Calendrier scolaire 2014 2015


La rentrée 2014 2015

Avec la réforme scolaire qui amène les enfants à l’école primaire cinq jours par semaine, le matin, bon nombre de parents s’organisent pour la garde des plus petits.

Une fois de plus, tout le monde démarre et s’arrête en même temps, malgré la présence des trois zones A, B et C, censées permettre une répartition des vacances.

En attendant les pleurs et les joies, voici le

calendrier scolaire français pour l’année 2014 2015 :

calendrier scolaire 2014 2015calendrier scolaire 2014 2015 partie 2Bonne rentrée aux parents comme aux enfants !

Philippe Garin

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Voir aussi :

2014 : Les jours fériés
Les 20 pays les plus riches en 2014
RSA 2014 : Combien toucherez-vous ?

Jeunes et sans diplôme : Les écoles de la seconde chance ou E2C
Les difficultés sociales et professionnelles particulières : La liste
Changer d’emploi pour un revenu inférieur ?

Autres Bien-être et Voyage :

Récapitulatif 12 Bien-être
Récapitulatif 12 Voyage

Les autres sondages de ce blog

Règle 044 : Ne confond jamais sagesse et chance


Règle 044 des Règles d’Acquisition des Ferengi (Star Trek)

"Ne confond jamais sagesse et chance"

"Never confuse wisdom with luck"

source : La légende des Ferengi (DS9)

Littéralement

Ne jamais confondre de la sagesse avec de la chance.

Interprétation

La sagesse et la chance dans les règles d’acquisition des Ferengi sont en rapport avec le profit qu’ils peuvent tirer d’une affaire. Parfois, ils ont la sagesse de ne pas traiter une affaire qui peut leur coûter plus que leur rapporter, à moins que ce ne soit de la chance.

S’il, à l’inverse, le profit est le résultat d’une affaire alors ils mettront cela sur le compte de leur savoir-faire, de leur sagesse et peu sur la chance.

Commentaires

La sagesse et la chance semblent être les deux revers d’une médaille liée au résultat d’une action. Pour la sagesse, il s’agit d’une qualité propre à la personne. C’est une qualité durable, acquise et entretenu par une multitude de détails qui permet d’analyser une situation et d’y faire face en espérant basant sa réflexion sur une perception analytique et sereine de la situation.

Quant à la chance, il s’agirait plus d’un résultat positif inattendu et irrationnel, indépendant de la personne et plus en relation avec les circonstances, avec les conditions dans lesquels les évènements s’enchaînent, un effet de domino de points positifs qui conduisent à un résultat positif pour la personne qui en subit les effets. C’est aussi une interprétation subjective des faits résultants de l’enchaînement des circonstances.

Star Trek et ses dérivés sont propriétés de Paramount Pictures (CBS)

Voir aussi :

Pourquoi la Science Fiction dans ce blog
La philosophie Star Trek
Les Ferengi

Règle 041 : Le profit est sa propre récompense
Règle 047 : Ne fais jamais confiance à un homme qui porte un meilleur costume que toi (prochainement)

Recherche d’emploi : Sérendipité ou Aider la chance
Le veinard et le malchanceux
Le sage et l’absurde

Autres Management et Bien-être :

Récapitulatif 11 Science-Fiction

Premier poste de manager : L’angoisse du premier jour


Le premier jour de travail de votre premier poste de responsable

ManagementAprès plusieurs années de travail acharné ou après plusieurs années d’études, ou les deux, vous voilà nommé (e) CHEF.

Peu importe où vous vous situez dans la hiérarchie, vous venez de décrocher votre premier poste de manager.

Gloups ! Quelle angoisse !

Vous ne pouvez pas échapper à un mélange de fierté, et d’inquiétude.

Vous avez à même de montrer à votre supérieur hiérarchique que vous êtes digne de la confiance qu’il vous fait. En même temps, vous voulez montrer à votre équipe que c’est bien vous le chef.

Vous voulez être à la hauteur.

Les attentes des autres

Si vous êtes à ce poste, c’est que votre supérieur hiérarchique estime que vous êtes à la hauteur. Même avec certaines craintes ou hésitation, il vous donne votre chance et vous l’avez saisie. C’est rassurant de ce côté-là.

