Allocation chômage : Nouvelle convention, nouvelles règles


Au 1er juillet 2016

La Convention du 14 mai 2014 relative à l’indemnisation du chômage a pris effet

Unédic logoUn règlement général, des règlements particuliers des accords complètent cette convention.

Elle a été signée conjointement par les organisations des employeurs et par les organisations syndicales des salariés.

Les nouvelles règles s’appliquent pour 2 ans pour tenir compte :

  • des évolutions du marché du travail et notamment la progression de l’emploi précaire
     
  • de faire comprendre les règles d’indemnisation, particulièrement pour les salariés qui cumulent salaire et indemnités chômage
     
  • de la crise économique qui pénalise l’Assurance chômage : Plus de chômeurs à indemniser et moins de salariés cotisants

Quelques nouvelles règles

  • Que ce soit pour vos droits à indemnisation initiaux ou pour le calcul des droits rechargeables, la règle « 1 jour travaillé = 1 jour indemnisé » est la référence de l’Assurance chômage. Par jour travaillé, on entend tous les jours sous contrat, y compris les week-end, jours fériés.
     
  • Pour ouvrir des droits initiaux à indemnisation, il faut avoir travaillé minimum 610 h (ou 4 mois). En revanche, chaque demandeur d’emploi peut recharger ses droits à partir de 150 heures travaillées pendant sa période d’indemnisation.
     
  • Pour les demandeurs d’emploi de 50 ans et plus, la durée maximale d’indemnisation peut durer jusqu’à 3 ans.
     
  • Les demandeurs d’emploi ont toujours un avantage à reprendre un emploi même de courte durée. Toute période de travail compte pour un rechargement des droits à indemnisation (à partir de 150 heures cumulées), et les règles de cumul salaire-allocation favorisent les reprises d’activité, quelle que soit la nature du contrat.
     
  • Le début de l’indemnisation est dépendant d’un délai tenant compte des indemnités de congés payés et/ou d’indemnités supra légales perçues. Pour tous, un délai d’attente de 7 jours s’applique.
     
  • Le cumul entre une activité salariée et l’allocation chômage est possible dès la première heure de travail, quelle que soit la nature du contrat, tant que le montant mensuel « salaire + allocation » ne dépasse pas le montant mensuel du salaire brut perdu qui avait servi au calcul de l’allocation.
     
  • Les partenaires sociaux ont écarté la dégressivité des allocations chômage dans le temps, et ont privilégié des dispositifs d’encouragement à la reprise d’activité.

source : Unédic

Philippe Garin

Contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Quelles lois et règles juridiques sont à respecter
Retraite : il faut la demander
Management et Informatique on un lexique commun

La gestion stratégique du management
La rupture conventionnelle : Mode d’emploi
Nacre : Nouvel Accompagnement pour la Création et la Reprise d’Entreprise

Autres Emploi, Juridique, Management :

Récapitulatif 16 Emploi
Récapitulatif 16 Juridique
Récapitulatif 16 Management

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Enlèvement d’enfant : Des actions pour les protéger


Préparez vos enfants à agir pour se protéger

alerte enlèvementLe sentiment d’insécurité dans la rue monte à son paroxysme dès qu’il s’agit de nos enfants.

Une des plus grandes craintes est celle de l’enlèvement. Que ce soit par un détraqué mental, pour revendre l’enfant ou faire pression par le chantage aux parents, les motivations des criminels sont nombreuses. Préparons nos enfants à réagir correctement.

Sommaire :

Des actions pour les protéger
Confiance et méfiance
Des mesures simples de protection

Le mot de passe secret

Les parents conviennent avec l’enfant d’un mot de passe.

Quand un (e) inconnu (e) vient les chercher, il doit alors justifier sa démarche auprès de l’enfant en prononçant ce mot de passe. L’enfant sera rassuré et saura que cette personne a bien été envoyée par ses parents.

Simple et efficace, il faut cependant changer de mot de passe dès qu’il a été utilisé une fois.

L’enfant peut interroger l’inconnu (e) sur les circonstances où il (elle) a connu le mot de passe.

S’exercer à agir en cas de crise

L’éducation passe par le jeu. Réfléchir ensemble et s’amuser dans un jeu de rôle, voilà qui convient aussi bien aux parents qu’aux enfants pour apprendre les bons comportements en cas où un (e) inconnu (e) approche l’enfant d’une manière suspecte.

Repérer les endroits qui pourraient servir d’îlots de sauvegarde, par exemple, un magasin ou une station-service.

Le jeu consiste à pratiquer les actions de sauvegarde, parmi celles-ci, par exemple :

  • Frapper à une porte, la plus proche du lieu de l’agression et demander de l’aide en criant très fort « au feu ». Les gens sortent en cas d’incendie alors qu’ils se cacheraient, peut-être, en cas d’appel à l’aide.
  • Aller à la caisse d’un magasin et expliquer l’incident
  • Courir vers un groupe d’adultes ou vers un lieu où il y a des adultes et raconter ce qui se passe
  • Crier « laissez-moi » en utilisant le vouvoiement pour que les adultes alentour sachent qu’il s’agit d’une personne inconnue et non une simple dispute entre parent et enfant

 

Philippe Garin

Pour échanger, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Deux-roues : Comment se protéger efficacement
Sécurité sur Internet : Les 10 commandements
Produits chimiques : Les 9 symboles de danger

Monoxyde de carbone : quoi, où, les dangers
Mot d’enfant : La porte débutante
Secourir 1/5 : Les bons gestes

Autres Sécurité :

Récapitulatif 15 Sécurité

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Emploi : Les murs et les ponts


mur ou pont

mur ou pont ?

Construire des murs ou des ponts

Les hommes construisent trop de murs et pas assez de ponts

Isaac Newton

Lire le début : Marché de l’emploi : La loi de l’offre et de la demande

Entre le mur des critères de sélection et les ponts ou opportunités d’emploi proposés, les entreprises qui recrutent doivent trouver un équilibre entre profiter de salariés qualifiés et bon marché, en période de crise, et conserver ou acquérir de nouvelles compétences et chères, en période de développement économique.

D’un côté, l’entreprise est freinée par son envie de se développer et les moyens dont elle dispose pour le faire : financiers et respect des lois sur le travail.

De l’autre, les chercheurs d’emploi sont freinés par le besoin de gagner de l’argent qui prime sur la nécessité d’acquérir de nouvelles compétences, par la formation, des stages, etc. pour augmenter leur employabilité.

En dehors des emplois publics, l’État a pour rôle de faciliter l’accès à l’emploi, donc à construire des ponts pour briser les murs qui empêchent les entrepreneurs d’embaucher et les candidats de trouver du travail.

Merci Françoise pour avoir inspiré cet article.

Philippe Garin

Parce que vous êtes différent (e) des autres, pour un conseil personnalisé, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Emploi ou Business : Googelisation et e-réputation
Recherche d’emploi : Quand dire que l’on est travailleur handicapé
Entretien d’embauche : Le mode de questionnement du recruteur

Recrutement : Attirer les talents façon 21ème siècle
Entretien annuel d’évaluation du cadre en 6 points
Communication interne : flux d’information et climat social

Autres Emploi et Management :

Récapitulatif 15 Emploi
Récapitulatif 15 Management

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Marché de l’emploi : La loi de l’offre et de la demande


1923 - 20 milliards pour un timbre

1923 : 20 milliards pour un timbre

La loi de l’offre et la demande appliquée à l’emploi

Principe d’égalité

La loi de l’offre et de la demande est un phénomène basé sur la quantité et sur la valeur.

C’est aussi un mécanisme mathématique qui fait que pour parvenir à un résultat, dans une multiplication, plusieurs possibilités existent. Par exemple : 24 = 2 x 12 ou 3 x 8 ou 4 x 6

Pour avoir équilibre entre l’offre et la demande, il faut que :

La quantité de l’offre multipliée par sa valeur
=
la quantité de la demande multipliée par sa valeur

L’offre est le poste à pourvoir. On parle d’offre d’emploi.

La demande est l’ensemble des candidats pour le poste. On parle de demandeurs d’emploi.

Application pratique

Dans une période de faible activité, où il y a pénurie d’offres parce que les employeurs potentiels hésitent à embaucher.

Les critères de sélection des candidats sont nombreux et restrictifs, et les salaires proposés sont faibles. Celui ou celle qui sera choisi (e) devra remplir tous les critères ou un maximum d’entre eux et devra « se contenter » d’accepter le salaire proposé.

À l’inverse, lorsque l’économie se développe beaucoup, le nombre d’offres augmentent. Les entreprises doivent attirer suffisamment de candidats pour effectuer le travail impliqué par le développement.

Les entreprises acceptent plus volontiers des personnes qui répondent à moins de critères, quitte à les former en interne. Les salaires proposés sont plus élevés de façon à attirer les talents et éviter de les laisser partir à la concurrence.

Lire la suite : Emploi : les murs et les ponts

Philippe Garin

Parce que vous êtes différent (e) des autres, pour un conseil personnalisé, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Des offres d’emploi trop belles
Démission : SurenchèreS au départ du salarié
Autopsie du discours d’un candidat malheureux

Prime sur objectif : Mode d’emploi et jurisprudence
Devise 057 : Les bons clients sont aussi rares que le latinum. Respecte-les
Pourquoi une entreprise recrute

Autres Emploi et Management :

Récapitulatif 15 Emploi
Récapitulatif 15 Management

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Méthode : ACP ou Approche centrée sur la personne


L’Approche Centrée sur la Personne ou ACP

est le résultat des travaux de Carl Rogers (1902-1987), psychologue et psychothérapeute américain, pressenti pour être Prix Nobel de la Paix en 1987.

Carl Rogers

Carl Rogers

Les principes en sont

  • La confiance dans la personne
  • Le respect de la personne

L’ACP permet une relation de confiance et de respect mutuel, entre Vous et votre conseiller, dans un climat d’ouverture, de compréhension empathique, de sincérité.

Vous êtes alors libéré de la peur du jugement. Vous êtes mieux à même de réaliser votre potentiel, sans se préoccuper de « normes » et aller vers l’autonomie, la confiance et le mieux-être.

L’approche centrée sur la personne est utilisée dans des moments

  • d’hésitation par rapport à des choix,
  • de crise : perte de travail, changement de lieu ou d’emploi, mise à la retraite
  • de doute sur ses potentiels.

L’ACP s’adresse à toute personne sans distinction de genre, d’âge, d’origine raciale ou ethnique, d’opinions politiques, philosophiques ou religieuses, d’appartenance syndicale ou politique, d’état de santé ou d’orientation sexuelle

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Approche pour la construction d’une atmosphère de sympathie dans le cadre d’un entretien
Méthode ACTE : Les deux définitions
Êtes-vousprêt à quitter votre emploi en 25 questions

Le bûcheron qui n’a pas le temps
Entretien d’embauche : Soyez vous-même !
Prise de décision 10 méthodes

Autres Emploi et Organisation :

Récapitulatif 11 Emploi
Récapitulatif 11 Organisation

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Emploi Entretien de recrutement : Des trous dans son CV


Pourquoi cacher les trous de son parcours professionnel ?

cacher les trousBeaucoup de chercheurs d’emploi pensent qu’en indiquant uniquement les années et non pas les mois et années des périodes de travail en entreprise, le trou sera caché.

En fait, c’est l’inverse. Vous attirez l’attention. D’autres vont chercher à pallier à cela en changeant les dates pour les faire coïncider ou pour réduire la durée de la période où ils étaient au chômage.

Là encore, ce sont de fausses bonnes idées.

Il est plus facile d’expliquer au recruteur que vous aviez besoin de souffler un peu avant de vous mettre à la recherche d’un nouvel emploi, que vous vous êtes occupé de vos enfants, que vous avez suivi une formation, que vous avez mis du temps à trouver un recruteur ou un employeur qui s’intéresse à vous, etc.

Le recruteur comprendra d’autant plus facilement que les périodes de trous se trouvent dans des moments de crise économique. Un licenciement économique, par exemple, concerne souvent plus d’une personne et la concurrence entre eux est plus forte dans la recherche d’emploi, surtout dans des métiers spécialisés ou dans un domaine où le nombre d’entreprises est réduit.

Philippe Garin

Pour améliorer vos outils de recherche d’emploi, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Visitez notre site : www.boosteremploi.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Votre corps parle
Mentir en entrevue ou se sentir mal à l’aise
Panique à bord

Soyez vous-même
Surtout gardez votre calme
Préparation à l’entretien d’embauche

A savoir sur le recruteur et le CV
100 mots pour OSER
Soyez positif – Ne dites pas, dites

Autres Communication et Emploi :

Récapitulatif 8 Communication
Récapitulatif 9 Emploi

Tous les articles de ces catégories sont listés dans la page Emploi et dans la page Communication de la page Autres catégories

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Echelles de notations financières


Comprendre les échelles de notations financières

échelle de notification financièreLa France a été avertie, la note financière de l’Espagne a été dégradée à A2 par Moody’s

Mais que sont les notations financières ?

La notation financière est l’appréciation par une agence de notation du risque que prennent des créanciers à prêter de l’argent ou à investir dans le pays, entre autres

Et les principales agences sont

  • Moody’s a inventé la première des échelles de notations. Elle a 40 % de parts de marché de l’estimation de crédit au niveau mondial, depuis 1909
  • Standard & Poor’s (S&P), également américaine, depuis 1860
  • Fitch Ratings Ltd. est passé sous contrôle français en 1997, depuis 1913

Echelles de notations financières

 Moody’s  Standard & Poor’s  Fitch Ratings
 Long terme  Court terme  Long terme  Court terme  Long terme  Court terme
 Aaa  P-1  AAA  A-1+  AAA  F1+  Prime
 Première qualité
 Aa1  AA+  AA+ High grade
Haute qualité
 Aa2  AA  AA
 Aa3  AA –  AA-
 A1  A+  A-1  A+  F1  Upper medium grade
 Qualité moyenne supérieure
 A2  A  A
 A3  P-2  A-  A-2  A-  F2
 Baa1  BBB+  BBB+ Lower medium grade
Qualité moyenne inférieure
 Baa2  P-3  BBB  A-3  BBB  F3
 Baa3  BBB-  BBB-
 Ba1 Not prime
Non prime
 BB+  B  BB+  B Non-investment grade, speculative
Spéculatif
 Ba2  BB  BB
 Ba3  BB-  BB-
 B1  B+  B+ Highly speculative
Très spéculatif
 B2  B  B
 B3  B-  B-
 Caa1  CCC+  C  CCC  C  Risque élevé
 Caa2  CCC  Ultra spéculatif
 Caa3  CCC-  En défaut, avec peu d’espoir de recouvrement
 Ca  CC
 C
 C  D  /  DDD  / In default
En défaut
 DD
 D

source : Wikipedia

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Citations de Warren Buffett
Bien diriger : Les recettes de six grands patrons
Jack Welch : « Mes conseils pour réussir »

Les 10 clés du changement
Les 6 défis de la modernité
Frais d’affranchissement du courrier en France métropolitaine

Autres Management :

Récapitulatif 5 Management
Récapitulatif 7 Management

Tous les articles de cette catégorie sont listés dans la page Management

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Critiqué(e) en public : Comment réagir


Critiqué(e) en public : Comment réagir

La critique en public

critique publiqueDans le monde du travail, il n’est pas toujours facile d’éviter les conflits. C’est même impossible. Quelles que soient les circonstances, à un moment ou à un autre de votre carrière, vous êtes confronté à des rapports difficiles avec d’autres personnes.

Etre critiqué (e) en public est l’un des moments les plus difficiles à gérer parce que le conflit devient connu par ceux qui y assistent, même passivement et de loin –mais toujours à portée de voix.

Si le conflit débute publiquement alors que vous ne vous y attendez pas, alors la situation est encore pire pour vous.

Que ce soit un collègue, un responsable plus haut dans la hiérarchie ou un de vos collaborateurs, la personne en face de vous et qui vous critique ouvertement sait qu’elle agit en public dans le but de vous discréditer aux yeux des autres.
Elle sait qu’il va y avoir des conséquences, pour vous et pour elle.

Son premier but sera peut-être d’exprimer un désaccord sur votre façon de travailler, vos prises de décisions ou leurs absences.
Ce peut, aussi, être un moyen de se lâcher après une accumulation d’appréciations négatives de votre savoir-être autant que de savoir-faire.

Dans tous les cas de figures, le second but sera de vous discréditer, de montrer à quel point vous êtes mauvais et que vous déplaisez.

Il y a donc les deux dimensions : votre travail et vous-même.

Comment réagir ?

1. Evitez une réaction épidermique

Vous contradicteur n’attend qu’une seule chose : que vous réagissiez, que vous rentriez dans le conflit ouvert, en espérant que votre position soit affaiblie, que votre émotion prenne le dessus et vous discrédite encore plus.

Respirez lentement. Comptez jusqu’à dix.

Laissez passer les premiers signes de l’orage, jusqu’à la première respiration de votre interlocuteur.

Puis réagissez avec le moins d’émotion apparente possible.

2. Attention aux sanctions

Si le conflit est ouvert en public par un responsable hiérarchique, vous devez vous retenir plus encore que s’il s’agit d’une autre personne.

Plus longtemps il s’exprimera devant d’autres personnes, plus il perdra de sa crédibilité en tant que responsable. Bien sûr, ceux qui assistent à l’éclat ne l’exprimeront pas. Ils seront spectateurs attentifs, qu’ils le souhaitent ou non.

Lorsqu’un manager en arrive à faire part en public de reproches alors qu’il devrait le faire en tête à tête, c’est qu’il est incapable de gérer ses collaborateurs dont vous faites partie.

3. Sans public

Si vous en avez la possibilité, demandez à ce que la conversation se poursuive sans public.
Convoquez votre collaborateur à un entretien individuel, demandez-le à un collègue, réclamez-le auprès du manager.

4. Essayez de juger les faits et non pas les sentiments

L’attaque est, certes, personnelle. Elle reste en relation avec le travail, pas avec votre personne. Ce n’est pas vous qui êtes en cause, en tant que personne, mais vos actions ou votre manque d’actions.

Essayez de les analyser objectivement en fonction des critiques que votre interlocuteur a exprimées.

Que ce soit devant un public ou dans un entretien individuel, l’analyse doit être la même.

5. Exprimez-vous sur la forme

Quelle que soit la cause du conflit, il n’a pas à éclater en public.

Vous devez l’annoncer à votre interlocuteur avant de proposer un dialogue.

L’autre a alors la possibilité de s’exprimer et vous d’y répondre.

6. En cas d’attaque sur votre personne.

Ne répondez jamais par une attaque sur la personne responsable de l’exposition de ses critiques en public.

Rappelez-lui sa position et que la résolution d’un conflit que peut avoir lieu que si les deux parties le veulent.

Des propos injurieux peuvent être source de plainte en justice (Prud’hommes ou pénal) et les personnes qui ont assisté à l’éclat seront sollicitées pour servir de témoins.

7. Appelez à l’aide, si nécessaire

Si vous vous sentez en position de faiblesse, ou dans l’incapacité à gérer seul le conflit, vous pouvez faire appel à l’aide.
Celle-ci doit être limitée car votre crédibilité peut en être affaiblie.

Cette aide peut être apportée par un collègue, un représentant du personnel ou un responsable hiérarchique.
Il ne faut cependant pas en abuser. Elle ne doit être ni systématique, ni durable.

Elle peut être précieuse lors de la première rencontre, lors de l’exposition du conflit en public ou de la réunion qui la suit, pour calmer les émotions et en chercher les causes.

Dans le cas où vous faites appel à un responsable hiérarchique, celui-ci espéra d’abord que vous serez à même de résoudre le conflit par vous-même.
Personne n’aime être impliqué pour un de ses subordonnés, surtout si les critiques s’avèrent fondées.

8. L’après crise

Que vous ayez réussi à résoudre le conflit ou qu’il perdure, vous ne pouvez échapper au jugement des autres.

Certains considéreront que vous vous en êtes bien sorti. D’autres que vous vous êtes lamentablement comporté.

En tout état de cause, le fait d’avoir subi des critiques en public est déjà une critique à votre encontre.

Sauf surprise totale, des signes précurseurs auraient du vous alerter.
Soyez attentif à ces signes, préparez vos arguments, pour et contre, et convoquez ou demandez une réunion, avant qu’un éclat public n’arrive.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Tests de réaction au stress et aux tensions
Convaincre par les mots
Comment donner confiance à son interlocuteur

Comment bien mener un entretien efficace
Approche pour la construction d’une atmosphère de sympathie dans le cadre d’un entretien
Les rôles dans la communication ou sachez pourquoi vous communiquez mal

Autres Communication et Management :

Récapitulatif 1 Communication
Récapitulatif 6 Communication
Récapitulatif 6 Management

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Crise : Quelques conseils pour une entreprise


Quelques conseils pour une entreprise en temps de crise

Se remettre en cause

poches vides en temps de crise

  • Être inventif et imaginatif
  • Être acteur plutôt que spectateur
  • Faire plutôt que Bientôt faire ou Faire faire

Retrouver le plaisir de travailler

  • Revenir à des valeurs et des relations humaines partagées
  • Rassurer ses collaborateurs
  • Conserver un esprit de famille
  • Montrer l’exemple

Trouver des méthodes d’organisation pour gagner du temps

  • Sélectionner et trier les informations pour prendre des décisions
  • Améliorer la fluidité et le partage des informations

Développer ses ventes

  • Étonner et séduire le consommateur
  • Utiliser ses relations commerciales
  • Développer ses ventes en ligne

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Les différentes Méthodes d’innovation
Indicateurs d’efficacité
Comment retenir et valoriser ses propres idées

10 domaines d’analyse et d’activités stratégiques internes dans une entreprise
Stratégies à l’usage d’un dirigeant d’entreprise
Je confie les tâches à bon escient

Autres Management et Organisation :

Récapitulatif 1-1 Management
Récapitulatif 1-2 Management
Récapitulatif 6 Management

Récapitulatif 1 Organisation
Récapitulatif 2 Organisation
Récapitulatif 6 Organisation

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Les événements susceptibles de faire augmenter le stress durant une urgence


Les évènements susceptibles de faire augmenter le stress

ouragan danger Durant une urgence, certains évènements sont plus stressants que d’autres.

En voici quelques exemples :

  • Le travail par poste, les longues heures et l’accumulation de la tension avec le temps lorsque la situation demeure hors de contrôle, évolue rapidement et que la vie de personnes est en danger;
     
  • La prise de décisions dans des situations chaotiques, lorsque l’information requise est incomplète;
     
  • Les exigences émotionnelles des situations où la santé des personnes est menacée;
     
  • La vue d’incidents ayant causé de nombreux décès et la vue de situations grotesques;
     
  • Les rencontres avec les survivants d’une catastrophe et les membres de familles endeuillées;
     
  • Les milieux de travail difficiles comme les espaces clos, les milieux toxiques ou le mauvais temps (froid, pluie, neige, vents forts);
     
  • Les pressions exercées par un très grand intérêt du public et des attentes très élevées quant à la résolution d’une crise;
     
  • L’intérêt et l’attention médiatiques;
     
  • Les inquiétudes dues à des expositions à des produits chimiques, biologiques, radiologiques, nucléaires ou aux agents toxiques inconnus ou invisibles;
     
  • Les inquiétudes pour la sécurité de sa propre famille;
     
  • Le manque de préparation aux opérations menées par plusieurs organismes ou juridictions.

Source : Gouvernement du Canada

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Ce que vous devez atteindre
Tests de réaction au stress et aux tensions
Les actes héroïques de nos ancêtres

Stress technologique : comment le maîtriser
Décès : Démarches à effectuer
Vaccination : De l’origine à aujourd’hui

Autres Bien-être :

Récapitulatif 5 bien-être

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Crise : pistes pour une réduction des coûts informatiques


13 pistes pour une réduction des coûts informatiques

réduction des coûtsEn cette période de crise, une optimisation des coûts informatiques est indispensable, comme dans d’autres domaines bien entendu.

Vers une optimisation des coûts informatiques :

01. => Remplacer

des logiciels sous licences par des logiciels gratuits

02. => Supprimer

des logiciels très peu utilisés et sans valeur ajoutée pour l’entreprise

03. => Remplacer ou réduire des matériels

en particulier des serveurs. Les logiciels se trouvant sur des serveurs différents peuvent parfois être regroupés sur la même machine, en particulier par l’utilisation de la virtualisation

04. => Renégocier des contrats informatiques

à la baisse avec les fournisseurs avant l’échéance des contrats de maintenance

05. => Analyser des procédures

d’utilisation des logiciels et mise en place de simplification et raccourcissement des flux, diminution du nombre d’intervenants : celui qui détient l’information le premier la saisie pour qu’elle soit disponible par les autres, en interne et/ou en externe à l’entreprise ou à l’organisation

06. => Analyser des applications non critiques

et diminuer ou supprimer les prestations de support hotline associées

07. => Regrouper ses achats informatiques

permet de mieux négocier les prix avec les fournisseurs, quitte à échelonner les livraisons tout le long de l’année pour éviter des immobilisations de matériels ou des prestations

08. => Uniformiser

autant que faire se peut, les interfaces utilisateurs pour éviter de personnaliser les postes de travail, quitte à installer des logiciels dont les personnes ne vont pas se servir, ce qui permet la création de « masters » en nombre plus réduit, c’est-à-dire de configurations types, prêtes à l’emploi

09. => Inciter les utilisateurs à plus de réflexion

dans leur emploi des matériels, logiciels et prestations informatiques. Par exemple, avant d’appeler le support hotline interne, car beaucoup de problèmes se résolvent d’eux-mêmes ou avec un minimum d’intervention de l’utilisateur. Les techniciens étant moins sollicités, seront plus efficaces dans leurs autres tâches

10. => Mettre en place des tableaux de bord de pilotage

comprenant les composantes de coûts issues de la comptabilité, dont les chiffres sont officiels, tant pour le budget que pour les dépenses, même s’ils ne suffisent pas, surtout dans une approche analytique spécifique aux systèmes d’informations

11. => Mettre la priorité

sur la meilleure adéquation entre l’outil informatique et les besoins des fonctionnels, et plus particulièrement, sur tous les facteurs générateurs de richesse ou d’économie pour l’entreprise

12. => Choisir la meilleure alternative

dans le rapport coûts / prestations, à qualité égale, entre une mise en œuvre interne à l’entreprise ou par un prestataire externe

13. => Allonger la durée de vie

des actifs informatiques, en auto financement ou par contrats de location ou de leasing permet d’en diminuer les coûts, tout en respectant un bon rapport performances / coûts pour ne pas conserver du matériel rapidement obsolète

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Actions d’amélioration au sein d’une entreprise
Dysfonctionnements et coûts cachés
Liste des Coûts et Produits des projets informatiques

A vérifier et à savoir sur les contrats informatiques
Limites et réalités du partenariat pour un développement informatique spécifique
Méthode de choix de progiciel

Autres Management et Informatique :

Récapitulatif 5 Management
Récapitulatif 1 Informatique
Récapitulatif 5 Informatique

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter