100 000 jeunes dans le Corps européen de solidarité


Le Corps européen de solidarité est-il pour vous ?

Corps européen de solidaritéDepuis le 17 décembre 2018, Erasmus+ propose des emplois et des stages pour des jeunes volontaires dans un projet de solidarité en Europe et dans quelques autres pays dont la liste est sur le site.

Autant Erasmus est dédié aux étudiants, autant ce service est accessible à tous les jeunes de 18 à 30 ans, sans condition de diplôme ou de niveau d’études.

C’est l’opportunité pour les 100 000 jeunes prévus dans ces programmes de vivre entre 2 et 6 mois, renouvelables une fois, dans un pays européen ou proche, y compris en France, dans les domaines de la solidarité comme :

  • L’inclusion
  • L’éducation
  • L’intégration des réfugiés
  • La participation des jeunes
  • La protection de l’environnement
  • La culture
  • Le sport
  • etc.

L’aide financière couvre les frais de voyage et l’installation dans le pays étranger, en grande partie, avec un maximum de 500 euros par mois.

Les critères d’éligibilités aux emplois et aux stages ainsi que les conditions de l’aide financière se trouvent sur le site dédié d’Erasmus+.

Inscription et offres se trouvent sur : europa.eu/youth/SOLIDARITy_fr

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Volontaire dans l’Administration française à l’International : Le VIA
Quitter la France pour partager ses compétences : Le Volontariat de Solidarité Internationale (VSI)
Le Service Volontariat Européen (SVE) pour partir en Europe

VIE ou Volontariat International en Entreprises : Un autre façon de travail à L’Étranger
Connaître plus que sa langue maternelle
Langues : Le référentiel européen commun

Autres Emploi :

Récapitulatif 18 Emploi

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Les différents types de trimestres pour la retraite


La durée d’assurance pour le droit à la retraite

vieillir ensemble main dans la mainPour avoir le droit de partir à la retraite, il faut avoir l’âge minimum requis, généralement 62 ans, bien qu’on oublie facilement que l’âge légal est 67 ans.

Il faut aussi avoir un certain nombre de trimestres, qui dépend des évènements tout au long de sa carrière et de certaines circonstances de sa vie.

C’est ainsi que différents types de trimestres sont pris en compte pour l’assurance retraite.

Les trimestres cotisés

Chaque durée de trois mois consécutifs d’activité professionnelle et soumise à la cotisation vieillesse est comptée comme trimestre.
Donc 4 par année d’activité professionnelle sans interruption

Les périodes assimilées

Les périodes sans activité professionnelle suivantes donnent droit à un trimestre lors des évènements suivants :

  • maladie, accident du travail, maladie professionnelle reconnue
  • maternité
  • service national
  • chômage indemnisé et, dans certains cas non indemnisé
  • invalidité, etc.

Les périodes rachetées

Certains évènements durant sa carrière autorisent le rachat des périodes, c’est-à-dire le paiement des cotisations retraite pour les périodes concernées, limitées à 24 trimestres.

Par exemple :

  • les périodes de stages, à racheter dans les 2 ans qui suivent la fin du stage
  • les périodes d’expatriation, sous réserve que la France a un accord de sécurité sociale avec le ou les pays où vous avez vécu
  • certaines périodes de formation
  • etc.

Les majorations de durée d’assurance

Des évènements de la vie peuvent avoir provoqué une interruption dans sa carrière.

Ils donnent le droit à des trimestres supplémentaires :

  • avoir eu ou élevé un enfant
  • avoir élevé un enfant handicapé
  • avoir eu un adulte handicapé à sa charge
  • avoir pris un congé parental
  • avoir été exposé à un ou plusieurs facteurs de risque professionnel

source : www.lassuranceretraite.fr

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

La retraite du Régime Général
Retraite : Il faut la demander
Bientôt retraité (e) : Bien préparer sa retraite

ATS ou Allocation transitoire de solidarité pour les chômeurs touchés par le recul de l’âge de la retraite
Retraite : Avant de s’expatrier
Ehpad : nouveau nom pour les maisons de retraite médicalisées

Autres Bien-être et Juridique :

Récapitulatif 18 Bien-être
Récapitulatif 18 Juridique
abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Emploi : Les murs et les ponts


mur ou pont

mur ou pont ?

Construire des murs ou des ponts

Les hommes construisent trop de murs et pas assez de ponts

Isaac Newton

Lire le début : Marché de l’emploi : La loi de l’offre et de la demande

Entre le mur des critères de sélection et les ponts ou opportunités d’emploi proposés, les entreprises qui recrutent doivent trouver un équilibre entre profiter de salariés qualifiés et bon marché, en période de crise, et conserver ou acquérir de nouvelles compétences et chères, en période de développement économique.

D’un côté, l’entreprise est freinée par son envie de se développer et les moyens dont elle dispose pour le faire : financiers et respect des lois sur le travail.

De l’autre, les chercheurs d’emploi sont freinés par le besoin de gagner de l’argent qui prime sur la nécessité d’acquérir de nouvelles compétences, par la formation, des stages, etc. pour augmenter leur employabilité.

En dehors des emplois publics, l’État a pour rôle de faciliter l’accès à l’emploi, donc à construire des ponts pour briser les murs qui empêchent les entrepreneurs d’embaucher et les candidats de trouver du travail.

Merci Françoise pour avoir inspiré cet article.

Philippe Garin

Parce que vous êtes différent (e) des autres, pour un conseil personnalisé, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Emploi ou Business : Googelisation et e-réputation
Recherche d’emploi : Quand dire que l’on est travailleur handicapé
Entretien d’embauche : Le mode de questionnement du recruteur

Recrutement : Attirer les talents façon 21ème siècle
Entretien annuel d’évaluation du cadre en 6 points
Communication interne : flux d’information et climat social

Autres Emploi et Management :

Récapitulatif 15 Emploi
Récapitulatif 15 Management

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Lettre de motivation : Votre stock de paragraphes


Préparez à l’avance les paragraphes de vos lettres de motivation

CV vs LM

paragraphe pour lettre de motivationPlus votre carrière est longue et plus vous avez accumulé des expériences, des rencontres, des incidents de parcours, des faits drôles, des succès.

Exprimer ses compétences dans un CV est assez facile, il suffit de les lister et de les écrire dans une rubrique Compétences.

Pour une lettre de motivation, c’est plus compliqué. En effet, la lettre est une rédaction, un ensemble de phrases avec sujet, verbe et compléments.

De plus, mettre ses compétences est insuffisant, car, dans une candidature, il faut démontrer et pas seulement affirmer.
abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Rien de plus simple.

Pour chacune de vos compétences, rédigez un paragraphe avec un exemple issu de vos expériences. Racontez une histoire en deux ou trois lignes, sans dépasser quatre lignes.

Vous y indiquez les circonstances et l’évènement, qui a permis de mettre en oeuvre la compétence que vous décrivez.

Votre stock de paragraphes

Quand vous avez terminé, vous obtenez un stock de paragraphes ; Cet ensemble de paragraphe sera plus ou moins long selon la durée de votre carrière. Même les débutants ont suivi des stages ou ont des expériences issues de leurs loisirs, vacances, etc.

Pour rédiger une lettre de motivation, il suffit de « piocher » dans le tas. Vous choisissez les paragraphes qui correspondent le mieux aux attentes de l’entreprise qui embauche, telles qu’elles sont exprimées dans son annonce ou telles que vous l’imaginez pour une candidature spontanée.

Philippe Garin

Pour réussir votre lettre de candidature, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Candidature : Gare aux détails qui font mal
Quand une candidature spontanée n’est pas vraiment spontanée
Contrôle de référence : Peur du référent ?

Bilan de compétences : Six raisons pour en établir un
Arche de Noé ou Titanic où sont les compétences
Emploi : Trop mobile ? Expliquez !

Autres Emploi :

Récapitulatif 15 Emploi

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

CV : Expériences, réalisations, résultats, compétences


La rubrique Expérience du CV

touche expérienceLa partie du CV contenant les expériences est celle qui va indiquer les entreprises pour lesquelles vous avez travaillé et ce que vous y avez fait.

Son importance est grande puisque, après un premier coup d’oeil sur l’entête du CV, c’est celle qui vient en premier, sauf pour les débutants qui mettront leur formation en avant.

Tous les postes ?

Non. Seuls les postes que vous avez occupés et qui sont significatifs sont à détailler dans le CV.

Les autres peuvent être omis, c’est-à-dire

  • les stages, dès que vous avez quelques années d’expérience professionnelle ou si les stages sont sans rapport avec le ou les postes occupés
  • les postes de votre début de carrière, pour les personnes avec déjà une longue carrière, à regrouper en fin de CV dans un paragraphe « diverses entreprises », si nécessaire
  • les missions d’intérim de très courtes durées, pour les jobs intérimaires
  • les jobs d’été, sans rapport avec le poste que vous envisagez

Exception : pour les débutants, mentionner les stages ou les jobs d’été permet de remplir un CV qui contiendrait uniquement les formations et donc serait très peu attractif pour le recruteur

De plus, lorsque le CV est long et dépasse une page, omettre les premières expériences, les stages et les jobs d’été permet de gagner de la place et diminue la longueur du CV.

Les réalisations

On appelle réalisation, une action ou un projet. C’est ce que vous avez fait, tout simplement.

Beaucoup font l’erreur de confondre description de poste, tel qu’on la trouve sur la fiche de poste de l’entreprise ou sur le site de Pôle emploi, dans les codes ROME, et les réalisations.

Quand vous avez participé à une action, vous devez indiquer ce que vous avez, personnellement, fait. Cela concerne des prises de décisions collégiales ou un soutien actif dans un projet.

Ex : « membre de l’équipage d’un sous-marin » est sans intérêt pour le recruteur car il ne peut savoir ce que vous avez fait.
Par contre, « responsable des écoutes par sonar dans un sous-marin » explique ce que vous avez fait, tout en respectant le « secret défense » dans cet exemple.

Les résultats

Le résultat d’une réalisation fait partie de la description de la réalisation. Il peut être omis quand il est peu intéressant.

Par contre, dès que vous avez la possibilité de le chiffrer alors le résultat est très intéressant.

Par exemple, « établir des factures » vaut un simple bof, alors que « établir 300 factures environ par mois » est intéressant car il permet au recruteur de comparer votre expérience avec ce que vous auriez à faire dans l’entreprise, si elle vous embauche.

Les compétences

Parfois, à la place d’un résultat chiffré, il est intéressant d’indiquer les compétences que vous avez acquises durant le temps où vous avez occupé le poste.

Par exemple, vous avez appris à vous servir d’un logiciel métier, qu’il faut alors impérativement indiquer, sauf si vous l’avez oublié entre temps.

Les compétences transposables, c’est-à-dire qui sont toujours valables pour le prochain poste sont les plus intéressantes.

Par exemple, si vous avez formé des ouvriers à l’utilisation d’une machine outils, vous avez acquis des compétences en pédagogie, en rédaction d’un mode d’emploi, en relations humaines, etc.
Choisissez ce qui correspond le mieux à ce que votre futur employeur attend de vous.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour un CV efficace, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Visitez notre site : www.boosteremploi.com

Pour en avoir plus :


En complément :

CV : 5 critères éliminatoires
CV : Le chasseur de têtes
CV papier vs Profil sur des réseaux sociaux

Le CV d’un jeune diplômé : Que doit-il contenir ?
50 ans et toujours dans la course : 10 astuces pour booster votre recherche d’emploi
Arche de Noé ou Titanic où sont les compétences

Autres Emploi :

Récapitulatif 14 Emploi

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

10 critères d’évaluation d’un stagiaire ou d’un apprenti


Évaluer un stagiaire ou un apprenti

Dans les entreprises qui sont sollicitées pour accueillir des stagiaires ou/des apprentis, se pose la question du bien-fondé de cette démarche.

Une fois que le chef d’entreprise a compris qu’il a tout à gagner en informant et en formant d’éventuels futurs employés à ses méthodes et techniques « maison », arrive le moment de l’évaluation du stagiaire ou de l’apprenti.

Cette évaluation est importante pour la suite à donner à l’issue du stage ou de la formation, tant pour le patron que pour le stagiaire ou l’apprenti. Notamment pour définir les points forts et les axes d’amélioration.

apprentissage

Pour aider les chefs d’entreprise, voici 10 critères d’évaluation, simples et pourtant pratiques :

 Critères Très bien Bien Passable
1 Sérieux
2 Ponctualité
3 Dynamisme
4 Intérêt pour les missions
5 Autonomie
6 Relation avec la hiérarchie
7 Intégration dans le service
8 Compétences techniques
9 Respect des consignes de sécurité
10 Respect des objectifs

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour améliorer votre efficacité d’encadrant(e), contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :

En complément :

L’entretien individuel : un exercice difficile pour le manager
Livret d’entretiens avec un nouveau collaborateur
Critères de jugement du personnel

Loi de Jost pour mieux apprendre
Employeur : Les aides à l’embauche d’un contrat en alternance
Contrats en Alternance : c’est quoi et pour qui

Autres Management :

Récapitulatif 14 Management

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Comment valider ses stages pour sa retraite


La retraite pour les stagiaires

future retraitée ancienne stagiaireLa retraite est souvent une préoccupation des plus lointaines pour les stagiaires. Et pourtant l’article 28 de la loi du 20 janvier 2014 réformant les retraites s’applique aux stages en milieu professionnel débutant à partir du 15 mars 2015.

Les règles pour valider ses périodes de stages sont parues dans le Journal officiel du 14 mars 2015 :

  • Le stage doit avoir duré au moins 2 mois et être rémunéré
  • Les cotisations doivent avoir été versées par l’employeur ou par le stagiaire, 380 euros par trimestre
  • La demande de validation doit être déposée à la CPAM dans les 2 ans qui suivent la fin du stage
  • La convention de stage et l’attestation de stage sont à joindre à la demande

Source : Service-public.fr

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Retraite : Partir plus tôt avec sa retraite complète
Ehpad : nouveau nom pour les maisons de retraite médicalisées
Retraite : Avant de s’expatrier

Nouveaux sur le marché du travail
Carrière : Plus on vieilli et moins on fait de concession
ATS ou Allocation transitoire de solidarité pour les chômeurs touchés par le recul de l’âge de la retraite

Autres Juridique et Emploi :

Récapitulatif 12 Juridique
Récapitulatif 12 Emploi

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

CV pour un premier emploi : meubler est inefficace


La recherche de son premier emploi commence par son premier CV

CV okLe débutant sur le marché du travail se trouve confronté à un dilemme : Les offres d’emploi indiquent que les candidats doivent avoir une première expérience, réussie, alors qu’il faut bien débuter par un premier emploi.
Alors comment le décrocher ?

Le premier outil, du débutant au senior, est le CV.

Si pour un senior, la difficulté est de faire tenir le CV sur une page ou deux, le débutant, lui, est confronté à la difficulté de remplir sa page.

En dehors de ses études, avec ou sans diplôme, il a peu d’expérience à y mettre.

Meubler un CV

Comme une page blanche ou presque blanche montre que ses expériences sont peu nombreuses, voire inexistantes, le débutant va se mettre à « meubler », c’est-à-dire, à trouver des informations à mettre sur sa feuille, sans trop savoir si cela est efficace.

Les moyens de remplir le CV pour un débutant sont, entre autres :

Mettre tous ses diplômes

Le nom des diplômes, avec mentions, spécialités, prix obtenus, du Brevet au dernier diplôme, avec l’idée, que plus il y en a et mieux on verra son parcours.

A défaut d’avoir obtenu des diplômes, le titre des formations suivies, académiques et des formations continues, rempliront bien la page. Toutes les formations doivent-elles présentes sur le CV ?

Mettre tous ses stages et jobs

La liste des stages, dès le stage obligatoire de découverte en 3ème, jusqu’aux stages en entreprise, sont des expériences et comptent comme telles. Plus les études sont longues et plus le nombre de stages augmente. Une aubaine pour les diplômés ?

Certains jeunes ont travaillé l’été, au boulot de leurs parents, ou en solo, sur une station balnéaire ou encore en colonie de vacances, etc. Les autres regrettent d’avoir passé de bonnes vacances sans s’intéresser au monde du travail, trop éloigné de leurs études.

Les petits boulots dans l’année sont aussi des expériences. Rémunérés avec un contrat de travail temporaire ou bénévoles dans une association ou le magasin d’une connaissance, les jobs sont plus ou moins apporteurs d’expériences. Entrent-elles dans le cadre « professionnel » ?

Mettre loisirs et autres centres d’intérêt

La rubrique du bas de page est un moyen de remplir le CV. Elle contient la liste des sports, des voyages, des autres loisirs. Il doit y avoir dans le lot quelque chose qui va intéresser un recruteur, n’est-ce pas ? Ou pas ?

La qualité plus que la quantité

Un CV pour la recherche d’un premier emploi est l’occasion d’apprendre à mettre l’essentiel.

Si formations, stages, jobs et centres d’intérêt, sont les rubriques que l’on met dans un CV, il est plus efficace de sélectionner les informations que l’on va mettre devant les yeux d’un recruteur.

Le choix va faire en fonction de deux critères principaux : Soi et l’Autre.

Soi

C’est répondre à la question de ses savoir-faire.  » Qu’est-ce que j’ai appris ? « ,  » Qu’est-ce que je sais faire ?  »

A chacune de ses questions, il y en a une supplémentaire :  » Est-ce que l’information que je m’apprête à donner va servir à ma candidature ?  »

L’autre

L’autre, c’est le recruteur qui peut être aussi le futur chef ou le futur patron. Celui-ci a rédigé une annonce et cherche un candidat qui sera apte à tenir le poste.

Il va donc chercher, parmi les CV qu’il reçoit, ceux qui sont les plus intéressants pour lui. Il cherchera une personne pour exécuter les tâches du poste, et jamais pour faire plaisir à un candidat. Le piston fonctionne très, très rarement. La recommandation, oui, le piston, non.

Le débutant va donc sélectionner les informations qu’il pense utile pour répondre aux critères de sélection du recruteur.

Un CV sur une demi-page

Mieux vaut un CV sur une demi-page, avec tous les éléments utiles pour le recruteur, sera plus efficace qu’un CV d’une page contenant des informations inutiles.

Et la lettre de motivation

La lettre de motivation est plus importante que le CV pour un débutant. C’est le moyen le plus efficace pour combler son manque d’expérience et de proposer son enthousiasme et sa volonté de bien faire.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour un soutien,, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Le CV d’un jeune diplômé : Que doit-il contenir ?
CV : Formations conseils pour les présenter
CV « arrangé » : Même aux postes les plus importants, ils se font prendre

Candidature spontanée : 6 pièges à éviter
Recruteur : La présélection des candidats
Carrière : Plus on vieilli et moins on fait de concession

Autres Emploi :

Récapitulatif 12 Emploi

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Premier emploi : Méthode de recherche d’emploi


La saison des examens est terminée

Trouver son premier emploiAvec ou sans le diplôme, vous vous lancez à la recherche de votre premier emploi.

Premières pistes

Votre école vous a, peut-être, fourni une liste d’entreprises, dans lesquelles vous avez effectué des stages. Elles sont intéressées par des stagiaires, uniquement des stagiaires. Néanmoins, contactez-les : Qu’elles vous permettent de vous faire la main, en matière de présentation et d’entretien d’embauche. Et puis, on ne sait jamais.

Une fois, ce filon de postes potentiels épuisé, vous vous retrouvez seul(e) dans votre recherche du premier emploi. C’est un moment désagréable de surprise et de prise de conscience que la vie est plus dure que celle que vous avez vécue jusque-là.

Comme toute personne en recherche d’emploi, vous allez sentir une période de découragement, tout en ayant conscience de votre potentiel qui ne demande qu’à s’exprimer.

Bienvenue dans le monde des adultes

Les pistes d’emploi sont les mêmes pour tout le monde. Ah, évidemment, les offres d’emploi demandent toujours des personnes ayant une première expérience. Or, c’est justement ce qu’il vous manque.

Qu’à cela ne tienne, comme la confiture, moins on en a, plus on l’étale.

Rassemblez toutes vos expériences, si minimes soient elles. Rappelez-vous vos vacances, les rencontres dans des clubs sportifs ou culturels, les personnes de votre famille et les amis de vos parents ou grands-parents. Toutes les personnes que vous connaissez directement ou indirectement forment votre réseau personnel.

Sélectionnez et renseignez-vous

Sélectionnez toutes les connaissances que vous avez acquises durant toutes les années passées sur les bancs de l’école et à côté et retenez celles qui vous parait les plus intéressantes pour un futur patron.

Renseignez-vous pour combler vos lacunes et définir les connaissances qui vous manquent, auprès de personnes qui exercent le métier que vous souhaitez exercer, même si elles n’ont pas de poste à vous proposer

Multipliez les contacts

Visitez des salons professionnels, pas seulement les salons d’emploi. Rencontrez le maximum de personnes. Écoutez-les et apprenez comment elles présentent leur métier, leur projet, leur produit.

Plus vous multipliez vos contacts, et plus vous aurez la chance de tomber sur LA personne qui vous indiquera où vous pouvez postuler.

Très important : Jeunes ou pas jeunes, premier emploi ou reconversion, ces quelques conseils sont valables pour tous.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour bien démarrer votre recherche d’emploi, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Visitez notre site : www.boosteremploi.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Recherche d’emploi : Les 5 premiers pas
Premier poste de manager : L’angoisse du premier jour
Pré-embauche : LES périodes d’essai, mode d’emploi

Le recrutement conversationnel ou social : Mode d’emploi pour les entreprises
La pénibilité au travail : Les facteurs de pénibilité
Les étapes et les principes de la Méthode d’Analyse de problème

Autres Emploi :

Récapitulatif 12 Emploi

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Le CV d’un jeune diplômé : Que doit-il contenir ?


Comment remplir le CV d’un jeune diplômé

jeunes et diplômésPartagé entre en mettre trop ou pas assez

Qu’il soit d’un jeune diplômé ou non, un CV doit contenir uniquement les informations utiles au recruteur pour prendre la décision de décrocher son téléphone et vous appeler.

Le CV d’un jeune diplômé doit contenir les mêmes rubriques qu’un autre CV :

  • L’entête
  • La formation
  • L’expérience professionnelle
  • Les loisirs et autres centres d’intérêts

La première et la dernière partie contiennent les mêmes éléments que les CV des autres personnes

La formation

La partie formation va contenir les diplômes obtenus. C’est bien cela qui est à mettre en avant, c’est pourquoi elle se trouve avant la partie expérience professionnelle.

C’est LE point fort commun à tous les jeunes diplômés : Leurs connaissances acquises et validées par leur(s) diplôme(s).

Dans la présentation des diplômes, il est important d’être le plus clair possible. Un diplôme tellement précis que personne ne comprend ce qu’il signifie, fait mauvais effet. Le plus simple est de reprendre le titre du diplôme.

Le nom de l’école doit se mettre à la fois sous forme d’acronyme et en toute lettre, à quelques exceptions près. ENA ou HEC n’ont pas besoin d’être traduit en École Normale d’Administration Haute École Commerciale. De même École Polytechnique peut rester Polytechnique.

Mais si votre école est moins connue alors, mieux vaut l’expliquer.
Exemple : ISIT, Institut Supérieur d’Interprétation et de Traduction

La Spécialité peut être un atout, seulement dans la mesure où le nom du diplôme est peu clair.

Par contre, il est contreproductif de mettre le titre de sa thèse. Gardez cette information pour la lettre de motivation ou l’entretien d’embauche, si tant est que cela s’avère utile.

Expérience professionnelle

Un jeune diplômé est pénalisé par le manque d’expériences professionnelles. À part lorsqu’il a travaillé pour se payer ses études, il n’a guère que les jobs d’été ou sa contribution à des associations ou clubs, en plus de ses stages.

Parmi ces quelques expériences, tout peut servir.

Pour les expériences ayant fait l’objet d’un contrat de travail, CDD ou intérim, contrat de professionnalisation, etc., mettez-les comme dans tous les CV.

Si vous avez travaillé plusieurs étés pour le même employeur, alors regroupez-les sur une seule ligne, en précisant les années. Ex : 2012 à 2014, 6 mois, Animateur dans la colonie de vacances XYZ

Pour les stages, précisez aussi toujours la durée du stage, sous réserve que le stage a une durée d’au moins un mois cumulé, car au-dessous l’expérience est insuffisamment significative, même s’il vous a beaucoup plu. Ex : 08/2013 Interprète au Brésil.

Quant aux activités bénévoles ou dans des associations ou club, retenez ceux qui ont un lien direct avec le poste que vous envisagez.

Quel que soit le type d’expérience professionnelle, dans la description de vos tâches et réalisations, retenez seulement celles qui sont en adéquation avec votre projet professionnel ou/et le poste envisagé.

Autres recommandations

Gardez les détails pour l’entretien d’embauche. Vous aurez ainsi de quoi parler et l’occasion de montrer à quel point et vous avez contribué avec plaisir.

Il n’est pas nécessaire de mettre tous les stages, ni de répéter des actions qui se ressemblent. Pensez à simplifier pour garder un CV clair, facile à lire et compréhensible en un coup d’œil.

Mettez le titre du poste envisagé en adéquation avec vos expériences professionnelles.

Si votre cursus ou votre diplôme vous confère le droit de postuler à un poste de cadre alors postulez pour un poste de cadre.

Seule réserve, il faut que la carrière que vous envisagez soit en rapport avec votre formation. Si vous êtes ingénieur en électronique, le titre du CV doit s’appeler de même. Par contre, si vous avez un diplôme trop précis, vous vous fermez des opportunités d’emploi.

Ex : « Archiviste historique » va vous laissez peu de place sur le marché du travail. Préférez alors « Documentaliste ».

Dernier point

Au fur et à mesure que vous allez acquérir des expériences professionnelles, vos stages vont disparaître du CV.

Comme vous avez choisi de mettre votre âge, vous devrez le modifier chaque année.

Votre statut marital et le nombre d’enfants, si vous en avez plus tard, sont des informations qui n’ont pas à figurer dans le CV

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

CV : Que mettre dans l’entête ?
CV : Les embûches du parcours professionnel
CV : Formations conseils pour les présenter

CV rejeté : Pourquoi ?
Emploi : CV papier vs Profil sur des réseaux sociaux
CV « arrangé » : Même aux postes les plus importants, ils se font prendre

Autres Emploi :

Récapitulatif 12 Emploi
Récapitulatif 6 Emploi

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Jeunes et sans diplôme : Les écoles de la seconde chance ou E2C


Les écoles de la seconde chance pour les jeunes sans diplôme

Un constat

Plus de 150 000 élèves sortent du système scolaire de l’Éducation nationale sans diplôme.

Adolescent (e)s ou jeunes adultes, de 16 à 25 ans, ils sont au début de la vie active.

L’absence de diplôme leur ferme les portes du marché de l’emploi.
Leurs ressources sont limitées.
Ils se sont rendu compte qu’ils ont besoin d’acquérir une qualification.

Entrer en apprentissage leur conviendrait bien, mais leur niveau des savoirs de base est insuffisant.
Lire, écrire, compter sont difficiles pour eux.

Les écoles de la seconde chance

école de la seconde chanceLes E2C ou écoles de la seconde chance permettent à plus de 14 000 jeunes en 2013 dans plus de 110 sites répartis dans toute la France, DOM inclus, de retourner à l’école, après en être sortis depuis 2 ans ou plus.

Sous la forme d’une convention de formation professionnelle, le jeune effectue une remise à niveau des savoirs de base.
Il apprend aussi les notions de base en informatique et en une langue étrangère.

Pendant les 9 à 12 mois, les jeunes effectuent deux à trois stages dans les entreprises pour les confronter à la réalité du monde du travail.

Suivi par un référent à l’école et par tuteur en entreprise, le jeune reçoit une formation adaptée à son cas, tant pédagogique que personnel.

La formation par les écoles de la seconde chance permet d’obtenir un certificat de compétence, qu’il ou elle pourra fièrement mettre sur son CV.

Pendant sa scolarité, le jeune est rémunéré au titre de la formation professionnelle.

Source : Fondation des E2C

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Les difficultés sociales et professionnelles particulières : La liste
Insertion par l’Activité Économique ou IAE : Définition
Le CDDI ou Contrat à durée déterminée d’insertion

Recrutement : La mise en situation
Emploi d’avenir : Pour qui, comment
Emploi franc : Définition et conditions

Autres Emploi :

Récapitulatif 12 Emploi

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Chômage : Les motifs d’inscription à Pôle emploi


Si vous êtes inscrit comme demandeur d’emploi

cela signifie que le motif de votre inscription à Pôle emploi fait partie des statistiques du chômage.je suis au chômage parce que

L’INSEE, Institut National des Statistiques et des Études Économiques, nous apprend que, sur les environ 3 millions de chômeurs :

  •   6 % n’ont jamais exercé d’activité professionnelle régulière
  • 44 % ont terminé un emploi à durée limitée
  •   9 % ont démissionné
  •   4 % ont vu leur contrat de travail rompu pour maladie ou invalidité
  • 24 % ont été licenciés
  • 13 % ont perdu leur emploi dans d’autres circonstances ou pour une circonstance inconnue

Près de 46 % des personnes inscrites à Pôle emploi y sont depuis plus d’un an.

Ces pourcentages sont quasi constants depuis 2003

Fin des clichés ?

Pour beaucoup, être au chômage, c’est pour des raisons de licenciement économique, et y rester, c’est de la fainéantise. Pauvres clichés de ceux qui ne savent pas ce que c’est.

Or, ces statistiques du chômage nous indique que 1 demandeur d’emploi sur 4, seulement, a fait l’objet d’un licenciement.

Et plus de 4 sur 10 galèrent entre petits boulots, missions d’intérim et CDD, sans parler des stages.

Fainéants, levez-vous !

Si l’on ne peut nier qu’une partie des demandeurs d’emploi sont découragés et perdent pied, il en est aussi beaucoup qui font des efforts pour retrouver un emploi.

Près de la moitié met moins d’un an à retrouver un emploi !

Ceux-là ont fait des efforts pour ça : 90% d’effort et 10% de chance. La sérendipité existe aussi.

Si vous n’êtes pas au chômage

pensez à ceux qui le sont autour de vous : parents, enfants, grands petits-enfants, jeunes grands-parents. Vous pouvez les aider !

Vos conseils de bon sens sont basés sur votre expérience personnelle. Ceux des professionnels sont le fruit de multiples expériences au contact de chaque personne ayant fait appel à eux.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour être « chercheur d’emploi » au lieu de « demandeur d’emploi », réagissez et , contactez-moi : phgarin@gmail.com

Visitez notre site : www.boosteremploi.com

Pour en avoir plus :


En complément :

Démission : Les cas où des indemnités chômage sont versées
Chômage, argent et restrictions
Marre du chômage !

Les nouveaux chômeurs vous font de l’ombre ? Comment vous motiver
Quitter la France pour trouver un emploi ?
Demandeur d’emploi : Les catégories statistiques du Pôle emploi

Autres Emploi :

Récapitulatif 11 Emploi

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Telepoints : Pour connaître le nombre de points sur son permis de conduire


Le site Telepoints permet de connaître le nombre de points sur son permis de conduire

telepointsLe Ministère de l’Intérieur met à disposition du public le site telepoints pour permettre de connaître le nombre de points qui restent sur son permis de conduire.

Le permis à points

En France, chaque détenteur de permis dispose de 12 points, 6 points pour les débutants. Certaines infractions et délits sur la route sont sanctionnés par la perte de 1 à 6 points, selon leur importante.

Quand un automobiliste perd un ou plusieurs points, il reçoit un courrier de sa préfecture lui annonçant le nombre de points perdus. S’il récidive, il se peut qu’il ne sache plus où il en est dans son nombre de points, puisque des points lui sont restitués s’il n’en perd pas durant le délai légal ou suite à un stage de sensibilisation à la sécurité routière.

Une invitation à suivre ce stage est envoyé à l’automobiliste dès que la limite de 6 points est atteinte ou dépassée.

Quand le nombre de point atteint zéro. L’automobiliste est également informé par courriel postal et il a 10 jours pour le ramener à sa préfecture après réception de ce courrier.

Demande électronique avec Telepoints

Un identifiant est nécessaire :

  • Depuis 2013, le code de consultation se trouve dans le document reçu en même temps que le permis électronique
  • Avant 2013, le code est à demander à sa préfecture

Trois documents contiennent les éléments nécessaires pour remplir la demande en ligne :

  1. Le relevé intégral du dossier de permis de conduire, délivré par la préfecture ou sous-préfecture raccordée par Internet au Système National des Permis de Conduire, ou
  2. Une lettre référence 48 M, envoyée lorsque le nombre de points atteint ou dépasse 6, ou
  3. Une lettre référence 48N, envoyée lorsque le nombre de points retirés atteint ou dépasse 3.

Autres moyens possibles

En présentant son permis de conduire et une preuve de son identité :

  • Se rendre à la Préfecture et demander
  • Écrire une lettre postale en recommandé avec accusé de réception, y joindre une enveloppe timbrée à son adresse pour recevoir la réponse

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Permis de conduire français : Le nouveau à partir du 16 septembre 2013
Barème des retraits de points du permis de conduire
Mon Chéri, pas au volant

Pneu hiver, pneu neige : Oui ou Non
Disque bleu européen OBLIGATOIRE dans les zones bleues de stationnement
Des radars aux feux en France

Autres Bien-être :

Récapitulatif 11 Bien-être
Récapitulatif 8 Bien-être

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Utiliser Twitter pour trouver un emploi, un candidat


Twitter permet de rapprocher candidats et offres d’emploi

logo de twitter oiseau bleuSemiocast étudie les comportements des Internautes sur le Web.

Son étude de novembre 2011 donne les indications suivantes :

Typologie des offres

Chaque jour, 1.8 millions de messages sont diffusés sur Twitter en français, dont 0.2%, soit 4500 messages quotidiens.

Seules 31% des offres précisent le type de contrat.
orsque c’est le cas, elles concernent des offres d’emploi, dont 37% en CDI et des offres de stages, 57%.

Qui diffuse des offres ?

  1. 79% de comptes Twitter de sites d’emploi ou de cabinets de recrutement
  2. 31% directement les entreprises

Pour qui ?

  • 16% Ingénieurs et développeurs informatiques
  •   7% Finance
  •   3% Banque
  •   2% Assurances
  •   2% Bâtiment
  •   1% Tourisme
  • 69% non précisé

Pourquoi utiliser Twitter ?

Le principe de Twitter est de transmettre des messages courts, accompagnés souvent de liens vers une description plus détaillée de l’offre

Pour chaque personne qui reçoit un message est susceptible de le retransmettre à toutes les personnes de sont réseau.
Chacun de ces destinataires va procéder de même.

L’effet « boule de neige » va permettre à un diffuseur d’atteindre un nombre important de candidats potentiels.

Non seulement, l’annonce passe devant les yeux de plus de monde que par la diffusion sur un site d’emploi, mais encore c’est gratuit pour le recruteur ou l’employeur potentiel.

De plus, l’information est diffusée à grande vitesse.

Conclusion

Gain de temps et gain d’argent, plus large diffusion, la mise en relation entre le candidat et le diffuseur de l’offre en est ainsi facilitée.

Le reste du processus de recrutement est alors identique au processus habituel via une annonce diffusée sur Internet ou dans la Presse.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Embauche : 5 facteurs qui favorisent votre candidature
Les raisons de l’échec à l’embauche
Candidature : Réponse automatique du recruteur

Offre d’emploi et petites annonces ne pas confondre
Spécification
Les 6 familles numériques selon l’Inria

Autres Emploi et Informatique :

Récapitulatif 6 Emploi
Récapitulatif 7 Emploi
Récapitulatif 7 Informatique

Toutes les articles de ces catégories sont listés dans les pages Emploi et Informatique

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

14 sites d’entreprises qui proposent emplois et stages


Ajout de 14 liens vers des sites d’emploi d’entreprises qui proposent des emplois et des stages

en France, en Belgique, au Canada, en Suisse et quelques autres pays sur notre site dédié à la recherche d’emploi

www.boosteremploi.com

ce qui donne plus de 1000 sites d’emploi en 2014

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

9 sites d’entreprises de conseils sur www.boosteremploi.com
29 sites d’emploi d’entreprises en France
Nouveaux sur le marché du travail

Recherche d’emploi : Les 5 premiers pas
Grooming : Attention les jeunes !
Management : À savoir pour manager la génération Y

Autres Emploi :

Récapitulatif 4 Emploi

Tous les articles de cette catégorie sont listés dans la page Emploi de ce blog

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter