Pourquoi ces 5 qualités incontournables sont à mettre dans vos points forts


Pourquoi ces 5 qualités incontournables sont à mettre dans vos points forts

Anticiper les réponses aux questions du recruteur fait partie du processus de recherche d’emploi.

Comme la question des points forts est toujours évoquée en entretien d’embauche, il est intéressant de citer des qualités parmi celles qui font de vous un futur collaborateur précieux et incontournable.

incontournable pont des soupirsDe plus en plus, l’anticipation à cette question se traduit par une liste de softs skills et de savoir-être dans une rubrique à part sur le CV. Les mots sont variables, les idées demeurent.

Chacune de ses 5 qualités principales en amènent d’autres. Le choix des mots est donc plus étendu et de loin. Voici de quoi les comprendre.

1. L’adaptation

L’adaptation est une qualité qui vous permet de vous intégrer rapidement à l’équipe en place.

adaptation incontournableElle implique l’usage d’autres qualités :

L’écoute, qui est la capacité de laisser l’autre parler

L’attention ou la concentration, pour fixer son esprit sur ce que vous faites, dites, écouter

La mémorisation, qui permet de retenir les nouvelles notions, les noms, les méthodes, les outils, etc.

La capacité à faire face à l’imprévu et proposer des solutions

L’apprentissage, la remise en question d’anciens savoirs au profit de nouveaux acquis par des nouvelles formations ou autoformations

2 La fidélité

La fidélité est une forme de confiance mutuelle entre le (la) salarié (e) et le chef d’entreprise.

La durée d’occupation d’un poste est indépendante de la fidélité dans la mesure où l’on peut rester pour d’autres raisons. Cependant, c’est un signe de stabilité, toujours recherchée par les responsables.

fidélité à son entrepriseC’est l’intégrité, l’honnêteté et la fiabilité du collaborateur qui amènent le chef à faire confiance. Réciproquement, le (la) salarié (e) sera d’autant plus fidèle que les marques d’appréciation positives et de confiance lui sont données par ses chefs.

La parole et les actes des uns et des autres rendent la collaboration fructueuse pour chacun.

Une recommandation positive de son ancien employeur lors d’une séparation sera toujours d’un bon effet auprès du futur employeur.

3. L’esprit d’équipe

Bien que souvent évoquer sur un CV ou dans un entretien d’embauche, l’esprit d’équipe est une qualité qui se démontre par les actes.

Sur un CV, l’esprit d’équipe se traduit dans les réalisations et dans les centres d’intérêt.

esprit d'équipeLe succès obtenu à plusieurs permet de valoriser sa participation au groupe. Un faux-pas d’un membre de l’équipe est rattrapé par les autres. L’efficacité et la qualité au travail s’en trouve renforcées et le collaborateur corrige ses faiblesses.

De même, faire partie d’un groupe sportif ou musical ou avoir un engagement de bénévole dans une association sont des marques de l’esprit d’équipe.

La bonne ambiance au sein d’une équipe, l’harmonie et le respect mutuel sont des facteurs favorables aux yeux dans une candidature

4. Le dépassement

Quand l’employeur définit les savoir-faire qu’il attend de son (sa) futur (e) collaborateur (trice), il cherche aussi quelqu’un qui puisse compléter une équipe et pallier à ses propres lacunes.

C’est pourquoi, s’il reste le décideur, il attend des propositions d’améliorations ou de développement de la part de ses collaborateurs.

dépassement de soiAvoir le sens de l’initiative et la confiance en un responsable à l’écoute des propositions entraîne une plus grande autonomie du collaborateur. Cette autonomie lui permet de gagner en influence au sein de son équipe.

La réactivité et l’anticipation sont deux qualités bien appréciées.

La curiosité et la recherche de progression personnelles du futur salarié sont aussi des atouts pour l’employeur, le prochain autant que l’actuel.

Le dépassement du cadre strict de la description de poste par les réalisations bien décrites dans un CV et bien expliquées sur sa lettre de motivation et dans le discours en entretien d’embauche va fortement et positivement impressionné le recruteur.

5. L’implication

L’implication du salarié pour son entreprise va au-delà de la motivation attendue par le futur employeur.

Montrer par ses actes, son sourire, son discours positif rend le collaborateur plus sympathique.

implication motivéeS’impliquer, c’est s’engager avec enthousiasme. La passion pour un projet amène le collaborateur à vouloir la réussite de ce qu’il entreprend au sein de l’organisation.

L’implication pour son entreprise amène à améliorer les conditions de travail, l’efficacité des autres collaborateurs, la reconnaissance du travail effectué, l’amélioration des pratiques au sein de l’organisation.

Un salarié impliqué dans le succès de son entreprise sera précieux pour son futur patron.

Conclusion

Dans une recherche d’emploi, il est important de démontrer au futur employeur les avantages et les bénéfices qu’il peut tirer d’une collaboration avec son (sa) futur (e) salarié (e)

Le savoir-faire et le savoir sont indispensables lors d’un recrutement.

Les qualités personnelles et comportementales peuvent pallier à certains manques du (de la) candidat (e). Les 5 qualités décrites ici sont bien des incontournables à prouver pour se distinguer des autres candidats et être retenu par le recruteur.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :

En complément :

Exemples de points faibles présentés comme des points forts
Quels Points faibles mettre dans une lettre de motivation ?
Points faibles et points forts : Pourquoi le recruteur pose la question en entretien d’embauche

Exemples de points faibles présentés comme des points forts
Et vos points faibles ?
Pourquoi les recruteurs intéressent-ils aux soft skills ou savoir-être

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Juridique : La pause déjeuner


La pause déjeuner est encadrée par la loi en France

Ancré dans les mœurs en France, le repas entre le matin et l’après-midi, le déjeuner, est un élément incontournable et réglementé par des lois, du moins dans le cadre du travail.

