MA règle des 80/20


Je suis, je suis…

80% de fatigue et 20% de faimMon corps est composé
à 80% de fatigue

Le reste a faim !

Source : Brigitte.de (Magazine allemand)

Traduction par Philippe Garin
phgarin@gmail.com

Pour en avoir plus :

Voir aussi :

Mon régime : Premier jour
Une théorie à notre goût
4 heures de sommeil par jour

La fatigue durant la période d’essai
Un (e) lève-tôt
Le sommeil fractionné

Autres Humour :

Récapitulatif 17 Humour

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

IMC Indice de masse corporelle : C’est quoi ?


IMC ou Indice de masse corporelle

tableau de l'IMCL’indice de masse corporelle est une notion qui revient de plus en plus souvent dans l’actualité, à l’heure de la mise en avant des risques sur la santé liés à l’obésité, la boulimie ou l’anorexie et la dictature des mannequins filiformes, beaucoup trop maigres.

Il se trouve que le poids est plus ou moins réparti sur le corps selon le sexe, la taille et le tour de taille.

L’indice de masse corporelle est différent aussi en fonction de certains moments de la vie, comme la grossesse et l’allaitement pour les femmes, ou pour les personnes dans le troisième âge, ou encore les athlètes ou personnes très musclées ou amputées.

L’OMS, Organisation Mondiale de la Santé a défini une règle d’interprétation de l’IMC :

IMC (kg.m-2) Interprétation
moins de 16,5 Dénutrition
16,5 à 18,5 Maigreur
18,5 à 25 Corpulence normale
25 à 30 Surpoids
30 à 35 Obésité modérée
35 à 40 Obésité sévère
plus de 40 Obésité morbide ou massive

L’IMC est un indicateur qui nécessite une interprétation personnalisée à chaque personne. C’est une échelle qui donne des tendances.

Il permet à chacun de savoir où il en est et de décider d’aller consulter un médecin ou/et un nutritionniste pour se faire aider à prendre ou à perdre du poids.

C’est, en effet, le poids est le facteur que l’on peut faire varier, en adaptant ses habitudes alimentaires, alors que la taille varie très peu, une fois la taille adulte atteinte. Quant à l’âge

Calcul de l’IMC

L’indice de masse corporelle est calculé en divisant le poids par la taille au carré.

Exemple : Pour un adulte de 90 kg pour 1,75 m ; l’Indice de Masse Corporelle est :

90 / (1,75 x 1,75) = 29,3, donc en surpoids et frise même l’obésité modérée, puisque, avec 2 kilos de plus seulement, l’IMC dépasse 30.

Philippe Garin

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en avoir plus :


En complément :

Productivité : Fixez-vous des objectifs physiques
Indice de développement humain IDH
Développement durable : Les 17 objectifs de l’ONU

Monoxyde de carbone : quoi, où, les dangers
Vaccination : De l’origine à aujourd’hui
Crise cardiaque et seule (e) : 10 secondes pour survivre !

Autres Bien-être :

Récapitulatif 17 Bien-être

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Productivité : Fixez-vous des objectifs physiques


Faites ce qu’il faut pour rester en forme

obèse sur un tapis de courseAméliorer sa productivité passe aussi par se sentir en bonne forme.

Avoir une bonne santé, être au mieux de sa forme physique renforce la force physique, la résistance à l’environnement physique et aux pressions de toutes sortes.

Un esprit sain dans un corps sain.
Les deux vont ensemble.

Préservez son hygiène de vie et rester en forme tout au long de sa vie et de sa carrière est un rêve pour beaucoup. Les agressions de la pollution, les repas pris trop vite ou/et mal équilibrés sont nuisibles à la santé. L’âge rend le corps plus sensible aux maladies à commencer par les petits bobos.

Se fixer des objectifs physiques

Pour garder la forme, l’idéal est d’entretenir son corps autant que sa santé mentale. Pour cela, fixez-vous des objectifs atteignables. Il est inutile de chercher la performance du moment que vous vous sentez à l’aise.

Un sommeil réparateur, des repas équilibrés, un peu d’exercice physique suffisent.

Selon l’âge et l’envie, les exercices physiques auront une meilleure influence lorsqu’ils sont pratiqués tous les jours plutôt que s’ils le sont à des périodes espacées.

Trente minutes de marche d’un bon pas, quelques escaliers à monter et à descendre, sortir son chien, laisser la voiture pour de courtes distances sont plus efficaces que de parcourir 5 kms à pied tous les congés de fin de semaine (alias weekends). L’un n’empêche pas l’autre, heureusement.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour une meilleure organisation dans votre travail, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Monoxyde de carbone : quoi, où, les dangers
Burn out : Les symptômes pour le repérer
Carrière : Plus on vieilli et moins on fait de concession

Devise 023 : Rien n’est plus important que la santé… sauf l’argent
Emploi des seniors : Et pourtant, ils sont si bons !
Les 7 systèmes de valeurs personnelles

Autres Bien-être et Organisation :

Récapitulatif 17 Bien-être
Récapitulatif 17 Organisation

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Les bases de la productivité 3/4 : L’hygiène de vie


Les bases de la productivité 3/4 : L’hygiène de vie

bonne hygiène de vieAvoir une bonne hygiène de vie est source de bien-être. Un esprit sain dans un corps sain et c’est toute sa productivité qui s’en trouve améliorée.

La vie s’allonge et la santé reste bonne plus longtemps.

Parmi les facteurs qui affectent l’hygiène de vie : l’alimentation, la pollution, l’hygiène du corps et de l’esprit.

Voici quelques règles d’hygiène de vie pour être plus productif (ve)

  1. Relaxez-vous autant que vous travaillez
  2. Utilisez un code couleur pour vos tâches
  3. Douchez-vous quand vous voulez réfléchir
  4. Utilisez du papier quand l’ordinateur n’est pas nécessaire
  5. Résolvez vos problèmes durant votre sommeil
  6. Demandez à votre Némésis : la compétition motive
  7. Fixez-vous des objectifs physiques
  8. Penser positif génère des résultats positifs

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour une meilleure organisation dans votre travail, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


Voir aussi :

Les bases de la productivité 1/4 : L’état d’esprit
Les bases de la productivité 2/4 : Les habitudes
Toutes les semaines la même chose

Activités dangereuses et prévention associée
La méthode des 5 S
Vos priorités dans la vie

Autres Organisation :

Récapitulatif 16 Organisation

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Enlèvement d’enfant : Confiance et méfiance


Encouragez vos enfants

Danger enlèvement

Danger enlèvement

Faire comprendre à l’enfant qu’il peut dire « non »

Les parents doivent apprendre à leur enfant qu’il a le droit de se défendre contre des adultes, quand ceux-ci essayent de lui faire faire quelque chose qu’il (elle) ne veut pas, surtout lorsqu’il s’agit d’une atteinte à son corps.

C’est aux parents d’apprendre à leur enfant à s’affirmer, à faire se faire confiance et à jauger de la confiance à accorder aux autres.

Se méfier des actes et non des étrangers

Il y a Étranger et étranger. Le premier est une personne qui vient d’un autre pays. Le second est une personne inconnue. Le même mot sert pour les deux, car une personne qui vient d’un autre pays est souvent une personne inconnue, pas l’inverse.

Cela, l’enfant doit bien le comprendre. Faire l’amalgame entre les deux, risque de conduire l’enfant à penser qu’il doit se méfier de tous ceux qui sont différents par l’apparence alors qu’il risque de se faire enlever ou agresser par des gens qui lui ressemblent.

Dialoguer en toute confiance

Plus un parent dialogue, avec bienveillance, avec son enfant, plus ce dernier saura qu’il peut avoir confiance dans les adultes, y compris les parents de ses camarades et tout autre adulte connu.

Sommaire Enlèvement d’enfant :

Des actions pour les protéger
Confiance et méfiance
Des mesures simples de protection (prochainement)

Philippe Garin

Pour échanger, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Grooming : Attention les jeunes !
Pièces à présenter pour déposer plainte
Sécurité des données : Les 7 points capitaux du comportement responsable

Comment éviter les intoxications au monoxyde de carbone
Décès : Démarches à effectuer
Paix Mondiale : Les 23 indices

Autres Sécurité:

Récapitulatif 15 Sécurité

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Correspondance de tailles pour chapeau


Équivalence de taille pour les chapeaux

mètre ruban de couturierChapeaux, bonnets et autres couvre-chefs

Se rendre dans les pays au climat froid ou en période de froid, ou, à l’inverse, visiter un pays au climat chaud ou très chaud, ou en période de chaud implique de se protéger.

D’un côté, le bonnet est une alternative à la capuche.

De l’autre, de multiples formes de chapeaux protègent le crâne du soleil.

Enfants et adultes

Les enfants naissent avec un crâne plus gros proportionnellement au reste du corps, puis le corps grandit plus rapidement que le crâne.

Pour les enfants jusqu’à 2 ans, l’âge donne une indication sur la taille du tour de tête. Cependant, comme les enfants naissent avec des poids et des tailles différents, c’est pareil pour le tour de tête. Il faut donc le mesurer pour choisir la bonne taille du bonnet.

Adultes ou enfants, le plus simple est de prendre un mètre ruban souple, comme celui utilisé par les couturiers (ères) et de mesurer la circonférence de la boîte crânienne au niveau le plus large, là où le couvre-chef va enserrer la tête.

En cas de mesure entre deux centimètres, choisir toujours d’arrondir à la taille supérieure.
abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Correspondances

Vous êtes dans un pays qui utilise le pouce à la place du centimètre ?
Les tableaux ci-dessous vont vous aider.

Pour les enfants

Âge

Tour de tête
en centimètres

3 mois

42

6 mois

44

9 mois

46

12 mois

48

18 mois

50

2 à 3 ans

51 – 52

4 à 6 ans

52 – 53

7 à 10 ans

54 – 56

 > 10 ans

56 – 58

Pour les adultes

Tour de tête
en centimètres

Tour de tête
en pouces

Taille US

Taille UK

52 – 53

20 ¾

XS

6 3/8 – 6 ½

54 –55

21 – 21 ½

S

6 5/8 – 6 ¾

56 – 57

22 – 22 ½

M

6 7/8 – 7

58 – 59

22 ¾ – 23

L

7 1/8 – 7 ¼

60 – 61

23 ½ – 24

XL

7 3/8 – 7 1/5

62 –63

24 3/8 – 24 7/8

XXL

7 5/8 – 7 ¾

Philippe Garin

Pour échanger, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en avoir plus :

En complément :

Télépéage : Comment ça marche
Chicoutimi, Saguenay, au Québec, Canada
Cotonou au Bénin

Taille des pantalons : équivalence américaine
Correspondance des tailles des gants
Conversion taille de soutien-gorge

Autres Bien-être et Voyage :

Récapitulatif 15 Bien-être
Récapitulatif 14 Voyage

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Productivité : le coeur et l’esprit en harmonie


Agissez lorsque votre esprit et votre cœur sont en harmonie

Y'a qu'à s'y mettre, faut que je plongeTout au long de sa carrière, nous sommes amenés à entreprendre de nouvelles actions, de nouveaux projets.

Salarié ou patron, nos actions sont dépendantes de notre environnement. Même les plus répétitives des actions sont entrecoupées de nouvelles actions.

Tout nouveau projet contient des opérations, des enchaînements, des démarches, du travail.

Grand projet sur plusieurs mois ou années ou tout petit projet de quelques heures ou jours, lorsque la volonté et l’envie se contredisent alors existe le risque que le projet ou l’action s’éternise et échoue.

Quand l’esprit dit « il le faut » et que le cœur répond « pas envie », alors le travail est fait avec réticence, dont avec un manque d’efficacité. La productivité est alors plus faible que lorsque le mental, les sentiments et le corps fonctionnent tous dans le même sens, à savoir la réussite du projet.

Effectuer un travail en reculant a pour conséquence une perte de productivité.

La fatigue intellectuelle, le manque de volonté peut aller jusqu’à la procrastination ou le burn-out, à moins que ce soit l’inverse avec le bore-out et un ennui profond.

Il y a dysfonctionnement, dès que la volonté et l’envie se contredisent. le « Y’a qu’à – faut qu’on » se heurte à la mise en oeuvre d’un projet ou même d’une action unique. L’énervement prend le pas sur la raison.

De plus, lorsque la volonté est celle d’un (e) autre, un (e) chef, par exemple, et que l’action est confiée à un (e) collaborateur (trice), qui n’en a pas envie, alors les frictions entre les personnes induisent une perte de productivité.

L’inverse est vrai quand un (e) collaborateur (trice) soumet des idées d’actions à sa hiérarchie et qu’il (elle) se heurte à une inertie de celle-ci.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Les habitudes dans la productivité, Sommaire :

  1. Une seule action à la fois
  2. Tenez compte de vos préférences au travail
  3. Travaillez tous les jours, même durant les vacances, sans exception
  4. Il faut 30 jours pour prendre une habitude
  5. Agir régulièrement pour se sentir bien
  6. La force de volonté est limitée, pensez-y quand elle s’épuise
  7. Acceptez un nouveau projet, quand votre esprit et votre cœur vous disent oui, tous les deux
  8. Ignorez les gens qui n’ont rien à faire de votre temps

Pour plus de conseils :

Voir aussi :

Les 4 facteurs influençant les comportements
Vos envies – ce que vous aimez ou pas
Vos priorités dans la vie

Se reconvertir ? Pourquoi ? Analyse de vos motivations
Prise de décision : D’où vient votre mal-être, votre malaise
Je peux le faire ! ou motivation personnelle en 8 étapes

Autres Organisation :

Récapitulatif 14 Organisation

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

%d blogueurs aiment cette page :