Emploi : 22 millions de DPAE, et moi, et moi, et moi ?


4 sur 22 ?

La DPAE ou Déclaration préalable à l’embauche et l’acte qui officialise l’embauche un salarié dans une entreprise. Cette déclaration est à produire par l’entreprise auprès de l’URSSAF et de la MSA.

Chaque année, ce sont environ 22 millions de DPAE qui sont ainsi enregistrées. (1)

Sur le site de Pôle emploi, ce sont environ 3 millions d’offres qui paraissent, chaque année. (2) À cela, il faut ajouter les offres des autres sites d’emploi. Les estimations varient car certaines offres sont publiées sur plusieurs sites d’emploi ou/et ont plus d’un an. Soyons généreux, considérons que le nombre total d’offres est d’environ 4 millions.

Contrats de travail

Déclarations préalables à l’embauche

Comment sont donc recrutés les 75 à 80 % de nouveaux salariés ?

Réponse : ils ne passent pas par les petites annonces.

Réseaux et Candidatures spontanées

Vos réseaux sont toutes les personnes que vous connaissez, que vous avez rencontrées, (on parle alors de contacts de premier niveau) ou qui font partie des personnes qui vous connaissent ou qui connaissent des personnes qui vous connaissent (on parle alors de contacts de niveau 2, 3 ou 4 selon le nombre d’intermédiaires).

Tous vos contacts de réseau sont sources d’informations pour vous amener à rencontrer celle ou celui qui sera votre futur employeur.

Les candidatures spontanées passent par un courrier ou une rencontre directement avec un futur employeur. Le porte-à-porte dans une zone d’activité ou les informations dans la Presse délivrent des informations susceptibles de vous faire penser à la création de poste ou le remplacement d’un (e) salarié (e).

Pourquoi se contenter des offres d’emploi ?

Exploitez toutes les informations. Les offres d’emploi représentent moins d’un quart des embauches, alors allez à la pêche aux informations plutôt que d’aller à la pêche aux poissons.

Sources :1 Acoss, 2 Ministère de l’Emploi

Philippe Garin

Il est humain lors de périodes de changement majeur d’avoir besoin d’aide pour garder votre sérénité et efficacité.
Faites-vous épauler, que ce soit par un professionnel, des amis, de la famille et voyez comment bénéficier de leur soutien

Pour booster votre recherche d’emploi, contactez-nous : boosteremploi@gmail.com

Visitez notre site : www.boosteremploi.com

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

 
 

Voir aussi :

Chômage : Relancez votre recherche d’emploi
Recherche d’emploi : Les 5 premiers pas
Recherche d’emploi : Sérendipité ou Aider la chance

Marre du chômage !
8 embauches sur 10 se font en CDD
Emploi ou Business : 10 Conseils pour sa veille concurrentielle ou pour sa recherche d’emploi

Autres Emploi :

Récapitulatif 12 Emploi

Déclaration préalable à l’embauche : Mode d’emploi


Pourquoi le premier jour de travail doit attendre

déclarer un nouveau salariéLes futur(e)s salarié(e)s se demandent parfois pourquoi ils ne peuvent commencer dès le lendemain du feu vert donné par un employeur pour être embauchés. C’est tout simple : la loi l’interdit.

Pour pouvoir embaucher, un employeur doit respecter certaines procédures et déclarations auprès des différentes instances administratives. Son travail est simplifié par l’enregistrement de la Déclaration préalable à l’embauche ou DPAE, qui a remplacé la Déclaration unique d’embauche ou DUE.

La DPAE doit être effectué, ou plutôt, 8 jours avant l’embauche et le premier jour de travail du salarié lorsque celui-ci relève du régime général (URSSAF) ou s’il est un salarié agricole (caisse de mutualité sociale agricole ou MSA).

Sans DPAE, employeur peut être sanctionné pour infraction de travail dissimulé.

Une déclaration = plusieurs formalités

La Déclaration préalable à l’embauche permet :

  • L’immatriculation de l’employeur au régime général de sécurité sociale et au régime d’assurance chômage, lors de l’embauche d’un premier salarié
  • La demande d’immatriculation du salarié à la caisse primaire d’assurance-maladie ou CPAM
  • L’adhésion de l’employeur à un service de santé au travail
  • La demande d’examen médical d’embauche du salarié
  • La liste des salariés embauchés pour le pré- établissement de la déclaration annuelle des données sociales ou DADS

L’accusé réception de la déclaration sera fourni à l’entreprise dans les cinq jours qui suit la réception de la DPAE dont une copie soit remise au salarié.

À partir du 1er octobre 2014 la DPAE doit être effectuée par Internet, pour les entreprises ayant enregistré plus de 50 DPAE l’année précédente.

Exceptions :

Retraite complémentaire obligatoire

Employeur doit déclarer le nouveau salarié un organisme relevant de l’ARRCO, pour tous les salariés, et à celui relevant de l’AGIRC, pour un nouveau cadre (nouvel embauché ou promu).

Philippe Garin, plus de 20 ans manager en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

 
 

Voir aussi :

Les déclarations des entreprises doivent se faire en ligne à partir du 01 janvier 2012
La promesse d’embauche : un engagement mutuel ?

Le Titre Emploi Service Entreprise ou Tese pour simplifier les formalités d’embauche et de gestion
Responsabilité Pénale et Responsabilité Civile en France

Télétravail : La Loi Warsmann adoptée le 29 février 2012
La rupture conventionnelle : Mode d’emploi
Licenciement économique : Le CSP est obligatoire, Contrat de Sécurisation Professionnelle

Autre Emploi, Juridique et Management :

Récapitulatif 12 Emploi
Récapitulatif 12 Juridique
Récapitulatif 12 Management

Cap des 700 000 visites de mon blog http://phgarin.wordpress.com


Plus de 700 000 visites sur mon blog !

Un nouveau cap vient d’être franchi.

Ce blog contient 1334 articles, billets, posts, au 10/12/2014, soit 101 nouveaux articles en moins de 8 mois, dans les catégories suivantes :

Bien-être
104
Blog
55
Communication
100
Emploi
347
Humour
52
Informatique
244
Juridique
97
Management
149
Organisation
111
Science-Fiction
38
Sécurité
60
Voyages
77

 

Historique de la fréquentation du blog

Date Visites Durée Moyenne
(jours) visites / jour
11-juin-10 1 .
16-sept-10 1 000 . 97 10 .
31-oct-10 5 000 . 45 90 .
17-déc-10 10 000 . 47 100 .
18-févr-11 20 000 . 63 160 .
25-mai-11 50 000 . 93 270 .
26-août-11 75 000 . 96 300 .
28-oct-11 100 000 . 63 400 .
29-févr-12 150 000 . 124 400 .
08-juin-12 200 000 . 100 500 .
02-déc-12 300 000 . 177 570 .
22-avril-13 400 000 . 141 700 .
28-octobre-13 500 000 . 189 530 .
24-avril-14 600 000 . 179 560 .
10-décembre-14 700 000 . 231 430 .

La baisse s’explique en partie par les périodes de congés d’été. Malgré cela, ce sont 400 000 visites en 2 ans.

Où mensuellement,

Toutes les périodes de congés, de vacances scolaires et les vendredis et samedis sont des périodes traditionnelles de baisse.

nb visites par mois

La répartition par pays,

7 nouveaux pays : Gambie, Brunei Darussalam, Guernesey, Kirghizistan, Népal, Sierra Leone, Sri Lanka.

Les internautes viennent de 172 pays différents, essentiellement des pays francophones.

Le « Top 5″ des pays reste inchangé.

Top 5 des pays visiteursLa répartition par catégorie visitée

Hors catégorie, la page Sondages regroupe tous les sondages issus des articles concernés.

La part de visites pour la catégorie Emploi reste la plus importante, suivi par le Management.

Les autres catégories (voir plus loin) sont aussi utiles pour l’Emploi car elles contiennent des articles qui s’y rapportent aussi

répartition par catégoriePour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

 
 

Voir aussi :

Récapitulatif 12 Bien-être
Récapitulatif 12 Communication
Récapitulatif 12 Emploi

Récapitulatif 11 Humour
Récapitulatif 12 Informatique
Récapitulatif 12 Juridique

Récapitulatif 12 Management
Récapitulatif 12 Organisation
Récapitulatif 11 Science-Fiction

Récapitulatif 12 Sécurité
Récapitulatif 12 Voyage
Sans oublier les Sondages

Dégradation de la relation personnelle avec le responsable hiérarchique


A l’aide ! Mon chef ne m’aime plus

Que s’est-il passé ?Mon chef ne m'aime plus

Lorsque des relations personnelles entre deux personnes se dégradent, c’est qu’à un moment il y a eu un évènement déclencheur. Il s’agit,

  1. d’un évènement unique et souvent brutal, comme une conversation qui a mal tournée et qui a brisé la relation, ou
  2. d’un évènement qui s’est ajouté à une série d’autres événements, c’est le phénomène de la « goutte d’eau qui fait déborder le vase »

Que faire ?

Dans le premier cas

  • essayez de vous rappeler de quel évènement il peut s’agir,
  • demandez un entretien individuel, et
  • tentez de donner des explications ou des excuses, selon l’évènement.

Une discussion dans laquelle vous vous exprimez et vous écoutez l’explication de votre chef, vous permettra de montrer votre volonté de ne plus reproduire cet évènement. En général, selon la gravité de ce qui s’est passé, le pardon permet d’apaiser les tensions et la confiance revient, avec le temps.

Dans le deuxième cas

C’est plus compliqué. Puisqu’il s’agit d’une série d’évènements, essayez d’en établir la liste. Souvent il s’agit de déceptions, de reproches, d’erreurs, qui, répétés, a dégradé les relations avec le temps. C’est un phénomène d’usure de la patience de votre chef vis-à-vis de vous et de votre travail ou attitude.

Là aussi, demandez un entretien individuel pour dire que vous avez remarqué un changement d’attitude de sa part envers vous et que vous voudriez bien savoir pourquoi et ce que vous pouvez faire pour améliorer vos relations.

Et si ça vient de l’autre ?

Le changement dans votre relation peut aussi avoir une origine sans rapport direct avec vous. Il peut provenir de la situation personnelle de votre chef : un changement dans sa vie privée sentimentale ou la ménopause (pour une femme), produisent une exagération de ses réactions vis-à-vis de ce que vous pouvez avoir fait ou dit, car sa disponibilité et sa tolérance vis-à-vis de paroles ou d’actes dans le service sont diminuées et c’est vous qui étiez là au moment de l’évènement qui a déclenché sa réaction.

Alors

Ne restez pas dans l’attente, un entretien est la meilleure solution. Il faut qu’il soit entre votre chef et vous, sans aucun témoin, de façon à ce que vous puissiez, tous les deux, vous exprimer avec la volonté de comprendre ce qui s’est passé et comment améliorer les choses.

Si, à cette occasion, votre chef vous fait plein de reproches, vous saurez de quoi il s’agit. Il sera alors temps pour vous d’en tirer les conséquences, soit en montrant que vous savez vous améliorer et changer d’attitude, soit en réfléchissant sur votre avenir professionnel dans cette entreprise. Prenez alors le temps de réfléchir avant de prendre une décision.

Parfois, demander une formation complémentaire peut pallier au défaut principal que votre chef vous signalera et peut désamorcer un conflit qui s’agrandirait autrement.

Plus vous attendrez avant d’avoir cet entretien et plus vous vous mettez la pression et vous stresserez par manque d’information. Sans information, aucune possibilité de rectifier ce qui ne va pas.

Merci Hakim d’avoir inspiré cet article.

Philippe Garin

Il est humain lors de périodes de changement majeur d’avoir besoin d’aide pour garder votre sérénité et efficacité.
Faites-vous épauler, que ce soit par un professionnel, des amis, de la famille et voyez comment bénéficier de leur soutien

Vous aussi, faites-nous part de vos préoccupations, vous recevrez nos conseils. Contactez-nous : boosteremploi@gmail.com

Visitez notre site : www.boosteremploi.com

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

 
 

Voir aussi :

Règles pour un manager pour des phases difficiles de communication
L’entretien individuel annuel : préparations, déroulement et commentaires
Bien démarrer l’entretien individuel annuel avec un collaborateur

Comment bien mener un entretien efficace
Les cinq clés de la Communication pour un manager
Approche pour la construction d’une atmosphère de sympathie dans le cadre d’un entretien

Autres Communication et Management :

Récapitulatif 12 Communication
Récapitulatif 12 Management

Stagnation dans sa recherche d’emploi : se remettre en question


Les réticences au changement

Vous voilà au chômage !

réticence au changement

réticence au changement

Vous y êtes depuis très peu vous y êtes depuis très longtemps. Vous n’avez pas choisi cette situation, ou la subissez.

Vous avez peur du changement que cela implique. C’est tout à fait normal.

Vous aimeriez bien retrouver un poste, de préférence identique, mais en mieux c’est-à-dire un emploi qui vous convienne.

Poursuite ou reconversion ?

Les motifs psychologiques qui vous bloquent :

  • Vous pensez manquer de compétences ou vous ignorez celles que vous possédez
  • Vous refusez de vous mettre en cause, vous campez sur vos positions : formation lointaine ou inadaptée, compétences obsolètes ou transposables
  • Vous avez peur de l’inconnu et des changements qui vous attendent, dans votre vie professionnelle et personnelle : changement de lieu de travail et d’habitation, de comportements professionnels
  • Vous êtes habitués à des comportements dégradés vis-à-vis du comportement que vous aviez lorsque vous travailliez : rythme du lever et du coucher, hygiène, exercice physique, temps passé à travailler ou à rechercher un emploi, ou encore à se former
  • Vous n’avez plus envie de faire d’efforts, et/ou vous vous démoralisez par des efforts sont les résultats positifs attendus
  • Vous vous énervez de l’incompréhension que vous rencontrez au contact de personnes pour qui votre sort les laisse indifférent, ou l’absence de réponse à vos sollicitations
  • Vous craignez de ne plus être à la hauteur, tant dans votre recherche d’emploi elle-même que dans les postes que l’on vous propose
  • Vous vous surestimez ou vous sous-estimez.
  • Vous perdez de vue ce que cherchent les recruteurs pour vous mettre à la hauteur de ce qu’ils attendent.
  • Vous vous contentez de lire les offres d’emploi, alors qu’elle ne représente que 25 % des postes disponibles
  • Vous restez seul (e) ou avec peu d’appui

Il est temps de réagir

  • Fait un point sur votre situation : bilan de compétences et projet professionnel
  • Définissez des objectifs atteignables à court terme puis à moyen terme
  • Préparez-vous :
    • vos outils de communication
    • vos outils de veille sur le marché de l’emploi
    • votre planning quotidien et à la semaine, pour vous concentrer sur votre recherche
  • Envisagez une reconversion
  • Envisagez une formation courte ou diplômante
  • Communiquez :
    • sur le fait que vous êtes à la recherche d’un emploi
    • sur le fait que vous êtes un (e) professionnel (le) en recherche d’emploi
    • sur les réseaux sociaux, dans des clubs ou associations, autour de vous
  • Soyez méthodique et détaillez vos actions à venir, et analysez vos actions passées. Agissez avec méthode et planification plus que par intuition ou opportunité
  • Faites-vous aider : conseils, finances, soutien psychologique, réseaux de contacts

Philippe Garin

Il est humain lors de périodes de changement majeur d’avoir besoin d’aide pour garder votre sérénité et efficacité.
Faites-vous épauler, que ce soit par un professionnel, des amis, de la famille et voyez comment bénéficier de leur soutien

Pour un accompagnement personnalisé, contactez-nous : boosteremploi@gmail.com

Visitez notre site : www.boosteremploi.com

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

 
 

Voir aussi :

Chômage : Les droits rechargeables, mode d’emploi
Chômage : Aide à la mobilité
Chômage, argent et restrictions

Les nouveaux chômeurs vous font de l’ombre ? Comment vous motiver
Prise de décision : L’heure du doute et de la remise en question
10 conseils pour décider de poursuivre ou d’abandonner une décision

Prise de décision : D’où vient votre mal-être, votre malaise
Prise de décision : Incertitude quand tu nous tiens !
Méthode d’Analyse de situation comment fixer des priorités

Autres Emploi et organisation :

Récapitulatif 12 Emploi
Récapitulatif 12 Organisation

Chômage : Relancez votre recherche d’emploi


Comment relancer sa recherche d’emploi

relancez-vous

relancez-vous ou restez coincé

Nombreux, très nombreux, sont les jeunes et les moins jeunes, qui, durant leur recherche d’emploi, se découragent et finissent par ne plus savoir comment relancer leur recherche.

Faites une pause de réflexion

Faites une pause pour réfléchir à votre recherche d’emploi.

Faites une pause détente

Chercher un emploi, c’est passé ses matinées, ses après-midis, ses soirées et ses weekends à traquer la moindre information qui peut déboucher, de fil en aiguille, à un emploi.

C’est pourquoi, il est important, pour le repos de l’esprit et pour le corps, de faire une pause dans sa recherche, sans culpabiliser. Essayez de passer une journée sans penser à votre recherche. Privilégiez un samedi ou un dimanche en famille, avec des amis, où le sujet sera tabou des conservations. Sortez, détendez-vous, promenez-vous, jouez.

Après ce break, vous vous sentirez mieux. Vous serez plus d’attaque pour relancer votre recherche d’emploi.

Abandonnez les méthodes qui vous ont déçues et appliquez-en d’autres.

Philippe Garin

Il est humain lors de périodes de changement majeur d’avoir besoin d’aide pour garder votre sérénité et efficacité.
Faites-vous épauler, que ce soit par un professionnel, des amis, de la famille et voyez comment bénéficier de leur soutien

Pour relancer votre recherche dans de bonnes conditions, contactez-nous : boosteremploi@gmail.com

Visitez notre site : www.boosteremploi.com

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

 
 

Voir aussi :

Quatre règles mnémotechniques de Communication
Comment donner confiance à son interlocuteur
Le feedback, un moyen de tester la réalité

Chômeurs, un traitement inégal par Pôle emploi
Le CV : l’obsession ?
Réflexions pour une orientation professionnelle

Autres Emploi et Communication :

Récapitulatif 12 Emploi
Récapitulatif 12 Communication

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 89 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :