Reconversion : 8 raisons pour franchir le pas 1/2


4 premiers motifs de reconversion

Deux évènements déclenchent le passage à l’acte d’une reconversion :

  • La perte involontaire de son emploi
  • Le départ volontaire pour se reconvertir

La perte involontaire de son emploi se traduit par un licenciement individuel, par exemple pour faute, ou collectif, par exemple une restructuration d’entreprise.

À moins que l’entreprise ait disparue.

reconversion pique vers coeur

Que vous l’ayez attendu depuis quelques temps ou que votre licenciement ait été brutal, vous voilà à la recherche d’un nouvel emploi.

Certains choisissent de se mettre à leur compte. Les autres préfèrent garder le statut de salarié.

Dans les deux cas, c’est l’occasion de faire le point sur sa carrière et d’envisager d’exercer le même métier ou d’en changer.

Voici les premières 4 raisons principales d’une reconversion

1. Être en phase avec ses valeurs

Quand on sait que la majorité des salariés vont travailler seulement « pour gagner de l’argent », la motivation est quasi nulle.
Vous allez à reculons ou avec indifférence au travail.

Avoir une activité en phase avec ce que l’on croit, ce qu’on a envie, qui dynamise est certainement la première des raisons de vouloir un métier qui plait.

2. Découvrir un nouveau métier

Après plusieurs années d’exercice d’un métier, vous en avez fait le tour.

Vous en connaissez le fonctionnement et vous vous ennuyez.

Pour voir du nouveau, vous décidez de vous reconvertir.

3. Avoir de meilleures conditions de travail

Vous en avez assez des conditions de travail imposées jusqu’ici par votre métier : trajet domicile – lieu de travail, déplacements, horaires décalés, charge de travail, stress, ambiance, risques, etc.

S’orienter vers un métier qui offre de conditions de travail plus acceptables par vous passe alors par une reconversion et l’exercice d’un nouveau métier.

4 Prendre soin de sa santé

Une allergie à la farine conduit un boulanger a abandonné son métier.

Une maladie, par exemple un AVC, la grippe saisonnière, un infarctus, etc… vous empêche de poursuivre vos activités professionnelles.

Un accident du travail vous a rendu handicapé.

Un changement de son état de santé conduit à changer de métier pour une activité compatible avec son état de santé.

La reconversion est alors indispensable

Les 4. autres raisons de franchir le pas de la reconversion dans cet article

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :

En complément :

Se reconvertir ou changer d’employeur ?
Reconversion professionnelle ou évolution de carrière
Reconversion : Manque d’expérience, comment convaincre

Définir son projet : Un plan d’actions
Réflexions pour une orientation professionnelle
Choisir son métier en fonction de ses valeurs

Autres Emploi :

Récapitulatif 20 Emploi

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Une baie de serveurs dans l’Open space : Cohabitation difficile


Comment avoir un Open space avec une baie informatique ?

Pour des questions de sécurité ou/et de confidentialité, mieux vaut avoir une installation informatique interne.

Bien sûr, il existe de plus en plus de solutions, à commencer par l’usage de l’Internet pour accéder à ses données et ses programmes à distance.
Cela suppose de laisser ses données sous la supervision d’un tiers : l’hébergeur.

baie de brassage hors d'une salle serveur

Son rôle est de mettre des serveurs à disposition, dans lesquels l’entreprise va placer ses données et des programmes. C’est le Cloud.

Tout externaliser suppose d’avoir une activité non stratégique pour l’organisation, et des données non confidentielles. C’est pourquoi l’installation de serveurs au sein de l’entreprise-même permet de conserver ses données sans les diffuser à l’extérieur.

Manque de place

Encore faut-il trouver de la place pour l’installation d’une baie, au minimum, de câblages et autres matériels pour le fonctionnement de l’ensemble, électricité inclue.

Dans des anciens bâtiments, notamment, l’informatisation du travail passe par l’installation d’une baie de serveurs, parfois en l’absence d’une salle serveurs.

C’est déjà compliqué dans un bureau, alors que dire d’un open space ou d’un grand bureau avec plusieurs collaborateurs.

Par exemple, 6 personnes dans 35 m2 ! ça laisse peu de place par personne, 5 m2 en moyenne. Moins puisqu’il faut enlever la place nécessaire aux meubles.

Une baie au sol

Le fait que la baie de brassage soit à même le sol est assez courant.
De nombreuses baies sont plus grandes qu’un homme et fonctionnent bien sans faux-plancher.
Donc, même si la baie est un modèle plus petit, ça passe par rapport à son fonctionnement.

Pour le bon fonctionnement des équipements contenus dans la baie, il y a quelques éléments à vérifier.
D’abord, il faut que le sol soit propre et sec, mais la pièce doit être ventilée, tant pour refroidir les matériels dans la baie que pour les occupants de la salle.

Coexistence baie vs humains

Le côtoiement entre un matériel qui demande un degré d’hygrométrie et de température les plus constants, et des humains qui ont trop chaud ou trop froid selon la saison est assez compliqué.

C’est pourquoi, il faut mesurer ces deux éléments en permanence.

La température à l’arrière d’un serveur et donc d’une baie doit rester entre 20 et 50°C.
Au-dessus, le matériel chauffe trop et s’arrête, en dessous, il fonctionne mal.
Il s’agit là de la température mesurée contre le matériel.

Les humains, eux, ont besoin d’une température autour de 20°C pour travailler.

Avec si peu de place, la baie se trouve, le plus souvent, placée contre un mur. Cette histoire de température est un facteur important.

C’est pourquoi, il faut laisser de la place tout autour de la baie, sauf le mur puisque ce n’est pas possible de le pousser.

S’éloigner du son, de l’électricité, de la poussière

Mieux vaut aussi que la personne la plus proche soit assez éloignée de la baie pour travailler dans un relatif confort.
Donc pas de bureau accolé à la baie, ni d’autres meubles.

En cas de panne, le technicien doit pouvoir intervenir sans interrompre le travail des occupants.

De plus, être à proximité d’une baie, c’est s’exposer au son produit par le matériel.
Le son est celui généré par les ventilateurs des serveurs eux-mêmes, à défaut d’avoir un appareil de climatisation.

Le risque électrique est faible, du même niveau que la présence d’une prise électrique dans le mur.

Néanmoins, un tableau électrique pour couper éventuellement l’arrivée du courant me semble indispensable, et accessible à tous, comme un interrupteur pour la lumière, mais placé de telle façon qu’une manipulation par erreur soit peu probable.

L’air doit circuler vers et en provenance de la baie. Le matériel informatique a tendance a attiré la poussière.
Un nettoyage des locaux doit donc être suffisamment fréquent pour enlever la poussière.
Cette remarque est valable surtout pour les humains qui la respirent.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :

En complément :

Gestion des risques : Le tableau ROAM
Salle informatique ou salle serveur : Quel risques sanitaires ?
Parefeu : Utilité et risques

Pourquoi mettre à jour son serveur informatique
Protection de la salle informatique : Les mesures
Crise : pistes pour une réduction des coûts informatiques

Autres Bien-être, Informatique et Sécurité :

Récapitulatif 20 Bien-être
Récapitulatif 20 Informatique
Récapitulatif 20 Sécurité

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Migraine : 10 phrases à ne jamais prononcer


10 phrases à ne jamais prononcer devant une personne en pleine migraine

traitement de la migraine sur un papyrus égyptien

ancien traitement de la migraine

Les migraines sont une maladie neurologique qui assomme les personnes touchées et leur rend la vie impossible au quotidien.

Que la douleur arrive brutalement ou progressivement, les personnes qui subissent les migraines sont mises hors service, pour une durée indéterminée.

C’est là, que les personnes autour d’elles sont désemparées.
Elles compatissent ou elles refusent de croire.

Dans tous les cas, les migraineux refusent d’entendre ces 10 phrases, qu’il ne faut jamais prononcer.

1. Les maux de tête ne sont pas la fin du monde maintenant, prenez un Ibu

Une migraine est plus qu’un banal mal à la tête.

Cela signifie que les vaisseaux cérébraux sont dilatés et enflammés.

2. Oui, les femmes ont toujours des migraines lorsqu’elles n’ont pas envie de faire l’amour, Ouahahahaha!

Pour la bagatelle, il faudra revenir plus tard, parce que, pour le moment, la migraine prime sur tout le reste.

3. Vous avez juste besoin d’un peu d’air frais / de café / d’exercice

C’est une maladie chronique contre laquelle il n’y a pas grand-chose à faire, sinon attendre.

Les mouvements et la lumière aggravent les migraines, malheureusement une consommation excessive de caféine est également contre-productive.

4. Encore? Ce n’est pas normal …

C’est justement pourquoi les migraines appartiennent également à la catégorie des « maladies chroniques ».

Elles ont généralement peu à voir avec la normalité.

5. Essayez de vous détendre. C’est peut-être le stress.

Quelqu’un s’est-il déjà détendu parce qu’on lui avait dit de le faire?

Le stress peut avoir déclenché la migraine, mais quand il est là, il est là.

6. Vous devez … voir un neurologue / naturopathe / dormir plus / mieux prendre soin de vous …

D’abord, la crise doit passer, car il est impossible de penser correctement par cette atroce douleur.

Ensuite, consulter n’implique pas une guérison, surtout pour une maladie chronique.

7. Allez dans une baignoire chaude, c’est bon pour vous.

Surtout pas !
Parce que les vaisseaux expansés continuent de croître à la chaleur.

8. Le cousin de ma belle-sœur l’a maîtrisé.

C’est très gentil pour lui, mais ça n’aide pas.

Ça fait sentir la victime de migraines responsable de sa propre douleur

Comme si elle n’avait jamais rien essayé pour faire disparaître la migraine !

9. Vous ne pouvez pas prendre de médicaments tout le temps!

Les experts conviennent que les migraines peuvent être traitées avec des triptans jusqu’à dix fois par mois.

Oui, mais… comment faire alors ?

10. Bah, les femmes, hé … !

Sans commentaire …

Philippe Garin

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

25 excuses pour une absence au travail
Les petites phrases à Noël qu’on aimerait ne pas entendre
Mot d’enfant : La logique de la grossesse

IST MST : Signes, Risques, Complications
Crise cardiaque et seul (e) : 10 secondes pour survivre !
Activité physique adaptée à son état de santé

Autres Bien-être :

Récapitulatif 20 Bien-être

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Comprendre le « bon » et le « mauvais » cholestérol


Comment distinguer le « bon » du « méchant » cholestérol

hypercholestérolémieMême ceux qui savent qu’un excès de cholestérol est mauvais pour la santé, sont peu nombreux à savoir les distinguer.

Il existe 2 types de cholestérol :

  1. HDL, plus précisément HDL-C, est le « happy » cholestérol, le « bon« 
  2. LDL, plus précisément LDL-C, est le « laid » cholestérol, le « méchant« 

Notre corps fabrique 3/4 du cholestérol, le reste, 1/4 est apporté par l’alimentation.
Donc, même si vous faites un régime anticholestérolémique (bel exercice de diction !), il vous en restera dans le sang.

Comment ça marche ?

Le cholestérol est l’un des constituants de la membrane de chacune de nos cellules. C’est donc un élément vital de notre organisme.

Les acides biliaires, ceux fabriqués par la bile dans le foie, ainsi que les hormones sont fabriqués aussi avec du cholestérol.

Le « mauvais » cholestérol, le « laid », en excès, s’accumule sur les parois des vaisseaux sanguins, à tel point qu’il arrive que le passage du sang soit freiné, pire arrêté quand le vaisseau est bouché. C’est alors l’accident cardiaque.

Pour lutter contre le LDL, il y a le « bon » cholestérol, le « happy ». Le HDL parcoure aussi les vaisseaux sanguins.
En passant, il récupère le « mauvais » cholestérol, il racle les parois des vaisseaux sanguins et ramène le tout au foie. Le foie va l’absorber et l’éliminer.

Tout va bien, alors ?

Ben, non ! Pas en cas d’excès.

Qu’est-ce qui ne va pas ?

Deux causes principales, chacune a pour origine l’apport en cholestérol.

  1. La part du cholestérol produit naturellement par le corps représente parfois plus que les 3/4.
    Un facteur génétique peut faire dépasser le seuil.
    Rien à faire, sinon réduire la part qui est apportée par l’alimentation.
  2. La part apportée par l’alimentation dépasse souvent plus que le 1/4 qui complète la part produit par le corps.

Quand on cumule un facteur génétique avec une alimentation trop riche, notamment en graisse animale, on ajoute plus des 3/4 avec plus du 1/4, ça plus que 1.
C’est à partir de là que les ennuis commencent.

Quels ennuis ?

Le trop-plein de « mauvais » cholestérol et/ou le manque de « bon » cholestérol font partie des causes principales des risques cardiovasculaires, puisqu’ils sont dans le sang.

Vous risquez :

  • au niveau du coeur : Angine de poitrine ou infarctus du myocarde
  • au niveau des jambes : Pathologie artérielle
  • au niveau de la tête : Accident vasculaire cérébral, l’AVC

Solutions ?

  1. Adapter son régime alimentaire : manger moins gras, moins de viande rouge, de charcuterie, de fromage avec un taux de gras > 20%, plus de légumes, etc.
  2. Prendre les médicaments prescrits par votre médecin, car, lui seul, peut traiter votre cas particulier.

Source : AstraZeneca

Philippe Garin

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en avoir plus :


En complément :

Les 6 catégories de facteurs de risques psychosociaux
TMS troubles musculo squelettiques comment les éviter
Les 10 premières choses sur les 20 qui arrivent quand tu viens d’avoir un bébé

Activité physique adaptée à son état de santé
La rage : Les mesures en cas de contact avec un animal enragé
Décès à l’hôpital : 6 jours maxi

Autres Bien-être :

Récapitulatif 20 Bien-être

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

La rage : Les mesures en cas de contact avec un animal enragé


Que faire en cas de contact avec un animal atteint de la rage ?

rage renard empoisonnementLa rage existe encore sur le territoire français.

C’est une maladie mortelle, si elle n’est pas soignée.

Elle se transmet de l’animal à l’humain.

Les signes de la rage chez un animal

  • Changement brutal du comportement
  • Symptômes nerveux
  • Dégradation de l’état de santé
  • La bave en écume est souvent présente à un stade avancé

Cadre légal

Tout animal carnivore, chien, chat, furet, etc., en contact avec l’animal enragé est susceptible d’être contaminé.
Il doit, au plus, vite, être mis en observation chez un vétérinaire, pendant 15 jours.

Si nécessaire, la DDPP, direction départementale de la protection des populations, et l’ARS, agence régionale de santé, sont habilitées à demander au préfet un arrêté de déclaration d’un cas de rage.

Les maires des communes concernées sont alors chargés de mettre en place des mesures de protection de leurs administrés et de leurs animaux.

Exemples de recommandations

  1. Les animaux carnivores, chiens, chats, furets, etc. doivent être tenu en laisse ou mis en cage
  2. Interdiction de les laisser sortir librement
  3. Mise en fourrière et sous surveillance des animaux errants
  4. L’animal carnivore qui aurait blessé une personne ou un autre animal doit être vu par un vétérinaire sous 24 heures pour une surveillance sanitaire pendant 15 jours
  5. Interdiction de s’approcher et de ramasser un animal sauvage ou errant, malade ou blessé
  6. Obligation de passer par les circuits légaux pour acheter un animal

Soins de premiers secours

En cas de morsure ou griffure par un carnivore :

  1. Nettoyer immédiatement la plaie avec de l’eau et du savon
  2. Rincer abondamment
  3. Appliquer une solution antiseptique
  4. Consulter rapidement un médecin, qui, si besoin, oriente la personne vers un centre antirabique
  5. Vérifier la mise à jour du vaccin contre le tétanos

Pour plus d’informations sur la rage

Ministère chargé de la Santé :
https://solidarites-sante.gouv.fr/soins-et-maladies/maladies/maladies-infectieuses/article/rage

Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation :
https://agriculture.gouv.fr/rage-informations-grand-public-et-voyageurs

Philippe Garin

Pour échanger, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en avoir plus :

En complément :

Les 6 catégories de facteurs de risques psychosociaux
Vaccination contre la grippe saisonnière : Les personnes à risques
Agir en cas d’intoxication au monoxyde de carbone

Grain de beauté ou cancer de la peau ? : La méthode ABCDE
Rapatriement sanitaire : Comment ça marche et qui paie ?
Le dossier pharmaceutique : C’est quoi ?

Autres Bien-être et Sécurité :

Récapitulatif 20 Bien-être
Récapitulatif 20 Sécurité

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Les 6 catégories de facteurs de risques psychosociaux


Les 6 catégories de facteurs de risques psychosociaux

INRS santé et sécurité au travailLes risques psychosociaux ont un impact

  • sur les salariés au travail
    • trouble de la concentration
    • trouble du sommeil
    • irritabilité, nervosité
    • fatigue importante
  • sur le fonctionnement de l’entreprise

1. Intensité et temps de travail

  1. Surcharge de travail
  2. Existence d’objectifs irréalistes ou flous
  3. Longues journées de travail
  4. Instructions contradictoires
  5. Travail en horaires atypiques
  6. Imprévisibilité des horaires de travail
  7. etc.

2. Exigences émotionnelles

  1. Tensions avec le public
  2. Contact avec la souffrance ou la détresse humaine
  3. Exigence de devoir cacher ses émotions
  4. etc.

3. Manque d’autonomie

  1. Faibles marges de manœuvre pour faire son travail
  2. Rythme de travail imposé
  3. Ne pas pouvoir développer ses compétences
  4. Ne pas participer aux décisions
  5. etc.

4. Rapports sociaux au travail dégradés

  1. Relations conflictuelles avec les collègues ou avec la hiérarchie
  2. Aucune perspective de carrière
  3. Harcèlement moral
  4. etc.

5. Conflits de valeurs

  1. Ne pas être fier de son travail
  2. Ne pas pouvoir faire un travail de qualité
  3. etc.

6. Insécurité de la situation de travail

  1. Peur de perdre son emploi
  2. Non maintien du niveau de salaire
  3. Contrat de travail précaire
  4. Restructurations
  5. Incertitude sur l’avenir de son métier
  6. etc.

Source : Rapport Bodler et Goliac 2011 pour INRS, Institut national de recherche et de sécurité pour la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Manque de repose : Causes, erreurs et risques
Les accords toltèques : Explications
Risques cardiovasculaires : Les facteurs du risque

Critères pour quitter son emploi
Origine et Prévention des risques sur un site industriel
Une productivité d’enfer par la méthode des 2 listes de Warren Buffet

Autres Bien-être et Management :

Récapitulatif 20 Bien-être
Récapitulatif 20 Management

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

La Grille AGGIR pour mesurer la perte d’autonomie


Tous concernés par la perte d’autonomie

perte d'autonomieLa perte d’autonomie fait l’objet de sollicitation des assureurs.

La Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie, ou CNSA, a défini un questionnaire, dont le résultat est présenté sous la forme d’une grille, appelée Grille AGGIR, pour Autonomie Gérontologique et Groupes Iso-Ressources.

Il existe 6 niveaux de perte d’autonomie, appelé, Groupe Iso-Ressources, ou GIR.

Ils représentent la capacité de la personne âgée à effectuer 10 activités corporelles et mentales, dites activités discriminantes, et 7 activités domestiques et sociales, dites activités illustratives

Seules les personnes relevant des GIR 1 à 4 ont le droit à l’APA, ou Allocations de Perte d’Autonomie.

Les personnes relevant des GIR 5 ou 6  peuvent demander une aide ménagère ou une aide auprès de sa Caisse de Retraite.

Les assureurs proposent le financement des frais occasionnés par la perte d’autonomie, pour compléter l’APA, voire pour la remplacer lorsqu’une personne se voit refusée l’APA.
Pour cela, les assureurs utilisent aussi la Grille AGGIR dans leurs offres.

Le questionnaire

Le questionnaire est basé sur l’évaluation des activités suivantes :

Activités corporelles et mentales (dites « discriminantes »)

  • Communiquer verbalement et/ou non verbalement,
    agir et se comporter de façon logique et sensée par rapport aux normes admises par la société
  • Se repérer dans l’espace et le temps
  • Faire sa toilette
  • S’habiller, se déshabiller
  • Se servir et manger
  • Assurer l’hygiène de l’élimination urinaire et fécale
  • Se lever, se coucher, s’asseoir, passer de l’une de ces 3 positions à une autre
  • Se déplacer à l’intérieur du lieu de vie
  • Se déplacer en dehors du lieu de vie
  • Utiliser un moyen de communication à distance (téléphone, alarme, sonnette, etc.) dans le but d’alerter en cas de besoin

Activités domestiques et sociales (dites « illustratives »)

  • Préparer les repas et les conditionner pour qu’ils puissent être servis
  • Gérer ses affaires, son budget et ses biens,
    reconnaître la valeur monétaire des pièces et des billets,
    se servir de l’argent et connaître la valeur des choses,
    effectuer les démarches administratives, remplir les formulaires
  • Effectuer l’ensemble des travaux ménagers courants
  • Utiliser volontairement un moyen de transport collectif ou individuel
  • Acheter volontairement des biens
  • Respecter l’ordonnance du médecin et gérer soi-même son traitement
  • Pratiquer volontairement, seul ou en groupe, diverses activités de loisir

L’évaluation se fait selon trois niveaux

 

Niveau Autonomie Évaluation
A fait seul spontanément
et totalement
et habituellement
et correctement
B fait seul non spontanément
et/ou partiellement
et/ou non habituellement
et/ou non correctement
C ne fait pas seul ni spontanément,
ni totalement,
ni habituellement,
ni correctement.

La Grille AGGIR

Le résultat du questionnaire donne la grille suivante :

Caractéristiques du demandeur en fonction du Gir auquel il est rattaché
Gir Degrés de dépendance
Gir 1 – Personne confinée au lit ou au fauteuil, dont les fonctions mentales sont gravement altérées et qui nécessite une présence indispensable et continue d’intervenants
– Ou personne en fin de vie
Gir 2 – Personne confinée au lit ou au fauteuil, dont les fonctions mentales ne sont pas totalement altérées et dont l’état exige une prise en charge pour la plupart des activités de la vie courante,
– Ou personne dont les fonctions mentales sont altérées, mais qui est capable de se déplacer et qui nécessite une surveillance permanente
Gir 3 Personne ayant conservé son autonomie mentale, partiellement son autonomie locomotrice, mais qui a besoin quotidiennement et plusieurs fois par jour d’une aide pour les soins corporels
Gir 4 – Personne n’assumant pas seule ses transferts mais qui, une fois levée, peut se déplacer à l’intérieur de son logement, et qui a besoin d’aides pour la toilette et l’habillage,
– Ou personne n’ayant pas de problèmes locomoteurs mais qui doit être aidée pour les soins corporels et les repas
Gir 5 Personne ayant seulement besoin d’une aide ponctuelle pour la toilette, la préparation des repas et le ménage
Gir 6 Personne encore autonome pour les actes essentiels de la vie courante

Les demandes d’évaluation ou de réévaluation sont à envoyer, par courrier, au service dédié dans du département du domicile de la personne concernée.

Source : Service public

Philippe Garin

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

En complément :

Les conseils d’un avocat gratuits : C’est possible
Directives anticipées : Nom officiel pour les souhaits sur sa fin de vie
Le Médiateur national de l’énergie : Rôle et moyens

Du nouveau dans la page Juridique
Un exercice pour vous relaxer et diminuer vos tensions
Les différents types de trimestres pour la retraite

Autres Bien-être et Juridique :

Récapitulatif 20 Bien-être
Récapitulatif 20 Juridique

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Récapitulatif 20 Bien-être


Récapitulatif 20 Bien-être

Bien-être

Le Bien-être, c’est un peu de couleurs dans un ciel gris

Depuis le dernier récapitulatif, au 1er janvier 2019, j’ai écrit 166 nouveaux articles, toutes catégories confondues.

Si vous souhaitez me faire part de sujets à traiter, que vous désirez voir développer, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Tous les liens sont regroupés dans la page : Bien-être

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Les articles :

Citation
Trouillard ! Devient un héros !
Des amis pour la vie : Des vrais
Avoir ou être
Tu atteindras ton but

Un coup bien placé
Le changement fait mal mais
Se relever ou rester couché (e) ?
Pour améliorer sa situation dans la durée
Mauvaise journée ?

Définition
Positif avec négatif ?
Le temps améliore les gens
Personne toxique, relation toxique : Définition et exemples
Comment regagner de la confiance en soi
Prendre du recul : Une évolution positive

Organisation
Esclavage de nos jours
Le MBTI pour mieux se décrire en quelques mots
Se connaître, trouver son mode de fonctionnement

Permis
À quoi sert d’argent des amendes des radars automatiques ?
La couleur des plaques d’immatriculation françaises
Où est-il interdit de se garer ?

Règles
Les 8 bons comportements en cas de pluies intenses
Développement personnel : Le bonheur en 7 règles

Santé
Directives anticipées : Nom officiel pour les souhaits sur sa fin de vie
Vaccination contre la grippe saisonnière : Les personnes à risques

Décès à l’hôpital : 6 jours maxi
Manque de repos : Causes, erreurs et risques
Un exercice pour vous relaxer et diminuer vos tensions
Les 10 premières choses sur les 20 qui arrivent quand tu viens d’avoir un bébé
Les 11 à 20 choses qui arrivent quand tu viens d’avoir un bébé

Vie quotidienne
Calendrier 2020 : Les jours fériés et les ponts
Calendrier scolaire 2019 2020
Retrouvez le jour de la semaine d’une date entre 1801 et 2036
Calendrier 2019 : Les jours fériés

Pour en savoir plus :


Autres Bien-être :

Récapitulatifs Bien-être :

  1      2      3      4      5      6      7      8      9      10  
  11      12      14      15      16      17      18      19  

Tous les billets de cette catégorie sont listés dans la page Bien-être de la page Autres catégories

Sans oublier les sondages

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Un exercice pour vous relaxer et diminuer vos tensions


Nerfs à fleur de peau ? Voici comment vous détendre

bronzer sur la plageLa peur et la nervosité peuvent conduire à l’irritabilité, qui mène à des contractions musculaires sur l’ensemble du corps.

L’objectif de cet exercice est de diminuer ces irritations, et donc de diminuer peur et nervosité.

Une partie des excitations est déviée d’une zone du cerveau vers une autre.
De cette façon, les muscles, le rythme du cœur et la tension artérielle diminuent leur activité.

Bientôt, vous pourrez doser l’activité de votre cerveau, au point de sentir et repousser consciemment les sources de nervosité qui influencent sur votre corps.
Vous vous sentirez, ainsi, plus reposé (e) et détendu (e).

Exercice de relaxation

À faire chez vous, sur le sol ou sur un lit, ou encore dans un fauteuil confortable au bureau.

De cette façon, vous pourrez vous endormir, aussi est-il préférable de prévoir une minuterie pour une durée de 30 minutes maxi.

  1. Placez un oreiller sous votre tête et un coussin sous vos genoux
    Allongez-vous confortablement, la tête légèrement penchée vers l’avant et fermez les yeux.
    Respirez consciemment, lentement et profondément.
     
  2. Concentrez-vous d’abord sur les muscles de votre front.
    Ils doivent être souples et détendus.
    Enchaînez avec les autres muscles du visage.
    Relâchez-les, les uns après les autres.
     
  3. Descendez et relâchez les muscles du cou.
    S’ils sont encore tendus, déplacez votre oreiller de façon à ce que votre tête ne soit plus maintenue que par lui et la gravité et non plus par les muscles.
     
  4. Portez votre attention sur les muscles de la poitrine.
    Détendez tous les muscles et inspirez lentement et profondément.
    Retenez quelques secondes l’air dans vos poumons, puis expirez lentement et entièrement avant de reprendre cette séquence de respiration 10 fois.
     
  5. Maintenant, concentrez-vous sur le ventre.
    Détendez vos muscles du ventre. Ils doivent, tous, devenir souples.
     
  6. Passez aux jambes. Vous devez trouver la bonne position.
    Pour cela, redressez légèrement les orteils en arrière.
     
  7. Ensuite, concentrez-vous sur les muscles des bras et des mains.
    Laissez-les se détendre et devenir souples.
     
  8. Enfin, pensez à votre corps dans son ensemble.
    Essayez de relâcher tous les muscles.
    Autorisez-vous à ce sentiment agréable d’un corps entièrement relâché.
     
  9. Comptez lentement de 100 à rebours.
    Imaginez que vous êtes tranquille à la plage, en train de vous faire réchauffer par le soleil.
    Vous vous laissez porter par des milliers de grains de sable.
    Détendez-vous complètement. Respirez normalement.

Maintenant, vous vous sentez calme et libéré (e) de vos tensions et de vos soucis.
Votre corps et votre esprit sont relaxés

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en avoir plus :

En complément :

Productivité : Relaxez-vous autant que vous travaillez
Pour bien parler : Respirez correctement
Efficacité personnelle : Savoir se concentrer, comment faire

Le trac : Comment le vaincre
Lâchez-prise vs relaxation
Insomnies ! Quoi faire ?

Autres Bien-être :

Récapitulatif 19 Bien-être

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Manque de repos : Causes, erreurs et risques


Manque de repos : Causes, erreurs et risques

ondes cérébrales pendant le sommeilLe mauvais sommeil et le manque de repos touche une personne sur trois en France.

Entre trop ou pas assez de sommeil, ou encore s’endormir à des moments inappropriés, les troubles du sommeil sont fréquents.

La concentration de la population dans les centres urbains favorise ces troubles, à cause des bruits ambiants notamment.

La sédentarité provoquée par le manque d’activités physiques et par l’hyper-connectivité, au téléphone et autres écrans, accentue les problèmes.

On s’endort avec une température de 37°C, tout ce qui réchauffe le corps, donc le cerveau, centre du sommeil, ralentit l’endormissement.

Les affections

  • Insomnie
  • Hypersomnie
  • Apnée du sommeil
  • Narcolepsie

Les causes

  • Stress
  • Suractivité professionnelle
  • Problèmes de transport
  • Connexion prolongée à Internet
  • Jeu sur écran
  • Sieste trop longue
  • Autres affections : Rhume, angine, etc.

Les erreurs

  • Prendre de la caféine après 17:00 : Café, coca
  • Faire du sport avant de se coucher
  • Prendre un bain chaud avant de se coucher
  • Dormir dans une pièce trop chaude
  • Manger gras ou épicé avant de dormir
  • Boire de l’alcool
  • Se laisser éclairer par la lumière bleue

Les risques

  • Obésité, prise de poids
  • Diabète
  • Infarctus
  • AVC, accident vasculaire cérébral
  • Hypertension
  • Dépression, sautes d’humeur
  • Défaillance de la mémoire, de l’attention

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Insomnie vs sommeil fractionné
Le sommeil fractionné
Risques cardiovasculaires : Les facteurs du risque

Apnée du sommeil : Masquez vos ronflements
Résolvez vos problèmes durant votre sommeil
4 heures de sommeil par jour

Autres Bien-être :

Récapitulatif 19 Bien-être

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Décès à l’hôpital : 6 jours maxi


Décès à l’hôpital : 6 jours maxi

chambre mortuaireEnviron 60% des décès ont lieu dans un établissement de santé : hôpital, clinique, ehpad.

La Loi encadre les pratiques et le déroulement des actions à mener dès qu’un décès est constaté par un médecin. C’est lui qui rédige le certificat de décès.

Voici, rapidement, les procédures.

La toilette mortuaire

La première action à mener est la toilette mortuaire.

Le personnel de l’hôpital débranche les appareils, si les soins en nécessitaient, lave la personne décédée. Elle est préparée pour être présentable à la famille.

La loi indique que la famille « a accès auprès du défunt avant que le corps ne soit déposé dans la chambre mortuaire sans que ce dépôt ne soit différents, de ce fait, d’un délai supérieur à dix heures ».

Après cela, la famille devra se rendre à la chambre mortuaire, appelée morgue précédemment.

Prévenir la famille

C’est un médecin qui doit prévenir la famille. Ce moment délicat peut, selon les circonstances, avoir été précédé d’un avis d’aggravation, lorsque la mort est imminente.

La Loi indique que la famille et les proches « sont prévenus dès que possible et par tous les moyens appropriés de l’aggravation de l’état du malade et du décès de celui-ci »

Cela de déroule, habituellement, pendant la toilette mortuaire.

En chambre mortuaire

La thanatopraxie est optionnelle. Elle dépend des pratiques de l’établissement de soins et du souhait de la famille. Seuls certains d’entre eux proposent ce service, payant et pratiqué par des professionnels.

Il consiste à pratiquer des soins post-mortem, comme coiffure, maquillage, habillage.

Le registre des décès est rempli à cet effet, qui contient également des informations, comme les visites, notamment si la famille est venue voir le défunt.
Ce registre des décès est consultable par la famille.

Lorsqu’un établissement de santé ne dispose par lui-même d’une chambre mortuaire, le corps est déposé dans la chambre mortuaire d’un autre établissement de santé.

6 jours maxi

La loi indique que « la famille dispose de six jours maximum pour s’occuper du corps du défunt ».

La famille mandate une entreprise de pompes funèbres pour retirer le corps, l’inhumer ou l’incinérer.

Sans aucune nouvelle de la famille pendant cette période de 6 jours, la dépouille est confiée à la commune où se trouve l’établissement de soin.

La commune procède à l’enterrement dans un cimetière, dans un emplacement individuel pendant 5 ans ou jusqu’à l’exhumation réclamée par la famille, si elle se manifeste et le demande.

Source : Médisite

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Décès : Démarche à effectuer
Décès : Les formalités bancaires
Directives anticipées : Nom officiel pour les souhaits sur sa fin de vie

Employeur : Votre salarié (e) décède, que faire ?
Grain de beauté ou cancer de la peau ? : La méthode ABCDE
Le dossier pharmaceutique : C’est quoi ?

Autres Bien-être et Juridique :

Récapitulatif 19 Bien-être
Récapitulatif 19 Juridique

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Vaccination contre la grippe saisonnière : Les personnes à risques


La grippe : Les personnes à haut risque

Prévention contre la grippe

Chaque année, le virus de la grippe nous pose un problème, car il mute très vite.

De nouvelles souches apparaissent à cause de ces mutations.
C’est toujours la course entre le virus de grippe et les fournisseurs de vaccins contre la grippe.

Chaque année, 3 souches sont choisies pour fabriquer un vaccin contre ces souches. Généralement, ce sont celles qui sont les plus répandues.

En 2018, le virus a failli gagner la course. Juste au moment de mettre le vaccin sur le marché, il a une nouvelle fois muté et la dernière mutation était plus violente que les autres souches.

C’est pourquoi, les fabricants ont modifié la formule pour combattre la grippe, ce qui a occasionné quelques retards de livraison de doses de vaccin.

La crainte de la pénurie de vaccin a été amplifiée par un nombre croissant de vaccinations, notamment les personnes à haut risque d’effets secondaires dus à la grippe.

Quelles sont les personnes à risque ?

Les personnes à risque reçoivent un document de leur assurance maladie qui leur permet de retirer gratuitement une dose de vaccin dans leur pharmacie.
Elles se font ensuite vacciner, par une infirmière ou, depuis octobre 2019 sur tout le territoire français, par un pharmacien.

Il s’agit :

  • des femmes enceintes, pour elles et leur foetus
  • des personnes de plus de 65 ans, à cause de déficiences immunitaires liées à l’âge
  • des enfants de 6 mois à 5 ans, par manque d’immunité suffisante, avant 6 mois, l’enfant bénéficie des anticorps de sa mère
  • des personnes souffrants de problème de santé chronique ou d’affections de longue durée, car les médicaments qu’elles prennent diminuent souvent leur immunité

ET

  • des personnes qui vivent ou prennent soin des personnes à haut risque, car la grippe est très contagieuse et se transmet par voie aérienne

Source et © : Organisation Mondiale de la Santé (OMS)

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Activité physique adaptée à son état de santé
Risques cardiovasculaires : les facteurs du risque
Directives anticipées : Nom officiel pour les souhaits sur sa fin de vie

Vaccination : De l’origine à aujourd’hui
Vaccination : Le calendrier de 10 vaccins
Devise 023 : Rien n’est plus important que la santé… sauf l’argent (Star Trek)

Autres Bien-être :

Récapitulatif 19 Bien-être

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Directives anticipées : Nom officiel pour les souhaits sur sa fin de vie


Rédigez vos Directives anticipées pour exprimer vos souhaits sur votre fin de vie

carte personne de confiance et directives anticipéesÉcrire ses souhaits

Seule une personne majeure et ayant toutes ses capacités mentales est habilitée à officialiser ses dernières volontés en matière de fin de vie, en cas d’accident grave ou de maladie.

Les personnes majeures sous tutelle doivent préalablement demander l’autorisation au juge ou au conseil de famille, s’il en existe un.

Pour cela, un modèle de document des Directives anticipées existe. Il tient compte de la législation en cours en France.
Il est disponible sur le site du ministère de la santé :

Accéder au modèle de document (pdf – 148.6 Ko)

La fin de vie est définie ainsi :

« Une personne est en fin de vie, quand elle est atteinte d’une affection
grave et incurable, en phase avancée ou terminale »

Pour être valables, les Directives anticipées doivent être écrites à la main, datées et signées.

Une procédure a été définie pour les personnes qui ne savent pas écrire.

Confiez vos souhaits

Une fois écrit, confiez votre document à votre médecin ou/et à une personne de confiance.

Aucune limite de temps pour la validité du document.
Toutefois, vous pouvez modifier vos directives anticipées à votre guise.

C’est la dernière version qui sera prise en compte, en cas de nécessité.
Il suffit de demander à supprimer les versions précédentes aux personnes à qui vous les avez confiées.

En cas d’absence de ces directives, c’est l’avis de la personne de confiance, ou, à défaut, celui de la famille ou des proches qui sera pris en considération par les médecins.

2 cas d’exception ou ces directives ne sont pas appliquées :

  • Urgence vitale pendant le temps nécessaire à une évaluation complète de la situation
  • Lorsque les directives anticipées apparaissent manifestement inappropriées ou non conforme à la situation médicale

En cas d’accident, mieux vaut avoir sur soi la carte qui désigne la personne de confiance et qui indique qui possède vos directives anticipées.

Accéder au modèle de la carte (pdf – 487 Ko)

Source : Ministère de la Santé

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Activité physique adaptée à son état de santé
Rapatriement sanitaire : Comment ça marche et qui paie ?
Décret 2019-253 : Retrait des jeunes travailleurs en danger

Décès : Démarche à effectuer
Décès : Les formalités bancaires
Don d’organes : Que dit la loi en France ?

Autres Bien-être et Juridique :

Récapitulatif 19 Bien-être
Récapitulatif 19 Juridique

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Rapatriement sanitaire : Comment ça marche et qui paie ?


Rapatriement sanitaire : C’est quoi ?

frais transport médicalisé

source : ameli.fr

Lorsque vous êtes à l’étranger, vous pouvez tomber malade ou avoir un accident avec blessure.

En règle générale, la trousse à pharmacie suffit.
C’est pourquoi, dans la voiture, elle doit être présente, la plus complète possible et contenir des produits en cours de validité.

Pour des voyages sans voiture, par exemple en avion, vous êtes limité dans vos bagages.
De toute façon, il n’est pas évident de se soigner soi-même, à part si vous êtes médecin.

Un médecin, c’est ce dont vous avez besoin lorsque vous êtes blessé ou si vous attrapez une maladie.
Le diagnostic établi, les premiers soins donnés, il arrive que cela soit insuffisant pour vous rétablir.

Certains pays ont une bonne médecine, de nombreux autres ont un niveau médical et pharmaceutique moins développé.
Il est possible qu’il faille vous rapatrier, c’est-à-dire vous transporter dans votre pays d’origine, par avion.

Deux cas de rapatriement

  • Le rapatriement médicalisé
  • Le rapatriement non-médicalisé

Dans le premier cas, un médecin ou un infirmier vous accompagne, car votre état de santé est à risque.
Dans le second, vous pouvez voyager seul (e).

Dans la quasi-totalité des cas, c’est le médecin local qui prend la décision du rapatriement, surtout si celui-ci est médicalisé.

Qui paye ?

Assurance + Sécu est la formule habituelle.

Selon le pays, un accord sanitaire existe pour la prise en charge des soins dans le pays.
Quand il n’y a pas d’accord entre les pays, les frais sont à la charge du malade ou de l’accidenté.

Pour un rapatriement, l’assurance santé de votre pays, en France c’est généralement la Sécurité Sociale, peut rembourser une partie des frais.
Là encore, cela dépend du pays.

Sinon, c’est votre assurance personnelle, votre mutuelle, une assurance spéciale prise par vous pour le trajet ou le séjour.
Mieux vaut se renseigner avant de partir à l’étranger !

Moins connue et pourtant bien utile, l’assurance que vous payez dans vos frais de carte bancaire.
Quand votre banque vous donne une carte, elle contracte une assurance pour vous qui prend en charge les frais de santé et de rapatriement, pour compléter ce que la Sécurité sociale ne remboursera pas.

Pour réussir votre séjour à l’étranger, soyez prudent (e) en toute circonstance !

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Activité physique adaptée à son état de santé
Les 10 premières choses sur les 20 qui arrivent quand tu viens d’avoir un bébé
Vaccination : De l’origine à aujourd’hui

Don d’organes : Lesquels ?
Employeur : Votre salarié (e) décède, que faire ?
Secourir 1/5 : Les bons gestes

Autres Bien-être, Juridique et Voyage :

Récapitulatif 19 Bien-être
Récapitulatif 19 Juridique
Récapitulatif 19 Voyage

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Les 11 à 20 choses qui arrivent quand tu viens d’avoir un bébé


Une naissance : 10 autres choses inattendues

pieds de nouveau-néSuite de cet article qui contient les 10 premières choses inattendues quand tu viens d’avoir un bébé.

La blogueuse anglaise Bekki Pope a écrit sur Facebook ces 20 choses auxquelles elle n’aurait jamais pensé avant la naissance de son fils et qui parlent au cœur de toutes les mères !

Voici la suite de ses conclusions :

11. Il y a des gens dans la clinique qui sentent ta faiblesse

Ils prendront des photos sur lesquelles ton bébé aura l’air mignon et qui t’en proposeront un million d’euros.

Ils vont te faire parcourir les 50 photos qu’ils ont prises de ton bébé, toujours dans la même position, et te demanderont de choisir celle que tu préfères.
Et si tu as un compagnon comme le mien, tu devras ensuite contracter une nouvelle hypothèque sur ta maison.

12. La nourriture à l’hôpital est mauvaise pour une bonne raison

C’est pour que les gens préfèrent rentrer chez eux avec douleur que d’avoir à manger encore une fois du « pudding à la pêche ».

Le pudding est un pipi chaud avec une goutte de lait maternel, et les pêches sont des parties du corps humain qui ont été trempées toute la nuit dans du sucre.

Et ne touche pas à la mousse au chocolat ! Laisse-le !

13. Il pète

Il rote. Il a le hoquet. Dans ton sommeil, tu entends des bruits si étranges que tu penses que la poupée tueuse Chucky est assise dans le berceau, avec une tête qui tourne et un rire diabolique.

Tu espères que les autres savent que c’est le bébé, et pas toi, qui pète. Ton anus est justement un peu hors service.

14. Toutes les personnes que tu connais voudront te rendre visite à l’hôpital

Les gens trouvent les visites à l’hôpital exagérément excitantes.
Ils se sentent comme des VIP quand ils entrent dans la maternité.

Le vrai VIP, c’est toi, la personne qui souffre le plus. Tu te sens morte et tu ressembles à une morte.

Donc, n’accepte de recevoir des visiteurs que si tu peux le supporter.

Tu es encore tellement dans le brouillard que converser avec d’autres adultes, c’est comme tamiser de la farine dans un filet de pêche : Ça sort tout seul et tu ne retiens rien.

15. Ton ventre ressemble maintenant à un ballon

Un ballon qui perd son air, et donc se fait pitié lui-même.

Si tu le presses, tu constateras qu’il est un excellent trampoline pour les souris. Ou qu’il pourrait devenir une excellente gelée de mandarines pour la cuisine de l’hôpital, si simplement tu le coupais.

16. Ils te diront que tu as besoin immédiatement de contraceptifs

D’innombrables sages-femmes viendront te dire à quel point tu es fertile et quelle est la probabilité que tu tombes enceinte à nouveau.

Cependant, ils oublient un point très important : Tu n’auras plus jamais de relations sexuelles. Tu ne veux plus jamais voir un pénis. Et si quelqu’un t’aborde, tu le détruiras immédiatement au nom de toutes les femmes du monde. Fin.

17. Tout est en colère

Ton cerveau est en colère, tes yeux sont en colère, ton estomac, ta vessie, tes fesses.

Ton vagin n’est pas en colère, il est furieux.
Donne-lui un peu de temps pour se calmer, mais pour le moment, vous n’êtes pas vraiment amis.

18. Tout le monde te demandera si tu produis déjà du lait.

Tu t’attends à moitié à ce que quelqu’un en costume de laitier vienne à la porte et reste avec toi pour toujours, pour te donner, ainsi qu’à ton bébé, du nouveau lait chaque fois que tu en as besoin.
Cela n’arrive pas.

En fait, c’est après trois jours, que tes seins commenceront à couler comme s’ils avaient oublié qu’ils étaient en réalité des seins et non des arrosoirs automatiques.
Tu ne sais pas pour qui, mais ils arrosent probablement un parc avec la quantité qui est sorti.

19. Ils veulent que tu rentres à la maison le plus tôt possible

Tu bloques un lit précieux, et maintenant tu as libéré ton petit bout d’homme puants, ils ont clairement expliqué que tout allait bien, et tu n’as donné naissance à aucun tableau vivant de Picasso – tu peux donc fiche le camp.

Ne fais pas ça ! Du moins pas avant que tu ne sois vraiment prête.

Prends chaque conseil et aide avant de rentrer chez toi.
Car, une fois à la maison, ton bébé s’attend à ce que tu saches exactement ce que tu faites.

Et alors, tu aurais plutôt aimé rester à l’hôpital, ne serait-ce que pour retarder l’énervement avec le siège auto un peu plus longtemps.

20. Arrête de t’inquiéter !

Tu n’es pas une super femme. Quelque chose comme « normale » n’existe pas, aussi peu que « parfaite ».

Tu es tout ce qui est de plus normal pour ton bébé. Tu es parfaite pour ton bébé.

Ils ne vous jugent pas. Ils sont totalement dépendants de toi et avoir la responsabilité d’une autre personne n’est pas un pique-nique.
C’est plus comme un cri du cœur, comme « Oh mon dieu, je ne pourrais jamais faire ça ! »

Mais tu peux le faire et ce sera un peu plus facile chaque jour. Il suffit de prendre une profonde respiration, maman !

Tu viens de donner naissance à un être humain. Il n’y a rien que tu ne puisses faire !

Sauf dormir.

Ça, malheureusement, tu ne pourras plus jamais le faire.

Source : Brigitte.de

Traduit de l’allemand par

Philippe Garin

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Pour un ventre plat
AGEPI ou Aide à la garde d’enfants pour les parents isolés , mode d’emploi
Entreprise : Charte de la parentalité

Enlèvement d’enfant : Confiance et méfiance
Conversion taille de soutien-gorge
Le dossier pharmaceutique : C’est quoi ?

Autres Bien-être et humour :

Récapitulatif 19 Bien-être
Récapitulatif 19 Humour

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter