4 premières raisons pour quitter prématurément l’entretien d’embauche


Fuir un entretien d’embauche déplaisant

fuir un entretien d'embaucheAprès vous être fait une image du futur job, en lisant l’offre d’emploi, vous avez rédigé une belle lettre de candidature argumentée avec vos motivations.

Vous avez reçu un appel téléphonique pour vous demander de passer au bureau du recruteur pour un premier entretien d’embauche.

Sommaire :

Interrompre l’entretien d’embauche : Oui, mais quand ?
4 premières raisons pour quitter prématurément l’entretien d’embauche

4 autres raisons pour quitter prématurément l’entretien d’embauche

Comment interrompre poliment un entretien d’embauche ?

Vous entrevoyez la fin de votre recherche d’emploi.

Seulement voilà, du rêve à la réalité, voici les 4 premiers indices qui vont vous faire changer d’avis et donner l’envie d’interrompre l’entrevue de recrutement.

Les 4 autres indices sont dans l’article suivant.

Indice 1 : Les conditions de travail sont trop dures

La place de travail est trop petite ou trop grande, trop chaude ou trop froide, etc.

Vous vous attendiez à un bureau individuel ou vous alliez trouver un open space.

Vous visitez les locaux et vos éventuels collègues vous font la tête ou ne vous plaisent pas.

Vous craignez pour votre santé ou vous remarquez des entorses à la législation.

Que vous le voyiez par vous-même ou que ce soit le recruteur qui vous décrit les conditions de travail, qui sont loin de vous convenir, il est temps de dire « non » et cela définitivement.

Indice 2 : Le poste est déjà attribué à un autre

Par une autre source, vous avez appris que la décision vient d’être prise d’accorder le poste à un (e) autre candidat (e).

A quoi bon perdre son temps et son énergie quand il s’agit de jouer la doublure pour valoriser le choix du recrutement sur un (e) autre ?

Laissez quand même une bonne impression de vous, surtout si le poste vous plaisait.
On ne sait jamais, l’autre finira sa période d’essai peut-être par un échec.

Dans le cas contraire, vous avez une bonne raison de dire « non » cette fois-ci.

Indice 3 : Aucun poste ouvert au recrutement

Il arrive, surtout chez les professionnels du recrutement externe, que des offres d’emploi soient publiées alors qu’aucun poste n’est à pourvoir.

En fait, le recruteur cherche à compléter son catalogue de CV pour avoir des profils à proposer ultérieurement à ses clients.

Tâchez de lui demander des détails sur la date de prise du poste, sur le quotidien et les collègues.

Un manque de franchise dans ses réponses ou s’il a la franchise de vous dire la vérité, alors vous avez une bonne raison de lui dire « non » en lui demandant de vous convoquer, à l’avenir, lorsqu’il aura vraiment une demande concrète pour un poste.

Indice 4 : L’offre d’emploi était éloignée du vrai poste

L’offre était très bien rédigée pour vous donner envie de postuler.
Hélas, la description qu’en fait le recruteur est bien moins alléchante.

Posez alors des questions sur les tâches, les horaires et autres informations qui remettent en cause ce qui se trouvait dans l’annonce.

Si vous êtes déçu (e), inutile de poursuivre la conversation. Dites « non » poliment en expliquant pourquoi.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Embauche : 8 critères de sélection légaux ou pas
La pénibilité au travail : Mode d’emploi
Le Compte Prévention Pénibilité ou CPP sert aussi pour se former

Recherche d’emploi : Pourquoi le poste vous a échappé
Puis-je prendre des notes en entretien d’embauche
Cadremploi : Speed recruiting pour décrocher un job en 7 minutes

Autres Emploi :

Récapitulatif 17 Emploi

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Récapitulatif 14 Organisation


Récapitulatif 14 Organisation

Depuis le dernier récapitulatif, début juillet 2014, j’ai écrit 169 nouveaux articles, toutes catégories confondues. Le rythme d’écriture reste autour de 3 articles par semaine.

Si vous souhaitez me faire part de sujets à traiter, que vous désirez voir développer, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Tous les liens sont regroupés dans la page : Organisation

Les articles:

Inventions grâce à la perception du temps
Le CQFD du Brainstorming
Au bureau, vous êtes agacé (e) par …

Journée de travail : 10 minutes avant de partir
Open space : Des solutions humaines
Open space : Des solutions matérielles

Open space : Nuisances et solutions
Efficacité : La lenteur est productive
Efficacité : Oubliez la perfection

Les bases de la productivité 1/4 : L’état d’esprit
Organisation : Attention, prêt, partez !
Productivité : Paresseux et productif

Productivité : Un résultat rapidement
Productivité : Une question de temps ou d’énergie ?
Productivité = égoïsme ?

En complément :

Salon Emploi : Tout l’intérêt pour l’employeur
Stagnation dans sa recherche d’emploi : se remettre en question

Pour en savoir plus :


Autres Organisation :

Récapitulatifs Organisation :

 1     2     3     4     5      6     7     8     10    11    12 

Tous les billets de cette catégorie sont listés dans la page Organisation

Sans oublier les sondages

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Open space : Des solutions humaines


Des solutions contre les nuisances dues aux personnes

open space : trop pleinPlus le nombre de personnes qui travaillent dans un open space est important, plus ils sont entassés sur quelques mètres carrés, et plus ils sont soumis au stress de la présence des autres.
L’activité de chacun a un impact sur son propre travail.

Sommaire :

Les bruits

Tout ce qui est générateur de bruit est facteur de perturbation.

Cela commence par les bruits parasites : le crayon qui sert de baguette de tambour, les ongles sur le clavier, les bijoux qui se cognent entre eux ou contre la table, le fredonnement de la dernière chanson à la mode, etc.
Autant de bruits que l’on peut facilement éliminer.

La voix

La voix est un instrument indispensable pour son travail, à condition qu’elle soit faible pour ne pas déranger les autres tout en restant audible lors des échanges de vive-voix ou au téléphone.
De même, les échanges doivent être professionnels, courts si possible. Les bavards se verront regardés d’un mauvais œil par les autres ou subiront les conséquences négatives dans leurs rapports aux autres.

Lors d’une conversation téléphonique, la voix monte avec l’énervement face à un interlocuteur qui ne comprend pas les explications qu’on lui donne, qui lui-même hausse le ton, qui est de mauvaise foi, etc. Cela se fait involontairement.

Dans de tels cas, mieux vaut basculer sur un téléphone portable, si ce n’est pas déjà fait, et s’éloigner de l’open-space pour se rendre, par exemple, dans un bureau ou une salle de réunion vide.

Pour se concentrer

Lorsque le travail nécessite une forte concentration, il est préférable de signifier aux autres ce besoin.
Un petit écriteau mentionnant ce besoin, sur le coin du bureau, un casque anti-bruit sur les oreilles permettent de prévenir les autres de ne pas vous déranger, à condition de ne pas en abuser au risque de laisser penser que vous souhaitez un isolement total et permanent.

L’utilisation des plages horaires où les autres sont absents, moments de pause ou de réunion, pour effectuer le travail demandant le plus de concentration est aussi un moyen d’améliorer son efficacité au travail.

Soi et les autres

Si l’aménagement de l’open space peut minimiser les bruits et la vue des autres, il est parfois indispensable de se créer sa propre espace personnel.
L’open space est partagé, son poste de travail est SON espace à soi.

La spontanéité et la présence des autres provoquent l’envie de partager des informations sans s’éloigner de son poste de travail.
Que ce soit des échanges de propos professionnels ou plus personnels, le mieux est de les éviter dans l’open space.

Partagez vos trucs et astuces pour vous sentir bien en open space et pour y travailler efficacement, contactez-moi.

Philippe Garin

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Devise 007 : Garde toujours les oreilles ouvertes
Se sentir bien en entreprise : Les 7 critères
Friday Wear ou Le vendredi relax

Burnout ou Syndrome d’épuisement professionnel
Tests de réaction au stress et aux tensions
Comment faire pour ne pas être déranger au travail et gagner du temps

Autres Management et Organisation :

Récapitulatif 12 Management
Récapitulatif 12 Organisation

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Open space : Des solutions matérielles


Des solutions contre les nuisances dues à l’aménagement

Open space des années 2010

Open space des années 2010

L’éclairage et les matériaux

Dans l’idéal, un open space dispose d’un éclairage naturel, avec des puits de lumière au-dessus des bureaux individuels.

Or, l’un des avantages d’un open space est la capacité de l’employeur de pouvoir bouger les meubles, par exemple, pour inclure un nouveau collaborateur dans cet espace.

Sommaire :

Les puits de lumière ne changent pas de place, les collaborateurs si. Dans ce cas, pour chaque bureau, une lampe permet d’éclairer le plateau du bureau de telle façon que le collaborateur puisse travailler sans avoir d’ombre générée par sa lampe.

Il existe plusieurs matériaux qui permettent de diminuer le bruit, que ce soit pour le sol ou le plafond.

La disposition des meubles

L’emplacement des armoires de rangement permet un cloisonnement entre les bureaux, de même que des panneaux séparateurs. Les choisir de préférence, suffisamment haut pour créer l’illusion d’avoir un pseudo bureau individuel et surtout d’empêcher les collaborateurs de se voir ou même de s’entendre. Ce dernier point est l’une des causes de stress et donc de mauvais rendement et de mauvaise qualité du travail.

Quand la surface le permet et quand l’organisation du travail le permet, il est préférable que les bureaux soient disposés de telle façon que les collaborateurs ne soient pas face-à-face, lorsqu’ils sont assis à leur place. La nature est telle que nous avons toujours l’œil attiré par le mouvement autant que par le son, si minimes soient-ils.

De même, il est préférable d’organiser les chemins de passage entre les bureaux, pour éviter que le trajet de la porte au poste de travail ressemble à un déplacement dans un labyrinthe, à une course d’obstacles, parsemé de dérangements des autres collaborateurs à chaque pas.

L’espace individuel

Pour plus de confidentialité, le travail en commun et les échanges entre collègues se font à l’extérieur de l’open space dans une salle de réunion proche et séparée.

Installer des plantes entre deux bureaux permet de délimiter un espace personnel, de cacher l’autre et d’agrémenter la décoration de l’open space par des éléments de décor apaisants.

Plus l’espace individuel au milieu de l’open space est réduit et plus le collaborateur se sentira mieux et sera efficace dans son travail.

Autre point à mi-chemin entre des solutions physiques et des solutions liées aux personnes, les sonneries des téléphones et de tous autres équipements sonores, comme une cafetière ou un copieur, l’alarme des agendas ou de l’arrivée d’un mail, soient choisies comme produisant un son faible, voire aucun son, sauf le téléphone bien évidemment, qu’il est néanmoins préférable de mettre sur vibreur.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Efficacité : Isolez-vous phoniquement
Pause cigarette encadrée
Actions d’amélioration au sein d’une entreprise

Mieux téléphoner c’est possible : Des tuyaux pour m’aider
La pénibilité au travail : Les facteurs de pénibilité
L’impact des couleurs sur le subconscient

Autres Management et Organisation :

Récapitulatif 12 Management
Récapitulatif 12 Organisation

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Open space : Nuisances et solutions


Open space : Nuisances et solutions

open space années 30

open space années 30

L’open space est ce vaste espace où plusieurs personnes vont travailler, chacune à son poste de travail, à des tâches qui sont généralement individuelles.

Cet aménagement de l’espace de ce grand bureau permet à l’entreprise d’économiser de la surface louée ou achetée, et d’avoir un nombre d’employés au m2 plus important que s’ils étaient dans des bureaux séparés.

Sommaire :

Les nuisances

Si l’open space représente un avantage pour l’entreprise, y travailler implique 2 types de nuisances :

  1. Les nuisances liées à l’aménagement physique de l’open space
  2. Les nuisances liées à celles et ceux qui y travaillent

Dans un bureau individuel, on y trouve :

  • La table,
  • Le siège du collaborateur, voire plus s’il est amené à recevoir des visiteurs internes ou externes à l’entreprise,
  • L’équipement de bureau,
  • Des rangements pour les flux physiques d’informations

Dans un open space, on y trouve les mêmes objets, à ceci près que l’équipement de bureau peut-être partagé entre plusieurs personnes et que les rangements le sont aussi.

La taille de l’open space importe peu sur le comportement des employés. Il suffit qu’un seul ne respecte pas les règles de savoir-vivre en open space pour que la vie des autres soit perturbée pendant les heures communes de présence.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Un effet bénéfique de l’Open space
En poste ET en recherche d’emploi : Prudence
Les causes des dysfonctionnements

Télétravail : La Loi Warsmann adoptée le 29 février 2012
Présumé professionnel est l’usage d’Internet sur le lieu de travail
Conséquences de l’absence de déclaration à la CNIL d’un système de badgeage

Autres Management et Organisation :

Récapitulatif 12 Management
Récapitulatif 12 Organisation

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Recrutement : Refuser un poste


 » Vous refusez ce poste ! « , s’exclame le recruteur

refus_contrat_travailInterloqué, ce recruteur pensait avoir (enfin) trouvé le mouton à cinq pattes, le candidat idéal. En bref, vous !

Et vous avez l’outrecuidance de refuser ce poste ?

Pourquoi refuser un emploi ?

Il existe de multiples réponses à cette question. En voici quelques unes :

1. Vous n’avez pas les compétences voulues

Soit vous vous êtes empêtré dans le mensonge en indiquant un diplôme, une connaissance ou une expérience que vous n’avez pas ou pas à la hauteur des espérances de l’employeur et vous vous sentez piégé au point que votre seule échappatoire est le refus du poste.

Soit vous avez les compétences, mais les mettre en oeuvre ne vous apporte rien, à vous, dans votre carrière professionnelle.
Vous voulez apprendre autre chose ou compléter celles que vous avez et ce poste ne vous offre pas d’opportunité.

2. Stagnation, aucune progression hiérarchique ou financière

Le poste vous plaît et vous avez les compétences demandées mais vous serez cantonné à stagner.
Aucune promotion en vue. Aucun plan de carrière.
A la question « comment vous voyez-vous dans 5 ans ? », votre réponse est « toujours au même poste ».

Les augmentations de salaire sont individuelles uniquement.
Prendre ce poste va vous faire perdre du pouvoir d’achat dès la première année d’ancienneté.

3. Les conditions de travail sont inférieures aux précédentes

Le lieu de travail est plus loin de votre domicile.
Vous risquez de longs trajets, de prendre un second logement durant la semaine ou plus, aucun loisir ne sera possible, faute de temps.

Vous allez travailler en Open Space alors que vous aviez un bureau pour vous ou en petite équipe.
Trop chaud, trop froid, trop bruyant, trop stressant !

L’ambiance au travail ou à la pause-café, fumée, alcool, autre, vous incite à vous réfugier à votre poste de travail, plutôt qu’à rester discuter avec les autres.

Le discours des autres, chef inclus, vous heurte, vous indispose, vous rend fou, ou folle, de colère.

Le salaire est identique ou inférieur au précédent ou à vos indemnités de chômage (Eh oui, ça arrive, surtout passé un certain âge !)

4. Vous n’êtes pas motivé

Vous sentez un décalage entre les promesses de l’entretien d’embauche et l’idée que vous vous faites du poste.

Le recruteur / employeur vous promet cinq jours par semaine, l’encadrement d’une petite équipe et vous vous retrouvez à travailler le samedi, à faire le travail de base, parce que « vous devez faire vos preuves avant qu’on vous confie le travail pour lequel on vous recrute »

5. La famille, les amis, la maison, le climat, la culture vous poussent à dire non

Vos enfants vous reproche un « déracinement ».
Votre conjoint « doit » quitter son emploi pour vous rejoindre.
Vous risquez de ne plus avoir de temps pour vos amis, vos loisirs.
Vous devriez changer de région. Tout le monde n’apprécie pas d’aller dans le Pas-de-Calais (réf. Le célèbre film qui en parle).
Les gens qui vivent là n’apprécient pas les « étrangers » à la commune ou à la région.

Autres motifs :

Des raisons, il y en a à la pelle ! Cet article pourrait doubler ou tripler en longueur avec tous les motifs possibles. Faites m’en part !

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Pourquoi les propositions, recommandations, nouvelles idées sont-elles souvent refusées?
La prise du nouveau poste, du nouvel emploi
Analyse de mon poste de travail ou mon bureau est-il bien aménagé

Un effet bénéfique de l’Open space
Les raisons de l’échec à l’embauche
CV « arrangé » : Même aux postes les plus importants, ils se font prendre

Autres Emploi :

Récapitulatif 9 Emploi

Tous les articles de cette catégorie sont listés dans la page Emploi de ce blog

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Un effet bénéfique de l’Open space


L’Open space a aussi un côté bénéfice

semaine_agendaOrganiser son entreprise en mettant en place un ou des open space, c’est générer du stress sur ses employés.

Un effet dérivé de cette organisation et parfois inattendu au moment de la décision peut apparaître : la disparition du quart d’heure de tolérance

Ce fameux quart d’heure

est le temps nécessaire pour passer de l’heure prévue du début d’une réunion à l’heure à laquelle, effectivement, tous les participants sont présents et se mettent à parler du premier sujet à l’ordre du jour

Dans la plupart des pays, dits latins, mais pas qu’eux, c’est un quart d’heure de perdu

Certains participants, toujours les mêmes, arrivent en retard (jamais en Suisse, sauf cause réelle et sérieuse !), ne sont pas préparés ou discutent de choses et d’autres sans rapport avec le motif de la réunion

Sauf que, en Open space, il n’est pas possible d’avoir une réunion dans l’open space lui-même

Des salles de réunion , partagées

Le responsable de l’entreprise a donc prévu un nombre de salles de réunion, de différentes tailles, pour recevoir les personnes qui ont besoin de se réunir ou de recevoir des visiteurs

Une gestion de ces salles est alors organisée, généralement au travers d’un agenda électronique et un système de réservation de salle est mis en place

Comme il s’agit de partager, comme dans lopen space, la place disponible, il s’agit aussi de partager le temps d’occupation de la salle de réunion

De plus, la réservation doit se faire pour une durée prévue de la réunion, de façon à permettre à d’autres d’utiliser la salle

Par conséquent, et c’est là que l’on découvre l’effet bénéfice de l’open space : il faut quitter la salle à l’heure pour laisser la place aux suivants, donc il faut aussi commencer à l’heure pour avoir suffisamment de temps pour sa réunion et éviter de réserver un temps trop long au détriment des autres

Le quart d’heure est alors, de fait, supprimé

Gare à celle ou celui qui ne respecte pas les horaires de début et de fin de la réunion, car il se fera mal voir par le reste de ses collègues !

Source de stress ?

Oui, peut-être… pour ceux qui ne parviennent pas à se plier à la discipline et au respect des horaires… ou des autres

Philippe Garin

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en avoir plus :


En complément :

Principes de la planification
Quelques Règles pour bien planifier ses actions dans le temps
Découpage du temps de travail

Facteurs chronophages ou pourquoi je perds du temps
7 règles pour rester concentrer sur son travail
La première mission du dirigeant : Planifier

Autres Organisation :

Récapitulatif 1 Organisation
Récapitulatif 2 Organisation
Récapitulatif 7 Organisation
Récapitulatif 8 Organisation

Tous les articles de cette catégorie sont listés dans la page Organisation

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

%d blogueurs aiment cette page :