Devise 065 : Gagner ou perdre, il y a toujours du cafard huyperien à priser


Devise 065 des Devises de l’Acquisition des Ferengi (Star Trek)

« Gagner ou perdre, il y a toujours du cafard huyperien à priser« 

« Win or lose, there’s always Huyperian beetle snuff »

source : Légende des Ferengi (DS9)

Littéralementcoléoptère

Gagnez ou perdez, il y a toujours du tabac à coléoptères Huyperians

Interprétation

Le Grand Nagus est un grand amateur de tabac à coléoptères de la planète Huyper. C’est du tabac à priser fabriqué à partir de ces animaux.

Il en prend quand il gagne une belle affaire, ce qui lui arrive souvent puisqu’il est le premier des Ferengi.

Il en prend aussi quand, très rarement, il perd une affaire. Généralement, il se rattrape peu de temps après, en spécialiste du rebond qu’il est.

Commentaires

Plus par plaisir que comme une drogue, il s’agit d’un côté de savoir fêter une victoire par un plaisir innocent. De l’autre, il faut savoir se consoler et repartir de plus belle après une défaite.

Savoir se contenter est très difficile lorsque le chemin qui mène au but que l’on s’est fixé s’avère une impasse. Après une pause de réflexion, en se changeant les idées pour un court moment, un autre chemin détourné pourrait permettre de répondre à ses attentes.

La modestie est une vertu tant que la victoire est célébrée avec un plaisir, peu coûteux, peu ostentatoire.

Dans la peine ou dans la joie, restez modeste dans la victoire et contentez-vous de ce que vous avez obtenu avant d’aller de poursuivre vos objectifs. L’un après l’autre.

Philippe Garin

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Star Trek et ses dérivés sont propriétés de Paramount Pictures (CBS)

Pour en savoir plus :


En complément :

Pourquoi la Science Fiction dans ce blog
La philosophie Star Trek
Les Ferengi

Devise 062 : Plus le chemin est risqué, plus grand est le profit
Devise 074 : Connaissance égale profit

Prud’hommes = victoire à la Pyrrhus
7 conditions de réussite pour la résolution de problème
Le Pourquoi de certaines questions en entretien d’embauche

Autres Science-Fiction :

Récapitulatif 16 Science-Fiction

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Start-up : 10 clés du succès


10 conseils pour créer une start-up
créer une start-up

Créer QUOI ?

  1. Personne ne fera le boulot à votre place
  2. La pratique remet en cause la théorie
  3. S’adapter sans dévier du but final
  4. Mesurer la progression vers son objectif
  5. Voir grand, commencer petit
  6. Sans argent, point de salut
  7. Vendre est plus difficile que d’avoir une idée
  8. Tenir compte de l’expérience utilisateur
  9. Répartir rôles, gains et pertes au sein de l’équipe
  10. L’harmonie et la confiance entre les fondateurs sont vitales

Philippe Garin

Pour vous faciliter le démarrage de votre start-up, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Management de projet : 5 causes de l’échec
Tenir ses objectifs
Stratégies à l’usage d’un dirigeant d’entreprise

Questions à se poser pour construire son tableau de bord de pilotage stratégique
Créer son propre emploi : oui, non, peut-être
Comment structurer une entreprise ou une organisation

Autres Management :

Récapitulatif 17 Management

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Productivité : La force de la volonté est limitée


Efficacité: La force de la volonté est limitée

faiblesse de la volontéL’esprit est fort, la chair est faible.

Au quotidien, au travail ou à la maison, les belles résolutions du début d’année sont abandonnées plus ou moins rapidement. Il en est de même pour ceux qui veulent perdre du poids ou se lancer à faire du sport.

Plus ou moins rapidement les efforts consentis avec la volonté de parvenir au but s’émoussent, faiblissent au fur et à mesure que le temps passe.

Pour être productif et efficace, la volonté a besoin de relais pour se relancer. La résistance au changement est plus forte que la volonté lorsque l’objectif que l’on s’est fixé est difficile à atteindre, lorsque les habitudes sont trop confortables ou lorsque la santé est insuffisante pour se sentir bien.

Pour améliorer son efficacité, mieux vaut se fixer des objectifs atteignables dans une durée suffisamment courte, c’est-à-dire avant que la volonté faiblisse avant d’avoir atteint son but.

Plutôt que d’avoir de grandes ambitions, ou de vouloir les atteindre en une seule fois, il est préférable de se fixer des étapes. Chaque étape doit permettre de garder la volonté de poursuivre grâce au résultat atteint.

Par ailleurs, vouloir et pouvoir sont deux notions différentes : il existe tellement de buts que l’on se fixe et pourtant ils seront toujours inaccessibles. C’est un sujet, bien connu, de philosophie à l’école.

Prendre une habitude pour améliorer son efficacité et sa productivité, vient avec le temps. Or, c’est avec le temps que la volonté faiblit. C’est pourquoi, avancer à petits pas permet de conserver sa volonté pour atteindre une étape après l’autre.

C’est ainsi, que l’habitude de se fixer des objectifs à courts termes devient un mode de fonctionnement qui conserve la volonté d’avancer dans son travail… et dans sa vie.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Les habitudes dans la productivité, Sommaire :

  1. Une seule action à la fois
  2. Tenez compte de vos préférences au travail
  3. Travaillez tous les jours, même durant les vacances, sans exception
  4. Il faut 30 jours pour prendre une habitude
  5. Agir régulièrement pour se sentir bien
  6. La force de volonté est limitée, pensez-y quand elle s’épuise
  7. Acceptez un nouveau projet, quand votre esprit et votre cœur vous disent oui, tous les deux
  8. Ignorez les gens qui n’ont rien à faire de votre temps

Pour plus de conseils :

En complément :

9 conseils pour atteindre et tenir ses objectifs
La méthode Coué
Les recettes magiques vers l’échec

Exercices de diction : le crayon dans la bouche
Objectifs et Priorités Modes d’emploi
Stagnation : se remettre en question

Autres Organisation :

Récapitulatif 14 Organisation

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Devise 044 : Ne confond jamais sagesse et chance


Devise 044 des Devises de l’Acquisition des Ferengi (Star Trek)

« Ne confond jamais sagesse et chance« 

« Never confuse wisdom with luck »

source : La légende des Ferengi (DS9)

Littéralement

Ne jamais confondre de la sagesse avec de la chance.

Interprétation

La sagesse et la chance dans les deviss de l’acquisition des Ferengi sont en rapport avec le profit qu’ils peuvent tirer d’une affaire. Parfois, ils ont la sagesse de ne pas traiter une affaire qui peut leur coûter plus que leur rapporter, à moins que ce ne soit de la chance.

S’il, à l’inverse, le profit est le résultat d’une affaire alors ils mettront cela sur le compte de leur savoir-faire, de leur sagesse et peu sur la chance.

Commentaires

La sagesse et la chance semblent être les deux revers d’une médaille liée au résultat d’une action. Pour la sagesse, il s’agit d’une qualité propre à la personne. C’est une qualité durable, acquise et entretenu par une multitude de détails qui permet d’analyser une situation et d’y faire face en espérant basant sa réflexion sur une perception analytique et sereine de la situation.

Quant à la chance, il s’agirait plus d’un résultat positif inattendu et irrationnel, indépendant de la personne et plus en relation avec les circonstances, avec les conditions dans lesquels les évènements s’enchaînent, un effet de domino de points positifs qui conduisent à un résultat positif pour la personne qui en subit les effets. C’est aussi une interprétation subjective des faits résultants de l’enchaînement des circonstances.

Star Trek et ses dérivés sont propriétés de Paramount Pictures (CBS)

Voir aussi :

Pourquoi la Science Fiction dans ce blog
La philosophie Star Trek
Les Ferengi

Devise 041 : Le profit est sa propre récompense
Devise 047 : Ne fais jamais confiance à un homme qui porte un meilleur costume que toi

Recherche d’emploi : Sérendipité ou Aider la chance
Le veinard et le malchanceux
Le sage et l’absurde

Autres Management et Bien-être :

Récapitulatif 11 Science-Fiction

Devise 041 : Le profit est sa propre récompense


Devise 041 des Devises de l’Acquisition des Ferengi (Star Trek)

« Le profit est sa propre récompense« 

« Profit is its own reward »

source : La légende des Ferengi (DS9)

Spinoza

Spinoza

Littéralement

Le profit est sa propre récompense.

Interprétation

Étant donné que le profit est le seul moteur qui motive les Ferengi, l’acquisition de richesses matérielles est le but ultime, la récompense suprême à tous leurs efforts pour atteindre ce but.

À l’encontre du philosophe Spinoza, pour qui aucun bien matériel ne peut être source de satisfaction suffisante en elle-même, les Ferengi placent le profit au-dessus de toute autre considération.

Ils sont pragmatiques et s’intéressent aux débats philosophiques uniquement si cela leur permet de convaincre des clients d’acheter leurs produits ou services au prix fort ou encore d’en acheter au prix faible ou, mieux, gratuitement.

Commentaires

C’est l’acte de récompense dont il s’agit ici, au sens de plaisir et de motivation.

L’accumulation de richesses conduit à une accumulation de récompense, donc au plaisir d’accumuler et de se rendre plus riche, en biens matériels.

Néanmoins, c’est plus l’acte de négocier que les biens en eux-mêmes qui intéressent les Ferengi. Ils tendent vers un plaisir sans cesse renouvelé, car s’ils profitent eux-mêmes des biens acquis, ils n’ont aucun intérêt pour le bien en tant que tel, mais pour la valeur qu’il représente. C’est ainsi qu’ils vendent, achètent et revendent leurs biens, pour le plaisir de faire du profit, par d’acquérir des biens, qui sont, à leurs yeux, une immobilisation alors qu’ils sont en permanence dans l’acte le mouvement d’acquisition.

Star Trek et ses dérivés sont propriétés de Paramount Pictures (CBS)

Philippe Garin

Pour plus de conseils, contactez-moi: phgarin@gmail.com

Voir aussi :

Pourquoi la Science Fiction dans ce blog
La philosophie Star Trek
Les Ferengi

Devise 040 : Elle peut caresser tes lobes, jamais ton latinum
Devise 044 : Ne confond jamais sagesse et chance

Si un homme ne sait pas vers quel port il se dirige
Les 10 principes du Pacte Mondial des Nations-Unies
Règles pour être un humain

Autres Management et Bien-être :

Récapitulatif 11 Science-Fiction
Récapitulatif 11 Bien-être

La Communication externe : Message et Cible


La Communication externe : Message et Cible

Le sujet du messagecibler son message

Il doit y avoir cohérence entre le sujet du message et l’image que l’organisation veut se donner et les résultats attendus.

Il est évident que la communication externe d’une école primaire d’un village est différente de celle d’un club informatique, d’un consultant en évolution professionnelle, d’une entreprise de logistique internationale, d’un boulanger, de la grande surface du coin ou d’un journal télévisé sur une grande chaîne d’écoute nationale.

Chacune de ces organisations a des buts différents et sa communication externe est au service de l’image et de la stratégie globale de l’organisation.
abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Le public cible du message

Là encore, le public peut être le plus large possible, ce qu’on appelle communément le grand public. Ce peut être une partie de celui-ci, en fonction de critères propres à chaque organisation.

  • Une école va s’adresser aux parents d’élève, en premier.
  • Une association va parler de ses activités pour recruter de nouveaux membres, pour organiser ou/et participer à des évènements sportifs, culturels, etc.
  • Un commerçant ou un indépendant, va parler de ses produits, de ses promotions, de ses services.
  • Une entreprise plus grande aussi, avec, en plus, ses succès, ses inventions, avec des moyens différents. Plus l’entreprise sera importante et plus les sujets seront variés. C’est ainsi qu’un plan de licenciement fera l’objet d’une communication externe plus large que le dépôt de bilan d’une TPE (Très petite entreprise).
  • Une administration va chercher à faire valoir les services qu’elle apporte à ses administrés ou bénéficiaires des services.

Le ciblage du message externe peut être très fin et le nombre de personnes concernées très faible. Par exemple, les éleveurs de mouton du Larzac de moins de 30 ans qui ont acheté une voiture depuis plus de 5 ans.

Pour autant, la qualité du message doit toujours aussi bonne. Ce sont les moyens employés qui seront différents selon les cibles.

En fonction de l’information à transmettre et des personnes à qui l’on veut transmettre le message, l’organisation définie les moyens à utiliser pour diffuser le message.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Sommaire La Communication externe :

  1. Définition et stratégie
  2. Message et Cible
  3. Moyens et Diffusion
  4. Double face
  5. L’affaire de tous

Pour en savoir plus :


En complément :

Quatre règles mnémotechniques de Communication
Comment donner confiance à son interlocuteur
Stratégie pour une bonne présentation

Stratégie de présentation en six points
La quantité d’informations transmises par un message
Texte dans un site Web : 20 Questions à se poser avant de rédiger

Langues : Le référentiel européen commun

Autres Communication et Management :

Récapitulatif 10 Communication
Récapitulatif 10 Management

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Manager : Augmentation, Prime, Promotion, 4 astuces pour dire Non


Comment refuser une demande individuelle d’augmentation de salaire, une prime ou une promotion

dire nonTous les chefs sont confrontés à l’exercice de dire non à une demande d’augmentation individuelle de salaire

En général, elle est seule, il arrive aussi qu’elle s’accompagne d’une demande de promotion ou, même d’une prime.

En tant que manager,

  • que vous soyez cadre, chef d’une équipe,
  • cadre supérieur ou
  • patron,
  • que vous soyez décideur ou
  • que vous devez en référer à votre propre hiérarchie,
  • que ce soit une fois par an, après le bilan de l’année
  • ou individuellement par un (e) collaborateur (trice),

vous êtes confronté à sa sollicitation de la reconnaissance du travail effectué par une demande d’augmentation de salaire, voire d’une demande de promotion ou d’une prime.

Seulement voilà, votre budget ne vous le permet pas.

Votre attitude de manager, tout au long de l’année, conditionne l’impulsion de vos collaborateurs (trices).


Astuce 1 : Des objectifs élevés

Pour éviter de devoir reconnaître un travail bien fait, très bien fait, exceptionnel, mettez la barre des objectifs très haute.

De cette façon, peu de collaborateurs atteindront la limite haute que vous aurez fixée, ce qui entraîne moins de sollicitations et permet de dire non plus facilement sur le critère d’objectifs non atteints

Ce peut être une marge brute minimum à atteindre pour le collaborateur, le service ou l’entreprise entière. Ou/et des économies de temps et donc d’argent.

Avantages :

  • L’une ou l’autre des solutions vous permettra d’utiliser le surplus de trésorerie pour les augmentations éventuelles, que vous auriez néanmoins accordées.
  • Le degré de qualité et un objectif ambitieux génère une activité plus importante du (de la) collaborateur (trice) tout au long de l’année

Inconvénient :

  • A trop tirer sur la corde, elle se casse. Le (la) collaborateur (trice) va chercher ailleurs, si pour le même salaire ou plus, le travail, qui sera plus facile ou plus simple, moins stressant.

Astuce 2 : Des objectifs multiples

Plus vous fixez d’objectifs à chaque collaborateur, et plus vous multipliez les efforts qu’il doit produire pour atteindre chacun d’eux.

Avantage :

  • Qu’un seul ne soit pas atteint vous donne une excuse supplémentaire pour refuser augmentation, prime ou promotion.

Inconvénient :

  • Un trop grand nombre d’objectifs peut décourager le (la) collaborateur (trice) plus enclin (e) à se contenter de son salaire et de son poste plutôt qu’à ne plus savoir où donner de la tête et concentrer ses efforts

Astuce 3 : Des objectifs variés

  • Reprenez les objectifs fixés pour l’année, lors de l’entretien individuel annuel
  • Éliminez de la liste de l’année suivante, les objectifs atteints
  • Remettez les objectifs non atteints, quitte à les augmenter s’ils ont été presque atteints
  • Fixez des objectifs nouveaux, qualitatifs ou quantitatifs

Avantage :

  • Les objectifs qualitatifs induisent une notion d’arbitraire dans l’estimation que vous en ferez. Cela vous donne une marge de manœuvre pour refuser une prime ou une augmentation

Inconvénients :

  • Votre imagination va se tarir car il faut renouveler  et inventer de nouveaux objectifs. A long termes cela se complique chaque année
  • Le (la) collaborateur (trice) « sent » le piège, et reste avec un sentiment d’injustice puisque son appréciation va forcément lui être plus favorable que votre appréciation

Astuce 4 : Des éloges rapprochés

Plus souvent vous félicitez vos collaborateurs, moins l’éloge sera rare. Tous les jours, encouragez-les à faire du bon travail pour qu’ils voient, entendent, sentent que vous appréciez, au quotidien, leur travail.

Avantage :

  • Quand le travail sera au-dessus de la norme que vous vous êtes fixé, exceptionnel, félicitez le (la) collaborateur (trice) fait déjà partie de votre panel d’encouragement. Une prime, une augmentation ou une promotion ne se justifie plus, puisque c’est « normal »
  • L’ambiance au travail sera plus sympathique et les collaborateurs mettront plus facilement du coeur à l’ouvrage

Inconvénient :

  • Sachez aussi réprimander quand le travail est au-dessous de la norme que vous avez fixée. Ce n’est pas parce que vous félicitez votre collaborateur (trice) que celui-ci (celle-ci) doit relâcher ses efforts

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour des conseils adaptés à votre vas, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en avoir plus :


En complément :

Définition des critères d’exigence
Les cinq clés de la Communication pour un manager
Manager à distance : Mode d’emploi en 10 points

Être manager de nos jours : Entre sa hiérarchie et ses collaborateurs
Motiver un individu, une équipe
Critères quantitatifs et qualitatifs de primes pour les commerciaux
Pratiquez-vous le management participatif ? Sondage

Autres Management :

Récapitulatif 4 Management
Récapitulatif 8 Management
Récapitulatif 10 Management

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

%d blogueurs aiment cette page :