Consommation d’eau : Agir chez soi ou Comment faire des économies


Maitrise de la consommation d’eau

le petit cycle de l'eauUn geste pour l’environnement ? Oui !
Pour son porte-monnaie ? Aussi !

Quand économie et environnement vont de pair, alors tout va bien.

Voici quelques conseils pour économiser l’eau chez soi :

1. Prenez une douche au lieu d’un bain

C’est tellement dit et répété qu’il y a du vrai dans ce conseil.

En effet : En moyenne, ce sont 70 litres d’eau d’économisés

Il est même recommandé d’uriner sous la douche pour économiser l’eau de la chasse d’eau.

2. Utilisez son lave-vaisselle plutôt que de laver à la main

Moins connu, ce conseil peut vous apporter une économie de 30 litres d’eau, si vous faites partie de celles et ceux qui laissent couler l’eau durant tout le lavage de la vaisselle à la main.

Un autre moyen est d’utiliser un bac, genre cuvette, de mettre de l’eau chaude dedans et de tout laver avec la même eau.
Un deuxième bac d’eau fraiche peut servir à rincer la mousse sur la vaisselle.
Là, l’économie est encore plus grande.

3. Une chasse d’eau à double action

3 litres pour chasser le petit pipi et 9 litres pour le gros caca.
ce sont 6 litres d’économie d’eau en utilisant la « bonne partie » du bouton de la chasse d’eau.

Autre source d’économie, les toilettes sèches.
Peu utilisée dans nos régions, bien approvisionnées en eau, et pourtant bien pratique pour faire des économies.

4. Bien choisir son lave-linge avec les meilleures catégories

Un lave-linge de catégorie A ou A+ sera bien plus économe en eau, grâce à de meilleurs réglages.

Le linge sera tout aussi propre et 60 litres d’eau en moins à chaque lavage feront du bien à votre porte-monnaie.

De plus, ces appareils sont moins consommateurs d’électricité. Seconde économie !

5. Fermer le robinet pendant le lavage des dents

Se laver les dents permet d’entretenir des dents saines et de fréquenter moins souvent le dentiste. Première économie.

Mieux : Fermer le robinet pendant le brossage et ce sont 46 litres d’eau en moins, selon le débit du robinet.

C’est un bon conseil autant pour les adultes que pour les enfants !

6. Buvez l’eau du robinet au lieu d’eau en bouteille

En dehors des vertus de certaines eaux pour la santé, l’eau propre sert à la consommation quotidienne.

On la retrouve dans la soupe et autre préparations culinaires, et surtout dans nos verres.

L’eau en bouteille coûte environ 100 fois plus cher que l’eau du robinet, consommable dans toutes les habitations dans nos pays.

C’est la plus forte source d’économie potentielle.

Source : Lyonnaise des eaux

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Météo : Les modèles de prévisions Arpège et Arome
A qui appartient le zèbre et qui boit de l’eau ?
Main chaude = Succès à l’entretien d’embauche, Recrutement assuré ?

Petit encas pour visiteur imprévu
Secourir 1/5 : Les bons gestes
Consignes à respecter pour se baigner et éviter la noyade

Autres Bien-être :

Récapitulatif 18 Bien-être

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Salle informatique ou salle serveur : Quel risques sanitaires ?


La salle serveurs, source de maladies

salle serveurs à risqueComme tous lieux fermés hermétiquement et accessibles uniquement par une porte étanche, la salle informatique qui contient les serveurs et autres matériels informatiques est protégée pour mettre à l’abri des données de l’entreprise ou de l’organisation.

Ces équipements de sécurité, à commencer par la salle elle-même, contient à la fois la protection et l’origine de plusieurs symptômes qui conduisent au développement de maladies.
Cela arrive peu souvent. Toutefois, lors d’un séjour prolongé dans la salle, la santé peut être mise à rude épreuve.

Les risques sanitaires dans un travail prolongé dans une salle informatique sont principalement liés aux éléments suivants :

La climatisation

La climatisation a pour objet de maintenir une température constante malgré ou à cause du dégagement de chaleur important des matériels électriques et électroniques que se trouvent dans la salle.

La température est ainsi maintenue à un niveau relativement bas, en dessous de 20°C le plus souvent.

Le premier risque sanitaire vient des écarts de températures entre l’intérieur et l’extérieur de la salle.
Chaque entrée et sortie provoque un chaud et froid brutal pour la personne qui pénètre et qui sort de la salle.

Le second risque vient tout simplement de l’exposition au froid.

Moins de 20°C est souvent 18°C. Rien de grave en soi, sauf en cas de mauvaise adaptation des vêtements à cette température.
Venant de l’extérieur, surtout en période chaude comme l’été, la personne qui travaille dans la salle est habillée pour une température plus élevée que celle de la salle.
Si elle reste trop longtemps exposée à la température de la salle sans pull, alors gare au rhume.

La sécheresse

Contrairement à ce que certains peuvent croire, il faut un apport d’eau dans une salle informatique.

Le degré d’hygrométrie soit être aussi permanent que la température.
Si cet apport d’eau est insuffisant, alors l’air devient trop sec.

C’est mauvais pour la respiration. La gorge devient irritée et les poumons fonctionnent mal.
Sans humidité, nous ne pouvons respirer.

La poussière

Attirée par les ventilateurs des appareils, notamment des serveurs, la poussière ambiante se colle sur les ventilations, faisant augmenter la température avec les risques sanitaires expliqué plus haut.

La respiration devient difficile si la poussière reste dans la salle informatique, qu’elle soit collée sur les ventilateurs ou présente dans l’air.

La poussière irrite les yeux et la gorge.

Plus une personne est sensible et plus vite elle s’expose à ces irritations.

L’électricité

Pas d’informatique sans électricité.

Les risques sanitaires proviennent de l’installation électrique à l’intérieur de la salle informatique ainsi que de la négligence des personnes.

Tous les équipements doivent être reliés à la terre. C’est un principe de base des installations électriques.
Le risque est faible car les électriciens font bien leur travail.

Cependant, si vous touchez une surface métallique sans bracelet de sécurité (prise de terre), vous risquez une bonne châtaigne et même pire.

Par ailleurs, en cas d’orage, sans parafoudre, les appareils peuvent être endommagés ou détruits.
Si vous êtes trop prêt à ce moment-là, vous risquez de graves brûlures, au minimum.

Le son

Plus insidieux est le son.

On s’habitue vite à ne plus faire assez attention du bruit continu produit par les divers appareils présents dans la salle informatique.
Ce ronronnement est plus ou moins fort selon la taille de la salle et des matériels.

Ce son provient notamment des ventilateurs et de la climatisation.

Gare donc à votre système auditif, sans vous en rendre compte, vous pouvez perdre en audition.

De plus, si la salle contient des appareils bruyants, par exemple une imprimante à marteaux, la perte d’audition est un risque sanitaire à prendre en compte.

Les câbles

Les câbles apparents sont inoffensifs quand ils sont bien posés.
Par contre, se prendre les pieds ou les mains dedans et c’est le risque de faire tomber des équipements qui peuvent vous blesser.

C’est un risque sanitaire faible, sauf pour les négligent(e)s.

Conclusion

J’espère que vous ne souffrez d’aucune pathologie.

Les risques sanitaires dans une entreprise sont à rapporter au CHSCT et/ou au médecin du travail.
Les deux sont habilités à vous fournir la liste plus exhaustive des risques, spécifiques à votre environnement.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

10 risques quand une baie de serveurs est installée hors d’une salle informatique
Protection de la salle informatique : Les mesures
Salle informatique : Quelle surface faut-il prévoir ?

Les prémices d’un plan stratégique informatique
Sécurité informatique : Supprimer les « faux positifs »
La compatibilité en informatique, c’est quoi ?

Autres Bien-être et Informatique :

Récapitulatif 18 Bien-être
Récapitulatif 18 Informatique

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Faire des économies chez soi : Facile !


Ces petits gestes qui génèrent des économies

énergie solaireL’énergie coûte de plus en plus chère. Il suffit de regarder ses factures d’eau, de gaz ou d’électricité pour s’en rendre compte.

C’est un enjeu sociétal important. En plus de la question des sources d’énergie, fossiles ou durables, nos modes de vie ont une influence certaine sur la consommation et sur ses factures.

Voici quelques nouvelles habitudes à prendre

Économies d’eau, jusqu’à

50% en coupant l’eau pendant qu’on se lave les dents ou qu’on se rase

25% en lavant son linge à basse température

10% en installant un réducteur de débit sur les robinets des éviers et lavabos

Économies d’électricité, jusqu’à

75% en utilisant des ampoules basse consommation

66% en débranchant les appareils en veille, dans la journée et dans la nuit

20% en utilisant la touche demi-charge du lave-vaisselle

15% en dégivrant le réfrigérateur et le congélateur

09% en mettant un couvercle sur les casseroles et poêles durant la cuisson

Économies sur le chauffage et la lumière, jusqu’à

40% de lumière en plus en dépoussiérant les luminaires

07% en baissant le thermostat de 1°C sur l’ensemble du logement

02% en fermant les volets durant la nuit

Source : Engie

Philippe Garin
Pas d’économie pour des conseils éclairés, contactez-moi : phgarin@gmail.com

En complément :

Productivité : Une question de temps ou d’énergie ?
Anti-incendie de la salle informatique
Comment éviter les intoxications au monoxyde de carbone

RTE : arnaque au branchement électrique ?
Développement durable : Les 17 objectifs de l’ONU
Tableau périodique des éléments chimiques : Phrases mnémotechniques pour se souvenir

Autres Bien-être :

Récapitulatif 16 Bien-être

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Salle informatique : armoire, câblage, sécurité


La sécurité dans la salle informatique des armoires, câblages etc.

câblage dans une baie de brassageTéléphonie : Oui ou non

Deux principes s’opposent quant à la présence, dans la salle informatique, des systèmes de téléphonie.

  1. Le premier principe consiste à dire que tant qu’à investir dans une salle informatique, elle contient les équipements de téléphonie qui bénéficient de la même protection.
    D’autant plus que la téléphonie est devenue très liée à l’informatique dans sa dimension Data, c’est-à-dire du transport des données, à commencer par les accès à Internet.
  2. Le deuxième principe consiste à séparer les torchons et les serviettes, à savoir que la salle informatique est sous la responsabilité du service informatique et que la téléphonie est du ressort des services généraux. Les accès aux équipements de téléphonie impliquent des personnes différentes, surtout lorsque les intervenants sont extérieurs à l’organisation.

Sommaire :

Les mesures de protection de la salle informatique

  1. Porte spéciale
  2. Dispositif anti-incendie
  3. Climatisation
  4. Électricité
  5. Armoires, câblage, serveurs
  6. Divers autres équipements

En réalité, il y a convergence d’intérêts. Chaque entreprise ou organisation décide en fonction de ses besoins en sécurité.

La répartition des responsabilités existe déjà

En effet, ce sont les services généraux qui ont la responsabilité des murs, de l’électricité, de la climatisation, etc. et le service informatique des équipements à l’intérieur de la salle informatique, entre autres.

Les deux services fonctionnent la main dans la main, dès que l’organisation est suffisamment importante pour cela.

Les câblages

Quelle que soit la décision des dirigeants de l’entreprise ou de l’organisation, la salle informatique et la salle technique de téléphonie, si elles sont différentes, doivent avoir un mur commun. Cela permet l’utilisation de câblage indifférencié. Le câble sert alors soit à un branchement téléphonique, soit à un branchement informatique à un serveur.

Pour des raisons de besoin en débit, certains établissements sont équipés de câbles en fibres optiques. Ce sont les seuls à être indifférents à la proximité de câblage électrique.

Pour les autres, il faut une certaine distance, d’environ une dizaine de centimètres entre les chemins de câblage informatique et les chemins de câblage électrique. C’est pourquoi, il faut prévoir un câblage de type 6 au minimum.

De plus, certaines organisations vont jusqu’à faire passer la voix par les télécommunications de données, ce qui suppose d’avoir un débit suffisant pour les deux canaux au travers l’accès à l’opérateur téléphonique.

Armoires de brassage

Outre les économies d’échelle sur le câblage et l’intérêt évident de l’utilisation d’un câblage indifférencié, les dispositifs de télécommunication sont reliés aux armoires de brassage informatiques.

S’il y a deux salles, alors le câblage doit passer au travers du mur qui les sépare. Par ailleurs, tous les câbles qui vont vers les autres salles et bureaux passent par des chemins de câble qui doivent être bouchés. Une mousse expansive est utilisée pour assurer l’étanchéité des chemins de câble de telle façon que la salle informatique soit isolée du reste du bâtiment.

Il existe donc une armoire téléphonique reliée à une armoire de brassage. Cette dernière permet de définir l’usage de la prise soit en tant que prise téléphonique soit en tant que prise informatique, uniquement par la pose d’un câble intermédiaire qui décide de la connexion.

Ces armoires de brassage sont généralement posées contre un mur, dans la salle informatique. La rocade de la téléphonie est proche de l’accès de l’opérateur téléphonique, c’est pourquoi il est préférable que l’installation de la ou des salles techniques soient proches du point de connexion de l’opérateur sur la rue.

L’installation du prolongement de ce point extérieur vers la rocade téléphonique sur la propriété de l’entreprise est du ressort de cette dernière.

Armoires et baies informatiques

Par contre, les armoires, ou baies, informatiques, qui contiennent les serveurs et autres équipements informatiques sont placées au centre de la salle informatique ou, tout au moins, de telle façon que tous les côtés de ces baies soient accessibles sans effort.

Chaque câble, chaque point de connexion dans les armoires ou baies de brassage ou informatiques, doit être numéroté et étiqueté par une numérotation unique sur des étiquettes plastiques ignifuges.

Ces baies informatiques disposent souvent de leur propre circuit électrique. Les appareils qu’elles contiennent, entre autres les serveurs, sont reliés électriquement aux baies, lesquelles sont alors branchées sur les prises du circuit électrique de la salle informatique.

Prise de terre et parasurtenseur

Baies de brassage ou armoires informatiques ont en commun la liaison avec une prise de terre.

Il faut aussi prévoir un équipement parafoudre ou parasurtenseur. Cet équipement a pour but de dévier vers la terre tout afflux anormal d’électricité de façon à éviter d’endommager les appareils présents dans la salle informatique ou à y mettre le feu.

Philippe Garin, plus de 20 ans de direction de services informatiques

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :

En complément :

Parefeu : Analyser l’activité du parefeu
Quels sont les différents procédés de rangement
Facteurs Critères Mesure de la Qualité

Conseils pour l’utilisation du téléphone fixe au travail
Un Cahier des charges pour éviter des conflits entre client et fournisseur
Sauvegarde : Un pirate détruit 4800 sites

Autres Informatique, Management et Sécurité :

Récapitulatif 12 Informatique
Récapitulatif 12 Management
Récapitulatif 12 Sécurité

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

L’électricité dans la salle informatique


Salle informatique : Au courant

électricité dans la salle informatiqueLumière !

La lumière de la salle informatique est produite uniquement par des tubes au néon ou autres lampes à gaz inertes pour éviter tout risque d’accident.

Prévoir aussi un éclairage de secours en cas de panne de l’éclairage ordinaire.

Sommaire :

Les mesures de protection de la salle informatique

  1. Porte spéciale
  2. Dispositif anti-incendie
  3. Climatisation
  4. Électricité
  5. Armoires, câblage, serveurs
  6. Divers autres équipements

Armoires et prises

C’est dans la salle informatique que doit se trouver la ou les armoires électriques avec les fusibles.

Systématiquement, tous les équipements présents dans la salle informatique, y compris les prises électriques, doivent être branchés à la terre. Chaque prise doit avoir son fusible.

Le nombre de prises électriques doit être suffisamment important pour pouvoir installer tous les équipements électriques à installer dans la salle informatique au présent et au futur, de telle façon que chaque câble d’alimentation électrique ait sa propre prise sans avoir besoin d’installer de multiprises.

Les prises électriques doivent être réparties géographiquement dans la salle informatique. En cas de risque d’inondation fort, à une certaine hauteur. Dans le cas très majoritaire, au sol, dans le faux-plancher. De préférence les prises sont à proximité des armoires informatiques, tout en prévoyant d’en avoir un peu partout, puisque l’emplacement des armoires informatiques peut changer avec le temps et les besoins de l’organisation.

Coupure d’électricité : Aïe ?

Une coupure générale de l’électricité dans le bâtiment doit laisser intact l’alimentation électrique de la salle informatique. C’est pourquoi, l’autonomie de l’installation électrique doit être garantie.

Les personnes, habilitées à pénétrer dans la salle informatique, d’y pénétrer, grâce à leurs cartes ou badges magnétiques, ce qui suppose que le lecteur de carte soit alimenté par l’électricité de la salle informatique, doivent pouvoir déconnecter et arrêter tous les équipements contenus dans la salle, sans perte de fonctionnalités ni de données.

Onduleur

Le courant dit « soutenu » est signalé par une couleur rouge du fond des prises électriques. Il s’agit de prise dont l’alimentation passe par un onduleur. L’onduleur est un appareil qui reçoit en entrée l’électricité du secteur, comme tout autre appareil électrique, bien que souvent il s’agisse de courant triphasé. En sortie, l’onduleur produit un courant « propre », c’est-à-dire sans fluctuation et permanent.

En cas de rupture de l’alimentation générale, les batteries de l’onduleur, génératrices d’électricité, prennent automatiquement le relais. La durée de vie des batteries et donc leur nombre et la taille de l’onduleur dépend de la quantité d’appareils électriques présents dans la salle informatique.

La durée doit être suffisante pour que les personnes habilitées accèdent à la salle informatique pour arrêter tranquillement tous les équipements.

L’onduleur doit faire l’objet d’une maintenance annuelle et les batteries doivent être vérifiées et changées régulièrement.

L’onduleur assure une continuité de la fourniture d’électricité limitée dans le temps, c’est pourquoi, un autre dispositif s’ajoute pour une protection de longue durée, à savoir un générateur ou groupe électrogène.

Groupe électrogène

Le générateur est installé à l’extérieur du bâtiment où se trouve la salle informatique. Il est connecté à la salle en amont de l’onduleur de façon à ce qu’il se déclenche automatiquement lorsque les batteries de l’onduleur se sont vidées.

Le groupe électrogène a sa propre réserve de carburant, elle-même protégée des intrus et de toute action néfaste. Cette réserve doit permettre d’assurer une alimentation sur plusieurs jours voire plusieurs semaines.

La durée d’une utilisation continue du groupe électrogène dépend de la durée d’approvisionnement en carburant de ses réserves. En théorie, dans un environnement où l’approvisionnement est facile et régulier, le groupe électrogène pourrait fonctionner des années durant.

Comme tous les dispositifs de sécurité, le groupe électrogène doit faire l’objet de maintenance régulière et de test de bon fonctionnement.

Philippe Garin, plus de 20 ans manager en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Parefeu : Segmenter le réseau
Redémarrer après une panne : 74% des entreprises sont mal préparées
Botnet et machines zombies

Inventions grâce à la perception du temps
Le MTBF ou temps moyen entre 2 pannes : second critère de choix après le TCO ou coût total de possession
Décès : Démarches à effectuer

Autres Informatique, Management et Sécurité :

Récapitulatif 12 Informatique
Récapitulatif 12 Management
Récapitulatif 12 Sécurité

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Inventions grâce à la perception du temps


La perception du temps génératrice d’inventions

Clepsydre de Karnak

Clepsydre de Karnak

La notion de perception du temps est universelle.
À toutes les époques et dans tous les pays, la perception du temps a généré de grandes innovations, de grandes inventions.

La clepsydre, le sablier, l’horloge, la montre, l’horloge atomique, sont autant d’instruments inventés pour mesurer le temps.

Non seulement pour connaître les intervalles de temps. Arbitrairement la rotation de la Terre sur elle-même, qui produit le jour et la nuit, a été divisée en 24 heures.

Ainsi, il a été possible de se fixer des rendez-vous à des « heures fixes ».

Que serait devenu Juliette si Roméo avait été en retard d’une heure ou deux ?

Le départ de milliers de navires pour le débarquement du 6 juin 1944 aurait-il pu avoir lieu avec une telle organisation ?

La Lune aurait-elle pu être atteinte par Apollo 11 ?

Plus récemment, notre four nous cuit le repas pour notre arrivée à la maison, et la machine à café au bureau.

La production et la distribution d’électricité varie en fonction de la consommation dans le temps.

Quelles inventions ! Des centaines d’inventions sont le résultat de la recherche que l’humanité a de maîtriser son temps.

Nous ne nous guidons plus sur le soleil ou les tiraillements de nos estomacs pour évaluer le temps.
Nous le mesurons et nous en sommes tributaires.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Loi de Fraisse (Paul) : La perception du temps est subjective
Productivité : Ignorez les « mange temps »
Le MTBF ou temps moyen entre 2 pannes : second critère de choix après le TCO ou coût total de possession

Management : Être informé à temps pour agir (vu par Machiavel)
Les trois temps d’une structuration interne
Ne passe pas de temps à la recherche d’un obstacle

Autres Organisation :

Récapitulatif 12 Organisation

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

RTE : Arnaque au branchement électrique ?


Réseau de transport de l’électricité organise-t-elle une arnaque au branchement électrique ?

Réseau de transport de l'electricité RTE C’est la question que je me suis posé quand j’ai déménagé

8 semaines après le départ du locataire précédent, RTE a coupé l’électricité, pour éviter une consommation sauvage

ça, je peux le comprendre !

Quand j’ai demandé le rétablissement, la réponse de RTE a été que le branchement allait se faire 10 jours plus tard, car aucun créneau n’était disponible plus tôt pour envoyer un technicien sur place

Après avoir protesté, j’ai eu la stupeur d’entendre qu’il était, malgré cela, possible -moyennant finance- d’envoyer un intervenant plus tôt.

« A quel prix ? » osais-je demander

  • 120 euros pour une intervention sous 24 h
  • 34 euros sous 48 h

Essayez de vivre sans électricité dans un appartement où tout est électrique ; chauffage (en plein hiver), lumière (il fait sombre de 17:00 à 08:00 environ), plaque électrique pour manger chaud

J’ai accepté les 34 euros pour obtenir l’électricité

Révoltant ?

Ce n’est pas fini !

La facture est arrivée. La surprise s’est poursuivie car les 34 euros annoncés sont devenus 34.96 euros

Alors ? Arnaque ou pas ? Bakchich ou pas ?

Qu’en pensez-vous ?

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Europe : Liste d’associations de consommateurs
Comment réclamer en Europe : un même formulaire pour tous les Européens
Art. 71-1 de la Constitution : www.defenseurdesdroits.fr

Tests de réaction au stress et aux tensions
Signalez un mail frauduleux
Devise 027 : Il n’y a rien de plus dangereux qu’un homme d’affaires honnête

Autres Juridique :

Récapitulatif 8 Juridique

Tous les articles de cette catégorie sont listés dans la page Juridique de la page Autres catégories

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

%d blogueurs aiment cette page :