De l’autre côté, vous savez que votre équipe vous attend. Vos collaborateurs vont vous découvrir. Peut-être certains vous ont aperçu et même parlé : ils se sont pas une idée de vous et l’ont transmise à l’ensemble de l’équipe. Radio moquette dans toute sa splendeur.

Dans d’autres cas, aucun de vos collaborateurs ne vous a vu ou ne vous connaît. Les plus curieux sont allés consulter les réseaux sociaux, s’ils ont appris votre nom, avant ce premier jour de travail.

Vous allez être testé (e)

Quel que soit votre tempérament, vous allez être testé (e) par vos collaborateurs. Parfois, de front, parfois plus subtilement. En tout cas, vous vous êtes préparé à cette première rencontre. Vous êtes serein (e), vous vous sentez en confiance.

L’effet de surprise est réciproque

Si votre chef vous a rencontré durant le processus de recrutement, il a estimé que vous avez les compétences. Votre équipe ne le sait pas. Vos collaborateurs s’en doutent et voudront être rassurés par vos paroles et vos actes, dès le premier jour. Rien n’est pire que de devoir dépendre d’un chef qui en sait moins qu’eux.

Respect et encadrement

Si vous êtes manager pour la première fois, vous allez rencontrer des personnes de tout âge dans votre équipe, y compris des gens plus âgés que vous. Et alors ? Votre légitimité reste vraie.

Votre éducation vous a conduit au respect des personnes plus âgées. Donc vous les respecterez, comme vous respecterez les autres. Manager implique de donner des consignes à ses collaborateurs et à faire en sorte qu’elles soient suivies. Vous voilà déjà dans le bain.

Quand vous donnez un ordre sur un sujet, vous serez amené à toujours donner des ordres sur ce sujet.

Restez à votre place

N’agissez pas comme un collaborateur. Si le téléphone sonne sur le bureau d’un collaborateur, c’est à lui de répondre, pas à vous. Faite confiance aux autres. Ils connaissent l’entreprise mieux que vous, sauf dans le cas d’une promotion interne. Écoutez-les ! Informez-vous, puis prenez vos décisions.

Ayez l’attitude qui va avec le rôle

Être manager, c’est montrer à son équipe que vous êtes là pour eux, autant qu’elle est là pour vous.

Vous parlez d’une voix ferme et convaincante, sans hésiter et sans laisser vos collaborateurs vous remettre en question, surtout en groupe. Laissez votre porte ouverte aux suggestions, repoussez les critiques. Il est important que vous soyez accepté (e) alors inutile de taper du poing sur la table ou de faire peur à tout le monde par l’annonce d’une série de mesures qui dérangent.

Prenez le temps pour instaurer un climat de confiance. Quelques heures suffisent pour déceler les collaborateurs qui vous acceptent d’emblée et ceux qui sont réticents. Conserver le cap et l’attitude de la première minute à la dernière de cette longue première journée.

À la fin de cette première journée

Faites-vous un bilan à chaud

Notez les personnes qui ont besoin de plus de temps pour être convaincues que vous êtes à votre place à la tête de leur équipe. Le temps joue pour vous. Agissez cependant de la même manière avec les uns et avec les autres. Dès le premier jour, restez ouvert (e) et attentif (ve) sans prendre de jugement hâtif et sans vous laissez marcher sur les pieds.

Le lendemain

Eh bien, le lendemain est votre deuxième jour au poste de management. C’est une autre histoire.

Philippe Garin, plus de 20 ans manager en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Voir aussi :

Nouvel emploi : Bien s’intégrer pour réussir sa période d’essai
Les raisons de l’échec à l’embauche
La fatigue durant la période d’essai

Les généralisations et les règles pour mieux se faire comprendre
Comment donner confiance à son interlocuteur
Ce que doit faire un responsable hiérarchique, tâches du manager

Pratiquez-vous le management participatif ? Sondage
Manager une équipe, c’est en être le coordinateur
Motiver un individu, une équipe

Autres Emploi, Communication et Management

Récapitulatif 12 Emploi
Récapitulatif 12 Communication
Récapitulatif 12 Management

La pénibilité au travail : Mode d’emploi


Le fonctionnement du compte de pénibilité

Compte pénibilitéLe compte personnel de prévention de la pénibilité, appelé aussi compte de pénibilité permet de comptabiliser les points attribués pour compenser le dépassement de seuils des facteurs de pénibilité auxquels les salariés sont confrontés durant leur carrière.

C’est à la fin de l’année que les calculs sont effectués.
Si l’un des seuils annuels est dépassé alors le compte de pénibilité augmente de 4 points.
Si deux seuils ou plus sont dépassés alors ce sont 8 points qui sont ajoutés.

Les premiers 20 points servent uniquement pour financer une formation, à raison de 40 heures de formation pour 2 points.

Au-delà, un trimestre de retraite supplémentaire ou une réduction du temps de travail équivalente à un trimestre à mi-temps valent 10 points.

Le nombre maximal de points durant une carrière est fixé à 100. Donc le maximum de trimestres supplémentaires comptés pour sa retraite est de 8, (100-20)/10.

Des dispositions sont prévues pour la période de mise en place de façon à éviter de pénaliser les salariés âgés de plus de 55 ans au 1er janvier 2015.

Philippe Garin, plus de 20 ans manager en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Voir aussi :

La pénibilité au travail : Les facteurs de pénibilité

Retraite : Partir plus tôt avec sa retraite complète
ATS ou Allocation transitoire de solidarité pour les chômeurs touchés par le recul de l’âge de la retraite
Entretien de seconde partie de carrière : Senior à partir de 45 ans ?

Durée d’archivage des documents
Surveillance en entreprise : caméra, micro et charte informatique
Travail du dimanche : que dit la loi

Autres Bien-être, Juridique et Management :

Récapitulatif 12 Bien-être
Récapitulatif 12 Juridique
Récapitulatif 12 Management

La pénibilité au travail : Les facteurs de pénibilité


Les facteurs de pénibilité

facteur de pénibilitéEn 2015, le compte personnel de prévention de la pénibilité sera opérationnel en France. Il s’agit d’un dispositif ayant pour but de tenir compte des facteurs de pénibilité auxquels sont soumis les salariés dans le but de partir en retraite avant les autres.

L’idée est que les salariés soumis à un travail pénible sont plus rapidement « usés » et donc ont le droit à une retraite anticipée.

Les facteurs de pénibilité permettent un calcul du nombre de trimestres auquel chacun salarié aura droit au moment de son départ anticipé, sans perte sur le montant de sa retraite.

Les 10 facteurs de pénibilité

  1. Manutention manuelle de charges
  2. Postures pénibles
  3. Vibrations mécaniques
  4. Agents chimiques dangereux, dont fumées et poussières
  5. Milieu hyperbare
  6. Températures extrêmes
  7. Bruit
  8. Travail de nuit
  9. Travail en équipes alternantes
  10. Travail répétitif

Les seuils de pénibilité

Il ne suffit pas d’avoir un travail qui réponde à l’un ou l’autre des facteurs de pénibilité. Encore faut-il en dépasser un seuil propre à chacun.

  1. Manutention manuelle de charges : 15 kilos en levé/porté et 250 kilos en poussé/tiré pendant 600 heures par an ou 7,5 tonnes par jour pendant 120 jours sur une année
  2. Postures pénibles : Accroupi, à genoux, bras au-dessus des épaules, torsion du torse (à 30 degrés) et torse fléchi (à 45 degrés) pendant 900 heures par an
  3. Vibrations mécaniques : 2,5 m/s2 pour les mains et les bras et 0,5 m/s2 pour le corps entier pendant 450 heures par an
  4. Agents chimiques dangereux, dont fumées et poussières : Le type de produit et les moyens de protection déterminent le seuil de pénibilité
  5. Milieu hyperbare : Plus de 1 200 hectopascals lors de 60 interventions ou travaux par an
  6. Températures extrêmes : < ou = 5 °C ou > ou = 30 °C pendant 900 heures par an
  7. Bruit : 2 seuils : 80 décibels et 135 décibels pendant 600 heures par an
  8. Travail de nuit : 1 heure de travail entre minuit et 5 heures du matin pendant 120 jours par an
  9. Travail en équipes alternantes : Horaires alternants avec travail de nuit, en équipes et horaires irréguliers et atypiques de nuit pendant 50 jours par an
  10. Travail répétitif : Un cycle inférieur ou égal à 1 minute par an ou, s’il le cycle est supérieur à 1 minute alors un cycle comprenant 30 actions techniques par minute en moyenne, pendant 900 heures par an

Philippe Garin, plus de 20 ans manager en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Voir aussi :
Poste de travail vacant : Les besoins PRÉVISIBLES de transition
Méthode : ACP ou Approche centrée sur la personne
Workaholic ou Bourreau de travail : du burnout au karōshi mortel

Génération W ou babyboomers
Quelles sont les pauses raisonnables qui m’aident dans mon travail
Analyse de mes habitudes de travail

Autres Bien-être, Juridique et Management :

Récapitulatif 12 Bien-être
Récapitulatif 12 Juridique
Récapitulatif 12 Management

Les 20 pays les plus riches en 2014


Palmarès des 20 pays les plus riches en 2014

FMI Fonds Monétaire InternationalLe FMI, Fonds Monétaire International, établi, chaque année la liste des pays les plus riches. Ce sont les pays qui ont le plus fort PIB, Produit intérieur brut, c’est-à-dire la somme de toutes les richesses générées dans un pays pour les produits et les services.

Le classement 2014 est le suivant :

Rang
  Pays
  PIB 2014
(milliards $)
 01   Luxembourg

115 542

 02   Qatar

105 637

 03   Norvège

102 331

 04   Suisse

82 971

 05   Australie

62 127

 06   Danemark

60 256

 07   Suède

59 595

 08   États-Unis

54 609

 09   Singapour

53 671

 10   Canada

53 118

 11   Autriche

51 641

 12   Finlande

50 037

 13   Irlande

49 888

 14   Pays-Bas

49 273

 15   Islande

47 619

 16   Belgique

47 166

 17   Koweït

47 048

 18   Allemagne

45 925

 19   France

44 730

 20   Émirats arabes unis  

43 424

Palmarès des pays ayant le plus fort niveau de vie

Le niveau de vie est la division du PIB, ci-dessus, par le nombre d’habitants du pays. Les pays qui ont le moins d’habitants sont, par conséquent, bien placés dans la liste

Rang
  Pays
  PIB 2014
(milliards $)
 01   Luxembourg

115 542

 02   Qatar

105 637

 03   Norvège

102 331

 04   Suisse

82 971

 05   Australie

62 127

 06   Danemark

60 256

 07   Suède

59 595

 08   États-Unis  

54 609

 09   Singapour

53 671

 10   Canada

53 118

 11   Autriche

51 641

 12   Finlande

50 037

 13   Irlande

49 888

 14   Pays-Bas

49 273

 15   Islande

47 619

 16   Belgique

47 166

 17   Koweït

47 048

 18   Allemagne

45 925

 19   France

44 730

 20   Émirats arabes unis  

43 424

Tous ces chiffres et classements sont à comparer aux derniers palmarès publiés dans ce blog avec les chiffres de 2011

Philippe Garin

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Voir aussi :

Fêtes nationales des pays en Europe
Inflation 2010 dans les pays de l’UE, Union Européenne
Pays riches = PIB Niveau de vie = PIB/habitant

Taux de change dans les échanges intracommunautaires DEB, DES
Apeldoorn au Pays-bas
Conversion Poids et Volumes dans les recettes de cuisine

Autres Voyage :

Récapitulatif 12 Voyage

Entretien d’embauche, discours, présentation : Conseils pour Bien parler


Un discours, une présentation, un entretien d’embauche

Moi Tarzan Toi JaneLes occasions de prendre la parole sont nombreuses.

Par obligation ou par choix, nous sommes confrontés à parler à d’autres. Ce peut être en face-à-face ou au téléphone à deux, dans une séduction amoureuse entre deux personnes ou professionnelle entre un candidat et un recruteur dans un entretien d’embauche, ou encore en famille ou au guichet d’une administration.

Vous pouvez aussi être amené à effectuer une présentation, à répondre à une interview ou à discourir en réunion de réseaux, par exemple.

Dans tous les cas, votre ou vos interlocuteurs attendent de vous que vous sachiez maîtriser la langue utilisée pour parler.

Les suggestions, qui suivent, sont plus valables pour sa langue maternelle que nous sommes sensée maîtriser parfaitement que dans une langue étrangère, bien que, pour celle-ci, vos auditeurs vont pardonneront plus facilement vos erreurs de vocabulaire, de grammaire ou votre accent.

Préparez votre texte

Plus l’enjeu de ce que vous allez dire à d’autres est important pour vous et plus vous devez savoir quoi et comment le dire.

Préparez soigneusement votre texte en choisissant les mots, les expressions, les tournures de phrase avec lesquels vous vous sentez bien, dont vous connaissez la signification.

Le choix se fait aussi en fonction de vos auditeurs. Si vous êtes dans un groupe de professionnels et que vous devez parler d’un sujet qu’ils connaissent bien, alors vous pouvez et vous devez utiliser le jargon technique.

A l’inverse, si le sujet dont vous parlez est nouveau pour votre public ou quand vous ignorez si votre public a les connaissances suffisantes pour comprendre votre discours alors utilisez des expressions simples que tout le monde comprend.

En entretien d’embauche, vous êtes dans cette dernière posture. Un recruteur maîtrise peut-être le langage du poste pour lequel vous postulez, et peut-être pas, car c’est un spécialiste des Ressources humaines.

Vérifiez en cas de doute

Que ce soit durant la préparation de votre présentation, pendant votre entretien ou après votre discours, vérifiez toujours en cas de doute :

  • Le sens d’un mot ou d’une expression,
  • L’orthographe d’un mot,
  • La règle de grammaire sur laquelle vous butez, en particulier les accords en genre et nombre,
  • La bonne compréhension de ce que vous dites et de ce que vous entendez.

Pour cela, utilisez un dictionnaire et discutez-en autour de vous.

Effets voulus ou involontaires

Vous avez ou vous prenez un accent

Votre accent indique votre pays ou votre région d’origine : francophone ou non, campagne ou ville, nord ou sud, est ou ouest; ou vous prenez un accent venant d’une autre région ou d’un autre pays.

Vous risquez de vous faire moquer de vous à cause de votre accent naturel ou de froisser les personnes qui ont l’accent que vous prenez.

Dans la mesure du possible, parlez avec l’accent de votre origine, si elle est connue de votre public. On voit mal un anglais ou un allemand parler le français sans accent et pourtant ils sont très nombreux. Et si elle est inconnue, tentez de parler avec l’accent de là où vous parlez. Un accent méridional dans le midi, un accent alsacien en Alsace. Cela montrera votre volonté de vous adapter à vos auditeurs.

Utilisez l’humour au bon moment

Peu de personnes sont capables de faire de l’humour lorsqu’elle parle. L’humour détend l’atmosphère quand le discours tend à ennuyer, mais si les humoristes sont appréciés, c’est que nous sommes peu à pouvoir faire de l’humour.

Dans les discutions "sérieuses", mieux vaut éviter de se ridiculiser ou, encore une fois, de faire du "mauvais" humour, de l’humour déplacé vis-à-vis de votre auditoire.

Évitez Les expressions à la mode, familières ou argotiques

Rien de pire que d’être en décalage avec les personnes qui vous écoutent.

Si entre amis ou dans la famille, vous pouvez vous laisser aller à parler avec des expressions à la mode, familières ou argotique, devant un public attentif à vos paroles, bannissez-les. Seul le "bon" français, ou le "bon" anglais, etc. est autorisé, en entretien d’embauche, dans un discours public ou en petit groupe de personnes.

Philippe Garin, plus de 20 ans manager en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Voir aussi :

La prononciation, que faire contre le bégaiement, le balbutiement, le bredouillement
La monotonie du débit de la voix
Le timbre de la voix

Sentir son auditoire pour être un bon orateur
Retenir, classer dans sa mémoire pour mieux restituer quand vous prenez la parole
Lire pour bien converser

Être à l’aise avec soi pour bien parler
Avoir de la conversation ou comment parler en public
Les noms et les verbes pour améliorer un entretien par des bonnes questions

Autres Communication :

Récapitulatif 12 Communication

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 83 autres abonnés

%d bloggers like this: