Activités dangereuses et prévention associée (Code du Travail Art. R.237-7 AL.1)


Activités dangereuses & prévention associée (Code du Travail Art. R.237-7 AL.1)

panneau dangerLa loi définie les activités considérées comme dangereuses.
Les voici, avec les mesures de prévention à prendre pour éviter tout accident.

Que cette liste vous serve de check-list !

Selon les entreprises, certaines activités sont sans objet.

EPI = équipements individuels de protection

Phases d’activités dangereuses Mesures de prévention
Accès au chantier & circulation Sans objet
Parcours Plan de circulation
Issues de secours Consignes et plans d’évacuation
Stationnement Accès au parking du site
Chargement/déchargement Accès au quai de déchargement du site
Autre (préciser) :

 

Outillage portatif : Sans objet
Perceuses, meuleuses, scies circulaires, … Conformité du matériel
Chalumeau Permis de feu
Extincteur, RIA
Vérification visuelle générale du matériel avant utilisation
Autre (préciser) :

 

Ambiance physique : Sans objet
Bruit, poussière, éclairage, … EPI : Masque, casque auditif, lunettes, …
Chaleur, froid, … EPI : Vêtements de protection
Chocs, écrasement, coupures EPI : Casque, chaussures de sécurité, gants de manutention, …
Humide, glissante EPI : Chaussures antidérapantes
Risque sanitaire (hygiène) EPI : Gants,, lunettes, blouse, local aéré
Risque d’asphyxie et/ou d’explosion Dégazage, ARI, Travail en équipe, contrôle atmosphère
Travaux en hauteur Échafaudage, plateforme élévatrice, …
Accès aux toitures, combles, … EPI : Chaussures antidérapantes
Accès aux ateliers Balisage
Garde corps (filets, barrières, ligne d vie, harnais, …)
Autre (préciser) :

 

Utilisation de produits chimiques et/ou gaz Sans objet
Inflammables Interdiction de fumer
Permis de feu
Extincteurs
Nocifs, toxiques, irritants EPI : Gants, lunettes, vêtements spéciaux
Étiquetage des produits
Risque d’anoxie Stockage adapté (rétentions, armoires spécifiques, quantité limitée au poste, …)
Système de détection du taux d’ O2 ambiant
Autre (préciser) :
Manutention : Sans objet
Palan, table élévatrice, monte-charge, … Autorisation d’utilisation nominative
Permis pontier
Chariot élévateur Autorisation de conduite
Manuelle (charges lourdes) EPI : Ceinture des maintiens des lombaires
Chaussures de sécurité, gants, …
Autre (préciser) :

 

Raccordement ou intervention sur le réseau : Sans objet
Gaz Consignation
Permis de feu
Dégazage & Contrôle atmosphère
Autre (préciser) :
Électricité : Ligne enterrée Consignation
Électricité : Ligne apparente Habilitation électrique
Symbole d’habilitation : hiv, B2, BR, BC
Électricité : Armoire électrique Outillage adapté
Électricité : Sous tension Schéma des installations électriques
EPI : Lunettes, gants, chaussures, casque avec vision, … Le tout : isolants
Autre (préciser) :

 

Autres risques constatés lors de l’inspection préalable Sans objet

De façon permanente, chaque entreprise se doit d’assurer :

  • la conformité du matériel utilisé ;
  • la formation et sensibilisation aux risques du personnel (et donc les habilitations requises).

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Travail du dimanche : que dit la loi
Faute grave : Définition juridique
Friday Wear ou Le vendredi relax

Kompetenz : la compétence allemande
Menace – Vulnérabilité – Risque
Smartphone : Autodestruction dans 5 secondes

Autres Juridique, Management et Sécurité :

Récapitulatif 14 Juridique
Récapitulatif 14 Management
Récapitulatif 14 Sécurité

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Quitter son emploi ou rester : Telle est la question


Évolution professionnelle ou Recherche d’emploi

évolution professionnelle ou recherche d'emploiQuand vous ressentez un malaise dans l’entreprise pour laquelle vous travailler. De multiples raisons sont la cause de ce mal-être au travail. Il est alors temps de se poser la question de l’évolution de sa carrière.

Envie de progresser

Rester : Une mutation, une nomination, une promotion, sont autant de facteurs qui incitent à rester, surtout quand une promesse vous a été faite.

Partir : Quand, avec ou sans promesse, vous trouvez que c’est trop long ou que d’autres passent avant vous.

Doute sur votre employabilité

Rester : Quand vous êtes frileux et bien content de votre travail, sans vous poser trop de questions

Partir : Pour éviter de perdre du savoir et de sa valeur sur le marché du travail, faute de mises à jour de vos connaissances

Routine et ennui

Rester : Tout va bien, la routine est reposante et l’ennui est un mot qui vous est inconnu

Partir : Si aller au travail se fait à reculons et que vous attendez le week-end avec une impatience certaine

Stress et charge de travail

Rester : Quand vous finissez votre journée à l’heure et sans soucis, satisfait (e) du travail accompli dans la journée et sans crainte du lendemain.

Partir : Quand vous ne savez plus où donner de la tête, que vos pauses sont un souvenir lointain et que vous vous énervez de ne pas avancer dans votre travail autant que vous le voudriez.

Valeurs éthiques et ambiance

Rester : Quand vos collègues sont devenus (es) des amis (es). L’ambiance est superbe et le travail se fait en accord avec vos valeurs, vous êtes en accord avec les objectifs et les moyens mis en œuvre par votre direction.

Partir : Quand l’ambiance est détestable ou que vous vous sentez à l’écart. Quand vous désapprouvez les choix et les conséquences attendues des décisions de votre direction, parce qu’ils sont à l’encontre de vos valeurs.

Salaire et revenu

Rester : Quand votre salaire et vos primes vous conviennent et que vous pouvez assurer le train de vie auquel vous pensez avoir droit

Partir : Quand des augmentations vous sont refusées alors que vous en avez besoin pour vivre dans de meilleures conditions

Facteurs extérieurs

Rester : Quand vous êtes satisfait de votre environnement de vie, pour vous et votre famille

Partir : Quand vous ou/et votre famille a envie de changer de lieu et de cadre de vie, par obligation ou par choix

Alors rester ou partir ?

Si vous décidez de rester, alors nous parlons d’évolution professionnelle, d’amélioration d’une situation par des formations et des conseils en efficacité personnelle.

Si vous décidez de partir, alors nous parlons de recherche d’emploi, de techniques de communication pour trouver un travail qui va mieux vous convenir et où vous pourrez vous épanouir.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Êtes-vous prêt à quitter votre emploi en 25 questions
La rupture conventionnelle : Mode d’emploi
Points faibles en entretien d’embauche : Pourquoi et comment ?

Liste d’exemples de points forts et de points faibles
Reconversion professionnelle ou évolution de carrière
Se reconvertir ou changer d’employeur ?

Autres Emploi :

Récapitulatif 12 Emploi

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

La génération Y au travail


Quel est le comportement de la génération Y au travail ?

génération Y au travailDans le monde du travail, une intégration d’un jeune de la génération Y peut s’avérer plus compliquée que pour un senior ou une personne entre les deux (génération X).

Pour que cela se passe au mieux, une compréhension mutuelle des moteurs et des besoins du salarié et de son chef sont nécessaires.

Sommaire :

Les relations sont faciles à établir, et le respect mutuel doit être acquis.
Ce qui est évident pour le manager, à savoir le respect de ses subordonnés, la prédominance de ses idées, est bien moins évident pour un jeune de la génération Y, pour qui parler avec ses collègues, son chef direct ou le grand patron est mis au même niveau.

De plus, si le chef ne plaît pas, il le dit ou il le fait savoir.

Pour autant, le travail est fait et la qualité dépend du sérieux et de l’intérêt au travail que montre la génération Y.

C’est donc au manager de reconnaître tous les avantages qu’apportent les jeunes avec eux, et d’utiliser leur potentiel en les aidant à développer leurs qualités et leur enthousiasme.

Un manager autoritaire et dictatorial n’a aucune chance de parvenir à motiver un collaborateur de cette génération. Il y parviendra pendant un certain temps, puis verra partir le jeune rapidement, car il cherchera un travail avec une ambiance plus sympathique.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Manager une équipe : L’équipe est composée de…
Pratiquez-vous le management participatif ? Sondage
Management : 8 différences entre la France et l’Allemagne

Dégradation de la relation personnelle avec le responsable hiérarchique
Influence et charisme personnel vs autorité liée au poste
3 conseils pour faire cesser les critiques

Autres Management :

Récapitulatif 11 Management

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Recrutement : Refuser un poste


 » Vous refusez ce poste ! « , s’exclame le recruteur

refus_contrat_travailInterloqué, ce recruteur pensait avoir (enfin) trouvé le mouton à cinq pattes, le candidat idéal. En bref, vous !

Et vous avez l’outrecuidance de refuser ce poste ?

Pourquoi refuser un emploi ?

Il existe de multiples réponses à cette question. En voici quelques unes :

1. Vous n’avez pas les compétences voulues

Soit vous vous êtes empêtré dans le mensonge en indiquant un diplôme, une connaissance ou une expérience que vous n’avez pas ou pas à la hauteur des espérances de l’employeur et vous vous sentez piégé au point que votre seule échappatoire est le refus du poste.

Soit vous avez les compétences, mais les mettre en oeuvre ne vous apporte rien, à vous, dans votre carrière professionnelle.
Vous voulez apprendre autre chose ou compléter celles que vous avez et ce poste ne vous offre pas d’opportunité.

2. Stagnation, aucune progression hiérarchique ou financière

Le poste vous plaît et vous avez les compétences demandées mais vous serez cantonné à stagner.
Aucune promotion en vue. Aucun plan de carrière.
A la question « comment vous voyez-vous dans 5 ans ? », votre réponse est « toujours au même poste ».

Les augmentations de salaire sont individuelles uniquement.
Prendre ce poste va vous faire perdre du pouvoir d’achat dès la première année d’ancienneté.

3. Les conditions de travail sont inférieures aux précédentes

Le lieu de travail est plus loin de votre domicile.
Vous risquez de longs trajets, de prendre un second logement durant la semaine ou plus, aucun loisir ne sera possible, faute de temps.

Vous allez travailler en Open Space alors que vous aviez un bureau pour vous ou en petite équipe.
Trop chaud, trop froid, trop bruyant, trop stressant !

L’ambiance au travail ou à la pause-café, fumée, alcool, autre, vous incite à vous réfugier à votre poste de travail, plutôt qu’à rester discuter avec les autres.

Le discours des autres, chef inclus, vous heurte, vous indispose, vous rend fou, ou folle, de colère.

Le salaire est identique ou inférieur au précédent ou à vos indemnités de chômage (Eh oui, ça arrive, surtout passé un certain âge !)

4. Vous n’êtes pas motivé

Vous sentez un décalage entre les promesses de l’entretien d’embauche et l’idée que vous vous faites du poste.

Le recruteur / employeur vous promet cinq jours par semaine, l’encadrement d’une petite équipe et vous vous retrouvez à travailler le samedi, à faire le travail de base, parce que « vous devez faire vos preuves avant qu’on vous confie le travail pour lequel on vous recrute »

5. La famille, les amis, la maison, le climat, la culture vous poussent à dire non

Vos enfants vous reproche un « déracinement ».
Votre conjoint « doit » quitter son emploi pour vous rejoindre.
Vous risquez de ne plus avoir de temps pour vos amis, vos loisirs.
Vous devriez changer de région. Tout le monde n’apprécie pas d’aller dans le Pas-de-Calais (réf. Le célèbre film qui en parle).
Les gens qui vivent là n’apprécient pas les « étrangers » à la commune ou à la région.

Autres motifs :

Des raisons, il y en a à la pelle ! Cet article pourrait doubler ou tripler en longueur avec tous les motifs possibles. Faites m’en part !

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Pourquoi les propositions, recommandations, nouvelles idées sont-elles souvent refusées?
La prise du nouveau poste, du nouvel emploi
Analyse de mon poste de travail ou mon bureau est-il bien aménagé

Un effet bénéfique de l’Open space
Les raisons de l’échec à l’embauche
CV « arrangé » : Même aux postes les plus importants, ils se font prendre

Autres Emploi :

Récapitulatif 9 Emploi

Tous les articles de cette catégorie sont listés dans la page Emploi de ce blog

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Se reconvertir ? Pourquoi ? Analyse de vos motivations


Vos motivations pour une reconversion

temps de changer de vie La reconversion motivéeQue vous ayez envie de vous reconvertir ou que vous y soyez obligé par les circonstances, il est important de bien analyser pourquoi vous allez vous lancer dans une reconversion.

Plusieurs motivations sont possibles. Elles peuvent être regroupées en 2 grandes catégories :

  1. Éviter de retrouver ce qui vous a déplu dans votre carrière jusqu’ici
  2. Trouver ce que nous n’avez pas trouvé dans votre carrière jusqu’ici

L’analyse de vos motivations a pour objectif de faire la différence entre une motivation solide et une passade, entre un profond engagement vers un avenir différent et une envie passagère, même si celle-ci semble forte au départ.

Dans un autre domaine, c’est la différence entre se marier pour un mariage de longue durée ou se marier en se disant que le divorce n’est pas fait que pour les autres.
Ou plutôt, c’est comme une envie de se remarier après un premier mariage qui s’est terminé.

Vous n’avez pas envie de vivre les difficultés et les moments sombres de votre carrière ou/et de votre vie et vous avez envie de construire ce qui vous va vous plaire.

Exemples de motivations pour une reconversion :

  • Exercer un métier plus sécurisant ou plus risqué
  • Exercer une autorité sur les autres ou être indépendant
  • Être reconnu socialement ou engagé pour une cause
  • Travailler seul ou en équipe, chez soi, dans un bureau ou à l’extérieur
  • Avoir beaucoup de temps libre pour soi, ou pour les autres
  • Gagner beaucoup d’argent très rapidement ou avancer pas à pas vers un épanouissement personnel
  • Évitez de s’ennuyer en et travailler en s’amusant ou chercher l’excitation, l’exaltation
  • Exercer un métier routinier ou qui évolue en permanence

Votre propre analyse de vos motivations

Pour vous aider dans votre réflexion, voici quelques sujets pour lesquels vous décrivez ce que vous voulez éviter et ce que vous voulez trouver dans un nouveau métier :

  1. Type d’entreprise
  2. Moyens : humains, financiers, matériels
  3. Conditions de travail et de déplacements
  4. Rémunération
  5. Contenu du travail (activités)
  6. Répartition créativité / routine
  7. Relations externes
  8. Politique d’entreprise et de management
  9. Évolution de carrière
  10. Autonomie
  11. Relations internes, ambiance
  12. Niveau de professionnalisme, de connaissances

Bon courage !

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Reconversion professionnelle ou évolution de carrière
3 métiers dans sa vie ?
Prise de décision : Comment est-elle prise ?

Comment faire passer mes idées en 8 étapes
Nouveaux sur le marché du travail
Au travail : Motivation et Démotivation vues par les employés

Plus de 50 ans : Comment souhaitez-vous être appelé ?

Autres Emploi :

Récapitulatif 5 Emploi
Récapitulatif 9 Emploi

Tous les articles de cette catégorie sont listés dans la page Emploi

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Motiver un individu, une équipe


Motiver un individu, une équipe

mitiver un individu ou une équipeLors d’un entretien d’embauche, une des toutes premières questions posées par le responsable hiérarchique direct a été :

« Qu’est-ce qui motive vos collaborateurs ? »

Cette question ressemble à une de ces questions pièges que les recruteurs vous glissent dans l’entretien d’embauche comme une peau de banane sous le pied pour voir si vous allez vous rattraper.

Voici une série de réponses :

  • L’argent, salaire, primes
  • L’intérêt intellectuel du travail
  • La possibilité de reproduire l’objet créé/acheté/vendu pour soi
  • Les avantages sociaux de l’entreprise
  • Les aménagements du temps de travail
     
  • La bonne ambiance dans l’équipe
  • Les à-côtés du travail, les rencontres entre collègues hors du cadre du travail
  • L’acquisition de nouvelles connaissances, expériences, formations
  • Le désir de bien faire, de séduire
  • Le rapprochement entre ses objectifs professionnels et privés

La réponse attendue était :

Cherchez l’erreur !

Hélas ! Le bâton est aussi source de motivation… pour un temps !

Lorsque ce style de management ne vous convient pas, fuyez à toutes jambes et soyez heureux (se) de ne pas obtenir le poste. Vous risqueriez de déprimer très, très rapidement.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Définition des critères d’exigence dans le domaine de la Motivation
Les 10 qualités d’un coach
Les pratiques dans la gestion des ressources humaines

Harmonisation des objectifs professionnels et privés
Des questions difficiles de recruteurs
Je peux le faire ! ou motivation personnelle en 8 étapes

Autres Management, Organisation et Emploi :

Récapitulatif 5 Management
Récapitulatif 5 Organisation
Récapitulatif 5 emploi

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

%d blogueurs aiment cette page :