40 Soft skills classés à mettre dans son CV


Le classement des soft skills est encore en cours d’élaboration.

Les responsables des Ressources Humaines, les psychologues et autres sociologues ont encore du mal à faire le tri et à déterminer ce qui est du ressort des compétences comportementales et du savoir-être.

Déjà en établir une liste est difficile dans la mesure où, en français du moins, de nombreux synonymes pour une notion existent.

relations entre aptitudes et compétences

relations entre aptitudes et compétences (wikipedia)

Voici donc un classement, sans doute remis en question, qui reprend les principales compétences recherchées par les entreprises.

Pensez bien, lorsque vous faites votre choix pour en mettre quelques-unes sur votre CV, que vous devrez être en capacité de citer les circonstances qui démontrent que vous les possédez vraiment.

Cognitives

  1. Résolution de problèmes
  2. Jugement et Prise de décisions
  3. Créativité
  4. Analyse et synthèse
  5. Intelligence émotionnelle
  6. Esprit critique
  7. Réception de la critique
  8. Sens des responsabilités
  9. Sensibilisation
  10. Dépassement
  11. Implication

Relations

  1. Facilité à communiquer
  2. Résolution de conflits
  3. Prise de parole en public
  4. Animation de groupe et de réunions
  5. Leadership
  6. Négociation
  7. Fidélité
  8. Sociabilité
  9. Pédagogie
  10. Esprit d’équipe
classement soft skills

classement soft skills

Organisation

  1. Sens de l’organisation
  2. Service client
  3. Management de projet
  4. Fixer des objectifs
  5. Planification
  6. Contrôle
  7. Gérer son temps
  8. Axé sur le résultat
  9. Prise de recul

Personnel

  1. Gestion du stress
  2. Capacité d’adaptation
  3. Autonomie
  4. Motivation
  5. Rigueur
  6. Enthousiasme
  7. Persévérance
  8. Confiance
  9. Assiduité
  10. Curiosité

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :

En complément :

Comment minimiser un point faible ou Liste 3 des points forts et points faibles en entretien d’embauche
6 comportements des personnes mentalement fortes
Les 4 facteurs influençant les comportements

Les soft skills : c’est quoi ?
Qu’est-ce que le code RIASEC sur les Fiches métier de Pôle emploi ?
CV : 5 critères éliminatoires

CLIQUEZ ICI POUR VISITER NOS ANNUAIRES DE L’EMPLOI

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Lettre de recommandation : Mode d’emploi


Comment écrire une lettre de recommandation

Pour appuyer sa candidature, un ancien collaborateur, un ex-collègue, vous demande une lettre de recommandation, avec l’intention de la joindre à son CV et à sa lettre de motivation.

C’est une marque de confiance, qui montre que les relations entre les deux personnes ont été cordiales et que la séparation a eu lieu avec respect mutuel.

Vous avez décidé d’accepter avec la conviction de l’aider à retrouver un nouvel emploi.
Sinon, répondez simplement que vous préférez vous en abstenir.

Lettre de recommandation de Louis Pasteur en faveur du Docteur Albert Calmette

Lettre de recommandation de Louis Pasteur en faveur du Docteur Albert Calmette

Qu’est-ce que vous allez écrire ?

Indiquez qu’il s’agit d’une lettre de recommandation, dès le premier paragraphe, en citant la personne recommandée

Rappeler votre lien professionnel, en précisant la hiérarchie, le service dans lequel vous avez travaillez, surtout si c’est le même. La durée et la fréquence de vos relations et le type de relations démontrent la bonne connaissance que vous avez de la personne recommandée.

Évoquer le travail réalisé et votre appréciation, en donnant un ou deux exemples d’actions.

Précisez les compétences que vous avez constatées chez la personne recommandée, ainsi que son style de personnalité. La façon dont elle prend en charge les tâches est aussi importante que le savoir-faire en lui-même.

Signalez ce que vous avez apprécié particulièrement. Instaurez une sorte de complicité tacite avec le futur responsable ou collègue, votre pendant, en faisant ressortir tout l’intérêt pour lui de travailler avec votre protégé (e), sur le plan humain autant que professionnel.

complicité

Bonne entente entre collègues

Comment rédiger sa lettre de recommandation ?

La lettre de recommandation tient sur une page, comme la lettre de motivation du candidat.

Annoncer tout de suite dans l’objet : « Lettre de recommandation »

Elle est aéré avec des paragraphes séparés par une ligne blanche, et qui contient jusqu’à 4 lignes maximum.

Un thème par paragraphe pour éviter de se répéter. Une idée par phrase.

Apposer votre signature manuscrite au-dessus de votre nom, en bas de page.

Écrivez votre fonction et l’entreprise pour laquelle vous travaillez, ainsi que vos coordonnées, téléphone et mail, pour être contacté directement, si besoin.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :

En complément :

Pourquoi les propositions, recommandations, nouvelles idées sont-elles souvent refusées?
La résilience : Définition et principes
Le Projet de Transition Professionnelle : Mode d’emploi

Contrôle de référence, côté recruteur
Contrôle de référence aux abonnés absents
Emploi : Licenciement et Contrôle de référence

CLIQUEZ ICI POUR VISITER NOS ANNUAIRES DE L’EMPLOI

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Postuler plusieurs fois dans la même entreprise : Mode d’emploi


Un autre chance de rentrer dans la même entreprise

Après avoir espéré décrocher le poste pour lequel vous avez postulé, vous avez reçu une réponse négative.

Cela vous ferme-t-il les portes de l’entreprise pour la vie ? C’est ce que la très grande majorité des candidats pense.
A tort.

Digérez l’échec

Même et surtout si vous êtes allé jusqu’au bout du processus, avec un ou plusieurs entretiens d’embauche, il faut faire le deuil de sa candidature pour mieux rebondir. Cette étape est incontournable.

échec professionnel

candidature rejetée

Attendez 6 mois minimum voir 8 à 10 mois pour envoyer une seconde candidature.

Restez à l’écoute de l’actualité de l’entreprise, notamment ses offres d’emploi, pour guetter le développement de l’entreprise, ses besoins en compétences.

Que ce soit en spontané ou en réponse à annonce, soyez à l’affut de toute opportunité qui correspond à votre profil.

Tirez les leçons de votre échec

Si vous refaites pareil que lors de votre première candidature, alors vous répéterez les mêmes erreurs.

Il convient donc d’analyser les causes du refus de vous embaucher.

exemple de causes à analyser pour mieux se préparer

exemple de causes à analyser pour mieux se préparer

Refus avant entretien

La première sélection se fait par le CV.

  • Votre CV donne-t-il envie d’être lu ?
  • Met-il bien vos compétences en avant ?
  • Vos savoir-faire correspondaient-ils à ceux attendus ?
  • Avez-vous le diplôme ou le niveau souhaité par le recruteur ?
  • Vos valeurs sont-elles en phase avec celles de l’employeur ?
  • Votre lettre de motivation était-elle bien rédigée ?

Refus après entretien

L’entretien est décisif pour faire la différence.

  • Étiez-vous bien préparé (e), physiquement vêtements, coiffure, etc. ?
  • Et mentalement : confiance en soi, estime de soi, maîtrise du stress ?
  • Et opérationnellement : trajet et emplacement pour se garer reconnus, prise de notes, pitch de présentation, réponses aux questions les plus courantes ?
  • Sourire ? Maîtrise de votre attitude ? Voix mal posée ?
  • Avez-vous repéré les pièges tendus par le recruteur et réagit avec professionnalisme ?

Le retour du recruteur, après l’annonce du refus, vous permet d’affiner l’analyse en demandant les raisons de cette décision.

C’est toujours bon à savoir pour la prochaine fois.

Préparez la prochaine candidature

Avant votre prochaine candidature dans la même entreprise, préparez-la en tenant compte des résultats de l’analyse de votre premier échec.

plusieurs candidatures pour le même employeur comment postuler à la Poste

plusieurs candidatures pour le même employeur ?

Un nouveau CV, plus orienté compétences, sobre, clair, aéré, facile à lire, fera une meilleure impression.

Une lettre de motivation qui démontre l’adéquation de votre profil avec celui du candidat idéal, aura plus de succès.

Éliminez toutes fautes d’orthographe ou de grammaire de votre CV et de votre lettre de motivation.

Suivre une formation complémentaire, même sans obtention d’une qualification ou d’un diplôme, vous permet de mieux répondre aux questions techniques en entretien.
Pour cela, les organismes de formation sont nombreux, et des formations en ligne sont encore plus nombreuses.

Le recruteur

La personne qui, chargée du recrutement, vous a reçu, puis éliminé ou qui l’a fait dès la lecture de votre CV, 6 à 10 mois après votre première candidature, sera-t-elle la même que celle chargée de votre seconde candidature ?

deuxième candidature, deuxième recruteur

deuxième candidature, deuxième recruteur ?

Si oui, il vous faudra être plus dynamique en entretien, plus à l’écoute et plus convaincant (e).

Si non, alors c’est comme si vous postulez pour la première fois, en étant plus fort (e) dans votre tête et informé (e) sur l’entreprise.

Dans les deux cas, vous pouvez joindre d’autres documents : copie des diplômes nouvellement obtenus ou preuve du suivi de formations, recommandations, notamment d’anciens chefs ou collègues.

Et si ça ne marche toujours pas ?

Considérez alors que tout ce que vous avez préparé pour cette seconde candidature vous servira pour postuler ailleurs ou pour une troisième candidature, si vous n’avez pas trouvé un autre poste entre temps.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :

En complément :

Les recettes magiques vers l’échec
La résilience : Définition et principes
Deuxième entretien d’embauche : Se préparer pour réussir

Les meilleurs mois pour postuler sont
Être en phase avec la Culture d’Entreprise en 5 critères
Recrutement : Le premier contact téléphonique 

CLIQUEZ ICI POUR VISITER NOS ANNUAIRES DE L’EMPLOI

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Comment traiter des trous dans votre CV


De plus en plus de CV montrent des trous dans la carrière

Une carrière est loin d’être un long fleuve tranquille.

Si dans les 30 années qui ont suivies la fin de la seconde guerre mondiale, il y a longtemps qu’un salarié fait sa carrière dans plus d’une entreprise, voire exerce plusieurs métiers dans sa vie professionnelle.

Plus le temps passe, c’est-à-dire de nos jours, plus il faut être réactif et acteur de sa carrière.

Les conditions de travail difficiles à accepter pour les salariés les plus âgés, elles le sont encore plus par les salariés les plus jeunes, ceux qui débutent dans la vie active.

j'ai des trous dans mon CVC’est pourquoi, les « trous » dans un CV deviennent de plus en plus fréquents. Il convient, pour un recruteur, de faire la part des choses, entre une période sans emploi choisie et une telle période imposée, entre un candidat qui s’est laissé aller durant son chômage et celui qui a eu peu d’occasions de retrouver un emploi.

Les dates des expériences

Dans un CV, les dates des expériences sont généralement exprimées en mois et année. Cependant, pour des expériences de plus de cinq ans avant la date du jour, il est possible de mettre uniquement les années. Ainsi, un trou de quelques mois peut disparaître sur le CV.

Toutefois, le recruteur peut être amené à vous poser la question des mois ou des durées d’occupation des postes. Mieux vaut s’y préparer.

Microentreprenariat

Durant une période sans emploi, vous pouvez avoir décidé de créer votre propre entreprise, sous la forme d’une autoentreprise ou micro-entreprise.

Conçu au départ pour réduire le travail au noir, la microentreprise est le premier jalon pour tester une activité d’indépendant avant de créer une entreprise plus conséquente ou de revenir parmi les salariés.

Cette période sans emploi est donc un motif que vous pouvez donner si le recruteur vous pose la question de votre activité pendant un trou dans le CV.

Attention, n’inventez pas, le mensonge discrédite votre candidature.

définition de MOOCFormation et autoformation

De nombreuses possibilités de formation et d’autoformation existent grâce, notamment, à Internet.

Les MOOC sont là pour combler le temps passé entre deux emplois.

Vous pouvez en faire part dans la rubrique Formation de votre CV, à défaut d’avoir un poste, vous vous êtes formé.

Concurrence

Postuler après la publication d’une offre d’emploi, c’est s’engager dans une course où un seul est vainqueur et les nombreux autres sont perdants.

Postuler en candidature spontanée, c’est faire preuve de patience car, a priori, un recrutement peut faire son apparition bien des mois après avoir postuler.

Dans le premier cas, la concurrence est très forte. Dans le second, attendre et relancer régulièrement demande aussi du temps.

Dans les deux cas, il y a de quoi expliquer un trou dans votre CV.

être accompagné(e) dans sa recherche d'emploi

être accompagné(e) dans sa recherche d’emploi

Accompagné

Après la perte de son emploi, la période de deuil est plus ou moins longue. Rebondir le plus vite possible réduit la période entre deux emplois.

Une personne accompagnée par une association d’aide aux chômeurs peut l’indiquer au recruteur. Souvent, cet accompagnement réduit la période sans emploi et permet de reprendre un travail plus rapidement qu’en restant seul.

Motivations

Quand la carrière comprend des périodes sans emploi, il est de bon aloi de détourner l’attention du recruteur vers d’autres éléments du CV, plus en adéquation avec le poste.

Mettez le focus sur vos compétences, toujours présentes aujourd’hui, permet d’éviter d’indiquer de quand elles datent.

Vos actions et les résultats de vos actions sont plus importants pour le futur employeur si vous êtes en mesure de les reproduire pour lui, et cela peu importe quand vos réalisations ont eu lieu.

Les motivations de départ sont également très importantes à citer.

Si la recherche d’un environnement de travail, d’une éthique ou des valeurs en entreprise, est primordiale pour vous, alors l’explication de votre période sans emploi est toute trouvée. Attention, cependant, à adresser votre candidature à une organisation en phase avec vos critères.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :

En complément :

Motifs de départ : papillon ou pas de bol
Embauche : Parti fâché (e), comment l’expliquer en entretien
Un trou dans le CV fait-il disparaître des compétences ?

La résilience : Définition et principes
Quelles motivations dire en entretien d’embauche
Stagnation dans sa recherche d’emploi : se remettre en question

CLIQUEZ ICI POUR VISITER NOS ANNUAIRES DE L’EMPLOI

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Recherche d’emploi et Réseaux sociaux en 14 conseils


Ce que permettent les réseaux sociaux professionnels dans la recherche d’emploi

Dans votre recherche d’emploi, il serait dommageable d’éviter les réseaux sociaux professionnels.
Le plus connu est LinkedIn. D’autres existent aussi.

LinkedIn logo

Voici 14 conseils pour en tirer le meilleur parti :

  1. Adaptez votre profil sur un réseau social professionnel.
    Cela vous rend visible et optimise votre présence.
  2. Participez à des forums en ligne et montrez votre expertise.
  3. Ayez un bon titre de profil et exposez clairement vos objectifs :
    ce que j’apporte / ce que je recherche.

  4. Mettez à jour régulièrement votre profil pour dynamiser votre présence.
    Une fois par mois suffit le plus souvent.
  5. Autoriser que votre profil soit référencé sur les moteurs de recherche.
    Pour faire partie des résultats des recherches.
  6. Renseignez une carte de visite professionnelle.
    Elle permet d’être enregistré plus rapidement parmi les contacts des recruteurs et des employeurs.

  7. Ayez une présentation plus complète de votre expérience que dans un CV classique, en cohérence avec ce dernier.
    Utilisez toutes les possibilités proposées par les réseaux sociaux pour fournir d’autres renseignements que dans votre CV.
  8. Faites-vous recommander par un ex-employeur ou un collègue.
    Faites-le sur votre profil en global et sur chacune des compétences que vous enregistrez dans votre profil.
    10 réseaux sociaux
  9. Recommandez des contacts susceptibles de les intéresser à vos contacts.
    Ils se sentiront reconnaissants et vous renverrons l’ascenseur à l’occasion.
  10. Retrouvez des professionnels avec des points d’intérêt communs.
    Échangez sur ces sujets afin de vous faire connaître et d’apprendre de vos contacts de réseaux.
  11. Invitez ou faire-vous inviter à des événements organisés via un réseau social.
    Une rencontre physique remplace aisément des échanges à distance.

  12. Publiez une question ou répondez à un sujet posé pour démontrer votre expertise.
    C’est l’occasion de montrer votre savoir-faire et de vous mettre en avant.
  13. Accéder à des offres d’emploi, à des annonces.
    Beaucoup d’offres sont présentes dans les sites de réseaux sociaux sans passer par un autre site d’emploi.
  14. Lisez les communiqués de Presse, les demandes de partenariat, etc.
    Cela vous permet de voir qui recherche quoi et où.

Source : Pôle emploi

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :

En complément :

Recherche d’emploi : Des clés pour construire votre pitch
Étude du marché de l’emploi des cadres seniors
Précrastination vs procrastination

La résilience : Définition et principes
Entretien d’embauche : Les nouvelles questions pièges liées à la pandémie
Compétence, Habilité, Aptitude : Définitions

CLIQUEZ ICI POUR VISITER NOS ANNUAIRES DE L’EMPLOI

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Retrouver un emploi après 50 ans : Suivez la méthode


Retrouver un emploi après 50 ans

Du jour au lendemain, vous avez franchi la ligne du changement de décennie.
Désormais, vous dépassez cinquante ans. Et alors ?

Alors, rien de spécial si vous êtes en poste, à part prendre garde aux jeunes loups qui veulent votre place, surtout si elle est hiérarchiquement plus élevée.

Par contre, débuter une recherche d’emploi après s’être fait débarquer ou de votre propre volonté, est plus compliqué, en raison de la raréfaction des offres proposées aux plus de 50 ans.

50 ans... et alors

50 ans… et alors ?

Bien sûr, il est interdit de discriminer un (e) candidat (e) en raison de son âge. Dans la réalité, les clichés, tout aussi faux les uns que les autres, font de vous une personne qui coûte trop chère, qui est dépassée par les technologies nouvelles, etc.

Départ volontaire

Quand c’est vous qui prenez la décision de partir, elle est généralement bien réfléchie. Majoritairement, c’est pour créer une activité, se mettre à son compte ou racheter une entreprise.

Votre projet professionnel est bien dans votre tête, voire même sur le papier.

Selon le mûrissement de votre projet, vous savez où vous mettez les pieds. Étude de marché, financement, calculs, choix de l’emplacement, tout est clair et vous vous lancez.

Départ involontaire

Il arrive aussi que vous avez été poussé à partir, bon gré mal gré.
Vous vous retrouvez seul(e), plein(e) de questions et vous pensiez que Pôle emploi allait vous trouver un poste.

Déception, proposer un emploi n’a jamais fait partie des missions de Pôle emploi, dont la mission est de compter les personnes en perte d’emploi, en retour d’emploi ou ceux qui alternent l’un et l’autre.

Certes, Pôle emploi propose des offres d’emploi, qui, en fait, sont proposées par les entreprises. Pôle emploi s’appuie sur des partenaires pour des formations sur les techniques de recherche d’emploi, finance d’autres formations et alloue une allocation chômage. C’est bien.

accompagnement intensif des seniorsPar conséquent, il faut se lancer, seul(e) ou avec l’aide d’une association de soutien aux chercheurs d’emploi. Internet vous permet de vous fournir des informations, via conseils divers et/ou réseaux sociaux, sous réserve de savoir ce que vous cherchez.

Faites le point sur vous

Se lancer, tête baissée, dans une recherche d’emploi, c’est se priver de réflexion sur là où vous en êtes.

Un bilan de compétences vous permet de savoir sur quelles compétences vous pouvez compter et que vous pouvez proposer à un futur employeur.

Émotionnellement, faites le deuil de votre ancienne carrière et relevez la tête. Vous le valez bien.

Votre projet professionnel

Votre expérience est un atout. Vous pouvez soit la valoriser immédiatement telle quelle, soit vous avez besoin de la compléter par une formation.

Une formation continue pour s’adapter au marché du travail ou une formation lourde pour une reconversion complète.

Définir son projet pro

Définir son projet professionnel

Dans les deux cas, réfléchissez sur ce que vous voulez éviter de retrouver et, surtout, ce que vous voulez trouver.
Environnement, management, conditions de travail, lieu et déplacement, rémunération, intérêt des responsabilités et périmètre d’actions. Tout entre en ligne de compte dans la définition de votre projet professionnel.

Préparez vos outils

Une fois que vous avez repris confiance en vous et défini votre projet alors vous pouvez commencer à rechercher.

Techniques de recherche d’emploi, rédaction de votre CV, entraînement à vous présenter par un pitch de 3 minutes, simulation d’entretien d’embauche. La panoplie est à la fois classique et moderne, à la fois.

job en ligne

job en ligne

Réseautage, présence sur les réseaux sociaux, participation à des forums, utilisation de logiciels de visio, de vidéo de votre CV et lettre de motivation, création d’alerte dans les sites d ‘emploi, cabinets ou/et job boards.

Plus vous multipliez les contacts, plus vous serez visible et que l’on saura que vous avez des compétences à disposition, plus vous aurez de chance de trouver le poste que vous cherchez.

Les bons arguments

Si la majorité de ces conseils sont valables aussi pour les moins de 50 ans, pensez que vous avez de bons arguments basés sur votre capacité à comprendre rapidement la situation de votre employeur, ses besoins et ce que vous pouvez lui apporter. Dites le lui !

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :

En complément :

Pôle emploi : Les services pour les plus de 50 ans
Emploi ou Business : 10 Conseils pour sa veille concurrentielle ou pour sa recherche d’emploi
Emploi : Votre pitch de présentation

Le POUVOIR en entreprise : oui, mais lequel
Embaucher un senior : Un choix judicieux
ATS ou Logiciel de recrutement : Les 12 fonctionnalités indispensables

CLIQUEZ ICI POUR VISITER NOS ANNUAIRES DE L’EMPLOI

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Recherche d’emploi : Des clés pour construire votre pitch


Votre pitch personnel : Des clés pour le construire

A l’origine, le pitch est le discours de quelques minutes à tenir pour présenter une situation, un projet, un article.

Il s’agit d’intéresser votre interlocuteur dans un cadre professionnel.

Dans le cadre d’une recherche d’emploi, le pitch est aussi devenu indispensable.

superman elevator pitch

superman’s elevator pitch

Vous devez en créer un pour vous présenter, en entretien d’embauche pour répondre à l’invitation de vous présenter.

Seulement, il est absolument nécessaire bien avant.

Dans une période de repositionnement professionnel, il est important de communiquer sur les réseaux sociaux, LinkedIn en tête. Vous devez montrer que vous êtes actif (ve) et dans une démarche de présentation de vos talents pour être contacter par des recruteurs.

Ce que doit contenir votre présentation

Votre projet pro

Le droit au but est indispensable : Votre projet professionnel doit apparaître en premier.

Il commence par votre métier, votre profession, le cadre général ou/et les secteurs d’activité.

Projet pro du baron Hausmann pour Paris 1853 - 1870

Projet pro du baron Hausmann pour Paris 1853 – 1870

Il se poursuit par les limites claires que vous donnez.
Autrement dit, si le futur employeur vous demande de travailler sur des sujets hors de ce que vous êtes capable d’apporter, cela se fera sans vous.
Par contre, si vous êtes prêt (e) à apprendre pour mettre en œuvre des projets différents, indiquez-le pour laisser quelques portes ouvertes.

Vers le futur

Votre discours doit être résolument tourné vers le futur. Que le départ de votre ancienne entreprise ou que vous démarrez dans la vie active, votre passé vous apporte des connaissances et des pratiques que vous voulez partager et mettre en œuvre pour votre future entreprise.

Un discours de professionnel

Les hésitations, les phrases compliquées, sont à bannir de votre pitch. Vous avez des talents, nommez-les.

Décision 98-401 DC - 10 juin 1998 - Loi d'orientation et d'incitation relative à la réduction du temps de travail - Conformité

exemple de jargon professionnel : Décision 98-401 DC – 10 juin 1998 – Loi d’orientation et d’incitation relative à la réduction du temps de travail – Conformité – Extrait

Votre vocabulaire est celui de votre métier. Utilisez-le pour montrer que vous faites partie de ceux qui comprennent le jargon de l’employeur.

Vos compétences sont durables

Tout au long de sa vie professionnelle, vous acquérez de nouvelles compétences et vous en abandonnez d’autres. Votre présentation doit contenir celles qui sont à jour et utilisables dès la prise de poste.

Peu importe si elles datent puisqu’elles sont toujours présentes et valables encore aujourd’hui.

En résumé

A la lecture ou/et à l’écoute de votre pitch, votre interlocuteur doit savoir ce qu’il peut attendre de vous, connaître vos talents, votre plus-value, vos points forts, le bénéfice et les avantages qu’il aurait à vous recruter ou à travailler avec vous sur son projet.

Un résumé du pitch fera une bonne accroche de votre CV pour répondre à la question « pourquoi devrais-je vous embaucher ? »

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :

En complément :

Emploi : 5 conseils majeurs pour votre profil LinkedIn
Maîtriser son stress en entrevue d’embauche 1/2 : Préparez-vous
Entretien d’embauche, discours, présentation : Conseils pour Bien parler

A relire la veille de l’entretien d‘embauche
Entretien d’embauche, discours, présentation : Conseils pour Bien parler
Manque de dynamisme dans un entretien d’embauche ? Conseils

CLIQUEZ ICI POUR VISITER NOS ANNUAIRES DE L’EMPLOI

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Candidature spontanée : Mode d’emploi 2 sur 2


Candidature spontanée : Mode d’emploi 2 sur 2

Article précédent : Candidature spontanée : Mode d’emploi 1 sur 2

Préparez vos documents

Pour éviter de se griller auprès d’une entreprise, vos documents et votre approche doivent être les meilleurs.

Le meilleur CV est un CV dans lequel vous allez mettre vos compétences en avant.

Pour mettre toutes les chances de votre côté, choisissez, parmi vos compétences, celles que vous allez proposer à votre futur employeur.

cv dsur machine à écrireÉliminez tout ce qui pourrait nuire à votre candidature et retenir, parmi vos réalisations, celles qui apportent un plus,  un bénéfice quelconque, à l’entreprise : une spécialisation, des connaissances, des faits et des résultats qui attirent son attention.

La Lettre de motivation sert à expliquer pourquoi vous proposez vos services. Elle illustre certaines des compétences que vous mettez en avant car elles correspondent le mieux à celles qui manquent, peut-être, pour le développement de l’entreprise.

CV et Lettre de motivation sont des instruments de marketing, alors ils doivent être rédigés sans faute de français, être clairs et lisibles, intéressants, percutants, facile à lire et à comprendre.

Patience et relance

Trois cas de figure se présentent à la réception de votre candidature spontanée.

  1. L’entreprise envisageait un recrutement et vous arrivez au beau moment
  2. Vos compétences manquent à l’entreprise qui s’en rend compte en vous lisant
  3. Rien pour le moment, l’entreprise n’est pas intéressée, du moins pas pour les mois à venir
patience du pêcheur à la ligne

prenez patience, relancez, ça va mordre !

L’idéal est le premier cas, car vous êtes le seul candidat.
Recruter coûte cher et quand un bon candidat se présente, il est bon de commencer son recrutement par lui/elle, voire de l’embaucher dans la foulée.

Le second cas est également intéressant. Généralement, il vous permet d’obtenir un rendez-vous, ne serait-ce que par téléphone, vous échanger sur ce que vous pourriez apporter, que ce soit en tant que salarié ou comme prestataire externe, première étape d’une intégration.

En ce qui concerne le troisième cas de figure, il est le plus fréquent.
Votre CV va rejoindre la pile des CV reçus. C’est dans cette pile, que piochera le chargé de recrutement, lorsqu’une embauche sera envisagée avant même de publier une annonce.

Faute d’avoir une réponse sous quinzaine, il est bon de se rappeler au souvenir de la personne à qui vous avez adressé votre courrier de candidature : Chef d’établissement, chef de service, service des Ressources Humaines.

relancer par téléphoneUn appel téléphonique vous permet de savoir si votre offre de services est bien arrivée et l’accueil qui lui a été fait, c’est-à-dire dans lequel des trois cas précédemment évoqués elle se trouve.

Comme, généralement, il vous faut patienter, relancer une fois par mois ou tous les deux mois, par mail ou par téléphone suffit à rester dans la mémoire de votre interlocuteur.

Le jour J, il ressortira votre CV, voire votre lettre, puis vous demandera si vous êtes toujours à la recherche d’un emploi.

Bien sûr, si entre temps, vous avez été embauché dans une autre entreprise, vous signalerez que vous retirez votre candidature.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :

En complément :

Le mystère des 30 secondes de lecture d’un CV dévoilé : Partie 2/2
Lettre de motivation : 8 conseils pour réussir
Critère d’embauche : L’orthographe

Refuser un candidat : 10 réponses motivées et légales
Recrutement : Refuser un poste en se préservant
Les 10 règles d’Or pour vos mails

CLIQUEZ ICI POUR VISITER NOS ANNUAIRES DE L’EMPLOI

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Candidature spontanée : Mode d’emploi 1 sur 2


Le marché caché de l’emploi

Dans une recherche d’emploi, plus le poste visé est élevé dans la hiérarchie et plus la concurrence est rude pour les obtenir.

Le réseautage, la recommandation sont des techniques qui augmentent considérablement les chances des candidats d’approcher le décisionnaire.

A l’autre bout de la hiérarchie, pour les postes les moins qualifiés, la candidature spontanée peut prendre la forme d’un déplacement directement sur place, à l’entreprise, avec ou sans CV. Vous frappez à la porte

  • Bonjour, je cherche un travail, en avez-vous pour moi ?

porte-à-porteÇa peut surprendre. Le porte-à-porte amène parfois de belle surprise.

Pour les cadres, la candidature spontanée est plus compliquée à mettre en œuvre.

Au contraire du « petit bonheur la chance » et de la multiplication des rencontres par le porte-à-porte, le cadre doit bien choisir les entreprises auxquelles il va s’adresser.

Trouver les entreprises

Les chambres consulaires, c’est-à-dire Chambres des Métiers et de l’Artisanat, CMA, Chambres de l’Agriculture, Chambres du Commerce et de l’Industrie, CCI, disposent de listes des entreprises qui s’y rattachent.

Certaines d’entre elles mettent gratuitement ces listes à disposition, d’autres demandent une contribution pour cela.

Les pages jaunes enregistrent les nouvelles entreprises et les incluent dans la liste des numéros de téléphone et vous pouvez retrouver les établissements de la zone géographique ou vous voulez travailler.

Des sites se sont spécialisés dans des listes d’entreprises, avec des informations issues des bilans annuels déposés et qui fournissent des indications sur la bonne santé des entreprises.

alumni ou ancien élève

alumni ou ancien élève

Pour les jeunes diplômés, les réseaux d’anciens élèves listent les entreprises dans lesquelles ils travaillent pour leurs adhérents.

Et puis, il y a Internet, le bouche-à-oreille et toutes autres sources comme la Presse pour découvrir l’existence de l’organisation qui sera votre futur employeur.

Par ailleurs, vos anciens collègues partis avant vous, les clients, les fournisseurs et les concurrents de l’entreprise pour laquelle vous avez travaillé ou pour laquelle vous travaillez encore, sont aussi des sources d’informations, des intermédiaires voire de futurs collègues ou futurs employeurs.

Renseignez-vous

Une fois la liste des entreprises qui vous intéressent établie, vous passez à la sélection, parmi elles, de celles potentiellement pourraient vous embaucher.

Pour cela, vous devez prendre un maximum d’informations sur les activités et les projets des entreprises.

Un recrutement arrive soit pour remplacer une personne qui s’en va, de son plein gré, démission, retraite, ou pas, fin de période d’essai anticipée, licenciement.

Si ce genre d’informations est difficile à trouver, il est plus facile d’en découvrir d’autres :

sites internetLes sites Internet des entreprises contiennent une description de ses activités, ses produits, ses services, ainsi que ses valeurs, son mode de recrutement, son organigramme, et parfois ses offres d’emploi.

Les sites d’emploi permettent de savoir si une entreprise recrute ou ont recruté et pour quels postes.

La Presse, et plus particulièrement, la Presse spécialisée ou la Presse économique, vous donne, à la fois, les projets des entreprises mais aussi un moyen de rédiger le premier paragraphe de votre lettre de candidature spontanée.

Toute nouveauté, positive, comme la création d’un établissement, le lancement d’un produit ou d’un service, la publicité, un événement sponsorisé, vous apporte de quoi comprendre les besoins potentiels de ressources humaines et de compétences de l’entreprise.

Suite de l’article : Candidature spontanée : Mode d’emploi 2 sur 2

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :

En complément :

Pourquoi une candidature spontanée a plus de succès qu’une réponse à annonce ?
Convaincre après une reconversion
Que faut-il connaître sur l’entreprise avant l’entretien d’embauche

Lettre de motivation : Adresser la lettre à …
Envie de changer de boîte : 20 critères pour décider
Recherche d’emploi efficace 2/2 : Se lancer dans l’action

CLIQUEZ ICI POUR VISITER NOS ANNUAIRES DE L’EMPLOI

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Récapitulatif 2021 Emploi


Récapitulatif 2021 Emploi

trouver un emploi

Avec le changement d’orientation de mon blog pour se concentrer vers trois catégories d’articles, viennent de nouvelles listes récapitulatives.

La fréquence de publication est passée de 3 à 1 article par semaine, depuis le 1er juillet 2020.
Depuis le 1er janvier 2021, 35 sur les 53 nouveaux articles ont été publiés dans cette catégorie.

Si vous souhaitez me faire part de sujets à traiter, que vous désirez voir développer, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Tous les liens sont regroupés dans la page : Emploi

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Les articles :

Bilan
Candidature : Quelles sont vos motivations
6 méthodes pour répondre à la question : Je suis capable de quoi ?
Compétence, Habilité, Aptitude : Définitions

Chômage
Les modalités de suivi et d’accompagnement des demandeurs d’emploi
La résilience : Définition et principes
Oups ! Le droit à l’erreur avec Pôle emploi

Contrat
4 conseils pratiques pour réussir sa période d’essai

CV
La photo sur son CV : Mode d’emploi

Avant l’entretien
Deuxième entretien d’embauche : Se préparer pour réussir

Pendant l’entretien
Les signes encourageants dans un entretien d’embauche
Réussir un entretien d’embauche en 21 conseils
La confiance en soi se voit en entretien d’embauche 1/2
Le manque de confiance en soi se voit en entretien d’embauche 2/2
Un entretien d’embauche en visio : 5 premières règles pour réussir

Un entretien d’embauche par vidéo : 5 autres règles pour réussir
20 gaffes qui ruinent un entretien d’embauche
Réussir une bonne première impression
Recrutement : Le premier contact téléphonique 
Entretien d’embauche : Négocier son salaire

Après l’entretien
Mail de remerciement : Pourquoi, comment

Questions en entretien
Prétentions salariales : Quoi répondre en entretien d’embauche
Entretien d’embauche : Les nouvelles questions pièges liées à la pandémie
Entrevue d’embauche : 4 questions pas si anodines

Récapitulatif
Récapitulatif 2020 Emploi

Recherche
Candidat : 8 Critères pour choisir votre cabinet de recrutement
Recherche d’emploi : 6 questions indispensables à poser en entretien de réseau
Que faut-il connaître sur l’entreprise avant l’entretien d’embauche
Emploi : 5 conseils majeurs pour votre profil LinkedIn

Reconversion
Bien rédiger sa lettre de démission
8 étapes pour s’orienter professionnellement
Salarié ou demandeur d’emploi : La liste des aides à la reconversion professionnelle

Recruteur
Recruteur : Que faire après la publication d’une offre d’emploi
Recruteur : 5 questions indispensables à poser aux candidats

Retraite
Cumul emploi et retraite

Senior
Embaucher un senior : Un choix judicieux

Pour en savoir plus :

Tous les billets de cette catégorie sont listés dans la page Emploi

Sans oublier les sondages

Des milliers et des milliers d’offres d’emploi via l’annuaire de ce blog

CLIQUEZ ICI POUR VISITER NOS ANNUAIRES DE L’EMPLOI

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Emploi : 5 conseils majeurs pour votre profil LinkedIn


Recherche d’emploi : 5 Conseils pour votre profil LinkedIn

Quand vous êtes en recherche d’emploi, LinkedIn s’avère un outil très intéressant pour vous montrer sous votre meilleur jour. Pourquoi ? Parce que LinkedIn est LE réseau social préféré des chasseurs de têtes et autre recruteurs.

Votre plus belle photo

Avec une photo sur votre profil LinkedIn, vous multipliez par sept vos chances d’être vu. C’est, d’ailleurs, un des critères de recherche.

votre plus belle photoMême un recruteur « classique » s’y met, quand il reçoit une candidature prometteuse. Il veut en savoir plus et voir à qui il a affaire. Cela commence par la photo. Il veut éviter une surprise lors de la première rencontre, en face-à-face ou en visio.

Mettez donc une photo professionnelle, récente pour éviter de vous faire recaler pour avoir tenté de camoufler vos rides, vos cheveux grisonnants ou calvitie ou vos lunettes.
Une apparence sereine, habillé comme pour aller au travail est la meilleure image visuelle que vous pouvez donner.

Votre usage actif du réseau

Il est à remarquer que celles et ceux qui commentent, relaient, ou surtout écrivent des articles, même avec une fréquence espacée, donnent une image de créativité, ou, tout au moins, d’activité sur le réseau.

recherche d'emploi LinkedIn

recherche d’emploi : une fonctionnalité de LinkedIn

S’inscrire pour « être sur LinkedIn » sans y être actif, c’est comme être dans l’annuaire téléphonique en espérant, qu’un jour, quelqu’un vous appellera. Faire un « coucou », de temps en temps, montre votre participation active en traitant d’un sujet de votre choix, de préférence professionnel.

Élargissez vos contacts

Vos contacts doivent être qualifiés, c’est-à-dire, que vous répondu à une demande ou demandé à une personne de devenir votre contact. La demande standard est neutre. En ajoutant un message personnalisé, vous ajoutez un intérêt pour votre contact à vous répondre.

La qualité prime sur la quantité. Plus de 1000 contacts montre un intérêt moindre que 200 contacts qui vous suivent ou que vous suivez.

Communiquez votre CV

Outre la possibilité de télécharger son CV, le dernier, celui qui est à jour, plusieurs rubriques sont intéressantes à ajouter au profil de base.

C’est le cas, notamment de votre présentation, en quelques lignes. Vous pouvez y indiquer votre projet professionnel, ce que vous proposez à un futur employeur.

Vos compétences également, surtout si elles sont confirmées par plusieurs de vos contacts, sont un plus dans votre profil.

recommandations profil Philippe Garin sur LinkedIn

recommandations profil Philippe Garin

Complétez votre CV

Les recommandations reçues font toujours un effet positif, surtout si elles portent sur votre personnalité, autant que sur vos compétences.

Prenez soin de supprimer tous les éléments non professionnels, les ambigüités ou un mauvais français.

Inutile également de mettre toute votre carrière, ou de noyer le lecteur par des informations qu’il pourra obtenir en vous interrogeant. Pour estimer la quantité d’informations à donner sur votre profil LinkedIn, rappelez-vous que, dans un CV aussi, vous êtes limité.

Soyez cohérent et faites en sorte que CV et profil soient identiques ou très proches..

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :

En complément :

5 astuces pour attirer les recruteurs sur votre profil LinkedIn
Un blog ? Pourquoi faire
Recrutement : 15 pistes pour trouver les talents

4 bonnes raisons d’utiliser les réseaux sociaux dans sa recherche d’emploi
Emploi : Avoir un beau profil sur les réseaux sociaux
Le sourcing dans le recrutement 2.0

CLIQUEZ ICI POUR VISITER NOS ANNUAIRES DE L’EMPLOI

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Recrutement : Le premier contact téléphonique 


Le premier appel du recruteur au téléphone

Il est rare de se trouver dans une situation de recherche d’emploi sans avoir un premier contact par téléphone avec le recruteur. Par conséquent, soyez préparé(e) pour cette étape délicate du recrutement.

Vous pouvez être contacté par un chasseur de tête ou suite à votre dépôt de candidature à une annonce ou en spontané.

premier contact téléphonique avec un recruteur

premier contact avec un recruteur

Dans le premier cas, vous serez surpris(e) ; d’autant plus si vous êtes en poste que si vous êtes en recherche d’emploi. Dans le second, vous devez impérativement être prêt(e) à répondre puisque vous avez initié la demande de contact.

Pourquoi et pour quoi

Le chasseur de tête a besoin de savoir si vous correspondez à ses critères de qualifications. Il a découvert votre CV sur Internet. La première de ses questions, après avoir parlé de sa démarche, est de savoir si vous êtes à l’écoute du marché du travail. En cas de réponse négative, il tâchera de vous convaincre de réfléchir avant de confirmer votre décision, quelques jours plus tard.

Dans la majorité des cas, le premier contact téléphonique a lieu avec un recruteur dont l’objectif premier est l’élimination des profils qui sont trop éloignés du profil idéal demandé par l’employeur.

écumoire pour filtrer les candidatsComme avec une écumoire, il va filtrer sa liste de candidats au travers de quelques questions, souvent les mêmes que le chasseur de tête.

Le téléphone évite de recevoir un postulant peu intéressé ou trop peu intéressant pour le poste.

Les questions

Parmi les questions au téléphone, la première est toujours : « Êtes-vous à la recherche d’un emploi ? » ou « Êtes-vous à l’écoute du marché de l’emploi ? »

Une fois, la réponse positive, l’échange se poursuit.

Parmi les autres questions :

  1. Êtes-vous mobile ? Accepteriez-vous un déménagement, si nécessaire ?
  2. Quelles sont vos prétentions salariales ?
  3. Que recherchez-vous exactement ?
  4. Pourquoi souhaitez-vous changer d’emploi / de métier ?
  5. Qu’est-ce qui vous a intéressé dans l’annonce ?
  6. Pourquoi vous intéressez-vous à notre entreprise ?
  7. A partir de quand seriez-vous disponible pour un entretien / pour une prise de poste ?
  8. etc.

Soyez professionnel (le)

Pour éviter une surprise désagréable, commencez par soigner votre annonce d’indisponibilité au téléphone. Il s’agit de ce petit message qui se déclenche après quelques sonneries sans réponse de votre part.
Il doit être court, contenir votre prénom ET votre nom, être poli, neutre, d’une voix ferme et calme.

C’est aussi sur un ton neutre, par un simple « allo » suivi de votre nom et prénom, que vous vous présentez après avoir décroché. Suivi d’un silence, pour laisser votre interlocuteur se présenter à son tour et exposer le motif de son appel.

laissez sonner si pas disponible

répondez seulement quand vous êtes disponible

Laissez sonner et enregistrer le message de votre interlocuteur sur votre boîte vocale lorsque vous êtes dans un environnement défavorable à un échange au calme, sans bruit parasite et sans vos notes.

De cette façon, lorsque vous rappellerez, vous serez, au minimum, préparé (e) mentalement à un entretien d’embauche.

Souriez ! Au téléphone, cela s’entend.

Restez calme ! Évitez de répondre à d’éventuelles provocations.

Pensez à poser vos propres questions. Plus elles sont pertinentes et mieux vous illustrerez votre motivation.

Prenez des notes ! Vous aurez le loisir de vous relire après avoir raccroché.

Prenez congé de votre interlocuteur en terminant votre conversation téléphonique par un remerciement d’avoir été contacté(e), quelle que soit l’issue de l’échange. Vous pouvez toujours croiser à nouveau ce recruteur dans votre carrière, surtout s’il donne une suite à ce premier contact.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :

En complément :

Postuler avec une candidature spontanée
Recrutement : Refuser un poste en se préservant
CV astuces 2/2 pour Internet

Des questions difficiles de recruteurs
Les objections au téléphone
Un entretien d’embauche en visio : 5 premières règles pour réussir

CLIQUEZ ICI POUR VISITER NOS ANNUAIRES DE L’EMPLOI

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

La photo sur son CV : Mode d’emploi


La photo sur son CV : Mode d’emploi

La question se pose toujours : Faut-il une photo sur son CV ?

Les puristes vous diront que la photo sur son CV n’est pas obligatoire.
Elle peut même vous desservir, dans la mesure où vous n’êtes pas photogénique.

mauvaise photo pour son CV

Mauvais choix !!

En fait, c’est le talent du photographe qui rend le sujet de ses photos, vous en l’occurrence, photogénique ou quelconque.

Pourquoi une photo ?

Le premier intérêt, pour un recruteur, de voir la photo du (de la) candidat (e) est de mémoriser le CV par l’image plus que par les mots.

Le (la) chargé (e) du recrutement va facilement reconnaître le candidat lors de l’entretien d’embauche, parmi les candidats conviés.

L’aspect physique est secondaire. Le plus important est la correspondance entre les besoins de l’entreprise et les compétences du candidat.

nasique

le physique est secondaire

D’ailleurs, lorsqu’un CV intéressant se présente sans photo, le recruteur effectue une recherche sur Internet pour trouver une photo. Pour peu que vous ayez des homonymes, il risque de se faire une fausse idée de votre apparence en se trompant de profils.

Sur les réseaux sociaux, un profil avec photo sera vu 7 fois plus qu’un profil sans photo.

Quand vous êtes à la recherche d’un nouvel emploi, vous devez vous montrer sous votre meilleur jour, donc vous avez mis une photo de vous sur vos profils des réseaux sociaux.

Un candidat dont aucune photo ne serait trouvée par le chargé de recrutement risque donc de passer à côté d’une opportunité d’emploi, bêtement.

Par ailleurs, vous démontrez votre confiance en vous, voire votre estime de soi, en plus de votre bon goût en matière vestimentaire et de coiffure.

La taille et la position de la photo

La taille de la photo peut varier selon la place pris par votre prénom suivi de votre nom.

Elle varie également selon la longueur de votre CV, c’est-à-dire du nombre de lignes occupées par le texte.

place de la photo dans le cvLa photo se met dans l’entête.
Historiquement et traditionnellement à droite du titre.

Seulement, le CV est de moins en moins imprimé, et donc l’intérêt du recruteur de pouvoir faire défiler une liasse de CV imprimés d’un coup de pouce et de voir ainsi les photos toutes au même endroit, dans le coin en haut à droite, comme un livre, est passé.

Désormais la photo se place au-dessus ou au-dessous du nom du candidat et toujours avant ses coordonnées de contact.
C’est pourquoi, la photo doit être cadrée à gauche ou centrée par rapport à la longueur cumulée du prénom et du nom.

La hauteur cumulé de la photo avec le reste des coordonnées, c’est-à-dire de votre nom, numéro de téléphone, adresse mail et postale, doit être identique à celle de la partie droite de l’entête, qui contient le titre du poste, votre accroche, au minimum.

Le format de la photo

Globalement, respectez les proportions d’une photo de style photo d’identité, de façon à éviter de la déformer en hauteur ou en largeur.

Le rectangle est le format le plus courant. C’est celui d’une photo d’identité.

trophee_gagnantToutefois, avec un peu de connaissances, vous pouvez insérer votre photo dans un cercle ou un ovale, comme un trophée sur un mur.

Peu importe que la photo soit en couleur ou en noir et blanc, ce qui compte est d’être reconnu (e).
C’est pourquoi, votre photo sera récente.

Acceptez-vous comme vous êtes ! Les cheveux gris, la calvitie, les rides ou les kilos en trop font partie de votre vie, pour évoquer quelques sujets qui fâchent parfois sur votre apparence.

Toutefois, si vous en avez la possibilité, chassez le naturel avec un logiciel de retouches photos, à utiliser cependant avec parcimonie au risque de vous dénaturer et de donner une impression de faussaire au recruteur.

Quoi et comment photographier ?

Vous et seulement vous.
Votre buste, au ras du haut du sternum ou du bas du sternum.
Le premier plan montre surtout votre visage, le second montre aussi vos épaules.

De trois quarts, vers la droite ou vers la gauche, par rapport à la caméra, le visage souriant tourné vers l’appareil photo.

Le fond doit être neutre, de préférence uni. Évitez le tout noir ou le tout blanc éclatant qui pourraient faire croire à un découpage photo.

Tout votre visage doit être éclairé, pour éviter les zones d’ombre. Il peut s’agir d’un éclairage naturel et alors soyez face au soleil, sans nuage au moment de la prise du cliché, soit d’un éclairage artificiel avec des lampes suffisamment fortes pour faire disparaître les ombres.

photographe professionnel

Si votre photographe amateur de s’en sort par, faites appel à un professionnel. L’enjeu en vaut la chandelle.

S’habiller « comme il faut »

Le plus simple est de porter des vêtements dans lesquels vous vous sentez bien, de préférence ceux que vous porterez durant le travail dans votre futur emploi.

Bannissez les photos trop décontractées ou trop guindés.
Rappelez-vous qu’à quelques exceptions près, la cravate est passée de mode dans beaucoup de métiers. Quant aux autres, ils choisiront une cravate des plus classiques.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :

En complément :

Candidature : Quelles sont vos motivations
Le manque de confiance en soi se voit en entretien d’embauche 2/2
Les meilleurs mois pour postuler sont

CV, lettre de motivation, entretien : La part des choses en pourcentage
De l’importance des centres d’intérêt sur un CV
Prétentions salariales : Quoi répondre en entretien d’embauche

CLIQUEZ ICI POUR VISITER NOS ANNUAIRES DE L’EMPLOI

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Recruteur : Que faire après la publication d’une offre d’emploi


3 conseils pour agir après avoir publié son offre d’emploi

Les recruteurs occasionnels, que sont les chefs d’entreprise, ont déjà peiné sur la rédaction de leur offre d’emploi.
Ils l’ont rédigé seuls ou accompagnés, par exemple par un conseiller de Pôle emploi ou de l’APEC.

Enfin, l’annonce est publiée.

dans l'attente d'une réponseSe croiser les bras et attendre les candidatures est une mauvaise attitude.

Voyons que faire !

1 Patienter

Durant la première semaine de diffusion de l’offre, il faut commencer par patienter.

Internet a besoin de temps pour reproduire l’annonce d’un serveur à un autre, tout au long de la « toile », web en anglais. Même si le phénomène est rapide, il peut prendre plusieurs heures, voire une journée complète.

Ensuite, les internautes doivent prendre le temps de trouver l’annonce.
Si ces chercheurs d’emploi ont, préalablement, créé une alerte sur le site qui diffuse l’annonce alors elle leur sera transmis le jour-même, sinon c’est le contenu de l’annonce et son titre qui attirera les candidats potentiels.

prendre son tempsPuis, chaque candidat intéressé a besoin de temps pour

  • décortiquer l’annonce
  • en voir les points de convergence avec son profil,
  • décider de postuler,
  • prendre des renseignements sur la structure qui l’a rédigée,
  • rédiger sa lettre de motivation,
  • adapter son CV à l’offre,
  • envoyer sa candidature

Il faut compter une semaine, avant d’avoir plusieurs candidatures et commencer la prochaine phase du processus

2 Les autres moyens

La diffusion d’une offre d’emploi implique de permettre à quiconque de postuler.

Les candidatures reçues sont de tout ordre : de celles qui correspondent aux spécifications données dans l’offre, jusqu’à des candidatures totalement hors de propos, fantaisistes ou incompréhensibles.

moteurs de recherche les plus utilisésC’est pourquoi, la recherche de CV qui correspondent aux critères indispensables pour le poste à pourvoir est à lancer sans attendre.

De nombreuses bases de données existent. Celles de Pôle emploi et de l’APEC sont gratuites pour toute organisation disposant d’un code SIREN en cours de validité et du nom d’un de ses représentants enregistrés.

Néanmoins, la plupart de ces bases impliquent un investissement qui limite le nombre de bases.
Il convient donc de bien choisir celles qui convient le mieux à l’entreprise.

3 Réseauter

Le bouche-à-oreilles, son réseau personnel et de partenaires, y compris les chambres consulaires et les organisations syndicales patronales sont aussi de très bons canaux d’information pour trouver le (la) candidat (e)idéal (e)

réseauter pour élargir son réseauA côté de ce réseautage physique, se trouvent les réseaux sociaux, autres sources, gratuites, de profils de candidats.
C’est la chasse de têtes.

Un bon moteur de recherche à critères multiples ou un logiciel ATS spécialisé sont des outils à considérer pour trouver un profil rare ou pour des recherches répétitives.

Ces outils donnent pour résultat des profils variés et des CV plus ou moins récents. Il convient donc de prendre le temps de faire le tri avant de contacter les candidats potentiels, surtout s’ils sont retournés à l’emploi.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :

En complément :

TPE, PME : Comment préparer votre prochain recrutement
Le ghosting ou quand le candidat est aux abonnés absents
5 méthodes pour optimiser son recrutement

Sélectionner les candidats : IA et Vidéo
Entreprise : 14 motifs légaux pour proposer un CDD
Recrutement d’un salarié étranger en France : Les règles

CLIQUEZ ICI POUR VISITER NOS ANNUAIRES DE L’EMPLOI

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Réussir un entretien d’embauche en 21 conseils


21 conseils pour réussir son entretien d’embauche

Réussir son entretien d’embauche nécessite une bonne préparation.
Que ce soit pour un emploi dans le commercial, comme décrit dans l’article de Cadremploi, ou pour tout autre type d’emploi, les 21 conseils suivants sont toujours d’actualité et de bon aloi.

entretien d'embauche

  1. Bien connaître la fiche de poste
  2. Se renseigner sur l’entreprise
  3. Vous informer sur votre interlocuteur
  4. Préparer des questions
  5. Approfondir sa connaissance du secteur d’activité
  6. Vendez-moi ce stylo : se préparer aux questions pièges
  7. Soigner le premier contact lors de l’entretien
  8. Travailler le non-verbal
  9. Les soft skills évaluées lors de l’entretien
  10. Identifier le profil du recruteur
  11. Présenter son parcours de façon synthétique
  12. Illustrer son propos avec des exemples plutôt qu’être dans le déclaratif
  13. Adopter les codes du storytelling pour convaincre
  14. Montrer les résultats de vos actions
  15. Adopter un ton positif
  16. Évoquer ses valeurs en adéquation avec celles de l’entreprise
  17. Être force de proposition
  18. Poser des questions
  19. Réaffirmer son intérêt pour le poste
  20. Évoquer les prochaines étapes pour poursuivre le processus
  21. Commencer à s’impliquer dans un projet

Source : Cadremploi

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :

En complément :

Réussir son entretien d’embauche au téléphone
Entretien d’embauche par visio : Mode d’emploi
Faire une bonne impression en entretien d’embauche

Entretien d’embauche : le mode de questionnement du recruteur
Répondre hors sujet dans un entretien d’embauche
Entretien d’embauche : Jamais les mêmes questions. Zut alors !

CLIQUEZ ICI POUR VISITER NOS ANNUAIRES DE L’EMPLOI

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter