Salle informatique : Quelle surface faut-il prévoir ?


Quels critères retenir pour définir la taille d’une salle informatique ?

Trois facteurs sont à prendre en compte pour le calcul de la surface d’une salle serveur :

Salle serveur et armoire

Trop petite

  1. La place disponible pour accéder aux matériels,
  2. La chaleur dégagée et la climatisation à installer
  3. Les autres équipements, notamment de sécurité incendie

1. La place au sol

La surface nécessaire pour une salle serveur dépend d’abord de la taille des matériels à poser au sol, armoires et serveurs.

Sont-ils tous de la même taille ?
Quelle est la hauteur des armoires ?
Que vont-elles contenir ?

Avec des serveurs physiques ou des serveurs virtuels, le volume occupé est différent.
S’il s’agit de serveurs plats qui s’empilent où de serveurs qui se posent côte-à-côte, là encore la place nécessaire au sol va être différente.

En plus de la surface au sol occupée par les armoires et les serveurs, il faut pouvoir accéder aux matériels, par devant et par derrière, surtout pour les serveurs.

En cas de panne, mieux vaut pouvoir accéder aux serveurs par tous les côtés. C’est aussi nécessaire pour avoir de la place pour le technicien qui va brancher le matériel.

2. Le volume à refroidir

La salle informatique est une pièce fermée, donc le seul moyen de faire baisser la température est d’avoir une circulation d’air frais fournie par une climatisation appropriée.
La puissance et donc la taille de la climatisation va dépendre de la taille de la salle informatique et du dégagement de chaleur des matériels, surtout des serveurs.

Si la chaleur est trop importante, alors les matériels seront endommagés.
Seuls un spécialiste de la climatisation est capable de vous indiquer le volume refroidi par ses climatiseurs.
A prendre en compte dans le calcul de la surface de la salle informatique.

Plus la salle est grande et plus la climatisation est coûteuse. Trop grande, elle risque d’être trop onéreuse.

3. Les autres équipements

En plus des armoires et des serveurs, il faut compter la place pour les autres équipements.
Celui qui prend le plus de place est sûrement le système de sécurité incendie.

Les bombonnes de gaz, le dispositif de déclenchement de l’anti-incendie, l’armoire électrique, le câblage et les chemins de câble, prennent de la place.

De plus, si vos besoins actuels sont bien définis, il faut prévoir que ces nombres peuvent augmenter.

Une spécialisation des serveurs, comme un serveur de messagerie, un système de sauvegarde en doublon, un firewall, etc. sont des matériels supplémentaires potentiels, sans compter le volume de stockage et la puissance des matériels pour l’activité de l’entreprise qui augmentent avec les besoins.

Ce serait trop bête de prévoir une salle trop petite pour installer du matériel supplémentaire.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

L’électricité dans la salle informatique
Sécurité informatique : Supprimer les « faux positifs »
10 risques quand une baie de serveurs est installée hors d’une salle informatique

BOYD ou AVEC : Définition et limites
Réseau LAN ou WAN ralenti : Causes et parades 2/2
Extincteurs : Mode d’emploi

Autres Informatique :

Récapitulatif 18 Informatique

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Comment calculer la rentabilité d’un site Internet


Retour sur investissement numérique

ROI ou seuil de rentabilitéLa rentabilité commence quand les sommes dépensées sont dépassées par les revenus issus de l’investissement.

Si, au départ, la création d’un site Internet servait à se faire connaître, sous la forme de site « vitrine », ou à vendre, sous la forme de site « marchand », les internautes ont réclamés, depuis longtemps, des sites Internet de « services ».

Ces services peuvent être des outils comme des logiciels de bureautique ou de stockage, ou des démarches administratives, par exemple, ou encore pour remplacer la télévision avec des programmes à la demande.

La diversité des actions possibles au travers de la Toile a grandi à tel point qu’Internet est devenu incontournable.

Les dépenses liées à la création et à l’entretien des sites Internet croissent avec la complexité mise en oeuvre.
Plus c’est simple pour l’utilisateur ou visiteur, et plus le côté caché est complexe et les dépenses importantes.

Les ROI selon l’usage

Le retour sur investissement va dépendre du type de site et de son objectif

Vente en ligne

ROI = Chiffre d’affaires généré par les visiteurs sur le coût de référencement, ou sur le coût de la campagne publicitaire, ou tout autre investissement

Notoriété

ROI = Durée des visites des internautes sur le coût de l’investissement

ou

ROI = Nombre de visites sur le coût de l’investissement

ou

ROI = Nombre de fois où le lien est affiché dans les pages de résultats sur le coût de l’investissement

Recrutement et autres Actes sur le site

Un acte peut être le remplissage d’un formulaire, l’inscription à un abonnement, une participation à un forum, une candidature, etc.
Pour ce type de site,

ROI = Nombre d’actes effectuées sur le coût de l’investissement

Quel que soit le critère retenu, il est important de choisir le montant de son investissement en fonction de ses moyens et, surtout, en fonction des résultats attendues, c’est-à-dire de la rentabilité de l’investissement.

La question est : « le jeu en vaut-il la chandelle ? »

Si le temps passé et l’argent consacré à la création ou l’amélioration de son site ne donnent pas un ROI satisfaisant, il est alors temps de changer de stratégie.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Efficacité : Oubliez la perfection
Crise : pistes pour une réduction des coûts informatiques
Site marchand ou e-commerce : Conditions générales de vente

Facebook : Reach, Edge Rank, Newsfeed ; Explications
Emploi ou Business : Googelisation et e-réputation
Les déclarations des entreprises doivent se faire en ligne

Autres Informatique et Management :

Récapitulatif 18 Informatique
Récapitulatif 18 Management

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Cap des 1 500 000 visites de mon blog https://phgarin.wordpress.com


Plus de 1 million et demi de visites

Un grand merci à tous les visiteurs de ce blog

Depuis le 01/01/2013, vous êtes plus de 950 000 visiteurs, soit plus de 165 000 visiteurs les derniers 9 mois !

Ce blog contient 1966 articles, billets, posts, au 24/01/2018, soit 211 nouveaux articles depuis le cap de 1 250 000 visites, dans les catégories suivantes :
Vous pouvez accéder aux pages regroupant tous les articles en cliquant sur ces liens

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Historique de la fréquentation du blog de Philippe Garin

Date Visites Durée Moyenne
(jours) visites / jour
11-juin-10 1 .
16-sept-10 1 000 . 97 10 .
31-oct-10 5 000 . 45 90 .
17-déc-10 10 000 . 47 100 .
18-févr-11 20 000 . 63 160 .
25-mai-11 50 000 . 93 270 .
26-août-11 75 000 . 96 300 .
28-oct-11 100 000 . 63 400 .
29-févr-12 150 000 . 124 400 .
08-juin-12 200 000 . 100 500 .
02-déc-12 300 000 . 177 570 .
22-avril-13 400 000 . 141 700 .
28-octobre-13 500 000 . 189 530 .
24-avril-14 600 000 . 179 560 .
10-décembre-14 700 000 . 231 430 .
13-juillet-15 800 000 . 216 460 .
04-janvier-16 900 000 . 176 510 .
13-mai-16 1 000 000 . 130 770 .
20-octobre-16 1 100 000 . 162 620 .
04-avril-17 1 250 000 . 160 940 .
24-janvier-18 1 500 000 . 300 845 .

Un grand bond du nombre de visites quotidiennes est lié au début de janvier, traditionnellement plus fort que le reste de l’année.

Où mensuellement,nb de visites et de visiteurs par mois

Toutes les périodes de congés, de vacances scolaires et les vendredis et samedis sont des périodes habituelles de baisse. abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

La répartition par pays,

L’Iran, Lesotho et les Îles Caïman sont les derniers pays et territoires d’origine des visites. Ce qui amène le nombre total à 189 pays et territoire différents, essentiellement des pays francophones.top 5 des pays d'origine des 1 500 000 visites

Le top 5 des pays reste établi. Seuls les pourcentages varient depuis le dernier cap du million deux cents cinquante milles visites.

Et les pays suivants :

Les pays pays après le top 5 des 1500000 visites

La répartition par catégorie visitée

Hors catégorie, la page Sondages regroupe tous les sondages issus des articles concernés.répartition par catégorie des 1500000 visites du blog de Philippe Garin

Bien que légèrement en baisse de fréquentation, la catégorie Emploi reste la plus importante du blog de Philippe Garin, suivi par le Management.
Les autres catégories sont aussi utiles pour l’Emploi car elles contiennent des articles qui s’y rapportent, notamment Juridique

Contact : phgarin@gmail.com

Pour en (s)avoir plus :


En complément :

Récapitulatif 18 Bien-être
Récapitulatif 18 Communication
Récapitulatif 18 Emploi

Récapitulatif 18 Humour
Récapitulatif 18 Informatique
Récapitulatif 18 Juridique

Récapitulatif 18 Management
Récapitulatif 18 Organisation
Récapitulatif 18 Science-Fiction

Récapitulatif 18 Sécurité
Récapitulatif 18 Voyage
Sans oublier les Sondages

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Blacklistage : C’est quoi et que faire ?


Qu’est-ce que le blacklistage ?

blacklistBlacklistage est un mot franglais, qui vient de « black », noir en français, et « list », liste en français.

Le blacklistage est le fait de mettre sur une liste noire, c’est-à-dire sur une liste d’indésirables.

Ces indésirables sont :

  • Un nom de personne, ou/et
  • Un nom de programme, ou/et
  • Un nom de domaine, ou/et
  • Une adresse mail, ou/et
  • Une adresse IP

La messagerie ou boîte mail

La conséquence principale d’une messagerie blacklistée est qu’elle ne peut plus émettre de messages.

Les serveurs qui devraient transmettre vos mails à vos destinataires vérifient systématiquement que votre boite-aux-lettres électronique est absente d’une blacklist.

Quand l’une des données indésirables de la liste ci-dessus est présente dans une blacklist alors le serveur refuse de transmettre le mail à son destinataire.

Un blocage, pourquoi ?

La principale raison d’un blocage est l’envoi de spams.

Pour être déclarée spammeur, votre messagerie doit envoyer des mails non sollicités en masse, c’est-à-dire plus de 500 mails par jour sur la plupart des messageries.

Ces messages sont déclarés non sollicité, quand la personne à qui le message est destiné, n’a rien demandé, voire même a refusé précédemment de recevoir des mails en provenance de votre messagerie, votre serveur, votre adresse IP, etc.

Pas ma faute !

Figurer dans une blacklist peut être la conséquence d’une faille de sécurité de votre messagerie.

Des spammeurs peuvent avoir piraté votre messagerie ou votre serveur et ainsi usurpé votre nom, votre adresse IP, etc.

Vous vous rendez compte d’un blacklistage quand brusquement plus aucun de vos courriels n’est reçu par vos destinataires.

Que faire en cas de blacklistage ?

En premier, appelez votre fournisseur de messagerie pour lui demander conseil.

Votre FAI, ou fournisseur d’accès à internet, est aussi à mettre dans le coup car l’effacement de votre blacklistage passera par lui.

Ensuite, il faut trouver les raisons qui ont poussé les serveurs à vous mettre sur une blacklist.

  • Détection d’un virus sur votre réseau ou votre ordinateur ou votre smartphone ou tablette
  • Usurpation d’identité par un spammeur, par exemple dans un réseau fantôme
  • Absence ou authentification lacunaire de l’utilisateur de votre serveur de messagerie
  • Votre hébergeur a été blacklisté et vous en subissez les conséquences sans jamais avoir été vous-même blacklisté

Pour découvrir ce qui s’est passé, vous utiliserez un ou plusieurs logiciels sur le marché ou les services d’une société spécialisée en informatique ou en sécurité informatique.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Sécurité informatique : Supprimer les « faux positifs »
Messagerie professionnelle : Gagner de la place
Botnet et machines zombies

Signalez un mail frauduleux
Astuces pour que vos mails soient lus
Sécurité informatique : L’audit des vulnérabilités

Autres Informatique et Sécurité :

Récapitulatif 18 Informatique
Récapitulatif 18 Sécurité

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Sécurité informatique : Supprimer les « faux positifs »


La supervision d’un réseau informatique

supervision de réseau informatiqueDans un réseau informatique, on trouve de multiples outils de supervision du réseau, qui permettent, par exemple :

  • de détecter les intrusions, c’est-à-dire les accès non autorisés au réseau
  • de détecter et de contrer les virus et autres spams
  • de détecter un composant matériel défectueux sur le chemin de câble jusqu’à la prise informatique
  • d’enregistrer toutes les performances inhabituelles
  • de connaître tous les logiciels installés
  • de connaître les comportements non autorisés par la charte informatique, comme l’heure de connexion ou de déconnexion des utilisateurs
  • etc.

Ce sont des dizaines, centaines, milliers d’alertes qui composent les journaux (logs) quotidiens de supervision.

L’analyse de ces alertes détermine le degré de sécurité d’un réseau.
Chaque alerte doit faire l’objet d’une analyse, puis les mesures supplémentaires de sécurité seront prises en fonction des risques révélés par cette analyse.

Les « Faux-positifs »

Un « Faux positif » est une alerte qui s’avère, après examen, une fausse alerte.

Le ratio entre les alertes réelles et sérieuses et les Faux-positifs indique la précision trop élevée, trop faible ou correct des outils de supervision et de prises de mesure.

Le temps perdu à analyser des Faux-positifs est autant de temps perdu pour l’analyse des « vraies » alertes.

Réduire les « Faux-positifs »

Pour réduire le nombre de fausses alertes, voici quelques recommandations :

  1. Avoir en permanence la configuration exacte des systèmes et du réseau
  2. Assurer la formation continue du personnel en charge de la sécurité
  3. Evaluer la fiabilité et l’obsolescence des systèmes de sécurité
  4. Affiner les réglages et paramètres des outils de supervision
  5. Installer les mises à jour des logiciels de supervision
  6. Regrouper les données événementielles identiques et répétitives
  7. Regrouper les événements de sécurité provenant de différentes sources
  8. Rapprocher les alertes de sécurité avec les vulnérabilités des systèmes
  9. Automatiser le traitement de certaines alertes choisies pour leur moindre criticité
  10. Sensibiliser les utilisateurs à la sécurité, notamment sur ce qui est acceptable ou non
  11. Mettre en oeuvre un processus d’amélioration continue
  12. Automatiser les tableaux de bord de la gestion de la sécurité du réseau

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Réseau LAN ou WAN ralenti : Comprendre 1/2
Parefeu : Optimisation des règles
Compétences numériques : Sécurité informatique

4 acteurs de la sécurité informatique
Sécurité informatique : Les scénarii de risques
Charte informatique : Le Garant ou Officier de sécurité

Autres Informatique et Sécurité :

Récapitulatif 18 Informatique
Récapitulatif 18 Sécurité

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Récapitulatif 18 Informatique


Récapitulatif 18 Informatique

Position des doigts sur un clavier

Depuis le dernier récapitulatif, au 1er janvier 2017, j’ai écrit 129 nouveaux articles, toutes catégories confondues.

Si vous souhaitez me faire part de sujets à traiter, que vous désirez voir développer, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Tous les liens sont regroupés dans la page : Informatique

Voir :

BYOD ou AVEC : Définition et limites
Licence : 6 définitions
La compatibilité en informatique, c’est quoi ?

Et aussi :

Cap des 1 250 000 visites de mon blog https://phgarin.wordpress.com
Mot de passe : en changer tous les combien ?
Facilitez-vous la vie avec vos Mots de passe

Pour en savoir plus :

Récapitulatifs Informatique :

  1      2      3      4-1      4-2      5      6      7      8      10      12      14      15      16      17  

Tous les billets de cette catégorie sont listés dans la page Informatique

Sans oublier les sondages

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

10 risques quand une baie de serveurs est installée hors d’une salle informatique


Quels risques d’installer une baie de serveurs dans une salle non prévue pour cela ?

incendie d'un bâtimentAttention aux fausses économies !

Il est tentant pour une entreprise, surtout une start-up, de faire des économies sur les installations et l’équipement informatique.
Un des moyens est d’installer la baie qui contient les serveurs et les équipements qui les relient au reste des bureaux dans une pièce non conforme aux règles de sécurité.

Les principaux risques et les parades

Voici quelques-uns des risques les plus courants d’une telle installation, n’importe où sauf dans une salle informatique :

1. Le para-foudre

L’absence de para-foudre fait qu’en cas de court-circuit ou de foudre, les matériels les plus importants grillent.

2. Le plancher technique

Une baie ne doit pas reposer directement sur le sol de la pièce, mais sur un plancher technique ou être suspendue au mur pour les petites baies.

Dessous ce plancher, on trouve les câbles, les prises électriques qui relient la baie et/ou les matériels contenus dans la baie, au réseau électrique.

On y trouve aussi les détecteurs de fumée et parfois des détecteurs d’eau, en cas de début d’inondation. Cela arrive lorsqu’il y a des radiateurs à proximité.

Attention, il faut que le plancher supporte le poids de la baie toute équipée, contenu inclus, sinon il y a un risque de déformation du plancher de la salle.

3. La température

Un risque important est celui de la température car le matériel informatique dégage toujours un bon nombre de calories.

C’est pourquoi, une climatisation est nécessaire, pour garder une température constante, en sachant que les limites pour les serveurs, entre 10 et 50°C.
Au-delà, le matériel risque fortement d’être endommagé, notamment les disques durs. Des composants électroniques peuvent fondre et le feu peut prendre.

A l’inverse, si la pièce à une fenêtre et qu’il gèle à l’extérieur, le contraste thermique peut endommager le matériel.

4. L’hygrométrie

Le degré d’hygrométrie doit être le plus constant possible pour préserver le matériel.
C’est pourquoi, il y a moins de risques, dans une salle dédiée et protégée.

5. La protection incendie

Généralement, la protection incendie est assurée par un déclenchement automatique d’une alarme, qui laisse le temps aux personnes présentes de quitter rapidement le local, avant l’ouverture des bombonnes de gaz qui vont absorber l’oxygène de l’air.

C’est pourquoi, la salle doit être entièrement fermée, sans aucune ouverture comme une fenêtre ou le trou d’une serrure, sans compter mur, plafond et passage de câbles.

De plus, il vaut mieux prévoir des extincteurs spécifiques manuels d’une capacité suffisante pour éteindre un départ de feu sur du matériel électrique.
Pas question d’avoir de l’eau pulvérisée ni de poudre par exemple.
abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

6. L’accès aux matériels et aux données

Autre risque très important dans le fait d’avoir une baie de serveurs dans un local non prévu à cet effet est l’accès aux données.

Seuls les techniciens sont habilités à manipuler ces matériels et à en contrôler l’usage.
Une personne extérieure, comme un visiteur, un vigile de nuit, un animal, un enfant, ou un employé en froid avec l’entreprise et la destruction des serveurs, de la baie, ou des données, etc. peut être volontaire ou involontaire.

7. La poussière

Le matériel informatique attire la poussière. Les saletés s’accumulent rapidement et vont boucher les systèmes de ventilation tant de la baie que des serveurs.

Poussières + chaleur = risque accru de dysfonctionnement et augmentation de la chaleur donc risque d’embrasement.

8. L’emplacement dans la salle

Une salle trop petite empêche l’accès sur tous les côtés de la baie, or il est indispensable de pouvoir accéder à toutes les faces d’une baie et donc d’avoir au moins 50 cm de libre sur chaque côté.

Outre l’utilité de cet espace pour les installations et les dépannages, il sert aussi à la dispersion de la chaleur à condition de ne pas l’occuper avec des produits inflammables, comme du papier, carton ou polystyrène.

9. La qualité de l’électricité

Une baie ou un serveur relié directement au réseau électrique sans la protection intermédiaire par un onduleur subit des micro-coupures et des variations dans le flux électrique.

10. L’assurance et le droit

Il est probable qu’en cas de sinistre, la compagnie d’assurance refuse d’intervenir si la salle où se trouve est non conforme aux normes de sécurité, et pire encore si sa présence est la cause du sinistre.

De plus, il est probable que le règlement intérieur du bâtiment où se trouve la baie avec les serveurs interdise une installation inappropriée, ce qui implique une responsabilité pleine et entière de l’entreprise fautive et déjà pénalisée par un sinistre.

Résumé

Les principaux risques sont :

  • des risques mécaniques : plancher, faux plancher, détecteurs de fumée ou/et d’eau, sécheresse ou humidité, température trop froide, trop élevé ou trop changeante, poussières, encombrement
  • des risques électriques et donc d’incendie ou d’électrocution (il faut intervenir avec un bracelet relié à la masse pour éviter les châtaignes et pire), de conduite de la foudre le long des câbles, de destruction totale ou partielle des équipements intermédiaires (switchs, etc.), d’étouffement par le gaz anti-incendie
  • des risques humains : destruction, vol, mauvaise manipulation, perte de données (la reconstitution des données informatisés passe par l’utilisation du papier, mais si c’est dans la même pièce, tout est détruit en même temps).

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

PCA ou Plan de Continuité d’Activité : Par quoi commencer pour un établir un ?
Conditions pour restaurer ses données
BYOD ou AVEC : Définition et limites

Sécurité informatique : L’audit des vulnérabilités
Protection de la salle informatique : Les mesures
Crise : pistes pour une réduction des coûts informatiques

Autres Informatique et Sécurité :

Récapitulatif 17 Informatique
Récapitulatif 17 Sécurité

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

%d blogueurs aiment cette page :