Crise cardiaque et seul (e) : 10 secondes pour survivre !


Seul (e) et l’infarctus arrive : Que faire en 10 secondes pour survivre ?

coeur qui batImagine-toi qu’il est 19h15 et que tu es en train de rentrer chez toi en voiture (seul (e) bien sûr) après une journée particulièrement chargée. Tu es vraiment fatigué (e) et peut-être irrité (e) en plus….

Tu es très stressé (e) et ne sais plus très bien comment te sortir d’un problème particulier .. . . .

Soudain, tu ressens une douleur aiguë dans la poitrine qui irradie dans le bras et vers la mâchoire.

Tu n’es qu’à 5 kilomètre de l’hôpital le plus proche. hélas, tu n’es pas certain (e) de pouvoir y parvenir.

Que fais-tu maintenant ?

Tu es entrainé (e) au massage cardiaque, mais l’entraîneur ne t’as pas appris à t’en faire un à toi-même.

Comment survivre à une crise cardiaque quand on est seul (e) ?

Comme la plupart des gens sont seuls quand ils subissent une crise cardiaque, (en l’absence d’aide immédiate) leur coeur va se mettre à battre irrégulièrement et ils seront pris d’étourdissement.

Cela prend à peu près 10 secondes avant que le sujet ne perde conscience.

QUE DOIS-TU FAIRE SI CELA T’ARRIVE ?

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Réponse :

Ne panique pas. Commence à tousser fortement et de manière répétée.

Inspire fortement avant chaque toux.

La toux doit être profonde et soutenue comme pour chasser de la glaire des voies respiratoires.

Donc : Alternativement inspirer puis tousser, cela toutes les 2 secondes, sans interruption jusqu’à l’arrivée de secours ou jusqu’à ce que ton coeur batte à nouveau normalement.

L’inspiration profonde aide à un apport suffisant d’oxygène aux poumons, et la toux provoque la compression (le massage) du coeur et entretient la circulation sanguine.

La compression régulière du coeur aidera aussi à récupérer, tant que possible, un rythme de battement normal du coeur.

C’est ainsi qu’une personne subissant une crise cardiaque pourra atteindre un téléphone (voire l’hôpital) et, entre deux respirations, appeler de l’aide.

Source : attribuée à tord au GENERAL HOSPITAL ROCHESTER

Informe tous tes amis de cette méthode. Ça pourrait un jour leur sauver la vie !

N’imagine pas que tu ne peux être sujet à une crise cardiaque
car tu es encore bien jeune (Moins de 25 – 30 ans).

À cause du mode de vie actuel, les infarctus s’observent aujourd’hui
dans TOUS les groupes d’âge.

Sois un (e) BON (ne) ami (e) et envoie cette information
au plus grand nombre de tes amis.

Voilà ! C’est fait !

Et tant pis si cette méthode n’est pas confirmée par le General hospital Rocherter, si elle permet d’attirer l’attention sur les risques cardiovasculaires !

Philippe Garin

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :

En complément :

Secourir 3/5 : L’arrêt cardiaque
Risques cardiovasculaires : les facteurs du risque
Quelles sont les pauses raisonnables qui m’aident dans mon travail

Workaholic ou Bourreau de travail : du burnout au karōshi mortel
Surmenage au travail, comment s’organiser pour déléguer
Décès : Démarches à effectuer

Autres Bien-être :

Récapitulatif 14 Bien-être

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :