Un trou dans le CV fait-il disparaître des compétences ?


Plusieurs mois ou plusieurs années en dehors du monde du travail

interruption de l'asssitance médicaleSe remettre à la recherche d’un emploi paraît plus compliqué quand on a un trou dans son CV.

Parmi les personnes concernées, on trouve celles et ceux qui …

  • …se sont occupés des enfants en bas âge ou de personnes malades ou âgées,
  • …ont repris des études, pour se perfectionner ou changer de métier,
  • …ont fait en séjour en prison ou dans un hôpital,
  • …se sont expatriés ou qui viennent de l’étranger,
  • …se sont mis au vert, ont profité de leurs rentes ou se sont retrouvés longtemps demandeurs d’emploi
  • …etc.

En plus de devoir expliquer la ou les raisons de votre de vos trou (s) dans le CV, vous avez l’impression d’avoir tout oublié, notamment le savoir-faire que vous possédiez.

Vrai ou faux problème ?

Comme la très grande majorité des personnes qui ont un « trou » dans leur CV, vous vous focalisez trop sur cette période de votre vie.

Elle n’intéresse le recruteur que dans la mesure où il veut savoir si vous avez toujours les capacités et le savoir-faire dont a besoin d’entreprise. C’est SA priorité.

Quand vous savez ça, vous mettrez l’accent, durant l’entretien, sur le fait que vous avez toujours votre personnalité, qui s’est renforcée par les épreuves que vous avez subit.

Par exemple, Si vous avez longtemps un proche, le travail en équipe, la discipline, l’intérêt pour le client, qui sont des mots du vocabulaire des ressources humaines, qui sont issues, dans l’ordre, de votre intégration dans l’équipe du personnel soignant, de la rigueur nécessaire aux gestes à apporter à une personne handicapée; malade ou âgée, et l’intérêt que vous avez porté à aider votre proche et donc d’autres personnes que vous-même, comme les clients ou les collègues de votre future entreprise.

Une question de présentation

Quand vous avez réellement perdu certaines capacités, par exemple, la résistance à la fatigue, ou certains savoir-faire, comme la pratique d’une langue, il faut rassurer l’employeur.

Pour cela, montrez votre bonne volonté pour apprendre les pratiques au sein de l’entreprise, leurs façons de faire.
Ce sont des marques d’intérêt que tous les candidats devraient montrer. En vous y intéressant, vous passerez devant un candidat qui ne s’y intéresse pas.

Cela compensera en partie la perte ou l’absence de savoir-faire.

De plus, pour l’anglais ou une autre langue, vous devrez montrer que vous êtes prêt (e) à reprendre des cours.

Même si vous ne le faites pas, le fait de montrer votre envie et votre volonté de le faire, vous fera gagner des points.
Pour cela, renseignez-vous sur les possibilités d’apprendre l’anglais près de chez vous, en préparation à cet entretien.

L’idéal est de raconter durant l’entretien que vous vous êtes renseignée, que vous connaissez le coût et le lieu.

Pensez que le recruteur sait bien que pour garder un niveau de langue, il faut pratiquer. Cela peut se faire aussi hors du milieu du travail.
S’il vous a convié à un entretien, c’est qu’il vaut savoir si vous avez le niveau requis ou en combien de temps vous pouvez l’acquérir ou le retrouver.

Il est évident que, si d’autres candidats ont des compétences plus adaptées au poste proposé, la différence et le choix peuvent se faire en fonction de votre capacité à vous intégrer dans l’entreprise.
Le savoir-faire ne suffit pas. Vous avez aussi des qualités personnelles à mettre en avant.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Orthographe, grammaire, conjugaison … : Points forts ou points faibles
Recherche d’emploi : Atout et qualité
Employeur : Les Aides à la Préparation Opérationnelle à l’Emploi ou POE

Penser positif génère des résultats positifs
PNL : Découvrez votre dominante par ce test
Pôle emploi : Les services pour le plus de 50 ans

Autres Emploi :

Récapitulatif 17 Emploi

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Le CV allemand : ses particularités


CV pour travailler en Allemagne

Bundesrepublik DeutschlandNombreux sont les Français et d’autres à vouloir travailler en Allemagne.

Comme dans tous les pays, il faut rédiger son CV dans la langue locale :

CV = Lebenslauf

Certaines particularités sont à prendre en compte pour le CV allemand pour mettre toutes les chances de son côté.

Les données personnelles

La loi allemande permet de garder pour soi des données personnelles pour lutter contre la discrimination. Mettez-y donc votre prénom et votre nom, sans âge ni date de naissance, ni statut marital.

Par contre, l’adresse est à indiquer. Un plus pour ceux qui ont une adresse en Allemagne ou à la frontière en Alsace.

Indiquer sa religion est interdit en France. Par contre, certaines institutions allemandes la demande. C’est donc une mention à mettre dans son CV pour travailler en Allemagne, ou pas, selon l’employeur que vous souhaitez convaincre de vous embaucher. Le Christianisme est religion d’État en Allemagne.

Bien sûr, en tant qu’étranger, vous devez indiquer votre nationalité.

Le parcours professionnel

Il est identique en Allemagne et en France. Une différence, cependant, pour les cadres et encadrants : le degré de responsabilité, c’est-à-dire le nombre de collaborateurs encadrés, le budget géré.

Les formations

Là aussi, on commence par le dernier diplôme obtenu.

À cela s’ajoutent les qualifications acquises en formation continue, dans la mesure où elles ont un rapport avec le poste à pourvoir.

Deux points sont à noter impérativement : les langues et leur niveau de maîtrise et les connaissances en informatique. Sans être obligatoire, les mentionner sur un CV en France constitue un avantage.

Autres particularités

Les précédents séjours en Allemagne ou dans un pays germanophone, Autriche, Suisse, etc. apportent toujours un plus.

Il en est de même pour des voyages dans d’autres pays pour montrer votre adaptabilité à la vie, sous réserve qu’il ne s’agisse pas de vacances : séjours linguistiques, au-pair, émigration, travail en détaché, etc.

Les périodes de chômage sont à indiquer : aucun trou donc, dans un CV pour travailler en Allemagne.

Très important

Le CV doit être daté et signé manuellement. Cela certifie qu’il est à jour. Pas question d’envoyer un « vieux » CV.

Les pièces jointes

Peu importe la longueur de votre CV, il doit être toujours accompagné des certificats de travail des employeurs précédents, de préférence traduits en allemand.

Attention, le jargon des Ressources humaines allemand en la matière est spécifique. Il faut donc s’assurer des services d’un spécialiste pour la traduction.

Philippe Garin

Pour un conseil personnalisé, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Le CV européen
Les salaires en Allemagne 1/4 : Comparez, c’est possible
Jours fériés en Allemagne, en Autriche, en Belgique

CV : 5 conseils pour travailler en Suisse
Communication : convention et référentiel commun indispensables
Kompetenz : la compétence allemande

Autres Emploi :

Récapitulatif 16 Emploi

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Emploi Entretien de recrutement : Des trous dans son CV


Pourquoi cacher les trous de son parcours professionnel ?

cacher les trousBeaucoup de chercheurs d’emploi pensent qu’en indiquant uniquement les années et non pas les mois et années des périodes de travail en entreprise, le trou sera caché.

En fait, c’est l’inverse. Vous attirez l’attention. D’autres vont chercher à pallier à cela en changeant les dates pour les faire coïncider ou pour réduire la durée de la période où ils étaient au chômage.

Là encore, ce sont de fausses bonnes idées.

Il est plus facile d’expliquer au recruteur que vous aviez besoin de souffler un peu avant de vous mettre à la recherche d’un nouvel emploi, que vous vous êtes occupé de vos enfants, que vous avez suivi une formation, que vous avez mis du temps à trouver un recruteur ou un employeur qui s’intéresse à vous, etc.

Le recruteur comprendra d’autant plus facilement que les périodes de trous se trouvent dans des moments de crise économique. Un licenciement économique, par exemple, concerne souvent plus d’une personne et la concurrence entre eux est plus forte dans la recherche d’emploi, surtout dans des métiers spécialisés ou dans un domaine où le nombre d’entreprises est réduit.

Philippe Garin

Pour améliorer vos outils de recherche d’emploi, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Visitez notre site : www.boosteremploi.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Votre corps parle
Mentir en entrevue ou se sentir mal à l’aise
Panique à bord

Soyez vous-même
Surtout gardez votre calme
Préparation à l’entretien d’embauche

A savoir sur le recruteur et le CV
100 mots pour OSER
Soyez positif – Ne dites pas, dites

Autres Communication et Emploi :

Récapitulatif 8 Communication
Récapitulatif 9 Emploi

Tous les articles de ces catégories sont listés dans la page Emploi et dans la page Communication de la page Autres catégories

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Entretien de recrutement : Mentir en entrevue ou se sentir mal à l’aise


Les mensonges font partie du jeu.

en haut à gauche = mensonge

  • Un trou dans son CV
  • Le motif du départ d’une entreprise
  • Un diplôme que l’on a raté ou, pire, que l’on a inventé
  • etc.

sont autant de facteurs générateurs de stress, qui se traduisent dans le comportement par une attitude inappropriée que le recruteur décèle rapidement. Lui mettre la puce à l’oreille est une fausse bonne idée.

Mieux vaut dire la vérité, c’est plus facile.

Bien sûr, cela complique les choses lorsque vous avez été licencié par vos trois derniers employeurs. Dans ce cas, il faut positiver et trouver une explication plausible à ces licenciements, plutôt que de chercher à les cacher.

Philippe Garin

Pour vous sentir plus à l’aise en entretien d’embauche, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Visitez notre site : www.boosteremploi.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Votre corps parle
Panique à bord
Pourquoi cacher les trous de son parcours professionnel ?

Soyez vous-même
Surtout gardez votre calme
Entrevue ou entretien d’embauche point fort point faible

Communiquer correctement pendant un entretien d’embauche
Convaincre par les mots
Échanger durant l’entretien d’embauche

Autres Communication et Emploi :

Récapitulatif 8 Communication
Récapitulatif 9 Emploi

Tous les articles de ces catégories sont listés dans la page Emploi et dans la page Communication de la page Autres catégories

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Le parcours professionnel dans un CV est plein d’embûches


Le parcours professionnel dans un CV est plein d’embûches

embûche du parcours professionnelDans un CV, la partie la plus longue est la rubrique Parcours professionnel qui s’avère pleine d’embûches

Les dates

Le format doit être le même pour toutes les expériences du parcours professionnel : mois+année ou seulement année.

Ne pas mettre les mois, donne l’impression, vraie ou fausse, que l’on veut cacher des périodes de « trous » dans la carrière.

Mettre les mois, peut provoquer les mêmes questions : « qu’avez-vous fait pendant ces périodes entre deux emplois ? ». Il faudra être en mesure d’y répondre.

Préférez mettre un tiret entre les dates « de » « à », sauf pour l’emploi en cours où l’on écrit « depuis », sauf si on est déjà sans emploi.

Les dates doivent être alignées les unes sous les autres. A droite de chaque date « de » – « à » apparaît le titre du poste occupé.
Tous les textes doivent être alignés.

Le mieux pour cela est d’utiliser un tableau dans le traitement de texte et éviter la succession de tabulations qui fait un très mauvais effet car tout le monde est sensé connaître le traitement de texte.

Le titre du poste,

ainsi que le nom de la société ou/et du groupe auquel la société appartient quand il s’agit d’un nom très connu, sont à mettre en gras. Vous pouvez distinguer le titre du nom de la société en utilisant une police en italique.

A E R E R le texte !

  • Surtout si vous n’avez pas douze expériences à faire figurer dans le CV.
  • Un interligne, après l’intitulé du poste ou après le nom de la société
  • Pourquoi faire de la pub pour l’entreprise ? Elle n’a aucun intérêt.
    Ce qui compte, c’est le domaine de son activité, par exemple : Pharma, Agro-alimentaire, Industrie métallurgique, SSII, Grande distribution, etc.,
    ainsi que la taille de l’entreprise, son chiffre d’affaire, son appartenance à un groupe, surtout s’il est connu et de bonne réputation OU
    la taille de son service ou de son équipe si l’on a encadré du personnel, le nombre d’utilisateurs mais ne mettez le budget que vous gériez
  • Décrivez vos actions, vos résultats obtenus de préférence avec des informations quantitatives.
    Ne répétez pas le titre ni la fonction.
    Exemples : mise en place de l’externalisation du support pour 200 utilisateurs. Développement d’un site Internet de B2C avec x références produits en C++.
  • Animation d’une équipe de x commerciaux sur toute la France. Etc. Bref, du concret !
  • Une réalisation = une ligne. Nouvelle réalisation = nouvelle ligne.
    Pas plus de trois réalisations par emploi, sauf si le nombre d’années dépasse cinq ans avec un maximum de six réalisations
  • Elles sont peut-être sympathiques ces petites communes que personne ne connaît.
    Mieux vaut indiquer le département ou la région ou encore la grande ville la plus proche. Ex : « Nord Alsace » au lieu de Schweighouse-sur-Moder, « Proche Alençon » que Mortagne-au-perche.

Pour les débutants,

Ceux qui ont envie de remplir cette page désespérément vide ou presque :

Il ne faut pas mettre au même niveau les emplois et les stages ou alors il faut le préciser. Par exemple : « Stage de… », puis, décrivez ce que vous avez réalisé au cours du stage.

Pour les séniors,

Les personnes avec un parcours long, un nombre important d’expériences :

Privilégiez le CV qui présente vos compétences, vos atouts (points forts), vos « plus », vos connaissances, regroupés tous emplois confondus,
puis lister les dates, titres des postes et nom des sociétés, sans aucune réalisation.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

A savoir sur le recruteur et le CV
L’entête du CV, que faut-il y mettre ?
Les rubriques du bas de page du CV pour ne pas se louper

Comment décrypter une petite annonce 1/2
Des mots pour se définir
Les acteurs d’un entretien d’embauche et leurs objectifs

Autres Emploi :

Récapitulatif 1 Emploi
Récapitulatif 3 Emploi

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

%d blogueurs aiment cette page :