Comment reprendre confiance malgré les phrases négatives de notre enfance


Comment reprendre confiance malgré les malédictions entendues de notre enfance

malédiction invectiveIl y a des moments dans la vie, privé ou professionnelle, où nous demandons ce que nous faisons là.

À d’autres moments, des évènements arrivent brusquement et nous obligent à nous poser des questions.

C’est là que nous découvrons un manque de confiance en nous, pire, une estime de soi dévalorisée par les phrases négatives entendues pendant notre enfance.

Comment s’en sortir

Tout d’abord, il faut se dire que nous avons passé le cap de l’enfance et de l’adolescence.
Nous sommes adultes et devons réagir et agir comme des adultes et non comme des enfants attardés.

Nos parents ont, certes, une grande influence. Cependant, d’autres personnes se sont ajoutés dans le cercle des « influenceurs » : Nos amis, nos amours, nos collègues, un mentor, une personnalité, un chef.

Il y a des savoirs nouveaux, des découvertes sur soi, des propos tenus par d’autres personnes qui nous aident à avoir un autre point de vue, à prendre du recul sur ces phrases assassines et répétitives.

L’éducation, l’apprentissage, le milieu où l’on vit et celui où l’on travaille, contrecarrent l’acquis de l’enfance.

Prendre conscience de son estime de soi repousse l’idée que les gènes dictent nos choix

Pourquoi faudrait-il se comparer aux autres pour savoir ce que l’on vaut.
Chacun d’entre nous a des qualités et des défauts.
Mieux vaut chercher à s’améliorer pour soi-même que pour faire plaisir aux autres ou pour comparer les mérites respectifs.

Les autres sont « meilleurs ». Tant mieux pour eux ! Et alors ?

Nous avons des moments de réussites et des échecs dans la vie.
Ceux qui tentent quelque chose, font des erreurs et apprennent de leurs erreurs.
Les autres peuvent toujours s’y mettre.

Les circonstances dans lesquelles nous avons entendu des messages négatifs dans notre enfance ont peu de chance de se reproduire.
Et si cela arrive, alors nous raisonnons différemment, parce que nous avons appris à faire la part des choses.

« Toujours » et « Jamais » sont des mots tellement forts, il faudrait toujours les éviter et les oublier à jamais.

Même quand nous avons entendu de telles phrases, prononcées à l’encontre d’autres enfants, nous les avons enregistrées dans notre subconscient, pour notre perte d’estime de soi.

Là encore, les autres ne sont pas nous. Nous sommes tous différents.
Ce que nous avons pris pour nous, correspond tellement peu à ce que nous sommes et même à ce que nous étions dans ces moments-là.

Au moment de l’adolescence et du début de l’âge adulte, nous cherchons à savoir qui nous sommes et ce que nous sommes capables de faire.
Or, la vie d’adulte démarre seulement. Il est rarement possible, à ce moment important de la vie de tout connaître, de savoir ce que l’on veut faire.
Seuls les charlatans prédisent l’avenir.

En conclusion

Pour transmettre un état d’esprit positif à nos enfants, évitons ces phrases tellement dévalorisantes.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Migraine : 10 phrases à ne jamais prononcer
Personne toxique, relation toxique : Définition et exemples
La Reformulation : Une technique efficace

Techniques d’animation : Comment redonner confiance en soi
Des mots pour se définir
6 comportements des personnes mentalement fortes

Autres Bien-être :

Récapitulatif 20 Bien-être

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Ces phrases de notre enfance qui nuisent à notre confiance en soi


Ces phrases de notre enfance qui nuisent à notre estime de soi

l'autruche manque d'estime de soiL’éducation que nous recevons de nos parents a une influence sur nos comportements lorsque nous arrivons à l’âge adulte.

Nous sommes tous les enfants de nos parents, quel que soit notre âge, en fait.

Même les retraités ont des parents toujours vivants.

Les critiques et les encouragements entendus durant notre enfance et notre adolescence influencent considérablement notre confiance en nous, à long terme.

Attention donc à ces phrases, prononcées souvent sous le coup de la colère ou de la déception, par nos parents et, parfois, par le reste de la famille.

Les mots ont un pouvoir plus grand que ce que nous pensons habituellement.
L’enfant que nous étions est trop immature pour faire la différence entre la vérité et le jugement, surtout de la part de ses parents.
Ce que disent les parents, les enfants y croient.

Ces phrases répétées, encore et encore,  s’incrustent dans la tête des enfants comme une malédiction.

Exemples de messages qui sapent la confiance en soi

  1. « C’est la faute à ta mère si tu ne pas faire de maths. Tu as hérité d’elle ! »

  2. « Ta sœur a de bonnes notes, elle, au moins ! »

  3. « C’est typique de toi, ça ! »

  4. « Tu laisses toujours tes affaires traîner ! »

  5. « On ne peut jamais compter sur toi ! »

  6. « Elle, c’est une gamine paresseuse ! »

  7. « Encore en train de pleurnicher ! »

  8. « Tu ne feras jamais rien dans la vie, toi ! »

La suite dans ce prochain article : Comment reprendre confiance malgré les phrases négatives de notre enfance

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Comment regagner de la confiance en soi
Manque de confiance en soi ou désir de bien faire les choses
Entretien d’embauche : 4 conseils pour inspirer confiance aux recruteurs

La fameuse courbe du deuil
Violences conjugales : Comment aider
Le syndrome de l’imposteur ou Suis-je à ma place

Autres Bien-être :

Récapitulatif 20 Bien-être

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Penser positif génère des résultats positifs


Les pensées positives génèrent des résultats positifs

image positiveLe cercle vertueux de la productivité passe par un certain optimisme.

Lorsque l’on pense d’une manière positive, on envisage de réussir ce que l’on va entreprendre.

Puis, l’action débute et se poursuit, grâce à des étapes. Chacune d’elles représente un objectif intermédiaire atteint. Durant toute la durée de la tâche, les pensées sont orientées vers la mise en œuvre des actions qui conduisent au succès.

Les pensées parasites, la crainte d’échouer, l’anxiété du respect de la date butoir, la panique de rater, l’angoisse de la qualité perdue, sont autant d’émotions qui génèrent du mauvais stress. Ce mauvais stress paralyse, rend malade, fait perdre du temps, de la précision dont de la productivité.

À l’inverse, la pensée positive conduit à la sérénité, au calme, à l’estime de soi, génère des trucs et astuces qui, mis en œuvre, concurrent aux résultats positifs.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour une meilleure organisation dans votre travail, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Psychologie positive, Pensée positive, Parler positif
Soyez positif – Ne dites pas, dites
Critiquer sans blesser : Mode d’emploi

Paix Mondiale : Les 23 indices
Confiance en soi : Un indicateur pour la mesurer
Le cercle des règles de la gestion du temps

Autres Bien-être et Organisation :

Récapitulatif 17 Bien-être
Récapitulatif 17 Organisation

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

La PNL ou Programmation Neuro-linguistique


La PNL ou Programmation Neuro-Linguistique

est un autre élément important à connaître pour un entretien d’embauche : A découvrir par 3 exemples

PNL arrondiLa PNL a été décrite pour reproduire les stratégies de réussite d’experts grâce à l’observation, l’analyse du comportements et l’apprentissage de l’observation et de la reproduction.

La modélisation PNL concernait des gens repérés pour leurs talents : d’abord des thérapeutes, et s’est ensuite étendue à des inventeurs, des sportifs, des managers, des artistes, des étudiants ou bien encore des informaticiens.

La Programmation Neuro-Linguistique est sensée aider ceux qui le souhaitent :

  • à rester actif vis-à-vis de leurs propres objectifs,
  • de retrouver les ressources nécessaires pour les atteindre,
  • de développer sa flexibilité,
  • de retrouver de l’autonomie,
  • de trouver plus de satisfaction dans la vie,
  • d’amener plus de compréhension et de respect mutuel,
  • d’augmenter l’estime de soi,
  • d’apprendre à apprendre.

Source : Wikipedia

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Communication non verbale
Dresser son bilan
PNL Code de représentation VAKO

PNL visuel, auditif ou kinesthésique
L’observation est un travail des cinq sens
Modèle de Kolb ou l’apprentissage par l’expérience

Autres Communication et Emploi :

Récapitulatif 4 Communication
Récapitulatif 4 Emploi

Tous les articles de cette catégorie sont listés dans la page Emploi de ce blog

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

%d blogueurs aiment cette page :