Le mystère des 30 secondes de lecture d’un CV dévoilé : Partie 2/2


30 secondes pour retenir ou éliminer un CV !

Trente malheureuses et pourtant longues trente secondes.
C’est le temps moyen suffisant pour décider de conserver ou d’éliminer le CV durant le processus de recrutement.

Par quoi commence le recruteur ?

30 secondes chrono

Que fait-il pendant cette lecture rapide ?

Il néglige la seconde page, donc toutes les informations sont à mettre dans la première page.
Un CV sur une page est la solution idéale.

Les premières secondes de la lecture

Il est généralement admis qu’un recruteur passe environ 30 secondes à parcourir le CV de chaque candidat.

Plus précisément, ce court moment contient les 3 à 5 premières secondes, avant la seconde période qui mène à plus ou moins 30 secondes, en moyenne ;

Durant ces toutes premières secondes, le recruteur va voir l’aspect général du CV.

Si le CV est trop chargé ou trop long, ou s’il est écrit avec une police de caractère trop petite, ou encore s’il est d’une couleur qui fait mal aux yeux, alors l’envie de lire le CV lui passe tout de suite.

S’il a peu de candidature, il poursuivra la lecture.
S’il en a beaucoup, il passera au CV suivant.

Conclusion : L’apparence joue beaucoup.

Un CV clair, bien lisible, a plus de chances qu’un CV où le candidat a voulu mettre un maximum d’informations.

Durant les secondes qui suivent

Le recruteur va commencer par chercher ses critères de sélection, c’est-à-dire les mots du CV qui correspondent aux critères de sélection.

Certains robots, plus perfectionnés, utilisent des bases de données de synonymes, ce qui facilite la recherche des profils par comparaison du vocabulaire.
Par exemple, Production et Fabrication peuvent convenir car ils sont très proches l’un de l’autre.

L’être humain est capable de faire ces comparaisons intuitivement.

Conclusion : Le choix des mots, leur position dans le CV, sont à mettre en évidence pour accrocher le plus vite possible de regard du lecteur.

La multiplicité des synonymes permet d’augmenter ses chances.
De même, plus le mot-clé sera positionné en haut dans le CV et plus vite il sera lu.
Un mot présent dans une annonce et retrouvé dans le CV, à commencer par le titre, rapproche plus facilement l’offre et la demande, alors plus il y en a mieux c’est.

Bon à savoir

Comme le recruteur a peu de temps à passer à la lecture d’un CV, il va se concentrer sur le titre et l’accroche du CV.

Une accroche percutante, originale, qui décrit bien le projet professionnel ou/et l’offre de services du candidat, va donner envie d’approfondir la suite de la lecture.

À l’inverse, une accroche banale que peuvent écrire tous les candidats, affaiblira l’envie et raccourcira le temps de lecture.

Toujours par faciliter, la lecture se poursuivra par les premiers mots de la première phrase des premiers paragraphes.

Un CV bien conçu va contenir des espaces, des lignes blanches pour définir des paragraphes.
Chaque paragraphe va commencer par le plus important, le plus en adéquation avec le besoin découvert par le candidat, dans l’annonce ou lors de sa recherche d’informations sur l’entreprise, notamment pour les candidatures spontanées.

Voilà, le mystère de l’utilisation des 30 secondes de lecture d’un CV par un recruteur vous est maintenant connu.

À vos CV !

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :

En complément :

Présentation : La méthode du Pecha Kucha
Pourquoi mon CV sur les Réseaux ne marche pas ?
Critère d’embauche : L’orthographe

Un trou dans le CV fait-il disparaître des compétences ?
Un CV ou des CV
Sélectionner les candidats : IA et Vidéo

Autres Emploi :

Récapitulatif 20 Emploi

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Le mystère des 30 secondes de lecture d’un CV dévoilé : Partie 1/2


Ce que cherche un recruteur dans un CV

Le CV, élément indispensable et primordial de la recherche d’emploi, est devenu un élément de marketing personnel, de communication pour le candidat.

C’est aussi une mine d’informations pour le recruteur, à la recherche du profil idéal pour le poste à pourvoir.

check-list de sélection des candidats

Recruteur professionnel dans un cabinet spécialisé, chargé (e) de recrutement dans un service RH, ou entrepreneur qui occasionnellement recrute, tous ont à cœur de réussir à trouver la personne qui aura le meilleur profil face aux besoins.

Deux méthodes, un résultat

Outre le degré très variable de familiarité du recruteur avec le processus de recrutement, le recruteur va :

  1. Rechercher un profil, ou
  2. Recevoir des réponses à son annonce

Dans le premier cas, il va effectuer des recherches sur Internet, lui-même ou par l’intermédiaire d’un logiciel spécialisé.
Son objectif : trouver des CV avec les mots-clés qu’il recherche

Dans le second cas, il va recueillir un maximum de candidatures, sous la forme d’un CV et d’une lettre de motivation.
Son objectif : éliminer les CV trop en dehors des critères demandés pour le poste.

Dans un cas comme dans l’autre, le CV est le centre des résultats de la recherche.

Le recruteur cherche, dans le CV, tous les éléments qui lui permettent de sélectionner les profils qui ont le plus de points communs avec les critères indispensables pour embaucher.

Par quoi commence le recruteur

L’analyse du poste à pourvoir permet au recrutement de dresser une liste de critères, c’est-à-dire de mots-clés.

Certaines caractéristiques sont faciles à déterminer, comme le diplôme ou les langues.

D’autres nécessitent une légère analyse, comme le nombre d’année d’expérience qui est le résultat du calcul entre la première année du parcours professionnel et l’année en cours ou l’année de fin du dernier emploi.

D’autres encore sont plus subtils et impliquent fortement le savoir-faire du recruteur, comme le dynamisme, la clarté du discours, la présentation des réalisations et des résultats choisis par le candidat pour figurer dans son CV.

Comment se répartissent ces mystérieuses 30 secondes ? À lire dans le prochain article

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :

En complément :

Emploi : CV papier vs Profil sur des réseaux sociaux
CV : Le chasseur de têtes
Le sourcing dans le recrutement 2.0

5 méthodes pour optimiser son recrutement
Les 4 étapes pour le recruteur AVANT la rédaction d’une offre d’emploi
Appliquer le RGPD dans le recrutement : Mode d’emploi

Autres Emploi :

Récapitulatif 20 Emploi

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Les critères de sélection des candidats et des recruteurs


Les critères de sélection des candidats et des recruteurs

De plus en plus de nouvelles applications sont développées pour faciliter le rapprochement entre les employeurs et les futurs salariés.

Même Pôle emploi s’y est mis.

D’un côté le recruteur enregistre ses critères de sélection et besoins.

De l’autre, le candidat remplit aussi les cases avec ses compétences et capacités personnelles.

critères de sélection rapprochent candidat et recruteur

Ce qui compte pour le futur employeur est d’avoir un collaborateur pour l’aider à développer son entreprise, à la gérer, à produire et à rendre les services proposés par l’entreprise à sa clientèle.

Pour le candidat, c’est d’abord un contrat de travail, de préférence à durée indéterminée, qui lui rapporte un salaire régulier, dans une entreprise pérenne et fiable.

L’évolution des marchés sont de plus en plus rapides. Les aléas concernent de plus en plus de domaine.

L’époque où les salariés effectuaient l’ensemble de leur carrière dans la même entreprise est révolue, hormis pour les fonctionnaires, toujours protégés du chômage, ainsi que quelques privilégiés.

La vie professionnelle moderne est pleine de postes et de métiers différents.
Les formations de base doivent s’enrichir de multiples formations continues pour maintenir l’employabilité des salariés.

Les organisations doivent réagir le plus rapidement et s’adapter aux conditions imposées par la mondialisation, la concurrence ou des nouvelles législations.

C’est ainsi que les critères des uns et des autres évoluent aussi.

Le CV est devenu plus qu’une liste d’emplois occupés, pour devenir un document de marketing et de communication.

Le CV contient moins de réalisations et plus de compétences.

Plusieurs sondages se rejoignent pour établir les listes de critères des recruteurs et des candidats.

Les critères principaux des candidats

Certains critères persistent et de nouveaux apparaissent ou deviennent plus importants.
C’est aussi une question d’âge, car les jeunes générations ont des besoins différents de leurs aînés.

Liste des critères des candidats :

  1. La rémunération : salaire, prime, etc.
  2. Le contenu du poste : L’attractivité des missions et des responsabilités
  3. L’harmonie entre vie privée et vie professionnelle : un partage équitable du temps
  4. Les valeurs de l’entreprise : en adéquation avec celle du candidat
  5. L’ambiance au sein de l’équipe, du service, de l’organisation, soutenue par le management
  6. Les conditions de travail et un management à l’écoute
  7. La taille de l’entreprise : où les établissements de taille intermédiaire, de 250 à 5000 salariés) sont les plus recherchés
  8. Les perspectives d’évolution, sachant qu’elle peut avoir lieu en changeant d’entreprise

Les critères principaux des recruteurs

Là aussi, le diplôme perd de son importance au profit de compétences comportementales.

Les critères deviennent moins discriminants ce qui donne plus de chance aux femmes, aux jeunes, aux expérimentés ainsi qu’aux autres minorités, visibles ou invisibles.

Liste des critères des recruteurs :

  1. Les compétences techniques ou savoir-faire restent à la première place car plus faciles à évaluer
  2. Les compétences comportementales, dont les premières sont :
    1. Le sens de l’organisation
    2. La capacité d’adaptation
    3. L’autonomie et le sens du travail en groupe
    4. La capacité à travailler en mode projet
  3. Le diplôme
  4. Les valeurs du candidat en adéquation avec celles de l’entreprise

Est-ce à dire que les organisations ont moins de critères, que non pas.
Ils sont aussi nombreux et plus variés car dépendent essentiellement du poste à pouvoir.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :

En complément :

Question piège du recruteur : Pourquoi vous ?
Les tests de recrutement : Lesquels ?
Le niveau de diplôme de moins en moins important dans les recrutements

Embauche : 8 critères de sélection légaux ou pas
Salaire : Critères de variation des salaires
Se sentir bien en entreprise : Les 7 critères

Autres Emploi :

Récapitulatif 20 Emploi

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

5 astuces pour attirer les recruteurs sur votre profil LinkedIn


Être visible sur LinkedIn pour être recruté

Le réseau social LinkedIn est surnommé « le réseau des pros ».
Par l’usage, ce concurrent de Viadeo, a pris beaucoup d’avance qu’il attire les chefs d’entreprise, les influenceurs, les recruteurs et les demandeurs d’emploi, notamment.

profil linkedin de Philippe Garin

Pour trouver un emploi, de nombreuses méthodes existent.

Celle qui consiste à utiliser les réseaux sociaux avec le plus de chances de trouver l’emploi de ses rêves est une variante de l’utilisation de son réseau personnel.

Entre 2/3 et ¾ des emplois sont trouvés par son réseau, c’est-à-dire le bouche-à-oreille.

À l’heure d’Internet, avoir un profil sur LinkedIn permet d’agrandir son réseau.

Voici 5 astuces pour se faire voir.

1 Avoir un profil attirant

Et complet.

Mettez un bandeau à la place de l’image de fond standard de LinkedIn

Mettez une photo où vous avez tenue et attitude professionnelles, où vous souriez et qui permet de voir votre visage.
Une photo récente, prise par un photographe professionnel, augmente considérablement votre attractivité

Le pavé Info est celui dans lequel vous vous présentez. Autant y écrire une présentation originale, courte et complète de ce que vous proposez, de que vous apportez, des bénéfices qui pourrait tirer votre futur employeur en faisant appel à vos talents.

C’est là que vous pouvez lier votre CV ainsi téléchargeable.

Votre profil gagne en visibilité lorsque vous remplissez un maximum de rubriques :
Du parcours professionnel aux compétences, en passant par le bénévolat ou les centres d’intérêt.

2 Recevoir et donner des recommandations

Plus les visiteurs de votre profil rédigent une recommandation, plus le recruteur est intéressé à les lire.

Les recommandations peuvent être spontanées ou sollicitées par vous.
Un échange de recommandations est souvent le meilleur moyen de profiter de son réseau

3 Écrire des posts

Un article, court, est appelé post.

En publiant des posts sur votre profil, vous montrez que votre compte est vivant.

Inspirez-vous de votre expérience pour montrer votre savoir-faire.

Incluez des hashtags dans vos posts pour créer une communauté susceptible de vous transmettre des informations sur les besoins de recrutement d’entreprise en rapport avec vos compétences.

Incluez des liens dans vos posts pour diriger le lecteur vers votre profil et d’autres articles que vous avez déjà écrit.

4 Participer à des groupes

En marge des hashtags, il existe de très nombreux groupes aux intérêts divers.

Participer à l’animation de groupes est une autre manière d’être au contact de personnes qui ainsi voit ce dont vous êtes capable, quelles sont vos opinions et vos méthodes d’analyse ou de diffusion d’informations.

5 Agrandir le nombre de contacts

Plus vous commenterez des articles d’autres personnes, plus vous serez visible.

Demandez de faire partie des contacts des personnes qui vous intéressent :

  • Recruteurs potentiels
  • Employeurs ou décideurs dans les entreprises
  • Spécialistes de domaines qui vous intéressent, surtout si vous envisagez une reconversion
  • Anciens salariés ou actuels salariés d’une entreprise pour apprendre comment est l’ambiance ou les conditions de travail dans son fonctionnement

Visitez les profils de ces personnes. Écrivez-leur pour vous faire connaître.
Incitez-les à venir voir votre profil.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :

En complément :

4 bonnes raisons d’utiliser les réseaux sociaux dans sa recherche d’emploi
Pourquoi mon CV sur les Réseaux ne marche pas ?
Préparation à un entretien de Réseau Social

Postuler avec une candidature spontanée
Forum de l’emploi : Des opportunités inattendues aussi
Se renseigner sur l’entreprise qui recrute

Autres Emploi :

Récapitulatif 20 Emploi

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

5 méthodes pour optimiser son recrutement


5 pistes pour optimiser son recrutement

Avant de faire appel à des sites d’offres d’emploi ou à des cabinets spécialisés, il convient qu’un employeur se pose la question de l’optimisation du processus de recrutement.

Définir son besoin et rédiger une fiche de poste est une chose, trouver le ou candidat (e) pour l’occuper en est une autre.

La tendance du marché s’inverse dans de nombreux secteurs. Cela rend encore plus difficile de trouver le bon profil.

optimiser le recrutement

Voici 5 pistes pour économiser son temps, son argent et des erreurs potentielles de casting.

1. Promouvoir

Pourquoi chercher ailleurs, quand on a ce qu’il faut sous la main ?

En effet, proposer une promotion interne à un collaborateur, le faire progresser dans la hiérarchie, est un moyen efficace de gagner du temps.

Il est plus facile de trouver un collaborateur qu’un responsable, un ouvrier qu’un contremaître, par exemple.

De plus, cela fidélise les collaborateurs, à l’affut d’une telle reconnaissance de leurs qualités et de leur travail.

2. Retenir des salariés précaires

Transformer un CDD en CDI, embaucher un stagiaire ou un apprenti à l’issue du stage ou de la période d’apprentissage, ou encore un intérimaire, sont également de bons moyens pour raccourcir le recrutement.

Ces nouveaux salariés permanents connaissent le travail et l’entreprise.
Le temps d’adaptation est quasi nul. L’intégration est immédiate.

3. Chercher dans les CV reçus

Les recrutements précédents ont laissé des traces, à commencer par les CV reçus des candidats malheureux.

L’analyse des CV, surtout ceux des derniers candidats qui se sont présentés en entretien d’embauche, a permis de détecter des profils, qui, bien qu’intéressants, ont été écartés jusque-là.

Reprendre des CV de moins de 6 mois permet de proposer le poste à l’un ou l’autre des anciens candidats, même s’il s’agit d’un poste différent.
Il (elle) sera peut-être intéressé (e).

4. Coopter

L’annonce d’un prochain recrutement, à l’ensemble du personnel, peut susciter des réactions vis-à-vis des proches de chaque salarié.

Quand un salarié connait une personne qui pourrait être intéressée par le poste, il lui en fait partie. C’est la cooptation.

La confiance dans le jugement du salarié se reporte, partiellement du moins, sur le candidat ainsi proposé.

5. La marque employeur

Moins rapide que les méthodes précédentes, la marque employeur consiste à communiquer, notamment sur les réseaux sociaux, l’image positive de l’entreprise.

Le vivier de profils vient de toutes celles et tous ceux qui sont abonnés (es) à la page ou qui suivent l’actualité de l’organisation.

Ainsi, dès qu’une offre d’emploi est publiée via ce media, les candidatures affluent plus vite.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :

En complément :

Augmenter la fréquentation de son site web : 15 conseils
Productivité : Ignorez les « mange temps »
Sélectionner les candidats : IA et Vidéo

Les 4 étapes pour le recruteur AVANT la rédaction d’une offre d’emploi
Recrutement : Difficile de choisir entre les 2 finalistes
Les valeurs d’entreprise : Pourquoi ?

Autres Emploi et Management :

Récapitulatif 20 Emploi
Récapitulatif 20 Management

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Embauche : Le diplôme, Un critère de sélection parmi d’autres


Le diplôme a perdu sa place de critère le plus important

étude Pôle emploi Mars 2018La première partie de cette série de 2 articles décrit l’importance que revêt le niveau de diplôme dans l’inconscient collectif des Français.

Ils se jaugent les uns les autres selon le « Bac+combien » qui est un critère de sélection des candidats dans un recrutement.

Le diplôme perd de son importance

Selon une étude de Pôle emploi de mars 2018, Le critère « diplôme » perd de son importance au profit d’autres critères :

  1. L’expérience professionnelle dans un poste similaire
  2. Les compétences comportementales (ou soft skills)
  3. La capacité d’adaptation
  4. L’adhésion aux valeurs de l’entreprise
  5. L’adhésion au contenu du travail
  6. La variété des expériences professionnelles

Seuls 40% des employeurs considèrent le diplôme comme critère de sélection prioritaire, alors que 74% mettent l’expérience professionnelle en premier.

L’importance du diplôme dépend :

  1. Du secteur d’activité de l’employeur, plus important dans les services que dans le bâtiment
  2. De la taille de l’entreprise, plus important dans les grandes entreprises que dans les petites
  3. De l’ancienneté, plus important pour les jeunes diplômés que pour les seniors

Source : Pôle emploi

Impact dans les candidatures

Ce changement, pragmatique, qui consiste à privilégier le savoir-faire et les compétences comportementales, a un impact direct sur la présentation du CV, le contenu de la lettre de motivation et l’entretien d’embauche.

La rubrique « Compétences » est mise en avant dans le CV, pour que le recruteur voit d’abord ce dont le (la) candidat (e) est capable, sa place est avant la rubrique « Parcours professionnel ».

La lettre de candidature sert à décrire les circonstances qui ont conduit à acquérir les compétences.

Les propos du candidat en entrevue serviront à expliquer le comportent au travail, son adaptabilité à faire face aux évènements professionnels et aux relations avec les autres, collègues, clients, etc.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

VAE : Le processus de la Validation des Acquis de l’Expérience
Le CV d’un jeune diplômé : Que doit-il contenir ?
De l’importance des Centres d’intérêt dans un CV

Les secteurs professionnels officiels : code NAF
Les étiquettes professionnelles ou « t’es pas fait pour ça »
Seniors : Vos points forts auprès des recruteurs

Autres Emploi :

Récapitulatif 20 Emploi

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Le niveau de diplôme de moins en moins important dans les recrutements


Bac + combien ?

diplôme du baccalauréat françaisEn France, l’un des critères de sélection des candidats est le niveau de diplôme : le fameux « Bac+combien ».

Bac est l’abréviation de Baccalauréat.
C’est le diplôme de fin d’année de la scolarité, celui sans lequel les études supérieures sont impossibles.

Avec le temps et quelques réformes, ce sont désormais plus de 80% des élèves qui parviennent à obtenir la Bac.

Le « combien » qui suit l’expression « Bac+ » est le nombre d’années d’étude nécessaire pour obtenir un diplôme.
Par exemple, un ingénieur a un diplôme « Bac+5 ».

Plus le chiffre est élevé et plus le (la) candidat (e) fait partie de l’élite intellectuelle.

Censé être une élite, les détenteurs d’un diplôme de niveau élevé devraient, plus facilement que les autres, trouver un emploi.
À l’inverse, les niveaux de diplômes inférieurs, pire les sans-diplômes, ont plus de difficultés à trouver un emploi.
La réalité est différente.

Son importance dans le recrutement

Cette caricature est de moins en moins vraie, même si le jugement des capacités d’une personne par son niveau de diplôme est bien ancré en France.

Certaines entreprises recrutent uniquement à partir de Bac+5, même si le diplôme est sans aucun rapport avec le métier.
Par exemple : un ingénieur agronome dans une société de services numériques.

Dans la majorité des autres pays, l’entreprise s’intéresse, avant tout, à la capacité du (de la) candidat (e) à assumer les responsabilités et les tâches liées au poste à pourvoir.

Dans beaucoup de conventions collectives, le niveau de diplôme influe sur le statut du salarié : Cadre ou non-cadre, qui confère des avantages, financiers notamment.

Certes, certains métiers imposent de disposer d’un diplôme.
Par exemple, médecin, notaire ou boulanger.
C’est une garantie de qualité et de connaissances.

Pour les autres, on peut se poser la question de l’intérêt du niveau de diplôme comme critère de sélection des candidats, deuxième volet de cette série de 2 articles.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Recrutement : La richesse de la personnalité
Faut-il avoir peur des tests de personnalité informatisés ?
Pourquoi les recruteurs s’intéressent-ils aux soft skills ou savoir-être ?

CV : Les 3 mensonges sur les diplômes
Les niveaux de qualification et de diplômes
Chômage des jeunes : Qui sont les NEET ?

Autres Emploi :

Récapitulatif 20 Emploi

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Recrutement : 15 pistes pour trouver les talents


La chasse de tête ou sourcing en 15 astuces

rapprochement profils demande recrutementLes employeurs éprouvent de plus en plus de difficultés à recruter les talents.

Cette pénurie de profils bien précis a de multiples causes.

Pour trouver ou attirer de nouveaux candidats, les chasseurs de tête multiplient les sources d’informations et les actions de séduction directe et indirecte.

Voici 15 pistes

  1 Se concentrer sur certains jobboards, les plus intéressants dans le rapport investissement/succès

  2 Inciter aux candidatures spontanées sur les réseaux sociaux, principalement LinkedIn

  3 Organiser des rencontres, notamment lors de participation à des forums de l’emploi et journées portes ouvertes

  4 Campagne de recrutement par Internet, sur des réseaux sociaux dédiés à certains publics

  5 Lancer des programmes de cooptation

  6 Organiser des speeds meetings en face-à-face

  7 Favoriser la mobilité interne

  8 Privilégier la CVthèque

  9 Internaliser le sourcing

10 Mettre en place un CRM interne qui expose la vision des ressources humaines

11 Organiser des réunions d’après-travail (afterwork)

12 Utiliser l’Intelligence Artificielle ou IA pour trouver des profils

13 Multiplier les rencontres avec les étudiants

14 Organiser ou participer à des conférences ou des forums de discussion

15 Utiliser le canal de la publicité en ligne

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Embaucher une personne en situation de handicap : Une bonne idée !
Quiz sur la recherche d’emploi
Les 4 étapes pour le recruteur AVANT la rédaction d’une offre d’emploi

Appliquer le RGPD dans le recrutement : Mode d’emploi
Le ghosting ou quand le candidat est aux abonnés absents
Contrôle de référence, côté recruteur

Autres Emploi et Management :

Récapitulatif 20 Emploi
Récapitulatif 20 Management

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

5 erreurs courantes en entretien d’embauche et les solutions


5 types d’erreurs courantes en entrevue d’embauche

courrir à un rendez-vousÀ moins d’être un spécialiste, un entretien d’embauche est relativement rare dans une vie professionnelle.

La vertu d’une simulation d’entretien est de se rendre compte des erreurs qui vous pouvez facilement éviter avec un minimum de préparation.

Parmi les erreurs les plus courantes des candidats, en voici 5 :

1 Arriver en retard

Prévoyez l’imprévu, c’est-à-dire

  • le retard des transports en commun,
  • les correspondances manquées,
  • le contrôle imprévu qui dure,
  • les pannes,
  • les travaux sur la route,
  • les accidents,
  • la panne de carburant,
  • le blocage par une manifestation,
  • etc.

Bref ! Le minimum est d’ajouter une heure à la durée prévue de trajet, notamment dans les grandes agglomérations, quitte à attendre, hors de vue de l’immeuble du rendez-vous.

2 Se tromper d’adresse du lieu de l’entretien

Plus souvent que certains le pensent, il est facile de se tromper ou même d’oublier l’adresse du rendez-vous.

Il est peut-être différent du futur lieu de travail, au siège de l’entreprise ou dans un cabinet de recrutement.

3 Vouloir un travail, n’importe lequel

Être dans une situation personnelle difficile, à cause du chômage, est légitime.
Cependant, cela a tellement peu de valeur pour le futur employeur.

Ce qu’il veut, c’est quelqu’un qui soit apte à prendre le poste proposé, en premier.

Un (e) candidat (e) qui parle uniquement de lui (d’elle) sans s’intéresser au poste, à l’entreprise, à l’équipe au sein de laquelle se trouve le poste, a peu de chance de retenir l’attention du recruteur.

4 Être mal habillé (e), fatigué (e)

Votre image est loin de celle de la photo sur votre CV.
Prévoyez d’expliquer votre changement de coiffure, au cas où la question est posée et uniquement dans ce cas-là.

Dormez tout votre saoul, reposez-vous.

Habillez-vous « comme il faut », propre sans excès et avec le code vestimentaire de l’entreprise.

Asseyez-vous au fond du siège durant l’entretien, en vous penchant légèrement vers l’avant, dans une posture de conquête.

Regardez votre interlocuteur sans le fixer intensément, ce qui pourrait le gêner.

Parlez d’une voix sereine, claire et audible.

5 Manquer de confiance en vous

Faire trembler la table ou le siège, en agitant les jambes ou les bras est une très mauvaise attitude.
Restez serein (e). Faites des gestes mesurés qui accompagnent vos propos.

Éliminez tout objet pour vous occuper les mains et qui agacent votre interlocuteur.

Bannissez les tics gestuels ou verbaux.

Cessez de couper la parole et écoutez ce que l’autre vous dit. Prenez le temps de noter, d’enregistrer, de comprendre les informations qu’il (elle) vous donne.

C’est normal que vous soyez stressé (e). L’autre aussi ! Pensez-y !

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Manque de repose : Causes, erreurs et risques
Difficultés de transports : Témoignage d’un candidat heureux
Mobilité : Oser déménager pour retrouver du travail

Tempes grises : Soigner son apparence
Devise 047 : ne fais jamais confiance à un homme qui porte un meilleur costume que toi
Recrutement : Les sources de stress du recruteur

Autres Emploi :

Récapitulatif 20 Emploi

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Relancer un recruteur qui a dit non


Pourquoi relancer un recruteur malgré une réponse négative ?

relancer le recruteur suite à une formationDurant une entrevue d’embauche, ou après celle-ci, vous obtenez une réponse négative.

Il est rare de réussir du premier coup. Cependant, loin de vous contenter d’une telle réponse, vous décidez de relancer le recruteur. Pourquoi ?

Dans quelles circonstances, il est intéressant de le relancer, malgré cet échec ?
Voici 3 bonnes raisons.

1. Pour comprendre

Vous avez l’impression d’avoir bien présenté votre candidature, répondu à toutes les questions avec brio, eu un bon contact et un feeling positif.
Pourtant le ou la chargé (e) de recrutement vous a refusé le poste.

Relancer le recruteur permet de savoir pourquoi, dans la mesure où il ou elle prend la peine de vous indiquer ce qui manque dans votre profil, vos compétences, vos traits de caractères ou vos savoirs, ou encore, votre comportement.

L’échange doit être cordial, sans amertume, et la raison de votre prise de contact claire et bien comprise.

C’est de ses erreurs que l’on apprend.

2. Pour faire changer d’avis

L’enjeu de l’entretien vous a rendu nerveux (se) au point que vous avez répondu à côté des questions, que vous vous êtes mélangé dans les dates, les expériences ou les compétences.

Autrement dit, vous souhaitez une seconde chance de mieux présenter votre profil.
Celui ou celle qui s’était présenté au rendez-vous était un autre « vous », différent (e) de ce que vous êtes vraiment.

Recherchez dans vos expériences, les contextes, les actions, les résultats, qui étaient absents de votre discours durant l’entretien d’embauche.
Vous prouverez ainsi que vous avez les compétences, qui ont semblé manquées pour convaincre.

Par ailleurs, si vous avez acquis les compétences, ou suivi une formation depuis l’entretien, faites-en part au recruteur.
Ce peut être sous la forme d’un nouveau CV, d’une attestation de formation ou de la recommandation d’une personne impliquée.

3. Pour un autre poste

Il est toujours bon de garder le contact avec la personne qui vous a reçu.

Que ce soit pour un autre poste dans la même entreprise ou dans une autre structure, en vous rappelant au bon souvenir de votre recruteur, vous vous placez parmi les candidats qu’il ou elle contactera en cas d’une nouvelle opportunité de travail.

C’est transformer une entrevue de recrutement en entretien de réseautage.

« Si ce n’est pas toi, c’est donc ton frère ». Fort de ce principe, et comme vous savez que les employeurs en recherche d’un (e) nouveau (elle) salarié (e) d’une autre structure peut contacter ce recruteur, vous aurez des chances d’être averti (e) de cet autre recrutement.

Là encore, c’est du réseautage. D’autant plus intéressant que le recruteur est un professionnel du recrutement, en cabinet par exemple.

Philippe Garin

Pour réussir votre relance, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Chômage : Relancez votre recherche d’emploi
30 minutes en entretien d’embauche : Suffisant ?
Le bronzage du candidat en entretien d’embauche

Candidature : Réponse automatique du recruteur
Communiquer correctement pendant un entretien d’embauche
CV au Canada : Quelques particularités

Autres Emploi :

Récapitulatif 20 Emploi

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Difficultés de transports : Témoignage d’un candidat heureux


Quand la faculté d’adaptation est prouvée

candidat heureuxDans l’Informatique comme dans les Ressources humaines, il est rare d’avoir de bonnes nouvelles.

Généralement, ce sont des postes où l’on entend plus de plaintes et de questions que de la reconnaissance ou des félicitations.

C’est pourquoi, je vous présente le témoignage d’un ex-candidat qui a mis en oeuvre sa faculté d’adaptation face à la grève dans les transports.

De plus, ce témoignage apporte aussi la preuve que le mois de décembre est, habituellement un bon mois pour les demandeurs d’emploi, nonobstant les difficultés de circulation.

Témoignage

j’étais en recherche de mission, devant les difficultés de transport; pour moi même et pour les recruteurs; j’ai décidé de favoriser les entretiens à distance.
J’ai ouvert un identifiant sur Skype, installé l’application (sous Linux, cela fonctionne aussi) et effectué quelques tests :

– webcam de qualité suffisante,

– fond du champ de la scène correct, uni et neutre

– cadrage correct,

– éclairage correct

– tenue adaptée.

Sur mon CV, j’ai mentionné en tête l’identifiant Skype (mon mail en fait) et je l’ai diffusé ainsi.

Lors des appels téléphoniques, j’ai évoqué la possibilité d’effectuer des entretiens à distance avec une disponibilité quasi immédiate.

Résultat : à mi décembre, un entretien par Skype qui s’est très bien passé.

Le recruteur; qui avait des difficultés de transport ; a trouvé l’occasion très intéressante pour tous et nous avons fait un entretien d’une bonne heure à 5 personnes.

Il m’a promis une réponse dans la demi-journée après s’être concerté avec les autres interlocuteurs.
Réponse positive, je commence lundi prochain !

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Entretien d’embauche par visio : Mode d’emploi
Recrutement : La place du numérique
Vidéoconférence ; Entretien d’embauche ou pas, 6 conseils pour soigner votre communication

L’importance du lieu d’un entretien d’embauche
CV, lettre de motivation, entretien : La part des choses en pourcentage
Entretien téléphonique non planifié

Autres Communication et Emploi :

Récapitulatif 20 Communication
Récapitulatif 20 Emploi

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

26 conseils tactiques pour votre recherche d’emploi


Check-list de 26 conseils pour votre recherche d’emploi

checklistAprès avoir réfléchi en mode stratégie sur votre recherche d’un emploi, il faut passer à la pratique en mettant en oeuvre les conseils de cette check-list, pour obtenir les meilleurs résultats.

Un seul bon résultat suffit, le moment où vous signerez votre prochain contrat de travail.

CV

  1. Formater votre CV pour être lu par un logiciel de recherche de CV
  2. Envoyer un CV adapté à l’employeur, en faisant ressortir les critères qu’il recherche
  3. Passer votre CV au correcteur d’orthographe et refaites-le lire par un tiers
  4. Intéresser le recruteur par une accroche pertinente dans l’entête de votre CV
  5. Mettre en avant vos compétences et expériences directement transférables dans le poste à pourvoir

Communiquer

  1. En poste, évitez de rechercher votre prochain poste depuis votre bureau
  2. Mettre sur LinkedIn une photo professionnelle en tenue de travail
  3. Envoyer une lettre ou mail de candidature en respectant règles de présentation et de grammaire
  4. Relire vos documents et actualiser tous vos profils en ligne
  5. Se montrer sur les réseaux sociaux pour démontrer votre savoir-faire
  6. Réseauter pour vous faire connaître et prospecter le marché caché de l’emploi
  7. Respecter les codes vestimentaires de votre futur métier
  8. Éviter les achats d’habits rien que pour entrer dans une entreprise

Entretien

  1. Respecter le recruteur, même s’il ou elle vous énerve
  2. Avoir une poignée de main ferme sans excès pour montrer votre confiance
  3. Échanger avec votre interlocuteur plutôt que de raconter votre CV qu’il a déjà parcouru
  4. Expliquer les périodes sans emploi sans honte, tout le monde en a désormais
  5. Laisser la parole à votre interlocuteur sans l’interrompre ni parler trop de vous. 1/3 du temps pour le recruteur, les 2/3 pour vous
  6. Répondre en fonction de ce que vous êtes capable de faire. Il y a ni bonnes ni mauvaises réponses
  7. Quand vous ignorez la réponse, dites-le et ajoutez, selon le cas, que vous apporterez la réponse plus tard
  8. Posez des questions pertinentes sur le poste, l’entreprise, l’équipe autant que sur le travail
  9. Bannir les formules négatives, privilégier les mots et expressions positifs
  10. Mettre à l’aise votre interlocuteur par des questions qui montrent votre intérêt pour le poste
  11. Parler de vos compétences en rapport avec le bénéfice que l’entreprise pourrait en retirer
  12. Fixer une fourchette de rémunération en rapport avec le poste plutôt qu’en rapport à votre ancienne rémunération
  13. Donner envie par une image sympathique

La recherche d’emploi nécessite de réfléchir d’une manière stratégique pour éviter de partir dans tous les sens sans être bien préparé (e), à lire dans ce précédent article.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Recherche d’emploi efficace 1/2 : Bien se préparer
Pourquoi avoir son CV sur un jobboard ou site d’emploi
Recherche d’emploi : « Avez-vous d’autres pistes ? »

Méthodes classiques et nouvelles de recherche d’emploi
Atout et qualité
La notion de filtre dans la déperdition d’information

Autres Emploi :

Récapitulatif 20 Emploi

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Conseils stratégiques pour votre recherche d’emploi


Conseils stratégiques pour votre recherche d’emploi

ma stratégie pour trouver mon futur emploiS’il y a bien un moment dans la vie où il faut réfléchir en mode stratégie, c’est celui de la recherche d’un emploi.

De nombreuses erreurs stratégiques sont commises sous le coup de l’affolement ou de la honte d’être sans emploi.

Mettre toutes les chances de son côté, c’est réfléchir aux bons outils et surtout à la bonne attitude à prendre face au vide provoqué par l’absence d’une activité professionnelle.

Savoir ce que l’on veut

  • « Je veux… travailler ». Bien, et encore ?
  • « Gagner de l’argent ». Oui, et… ?

Sans but, vous risquez de prendre un mauvais chemin, c’est-à-dire une carrière pleine de jobs précaires, en voie de disparition, sans réelle responsabilité, avec une rémunération de survie.

Il y a ce que vous voulez et ce que vous pouvez faire. Dans les deux cas, fixez-vous des objectifs.

Vous avez des connaissances, acquises à l’école, en formation continue, au contact d’autres personnes dans un cadre privé ou professionnelle.
Vous devez décider de les exploiter dans votre carrière ou d’en acquérir d’autres pour travailler dans le domaine de votre choix.

Pour cela, vous devez aussi tenir compte de l’environnement et du marché du travail :

  • Plus de 80% des contrats de travail sont des CDD
  • Des métiers disparaissent, d’autres sont créés : Dans le numérique ou la robotique, l’économie verte ou l’économie social et solidaire, etc.
  • La recherche d’emploi passe par une présence numérique sur la Toile (web en anglais)

Soyez « open », ouvert (e) à toute opportunité.
Votre prochain poste sera différent du précédent.

Il aura un titre différent ou un contenu différent.
C’est l’occasion d’apprendre un autre métier, ou d’acquérir de nouvelles compétences dans le même métier.

Veille et formation

Internet est incontournable. C’est là que vous continuez à vous renseigner, en étant en poste et en étant en recherche d’emploi :

  • Sur l’économie locale, régionale, nationale, internationale
  • Sur votre domaine professionnel
  • Sur les nouveautés et les obsolescences des techniques que vous utilisez ou souhaitez utiliser
  • Sur les rémunérations, les métiers, les entreprises, surtout celles qui recrutent

Se sentir à l’aise devant un clavier d’ordinateur ou d’un smartphone passe par une formation à la bureautique, vous donne confiance en vous et rassure votre futur employeur.

Internet est aussi une source inépuisable de formations en ligne, sur tous les sujets imaginables, dont des formations qui augmentent votre attractivité des employeurs.

Attention à rester cohérent (e) entre vos aspirations professionnelles et vos formations.
Celles-ci sont un moyen pour vous permettre d’être toujours à niveau pour votre carrière professionnelle.

Vous avez atteint un niveau de compétences, vous connaissez votre potentiel alors votre recherche d’emploi doit être cohérente, c’est-à-dire que tous les postes…

  • inférieurs à votre niveau sont pour les autres, car un potentiel chef craint pour son propre poste et que vous le remplaciez un jour
  • supérieurs à votre niveau sont ouverts sous condition de convaincre le recruteur de vous donner votre chance de prouver que vous pouvez assumer le travail et les responsabilités

Le moral et les émotions

« Rien de sert de courir, il faut partir à point » sont les premiers mots de la fable de Jean de la Fontaine : Le lièvre et la tortue

Gardez-vous bien de démarrer votre démarche de recherche d’emploi tant que vous êtes sous le coup de l’émotion de la perte de votre précédent emploi, même s’il s’agit d’une démission.

De même, si vous trouvez que votre recherche dure depuis trop longtemps et que votre moral est au plus bas, alors faites une pause dans votre recherche.

Vous parviendrez à vous projeter dans l’avenir

  • Quand vous aurez dépassé le stade des regrets ou des remords sur votre ancien poste
  • Quand la colère, le déni, le ressentiment sur votre situation présente seront calmé et que vous serez plus serein (e)
  • Quand vous serez concentré (e) sur les bénéfices de votre profil apportera à votre futur employeur au lieu de rester concentré (e) sur vous même

La recherche d’emploi nécessite d’appliquer certaines tactiques, à lire dans ce prochain article.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Les nouvelles règles pour l’apprentissage dans la loi n° 2018-771
Nouveaux sur le marché du travail
Recrutement : De nouveaux métiers recrutent

Les risques du téléchargement et quelques principes utiles
Chômage : Sortez de votre indécision
Trouver son premier emploi est différent de trouver un job

Autres Emploi :

Récapitulatif 20 Emploi

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Récapitulatif 20 Emploi


Récapitulatif 20 Emploi

Boosteremploi

Depuis le dernier récapitulatif, début le 1erjanvier 2019, j’ai écrit 166 nouveaux articles, toutes catégories confondues.

Si vous souhaitez me faire part de sujets à traiter, que vous désirez voir développer, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Tous les liens sont regroupés dans la page : Emploi

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Les articles :

Bilan
Pourquoi les recruteurs s’intéressent-ils aux soft skills ou savoir-être

Contrat
Portage salarial : Mode d’emploi
Handicap au travail : Vrai ou faux

CV
De l’importance des centres d’intérêt sur un CV
Attention aux Centres d’intérêt sur un CV

Lettre de motivation
Lettre de motivation et entretien : Mots et expressions à éviter

Avant l’entretien
Faire une bonne impression en entretien d’embauche : Mode d’emploi

Pendant l’entretien
Embauche : Parti fâché (e), comment l’expliquer en entretien
12 signes qui agacent le recruteur en entretien d’embauche

Entretien d’embauche par visio : Mode d’emploi
5 conseils efficaces pour montrer sa motivation en entretien d’embauche
Recherche d’emploi : « Avez-vous d’autres pistes ? »
30 minutes en entretien d’embauche : Suffisant ?
Candidat : Comment réussir un entretien d’embauche

Après l’entretien
Recrutement : Refuser un poste en se préservant

Points faibles et points forts
Envie de changer de boîte : 20 critères pour décider
Trouver ses qualités personnelles : La méthode du jeu du bac
Recrutement : 12 soft skills ou compétences douces les plus demandées
20 atouts à mettre en avant dans une candidature ou liste 8 de points forts

Prospection
4 bonnes raisons d’utiliser les réseaux sociaux dans sa recherche d’emploi
Travailler au Grand-Duché du Luxembourg : Intéressant
Chercher une offre d’emploi avec Google

Question
Question piège du recruteur : Pourquoi vous ?
Recrutement : « Parlez-moi de vous »
Décrivez-vous en un mot : Comment répondre en entretien d’embauche

Recherche
Pourquoi avoir son CV sur un jobboard ou site d’emploi
Pourquoi une candidature spontanée a plus de succès qu’une réponse à annonce ?

Se renseigner pour une candidature spontanée
Postuler avec une candidature spontanée
Recherche d’emploi efficace 1/2 : Bien se préparer
Recherche d’emploi efficace 2/2 : Se lancer dans l’action
CV, lettre de motivation, entretien : La part des choses en pourcentage

Reconversion
Tenté (e) par l’informatique ? : Motivations et capacités

Recruteur
TPE, PME : Comment préparer votre prochain recrutement
Recrutement : Difficile de choisir entre les 2 finalistes
Les 6 raisons principales des recrutements difficiles

Contrôle de référence, côté recruteur
Le ghosting ou quand le candidat est aux abonnés absents
Recrutement : La place du numérique
Recrutement : Mensonges et réalité
Les aides à l’embauche depuis le 01/01/2019

Senior
Le travail des plus de 55 ans
Où est passé « la retraite à 60 ans » de mon enfance ?

En complément :

Ben-être
Calendrier 2020 : Les jours fériés et les ponts

Communication
Critère d’embauche : L’orthographe

Juridique
Les changements pour les chômeurs au 1er novembre 2019
Chômage : Droit aux absences à respecter
Indemnisé (e) par Pôle emploi après un travail au Luxembourg : Les conditions
Chômage : Sanctions plus dures pour ceux qui ne respectent pas les règles
Égalité homme-femme : C’est quoi ?

Décret 2019-253 : Retrait des jeunes travailleurs en danger
Licenciement pour faute : Causes et conséquences
Prud’hommes : Le barème des indemnités en cas de licenciement abusif
Les nouvelles règles pour l’apprentissage dans la loi n° 2018-771
Travailleur frontalier, détaché, expatrié : Quelles différences ?

Employeur : votre salarié (e) décède, que faire ?
Les types de preuves d’une fraude à Pôle emploi
Recrutement : 21 raisons illégales de refuser un candidat
Appliquer le RGPD dans le recrutement : Mode d’emploi
Recrutement d’un salarié étranger en France : Les règles

Management
Employeur : Réussir Accueil et intégration du nouvel embauché
QE ou Quotient d’Intelligence Émotionnelle : C’est quoi
Les valeurs d’entreprise : Pourquoi ?

Voyages
Les pays les plus généreux en congés et jours fériés
Les congés et jours fériés ailleurs dans le Monde

Pour en savoir plus :


Autres Emploi :

Récapitulatifs Emploi :

  1      3      4      5      6      7      8      9      10  
  
  11      12      14      15      16      17      18      19  

Tous les billets de cette catégorie sont listés dans la page Emploi

Sans oublier les sondages

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Critère d’embauche : L’orthographe


L’orthographe dans le CV, la lettre de motivation et tous les jours

fautes d'orthographe les plus courantes au collègeMéthode globale ou syllabique, les adultes ont de très fortes lacunes en français.

L’orthographe est devenue secondaire dans les autres matières, où l’éducation nationale considère que la matière étudiée est plus importante.

Cette erreur, comparativement à l’enseignement des années précédentes, jusque dans les années 70, a créé une situation pénalisante pour les adultes, notamment lors d’un recrutement ou dans les métiers où l’écrit est primordial.

Plus de 5 fautes dans un CV ou une lettre de motivation et la candidature va au panier.

Un commercial qui rédige un contrat avec des fautes d’orthographe et c’est un client de perdu.

Les cadres et dirigeants d’entreprise sont particulièrement vulnérables, malgré les correcteurs d’orthographe. Leur image et leur prestige sont alors remis en cause.

Honte, culpabilité, dévalorisation, en sont les conséquences personnelles, face au regard des autres et de soi-même.

Le monde du travail est plus impitoyable que le prof à l’école.

Et que dire des lettres d’amour écrites en texto ? Bravo pour le romantisme !

Orthographe : Ensemble de règles et d’usages définis comme norme pour écrire les mots d’une langue donnée.

Grammaire : Ensemble des structures linguistiques propres à une langue

Conjugaison : Ensemble des formes verbales suivant les voix, les modes, les temps, les personnes, les nombres

Le CPF à la rescousse

Le CPF ou Compte Personnel de Formation permet de financer des cours d’orthographe. Par exemple le projet Voltaire, conçu initialement pour les non-francophones qui découvrent la langue française.

De nombreuses formations existent également gratuitement en ligne.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Les sons ou phonèmes français en langage phonétique
Leçon de français aux francophiles
Fautes de français : dur dur, pas glop, nase, grave !

Pourquoi le français est une langue difficile pour les étrangers
Ponctuation : Les règles
La dictée de Mérimée : Combien de fautes ?

Autres Communication et Emploi :

Récapitulatif 19 Communication
Récapitulatif 19 Emploi

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter