutant sur le marché de l’emploi ou après une reconversion, la question des prétentions salariales génère toujours un moment de stress.

évolution du salaire net annuel moyen entre 1995 et 2015Vous pensez que c’est une question piège, alors qu’elle est tout à fait dans l’ordre des choses.

Bien sûr, le recruteur connaît la tranche de revenus que l’entreprise est prête à verser, cependant c’est rarement le cas pour le (la) candidat (e).

Plus facile pour un poste similaire

Quand vous êtes à la recherche d’un emploi identique ou équivalent à celui que vous avez quitté ou que vous allez quitter, le futur salaire est vraisemblablement le même, à peu de chose près.

Ce qui peut faire la différence, c’est l’ampleur du poste, le niveau de responsabilité, la zone géographique ou la gamme de produits, ou encore la clientèle. Tous ces paramètres diffèrent d’une entreprise à une autre, même entre concurrents.

Tenez-en compte, ou pas, pour annoncer un montant.

Soyez également prêt (e) à montrer votre dernier bulletin de salaire, en cas de demande du recruteur, qui veut savoir si vous avez menti sur vos revenus précédents.

Un simple coup de téléphone à votre ancien employeur permettrait de découvrir le pot-aux-roses.

Les offres d’emploi

S’il est vrai que nombre d’offres d’emploi sont avares d’information sur le salaire, nombre d’entre elles donnent des fourchettes de salaires.

Les offres d’emploi sont donc d’excellentes sources d’estimation d’un salaire pour son prochain poste.

panneau offre d'emploiElles donnent aussi des indications sur les avantages en nature et autres avantages, comme la présence de tickets restaurant, d’une mutuelle, de primes diverses, sans compter une participation aux résultats, au téléphone ou voiture de fonction pour certains.

Tous les revenus sont non imposables. Il convient donc d’en tenir compte dans le calcul de vos prétentions.

Attention : dans les offres d’emploi, c’est le salaire brut annuel qui est annoncé. Pensez à calculer le salaire net en retirant environ 20%, et en divisant par 12 ou 13, voire plus selon la présence d’une 13ème mois, ou plus.

Recoupez vos sources d’informations

Plus vous aurez d’informations d’origines différentes et mieux vous cernerez votre prochain salaire.

Les journaux en ligne, des sites spécialisés dans la récolte de salaires par sondage, ainsi que les sites d’emploi, appelés aussi jobboards, fournissent des grilles de salaires, sur la base des offres, et aussi sur la base de déclarations de salaire des internautes.

Attention, ces grilles sont souvent surévaluées. D’abord, parce qu’un salaire parisien est d’au moins 15% au-dessus d’un salaire provincial. Ensuite, parce que ceux qui ont des salaires inférieurs à la moyenne préfèrent s’abstenir d’indiquer leur vrai salaire, de crainte de se sentir sous-évalués.

Les réseaux sociaux

Les réseaux sociaux présentent l’avantage de permettre la mise en contact entre le candidat et les salariés ou anciens salariés de l’entreprise à qui vous voulez envoyer votre candidature en réponse à annonce ou en spontané.

réseaux sociaux linkedin devant pour l'emploipanneau offre d'emploiGénéralement, la fourchette des salaires et les avantages ajoutés sont donnés par les personnes contactées, après plus de moins d’échanges.

En recoupant les informations de plusieurs salariés ou anciens salariés, vous pouvez conforter votre idée de salaire à l’embauche.

Les conventions collectives

Souvent oubliées, les conventions collectives donnent des indications sur les salaires minimum selon la classification des métiers dans la branche.

Bien entendu, votre entreprise-cible peut déroger à la règle. Au moins, vous aurez une base de négociation sous la main pour montrer que vous vous êtes renseigné (e) et que l’entreprise devrait revoir sa proposition. A l’inverse, connaissant le salaire minimum et en croisant vos informations de diverses sources, vous serez favorablement surpris (e) ou conforté (e) dans votre estimation.

Il arrive que des groupes ou de grandes entreprises définissent leurs propres grilles de salaire. C’est le cas des administrations aussi.

Vos « plus »

Vos points forts ou la tension sur le marché de votre métier peuvent influencer sur les prétentions salariales.

Un métier rare, des compétences supplémentaires, la motivation et l’engagement vont vous permettre de négocier à la hausse vos revenus.

Ni sous-estimation, ni surestimation

Quand vous avez confiance en vous, vous avez tendance à demander le haut de la fourchette, voire au-delà.

Quand vous craignez d’être trop bien payé, c’est l’inverse, vous risquez d’avoir des prétentions trop basses pour votre valeur sur le marché de l’emploi. C’est le cas, notamment des seniors, qui craignent un refus.

bulletin de salaire à la loupeC’est pourquoi, mieux vous aurez estimé vos prétentions, plus vous serez à l’aise pour donner un chiffre ou une fourchette.

Attention, les recruteurs entendent toujours le montant le plus bas de votre fourchette et deviennent sourds à votre chiffre le plus haut.

Donnez plutôt un seul montant, celui que vous estimez correct pour le travail que vous aurez à fournir et pour les responsabilités du poste.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :

En complément :

Changer d’emploi pour un revenu inférieur ?
Offre d’emploi : Les exigences et les souhaits dans les annonces
Candidat : 8 Critères pour choisir votre cabinet de recrutement

Emploi : Internet pour se renseigner sur l’entreprise, mode d’emploi
Réussir un entretien d’embauche en 21 conseils
20 atouts à mettre en avant dans une candidature ou liste 8 de points forts

LES ANNUAIRES DE L’EMPLOI

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Candidat : 8 Critères pour choisir votre cabinet de recrutement


Faire appel à un cabinet de recrutement dans sa recherche d’emploi

Dans une recherche d’emploi, le candidat va employer tous les moyens pour (re)trouver un emploi qui lui convient. Du moins, c’est la théorie.

Dans la pratique, TOUS les moyens sont rarement utilisés. La plupart du temps, faute de les connaître ou d’accepter de les mettre en oeuvre.

Parmi ces moyens, faire appel à un cabinet spécialisé dans le recrutement est beaucoup utilisé par les entreprises et très peu par les candidats.
Et encore ! Ce contact est souvent la conséquence de la publication d’une offre d’emploi par le cabinet.

recrutement cv à la loupePourtant, une candidature spontanée adressée à un cabinet de recrutement, bien que différence d’une candidature spontanée adressée directement à une entreprise, permet de multiplier ses chances d’être recruté (e).

Le cabinet de recrutement va pour permettre

  • De connaître les offres d’emploi avant qu’elles soient publiées.
    La publication est payante et le cabinet a tout intérêt à s’en passer s’il a déjà un candidat adéquat pour l’offre qu’il vient de recevoir
  • De vous faire connaître et mettre en relation avec leurs réseaux. En effet, un bon cabinet dispose d’un carnet d’adresses largement plus étoffé que le vôtre et peut vous en faire bénéficier, parfois même sans vous en parler directement.
  • De vous faire part du besoin de ses clients avant même que ceux-ci aient envisagé un recrutement. Ils font votre candidature spontanée à votre place, du moins en partie.

Comment choisir son cabinet RH

D’abord, si vous pouvez en choisir plusieurs, gardez à l’esprit qu’ils peuvent avoir les mêmes clients. S’ils s’en rendent compte, ils peuvent apprécier modérément que vous fassiez aussi appel à leur concurrence.

criteres_reputationVoici quelques critères pour faire votre choix :

1. L’image du cabinet

L’e-réputation et la réputation tout court du cabinet est importante. Une bonne presse, une image positive est nettement plus attirante.

2. La pérennité du cabinet

Bien que ce critère soit subjectif, un cabinet bien établi dans la place depuis longtemps est, a priori, plus compétent, qu’un cabinet susceptible de disparaître à tout moment, faute d’avoir une base solide de clients.

3. Les clients du cabinet

Un bon cabinet va s’appuyer sur ses clients les plus fidèles et les plus prestigieux pour montrer son savoir-faire. Ils approuvent leurs relations durables et les succès de leurs recrutement en acceptant de servir de servir la promotion du cabinet.

secteurs pro4. Les spécialités du cabinet

Rares sont les cabinets spécialistes en tout. Un cabinet spécialisé dans quelques domaines professionnels est un atout pour le candidat qui cherche dans ces domaines.
Les recruteurs du cabinet ont appris le vocabulaire des métiers et les profils types, ce qui leur procure une attention plus axée sur ce qui différencie un (e) candidat (e) d’un (e) autre.

5. Les postes proposés

Le nombre d’offres d’emploi est un critère. Là encore, il faut savoir regarder la fréquence et le nombre de nouvelles offres. Plus ces chiffres sont élevés et plus le cabinet RH a de succès.

A contrario, plus le nombre d’annonces de plusieurs mois est fort et moins le cabinet trouve de profils pour ses clients.
Certains cabinets vont même jusqu’à laisser des offres pourvues ou à en créer de fausses pour augmenter artificiellement le nombre total d’offres.

écouter voir sourire

qualités d’un expert en recrutement

6. Les recruteurs du cabinet

Là encore, plus le nombre de recruteurs travaillant pour le cabinet de recrutement est important et meilleur est le service rendu aux entreprises et aux candidats.

Plus que la quantité, c’est la qualité des recruteurs et leur degré d’expertise qui est important. Il est donc intéressant d’en savoir plus sur eux.

7. Le professionnalisme des recruteurs

Un chargé de recrutement dans un cabinet RH est un professionnel qui passe tout son temps de travail a mené les recrutements d’un bout à l’autre du processus : de la prise de contact avec l’entreprise pour découvrir son besoin à la signature ou à la fin de la période d’essai du (de la) candidat (e) embauché (e).

C’est du moins, ce que vous devez vérifier pour choisir votre cabinet.

accord signé8 La prise en charge

L’organisation, l’implication et la communication du recruteur vis-à-vis de son travail et de ses relations avec le candidat sont aussi des critères de votre choix.
Si vous ressentez de la déception sur la manière dont votre demande est prise en charge, si vous vous sentez mal à l’aise, cela peut provenir autant de vous que du recruteur du cabinet.

Enfin, si le cabinet vous demande de payer tout ou partie de ses prestations, c’est généralement qu’il manque d’argent, alors que ses ressources financières proviennent des clients.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :

En complément :

Le coût d’un recrutement et de l’intégration
Recrutement : Palmarès des moyens les plus utilisés par les employeurs
Le chargé de recrutement veut vous imposer

Facteurs Critères Mesure de la Qualité
Emploi : Pourquoi une entreprise recrute
Prise de décision : Comment est-elle prise ?

CLIQUEZ ICI POUR VISITER NOS ANNUAIRES DE L’EMPLOI

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Entretien d’embauche : Les nouvelles questions pièges liées à la pandémie


Quand la pandémie provoque de nouvelles questions pièges en entretien d’embauche

2019 L’apparition du corona-virus, appelé COVID-19 s’est répandu dans une pandémie mondiale qui a touché tous les pays et toutes les populations.

L’activité économique a été stoppée ou freinée selon les périodes de l’année depuis 2020.
L’impact sur le travail et la recherche d’emploi a modifié les règles : Déplacements en baisse et télétravail en hausse, entre autres.

Comment bien porter un masqueDe nouvelles questions sont posées durant les entretiens d’embauche. A prendre avec précaution pour répondre correctement.

Comment allez-vous ?

Là où il y avait une banale formule de bienvenue se trouve maintenant une première question piège.

La question de la santé est réservée à la médecine du travail. Cependant, les conséquences sur votre état psychique est le sujet de cette question.

rue déserte pendant le confinementLe recruteur souhaite savoir si vous avez surmonté l’alternance de peur et d’espoir, de confinement et de couvre-feu.

Votre réponse doit montrer que tout va bien, que vous êtes prêt (e) à retourner à l’emploi, tourné (e) vers l’avenir et les nouvelles tâches qui vous attendent.

Pour quelle(s) raison(s) cherchez-vous un emploi ?

Vous pouvez avoir été en recherche d’emploi avant le début de la pandémie.
Dans ce cas, la baisse des recrutements vous a compliqué la recherche. Il est facile d’expliquer pourquoi nous êtes toujours en recherche.

Si vous avez perdu votre emploi durant la crise, parce que votre entreprise a dû se résoudre à vous licencier, alors il est facile de comprendre que vous ayez démarré une nouvelle recherche d’emploi.

perte d'emploi restaurationPlus difficile à motiver est votre départ ou envie de quitter votre employeur actuel.

Est-ce par crainte et anticipation de la perte de votre emploi ou un besoin de changer de mode de management ou d’activité, ou encore de progresser et de développer responsabilités et compétences ?

Dans ce dernier cas, le recruteur cherchera à savoir si votre candidature est liée à la crise sanitaire ou a pour motivation une de celles qui existaient déjà avant la pandémie.

Qu’avez-vous fait durant les confinements ?

En dehors de la première et de la deuxième ligne de front face à la pandémie, nous sommes tous resté chez nous durant les confinements.
Par contre, nos occupations durant ces périodes sont propres à chacun de nous.

Entre un farniente imposé devant la télé ou les jeux de société en famille, le bricolage et le rangement de son logis, ou encore des heures passées à se former en ligne, ou même le sport dans sa chambre ou son salon, le choix des occupations est très large.

rameur chez soi ou dehorsD’autres se sont occupés de l’éducation des enfants alors que certains se sont enfermés pour éviter pleurs et cris en plus de la promiscuité durable.

Le nombre de divorces a augmenté, ainsi que les dépressions et autres symptômes de mal-être.

Votre résistance au stress a été mise à rude épreuve. Votre sens de l’organisation et du dialogue ont fait toute la différence.

Ce sont vos capacités et vos ressources que veut découvrir le recruteur, à l’épreuve du feu.

Qu’avez-vous appris de cette crise sanitaire et économique ?

Vos habitudes de travail ont-elles changées durablement ? Lesquelles ?

Vous avez gardé le moral et passé la période de restrictions sanitaires sans trop vous poser de questions.

A moins que vous avez énormément réfléchi à la suite de votre carrière, avec un déménagement à la clé et un changement d’orientation.

se laver les mainsPeut-être même vous êtes-vous engagé à soutenir les soignants ou vos voisins et développé des actions pour lutter contre la crise.

Quelle que soit votre réflexion sur votre future carrière, il s’agit, pour le recruteur, de déterminer votre degré de réactivité et de résilience face à cette période difficile de pandémie.

Qu’est-ce qui vous a le plus manqué ?

De l’absence de relations avec les autres au manque de papier toilette dans les rayons, le panel de réponse à cette question est immense.

Votre première réponse va déterminer l’impression que vous donnerez au recruteur.

restaurant ToursElle portera sur la vie privée ou sur la vie professionnelle. Elle sera le révélateur de la place de l’une et de l’autre dans votre vie. Trop de l’une ou trop de l’autre et votre vie est déséquilibrée.

Il s’agit d’un état des lieux de vos valeurs prioritaires qui sont rendu plus facile à analyser par le recruteur que pendant la période qui a précédé la pandémie.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :

En complément :

Combien de temps pour faire une première impression ?
Quelles motivations dire en entretien d’embauche
Recrutement : « Parlez-moi de vous »

5 conseils efficaces pour montrer sa motivation en entretien d’embauche
Entretien d’embauche : « Pourquoi êtes-vous là ? »
Entretien d’embauche : Jamais les mêmes questions. Zut alors !

CLIQUEZ ICI POUR VISITER NOS ANNUAIRES DE L’EMPLOI

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Mail de remerciement : Pourquoi, comment


Un  mail de remerciement ? Pourquoi ?

Toujours délicat, souvent vous restez dans l’expectative, après votre entretien d’embauche, hésitant sur la suite de vos actions.

Pourtant, le processus de recrutement est toujours en cas et vous pouvez encore intervenir.

C’est là qu’intervient le mail de remerciement

Joseph_Marie_Stanislas_Becquey_Beaupré_directeur_remerciement

comment on remerciait il y a 200 ans

 

Si vous refuser le poste

Évidemment, si vous avez décidé de vous retirer de la course parce que le poste vous déplait, vous pouvez être tenté de laisser tomber carrément.

Pourtant, même si vous refusez le poste, vous pouvez transformer le contact en contact de réseau.
Quand il s’agit d’un cabinet de recrutement, c’est indispensable pour demander s’il a d’autres opportunités en cours ou qu’il se rappelle de vous pour une future offre.

refuser le posteQuand il s’agit de l’ex-futur employeur, mieux vaut attendre la fin du processus pour lui demander la même chose.

Si le poste vous intéresse toujours

Envoyer un mail de remerciement, dans les 48 heures qui suivent l’entretien, permet :

  • de remercier sincèrement du temps que le recruteur vous a accordé, sans tomber dans la flatterie
  • de rappeler que vous êtes toujours motivé (e) pour prendre le poste
  • de proposer un résumé des principales informations que vous avez retenues, voire un premier plan d’actions si vous êtes cadre
  • de faire la différence en votre faveur, en espérant que les autres candidats « oublient » de remercier

Plus court que la lettre de motivation

Inutile d’en faire trop. Vous remerciez. Vous ne refaites pas l’entretien. Faites court.
Une bonne jauge est la longueur de sa lettre de motivation qui doit plus longue que le mail de remerciement.

