Greffe : De la mort à la vie


Le parcours du greffon en 8 étapes

prélèvement d'organes en Europe en 2004Lorsqu’une personne décède, la loi française autorise le prélèvement d’organes et de tissus, sauf indication contraire enregistrée dans le Registre des refus auprès de l’Agence de biomédecine.

Voici les différentes étapes qui permettent de suivre le greffon de la mort du donneur à l’amélioration de la vie du ou des receveurs.

1/ La mort

Dans 90% des cas, les prélèvements d’organes ont lieu suite à un décès.

La première étape est donc le certificat de décès rédigé par un médecin qui a constaté la mort, malgré tous les efforts produits pour conserver la personne en vie, dans le respect du serment d’Hippocrate.

2/ La préservation

Préserver le plus longtemps possible les organes et tissus en bon état est l’étape suivante. Seuls les greffons potentiels sains sont retenus pour un éventuel prélèvement.

3/ La volonté du défunt

La Coordination hospitalière interroge le Registre des refus pour apprendre si la personne décédée a exprimé son opposition aux dons d’organes.

En cas d’absence de l’expression de la volonté de s’opposer, la coordination consulte les proches du défunt et, dans la mesure du possible, sa volonté est respectée.

En cas de doute, la loi s’applique et le processus se poursuit.

4/ L’analyse médicale

Les organes et les tissus préservés sont soumis à analyse.

Il pourrait y avoir eu, malgré les efforts, une dégradation durant la période de recherche de la volonté de la personne décédée.
C’est pourquoi une analyse médicale permet de sélectionner uniquement les organes sains.

5/ Le prélèvement

Le prélèvement d’organes s’effectue lors d’une opération chirurgicale, avec le même soin que s’il s’agissait d’une personne encore vivante.
En fait, ce sont les organes qui doivent rester en vie.

Le corps est préparé pour être rendu à sa famille et proches.

6/ Le conditionnement et le transport

Les organes sont déposés dans des conteneurs à +4°C et transportés par les moyens les plus rapides vers les lieux de greffe des receveurs.

Les tissus sont conservés dans des banques de tissus qui en assurent également la distribution .

7/ Les greffes

Le patient receveur est préparé. L’organe ou les tissus sont aussi préparés pour la greffe.

Selon l’organe à greffer et la complexité de la greffe, l’opération d’échange de l’organe malade du receveur par l’organe sain du donneur peut prendre jusqu’à une douzaine d’heures.

8/ La vie ou les vies

Bien souvent, plus d’un greffon est prélevé. C’est pourquoi, une seule personne décédée peut rendre la vie plus agréable à autant de receveurs différents que d’organes prélevés.

57 000 personnes en France vivent grâce à un organe greffé.

21 500 malades sont en attente de greffons. Chiffre de 2015.

source : dondorganes.fr

Philippe Garin

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Don d’organes : Lesquels ?
Don d’organes : Que dit la loi en France
Devise 023 : Rien n’est plus important que la santé… sauf l’argent

Vaccination : De l’origine à aujourd’hui
Secourir 2/5 ; La perte de connaissance
Risques cardiovasculaires : Les facteurs du risque

Autres Bien-être :

Récapitulatif 17 Bien-être

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Le Compte d’Engagement Citoyen ou CEC : C’est quoi


Le Compte d’Engagement Citoyen

CEC ou Compte d'Engagement CitoyenLorsque vous souhaitez obtenir un diplôme par le biais d’une Validation des Acquis de l’Expérience, ou VAE, il faut prouver avoir des connaissances acquises tout au long de sa carrière et au cours de sa vie non-professionnelle.
Pour ce dernier point, faire partie d’une association, dite loi 1901, ou s’engager dans des actions de volontariat reconnues.

Qu’est-ce que le CEC ?

Le Compte d’Engagement Citoyen permet d’enregistrer les activités bénévoles ou de volontariat suivantes :

Le service civique (6 mois en continu sur une ou deux années civiles) :

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

La réserve militaire :

  • réserve militaire opérationnelle (90 jours sur une année civile)
  • réserve militaire citoyenne (signature d’un contrat d’engagement de 5 ans)

La réserve communale de sécurité civile (signature d’un contrat d’engagement de 5 ans)

La réserve sanitaire (signature d’un contrat d’engagement de 3 ans)

L’activité de maître d’apprentissage (6 mois continus sur une ou deux années civiles)

Les activités de bénévolat associatif (deux conditions : siéger dans l’organe d’administration ou de direction de l’association ou participer à l’encadrement d’autres bénévoles pendant au moins 200 heures au cours de l’année civile dans 1 ou plusieurs associations loi 1901)

A quoi sert le CEC ?

Répertorier les activités de bénévoles ou de volontariat sert à calculer des droits à la formation. Ces droits s’ajoutent aux droits du CPF ou Compte Personnel de Formation.

Pour chaque année et par activité parmi celles énumérées plus haut, vous ajoutez 20 heures forfaitaires à votre Compte d’Engagement Citoyen. Le maximum d’heures sur le CEC est de 60 heures.

Lorsque vous avez un besoin de formation, vous disposez d’un nombre d’heures acquises au titre du CPF et un nombre d’heures acquises au titre du CEC. Les heures peuvent être prises séparément ou en même temps pour une même formation.

Source : Ministère du travail

Philippe Garin

Pour plus de conseils utiles et pratiques, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

VAE : Tout le monde a droit à la Validation des Acquis de l’Expérience
Le Compte Prévention Pénibilité ou CPP sert aussi pour se former
ATS ou Allocation transitoire de solidarité pour les chômeurs touchés par le recul de l’âge de la retraite

Licenciement pour insuffisance professionnelle
Insertion par l’Activité Economique ou IAE : Définition
Comment évaluer ses compétences numériques ?

Autres Emploi et Juridique :

Récapitulatif 17 Emploi
Récapitulatif 17 Juridique

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Les bases de la productivité 3/4 : L’hygiène de vie


Les bases de la productivité 3/4 : L’hygiène de vie

bonne hygiène de vieAvoir une bonne hygiène de vie est source de bien-être. Un esprit sain dans un corps sain et c’est toute sa productivité qui s’en trouve améliorée.

La vie s’allonge et la santé reste bonne plus longtemps.

Parmi les facteurs qui affectent l’hygiène de vie : l’alimentation, la pollution, l’hygiène du corps et de l’esprit.

Voici quelques règles d’hygiène de vie pour être plus productif (ve)

  1. Relaxez-vous autant que vous travaillez
  2. Utilisez un code couleur pour vos tâches
  3. Douchez-vous quand vous voulez réfléchir
  4. Utilisez du papier quand l’ordinateur n’est pas nécessaire
  5. Résolvez vos problèmes durant votre sommeil
  6. Demandez à votre Némésis : la compétition motive
  7. Fixez-vous des objectifs physiques
  8. Penser positif génère des résultats positifs

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour une meilleure organisation dans votre travail, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :

Sommaire :

Les bases de la productivité 1/4 : L’état d’esprit
Les bases de la productivité 2/4 : Les habitudes
Les bases de la productivité 3/4 : L’hygiène de vie
Les bases de la productivité 4/4 : Les outils et principes

En complément :

Le clavier BEPO
Le Compte Prévention Pénibilité ou CPP sert aussi pour se former
Toutes les semaines la même chose

Activités dangereuses et prévention associée
La méthode des 5 S
Vos priorités dans la vie

Autres Organisation :

Récapitulatif 16 Organisation

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Se faire ouvrir des portes dans la vie


C’est si vrai !

Se faire ouvrir des portes

Source : Brigitte.de

Traduction par Philippe Garin
phgarin@gmail.com

Pour en avoir plus :

En complément :

Winston Churchill : Un pessimiste et un optimiste
Un peu de détente et buvons un coup
Loi de Heare des grands programmes

Humour en entretien d’embauche : A manier avec précaution
Faire le ménage avec bébé
Couple : Le droit à la parole

Autres Humour :

Récapitulatif 14 Humour

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Jeunes diplômés et premier emploi : Lâchez la pression


Les jeunes diplômés sont soumis à une double pression sociale

si jeune et déjà sous pression ?La première pression sociale est celle d’avoir abouti à un cycle d’études qui leur fourni un diplôme avec lequel ils voient les portes se fermer devant eux ou qui laissent seulement des opportunités de travail au-dessous de leurs capacités.

D’autre part, ils sont aussi soumis à la pression qu’ils se mettent eux-mêmes ou que leurs familles leur mettent, dans la mesure où ils viennent d’aboutir à la réalisation de leur succès scolaires et cherchent à concrétiser ce succès dans leur démarrage dans la vie professionnelle

Divergence entre jeunes

Même dans une même classe, les uns ont des appuis et des connaissances qui leur permettent de trouver un travail à leur mesure.

Les autres se retrouvent seuls, la tête pleine de leurs connaissances, parmi lesquelles, celles qui sont indispensables pour mener une recherche d’emploi efficace, sont absentes.

L’école

Certaines écoles proposent une « information » sur la création de CV ou la lettre de motivation. Une recherche d’emploi est bien plus vaste que ces deux documents.

Les jeunes reçoivent parfois des conseils de leurs professeurs, c’est-à-dire de personnes qui ont, eux-mêmes, besoin d’apprendre les techniques du recrutement et de la recherche d’emploi. Ils sont restés à l’école. Que savent-ils du monde du travail ?

Pôle emploi et APEC

Pôle emploi a une vision de l’aide à apporter aux jeunes diplômés déformée en raison des contacts, beaucoup plus nombreux, qu’ils ont avec d’autres jeunes moins diplômés ou sans diplôme.

La situation est un peu meilleure avec l’APEC. Elle est ouverte aux jeunes diplômés, sous réserve qu’ils cherchent leur premier emploi, car, dès qu’ils en ont trouvé un et qu’il s’agit d’un poste de non-cadre, ils perdent le droit aux prestations de l’APEC. Celles-ci sont, comme avec Pôle emploi, limitées en raison du nombre très important de personnes qu’ils accompagnent.

Comment voulez-vous que les uns et les autres s’en sortent quand ils ont, en moyenne, une centaine de personnes à s’occuper. C’est impossible de le faire avec suffisamment de qualité et d’écoute pour être efficace.

Philippe Garin

Il est humain lors de périodes de changement majeur d’avoir besoin d’aide pour garder votre sérénité et efficacité.
Faites-vous épauler, que ce soit par un professionnel, des amis, de la famille et voyez comment bénéficier de leur soutien

Pour être à l’aise et efficace dans votre recherche d’emploi, contactez-nous : boosteremploi@gmail.com

Visitez notre site : www.boosteremploi.com

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter
Voir aussi :

Tests de réaction au stress et aux tensions
Recrutement : La mise en situation
Recrutement : Les clichés sur les femmes et sur les hommes

Point faible ou point fort : Le narcissisme
Génération Y : Les bases
Salaire : Comment chercher son salaire

Autres Emploi :

Récapitulatif 12 Emploi

Laissez un commentaire

Déperdition de l’information : Pourquoi


Pourquoi la déperdition d’information ?

déperdition de l'informationLa déperdition orale

La déperdition de l’information est une perte de compréhension entre un émetteur et un récepteur, c’est-à-dire entre deux personnes.

Chaque personne a sa propre culture, l’éducation qu’elle a reçue, ses habitudes familiales, son expérience de vie, etc.
C’est que l’on appelle les filtres.

Celui qui veut transmettre un message d’information, utilise son propre vocabulaire. Il y met l’intonation, son accent, et sa compréhension des mots qu’il choisit. C’est son filtre à lui.

Celui qui va recevoir le message, entend et interprète le message à sa façon. Un mot, une tournure de phrase que la première émet, est comprise par le récepteur du message avec son propre filtre.

Comme chaque filtre est propre à chaque personne, pour que l’information sans transmise sans déperdition, il faudrait que les deux filtres soient identiques, ce qui est impossible par nature.

La déperdition écrite

La transmission d’informations par écrit est moins soumise à la déperdition d’information.

D’abord, on n’écrit pas comme on parle. L’exercice qui consiste à écrire demande un mode de réflexion différent et donc on formule les phrases différemment.

Quant à celui qui lit le texte, il peut relire, reprendre le texte, chercher les mots inconnus ou l’on a un doute sur la signification.

De plus, en dehors du cerveau, le texte transmis oralement se fait par la bouche et la réception se fait par l’oreille.

Dans le message écrit, ce sont les mains pour l’un et les yeux de l’autre qui sont sollicités. Or nos yeux sont l’organe le mieux utilisé chez l’être humain.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en avoir plus :


En complément :

L’origine du français et de son orthographe
Leçon de français aux francophiles
Schéma de la déperdition de l’information

Une information précise est proche de l’expérience sensorielle
Information – Définition
Les rôles dans la communication ou sachez pourquoi vous communiquez mal

Autres Communication :

Récapitulatif 1 Communication
Récapitulatif 10 Communication

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Le veinard et le malchanceux


Différence entre le veinard et le malchanceux

« Le veinard est celui qui arrive à tout ;
le malchanceux est celui à qui tout arrive »

Eugène Labiche

On dit aussi qu’il faut « provoquer la chance« 

Que ce soit dans sa vie professionnelle, l’emploi, les affaires, ou dans la vie personnelle, rencontres amoureuses, la différence entre le veinard et le malchanceux est l’engagement.

La chance est la coïncidence entre les volontés et les circonstances.

Une préparation, même minime, permet d’augmenter ses chances, c’est-à-dire la possibilité de comprendre que la circonstance, de lieu et de temps, est une opportunité de réalisation de sa volonté. Elle permet d’atteindre un ou des objectifs, surtout quand ceux-ci coïncident avec ceux d’une ou d’autres personnes.

Le veinard est alors celui, ou celle, qui reconnaît que la situation est celle qui lui convient.

Le malchanceux, par contre, laisse passer l’occasion, ou ne parvient pas à convaincre son ou ses interlocuteurs, que leurs objectifs sont convergents au moment où il faudrait « saisir sa chance« .

Philippe Garin vous accompagne dans votre réussite.

Ne laissez pas passer votre chance, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Voir aussi :

7 raisons pour poursuivre sa recherche d’emploi durant l’été
Méthode ACTE : Les deux définitions
C’est difficile, osons ! Sénèque

Winston Churchill : Un pessimiste et un optimiste
L’ancrage ou l’imprégnation
Le succès c’est …

Les différentes sources du pouvoir
Citations de Warren Buffett
Prise de décision : Incertitude quand tu nous tiens !

Autres Bien-être, Emploi et Management :

Récapitulatif 10 Bien-être
Récapitulatif 10 Emploi
Récapitulatif 10 Management

Tous les articles de ces catégories sont listés dans les pages Emploi et Management et dans la page Bien-être de ce blog

%d blogueurs aiment cette page :