La rage : Les mesures en cas de contact avec un animal enragé


Que faire en cas de contact avec un animal atteint de la rage ?

rage renard empoisonnementLa rage existe encore sur le territoire français.

C’est une maladie mortelle, si elle n’est pas soignée.

Elle se transmet de l’animal à l’humain.

Les signes de la rage chez un animal

  • Changement brutal du comportement
  • Symptômes nerveux
  • Dégradation de l’état de santé
  • La bave en écume est souvent présente à un stade avancé

Cadre légal

Tout animal carnivore, chien, chat, furet, etc., en contact avec l’animal enragé est susceptible d’être contaminé.
Il doit, au plus, vite, être mis en observation chez un vétérinaire, pendant 15 jours.

Si nécessaire, la DDPP, direction départementale de la protection des populations, et l’ARS, agence régionale de santé, sont habilitées à demander au préfet un arrêté de déclaration d’un cas de rage.

Les maires des communes concernées sont alors chargés de mettre en place des mesures de protection de leurs administrés et de leurs animaux.

Exemples de recommandations

  1. Les animaux carnivores, chiens, chats, furets, etc. doivent être tenu en laisse ou mis en cage
  2. Interdiction de les laisser sortir librement
  3. Mise en fourrière et sous surveillance des animaux errants
  4. L’animal carnivore qui aurait blessé une personne ou un autre animal doit être vu par un vétérinaire sous 24 heures pour une surveillance sanitaire pendant 15 jours
  5. Interdiction de s’approcher et de ramasser un animal sauvage ou errant, malade ou blessé
  6. Obligation de passer par les circuits légaux pour acheter un animal

Soins de premiers secours

En cas de morsure ou griffure par un carnivore :

  1. Nettoyer immédiatement la plaie avec de l’eau et du savon
  2. Rincer abondamment
  3. Appliquer une solution antiseptique
  4. Consulter rapidement un médecin, qui, si besoin, oriente la personne vers un centre antirabique
  5. Vérifier la mise à jour du vaccin contre le tétanos

Pour plus d’informations sur la rage

Ministère chargé de la Santé :
https://solidarites-sante.gouv.fr/soins-et-maladies/maladies/maladies-infectieuses/article/rage

Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation :
https://agriculture.gouv.fr/rage-informations-grand-public-et-voyageurs

Philippe Garin

Pour échanger, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en avoir plus :

En complément :

Les 6 catégories de facteurs de risques psychosociaux
Vaccination contre la grippe saisonnière : Les personnes à risques
Agir en cas d’intoxication au monoxyde de carbone

Grain de beauté ou cancer de la peau ? : La méthode ABCDE
Rapatriement sanitaire : Comment ça marche et qui paie ?
Le dossier pharmaceutique : C’est quoi ?

Autres Bien-être et Sécurité :

Récapitulatif 20 Bien-être
Récapitulatif 20 Sécurité

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

0,2 g/L = zéro verre d’alcool


Un seul verre suffit à dépasser ce seuil

boire ou conduirePour les permis probatoires, la limite d’alcool autorisée en conduisant est de 0,2 gramme d’alcool par litre de sang, alors que la limite pour les autres conducteurs est de 0,5 g/L.

La réglementation s’applique à tous les permis probatoires. C’est à dire :

  • durant les 3 premières années après l’obtention du permis de conduire ou
  • durant les 2 premières années, si le permis a été obtenu en conduite accompagnée
  • après la perte des 12 points ou l’annulation du permis

Pourquoi pas 0 g/L ?

Le corps produit lui-même une très petite dose d’alcool. Il peut provenir de la fermentation des aliments que l’on digère ou contenu dans des sauces ou dans des préparations culinaires.

Par conséquent, même dilué dans un verre de vin ou de bière, l’alcool bu fait dépasser le seuil de 0,2 g/L. Donc,

zéro verre d’alcool

Quels sont les sanctions ?

Les conducteurs débutants contrôlés avec un taux d’alcool dépassant cette limite de 0,2 g/L encourent :

  • Un retrait de 6 points sur le permis
  • + une amende de 135 euros
  • + une immobilisation du véhicule

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Pourquoi les conducteurs débutants ?

La première cause de mortalité et de handicap des 18-25 ans est l’accident de la route, auto et deux-roues confondus (moto, scooter, etc.).

La consommation d’alcool en est la cause pour 1 accident sur 4.

Le risque d’un accident mortel est 4 fois plus élevé pour un conducteur novice.

24% des accidents mortels impliquent un conducteur débutant.

Ailleurs ?

21 pays ont adopté une alcoolémie inférieure à 0,5 g/L, soit pour tous les conducteurs, soit pour les conducteurs débutants

L’abaissement du taux d’alcool pour les conducteurs novices en Allemagne a fait chuter de 17% la mortalité routière chez les 18-25 ans dans la première année d’application.

Que faire ?

  • Ne pas boire d’alcool du tout, surtout quand on conduit ou qu’on prévoit de le faire.
  • Désigner un conducteur qui restera sobre et qui sera chargé de ramener les autres, après une sortie ou une fête.
  • Rester dormir sur place plutôt que de risquer un accident après une soirée avec consommation d’alcool, vin, bière ou toute autre boisson ou aliment contenant de l’alcool.
  • Appeler un taxi pour se faire reconduire.

Le jour et la nuit = zéro verre d’alcool

Source : Sécurité routière

Philippe Garin
Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

En complément :

Délits susceptibles d’entraîner la suspension du permis de conduire
Contraventions susceptibles d’entraîner la suspension du permis de conduire
Mon Chéri, pas au volant

Télépéage : Comment ça marche
Quelles normes pour les équipements de sécurité des deux-roues motorisés ?
Maria Veen Reken en Allemagne : le village pour handicapés

Autres Bien-être et Juridique :

Récapitulatif 16 Bien-être
Récapitulatif 16 Juridique

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

IST, VIH, SIDA


VIH/SIDA est une IST (Infection Sexuellement Transmissible)

répartition des malades du sida dans le mondeL’acronyme IST remplace officiellement MST, Maladie Sexuellement Transmissible.
Le VIA/SIDA est une autre infection sexuellement transmissible.

Sommaire :

IST ou MST : Dépistage et conseils
IST : Signes, Risques, Complications
IST, VIH et Sida
IST : La prévention

Le SIDA est une maladie mortelle.

Les traitements retardent l’échéance sans la guérir.

Description

PAS de VACCIN

Signes possibles

  • Fièvre,
  • éruption,
  • fatigue,
  • diarrhée.

Apparition des signes

à partir de 15 jours après la contamination.

Diagnostic

Par un prélèvement sanguin

Complications graves si non traitées

  • Évolution possible vers le sida
  • atteinte du nouveau-né si la mère est infectée.

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

VIH et TPE (Traitement Post-Exposition)

En cas de prise de risque (rapport sexuel non protégé avec un partenaire au statut sérologique inconnu  ou séropositif) ou de rupture de préservatif, le traitement post-exposition permet de réduire le risque de contamination par le VIH

Stop 48 h

Rendez-vous le plus vite possible (au mieux dans les 4 heures) et au plus tard dans les 48 heures, aux urgences de l’hôpital le plus proche, si possible avec le ou la partenaire.

Un médecin évaluera l’intérêt de prescrire un traitement, au regard des recommandations en vigueur.

Le traitement associe 2 ou 3 antirétroviraux et dure 4 semaines.

Il peut provoquer des effets secondaires importants.

Le TPE réduit le risque de contamination sans l’éliminer complètement.

Les IST et le SIDA

Les IST, Infections Sexuellement Transmissibles, fragilisent les muqueuses et augmentent considérablement le risque de contamination par le virus du sida.

Inversement, si on est atteint par le virus du sida, les IST peuvent être plus graves et compliquer le traitement.

Lignes d’information et d’écoute

Sida Info Service : 0 800 840 800, appel anonyme et gratuit
Hépatites Info Service : 0 800 845 800, appel anonyme et gratuit

source : www.protegetoi.org et www.sida-info-service.org

Philippe Garin

Pour échanger, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en avoir plus :

En complément :

Décès : Démarches à effectuer
Workaholic ou Bourreau de travail : du burnout au karōshi mortel
Agir en cas d’intoxication au monoxyde de carbone

Licenciement pour insuffisance professionnelle
Activités dangereuses et prévention associée
Critiqué (e) en public : Comment réagir

Autres Bien-être :

Récapitulatif 16 Bien-être

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter