Violences conjugales : Comment aider


Comment aider une personne victime de violences conjugales ?

sos femmes accueilTout autour de nous se trouvent des personnes en danger pour leur santé et même leur vie.

Ce sont des femmes, des enfants et, plus rarement, des hommes. Tous victimes de violences conjugales, par leur conjoint ou compagnon/compagne, ex-mari, ex-petit ami,etc.

Vous avez appris, deviné ou avez été témoin de coups, de blessures ou de menaces contre ces victimes.

L’indifférence est mortelle. Chaque jour, plus d’une femme meure.
Tous les jours, des femmes et/ou des enfants tremblent de peur, sont tiraillés entre amour et haine, se taisent et souffrent.

Pourtant, il existe des moyens de leur venir en aide, sans mettre sa propre sécurité en danger : Appelez à l’aide pour elles et pour eux.

Les adresses et les numéros qu’il faut connaître

  • SOS Femme Violence Conjugale 39.19 : des écoutantes qualifiées soutiennent sans jugement, renseignent, conseillent … Tarif : appel local.
     
  • Les Centres d’Informations aux Droits des Femmes : des juristes accueillent, renseignent, conseillent et orientent. Spécialisés dans le domaine juridique, certains CIDF ont parfois développé d’autres compétences (aide à l’emploi, groupes de paroles). Classés par département, les adresses et les renseignements sont ici.
     
  • Les Centres d’Hébergement ont pour vocation d’accueillir toute personne en difficultés. Le plus grand nombre accueillent les femmes comme les hommes et certains sont spécialisés dans l’accueil de femmes et de femmes victimes de violences. Classées par département, les adresses sont ici.
     
  • Le numéro d’urgence 115, gratuit, peut être appelé en cas de besoin d’hébergement urgent : le correspondant indiquera où se rendre en fonction du département où la demande est faite.
    Dans certains départements, des associations ont développé des accueils de proximité pour femmes victimes de violences, parfois en lien avec un centre d’accueil et d’hébergement. Classées par département, les adresses sont ici.
     
  • Le Mouvement du Planning Familial est bien connu du grand public pour ses actions en faveur de la maîtrise de la fécondité … mais c’est aussi un formidable réseau de militantes des droits des femmes prêtes à se mobiliser pour venir en aide aux femmes en difficulté. A ne pas négliger, donc. Classées par départements, les adresses sont ici.
     
  • Les associations et services d’aide aux victimes peuvent renseigner, conseiller et orienter. Classées par département, les adresses sont ici. Numéro d’appel national : 08.842.846.37.

Source : SOS femmes

Philippe Garin

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Esclavage de nos jours
Personne toxique, relation toxique : Définition et exemples
Comment dénoncer un harcèlement au travail

Les conseils d’un avocat gratuits : C’est possible
Sécurité : 7 astuces pour rentrer seule dans le noir
Pièces à présenter pour déposer plainte

Autres Juridique et Sécurité :

Récapitulatif 20 juridique
Récapitulatif 20 Sécurité

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

La rage : Les mesures en cas de contact avec un animal enragé


Que faire en cas de contact avec un animal atteint de la rage ?

rage renard empoisonnementLa rage existe encore sur le territoire français.

C’est une maladie mortelle, si elle n’est pas soignée.

Elle se transmet de l’animal à l’humain.

Les signes de la rage chez un animal

  • Changement brutal du comportement
  • Symptômes nerveux
  • Dégradation de l’état de santé
  • La bave en écume est souvent présente à un stade avancé

Cadre légal

Tout animal carnivore, chien, chat, furet, etc., en contact avec l’animal enragé est susceptible d’être contaminé.
Il doit, au plus, vite, être mis en observation chez un vétérinaire, pendant 15 jours.

Si nécessaire, la DDPP, direction départementale de la protection des populations, et l’ARS, agence régionale de santé, sont habilitées à demander au préfet un arrêté de déclaration d’un cas de rage.

Les maires des communes concernées sont alors chargés de mettre en place des mesures de protection de leurs administrés et de leurs animaux.

Exemples de recommandations

  1. Les animaux carnivores, chiens, chats, furets, etc. doivent être tenu en laisse ou mis en cage
  2. Interdiction de les laisser sortir librement
  3. Mise en fourrière et sous surveillance des animaux errants
  4. L’animal carnivore qui aurait blessé une personne ou un autre animal doit être vu par un vétérinaire sous 24 heures pour une surveillance sanitaire pendant 15 jours
  5. Interdiction de s’approcher et de ramasser un animal sauvage ou errant, malade ou blessé
  6. Obligation de passer par les circuits légaux pour acheter un animal

Soins de premiers secours

En cas de morsure ou griffure par un carnivore :

  1. Nettoyer immédiatement la plaie avec de l’eau et du savon
  2. Rincer abondamment
  3. Appliquer une solution antiseptique
  4. Consulter rapidement un médecin, qui, si besoin, oriente la personne vers un centre antirabique
  5. Vérifier la mise à jour du vaccin contre le tétanos

Pour plus d’informations sur la rage

Ministère chargé de la Santé :
https://solidarites-sante.gouv.fr/soins-et-maladies/maladies/maladies-infectieuses/article/rage

Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation :
https://agriculture.gouv.fr/rage-informations-grand-public-et-voyageurs

Philippe Garin

Pour échanger, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en avoir plus :

En complément :

Les 6 catégories de facteurs de risques psychosociaux
Vaccination contre la grippe saisonnière : Les personnes à risques
Agir en cas d’intoxication au monoxyde de carbone

Grain de beauté ou cancer de la peau ? : La méthode ABCDE
Rapatriement sanitaire : Comment ça marche et qui paie ?
Le dossier pharmaceutique : C’est quoi ?

Autres Bien-être et Sécurité :

Récapitulatif 20 Bien-être
Récapitulatif 20 Sécurité

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

%d blogueurs aiment cette page :