Évitez les fautes d ‘orthographe et un style compliqué. Faites simple.

Quand relancer le recruteur ?

Respectez le délai que le recruteur vous a donné.
Le relancer trop tôt sera vu comme de l’insistance et dérangera.

relancer défibrillateur

relancer… le coeur

La première relance sera le lendemain du délai indiqué à la fin de l’entretien de recrutement, pour demander où en est votre candidature.

Adressez votre mail de remerciement à toutes les personnes que vous avez rencontrées, même si l’entretien était par écrans interposés, ou au recruteur dont vous l’avez l’adresse mail, en demandant poliment de transmettre vos remerciements à vos interlocuteurs.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :

En complément :

Question piège du recruteur : Pourquoi vous ?
Boosteremploi : Témoignage et remerciements de Sylvie
Recrutement : Refuser un poste en se préservant

Répondre hors sujet dans un entretien d’embauche
Les 5 dernières minutes de son entretien d’embauche
Candidature : Les délais de réponse

CLIQUEZ ICI POUR VISITER NOS ANNUAIRES DE L’EMPLOI

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Réussir un entretien d’embauche en 21 conseils


21 conseils pour réussir son entretien d’embauche

Réussir son entretien d’embauche nécessite une bonne préparation.
Que ce soit pour un emploi dans le commercial, comme décrit dans l’article de Cadremploi, ou pour tout autre type d’emploi, les 21 conseils suivants sont toujours d’actualité et de bon aloi.

entretien d'embauche

  1. Bien connaître la fiche de poste
  2. Se renseigner sur l’entreprise
  3. Vous informer sur votre interlocuteur
  4. Préparer des questions
  5. Approfondir sa connaissance du secteur d’activité
  6. Vendez-moi ce stylo : se préparer aux questions pièges
  7. Soigner le premier contact lors de l’entretien
  8. Travailler le non-verbal
  9. Les soft skills évaluées lors de l’entretien
  10. Identifier le profil du recruteur
  11. Présenter son parcours de façon synthétique
  12. Illustrer son propos avec des exemples plutôt qu’être dans le déclaratif
  13. Adopter les codes du storytelling pour convaincre
  14. Montrer les résultats de vos actions
  15. Adopter un ton positif
  16. Évoquer ses valeurs en adéquation avec celles de l’entreprise
  17. Être force de proposition
  18. Poser des questions
  19. Réaffirmer son intérêt pour le poste
  20. Évoquer les prochaines étapes pour poursuivre le processus
  21. Commencer à s’impliquer dans un projet

Source : Cadremploi

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :

En complément :

Réussir son entretien d’embauche au téléphone
Entretien d’embauche par visio : Mode d’emploi
Faire une bonne impression en entretien d’embauche

Entretien d’embauche : le mode de questionnement du recruteur
Répondre hors sujet dans un entretien d’embauche
Entretien d’embauche : Jamais les mêmes questions. Zut alors !

CLIQUEZ ICI POUR VISITER NOS ANNUAIRES DE L’EMPLOI

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Les signes encourageants dans un entretien d’embauche


Les signes qui montrent que l’entretien d’embauche est positif

Ah ! Si vous pouviez lire dans les pensées des recruteurs en entretien d’embauche, que ce serait facile !

Vous pourriez savoir si le recruteur a lu votre CV, votre lettre de candidature.
Vous sauriez quelle première impression vous avez fait.
Vous connaîtriez les questions qu’il se pose à votre sujet, s’il arrive en entretien avec un préjugé favorable ou défavorable.

Vous pourriez savoir ce qu’il ou elle attend de vous, ses questions et les réponses attendues.
Sauf que…

llire les penséesSauf que cela reste du domaine du rêve, malgré toutes les techniques de synergologie, PNL et autres.
Être acteur de l’entrevue et être observateur en même temps est extrêmement difficile.
Chacun des interlocuteurs parle à son tour.

Le recruteur, surtout s’il s’agit d’un professionnel des Ressources Humaines, a un canevas de présentation de l’entretien et du poste

Vous, le (la) candidat (e), avez aussi préparé votre présentation en deux ou trois minutes, ainsi que les réponses aux questions les plus fréquentes.

C’est le recruteur qui mène l’entretien. Un chef d’entreprise ou le futur N+1 auront une attitude et un discours différents de ceux du DRH ou du chargé de recruteur d’un cabinet externe.

Cependant, certains signes laissent à penser que l’entretien s’est bien passé.

La durée de l’entretien

La durée classique d’un entretien est de 30 minutes pour un non cadre et d’une heure à une heure et demi pour un cadre.
Néanmoins, la plupart des décisions d’élimination sont prises dans les 10 premières minutes de l’entrevue.

A priori, plus le poste à pouvoir est élevé dans la hiérarchie et plus la durée augmente ainsi que le nombre d’entretiens.

Si votre entretien est dans cette fourchette, c’est déjà un premier bon signe

Les questions sur le CV et la lettre de motivation

Il est assez facile de se rendre compte si votre interlocuteur a lu votre CV ou/et votre lettre de candidature. Il suffit d’écouter ses questions.

question CVIl peut même commencer par vous demander un exemplaire de votre CV pour le parcourir pendant l’entrevue. C’est un très mauvais signe, car même s’il a lu vos documents, il est trop désordonné pour avoir préparé correctement votre rencontre.

Un « bon » recruteur va chercher à approfondir ce que vous lui avez transmis : compétences, responsabilités, expériences, traits de caractère.

Les réponses à vos questions

Lorsqu’un recruteur est favorablement impressionné par votre communication, il sera plus ouvert et répondra plus facilement à vos questions.

Il donnera des détails qu’il omettrait dans le cas contraire pour éviter de perdre du temps.

La nature des questions du recruteur

Plus le recruteur s’intéresse à vous et plus les signes sont encourageants.

Plus les questions concernent votre prise de poste et plus il se projette avec vous dans le poste.
Plus les questions sont éloignées des savoir-faire et plus c’est un signe favorable.

Un recruteur évite de poser des questions sur les centres d’intérêt s’il vous a mentalement déjà rejeté(e).

De même, les questions sur vos valeurs pour découvrir si elles sont partagées avec celles de l’entreprise, vos prétentions salariales ou sur le délai de votre préavis sont positives.

Si, en plus la question est posée de savoir s’il est possible de raccourcir le départ de votre actuel emploi, c’est quasiment dans la poche. Quasiment seulement.

je vous embauche

Le recruteur vous veut

Un recruteur tient à garder un « bon » profil pour éviter de vous voir aller ailleurs.
C’est pourquoi, il peut vous demander si vous avez d’autres candidatures en cours.

Si vous répondez oui, il aura tendance à raccourcir le délai de réflexion avec les codécideurs du recrutement.
Il y a de fortes chances qu’il vous informe de la suite du processus sans que vous ayez à poser la question.

Après l’entretien

Plus vite vous serez informé (e), c’est-à-dire du lendemain à la semaine qui suit l’entretien, plus vous saurez que l’entretien s’est plutôt bien déroulé.

Cependant, un silence est avoir d’autres motifs que le désintérêt de votre candidature, notamment la consultation des autres décideurs peut prendre du temps, surtout si l’un d’eux est indisponible, ou si vous êtes en ballotage avec un autre candidat.

Un entretien avec un ou d’autres candidats, planifié après le vôtre, peut également retarder la prochaine prise de contact.

excellentIl se peut aussi que l’entreprise attend la signature du contrat de travail de votre concurrent(e) avant de vous en informer, car vous arrivez en second.
Si l’autre ne vient pas, vous êtes le (la) prochain(e) sur la liste.

Vous pouvez donc avec eu un excellent entretien et laissé le poste à un autre.
Au moins, vous vous êtes préparé(e) pour le prochain entretien.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :

En complément :

Question piège du recruteur : Pourquoi vous ?
Pourquoi ces 5 qualités incontournables sont à mettre dans vos points forts
Quelles motivations dire en entretien d’embauche

Entretien d’embauche : l’antisèche est recommandée
Salaire : Critères de variation des salaires
Recherche d’emploi : Pourquoi le poste vous a échappé

CLIQUEZ ICI POUR VISITER NOS ANNUAIRES DE L’EMPLOI

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Récapitulatif 2020 Emploi


Récapitulatif 2020 Emploi

trouver un emploi

Avec le changement d’orientation de mon blog pour se concentrer vers trois catégories d’articles, viennent de nouvelles listes récapitulatives.

La fréquence de publication est passée de 3 à 1 article par semaine, depuis le 1er juillet 2020.
Depuis le 1er janvier 2020, 56 nouveaux articles ont été publiés dans cette catégorie.

Si vous souhaitez me faire part de sujets à traiter, que vous désirez voir développer, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Tous les liens sont regroupés dans la page : Emploi

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Les articles :

Bilan
Le niveau de diplôme de moins en moins important dans les recrutements

Candidature
Embauche : J’ai trouvé un job mais j’attends une autre réponse, que faire ?
Les critères de sélection des candidats et des recruteurs
Les meilleurs mois pour postuler sont

Chômage
CSP ou Contrat de Sécurisation Professionnelle : Les avantages
Le traumatisme du chômage

Contrat
Fiche de paie d’un salarié en intérim : Que contient-elle ?

CV
Le mystère des 30 secondes de lecture d’un CV dévoilé : Partie 1/2
Le mystère des 30 secondes de lecture d’un CV dévoilé : Partie 2/2
Pourquoi ces 5 qualités incontournables sont à mettre dans vos points forts

Emploi
Les 7 phases du travail ou Comment savoir si vous devez arrêter de toute urgence

Avant l’entretien
5 erreurs courantes en entretien d’embauche et les solutions
Maîtriser son stress en entrevue d’embauche 1/2 : Préparez-vous

Pendant l’entretien
Difficultés de transports : Témoignage d’un candidat heureux
Maîtriser son stress en entrevue d’embauche 2/2 : Lancez-vous

10 conseils pour réussir son entretien d’embauche par vidéo
6 Comportements à éviter en entretien d’embauche
Comportements à éviter en cas de stress dans un entretien d’embauche
Comportements liés à votre personnalité à éviter en entretien d’embauche
Ex-chef d’entreprise : 8 conseils pour rassurer le recruteur

Après l’entretien
Relancer un recruteur qui a dit non
Comment l’IA analyse l’entretien vidéo

Questions en entretien
Quelles motivations dire en entretien d’embauche

Intégration
Les 100 jours de la période d’essai réelle

Moi
La fameuse courbe du deuil

Points faibles et points forts
Citez-moi 3 points forts et 3 points faibles

Questions en entretien
Question piège du recruteur : Pourquoi vous ?
Recrutement : « Parlez-moi de vous »
Décrivez-vous en un mot : Comment répondre en entretien d’embauche

Recherche
Conseils stratégiques pour votre recherche d’emploi
26 conseils tactiques pour votre recherche d’emploi
5 astuces pour attirer les recruteurs sur votre profil LinkedIn
Qu’est-ce que le code RIASEC sur les Fiches métier de Pôle emploi ?
Votre recherche d’emploi piétine : Faites le point pour vous relancer

Reconversion

Définir son projet : Un plan d’actions
Choisir son métier en fonction de ses valeurs
Reconversion : 8 raisons pour franchir le pas 1/2

Reconversion : 8 raisons pour franchir le pas 2/2
Orientation professionnelle : Les classements de métiers
Reconversion : Les étapes
Convaincre après une reconversion
Financer sa reconversion

Recruteur
Les 4 étapes pour le recruteur AVANT la rédaction d’une offre d’emploi
Embaucher une personne en situation de handicap : Une bonne idée !

Recrutement : 15 pistes pour trouver les talents
Embauche : Le diplôme, Un critère de sélection parmi d’autres
Le PEC : Une aide financière pour recruter une personne en situation de handicap
A savoir pour recruter une personne handicapée
Les tests de recrutement : Lesquels ?

Sélectionner les candidats : IA et Vidéo
5 méthodes pour optimiser son recrutement
Sondage : Les priorités des fonctions RH à court terme
Travailleurs handicapés : Pourquoi une entreprise a intérêt de les recruter
ATS ou Logiciel de recrutement : Les 12 fonctionnalités indispensables

Retraite
Baisse de revenu à la retraite

Senior
Lueur d’espoir pour les chômeurs de 57 ans et plus

Pour en savoir plus :

Tous les billets de cette catégorie sont listés dans la page Emploi

Sans oublier les sondages

Des milliers et des milliers d’offres d’emploi via l’annuaire de ce blog

CLIQUEZ ICI POUR VISITER NOS ANNUAIRES DE L’EMPLOI

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter