Les soft skills : c’est quoi ?


La définition des soft skills évolue toujours

Depuis 2014, le terme de « Soft skills » est entré dans le vocabulaire des Ressources Humaines.

L’idée est que recruter un nouveau collaborateur sur ses savoir-faire serait une mauvaise idée si elle n’est pas complétée par son savoir-être.
Plus encore, le comportement du candidat sera facteur de progrès de l’entreprise ou facteur de trouble.

C’est ainsi qu’est née la notion de compétences humaines et comportementales appelée soft skills.

compétences comportementales alias soft skills

compétences comportementales alias soft skills

Avec le temps et l’esprit cartésien la partie compétences humaines est représentée par les savoir-être et la partie compétences comportementales forme les soft skills, d’une manière plus restrictives.

La différence entre les deux est floue. Néanmoins, nous pouvons dire que :

  • le savoir-être correspond à ses qualités propres à soi, ce qui est invariable et existe depuis sa plus tendre enfance
  • les soft skills sont des qualités, personnelles, acquises au cours du temps, notamment dans les relations avec les autres, dans un cadre privé ou professionnelle.

Les savoir-faire, appelés aussi hard skills, sont les savoirs appris et les connaissances mises en pratique.

C’est la synergie des individus qui fait que l’organisation pour laquelle ils travaillent augmente son efficience et ses résultats :

« Quand tout le monde pousse et tire dans le même sens alors on avance plus vite »

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :

En complément :

Erreur de recrutement : Comment l’éviter 
20 atouts à mettre en avant dans une candidature ou liste 8 de points forts
Emploi : Exprimez vos talents

Pourquoi les recruteurs s’intéressent-ils aux soft skills ou savoir-être
Compétence, Habilité, Aptitude : Définitions
Pourquoi ces 5 qualités incontournables sont à mettre dans vos points forts

CLIQUEZ ICI POUR VISITER NOS ANNUAIRES DE L’EMPLOI

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Embauche : Pourquoi voulez-vous ce poste ?


Comment répondre à la question des motivations du candidat

Dans tout processus de recrutement, vous devez vous poser la question de ce qui vous attire pour le poste. Outre le fait que cela vous permet de vous jauger et de vérifier que vous avez les capacités de prendre la responsabilité du poste, vous aurez, aussi, à répondre au recruteur qui vous posera la question de vos motivations.

D’accord, il y a la lettre de motivation, censée répondre à cela. Seulement, la lettre de candidature est faite pour montrer l’adéquation entre votre profil et le poste plus que vos véritables motivations, celles qui font que vous vous sentirez bien dans ces nouvelles fonctions.

motivations diverses

chacun ses motivations

Les mots positifs

L’usage des mots positifs est de mise. C’est le moment de les prononcer. Voici quelques exemples :

  1. Intéressé (e), Intérêt, m’intéresse
  2. Passion, passionné (e), passionnant
  3. M’impliquer, rejoindre
  4. Correspondre, Me correspond
  5. Répondre, donner
  6. Rejoindre, participer
  7. Opportunité, Mission
  8. Progression, carrière, étape
  9. Ravi (e), heureux (se)
  10.  

L’attitude positive

L’enthousiasme passe par le sourire, alors souriez, c’est une excellente nouvelle que d’être là pour présenter tout l’intérêt de votre profil pour le futur employeur.

Soyez légèrement penché (e) vers l’avant, le dos décollé de la chaise.

Ayez les mains ouvertes, paumes vers le haut, en guise d’offrande, pour donner ou recevoir.

Et aussi

Vos motivations vont souvent au-delà du poste en lui-même.

autre motivation

autre motivation ?

C’est l’entreprise, sa réputation, sa solidité, ses valeurs qui vous attirent.

Vous avez droit d’être fier (ère) de faire partie de ses effectifs, de rejoindre une équipe et le mode de fonctionnement, à la fois de l’équipe et du management de l’entreprise.

Les technologies, les méthodes, les machines utilisées vous font baver d’envie ou vous permettre d’être au goût du jour, de rester compétitif (ve) dans votre métier.

Votre créativité, votre autonomie, votre esprit d’innovation s’exprimeront davantage dans ce nouveau milieu professionnel, à votre portée.

Votre projet de carrière passe par cette entreprise, ou par ses concurrents, et votre progression dans la hiérarchie en sera facilitée.

Votre besoin de sécurité, de stabilité, de durabilité dans un poste sera comblé.

A éviter

Cependant, évitez d’évoquer la rémunération, les avantages sociaux, la place de parking ou la voiture de fonction. Ce sont des motivations trop centrées sur vous, qui peuvent sembler trop égoïstes.

coeur brisé

motivation trop personnelle

Évitez aussi les motivations extra-professionnelles, comme une rupture familiale, le besoin d’échapper à une routine, ou diminuer le temps de trajet.

Parmi les mauvais motifs à exprimer se trouvent les difficultés ou même les rancœurs envers l’ancienne entreprise, votre hiérarchie ou anciens collègues.
Dénigrer son ancien employeur, même si vous avez raison de vous en plaindre, fait toujours un effet très négatif.

Votre interlocuteur n’est pas un exutoire à votre colère ni à vos frustrations.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :

En complément :

Les 5 plus puissantes motivations au Monde
Valeurs et motivations : Le portrait chinois
Ex-chef d’entreprise : 8 conseils pour rassurer le recruteur

Motifs de départ : papillon ou pas de bol
Lettre de motivation : 3 conseils de base
Se reconvertir ou changer d’employeur ?

CLIQUEZ ICI POUR VISITER NOS ANNUAIRES DE L’EMPLOI

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Mon mail n’arrive pas à destination, pourquoi ?


Pourquoi un courriel est refusé

Vous envoyez un courriel à un correspondant. Sans réaction de sa part. Il ne l’a pas reçu.

Au lieu de mettre en doute sa bonne foi, voyons les raisons pour lesquelles un mail ne parvient pas à destination.

courriel refusé

courriel refusé

Les causes simples

L’adresse mail erronée. Une erreur dans la saisie de l’adresse au clavier et il s’agit d’une adresse différente. Si cette « fausse » adresse existe alors espérez que le mauvais correspondant vous signalera l’erreur, sinon regardez parmi vos mails envoyés à quel endroit dans le nom de l’adresse vous vous êtes trompé.

Votre correspondant a bloqué tous les mails en provenance de votre boîte-aux-lettres ou de votre nom de domaine. Le nom de domaine est tout ce qui se trouve après l’arobase (@).

Autre cause d’un refus de mail est que la boîte est pleine. Chaque fournisseur de messagerie donne un quota, c’est-à-dire une limite maximale de stockage des courriels. La seule solution est de supprimer des mails pour faire de la place sur le serveur de messagerie.

Votre mail contient une pièce jointe trop volumineuse. Généralement, vous êtes prévenu que chaque mail a une limite en taille. Utilisez alors un stockage sur Internet pour y placer votre pièce jointe et envoyez un lien vers la pièce stockée à votre correspondant. Votre mail sera alors très allégé.

D’autres causes

Chaque fournisseur d’accès à Internet décide du nombre d’envois en erreur maximum qu’il autorise. Si vous avez envoyé un mail erroné de trop alors votre boîte-aux-lettres est bloquée par la boîte réceptrice.

oc fai internetCertains refus de recevoir vos mails sont plus rares et néanmoins connus :

  • La boîte de votre correspondant est mal configurée ou inactive
  • Le serveur de messagerie du destinataire est en panne ou déconnecté
  • Le serveur de messagerie de votre correspondant a reçu trop de mails pendant un certain temps
  • Votre courrier a été bloqué en raison de son contenu. Les mots utilisés ou votre nom de domaine font partie des thèmes rejetés par le serveur de messagerie de votre contact
  • Votre message contient un virus rejeté par le serveur destinataire
  • Votre mail est considéré comme un spam et est rejeté par le système anti-spam de votre contact
  • Votre courriel ne peut pas être relayé d’un serveur de messagerie à un autre jusqu’au serveur de votre correspondant
  • Votre nom de domaine est inexistant car votre boîte-aux-lettres est gratuite
  • Les lois du pays de votre correspondant sont plus exigeantes que celles de votre pays

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :

En complément :

Pourquoi je préfère le mail au téléphone
Votre employeur a le droit de consulter vos mails sauf…
Comment reconnaître un mail de phishing ou frauduleux

Les 10 règles d’Or pour vos mails
Signalez un mail frauduleux
Messagerie professionnelle : Gagner de la place !

CLIQUEZ ICI POUR VISITER NOS ANNUAIRES DE L’EMPLOI

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Cybercriminalité : Protéger son système d’information


Protéger ses données et ses programmes contre une attaque

Des dizaines de formes de malware ou logiciels malveillants, en français, existent. Leurs auteurs sont soit des criminels qui ont ajouté de la diversification dans leurs activités dans le but de vous voler, soit des professionnels de grandes entreprises ou d’États dans des buts d’espionnage industriel ou politique.

Le pirate amateur a été relégué aux oubliettes de l’Histoire, tant les protections numériques se sont sophistiquées.

anssi logoL’ANSSI, L’Agence Nationale de Sécurité des Systèmes d’Information, est l’autorité française en matière de protection des SI. Elle préconise 5 mesures à mettre en place en priorité, par les entreprises, les administrations, les associations et par les particuliers.

1 L’authentification renforcée

L’authentification renforcée par souvent par une double authentification.

Par une application va utiliser plusieurs moyens de vérifier que vous êtes bien autorisé à accéder au système d »information.

Cela passe par un profil et un mot de passe, un captcha, ainsi qu’un code envoyé par SMS ou dans un boîte-aux-lettres, une question dont la réponse n’est connue que de vous seul, ou encore une application sur votre smartphone dédié à la vérification, ou bien une carte numérique qui change de code toutes les dix secondes en harmonie avec le serveur à distance.

Bien entendu, tous les mots de passe et codes divers doivent être uniques pour chaque application et changés régulièrement pour déjouer les pirates qui utilisent des techniques comme la méthode Brute force qui consiste à tester toutes les combinaisons de caractères pour trouver les mots de passe.

2 Un supervision de la sécurité renforcée

Tous les points d’entrée vers votre système d’information doivent être placés sous surveillance, à la fois par des logiciels spécialisés et par des humains qui supervisent les résultats des analyses de ces logiciels.

Toute anomalie doit faire l’objet d’une vérification, pour découvrir si la tentative de pénétration dans le SI est le fait d’une erreur de saisie d’une personne habilitée ou d’une tentative d’intrusion pour nuire.

antivirus catalogue

exemple de logiciels antivirus

Les antivirus font partie de ces logiciels.

3 Des sauvegardes renforcées

Sauvegarder ses programmes et ses données est un processus indispensable.

Il s’agit de dupliquer le système d’information sur des supports extérieurs, sur supports magnétiques amovibles, comme des disques durs externes, des clés USB, selon la quantité d’informations, ou encore des serveurs externes voire dans un espace virtuel sur internet.

Cette dernière recommandation est valable uniquement pour des données non-sensibles uniquement.

Les données sauvegardées sont alors stockées ailleurs que dans le système d’information principal, détachées. Elles sont conservées le temps nécessaire, en autant de supports que nécessaire à une éventuelle restauration.

Restaurer des informations consiste à remplacer celles du système principal, serveur interne ou externe, par celle de la sauvegarde, lorsqu’elles ont disparues ou ont été modifiées par une attaque.

Dans les organisations, sauvegarde et restauration doivent être testées régulièrement pour vérifier le bon fonctionnement de l’une et de l’autre sans attendre d’une véritable attaque. L’idée est de reconstruire système, programmes et données le plus vite possible après une attaque.

Présentation Plan de Reprise d'Activité4 La criticité et les priorités renforcées

Plus une information est critique pour la survie et le bon fonctionnement du système d’information, plus elle sera prioritaire dans sa protection, dans les moyens mis en œuvre pour s’assurer que tout va bien.

Par exemple, la sauvegarde d’un logiciel que l’on peut se procurer à tout moment auprès d’un fournisseur a un sens dans la mesure où le paramétrage du logiciel est plus ou moins important. Cette sauvegarde sera à faire après chaque changement de paramètre pour avoir toujours la dernière version.

Cependant, ce sont les données qui sont quotidiennement, voire plusieurs fois par jour, à sauvegarder.

Les antivirus et autres logiciels de protection sont aussi à tenir à jour aussi souvent que possible, de façon à se protéger des derniers logiciels malveillants inventés par les hackers.

5 Un dispositif de crise renforcé

La formation et la sensibilisation du personnel interne et intervenants partenaires extérieurs doivent être régulièrement effectuées. L’être humain est le maillon faible de la chaîne de protection des systèmes d’information.

Selon l’urgence et le type d’attaque, les intervenants seront différents. De véritables partenaires avec des contrats, pour une organisation, à la simple localisation d’un dépanneur près de soi, pour un particulier. Tous les cas de figure existent.

La durée d’une intervention, le délai de remise en état d’un système d’information sont, avec la pérennité des intervenants, les principaux critères de choix d’un partenaire.

Bien entendu, un plan de reprise d’activité et un plan de continuité d’activité sont indispensables, coûteux et à tester régulièrement, sans compter une bonne police d’assurance.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :

En complément :

Télétravail et cybersécurité : Que faire pour se protéger
Alerte au piratage 1/2
Passage de la douane avec un ordinateur 4/4 : Après le séjour

Indicateurs de sécurité Exemples
Loi n° 2006-64 du 25 mars 2007 sur la Conservation des données
Liste des risques de sécurité informatique

CLIQUEZ ICI POUR VISITER NOS ANNUAIRES DE L’EMPLOI

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Calendrier 2022 : Les jours fériés et les ponts


Liste des jours fériés en 2022

2022, année ordinaire est comme en 2021, une année très favorable aux patrons, beaucoup de jours fériés un dimanche, et un minimum de ponts potentiels :

  • vendredi 27 mai
  • vendredi 15 juillet
  • lundi 31 octobre

Et pour ceux qui travaillent habituellement le samedi, un seul pont potentiel

  • samedi 12 novembre

Combien vous seront-ils accordés ?

Les jours fériés en 2021

  1. Jour de l’An : samedi 1er janvier 2021
  2. Lundi de Pâques : lundi 18 avril
  3. Fête du Travail : dimanche 1er mai
  4. Victoire 1945 : dimanche 8 mai
  5. Ascension : jeudi 26 mai
  6. Lundi de Pentecôte : lundi 6 juin
  7. Fête Nationale : jeudi 14 juillet
  8. Assomption : lundi 15 août
  9. Toussaint : dimanche 1er novembre
10. Armistice 1918 : dimanche 11 novembre
11. Noël : dimanche 25 décembre
12. Deuxième jour de Noël : lundi 26 décembre (Régime alsacien uniquement)

calendrier 2022 semestre 1
calendrier 2022 semestre 2

Philippe Garin

Si vous souhaitez me voir traiter un sujet particulier dans de ce blog, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :

En complément :

Récapitulatif 2021 Communication
Calendrier 2021 : Les jours fériés et les ponts
Productivité : Une question de temps ou d’énergie ?

2020 : Les jours fériés
Les congés et jours fériés ailleurs dans le Monde
Productivité : Ignorez les « mange temps »

LES ANNUAIRES DE L’EMPLOI

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Employeur : Le bouleversement de la valeur travail


Prendre en compte les motivations des salariés

S’il y a bien un bouleversement occasionné par la pandémie mondiale, c’est dans le monde du travail qu’’on le trouve.

Avant cette crise sanitaire qui a immobilisé des dizaines de millions de travailleurs, une tendance avait commencé à voir le jour dans les pays économiquement fort.
Il s’agit du changement des motivations initié par la jeune génération face au travail.

Alors que la règle était de travailler pour subvenir à ses besoins impliquait une adaptation de la personne aux organisations et modes de fonctionnement plus ou moins directifs d’une entreprise, la nouvelle génération à développer l’idée d’un bien-être au travail, d’un partage plus équilibré entre vie professionnel et vie privée fait son chemin.

travail hybride : présentiel et distanciel

travail hybride : présentiel et distanciel

Les chefs d’entreprise et l’ensemble de l’encadrement doivent en tenir compte pour la survie de leurs entreprises.

Quelques chiffres

61% des demandeurs d’emploi accepteraient le télétravail

73% des salariés pensent à quitter leur poste actuel

33% des travailleurs de moins de 30 ans ont déjà quitté leur premier emploi

Source : joblist (site de recherche d’emploi)

Le regard de l’employeur

Pour séduire les futurs salariés et retenir son personnel, un employeur doit commencer par en informer l’ensemble de ses cadres, à commencer par le haut.

voir loin : le regard de votre employeur

voir loin : le regard de votre employeur

L’adhésion de l’encadrement est indispensable pour l’harmonisation des nouvelles pratiques à mettre en place. Puis, celle de l’ensemble du personnel.

Un salarié heureux dans son travail aura un meilleur rendement. La satisfaction du client augmentera.
Les pertes pour absentéisme ou par une mauvaise qualité des produits ou des services diminueront.

Des conseils pour intégrer les motivations des salariés

1 Ouvrir le dialogue montant autant que descendant, avec des possibilités de contourner la voix hiérarchique.

2 Créer un sentiment d’appartenance à une équipe, notamment pour les nouveaux embauchés

confiance encouragement3 Faire confiance aux salariés pour obtenir leur confiance

4 Mettre en place les outils de travail collaboratif, principalement numériques, et les utiliser à bon escient, c’est-à-dire par le soutien et non par la surveillance, ni l’intrusion dans la vie privée

5 Encourager le travail hybride, présentiel et distanciel, qui facilité l’intégration, l’égalité et l’inclusion

6 Écouter, prendre en compte les idées et récompenser son personnel

La pérennité d’une entreprise passe par sa place sur son marché, par un investissement dans des méthodes et des outils modernes, et surtout par son personnel, heureux, motivé, impliqué et rentable.

Et dans votre travail, quel changement voudriez-vous voir ?

Faites-le moi savoir par un commentaire

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :

En complément :

La résilience : Définition et principes
Recrutement : Attirer les talents façon 21ème siècle
Le Projet de Transition Professionnelle : Mode d’emploi

Démission d’un salarié = fuite d’informations : Comment s’en prémunir
Ces phrases qui tuent le dialogue
Être en phase avec la Culture d’Entreprise en 5 critères

CLIQUEZ ICI POUR VISITER NOS ANNUAIRES DE L’EMPLOI

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Récapitulatif 2021 Management


Récapitulatif 2021 Management

Management

Avec le changement d’orientation de mon blog pour se concentrer vers trois catégories d’articles, viennent de nouvelles listes récapitulatives.

La fréquence de publication est passée de 3 à 1 article par semaine, depuis le 1er juillet 2020.
Depuis le 1er janvier 2021, 9 sur les 53 nouveaux articles ont été publiés dans cette catégorie.

Si vous souhaitez me faire part de sujets à traiter, que vous désirez voir développer, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Tous les liens sont regroupés dans la page : Management

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Les articles :

Analyse
L’étude de marché en six points

Conditions de travail
Être en phase avec la Culture d’Entreprise en 5 critères
Précrastination vs procrastination

Conflit au travail
Licenciement : 20 signes qui vous alertent

Diriger
Manager avec le DISC pour éviter les frictions

Formation
Le Projet de Transition Professionnelle : Mode d’emploi

Motiver
Conséquences de votre seule motivation au travail : L’argent

Récapitulatif
Récapitulatif 2020 Management

Stratégie
Les clés de la réussite selon Steve Jobs

Pour en savoir plus :

Tous les billets de cette catégorie sont listés dans la page Management

Sans oublier les sondages

Des milliers et des milliers d’offres d’emploi via l’annuaire de ce blog

CLIQUEZ ICI POUR VISITER NOS ANNUAIRES DE L’EMPLOI

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Entretien d’embauche : Négocier son salaire


La rémunération en entretien d’embauche ?

Accepter sans discuter le montant proposer par le futur employeur est tentant pour éviter un rejet de votre candidature.

Seulement, c’est exceptionnel que le recruteur démarre la question « gros sous » de cette manière.
Il abordera le sujet en vous demandant quelles sont vos « prétentions », sous-entendu vos prétentions salariales.

evolution du salaire moyen net à temps complet et du smicLà, vous êtes au pied du mur et vous vous lancez.

Soit vous indiquez un montant, au risque d’être en dehors de ce à quoi s’attend votre interlocuteur. Trop haut ? Trop bas ? Par rapport à quoi ?

Soit vous indiquez deux montants, le plus bas et le plus haut. L’autre entendra le plus bas et oubliera tout de suite l’autre montant.

Soit, encore vous n’indiquez aucun montant et vous commencez une première négociation.

Comment s’y prendre ?

1 Connaître son niveau de salaire

Le niveau de salaire dépend de plusieurs facteurs :

salaire les plus et les moins élevés

  1. Le niveau d’études
    a priori, plus il est élevé et plus le salaire sera élevé

  2. Le niveau d’expérience
    même remarque : Une personne expérimentée a un salaire plus élevé qu’un jeune débutant

  3. La rareté des compétences
    Avoir beaucoup de compétences est un gage d’un meilleur salaire dans la mesure où elles sont toutes nécessaires pour exercer votre métier
    Avoir des compétences rares et nécessaires vous donne un poids plus important

  4. L’offre et la demande
    Le marché de l’emploi dans certaines branches est favorable aux salariés car le nombre de postes à pourvoir est supérieur aux nombres de personnes qui acceptent de les prendre. Là, les employeurs acceptent des salaires plus élevés.
    A contrario, plus il y a de candidats pour un poste, à compétences égales, le recruteur choisira celle ou celui qu’il payera le moins cher.
mercedes benz est un gros employeur

Grand employeur

  1. La taille de l’entreprise
    La très grande majorité des entreprises est limitée dans les moyens financiers qu’elle peut investir dans un salarié.
    Pour autant, les grandes entreprises sont aussi radines que les autres et ont développé des grilles de salaire qui laissent peu de place à une négociation, sans parler des Administrations où il n’y en a aucune.
    C’est le ratio entre ce que vous rapporterez et ce que vous coûterez qui fera l’embauche.

  2. La zone géographique
    Un écart de 15 à 20%, entre Paris et Province, est assez courant, sachant que la vie en région parisienne coûte plus qu’ailleurs.
    Partir en Région génère donc une perte de salaire en conséquence.

  3. Votre propre besoin
    Une longue période de chômage vous fera accepter un salaire moindre pour vous permettre le retour à l’emploi. Certains, principalement les plus de 45-50 ans, sont prêts à accepter une forte réduction de leur revenu.
    Faites le point sur vos dépenses et calculez le montant minimum dont vous avez besoin pour y répondre. Au pire, retirez le superflu, s’il y en a.

  4. Recherchez votre salaire sur Internet
    Certains organismes permettent une évaluation de son salaire selon des critères statistiques. D’autres, le fond en fonction de la saisie par les internautes qui ont indiqué leur rémunération.
    Attention, seuls les premiers sont fiables, s’ils prennent bien en compte la localisation.
    Pour tous les autres, sachez qu’un internaute a tendance à indiquer son salaire quand il est bon, rarement quand il est sous-évalué. Par conséquent, vous risquez de négocier sur la base d’un salaire trop élevé.

2 La rémunération vs le salaire

Le salaire est une des composantes de la rémunération.

Pour un simple ouvrier ou employés, c’est souvent le seul.

avantage en nature vacances

avantage en nature : voyage tous frais payés

Plus le poste visé est haut dans la hiérarchie et plus il y a d’éléments à prendre en considération dans la négociation sur le revenu.

  1. Une part variable
    Une partie de la rémunération peut être basé sur un résultat obtenu. Par exemple, un pourcentage sur le chiffre d’affaire réalisé fait généralement partie du package d’un commercial

  2. Des primes
    Elles sont nombreuses et dépendent essentiellement des secteurs d’activités et des métiers exercés : prime de fin d’année, treizième mois voire plus, prime de panier, etc.

  3. Des avantages en nature
    La mise à disposition de matériels par l’entreprise peut vous conduire à effectuer des économies sur vos dépenses : voiture, téléphone, ordinateur, etc. Voire de grosses économies : vacances, chauffeur, locations diverses, conciergerie, etc.
    NB : Certaines entrent dans la déclaration d’impôt sur le revenu

  4. Des avantages sociaux
    Intéressement et participation font l’objet d’accords de branche et d’entreprise. Votre futur employeur les propose ou pas.
    La prise en charge de tout ou partie de la mutuelle, des aides pour favoriser la circulation en vélo, une crèche pour les salariées, la présence d’un restaurant d’entreprise, sont autant d’éléments à prendre en compte dans la rémunération.
accord après négociation

accord après négociation

3 La négociation

Avec une idée précise de votre valeur sur le marché du travail et des composants de la rémunération, vous voilà à même de discuter revenu avec le recruteur.

Quand il s’agit d’un recruteur externe à l’entreprise, la négociation sera limitée à indiquer une fourchette de montants. Votre minimum sera plus élevé que votre montant vital.

Vous savez que la rémunération globale est supérieure au salaire, aussi précisez bien que le montant ou la fourchette de montants que vous donnez est celle de la rémunération ou du salaire.

Cela vous évitera d’avoir un salaire plus faible que ce que vous pensiez car vous parliez salaire et l’autre, rémunération.

La négociation de salaire arrive en fin d’entretien. Pour autant, laissez la porte ouverte à une négociation ultérieure, avec l’employeur directement, de façon à lui laisser et à vous laisser le temps d’examiner les propositions réciproques.

Se « vendre » trop bas est source de frustrations et peut vous faire quitter l’entreprise dès que vous trouveriez mieux ailleurs. L’employeur le sait aussi.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :

En complément :

Conséquences de votre seule motivation au travail : L’argent
Les 7 phases du travail ou Comment savoir si vous devez arrêter de toute urgence
Différences entre Voiture de fonction et Voiture de service

4 premières raisons pour quitter prématurément l’entretien d’embauche
Saisie sur salaire ou rémunération
Les quatre attitudes de base de la négociation

CLIQUEZ ICI POUR VISITER NOS ANNUAIRES DE L’EMPLOI

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

La résilience : Définition et principes


Du matériau au courage

La résilience est la caractéristique mécanique définissant la résistance aux chocs d’un matériau. La résilience des métaux, qui varie avec la température, est déterminée en provoquant la rupture par choc.

Source : Dictionnaire Larousse

Cette capacité de résistance à un choc est transposée en psychologie à la capacité de rebondir après un choc émotionnel traumatique.

rebondir après un choc traumatique

rebondir après un choc traumatique

Ce choc traumatique est une perte de quelque chose ou de quelqu’un, un bouleversement dans sa vie. La résilience est la faculté à continuer de vivre, à construire une nouvelle vie et à œuvrer vers le futur.

C’est une partie du processus de deuil, après un évènement qui vous touche profondément.

La perte de sa santé en devenant handicapé, de son emploi, d’un conjoint ou d’un enfant, un exil dans un pays étranger, une catastrophe naturelle ou une guerre qui a détruit votre habitat, etc. sont, tous, des exemples de traumatismes.

Face à cela, réagir, rebondir, se projeter dans l’avenir, tout recommencer à zéro, sont des mots qui donnent une idée de ce qu’est la résilience.

résilience

résilience

Décryptons les 4 principes pour comprendre la résilience

1 La résilience dépend de l’individu

La personnalité de chacun conditionne le démarrage et la durée de la résilience.

Ses valeurs, son éducation, sa culture vont favoriser ou retarder son application.

Les plus résilients sont motivés et veulent « s’en sortir ». Ils refusent de se laisser aller au désespoir.
Ils sont actifs, courageux, persévérants, positifs, voient dans les difficultés une opportunité de changements, d’amélioration de leur situation.

vivre à Shangaï

vivre à Shangaï ? …

2 La résilience dépend de l’environnement

Le changement de situation après un choc traumatique implique que son environnement a changé, famille, travail, santé, pays, etc.

La résilience se construit grâce à un changement pour un environnement plus protecteur, qui permet de souffler après la crise.

L’entourage avec qui il est possible de partager ses souffrances, qui comprend et qui aide matériellement et moralement participe de la résilience.

3 Se protéger

Se protéger et se sentir protégé, obtenir une écoute bienveillante, permet d’évacuer, tant bien que mal, ses émotions négatives.

L’absence de jugement des autres sur sa situation va faciliter sa résilience, sa reconstruction d’un avenir.

L’aide et l’entraide éviter de déprimer, de se replier sur soi. Elles apportent un sentiment de partage, font ressortir le traumatisme pour le combattre ensemble et construire à plusieurs une nouvelle tranche de vie.

nature avec des arbres

… ou en pleine nature ?

4 S’autoriser

Pour aller de l’avant, il faut accepter la situation et définir les alternatives avant de choisir celle qui semble le mieux convenir. Il faut être positif et voir le bon côté des choses, même s’il est, souvent, après un choc traumatique, difficile à trouver.

Pour éviter la culpabilité, le repli sur soi, le sentiment qu’une autre volonté vous domine, vous enfonce dans le malheur, le sens de la responsabilité aide à imaginer, pour soi et pour les autres, des solutions et leurs mises en œuvre.

Par exemple, un remariage, un nouvel enfant, un nouvel emploi, un nouveau pays, un nouvel habitat.

La résilience permet d’aborder plus concrètement et avec force de caractère et de maîtriser tous les changements rencontrés dans son rebond avec un évènement traumatique.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :

En complément :

Entretien d’embauche : Les nouvelles questions pièges liées à la pandémie
Travailleurs handicapés : Pourquoi une entreprise a intérêt de les recruter
Pourquoi le français est une langue difficile pour les étrangers

Le traumatisme du chômage
Ex-chef d’entreprise : 8 conseils pour rassurer le recruteur
Licenciement économique : Comment dresser la liste des salariés concernés

CLIQUEZ ICI POUR VISITER NOS ANNUAIRES DE L’EMPLOI

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Emploi : 5 conseils majeurs pour votre profil LinkedIn


Recherche d’emploi : 5 Conseils pour votre profil LinkedIn

Quand vous êtes en recherche d’emploi, LinkedIn s’avère un outil très intéressant pour vous montrer sous votre meilleur jour. Pourquoi ? Parce que LinkedIn est LE réseau social préféré des chasseurs de têtes et autre recruteurs.

Votre plus belle photo

Avec une photo sur votre profil LinkedIn, vous multipliez par sept vos chances d’être vu. C’est, d’ailleurs, un des critères de recherche.

votre plus belle photoMême un recruteur « classique » s’y met, quand il reçoit une candidature prometteuse. Il veut en savoir plus et voir à qui il a affaire. Cela commence par la photo. Il veut éviter une surprise lors de la première rencontre, en face-à-face ou en visio.

Mettez donc une photo professionnelle, récente pour éviter de vous faire recaler pour avoir tenté de camoufler vos rides, vos cheveux grisonnants ou calvitie ou vos lunettes.
Une apparence sereine, habillé comme pour aller au travail est la meilleure image visuelle que vous pouvez donner.

Votre usage actif du réseau

Il est à remarquer que celles et ceux qui commentent, relaient, ou surtout écrivent des articles, même avec une fréquence espacée, donnent une image de créativité, ou, tout au moins, d’activité sur le réseau.

recherche d'emploi LinkedIn

recherche d’emploi : une fonctionnalité de LinkedIn

S’inscrire pour « être sur LinkedIn » sans y être actif, c’est comme être dans l’annuaire téléphonique en espérant, qu’un jour, quelqu’un vous appellera. Faire un « coucou », de temps en temps, montre votre participation active en traitant d’un sujet de votre choix, de préférence professionnel.

Élargissez vos contacts

Vos contacts doivent être qualifiés, c’est-à-dire, que vous répondu à une demande ou demandé à une personne de devenir votre contact. La demande standard est neutre. En ajoutant un message personnalisé, vous ajoutez un intérêt pour votre contact à vous répondre.

La qualité prime sur la quantité. Plus de 1000 contacts montre un intérêt moindre que 200 contacts qui vous suivent ou que vous suivez.

Communiquez votre CV

Outre la possibilité de télécharger son CV, le dernier, celui qui est à jour, plusieurs rubriques sont intéressantes à ajouter au profil de base.

C’est le cas, notamment de votre présentation, en quelques lignes. Vous pouvez y indiquer votre projet professionnel, ce que vous proposez à un futur employeur.

Vos compétences également, surtout si elles sont confirmées par plusieurs de vos contacts, sont un plus dans votre profil.

recommandations profil Philippe Garin sur LinkedIn

recommandations profil Philippe Garin

Complétez votre CV

Les recommandations reçues font toujours un effet positif, surtout si elles portent sur votre personnalité, autant que sur vos compétences.

Prenez soin de supprimer tous les éléments non professionnels, les ambigüités ou un mauvais français.

Inutile également de mettre toute votre carrière, ou de noyer le lecteur par des informations qu’il pourra obtenir en vous interrogeant. Pour estimer la quantité d’informations à donner sur votre profil LinkedIn, rappelez-vous que, dans un CV aussi, vous êtes limité.

Soyez cohérent et faites en sorte que CV et profil soient identiques ou très proches..

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :

En complément :

5 astuces pour attirer les recruteurs sur votre profil LinkedIn
Un blog ? Pourquoi faire
Recrutement : 15 pistes pour trouver les talents

4 bonnes raisons d’utiliser les réseaux sociaux dans sa recherche d’emploi
Emploi : Avoir un beau profil sur les réseaux sociaux
Le sourcing dans le recrutement 2.0

CLIQUEZ ICI POUR VISITER NOS ANNUAIRES DE L’EMPLOI

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

4 conseils pratiques pour réussir sa période d’essai


4 conseils pratiques pour réussir sa période d’essai

Période tous les dangers, la période d’essai peut capoter, si vous vous y prenez mal.

Il existe de nombreux pièges où les croyances que vous avez peuvent vous desservir durant cette période que vous souhaitez réussir, c’est-à-dire aller jusque sa fin et confirmer votre embauche.

période d'essaiLa ponctualité

C’est tout bête. Soyez à l’heure, tant pour arriver sur votre lieu de travail qu’au moment des pauses ou à la fin de votre journée.

Bien sûr, il est tentant de montrer son zèle en adoptant les horaires des collègues voir celles de votre chef. Seulement, la fatigue durant la période d’essai est plus grande que la fatigue quand on a attrapé la routine.

Soyez souple aussi. Si un coup de collier est nécessaire pour une action commune, prenez alors vos responsabilités.
Si le dépassement d’horaires est la règle, à vous de voir si vous l’acceptez ou si votre intérêt est d’interrompre la période d’essai.

Prendre le rythme

Les automatismes viennent avec le temps.

prendre le rythme

prendre le rythme

Vous découvrez de nouvelles façons de faire, des logiciels, un environnement de travail. Tout cela contribue à vous prendre du temps avant d’être aussi opérationnel (le) que les collègues.

Discutez avec les autres, posez-leur des questions, demandez leur aide.
Se faire aider pour acquérir plus vite les connaissances indispensables pour devenir plus efficace.

Restez, cependant, mesuré (e), car vous risquez de ralentir le travail des autres et de trop les déranger. Profitez des moments de leurs pauses où ils sont plus au calme pour vous répondre ; si vous pouvez attendre.

Faites-vous bien voir

Le partage d’opinion et l’expression de son point de vue impliquent de connaître la situation dont il est question.

Laissez les autres lancer la conversation et participez-y en posant des questions, plutôt en donnant votre opinion, surtout si elle est en contradiction avec ce que vous entendez.

Mieux vaut faire profil bas, du moins, durant la période d’essai et ainsi éviter des conflits inutiles.

conversation entre collègues

Attendez avant les remises en question

Il est probable que vous ferez la comparaison entre votre précédent travail et le nouveau.

Si prendre l’initiative de proposer des changements est souvent bien vu de la hiérarchie, le contraire l’est tout autant. L’opposition existe déjà, elle est encore plus forte quand c’est le (la) dernier (ère) arrivé (e) qui en est le point de départ.

La remise en cause doit se faire à bon escient, avec un degré d’acceptation élevé. A vous de trouver les arguments qui touchent ou attendez la fin de votre période d’essai pour le faire.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :

En complément :

Les 100 jours de la période d’essai réelle
Période d’essai : Les débuts comme chef de service
Malade pendant la période d’essai : Conséquence

Management : L’entretien d’intégration
Comment présenter un avantage ou un inconvénient
Premier emploi : Adaptation impérative

CLIQUEZ ICI POUR VISITER NOS ANNUAIRES DE L’EMPLOI

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Être en phase avec la Culture d’Entreprise en 5 critères


Se sentir bien dans son activité professionnelle

S’il y a bien un point commun à toutes les organisations, toutes les entreprises, administrations ou associations, c’est qu’elles possèdent une culture d’entreprise, sans exception.

Que l’on postule pour en faire partie ou que l’on soit déjà en poste, pour s’y sentir bien, il faut être en phase avec la culture d’entreprise.

i love my jobPour cela, voici 5 critères pour vous aider à y voir plus clair.

1 Satisfaction personnelle

L’indicateur le plus sûr pour connaître le degré de satisfaction des salariés au travail est le turnover, c’est-à-dire la fréquence avec laquelle les salariés quittent l’organisation.

Plus il y a de départs sur un an et moins les salariés étaient satisfaits.

A l’inverse, quand personne n’a envie de quitter la structure, c’est un bon signe.

2 Équilibre vie pro vie perso

Avoir un manager et/ou un patron qui favorise l’équilibre vie personnelle et vie professionnelle de ses collaborateurs est la situation la plus favorable à ces derniers.

Horaires, télétravail, primes, congés, avantages en nature, etc. sont les indicateurs d’une vie harmonieuse ou d’un désastre pour sa vie privée.

équilibre vie pro vie perso par le télétravail

télétravail

3 Travailler ensemble

Une équipe qui gagne est une équipe où ses membres s’apprécient, se respectent, communiquent entre eux.

Le travail avance bien parce que chacun sait ce qu’il apporte pour atteindre les objectifs avec les moyens mis à leur disposition.

4 Un management de valeurs

Lorsqu’un salarié est en phase avec les valeurs de l’entreprise ou, du moins, les respecte, alors son travail est également respecté.

Il reçoit un but à atteindre et travaille en autonomie ou/et en équipe sous la direction de managers qui favorisent la prise d’initiative.

Plus le salarié adhère aux mêmes valeurs et au mode de management, plus sa productivité et ses performances augmentent. Par ailleurs, l’entreprise a un taux d’absentéisme et d’accidents du travail en forte baisse, critères d’appréciation de ce critère.

tennis de table au travail

5 Conditions de travail

Lorsque le lieu de travail permet des aménagements comme la présence d’une salle de repos, d’une garderie ou d’une salle de jeux, il est plus agréable d’y travailler.

Recharger ses batteries durant les pauses permet de reprendre efficacement son travail.

Le taux d’erreurs, de perte ou de gain de productivité, de non-conformités, sont alors les indicateurs qui permettent de savoir si les salariés se sentent bien et sont performants.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :

En complément :

Le syndrome de l’imposteur ou Suis-je à ma place
Les accords toltèques : Explications
Travailler la nuit, travailler le soir : Que dit la Loi ?

Organisation verticale : D’où provient la reconnaissance du manager par son équipe ?
Les causes des dysfonctionnements
Les bases de la productivité 4/4 : Les outils et principes

CLIQUEZ ICI POUR VISITER NOS ANNUAIRES DE L’EMPLOI

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Muse, inspire-moi !


Allo lecteur, que souhaites-tu lire ?

Après plus de 2400 articles dont environ 650 sur l’Emploi, 700 sur le Management et 200 sur la Communication, il y a de quoi manquer l’inspiration.
C’est le cas en ce moment.

C’est pourquoi, je lance un appel à toute suggestion d’articles.
Indiquez-moi les sujets qui vous intéressent et qui sont susceptibles de figurer dans ce blog.

Voici les thèmes abordés parmi les 3 catégories :

EMPLOI

Du départ de l’entreprise à l’intégration dans la prochaine, tout pour (re)trouver un emploi.

emploi job

A. Préparer sa recherche d’emploi

B. Une recherche active

C. En poste

MANAGEMENT

Du l’accueil en entreprise au départ de celle-ci, tout dans le monde du travail.

Management

A. Généralités sur l’entreprise et le management

B. Le travail organisé et efficace

C. Superviser et aviser

COMMUNICATION

Parce que nous communiquons, tout le temps.

communication

A Généralités sur la Communication

B La Communication professionnelle

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Laissez un commentaire ou envoyez-moi vos suggestions : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :

En complément : Les deux derniers articles de chaque catégorie

Recherche d’emploi : 6 questions indispensables à poser en entretien de réseau
Recruteur : 5 questions indispensables à poser aux candidats

Les clés de la réussite selon Steve Jobs
Licenciement : 20 signes qui vous alertent

Agression verbale 2/2 : Les Accords Toltèques
Agression verbale 1/2 : CNV Communication non Violente

CLIQUEZ ICI POUR VISITER NOS ANNUAIRES DE L’EMPLOI

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Recherche d’emploi : 6 questions indispensables à poser en entretien de réseau


De quelles informations avez-vous besoin avant de postuler ?

Les réseaux sociaux sont un outil très utile pour prendre des renseignements sur une entreprise avant de postuler.
Encore faut-il savoir quelles questions poser.

Quand vous connaissez l’entreprise au travers d’une offre d’emploi ou que vous ayez l’intention d’envoyer une lettre de candidature spontanée, ce sont toujours les bons côtés qui sont présentés :

  • Le site de l’entreprise est impeccable et regorge de bonnes nouvelles.
  • L’offre d’emploi donne envie d’y aller.
  • L’entretien d’embauche vous présente la structure sous son meilleur jour.

bons et mauvais côtésSoit. C’est bien.

Et les mauvais côtés alors ? Faut-il attendre l’entretien pour tenter de les découvrir ?

Se renseigner avant

Évidemment, il est préférable de se renseigner avant même de postuler.

L’idéal est de trouver sur les réseaux sociaux deux catégories de personnes : les salariés et les anciens salariés de l’entreprise.

Les anciens salariés vont vous informer sur les pratiques au moment où ils étaient dans l’organisation.
Les salariés vont vous donner les informations plus actuelles.

Si les premiers sont partis fâchés, ils auront tendance à noircir le tableau, car ils ne risquent rien, professionnellement parlant, les seconds compenseront la mauvaise impression laissée par les premiers, surtout s’ils voient en vous un (e) futur (e) collègue.

Pour découvrir la vérité, voici des questions à poser à ces contacts de réseau

faire un bout de chemin sur les réseaux sociaux1 Qu’est-ce qui vous plait (vous a plu) dans cette entreprise ?

Une entreprise, un service, une équipe. A tous ces niveaux, c’est un microcosme dans lequel vous allez être amené (e) à travailler, dans une bonne ambiance ou dans une ambiance détestable, solidaires ou chacun pour soi.

2 Quels sont les horaires de travail ? Les vrais !

C’est l’équilibre vie pro et vie perso qui est en cause.
Le respect des horaires ou non, donne une idée sur le management, l’organisation et le respect de la hiérarchie, ainsi que sur la charge de travail.

3 Quelles qualités ont manqué à la personne qui a quitté le poste ?

C’est le motif du départ du prédécesseur dont il est question.

Les qualités absentes ou insuffisantes permettent de savoir celles, parmi les vôtres,  que vous allez mettre en avant.

De plus, si votre contact de réseau est encore dans l’entreprise, vous saurez comment il (elle) parle des anciens collaborateurs.

comment est l'ambiance en entreprise

comment est l’ambiance en entreprise ?

4 Qu’avez-vous, vous-même, découvert sur cette structure, après y être entré ?

L’accueil et l’intégration sont les clés qui permettent de bien débuter. C’est aussi le moment de la découverte de la culture de l’entreprise, avec ses bons et ses moins bons côtés.

Certains restent, d’autres partent. Pourquoi ?

5. Quelles sont les priorités de l’entreprise ?

La gamme est vaste. La place de l’humain, les valeurs de l’entreprise, la stratégie de la Direction, la vision des salariés sur leur futur.

Tous ces thèmes vous permettent d’avoir une idée plus claire du type de management et des challenges à relever.

6 Quelles seraient, de votre point de vue, les améliorations à apporter ?

Plus que des axes d’amélioration, ce sont les points faibles de l’organisation qui vont ressortir.

Les réponses porteront sur la structure de la hiérarchie et le mode de management ou sur des points de détails purement anecdotiques.

Ça, c’est votre contact de réseau qui vous le dira.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :

En complément :

Pourquoi une candidature spontanée a plus de succès qu’une réponse à annonce ?
Entretien d’embauche : Les nouvelles questions pièges liées à la pandémie
Les signes encourageants dans un entretien d’embauche

20 gaffes qui ruinent un entretien d’embauche
Embauche : Parti fâché (e), comment l’expliquer en entretien
Candidature : Quelles sont vos motivations

CLIQUEZ ICI POUR VISITER NOS ANNUAIRES DE L’EMPLOI

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Les clés de la réussite selon Steve Jobs


Les facteurs qui mènent au succès

Il est toujours bon de comprendre comment un homme, talentueux, est parvenu à devenir l’un des entrepreneurs ayant un succès aussi grand que celui de Steve Jobs.

Steve Jobs - 2007

Steve Jobs – 2007

Il nous a laissé des conseils pour parvenir à réussir dans ce que nous entreprenons.

1 Suivez votre passion

Choisir un métier qui vous plait est un facteur de succès car vous l’exercerez avec passion.

2 Changez le monde

Quand vous avez une vision claire de votre projet, vous pouvez changer le monde. Voir grand, voir loin, avoir de l’ambition et transmettre sa vision ouvrent les voies du succès.

Confucius

Confucius

3 Soyez curieux de tout

Plus vous apprenez dans de multiples domaines, et plus vous aurez des connaissances qui vous permettons d’aborder n’importe quel sujet. Vous aurez une meilleure compréhension du monde qui nous entoure.

4 Savoir dire non

Réussir passe aussi par savoir se concentrer sur l’action en cours. Évitez de vous disperser quand vous avez fait un choix. Concentrez vos efforts sur des objectifs ciblés et donc plus faciles à atteindre.

savoir dire non5 Créez un lien

Avec vos collaborateurs, avec vos clients, avec vos divers contacts dans la vie, l’interaction avec les autres à titre personnel créer un lien direct qui mène à la prospérité.

6 Sachez communiquer

Les présentations de Steve Jobs étaient des shows à succès. La scénarisation, l’histoire racontée, le divertissement et la mise en lumière de l’objet de votre communication sont des facteurs de réussite.

rêver de réussir7 Faites rêver

Quand ce que vous proposez est simple à comprendre, vous montrez aux autres qu’ils sont doués pour vous comprendre. Cela valorise l’autre. Vous excitez son imagination pour le faire rêver, le rendre plus grand et plus satisfait.

Conclusion

Steve Jobs a personnifié le succès. Il a su partager sa vision et faire de son entreprise l’un des fleurons de l’économie mondiale.

Chacun peut s’inspirer de ces conseils pour avancer dans la vie vers la réussite.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :

En complément :

Jack Welch : « Mes conseils pour réussir »
Les 14 règles de Jeff Bezos pour devenir un bon manager
7 conditions de réussite pour la résolution de problème

Start-up : 10 clés du succès
Les 5 plus puissantes motivations au Monde
Les cinq clés de la Communication pour un manager

LES ANNUAIRES DE L’EMPLOI

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter