Bien rédiger sa lettre de démission


Bien rédiger sa Lettre de démission

Vous avez décidé d’aller voir ailleurs. Votre employeur actuel refuse une rupture conventionnelle ou vous n’envisagez pas qu’il l’accepte. Vous démissionnez.

Pour cela, le meilleur moyen de le faire en douceur pour préserver votre avenir, est la Lettre de démission.

démission

Les risques

Vous pouvez avoir envie d’écrire tous les reproches du monde à votre employeur, ce serait une erreur grave. Vous pourriez le rencontrer à nouveau dans une autre entreprise commune au risque de perdre votre emploi, contre votre volonté cette fois.

Vous pourriez avoir besoin, lors d’un contrôle de référence pour votre prochain emploi ou le suivant, d’une recommandation positive. Inutile de laisser une mauvaise impression derrière vous.

risque démission

Par ailleurs, mieux vaut démissionner en ayant un autre emploi en vue, plutôt que de risquer de rester au chômage sans indemnité. Préservez vos finances autant que votre santé.

Les mentions incontournables

Le Lettre de démission suit l’entretien que vous avez demandé au service des Ressources Humaines ou à votre employeur, ou encore à votre chef direct.

Certaines informations sont indispensables pour que la démission soit correcte :

  • La date du jour, de préférence avec un accusé de réception pour être sûr(e) de l’arrivée de la lettre. Il est possible aussi de la remettre en main propre. C’est selon votre degré de confiance envers l’entreprise.
  • La date du dernier jour de travail, que vous avez préalablement calculée, selon votre statut, votre contrat de travail, la convention collective dont vous dépendez ou la loi.
  • Votre intention de démissionner, sans en donner le motif qui vous est personnel.
  • Vos coordonnées pour vous joindre après votre démission. Des documents vous seront peut-être transmis, par exemple pour votre participation aux résultats de l’entreprise.
  • Votre nom et signature.

Quelques règles

Rédigez une lettre courte, simple, sans critique ni louange. Quelles que soient les raisons de votre départ, vos états d’âmes n’y ont pas leur place.
Le ton de votre lettre sera le plus neutre possible.

règlesVotre lettre de démission sera sans faute de français, comme tout courrier officiel.

Gardez pour vous ce que vous avez l’intention de faire après votre démission. Cela est confidentiel.
Seule exception, si vous avez une clause de non concurrence, vous devrez préciser que vous respectez cette clause.

Si vous êtes pressé(e) de commencer votre nouvel emploi, négociez un raccourcissement de votre préavis, en proposant, par exemple, de former votre remplaçant(e), à l’informer de tâches en cours, de lui faciliter son intégration.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :

En complément :

Partir avant la fin de son préavis : Les risques
Les 7 phases du travail ou Comment savoir si vous devez arrêter de toute urgence
Rupture du contrat de travail : Les documents officiels

Retraite : Il faut la demander
Motifs de départ : papillon ou pas de bol
Quitter son emploi ou rester : Telle est la question

CLIQUEZ ICI POUR VISITER NOS ANNUAIRES DE L’EMPLOI

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.