Même si un salarié sur 5 a choisi de « sauter » ce repas, 30% le prennent au restaurant, durant les jours de travail.

assiettes pour un déjeuner français

Se restaurer dans un lieu séparé

Obligation de prendre son repas en dehors des locaux affectés au travail, Article R4228-19 du Code du Travail. Donc, pas de repas devant son ordinateur.

Depuis le 1er janvier 2020, la loi différencie les entreprises selon le nombre de salariés :

  • Mois de 50 salariés : l’employeur doit mettre un emplacement à disposition des salariés pour la restauration, dans de bonnes conditions de santé et de sécurité.
  • 50 salariés et plus, un local de restauration est obligatoire.

L’équipement de la « cantine »

Cantine, réfectoire, ou local de restauration, il doit comporter certains équipements obligatoires :

  1. Robinet d’eau potable
  2. Installation pour réchauffer les plats
  3. Moyen de conservation ou de réfrigération des aliments et des boissons

Le temps de la pause déjeuner

Pour une journée de travail, d’au moins 6 heures pour un salarié majeur, 4h30 pour les moins de 18 ans, le temps de la pause est, respectivement, de 20 minutes ou de 30 minutes consécutives.

De nombreux accords de branche ont passé ce temps à 45 minutes.

Durant ce temps de pause, le salarié peut vaquer à ses occupations personnelles : Se restaurer ou autres.

La rémunération

Seule la période travaillée est payée par l’employeur.

Le temps de la pause déjeuner est donc exclu de la rémunération du salarié.

L’exception vient lorsque l’employeur demande au salarié un travail, par exemple d’être de permanence téléphonique.

Et la sieste alors !

La durée de la pause déjeuner sert aussi à faire la sieste si tel est son bon plaisir, jusqu’à la reprise du travail.

C’est pourquoi, l’article R4228-25 prévoit que les sièges mis à disposition des salariés pour prendre leur repas doivent comporter un dossier, à défaut d’avoir un local où ils puissent s’allonger.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :

En complément :

Pause cigarette encadrée
Quelles sont les pauses raisonnables qui m’aident dans mon travail
Efficacité personnelle : Savoir se concentrer, comment faire

Travailler la nuit, travailler le soir : Que dit la Loi ?
Coupez tous vos appareils électroniques
Productivité : Relaxez-vous autant que vous travaillez

Autres Juridique, Management et Organisation:

Récapitulatif 20 Juridique
Récapitulatif 20 Management
Récapitulatif 20 Organisation

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Devise 097 : Assez n’est jamais suffisant


Devise 097 des Devises de l’Acquisition des Ferengi (Star Trek)

« Devise 097 : Assez… n’est jamais suffisant »

« Enough … is never enough »

source : Légende des Ferengi

Littéralementpas assez d'or

Assez… n’est jamais assez

Interprétation

Pour augmenter leurs revenus, les Ferengi respectent leur Devises de l’Acquisition, ensemble de règles qui leur permet à peu près tout ce que les autres refusent de respecter.

Pour les Ferengi, accumuler le plus de richesse possible est le but ultime.

Comme ils sont perpétuellement en compétition pour devenir le plus riche de tous, ils n’en ont jamais assez.
Ils leur en faut toujours plus.

Commentaires

Depuis le début de l’être pensant du genre homo, le besoin d’accumuler est l’un des plus vieux moteurs qui font avancer l’humanité.
D’abord, il y a les besoins vitaux, à commencer par la nourriture, première richesse.

L’abondance de nourriture attire les convoitises, les représentants du genre opposé, les flatteurs et profiteurs.

La guerre, la servitude, le pouvoir sont les enfants de l’avidité, du besoin d’en avoir toujours plus, de domination par le surplus.

Une fois, l’appétit de nourriture satisfait, l’être humain s’est tourné vers d’autres sources de richesses.

La pyramide de Maslow explique qu’une fois un besoin satisfait, le besoin évolue vers un niveau supérieur.

La richesse matérielle satisfaite, le summum est la réalisation de soi.

Une poignée de femmes et d’hommes au Monde possède autant de richesses que l’ensemble de tout le reste de l’Humanité.

L’égoïsme, transmis avec la richesse des parents aux enfants, les pousse à en vouloir toujours plus.
Certains pensent oeuvrer pour l’humanité, en créant des fonds destinés à être distribués aux plus pauvres ou à soutenir des projets de développements de ceux qui ont eu moins de chance.
Pour autant, rares, très rares sont ceux qui ont renoncé à leur fortune.

Cependant, au niveau individuel, avons-nous vraiment cesser d’avoir faim ?
Il suffit de regarder autour de soi pour se rendre compte que l’obésité est fortement présente dans nos pays « riches » pour en douter.

Philippe Garin

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Star Trek et ses dérivés sont propriétés de Paramount Pictures (CBS)

Pour en savoir plus :


En complément :

Devise 095 : Grandir (expansion) ou mourir
Devise 098 : Chaque homme a son prix

30 minutes en entretien d’embauche : Suffisant ?
Choisir son métier en fonction de ses valeurs
Demandez à votre Némésis : La compétition motive

Comprendre le « bon » et le « mauvais » cholestérol
Les 20 pays les plus riches en 2014
Les seuls gens riches sont ceux

Autres Science-Fiction :

Récapitulatif 20 Science-Fiction

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

4 Principes de base pour planifier ses actions


4 Principes de base pour planifier ses actions

Pour bien planifier de ce que l’on a à faire, voici quatre principes de base à respecter.

exemple de planification avec le diagramme de gannt

1. Ceux qui planifient pensent à l’avance.
    Si vous ne prévoyez pas, vous devez improviser dans l’exécution

2. La planification consiste à définir les étapes de travail
    et les procédures de flux de travail

3. Le pilotage consiste à organiser et coordonner les étapes
    et les processus de travail à des dates fixes

4. Il est impossible de contrôler ce qui n’a pas été planifié au préalable

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :

En complément :
La première mission du dirigeant : Planifier
De la planification d’un projet
Si vous pouvez le faire en 2 minutes, faites-le maintenant

Quelques Règles pour bien planifier ses actions dans le temps
Le matin, dessinez une carte des actions à mener
40 pièges pour perdre du temps

Autres Organisation :

Récapitulatif 20 Organisation

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Devise 095 : Grandir (expansion) ou mourir


Devise 095 des Devises de l’Acquisition des Ferengi (Star Trek)

« Devise 095 : Grandir (expansion) ou mourir »

« Expand or die »

source : Faux profits (False Profits) (VGR), Règles de l’abordage (Acquisition) (ENT)

LittéralementExpansion Viking

Agrandir ou mourir

Interprétation

Les Ferengi sont des commerçants dont le seul but est d’acquérir plus de richesse.

Il leur faut donc étendre leur commerce à des territoires qu’ils vont conquérir par leur pouvoir de persuasion, leurs produits, plus ou moins indispensables, et par la force de leur monnaie ; le tout grâce à des contrats qui lient leurs clients à eux, dans lesquels toutes les clauses sont en leur faveur.

Comme ils ont une mauvaise réputation et des pratiques douteuses, en vertu de leurs principes, appelés Devises de l’Acquisition, ils sont portés à étendre de plus en plus loin leurs zones de chalandise, là où ils sont inconnus et où ils feront un profit maximum.

Dans le cas où ils refuseraient d’étendre leur influence sur de nouveaux territoires ou de nouveaux produits et services, alors ils verraient leurs clients leur refuser de nouveaux contrats et leurs affaires baisseraient à un tel point que seule la mort serait une porte de sortie à leur déchéance.

La ruine est le pire des châtiments pour les Ferengi. Ils seraient comme rayés de la carte des vivants.
Tous les autres leurs tourneraient le dos, clients abusés, prospects méfiants et autres Ferengi écœurés.

Commentaires

Le monde des affaires est impitoyable. La concurrence est rude et tout marché pris à un concurrent affaiblit ce dernier.
Faute de trésorerie suffisante, ce dernier sera dans l’incapacité de poursuivre et devra déposer son bilan, ce qui est la mort de son entreprise.

Avec la rapidité des moyens de communication actuels, la mauvaise réputation peut ruiner une affaire et détruire des personnes en un temps extrêmement court. Des dizaines d’années d’effort peuvent être mis à mal par une simple erreur ou une fausse nouvelle.

Philippe Garin

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Star Trek et ses dérivés sont propriétés de Paramount Pictures (CBS)

Pour en savoir plus :


En complément :

Devise 094 : Ne mélanger jamais les femmes et les finances
Devise 097 : Assez… n’est jamais suffisant

Les entreprises pourront avoir leur propre suffixe dans leur nom de domaine
Quelques bonnes résolutions à partir de maintenant
Portage salarial : Mode d’emploi

Les valeurs d’entreprise : Pourquoi ?
Quand une entreprise en difficulté demande de l’aide au Médiateur du Crédit
Comment calculer la rentabilité d’un site Internet

Autres Science-Fiction :

Récapitulatif 20 Science-Fiction

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Techniques d’animation : Comment redonner confiance en soi


Comment redonner confiance par l’animation à un public brisé

moral brisé

moral brisé

Il y a de nombreuses circonstances dans la vie qui brisent le moral.
La perte d’un emploi et une longue période de chômage en font partie.

C’est pourquoi, avant de former un tel public désabusé, il convient de leur redonner confiance.

Voici quelques techniques d’animation d’un atelier pour demandeurs d’emploi en détresse, dont le but est de les aider à découvrir leurs qualités.

1. Montrer l’exemple

Vous devez montrer votre confiance en vous pour inspirer les autres par mimétisme inconscient.

Soyez souriant, à l’écoute, laissez vos préjugés au vestiaire et démarrez votre atelier en demandant aux participants de faire de même.

Indiquez-leur ces règles de bienveillance pour qu’ils les mettent en oeuvre dès la première minute.

Par exemple, on laisse quelqu’un terminer sa phrase sans l’interrompre avant d’intervenir.

Si besoin, en cas d’indiscipline, demandez à ce qu’ils utilisent un signe pour réclamer la parole, par exemple, lever la main ou un petit carton.
C’est très scolaire, aussi vaut-il mieux suggérer qu’imposer.

2. La technique des post-its

Vous distribuez une dizaine de post-its à chacun.

Puis, vous leur demander d’écrire une idée par un ou deux mots-clés par feuille sur ce qu’ils pensent que sont, par exemple, les qualités demandées par un employeur, ou que l’on retrouve dans tel ou tel métier.

J’évoque là les qualités humaines ou traits de caractère, utiles dans l’exercice d’une profession.
Ce peut aussi être des qualités comme la dextérité, la politesse, la ponctualité, etc.

Après 5 minutes, où, en silence, chacun a écrit ce qu’il pense, vous demandez, à ce qu’ils lisent, l’un après l’autre, les idées à voix haute et en collant chaque post-it sur un mur, un tableau, ou ce que vous avez sous la main pour vous permettre de regrouper les idées tout en montrant à tous.

S’il existe des participants qui ne savent pas écrire, alors qu’ils dessinent sur le post-it.

Prévoyez des feutres en quantité suffisante en plus des post-its.

Quand toutes les idées sont collées sur le mur, après avoir fait en sorte de les regrouper au moment où ils les collaient, vous expliquez pourquoi vous les avez regroupées pour faire ressortir les idées principales, c’est-à-dire les qualités trouvées.

Cette technique d’animation, à utiliser au début de votre atelier, vous permet de faire participer les gens qui commencent à comprendre qu’ils sont écoutés et qu’ils ont des choses à dire. Ils se décoincent.

Cela les implique et donc ils sont plus actifs pour recevoir ensuite votre enseignement. Ils commencent à reprendre confiance.

De cette manière, ils perdent la crainte d’avoir devant eux une personne qui va leur faire un cours comme un prof devant des élèves.

La position d’animateur est renforcée quand les participants sentent qu’il est, certes un sachant, mais pas condescendant.
Rien de pire que d’avoir l’impression que l’animateur vous prend de haut, car le petit reste de confiance qu’ils gardent encore risquerait de disparaître.

3. Le positivisme

Il s’agit d’encourager par un langage qui exclu les mots négatifs.

C’est très difficile, car nous avons tous l’habitude de les utiliser en surabondance. Il faut vous entrainer.

Des petits mots, comme « bien » au lieu de « pas mal », par exemple, font monter la confiance en soi et surtout la bienveillance.

Faites l’exercice et recherchez ces mots positifs qui remplacent les mots négatifs, les négations sont à bannir.
Employez-les même au quotidien pour qu’ils vous viennent à l’esprit durant votre atelier.

Rassurez et félicitez à chaque occasion, à chaque fois qu’un participant parle ou réussi un exercice.
Déjà se lancer à parler est difficile pour eux, alors de savoir que ce qu’ils disent est bienvenu les encourage à poursuivre.

La confiance en soi se gagne avec l’accumulation de succès, aussi infimes soient-il. plus une personne est cabossée dans la vie et plus elle a besoin d’encouragement à aller plus loin.

Parlez clairement, lentement.
Écrivez grand.
Soyez dynamique, bougez pour montrer l’exemple de ce qu’il faut que les participants fassent.
Souriez.

Soyez vigilant dans votre gestuelle, vos mimiques et votre voix, pour garder toujours l’image positive qui rassure et encourage.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Les nouveaux chômeurs vous font de l’ombre ? Comment vous motiver
Règles d’interactions pour bien mener une réunion de groupe
Réussir l’animation d’une réunion de travail

Trouver ses qualités personnelles : La méthode du jeu du bac
La communication non verbale : Le message total
CNV Communication Non Violente : Les 4 étapes de l’OSBD

Autres Communication, Bien-être et Emploi :

Récapitulatif 20 Communication
Récapitulatif 20 Bien-être
Récapitulatif 20 Emploi

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Récapitulatif 20 Bien-être


Récapitulatif 20 Bien-être

Bien-être

Le Bien-être, c’est un peu de couleurs dans un ciel gris

Depuis le dernier récapitulatif, au 1er janvier 2019, j’ai écrit 166 nouveaux articles, toutes catégories confondues.

Si vous souhaitez me faire part de sujets à traiter, que vous désirez voir développer, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Tous les liens sont regroupés dans la page : Bien-être

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Les articles :

Citation
Trouillard ! Devient un héros !
Des amis pour la vie : Des vrais
Avoir ou être
Tu atteindras ton but

Un coup bien placé
Le changement fait mal mais
Se relever ou rester couché (e) ?
Pour améliorer sa situation dans la durée
Mauvaise journée ?

Définition
Positif avec négatif ?
Le temps améliore les gens
Personne toxique, relation toxique : Définition et exemples
Comment regagner de la confiance en soi
Prendre du recul : Une évolution positive

Organisation
Esclavage de nos jours
Le MBTI pour mieux se décrire en quelques mots
Se connaître, trouver son mode de fonctionnement

Permis
À quoi sert d’argent des amendes des radars automatiques ?
La couleur des plaques d’immatriculation françaises
Où est-il interdit de se garer ?

Règles
Les 8 bons comportements en cas de pluies intenses
Développement personnel : Le bonheur en 7 règles

Santé
Directives anticipées : Nom officiel pour les souhaits sur sa fin de vie
Vaccination contre la grippe saisonnière : Les personnes à risques

Décès à l’hôpital : 6 jours maxi
Manque de repos : Causes, erreurs et risques
Un exercice pour vous relaxer et diminuer vos tensions
Les 10 premières choses sur les 20 qui arrivent quand tu viens d’avoir un bébé
Les 11 à 20 choses qui arrivent quand tu viens d’avoir un bébé

Vie quotidienne
Calendrier 2020 : Les jours fériés et les ponts
Calendrier scolaire 2019 2020
Retrouvez le jour de la semaine d’une date entre 1801 et 2036
Calendrier 2019 : Les jours fériés

Pour en savoir plus :


Autres Bien-être :

Récapitulatifs Bien-être :

  1      2      3      4      5      6      7      8      9      10  
  11      12      14      15      16      17      18      19  

Tous les billets de cette catégorie sont listés dans la page Bien-être de la page Autres catégories

Sans oublier les sondages

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Chômage : Droit aux absences à respecter


Respectez les règles du droit aux absences

Pôle emploi à un forum de l'emploi

forum emploi

Les chômeurs aussi ont droit à des vacances et à des absences.

Durant ces périodes, la règle qui consiste à chercher activement du travail est suspendue.

Les convocations par Pôle emploi sont alors décalées pour que les entretiens aient lieu en dehors des périodes d’absence.

Pour cela, il faut respecter les règles suivantes :

  1. Signaler dans les 72 heures toute absence de votre résidence habituelle d’une durée supérieure à sept jours Article R 5411-8 du Code du travail
  2. Les périodes d’absence sont limitées à 35 jours calendaires par année civile. Article R 5411-10,3 du Code du travail

Si vous ne respectez pas ces règles

Si vous recevez une convocation pour une date à laquelle vous êtes absent (e),

  • revenez vite fait pour être présent (e),ou
  • prévenez votre conseiller ou conseillère de votre absence, en précisant les dates de début et de fin de votre absence, sachant que la date de début est inférieure à 3 jours.

Si vous cumulez plus de 35 jours, vous êtes alors considéré (e) comme fraudeur/se.

Toute journée à partir du 36ème jour fera l’objet d’une demande de remboursement de votre indemnité chômage par journée.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Les changements pour les chômeurs au 1er novembre 2019
Chômage : Sanctions plus dures pour ceux qui ne respectent pas les règles
Les types de preuve d’une fraude à Pôle emploi

Zone de confort et Chômage : Evolution obligatoire
5 conséquences d’une fraude à Pôle emploi
Dénoncer une fraude

Autres Emploi et Juridique :

Récapitulatif 19 Emploi
Récapitulatif 19 Juridique

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Devise 094 : Ne mélange jamais les femmes et les finances


Devise 094 des Devises de l’Acquisition des Ferengi (Star Trek)

« Devise 094 : Ne mélange jamais les femmes et les finances »

« Females and finances don’t mix »

source : Chants d’amour Ferengi (Ferengi Love Songs) (DS9)

Littéralementfemme et finance

Femelles et finances ne pas mélanger

Interprétation

Il faut effectuer une séparation totale entre les affaires de coeur et les affaires tout court.

Toute affaire de coeur peut influencer les affaires financières et faire perdre du profit, but premier des Ferengi.

Dans leur civilisation, un mariage est d’abord un contrat avec une dot, que la femme reprend en cas de séparation.

Commentaires

Le sexe est l’un des leviers de motivation les plus forts au monde, et cela de tous les temps.

Pour séduire ou pour conquérir, femmes et hommes se montrent parfois des plus généreux.

Or, l’attrait de l’argent, source de pouvoir, est aussi l’une des motivations les plus fortes qui existent.

Lorsque les deux sont combinés, on se trouve alors en plein dans le compte de fée, là où tout peut arriver, dont l’exemple typique est Cendrillon.
C’est ainsi que l’on trouve des femmes, d’origine modeste, au bras d’hommes riches et puissants.

Ceux-ci dépensent pour séduire puis pour garder leurs conjointes, la parer, la montrer, comme si elles étaient des signes extérieurs de richesse.

Le Taj Mahal est un mausolée de marbre blanc construit par l’empereur moghol musulman Shâh Jahân en mémoire de son épouse Arjumand Bânu Begam, aussi connue sous le nom de Mumtaz Mahal.
C’est l’illustration de ce qu’un homme peut dépenser pour l’amour d’une femme.

NB : L’inverse aussi existe, bien que les femmes riches soient moins nombreuses que les hommes riches.

Chez les gens sans fortune aussi, les femmes et les hommes peuvent dépenser pour séduire et garder l’autre, à la hauteur de leurs moyens financiers.

Par ailleurs, lorsque des décisions d’affaire sont à prendre, dans le but de gagner de l’argent, elles sont parfois prises en fonction du coeur au détriment de la raison.

Philippe Garin

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Star Trek et ses dérivés sont propriétés de Paramount Pictures (CBS)

Pour en savoir plus :


En complément :

Devise 089 : Ne demande pas ce que ton profit peut faire pour toi, mais ce que tu peux faire pour ton profit
Devise 095 : Grandir (expansion) ou mourir

A quoi sert l’argent des amendes des radars automatiques
La médiation du crédit : Qu’est-ce que c’est ?
Nacre : Nouvel Accompagnement pour la Création et la Reprise d’Entreprise

Égalité homme-femme : C’est quoi ?
Docteur, je suis allergique à ma femme
Recrutement : Les clichés sur les femmes et sur les hommes

Autres Science-Fiction :

Récapitulatif 19 Science-Fiction

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Devise 089 : Ne demande pas ce que ton profit peut faire pour toi, mais ce que tu peux faire pour ton profit


Devise 089 des Devises de l’Acquisition des Ferengi (Star Trek)

« Devise 089 : Ne demande pas ce que ton profit peut faire pour toi, mais ce que tu peux faire pour ton profit »

« Ask not what your profits can do for you, but what you can do for your profits »

source : Légendes des Ferengi (DS9)

LittéralementTaj Mahal = dépenses somptueuses

Ne demande pas ce que ton profit peut faire pour toi, mais ce que tu peux faire pour ton profit

Interprétation

Les Ferengi ont un but suprême : Accumuler un maximum de profits.
Ce sont des marchands dont l’objectif est de vendre ce qu’ils ont acquis ou fabriqués avec une marge nette la plus grande possible.

La marge nette est le résultat du calcul : prix de vente – prix d’achat – frais

Cette devise leur rappelle qu’aucun autre but est plus grand que celui-là.

Commentaires

C’est de l’égoïsme au plus haut degré dans les autres civilisations, celles que nous avons sur Terre.

John Fitzgerald Kennedy prônait, dans sa citation originale, l’amour de sa patrie et l’effort que chaque citoyen devait consentir pour son pays, l’individualisme est mis au service d’une cause commune.

C’est tout l’inverse chez les Ferengi qui considèrent que la plus grand fierté et le plus grand signe de satisfaction personnelle est de gagner de l’argent.

A leurs yeux, tous les efforts ont un seul but, celui de la richesse personnelle et seulement pour soi.

Philippe Garin

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Star Trek et ses dérivés sont propriétés de Paramount Pictures (CBS)

Pour en savoir plus :


En complément :

Devise 085 : Ne laisse pas la concurrence connaître tes pensées

Devise 094 : Ne mélange jamais les femmes et les finances

9 conseils pour atteindre et tenir ses objectifs
Les bases de la productivité 1/4 : L’état d’esprit
Élections : Scrutateur 100 pour 100 organisé

Créer son propre emploi : oui, non, peut-être
Paix mondiale : Les 23 indices
L’intéressement et la participation : Ne pas confondre

Autres Science-Fiction :

Récapitulatif 19 Science-Fiction

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Réussir l’animation d’une réunion de travail


Réunion de travail : Une animation réussie

animation de réunionSommaire :

À quoi sert une réunion de travail

Bien préparer une réunion de travail

Réussir l’animation d’une réunion de travail

Le rapport ou compte-rendu de réunion

Avant la réunion

L’animateur de la réunion est généralement celui ou celle qui organise la réunion. Cependant, il peut s’agit de quelqu’un d’autre mandaté pour cela.

Avant la réunion, il :

  • choisit et invite les participants,
  • fixe l’objectif et l’ordre du jour,
  • indique le lieu, l’heure de début et la durée de la réunion, sachant que l’attention baisse après 50 à 60 minutes,
  • vérifie la logistique et les moyens techniques prévus pour le bon déroulement
  • distribue éventuellement les documents de préparation

L’animation de la réunion

Durant la réunion, le rôle de l’animateur consiste à :

  • rappeler l’objectif et les règles de fonctionnement de la réunion,
  • informer,
  • poser des questions aux participants,
  • faire en sorte que tous les participants s’expriment,
  • éviter les interruptions, par exemple sonnerie de téléphone, bruit extérieur, visite impromptue
  • recueillir les avis des uns et des autres,
  • donner un rythme approprié et dynamique
  • introduit les pauses, lors de réunions longues
  • veiller au respect des horaires et de la durée prévue,
  • rédiger un procès-verbal de la réunion, rôle qui peut être délégué à un participant ou à une assistante si l’animateur participe activement au travail du groupe
  • conclure la réunion

L’animateur est là pour animer la réunion. Encore faut-il qu’il s’y prenne avec doigté selon l’objectif à atteindre.

Il peut être discret, en laissant les participants échanger entre eux, notamment dans des séances de créativité, ou dirigiste, en donnant la parole à chacun, à tour de rôle, et en limitant le temps de parole.

Dans le monde de l’entreprise, l’oisiveté est considérée comme une perte de temps et comme le temps, c’est de l’argent…

Par conséquent, si l’habitude de commencer les réunions à l’heure et de les terminer à l’heure prévue alors les participants prendront l’habitude d’arriver à l’heure et pourront planifier leurs autres tâches à la suite de la réunion.

Qu’un seul participant déroge à cette règle et c’est une autre règle qui s’applique, avec dérangement pour tous.
Il en est de même en cas de dépassement de la durée d’une pause avant la reprise de la réunion.

Si, à la fin d’une réunion, il s’avère que sa durée est insuffisante ou qu’une décision reste encore à prendre, il faut cesser la réunion à l’heure prévue et en planifier une autre avant le départ des participants.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Problèmes fréquemment rencontrés au cours de réunions
Règles d’interactions pour bien mener une réunion de groupe
Management, Déléguer : Rectifier, sanctionner, féliciter

Ces phrases qui tuent le dialogue
Je confie les tâches à bon escient
CNV Communication Non Violente : Les 4 étapes de l’OSBD

Autres Organisations :

Récapitulatif 19 Organisation

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

À quoi sert une réunion de travail


Réunion de travail : Définition et objectif

Sommaire :

À quoi sert une réunion de travail

Bien préparer une réunion de travail

Réussir l’animation d’une réunion de travail

Le rapport ou compte-rendu de réunion

Dans toute organisation, les réunions sont un pilier du bon fonctionnement, en plus d’être inévitable.

à quoi sert une réunion de travail

Il y a les réunions obligatoires, individuelles ou collectives, définies par la loi, telles que la réunion de seconde partie de carrière ou les négociations entre les représentants du patronat et représentants des salariés.

Les échanges d’informations peuvent prendre différentes formes et passer par différents canaux.
Cependant, la réunion à plusieurs permet, de raccourcir les échanges par un contact direct entre les participants.

Le déroulement d’une réunion dépend beaucoup de la culture d’entreprise et de la culture du pays.

C’est ainsi que le mode de fonctionnement « à la française » est incompréhensible pour un anglo-saxon, sans, pour autant, que la productivité en soit diminué, bien que :

Les participants se coupent la parole ou la prennent sans prévenir,

  • Les heures prévues de début, avec un quart d’heure de retard minimum, et de fin, qui s’éternise,
  • Des discussions sans aucune décision n’aient été prises,
  • Certains s’endorment ou presque pendant que d’autres parlent,
  • Etc.

À quoi sert une réunion ?

La réunionite !

La fameuse réunionite est une réunion régulière, fixée à l’avance, sans objectif particulier et qui donne l’impression aux participants de perdre leur temps.

C’est pourquoi, pour être efficace, une réunion de travail doit répondre aux questions suivantes :

  • Cette forme d’échanges d’informations est-elle utile ?
  • Quel est l’objectif ou quels sont les résultats attendus à l’issue de la réunion ?
  • Qui doit y assister et pourquoi ?

