Enlèvement d’enfant : Confiance et méfiance


Encouragez vos enfants

Danger enlèvement

Danger enlèvement

Faire comprendre à l’enfant qu’il peut dire « non »

Les parents doivent apprendre à leur enfant qu’il a le droit de se défendre contre des adultes, quand ceux-ci essayent de lui faire faire quelque chose qu’il (elle) ne veut pas, surtout lorsqu’il s’agit d’une atteinte à son corps.

Sommaire :

Des actions pour les protéger
Confiance et méfiance
Des mesures simples de protection

C’est aux parents d’apprendre à leur enfant à s’affirmer, à faire se faire confiance et à jauger de la confiance à accorder aux autres.

Se méfier des actes et non des étrangers

Il y a Étranger et étranger. Le premier est une personne qui vient d’un autre pays. Le second est une personne inconnue. Le même mot sert pour les deux, car une personne qui vient d’un autre pays est souvent une personne inconnue, pas l’inverse.

Cela, l’enfant doit bien le comprendre. Faire l’amalgame entre les deux, risque de conduire l’enfant à penser qu’il doit se méfier de tous ceux qui sont différents par l’apparence alors qu’il risque de se faire enlever ou agresser par des gens qui lui ressemblent.

Dialoguer en toute confiance

Plus un parent dialogue, avec bienveillance, avec son enfant, plus ce dernier saura qu’il peut avoir confiance dans les adultes, y compris les parents de ses camarades et tout autre adulte connu.

Philippe Garin

Pour échanger, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Grooming : Attention les jeunes !
Pièces à présenter pour déposer plainte
Sécurité des données : Les 7 points capitaux du comportement responsable

Comment éviter les intoxications au monoxyde de carbone
Décès : Démarches à effectuer
Paix Mondiale : Les 23 indices

Autres Sécurité :

Récapitulatif 15 Sécurité

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Devise 048 : Plus grand est le sourire, plus aiguisé est le couteau


Devise 048 des Devises de l’Acquisition des Ferengi (Star Trek)

« Plus grand est le sourire, plus aiguisé est le couteau« 

« The bigger the smile, the sharper the knife »

source : Les devises de l’acquisition (DS9)

Littéralementmasque halloween

Plus grand le sourire, plus aiguisé le couteau

Interprétation

Quand on est en pleine conversation, surtout s’il s’agit d’une négociation commerciale, alors celui qui sourit le plus, a le plus de chance de gagner car il prépare, derrière son sourire, tous les arguments pour gagner.

Plus le sourire est grand et plus son interlocuteur est confiant dans celui qui sourit, alors que celui-ci prépare, dans son dos, un couteau pour détrousser celui qui est trop confiant.

Commentaires

Les voleurs ont rarement une tête de voleur.
Nombreux sont, dans l’histoire, les arnaqueurs qui, par leurs paroles, leurs sourires, leurs beaux atours, sont parvenus à convaincre les plus incrédules et les plus confiants de leur confier de l’argent. Puis, l’argent encaissé, adieu les arnaqueurs.

Les méthodes ont évoluées. De nos jours, les arnaques se font beaucoup par Internet, via des messages qui promettent amour ou argent, quand ce ne sont pas les deux à la fois. Plus l’attrape est grosse et plus la tentation est importante.

Le phishing, qui consiste à obtenir que l’internaute donne volontairement ses codes d’accès à sa messagerie ou à ses comptes bancaires, ou l’appel au bon coeur pour des oeuvres soit-disant charitable, ou encore une photo d’une superbe jeune femme à l’autre bout du monde qui veut venir en Europe, etc.

Les plus forts se font passer pour des haut-fonctionnaires, des investisseurs, des gourous, etc. à qui l’on fait confiance, a priori, et qui se révèlent menteurs et voleurs, une fois leurs « coup » réussi.

Cela impliquerait-il de faire confiance qu’à ceux que l’on connait bien ? Ou à personne ? Bien sûr que non ! Seulement, un seul brin de soupçon et des vérifications permettent souvent de se prémunir contre de mauvaises intentions, n’est-ce pas ?

Philippe Garin

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Star Trek et ses dérivés sont propriétés de Paramount Pictures (CBS)

Pour en savoir plus :


En complément :

Devise 047 : Ne fais jamais confiance à un homme qui porte un meilleur costume que toi
Devise 052 : Ne demande jamais si tu peux prendre

Entretien d’embauche : 4 conseils pour inspirer confiance aux recruteurs
Pôle emploi : Trop-perçu et surendettement. Que faire ?
Poissons, coquillages et crustacés : Les tailles à respecter

Le-pacte défense cyber : 550 postes créés
Arnaques téléphoniques ou par SMS
Arnaques, fraude, virus : Pôle emploi met en garde

Autres Science-Fiction :

Récapitulatif 14 Science-Fiction

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Points faibles à citer en entretien 3/6 : Un défaut, et alors ?


Points faibles à citer dans un entretien d’embauche 3/6 Avoir un défaut, et alors ?

un point faible peut se transformer en point fort

Point faible Point fort

Plus généralement, les 3 ou 5 défauts que le recruteur demande au candidat, se traduisent par une ou deux faiblesses tellement banales qu’elles le laissent froid et l’incite à pousser le candidat à en citer d’autres.

Sommaire

6 faiblesses positives pour l’entretien d’embauche :

  1. Mort de trac
  2. Échecs professionnels
  3. Avoir un défaut, et alors ?
  4. Le manque d’expérience
  5. Trop d’expérience
  6. Pas de diplôme ou pas le bon diplôme

Dans la quasi-totalité des cas, ce sont des défauts de sa personnalité que le candidat exprime. Dans de rares cas, il citera des points faibles dans l’exercice de son métier ou des postes précédemment occupés.

il existe aussi des défauts tellement évidents que le candidat les oublie alors que le chargé de recrutement les voit tout de suite, parfois même avant l’entretien d’embauche.

C’est le cas des fautes de français, écrites ou parlées. Le vocabulaire choisi par le candidat, et son attitude durant l’entretien renseignent énormément le recruteur, qui, lui, sait, si l‘intégration dans la nouvelle équipe se fera facilement ou difficilement.

Choisir un vocabulaire très châtié, un peu précieux, inusité, sans accent régional, est tout aussi pénalisant que d’utiliser un argot, de manger ses mots, de sentir mauvais ou de faire 12 fautes par ligne.

Dans le premier cas, c’est un atout pour un poste de cadre de direction d’une grande entreprise, alors que c’est une faiblesse dans une start-up où la moyenne d’âge des collaborateurs tourne autour de la trentaine ou moins.

Plus courant, le second cas risque de couper court à la poursuite du processus de recrutement, sauf pour des emplois parmi les moins qualifiés où l’apparence et le langage sont un aspect secondaire du poste à pourvoir.

Avouer des faiblesses n’est pas un défaut, sous réserve que le candidat puisse annoncer les mesures prises ou envisagées pour compenser ses points faibles et les mesures d’amélioration de sa situation.

Exemples : utiliser un correcteur d’orthographe, prendre des cours de diction ou de grammaire, s’inscrire à un cours de théâtre.

Philippe Garin,

Pour mieux se connaître et se donner toutes les chances dans un entretien d’embauche, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Visitez notre site : www.boosteremploi.com

Pour en avoir plus :


En complément :

Points faibles en entretien d’embauche : Pourquoi et comment ?
Point faible ou point fort : Le narcissisme
Être timide et réservé : point faible ou point fort

Exemples de Points faibles présentés comme des points forts
Points forts points faibles : les connaître, pourquoi ?
Définition Points faibles Points forts

Autres Emploi et Management :

Récapitulatif 12 Management
Récapitulatif 12 Emploi

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Devise 047 : Ne fais jamais confiance à un homme qui porte un meilleur costume que toi


Devise 047 des Devises de l’Acquisition des Ferengi (Star Trek)

« Ne fait jamais confiance à un homme qui porte un meilleur costume que toi« 

« Don’t trust a man wearing a better suit than yours »

source : Épisode  Rivaux (Rivals) (DS9)

Littéralement

Ne fait jamais confiance à un homme qui porte un meilleur costume que le tiencostumes de Ferengi

Interprétation

Pour en mettre plein la vue, il faut commencer par bien s’habiller. Comme seuls les Ferengi mâles ont le droit de porter un vêtement, leurs costumes sont les plus chatoyants et bien coupés.

Cette devise est là pour leur rappeler que si un autre porte un meilleur costume, alors c’est qu’il gagne plus qu’eux. Donc, c’est un rival en affaires, et un rival qui s’en sort mieux.

Commentaires

Deux métaphores se cachent derrière cette devise.

Celle que l’habit ne fait pas le moine.
Ce n’est pas à l’apparence qu’il faut juger les autres, seuls leurs actes parlent pour eux et permet de se faire une opinion quant à leur sincérité ou leur volonté de nuire.

L’autre est celle des coqs de basse-cour où chaque coq tente de se faire le plus beau possible pour impressionner les autres coqs, jusqu’à l’exagération qui peut les mener à se battre.
Là, c’est la force et non plus l’apparence qui fait la différence.
Les deux étant séparés, la force et l’apparence sont sans rapport entre eux.

La confiance est un sentiment que l’on a vis-à-vis d’une autre personne.
On lui fait confiance parce que l’on émet l’hypothèse que l’on connaît suffisamment bien cette personne pour s’imaginer ses actions et ses réactions vis-à-vis de soi.

Lorsque deux personnes se rencontrent pour la première fois, c’est l’aspect extérieur, la gestuelle, la voix et les premiers mots qui vont déterminer la première impression et générer la confiance ou la méfiance.

Selon ses propres expériences de confiance renforcée, parce que l’autre a agit ou réagit comme on se l’était imaginé, ou de méfiance, parce que l’autre a « trahit sa confiance » en agissant différemment voire contre soi, que l’on aborde un (e) nouvel (le) inconnu (e) avec confiance ou méfiance, quitte à changer d’avis quand on connaît mieux l’autre.

Philippe Garin

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Star Trek et ses dérivés sont propriétés de Paramount Pictures (CBS)

Pour en savoir plus :


En complément :

Devise 044 : Ne confonds jamais sagesse et chance
Devise 048 : Plus grand est le sourire, plus aiguisé est le couteau

Friday Wear ou Le vendredi relax
Tempes grises : Soigner son apparence
S’habiller pour un entretien d’embauche : pas de bague, pas de blague

Les niveaux de classification de la Défense nationale
IST : La Prévention contre les Infections Sexuellement Transmissibles
Enlèvement d’enfant : Confiance et méfiance

Autres Science-Fiction :

Récapitulatif 11 Science-Fiction

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Tempes grises : Soigner son apparence


Paraître : L’habit FAIT le moine

Habillée avec élégance pour les femmes, habillé plus sobrement en évitant le noir pour les hommes.

Sommaire :

50 ans et toujours dans la course : 10 astuces pour booster votre recherche d’emploi
Senior: Être présent(e)
Quinqua : Forcer le respect

Baby boomer : Afficher sa force tranquille
50 ans et plus : Rester en forme
Seniors : Exprimez-vous correctement

Expérimenté(e) : Dire ce qu’il faut
50 ans et plus : Agir pour avancer
Choix de carrière : Suivre sa passion

Plus de 50 ans : Comment souhaitez-vous être appelé ?

Votre apparence va vous aider

  • L'habit ne fit pas le moineÉvitez les bijoux, les parfums et eaux de toilette, la transpiration, les piercings.
  • Cachez vos tatouages, quand c’est possible.
  • Choisissez une coiffure qui vous ressemble et qui va rassurer votre interlocuteur.
  • Mettez des vêtements confortables. Choisissez les habits simples et élégants en rapport avec le code vestimentaire de l’emploi pour lequel vous postulez. Tailleur et jupe ou pantalon unis pour les femmes, chemise, costume pour les hommes.
  • Le port de la cravate, uni ou rayée, en rapport avec la couleur de la chemise ou de la veste, dépend du poste à pouvoir.

Les accessoires :

  • Un sac à main, ni trop petit, ni trop grand.
  • Une ceinture de cuir ou d’apparence cuir.
  • Des chaussures propres, noires.
  • Des chaussettes sombres ou des collants qui n’attirent pas l’œil.
  • etc.

Voici tous les ingrédients pour que votre interlocuteur se concentre sur vos propos et moins sur votre apparence. Respectez les codes !

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :

En complément :

Les rôles dans la communication ou sachez pourquoi vous communiquez mal
Entretien d’embauche : Erreurs de look flagrantes
Comment s’habiller pour un entretien d’embauche

Grain de beauté ou cancer de la peau ? : La méthode ABCDE
Devise 047 : Ne fais jamais confiance à un homme qui porte un meilleur costume que toi
Deux-roues : Comment se protéger efficacement

Autres Emploi :

Récapitulatif 9 Emploi

Tous les articles de cette catégorie sont listés dans la page Emploi de ce blog

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Les discriminations à l’embauche


Les principales raisons pour l’élimination de sa candidature sont officiellement interdites

discrimination à l'embauche : Le handicapQue ce soit dès le CV ou au travers de la lettre de candidature ou pire encore après l’entretien, les réponses fournies par les recruteurs ou/et les employeurs pour rejeter une candidature sont souvent banales, neutres, parfois absentes.

La loi interdit de mentionner certains motifs.

Des critères éliminatoires non officiels

  • L’âge. Numéro 1 toutes catégories : trop jeune, trop vieux. Gare à vous si votre âge commence par un 5 ou un 6 !
  • La grossesse. Pas de pitié pour les femmes enceintes ou en âge de procréer.
  • L’apparence physique. Pour paraphraser Coluche ! « Si vous êtes noir, petit et moche, ce sera très dur »
  • L’origine ethnique ou régionale
  • La nationalité
  • Le sexe
  • Le handicap physique ou mental

Des critères éliminatoires plus officiels

  • La non maîtrise des outils informatiques
  • Le chômage de plus d’un an
  • Les fautes de français, à l’écrit ou à l’oral
  • La maîtrise de l’anglais, ou d’une autre langue demandée
  • La distance de votre domicile au lieu de travail
  • L’absence du permis de conduire
  • Le niveau de diplôme, voire le diplôme lui-même

Que faire contre les discriminations

Ne pas tricher !

  • Se rendre plus jeune ou plus vieux,
  • Citer un diplôme ou une formation que l’on n’a pas
  • Annoncer avoir occupé un poste qui n’est pas le vrai
  • Indiquer un motif de départ qui sera différent de celui qu’indiquera votre ancien employeur que le recruteur aura contacté,

pour ne citer que quelques exemples, sont encore plus éliminatoires car ils vous font passer pour un menteur ou une menteuse.

Que faire alors ?

Il y a des critères sur lesquels vous pouvez influencer et d’autres qu’il est impossible de modifier.

Parmi ceux que vous pouvez changer :

  • Supprimer votre âge et votre adresse de votre CV
  • Enlever le numéro de téléphone si les deux premiers chiffres sont ceux d’une zone différente que celle de l’entreprise, pour laisser uniquement un numéro de téléphone portable
  • Mettre des vêtements amples si votre grossesse n’est pas encore trop apparente
  • Soignez votre apparence : propreté, coiffure, habits et chaussure, maquillage, etc.
  • Formez-vous aux outils informatiques courants
  • Apprenez ou perfectionnez-vous en français, en anglais ou une langue demandée
  • Passer votre permis de conduire

Pour les autres, souriez, utilisez les mots pour convaincre que vous êtes à même de travailler pour l’entreprise, surtout en entretien d’embauche, ainsi que dans la lettre de motivation.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Chômeurs, un traitement inégal par Pôle emploi
Entretien d’embauche : 10 bons gestes = 10 bons atouts
Humour en entretien d’embauche : A manier avec précaution

Plus de 50 ans : Comment souhaitez-vous être appelé ?

Nouveaux sur le marché du travail
Comment s’habiller pour un entretien d’embauche
Seniors Vos points forts auprès des recruteurs

Autres Emploi :

Récapitulatif 9 Emploi

Tous les articles de cette catégorie sont listés dans la page Emploi

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Les recettes magiques vers l’échec


10 recettes de managementmauvaise recette du management

1. Ne prenez pas de risques

Laissez les autres descendre dans l’arène et imitez ceux qui réussissent.
C’est la façon la plus sûre et la plus économique de rester dans la course

2. Contentez-vous du statu quo

Le changement est mauvais et n’engendre que des soucis

3. Appuyez-vous sur l’expérience du passé

(c’est plus sûr), ne modifiez pas vos méthodes et vos habitudes.
Si elles vous ont amené jusqu’ici, c’est qu’elles sont bonnes

4. Ne changez pas une stratégie qui donne de bons résultats

même si l’environnement et les conditions changent.
Il faut s’accrocher à ce que l’on sait faire et continuer

5. Ne soyez pas exigeant

Le niveau actuel est suffisant pour vous, pour votre entreprise, pour vos clients.
On sait depuis longtemps que « Le mieux est l’ennemi du bien »

6. Déléguez les décisions importantes à des spécialistes

et n’ayez pas peur de prendre le risque de vous « paralyser par l’analyse ».
Une décision tardive est moins grave qu’une mauvaise décision

7. Surveillez vos concurrents plutôt que vos clients.

N’hésitez pas à perdre la guerre du marché pour gagner la bataille de la concurrence

8. Justifiez la baisse de vos performances

A l’évidence, les problèmes proviennent de la conjoncture économique, de la concurrence, de l’État, des syndicats, etc.

9. Pensez d’abord à vous et à votre honneur

Pour garder tout votre prestige, n’admettez jamais une erreur.
Reportez la critique sur quelqu’un d’autre ou, mieux encore, sur le monde extérieur

10. Attachez plus d’importance aux apparences qu’aux réalités

aux avantages et au prestige de votre fonction qu’à votre mission

Ces recommandations sont faites par Roberto Goizueta, patron de Cola-Cola au moment de ces propos.

Arrêtez-vous un instant et répondez à la question :
à partir de laquelle de ces recettes n’avez-vous plus été d’accord et
avez-vous compris que R. Goizueta voulait insister sur ce qu’il ne faut surtout pas faire ?

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Comment est-on un mauvais manager
Les 4 missions du dirigeant
Jack Welch : « Mes conseils pour réussir »

Du Coca Cola sur une disquette
Les schémas directeurs classiques
Peur de ne pas réussir : Comment réagir

Autres Management :

Récapitulatif 4 Management

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

%d blogueurs aiment cette page :