Comment démarrer une lettre de motivation ?


Par quoi commencer une lettre de motivation ?

madame monsieurC’est toujours plus simple d’en parler que de se mettre devant sa page blanche ou son écran et d’écrire.

Bien sûr, il y a les préliminaires qui respectent le formalisme de rédaction d’une lettre ou d’un mail de motivation

Qui

Une fois que vous vous êtes échauffé (e) par ce petit exercice, il faut connaître le nom de la personne à qui l’on s’adresse.

Ceci permet d’écrire « Monsieur Y » ou « Madame X », dans la toute première phrase, ainsi que dans la formule de politesse, présente uniquement dans une lettre de motivation.

Si vous ne connaissez pas le nom de la personne, « X » ou « Y » alors il est possible de téléphoner au standard de l’entreprise pour dire que vous souhaitez vous adresser au chargé du recrutement car vous souhaitez indiquer son nom dans votre lettre. C’est tout simple.

Quoi

Ensuite, vient le paragraphe d’introduction proprement dit.
C’est celui qui vous sert à montrer que vous vous êtes intéressé (e) à l’entreprise en parlant d’elle.

A éviter : les banalités.
Ne dites pas à l’entreprise qu’elle est la meilleure de son marché ou toute autre information qu’elle connaît déjà ou qui est trop ancienne.
Pire, évitez de dire que vous avez lu l’annonce et que vous y répondez.

L’idéal est d’avoir un fait récent de l’actualité de l’entreprise à écrire.

Pour cela, effectuez une recherche sur le site de l’entreprise ou directement dans un moteur de recherche pour découvrir ce qui s’y est passé ou ce qui va se passer prochainement.
Ce peut être l’ouverture d’un nouvel établissement ou l’anniversaire de son patron.

Tout ce qui montre que vous vous êtes intéressé à l’entreprise ou à son dirigeant est bon à prendre.

Cela suppose que vous connaissez le nom de l’entreprise.
Quand ce n’est pas le cas, le domaine d’activité est généralement indiqué dans une annonce. Dans ce cas, vous mettrez une actualité du secteur professionnel, par exemple une statistique du marché ou touts autre information qui montre votre intérêt.

Le premier paragraphe peut être réduit à une seule phrase.
Les autres paragraphes vont parler de vous et de ce que vous pouvez proposer à l’entreprise pour convaincre le recruteur de décrocher son téléphone pour vous appeler.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Niveaux de langue européens : Écrire
Convaincre par les mots
Recherche d’emploi : Atout et qualité

Lettre de motivation : 8 conseils pour réussir
Les entreprises pourront avoir leur propre suffixe dans leur nom de domaine
Lettre de motivation : Adresser la lettre à …

Autres Communication et Emploi :

Récapitulatif 18 Emploi
Récapitulatif 18 Communication

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Lettre de motivation : Sa structure la plus classique


Rédiger une lettre de motivation classique

salut mec t'as du boulot pour moiLa lettre de motivation sert à montrer au recruteur, qui est soit directement le chef d’entreprise ou qui appartient au service des ressources humaines ou encore un recruteur d’un cabinet de recrutement, que l’on est suffisamment intéressant pour être retenu.

Le seul objectif de cette lettre est d’obtenir un rendez-vous physique ou à distance (Skype, Hangouts, ou autre) avec le recruteur.

La structure de la lettre de candidature

La lettre de motivation est structurée de la manière suivante en plusieurs paragraphes :

Tout en haut

Le nom, l’adresse, le numéro de téléphone et l’adresse mail du candidat ou de la candidate, sont à mettre en haut à gauche.
Le nom de l’entreprise ou de l’organisation à qui on s’adresse, le nom du recruteur, l’adresse de l’entreprise sont à mettre en haut à droite et plus bas que ses propres coordonnées.

Le lieu et la date du jour se placent en dessous de l’adresse du destinataire.

La référence de l’annonce, s’il y en a une est plus bas, en début de ligne, ainsi que l’objet de la lettre « candidature au poste de  » et le nom du poste.

Le corps de la lettre

L’entête et la formule de politesse doivent comporter le nom de la personne à qui on s’adresse.
Si ce nom est inconnu, il faut au moins découvrir s’il s’agit d’un homme ou d’une femme et ne pas se tromper.
Au pire « Madame, Monsieur ».

La première partie doit parler de l’entreprise, ou organisme, à laquelle on s’adresse. C’est le VOUS.

Il faut éviter des banalités et trouver plutôt des informations chiffrées ou très récentes sur elle.
L’idée est de montrer que l’on est suffisamment motivé pour s’intéresser à son éventuel futur employeur.
A défaut de connaître le nom de l’entreprise, son domaine d’activité peut servir dans cette partie.

La deuxième partie doit parler du candidat ou de la candidate. C’est le MOI.

Là, il faut utiliser « je ». C’est la partie où l’on démontre son savoir-faire, ses connaissances et ses qualités personnelles qui sont susceptibles d’intéresser de retenir l’intérêt du recruteur.
Cette partie peut comporter deux à trois paragraphes.

La troisième partie fait le rapprochement entre vous et l’entreprise. C’est le NOUS.

C’est une partie où l’on décrit ce que l’on pourrait faire si on occupait le poste proposé.
Il faut avoir une bonne connaissance et une bonne compréhension du poste.
Sinon, c’est la partie où l’on fait part de son envie de travailler dans l’entreprise en expliquant pourquoi, toujours avec des mots et expressions positives.

La quatrième partie est celle où l’on indique que l’on se tient à la disposition du recruteur pour un entretien.

En dernier, la formule de politesse, courte s’il s’agit d’un mail de candidature, classique s’il s’agit d’une lettre, et la signature, juste au dessus de son nom ou seulement son nom.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Quels Point faibles mettre dans une lettre de motivation ?
Autre structure de la lettre de motivation
Lettre de motivation : Canada vs Europe

Emploi : Internet pour se renseigner sur l’entreprise, mode l’emploi
Candidature spontanée : 6 pièces à éviter
Candidature : Les délais de réponse

Autres Emploi :

Récapitulatif 18 Emploi

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Récapitulatif 18 Emploi


Récapitulatif 18 Emploi

Boosteremploi

Depuis le dernier récapitulatif, début le 1erjanvier 2017, j’ai écrit 129 nouveaux articles, toutes catégories confondues.

Si vous souhaitez me faire part de sujets à traiter, que vous désirez voir développer, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Tous les liens sont regroupés dans la page : Emploi

Voir :

chômage

Travail caché à Pôle emploi : gros remboursement, que faire ?
Chômage : Les idées reçues ont la vie dure – Sondage
Demandeur d’emploi : La Préparation Opérationnelle à l’Emploi individuelle ou POE I

cv

Un trou dans le CV fait-il disparaître des compétences ?
CV : Quoi mettre dans les « Centres d’intérêt »
CV : Points forts et points faibles des Centres d’intérêt

Entretien

Entretien d’embauche : L’écoute pour se mettre au diapason
Que pense un recruteur en entretien d’embauche ?
Les 5 dernières minutes de son entretien d’embauche
 
Le bronzage du candidat en entretien d’embauche
Entrevue d’embauche : Trac et patatras
Interrompre l’entretien d’embauche : Oui, mais quand ?
 
4 premières raisons pour quitter prématurément l’entretien d’embauche
4 autres raisons pour quitter prématurément l’entretien d’embauche
Comment interrompre poliment un entretien d’embauche ?
 
Moyens de recrutement utilisés par les employeurs
Un speed recruiting sur 2 jours : Vous passez quand ?
Candidature : Comment choisir entre deux réponses positives
 
Répondre hors sujet dans un entretien d’embauche
Entretien d’embauche : Quand répondre à une question provoque des regrets
Le Pourquoi de certaines questions en entretien d’embauche
Entretien d’embauche : Jamais les mêmes questions. Zut alors !
Parlez-moi de vos erreurs en entretien d’embauche

Intégration

Belgique : Conséquences pratiques de la disparition de la période d’essai
Nouvel emploi : A chacun son intégration
Premier emploi : Adaptation impérative

Points faibles et points forts

Emploi : Les 20 compétences du candidat idéal
Recherche d’emploi : Atout et qualité

prospection

Fausses offres d’emploi
Emploi : 14 pistes pour trouver un emploi en ligne
Emploi : Se renseigner sur l’entreprise qui recrute
 
Emploi : Internet pour se renseigner sur l’entreprise, mode d’emploi
La Méthode de Recrutement par Simulation ou MRS
Créer son propre emploi : oui, non, peut-être

recruteur

Recrutement : Palmarès des moyens les plus utilisés par les employeurs
Réussir son premier recrutement
Employeur : Les Aides à la Préparation Opérationnelle à l’Emploi ou POE

Et aussi :

Peur de ne pas réussir : Comment réagir Bien-être
Cap des 1 250 000 visites de mon blog https://phgarin.wordpress.com Blog
Manque de dynamisme dans un entretien d’embauche ? Conseils Communication
Licence : 6 définitions Informatique
 
Le Compte Prévention Pénibilité ou CPP sert aussi pour se former Juridique
Le Compte d’Engagement Citoyen ou CEC : C’est quoi Juridique
Emploi chauffeur ou une belle arnaque Juridique
 
Entreprise : 14 motifs légaux pour proposer un CDD Juridique
Licenciement économique : Comment dresser la liste des salariés concernés Juridique
Contrat de travail : Définition Juridique
 
Danger : fausse annonce, vraie boite-aux-lettres = complice Juridique
Nouvel emploi : Accueil et intégration Management
PEPITE et Statut d’étudiant entrepreneur Management

Pour en savoir plus :


Autres Emploi :

Récapitulatifs Emploi :

  1      3      4      5      6      7      8      9      10      11      12      14      15      16      17  

Tous les billets de cette catégorie sont listés dans la page Emploi

Sans oublier les sondages
abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

La Méthode de Recrutement par Simulation ou MRS


Une opportunité d’emploi sans CV

L'allégorie de la simulationLa Méthode de Recrutement par Simulation ou MRS est une méthode développée par Pôle emploi pour permettre aux candidats d’être recrutés sans référence à son passé professionnel, c’est-à-dire sans CV.

Seules les habilités sont évaluées au cours d’exercices qui permettent au candidat de démontrer qu’il est à même d’occuper le poste, aujourd’hui, sans avoir à justifier de son parcours professionnel ou de son absence de diplôme.

C’est le principe du :

« Montre-moi que tu est capable et je te donne le job ».

Une habilité, c’est quoi ?

Durant toute sa vie, personnelle ou professionnelle, chacun d’entre nous développe des capacités qui peuvent être utilisées dans différentes circonstances, notamment pour exercer un métier.

Par exemple :

  • Respecter les normes et les consignes
  • Travailler son tension
  • Maintenir son attention dans la durée
  • Travailler en équipe
  • etc.

Les avantages pour le candidat

Le gros avantage d’une habilité est qu’elle est transposable, c’est-à-dire utilisable dans de nombreux postes proposés.

Tout le monde a sa chance, puisqu’il est inutile d’amener son CV : c’est le présent qui compte

L’accès aux postes est facilité, les barrières de critères préalables à l’embauche sont plus souples : aucune formation, aucun diplôme n’est demandé.

Fini la discrimination : La méthode est objective, elle s’applique à tous les postulants de la même manière et l’évaluation se fait sur du concret.

Enfin, il est possible pour le candidat de rencontrer des employeurs, ce qui leur est très difficile dans le cadre d’une candidature classique avec CV et entretien d’embauche.

Les avantages pour l’employeur

Toutes les activités sont concernées et pour tous types de postes.
Néanmoins, ce sont les employeurs qui ont le plus de difficultés à trouver du personnel qui font appel à la MRS.

Les exercices, créés sur mesure avec l’aide de Pôle emploi, permettent de mesurer les habilités recréent par analogie les conditions de travail du poste.

Ils permettent d’évaluer la façon dont les candidats agissent et surmontent les difficultés liées au travail du poste à pourvoir.

Chaque candidat réalise seul ou en groupe, un ensemble d’actions concrètes.
Il doit respecter une organisation de travail, réaliser des tâches en respectant des normes et des consignes et obtenir un résultat précis.

La rencontre

Les candidats qui ont réussi les exercices rencontrent l’employeur.
C’est un entretien d’embauche, ciblé sur la motivation du candidat, ses espérances et sa personnalité, et les souhaits de l’employeur.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Embauche ; 5 méthodes pour trouver un emploi
Les 4 facteurs influençant les comportements
Moyens de recrutement utilisés par les employeurs

Faute du recruteur : 1 Considérer que la timidité signifie incapacité à
Recherche d’emploi : Atout et qualité
Répondre hors sujet dans un entretien d’embauche

Autres Emploi :

Récapitulatif 17 Emploi

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Simulez l’inaptitude quand vous en avez besoin


Pas le temps, comment dire non ?

Vue côté manager

inaptitudeUn des rôles du manager est de répartir les tâches à mener entre ses collaborateurs, selon leurs compétences.

C’est une règle à avoir en tête lors d’un recrutement. Une entreprise embauche un candidat parce qu’il est à même d’exécuter les tâches qui lui seront confiées.

Un bon responsable est celui, ou celle, qui va s’entourer de personnes parmi lesquelles il trouvera toujours les compétences qu’il recherche pour déléguer une tâche.

Seulement voilà ! Pour des nombreuses raisons, plus ou moins rationnelles, le chef a tendance à confier beaucoup de tâches aux plus compétents et moins aux autres.

Parfois même, il est obligé de mener seul certaines tâches car personne d’autre, dans son équipe, ne peut le faire à sa place.

Vue côté collaborateur (trice)

Il arrive, du côté du collaborateur, que ce dernier soit submergé de tâches à accomplir qui s’accumulent sans qu’il en voit la fin.

Soit il accepte tout ce qui lui est demandé car il est très compétent, soit il n’en peut plus, frise le burn-out, ou, au contraire, il sent qu’il ne réussira pas à parvenir au résultat attendu par son chef.

Simuler = rejet

Pour celles et ceux qui n’ont pas envie de faire le travail demandé ou qui ne se sentent pas à la hauteur ou qui pensent être dans incapacité d’atteindre le résultat dans le délai demandé, ils arrivent de simuler.

Cette simulation se traduit par une apparence de surmenage, qui est peut-être réel malheureusement. Idem pour la maladie.

Certains sont des spécialistes dans le défilement et attendent que le chef choisisse une autre collaborateur, et peuvent même aller jusqu’à faire l’éloge d’un collègue pour de dégager de la délégation.

D’autres vont plus loin et comment à répondre au manager qu’ils n’ont pas les aptitudes ou les connaissances nécessaires pour exécuter la tâche demandée.

Attention, cependant : Le chef peut se rendre compte qu’il s’agit d’une simulation et alors des sanctions sont à craindre.

Il est aussi possible que le collaborateur passe pour un incompétent et risque de se voir fermer toute possibilité de promotion. Il peut même craindre un licenciement pour incompétence, motif de licenciement souvent utilisé dans les entreprises.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

A savoir pour manager la génération Y
Déléguer au travail : Entre craintes et promotions
Comment reconnaître son propre comportement de fuite au travail

Echelle d’évaluation pour Aptitudes et comportements 4
Motiver un individu, une équipe
Quand dire que l’on est travailleur handicapé

Autres Organisation:

Récapitulatif 17 Organisation

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Comment interrompre poliment un entretien d’embauche ?


Ecourter son entretien d’embauche en préservant l’avenir

salutation polie Peu importe le motif qui vous conduit à quitter prématurément l’entrevue d’embauche, il faut y mettre les formes.

Si vous avez toujours une affinité pour le poste alors que le recruteur est manifestement insuffisamment préparé, vous pouvez lui demander le report de l’entretien à une date ultérieure que vous fixez avec lui.

Par exemple :

« Je vous remercie de m’avoir reçu bien que j’aie l’impression qu’il vous manque des informations importantes pour répondre à mes questions. Est-il possible, pour notre prochaine entrevue, si vous êtes d’accord, de vous renseigner auprès de mon éventuel futur responsable ou futurs collègues ? »

A l’inverse, si vous êtes persuadé qu’un autre rendez-vous serait inutile, par exemple en cas de question interdite ou de comportement irrespectueux, préparez votre argumentaire à l’avance.

Par exemple :

« Je tiens à vous remercier de cette rencontre. Vos dernières questions et informations m’ont montré que le poste est différent de ce que j’avais envisagé. Je vous prie de comprendre que, dans ces conditions, je retire ma candidature et qu’il est préférable d’arrêter maintenant notre entretien. »

La marche à suivre

Dans tous les cas, lorsque vous souhaitez interrompre votre entretien d’embauche, procédez comme suit :

  • Ne coupez pas la parole à votre interlocuteur, attendez qu’il vous la laisse
  • Commencez par le remercier pour l’entretien et le temps qu’il a passé
  • Faites-lui comprendre clairement que vous souhaitez interrompre l’entretien
  • Indiquez les raisons de votre décision. Plus vous faites court et plus cela semblera poli
  • Restez positif et écartez des arguments liés à sa personne
  • Si le recruteur vous réclame plus de détails, répondez-lui franchement, d’un ton calme.
    Peut-être en tirera-t-il une leçon. En cas d’une réaction agressive de sa part ou d’une tentative de vous retenir, dirigez-vous vers la porte pour qu’il comprenne bien que votre décision est ferme.
  • Saluez, serrez la main et partez
  • Conduisez-vous comme un professionnel, jusqu’à ce que vous ayez quitté les lieux d’où il pourrait encore vous voir.
    Vous pouvez toujours crier dans la voiture ou chez vous pour exprimer votre énervement et votre frustration

Sommaire :

Interrompre l’entretien d’embauche : Oui, mais quand ?
4 premières raisons pour quitter prématurément l’entretien d’embauche
4 autres raisons pour quitter prématurément l’entretien d’embauche
Comment interrompre poliment un entretien d’embauche ?

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Entretien d’embauche : Pourquoi remercier
Les 5 dernières minutes de son entretien d’embauche
Candidature : Les délais de réponse

Belgique : Conséquences pratiques de la disparition de la période d’essai
Attitude congruente en entretien de recrutement
10 conseils pour décider de poursuivre ou d’abandonner une décision

Autres Emploi :

Récapitulatif 17 Emploi

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

4 autres raisons pour quitter prématurément l’entretien d’embauche


Vous avez envie d’écourter l’entretien d’embauche

désintérêt du recruteur

désintérêt du recruteur

Un premier article vous donne 4 premières raisons pour quitter prématurément l’entrevue d’embauche.

Ecourter un entretien d’embauche est une décision importante, parfois indispensable.

Voici 4 autres motifs qui vous donnent envie d’interrompre le recrutement.

Indice 5 : Le recruteur semble désintéressé

Essayez de faire la part des choses et de comprendre pourquoi le recruteur vous donne l’impression d’être démotivé durant votre entretien d’embauche.

Il est possible qu’il en soit à son 10ème entretien de la journée et qu’il manque de concentration.

Sinon, il manque peut-être de préparation, vous confond avec quelqu’un d’autre ou se mélange avec un cv qu’il a juste parcouru.

Le manque d’intérêt du chargé de recrutement à votre égard est un manque de respect de sa part.

Vous méritez qu’il vous écoute, qu’il vous donne des informations fiables et qu’il note vos réponses.
Sinon, son appréciation sera faussée, à moins qu’il ait déjà choisi un autre candidat, du moins dans sa tête.

Si l’attitude du recruteur vous dérange, surtout s’il appartient à l’entreprise ou à l’organisation au sein de laquelle vous souhaitez travailler, dites « non » et montrez que vous, au moins, respectez votre interlocuteur.

Indice 6 : Les réponses à vos questions sont insatisfaisantes

Il est irritant de poser des questions précises et d’obtenir des réponses floues ou incomplètes.

Soit le recruteur ignore les réponses qu’il doit vous donner, ce qui arrive avec les recruteurs extérieurs à l’entreprise,
soit il cherche à vous cacher des informations qui iraient dans un sens négatif pour vous.

Dites « non » en cachant votre frustration tout en signalant que cette décision est prise sur la base des informations obtenues durant l’entretien.

Indice 7 : Votre interlocuteur vous semble antipathique

Avant de quitter prématurément l’entretien, posez-vous la question de savoir

  1. Pourquoi votre interlocuteur est aussi antipathique, et
  2. Si cela a un sens en cas d’autres éventuels entretiens futurs

Essayez de savoir ce qui dérange l’autre.
Est-ce un élément de votre CV, de votre personnalité ou de votre entourage ?
Ressemblez-vous à la personne qui partageait sa vie et qui vient de le quitter ?

Les raisons viennent peut-être de préjugés à votre encontre.
Il peut montrer de l’arrogance, un comportement déplacé, une attitude colérique ou narcissique.

S’il s’agit d’un futur collègue, d’un futur chef, la question se pose de savoir comment il gère le stress dans l’organisation ou bien s’il cherche à vous provoquer pour vous faire réagir émotionnellement.

En tout cas, voilà des raisons pour dire « non » et partir avant la fin de l’entrevue.

Indice 8 : Le recruteur vous pose des questions interdites

Certains entretiens semblent se dérouler dans une ambiance si sympathique que le recruteur se permet de poser des questions interdites.

D’autres, au contraire, mettent une pression telle, dès le départ, que vous en perdez vos moyens.
Votre stress monte et brusquement vous restez bloqué (e) sur une question interdite.

Vous avez le droit et même le devoir de rappeler à l’ordre votre interlocuteur en lui signalant que la réponse à sa question est sans rapport direct avec le poste à pourvoir et que sa question est hors la loi. Alors vous pouvez dire « non » et prendre congé.

Sommaire :

Interrompre l’entretien d’embauche : Oui, mais quand ?
4 premières raisons pour quitter prématurément l’entretien d’embauche
4 autres raisons pour quitter prématurément l’entretien d’embauche

Comment interrompre poliment un entretien d’embauche ?

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Comment reconnaître mon propre comportement de fuite au travail
Les 4 facteurs influençant les comportements
Les rôles dans a communication ou sachez pourquoi vous communiquez mal

Entretien d’embauche : L’écoute pour se mettre au diapason
Préparation à l’entretien d’embauche
Chômage : Les idées reçues ont la vie dure – Sondage

Autres Emploi :

Récapitulatif 17 Emploi

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

%d blogueurs aiment cette page :