Un réunion qui consiste à recueillir les compte-rendus de ses collaborateurs n’est pas une réunion de travail.
C’est une réunion d’informations où le responsable souhaite que chaque participant sache où en sont rendus les autres dans leur travail.

Si ces informations sont utiles d’être partagées à plusieurs, alors une réunion est organisée, sinon il s’agit d’un échange entre le responsable et chacune des autres personnes qui lui fait un rapport sur son activité.

D’autres canaux d’échanges peuvent être utilisés en dehors d’une réunion de travail, par exemple le téléphone ou la messagerie interne

L’objectif d’une réunion

Sans objectif, une réunion est inutile. Elle s’apparente alors un moment de pause où les participants s’échangent des informations pour rien.

Une réunion sert pour :

  • Transmettre un message, sans débat, par exemple pour informer le personnel d’une décision de la Direction
  • Faire le point sur un projet en cours
  • Chercher et trouver une solution à un problème, un conflit, un dysfonctionnement, etc.
  • Créer de nouveaux services ou produits
  • Prendre une décision en demandant l’avis de tous les participants
  • Former les participants

C’est à l’organisateur de la réunion d’indiquer le but de la réunion et le résultat attendu.

Il indiquera aussi quels seront les participants, et fixera le moment et la durée de la réunion, ainsi que les moyens matériels utiles pour son bon déroulement.

Lorsque c’est nécessaire, il fournira aux participants des indications sur le rôle de chaque participant ainsi que l’ordre des interventions.

Ainsi avertis, les participants pourront préparer leurs interventions.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :

En complément :

Le matin, dessinez une carte des actions à mener
Open space : Des solutions humaines
Management participatif : Votre but principal

Faute du recruteur : 4. Organiser un entretien improvisé à plusieurs
Je confie les tâches à bon escient
Actions d’amélioration au sein d’une entreprise

Autres Organisations :

Récapitulatif 19 Organisation

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Travailleur frontalier, détaché, expatrié : Quelles différences ?


Les principales différences des statuts du travailleur à l’étranger

panneau à la frontière avec le LuxembourgIl existe différents statuts et règles qui s’appliquent aux personnes qui travaillent à l’étranger.

Les différences importantes concernent essentiellement le droit du travail, la protection sociale et le régime fiscal, en plus du lieu d’habitation.

Faisons un tour rapide de ces différences.

Travailleur frontalier

Le travailleur frontalier habite obligatoirement dans une bande de 30 kilomètres à l’intérieur du territoire qui longe la frontière.

Il travaille de l’autre côté de la frontière, avec un contrat de travail du pays où il exerce.
Il est donc soumis au Droit du travail du pays où il travaille.

Par le fait que son employeur cotise à l’organisme de sécurité sociale dans son pays, ses salariés bénéficient de la Sécurité sociale du lieu de travail.
Toutefois il a le droit aussi au régime social de son lieu d’habitation et bénéficie ainsi des soins dans les deux pays.

Le régime fiscal dépend des accords bilatéraux. les impôts sont ainsi dus dans l’un ou dans l’autre pays selon ces accords, parfois dans les deux.

Travailleur détaché

La notion de travailleur détaché existe uniquement à l’intérieur de l’Union Européenne.

Ce statut permet de travailler dans un des autres pays de l’Union européenne pour un maximum de 12 mois, et par dérogation jusqu’à 18 mois au total.

Le contrat de travail est celui de son pays d’origine dans lequel est indiqué le lieu d’exercice du travail hors de son pays.
Pour y travailler, il faut, de plus, que l’employeur transmette un formulaire de détachement à l’inspection du travail du pays d’accueil.

La protection sociale est celle de son pays d’origine. Cependant, il peut bénéficier de celle de son pays d’accueil, à condition de s’y inscrire.

Là aussi, le régime fiscal qui s’applique est celui de l’un ou l’autre ou des deux pays selon des accords bilatéraux.

Travailleur expatrié

Un travailleur expatrié habite et travaille à l’étranger.

Il peut avoir signé un contrat de travail dans son pays, ou dans son nouveau pays de résidence à l’étranger, sans aucune limite de durée.

Sa protection sociale est celle du pays d’accueil.
Pour les Français, il peut s’inscrire volontairement à la Caisse des Français de l’étranger pour bénéficier de la protection sociale française, en plus de celle de son lieu d’habitation.

Le régime fiscal est celui du pays d’accueil.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Recrutement d’un salarié étranger en France : Les règles
Passage de la douane avec un ordinateur 1/4 : des menaces
Travailler au Grand-Duché du Luxembourg : Intéressant

Rapatriement sanitaire : Comment ça marche et qui paie ?
100 000 jeunes dans le Corps européen de solidarité
10 conseils pour atténuer les effets du décalage horaire

Autres Emploi et Juridique :

Récapitulatif 19 Emploi
Récapitulatif 19 Juridique

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Recrutement d’un salarié étranger en France : Les règles


L’embauche d’un salarié étranger est soumise à des règles

OFII office français de l'imigration et de l'intégrationEnvie de bien faire ou nécessité, un chef d’entreprise est amené, parfois à recruter des salariés en provenance de pays autres que le sien.

En France, deux catégories d’étrangers sont à prendre en considération : Les membres des pays de l’Espace Économique Européen, c’est-à-dire de l’Union Européenne, de la Norvège, de l’Islande, du Liechtenstein et de la Croatie, et les autres pays du monde.

Les ressortissants européens, sont libres de circuler et de travailler dans tous les autres pays de l’Union.
Par conséquent, aucune formalité n’est nécessaire pour l’entreprise.

Autorisation de travail

L’autorisation de travail est un document officiel délivré, soit séparément du titre de séjour, soit faisant partie du titre de séjour. Cela dépend du pays d’origine.

Si le candidat n’en dispose pas, c’est à l’employeur d’effectuer la démarche auprès de la Dirrecte.

Une fois en possession de l’autorisation de travail, l’employeur doit faire appel à l’OFII, l’Office Français de l’Immigration et de l’Intégration, pour que le salarié fasse une visite médicale et, pour payer une taxe.

La taxe

La taxe pour l’emploi d’un salarié hors EEE, dépend du montant du salaire et de la durée du contrat de travail.

  • Pour un contrat de moins de 3 mois, aucune taxe.
  • Pour un contrat entre 3 mois et 12 mois, le montant de la taxe est d’un peu plus de 70 euros pour un salaire inférieur ou égal au Smic jusqu’à 300 euros pour un salaire supérieur à 1,5 fois le Smic.
  • Pour un contrat supérieur à 12 mois, la taxe représente 55% du salaire brut d’un mois de salaire.

Travail illégal ?

Un travail est considéré comme illégal lorsqu’il y a absence de l’autorisation de travail ou lorsque cette autorisation de travail n’a pas été identifiée par la préfecture du département du lieu d’embauche hors Paris, où c’est le préfet de police qui est l’autorité compétente.

L’employeur doit impérativement demander l’authentification de l’autorisation de travail avant la signature du contrat de travail, au minimum 2 jours ouvrables, délai à compter de la réception de sa demande auprès de l’autorité compétente.

En cas d’irrégularité

En cas de travail illégal, l’employeur est responsable financièrement et pénalement.

C’est ainsi qu’en plus d’avoir affaire à la Justice, il risque des sanctions par l’URSSAF et l’OFII.
Notamment, deux amendes ou contributions à payer à l’OFII :

  1. contribution jusqu’à 5000 (cinq milles) fois le taux horaire du Smic,
  2. contribution de réacheminement vers le pays d’origine

Malgré la pénurie de compétences dans certains domaines, mieux vaut pour l’employeur de respecter les règles légales d’embauche d’un salarié étranger, n’est-ce pas ?

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Les démarches pour embaucher pour la première fois
Les aides à l’embauche depuis le 01/01/2019
Déclaration préalable à l’embauche : Mode d’emploi

8 embauches sur 10 se font en CDD
Réussir son premier recrutement
Employeur : Recrutement difficile ?

Autres Emploi et Juridique :

Récapitulatif 19 Emploi
Récapitulatif 19 Juridique

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Faire une bonne impression en entretien d’embauche : Mode d’emploi


5 conseils pour faire une bonne impression en entretien d’embauche

se mettre sur son 31 pour un entretien d'embaucheSe mettre sur son 31 est une expression qui signifie mettre ses plus beaux habits pour se présenter à une rencontre sous son meilleur jour.

Cette occasion, c’est l’entretien d’embauche.
Que le recruteur soit directement l’employeur ou un chargé de recrutement, mieux vaut mettre tous ses atouts de son côté pour réussir l’épreuve.

Pour convaincre un recruteur, il faut avoir les compétences qu’il désire trouver chez un candidat et avoir les traits de caractères qui vous permettent de vous intégrer à l’équipe en place.

Cela est insuffisant.

L’entretien d’embauche est aussi et surtout un exercice de communication.

Mieux vaut donc en connaître les règles, dont en voici quelques-unes :

1. Arrivez à l’heure

Rien de pire que d’arriver en retard, même en ayant prévenu.

Les mains moites, la chemise qui colle et les cheveux en bataille sont du plus mauvais effet sur votre interlocuteur.

2. Soyez bien habillé (e)

L’idéal est le « costume de l’emploi ». Projetez-vous comme si vous étiez dans l’entreprise, au poste et que vous voulez respecter les habitudes vestimentaires de l’établissement, du métier ou de l’équipe.

3. Arrivez avec votre dossier

Bloc-notes, stylos ou/et crayons, téléphone éteint, peigne ou brosse, bien rasé ou maquillée légèrement, mouchoir.
Voici quelques éléments que vous devez emporter avec vous.

Votre dossier comprend aussi l’annonce s’il y en a une, votre CV en deux exemplaires, dès fois que le recruteur en manque, ainsi que votre lettre de motivation et un pense-bête.

Ce pense-bête va contenir vos arguments, des mots-clés comme vos points forts et vos points faibles.

Vous aurez aussi quelques renseignements sur l’entreprise, que vous aurez préalablement recherchés

4. Arrivez préparé (e)

Vous êtes capable de vous présenter en deux minutes, sans bafouiller ni hésiter.

Vous avez préparé des réponses aux questions les plus fréquentes, les plus classiques des recruteurs.

Vous êtes suffisamment serein (e) pour écouter, répondre et poser des questions.

5. Soyez acteur et réactif

Saisissez toutes les occasions offertes par le recruteur pour montrer à quel point vous êtes intéressant (e) pour l’entreprise.

Prenez la parole quand il vous la donne, dans le même rythme que lui et de préférence en utilisant les mêmes expressions verbales.

Calquez votre attitude sur la sienne pour être en phase tout en gardant un dynamisme dans l’entretien pour montrer votre motivation pour le poste.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Un trou dans le CV fait-il disparaître des compétences ?
Lettre de motivation : Sa structure la plus classique
Comment se déroule une entrevue ou entretien d’embauche

LE CV européen
Autre structure de la lettre de motivation
Réussir son entretien d’embauche au téléphone

Autres Emploi et Juridique:

Récapitulatif 18 Emploi

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter