Financer sa reconversion


Financer sa reconversion

Au travers des différentes étapes de sa reconversion, décrites dans les deux premiers articles du sommaire, il faut prévoir le financement de sa reconversion.

Selon que vous êtes encore en poste, demandeur d’emploi indemnisé ou non indemnisé, votre situation financière personnelle sera différente.

Il en est de même si vous vivez seul (e) ou si votre conjoint (e) peut assurer des revenus suffisants pour faire vivre le ménage.

Sommaire :

  1. Reconversion : Les étapes
  2. Convaincre après une reconversion
  3. Financer sa reconversion

Je finance mon bilan de compétence…

financement

Le bilan de compétences permet de se rappeler son passé pour préparer son avenir.

Il est souvent complété par la définition de son projet professionnel.

Le bilan de compétence est encadré par la loi et est pratiqué par des professionnels agréés pour un coût constaté entre 1 000 et 3 000 euros.

Selon votre situation, la facture est souvent envoyée à un organisme d’accompagnement.

C’est ainsi que le financement est, pour vous, gratuit auprès du Fongecif ou d’un organisme paritaire agréé au titre du congé individuel de formation (Opacif).

Il peut être pris en charge par l’entreprise, celle que vous quitté dans le cadre d’un accord, ou celle qui va vous prendre si vous en avez déjà trouvé une prête à vous faire confiance.

Vous pouvez aussi utiliser votre Compte Personnel de Formation pour financer votre bilan de compétence et peut-être aussi la partie définition de votre projet professionnel.

… et mon projet professionnel

Si vous êtes concerné, vous pouvez faire appel à un Conseiller en Évolution Professionnelle de l’APEC, gratuitement.

En plus du bilan de compétences, il vous aidera à définir votre nouveau projet professionnel.

Des ateliers chez Pôle emploi vous permettent d’assister, gratuitement,  à des formations d’orientation et de réinsertion professionnelle, souvent animés par des partenaires.

Je finance ma formation

Là encore, des aides financières sont proposées par Pôle emploi, en plus ou par la Région où vous habitez.

formation pour adulte

Dans certains cas de métiers en grave pénurie de main d’oeuvre, le financement de la formation peut être assuré par le futur employeur. Par exemple en boucherie ou abattoir.

Pour une formation courte, vous pouvez la financer par votre Compte Personnel de Formation.

Pour une formation longue, jusqu’à deux ans, faites appel à votre Congé Individuel de Formation.

Rappelez-vous que, désormais, le droit à la formation est indépendant de l’employeur pour lequel vous travaillez. Donc, si vous êtes encore en poste, vous devez demander votre mise en disponibilité pour suivre une formation.

Pour les personnes ayant une RQTH, une Reconnaissance de Qualité de Travailleur Handicapé, le financement peut être complété ou pris totalement en charge par l’Agefiph.

Les frais d’hébergement et les frais de déplacement peuvent, selon le cas, être pris totalement ou partiellement par Pôle emploi, surtout si la formation débouche sur un métier ou une qualification demandé par le marché du travail.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :

En complément :

VAE : Les financements
Salaire : Comment chercher son salaire
Nacre : Nouvel Accompagnement pour la Création et la Reprise d’Entreprise

Fiche de paie d’un salarié en intérim : Que contient-elle ?
Les 6 raisons principales des recrutements difficiles
Contrats en alternance : Les rémunérations

LES ANNUAIRES DE L’EMPLOI

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Convaincre après une reconversion


Convaincre avec une reconversion

Après réflexion, vous avez décidé et entrepris une reconversion.

Vous avez appris un nouveau métier et vous vous sentez prêt (e) à entrer sur le marché du travail.

La première difficulté va être de convaincre les recruteurs de vous choisir après votre reconversion toute récente.

Sommaire :

  1. Reconversion : Les étapes
  2. Convaincre après une reconversion
  3. Financer sa reconversion

faites-moi confiance6. Je tâte le terrain

Mettez à jour vos profils sur les réseaux sociaux.
Ils doivent refléter votre nouveau métier et ce qui vous avez à proposer aux entreprises qui embauchent.

L’étape qui suit l’obtention de sa nouvelle qualification professionnelle et la mise à jour de ses profils sur Internet consiste à rencontrer les recruteurs pour trouver un emploi qui correspond à votre nouveau métier.

Le réseau physique et les réseaux sur Internet sont deux sources de contacts à exploiter.
Elles viennent en premier, donc avant les offres d’emploi publiées en ligne ou dans les journaux.

En échangeant avec d’autres professionnels, vous allez leur parler de votre projet professionnel et de vos motivations.

Essayez d’obtenir un maximum d’informations et envoyez des candidatures spontanées.

7. J’ai refait mon CV

Une reconversion peut avoir lieu à tout âge, c’est pourquoi les atouts d’un (e) candidat (e) après une reconversion dépendent des expériences précédentes et du degré de transversalité de ses compétences anciennes, en plus des nouvelles compétences récemment acquises

mon cv après ma reconversionVotre CV doit correspondre à votre projet professionnel.

Vous avez changé le titre de votre CV, en mettant celui du poste qui correspond à votre nouveau métier.

Dans votre accroche, annoncez clairement que vous venez de procéder à une reconversion et la raison principale de ce choix.
Il s’agit d’une synthèse en une ou deux lignes.

Le recruteur est donc averti dès le début du CV que vous avez de l’expérience, dans votre vie professionnelle antérieure et que vous êtes prêt (e) à relever de nouveaux défis.

Vous y avez ajouté les nouvelles compétences, l’éventuel nouveau diplôme ou la nouvelle certification.

Vous avez aussi supprimé les compétences devenues obsolètes, notamment les compétences techniques inutiles pour votre nouveau poste.

Dans le choix de vos réalisations, vous avez également fait le tri pour laisser celles qui permettent de comprendre ce que vous avez fait et qui illustrent vos compétences transversales.

Dans la rubrique « Centres d’intérêt », vous avez mis tout ce qui peut aller en faveur de votre candidature, surtout si votre reconversion est issue d’une passion à y faire figurer avec quelques détails.

8. Je rédige ma lettre de candidature

La lettre de motivation vous permet d’expliquer en quelques mots ce que vous apporte votre reconversion.

Vous y ajoutez tout le bénéfice que peut tirer le futur employeur d’avoir un (e) collaborateur (trice) qui combine votre expérience passée et vos nouvelles capacités.

L’idéal est, après décryptage de son annonce ou de sa situation, dans une candidature spontanée, de proposer votre analyse, votre interprétation et un début de solution.

9. Je réussis mon entretien

recruteur en face de vousPuisque vous avez un rendez-vous avec le recruteur, c’est que votre CV et votre lettre de motivation l’a convaincu que vous pouvez apporter un plus à son entreprise ou à l’entreprise qui l’a mandaté.

Supprimez de votre tête et de votre discours tout ce qui dans votre ancienne vie professionnelle est sans objet pour le poste à pourvoir.

A l’inverse, concentrez-vous sur l’apport que vous avez, grâce à votre reconversion.
Projetez-vous dans le poste pour répondre comme si vous y étiez.

Vous aurez évidemment à expliquer le pourquoi de votre reconversion.
Vous y répondrez rapidement, pour éliminer le sujet de la conversation, car, ce qui compte c’est le futur.

Conclusion

Avant de conclure la liste des étapes et le financement d’une reconversion, sachez que vous ayez trop de difficultés à convaincre et que votre projet professionnelle reste à l’état de projet, malgré tous vos efforts.

Reprenez les différentes étapes et analysez les causes de votre échec.

Ayez un plan B, au cas où.
Ce plan peut consister à revenir à votre ancien métier, moyennant certaines adaptations pour éviter les écueils qui vont ont fait choisir un autre métier.

Ce plan B peut avoir une durée limitée, histoire de remonter vos finances.
Utilisez alors l’analyse de vos difficultés pour revoir les parties de votre reconversion qui se sont mal déroulées.

L’échec est relatif, car tous les efforts consentis pour mettre en place votre reconversion vous seront utiles pour vos futurs projets professionnels.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :

En complément :

4 bonnes raisons d’utiliser les réseaux sociaux dans sa recherche d’emploi
Le Conseil en Évolution Professionnelle : Les 8 questions fondamentales
De l’importance des centres d’intérêt sur un CV

Lettre de motivation : 8 conseils pour réussir
6 comportements à éviter en entretien d’embauche
Les 5 dernières minutes de son entretien d’embauche

LES ANNUAIRES DE L’EMPLOI

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter 

Reconversion : Les étapes


Quelles sont les étapes d’une reconversion professionnelle ?

Dans une carrière, nous passons tous par différentes phases.
De plus en plus rares sont celles et ceux qui gardent le même emploi jusqu’à la médaille du travail.

Sommaire :

  1. Reconversion : Les étapes
  2. Convaincre après une reconversion
  3. Financer sa reconversion

En dehors de changements d’employeur, environ 60 % des salariés ont déjà connu un changement de métier ou de secteur d’activité, selon un sondage réalisé par Opinion Way en 2014 pour l’Afpa, Agence nationale pour la formation professionnelle des adultes.

il est temps de se reconvertirPour ceux-là, voici les étapes par lesquelles il faut passer pour une reconversion réussie.

1. Suis prêt (e) pour une reconversion ?

Posez-vous les bonnes questions.

Une reconversion prend entre 6 et 36 mois.
La réussite sera-t-elle au bout du tunnel ?

L’envie d’arrêter son métier et de se lancer dans un autre est-il la conséquence d’un poste ou d’une entreprise qui vous déçoit ?

Dressez une liste des motifs qui vous font envisager une reconversion.

Puis, pour chacun d’eux, imaginez les avantages et les inconvénients de votre situation actuelle et de votre éventuelle situation après reconversion.

Classez vos résultats par importance pour vous et faites votre choix :

2. Je fais le point sur moi

Une reconversion se prépare.
L’envie de faire un autre métier se heurte aux réalités du terrain.
Tout hobby ne peut se transformer en métier.
De plus, il faut pouvoir en vivre.

Il convient donc de commencer par savoir, sur vous d’abord :

  1. quelles sont vos compétences transposables dans le nouveau métier,
  2. quelles sont vos capacités humaines en phase avec le nouveau métier.

Un bilan de compétence vous permet d’avancer sur la connaissance de soi.
En vous rappelant votre passé, ce que vous savez faire, ce que vous avez envie de retrouver et ce que vous avez surtout envie d’éviter de retrouver, vous déterminerez vos compétences actuelles.

compétences multiples

compétences transférables

Un bilan sur sa situation personnel et sur son entourage, notamment familial est indispensable.
Sans l’accord formel de votre conjoint (e), vos enfants, si vous en avez, votre reconversion risque de tourner au fiasco de votre vie privée, indépendamment du succès de votre reconversion.

3. Je trouve et choisi mon nouveau métier

A la différence d’une recherche d’emploi pour choisir un nouvel employeur, choisir un nouveau métier se fait sans recherche d’emploi.
Il est impossible de mener les deux de front.

Les fiches métiers de Pôle emploi, de Cadremploi et de tout autre organisme qui aide les demandeurs d’emploi, vous trouverez les compétences nécessaires à l’exercice du métier que vous envisagez.

Si vous hésitez sur votre orientation professionnelle, vous avez des très nombreux tests qui vous permettent d’envisager un nouveau métier, en tenant compte de vos préférences au travail.

Vous pouvez également vous faire accompagner par :

  • Pôle emploi,
  • Apec, si vous êtes cadre ou jeune diplômé (e),
  • une entreprise : coach individuel, cabinet RH spécialisé,
  • une association d’aide aux demandeurs d’emploi

NB : Les prestations de Pôle emploi et de l’Apec sont gratuites.

4. Je me renseigne sur le marché du travail

Se lancer dans une reconversion pour exercer un métier qui offre trop peu de débouchés, c’est entrer dans un cul-de-sac, perdre son temps, son argent et ses illusions.

A l’inverse, si le métier est porteur et qu’il y a pléthore d’offres d’emploi, alors le succès est plus probable.

Outre Internet, où l’on trouve de tout, y compris de bonnes informations, il est préférable de prendre contact avec des professionnels du métier.
Eux, connaissent les difficultés et peuvent vous conseiller.

Certains vont spontanément vous aider, d’autres vont chercher à vous dégoûter pour éviter d’avoir un (e) futur (e) concurrent (e).
Multipliez donc les contacts.

Autre piste, des stages d’immersion dans les entreprises, à organiser avec Pôle emploi vous donneront une idée très précise du contenu du travail.

5. Je me forme

Pour exercer nombre de métiers, la formation est indispensable.
Ceci est particulièrement vrai pour les métiers qui imposent un diplôme préalable

apprendre la géométrieLa formation est à suivre dans un établissement et avec des enseignants professionnels.
Le diplôme ou la certification professionnelle doit être reconnu par le marché du travail.

Si vous avez déjà acquis certaines compétences, vous pouvez demander une validation des acquis de l’expérience ou VAE.
Tout ou partie de votre certification sera accordé sur dossier.
A compléter éventuellement par une formation sur les manques de connaissances.

Les étapes suivantes sont dans cet autre article du sommaire

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :

En complément :

Envie de changer de boîte : 20 critères pour décider
Définir son projet : Un plan d’actions
Emploi : Quels sont les différents types de mobilité ?

Orientation professionnelle : Les classements de métiers
Le MBTI pour mieux se décrire en quelques mots
Choisir son métier en fonction de ses valeurs

LES ANNUAIRES DE L’EMPLOI

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter 

Reconversion : 8 raisons pour franchir le pas 2/2


4 autres motifs de reconversion

Se lancer dans une reconversion est causé par de multiples raisons.

La perte de son emploi est l’opportunité de changer de métier.

Après les 4 premières raisons principales d’une reconversion, en voici 4 autres.

reconversion carreau vers trèfle

5. Besoin d’argent

Ou envie d’en avoir plus.

Les besoins financiers dépendent du niveau de vie que chacun souhaite.

Or, le marché du travail est tel que pour chaque métier, il y a un plafond de revenu associé qu’aucune entreprise n’est prête à franchir.

Le seul moyen est alors de se reconvertir vers un métier plus rémunérateur, sous réserve d’être capable de l’exercer.

6. L’équilibre vie privés – vie professionnelle

Votre famille vous pousse à changer de métier :

  • Le métier déplaît aux vôtres
  • Votre conjoint vous demande de changer de métier.
  • Votre famille s’agrandit.
  • Vous souhaitez passer plus de temps avec eux.
  • Vous déménagez pour accompagner votre famille sur un nouveau lieu de vie.
  • Ou, au contraire, vous vous séparez et souhaitez vous éloigner

Vos conditions d’habitation, vos fréquentations vous poussent aussi à changer de lieu, d’entreprise, de métier.

Une reconversion est alors une possibilité d’améliorer l’équilibre entre votre vie privée et vie professionnelle.

7. Suivre sa vocation

Les circonstances de la vie vous ont fait « choisir » un métier loin de vos rêves de votre enfance ou de vos espoirs de jeune adulte.

Vient, enfin, le moment où vous êtes à même de choisir ce que vous aviez envie de faire plus jeune et de vous lancer dans une reconversion vers ce qui est votre vocation.

8. Être son propre patron

Se mettre à son compte, avoir la liberté de choisir ses propres conditions de travail, sa rémunération.

Voilà quelques motifs qui vous font franchir le pas vers une nouvelle activité grâce à la reconversion.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :

En complément :

Envie de changer de boîte : 20 critères pour décider
Les critères de sélection des candidats et des recruteurs
La fameuse courbe du deuil

Portage salarial : Mode d’emploi
Autoentrepreneur et indemnités chômage : mode d’emploi
Combien gagne un développeur web débutant

Autres Emploi :

Récapitulatif 20 Emploi

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Choisir son métier en fonction de ses valeurs


Orientation ou poste : Quel impact de ses valeurs dans son choix ?

La question du lien entre un système de valeurs et l’orientation professionnelle, et même la prise d’un poste, est très importante, voir primordiale.

il y a suffisamment de listes de valeurs sur Internet pour trouver l’inspiration, quand on manque d’imagination.

Trouver ou choisir son orientation ou son futur emploi est, avant tout, composer avec ses valeurs.

les 7 valeurs selon Schwartz

les 7 valeurs selon Schwartz

L’important est de désigner les valeurs qui sont incontournables pour vous, et celles avec lesquelles vous êtes prêt à composer, notamment si l’entreprise a des valeurs différentes, voire opposées avec vos valeurs.

C’est beaucoup une question de circonstances, autant que de permanence de l’attachement à vos valeurs.

Exemple : à un mois de la fin de droits au chômage, j’ai accepté un poste,

  1. Loin de chez moi, à près de 500 km
    => j’ai composé avec la zone géographique
  2. Dans un petit village en pleine campagne / montagne, alors que j’ai trouvé un logement dans la ville la plus proche, mais à une heure de là
    => j’ai composé avec les dépenses d’essence et le temps de trajet qui m’a contraint à supprimer certains loisirs de début de soirée
  3. Dans une entreprise qui fonctionne uniquement par le bâton alors que je fonctionne grâce à la bienveillance
    => j’ai composé car j’avais besoin d’argent pour faire vivre ma famille avec trois enfants.Je suis arrivé le premier jour à 09:00. Et à 09:30, j’avais envie de quitter la boîte.
    Je ne m’y suis jamais senti bien et j’ai continué ma recherche d’emploi alors que j’avais un salaire le plus élevé de ma toute ma carrière.
    J’ai été licencié par raison d’incompatibilité de mode de management et parce que j’avais froissé ma chef.
    Ce qui m’a dérangé a été de ne pas avoir choisi le moment de mon départ.
    C’est arrivé avant que je trouve autre chose, sinon j’aurais démissionné sans aucun regret.

Autre exemple : J’ai été amené à recruter pour mon service, dans une entreprise dont l’activité est liée au vin.
Un de mes collaborateurs m’a indiqué connaître une femme qui avait la capacité de prendre le poste.
Lorsque je l’ai contactée, elle m’a répondu qu’étant musulmane, il était contre ses valeurs de travailler dans une entreprise qui favorise la consommation d’alcool.

Parmi tes valeurs, on retrouve aussi tout ce qui est du ressort de la vie privée, par exemple : famille, ami, loisirs, etc.

Les valeurs sont une partie des critères de sélection pour une orientation vers un métier ou un poste.
Il y a aussi l’affinité et les connaissances / compétences, l’envie.

Choisir correctement pour se sentir bien

En fonction de ce que vous êtes prêt à composer ou non, vous choisirez orientation, entreprise et poste.

Attention, dans la liste de critères de sélection à une formation ou un poste, vous pouvez aussi retrouver une partie de tous les éléments personnels.
Par exemple, selon que vous êtes introverti ou extraverti, l’orientation sera différente parce que l’intérêt sera présent ou absent.

Autres critères plus « techniques » que des valeurs, les conditions de travail, par exemple :

  • distance et trajet domicile – travail
  • locataire ou propriétaire
  • rémunération
  • ambiance au travail
  • etc.

C’est pourquoi, ils sont à part et pourtant utile pour un choix d’orientation.

Le plus important est de choisir ce qui est en phase avec sa personnalité, ses inspirations et valeurs de façon à être « droit dans ses bottes » durant toute sa vie professionnelle et personnelle.

Chacun doit partir de sa propre liste de critères de sélection pour savoir le degré d’intérêt et d’adéquation avec le métier.

Au début de ma carrière, je prenais en compte seulement trois catégories de critères :

  1. le revenu,
  2. l’intérêt du travail,
  3. l’environnement familial.

Par la suite, et beaucoup, plus tard, j’ai établi une liste plus complète, notamment avec les conditions de travail et les valeurs.
Je me suis senti nettement mieux au travail.

« On navigue mieux à voiles
quand le courant et le vent
vont dans le même sens. »

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :

En complément :

La philosophie Star Trek
Les accords toltèques : Explications
Développement personnel : Le bonheur en 7 règles

Influence et charisme personnel vs autorité liée au poste
Choix de projets Méthode de la moyenne pondérée
Candidature : Comment choisir entre deux réponses positives

Autres Emploi :

Récapitulatif 20 Emploi

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Décès à l’hôpital : 6 jours maxi


Décès à l’hôpital : 6 jours maxi

chambre mortuaireEnviron 60% des décès ont lieu dans un établissement de santé : hôpital, clinique, ehpad.

La Loi encadre les pratiques et le déroulement des actions à mener dès qu’un décès est constaté par un médecin. C’est lui qui rédige le certificat de décès.

Voici, rapidement, les procédures.

La toilette mortuaire

La première action à mener est la toilette mortuaire.

Le personnel de l’hôpital débranche les appareils, si les soins en nécessitaient, lave la personne décédée. Elle est préparée pour être présentable à la famille.

La loi indique que la famille « a accès auprès du défunt avant que le corps ne soit déposé dans la chambre mortuaire sans que ce dépôt ne soit différents, de ce fait, d’un délai supérieur à dix heures ».

Après cela, la famille devra se rendre à la chambre mortuaire, appelée morgue précédemment.

Prévenir la famille

C’est un médecin qui doit prévenir la famille. Ce moment délicat peut, selon les circonstances, avoir été précédé d’un avis d’aggravation, lorsque la mort est imminente.

La Loi indique que la famille et les proches « sont prévenus dès que possible et par tous les moyens appropriés de l’aggravation de l’état du malade et du décès de celui-ci »

Cela de déroule, habituellement, pendant la toilette mortuaire.

En chambre mortuaire

La thanatopraxie est optionnelle. Elle dépend des pratiques de l’établissement de soins et du souhait de la famille. Seuls certains d’entre eux proposent ce service, payant et pratiqué par des professionnels.

Il consiste à pratiquer des soins post-mortem, comme coiffure, maquillage, habillage.

Le registre des décès est rempli à cet effet, qui contient également des informations, comme les visites, notamment si la famille est venue voir le défunt.
Ce registre des décès est consultable par la famille.

Lorsqu’un établissement de santé ne dispose par lui-même d’une chambre mortuaire, le corps est déposé dans la chambre mortuaire d’un autre établissement de santé.

6 jours maxi

La loi indique que « la famille dispose de six jours maximum pour s’occuper du corps du défunt ».

La famille mandate une entreprise de pompes funèbres pour retirer le corps, l’inhumer ou l’incinérer.

Sans aucune nouvelle de la famille pendant cette période de 6 jours, la dépouille est confiée à la commune où se trouve l’établissement de soin.

La commune procède à l’enterrement dans un cimetière, dans un emplacement individuel pendant 5 ans ou jusqu’à l’exhumation réclamée par la famille, si elle se manifeste et le demande.

Source : Médisite

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Décès : Démarche à effectuer
Décès : Les formalités bancaires
Directives anticipées : Nom officiel pour les souhaits sur sa fin de vie

Employeur : Votre salarié (e) décède, que faire ?
Grain de beauté ou cancer de la peau ? : La méthode ABCDE
Le dossier pharmaceutique : C’est quoi ?

Autres Bien-être et Juridique :

Récapitulatif 19 Bien-être
Récapitulatif 19 Juridique

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Métiers Familles professionnelles


Métiers Familles professionnelles

Dans de nombreux articles, notamment sur l’orientation professionnelle ou la reconversion professionnelle, il est évoqué les domaines ou familles de métiers.

stats embauche par métier

source : dir. du travail Auvergne-Rhônes-Alpes

En voici une liste de 75 familles :

01.      Agriculteurs, éleveurs, sylviculteurs, bûcherons
02.      Maraîchers, jardiniers, viticulteurs
03.      Techniciens et cadres de l’agriculture
&&&&&&&&&&&&&&&&&
04.      Ouvriers non qualifiés du bâtiment et travaux publics
05.      Ouvriers qualifiés des travaux publics
06.      Ouvriers qualifiés du gros œuvre du bâtiment
07.      Ouvriers non qualifiés du second œuvre du bâtiment
08.      Ouvriers qualifiés du second œuvre du bâtiment
09.      Conducteurs d’engins de bâtiment et des travaux publics
10.      Techniciens et agents de maîtrise du bâtiment et travaux public
11.      Cadre du bâtiment et travaux public
&&&&&&&&&&&&&&&&&
12.      Ouvriers qualifiés de l’électricité et de l’électronique
13.      Techniciens et agents de maîtrise de l’électricité et de l’électronique
&&&&&&&&&&&&&&&&&
14.      Ouvriers qualifiés travaillant par enlèvement du métal
15.      Ouvriers qualifiés travaillant par formage de métal
16.      Ouvriers non qualifiés de la mécanique
17.      Ouvriers qualifiés de la mécanique
18.      Techniciens et agents de maîtrise des industries mécaniques
&&&&&&&&&&&&&&&&&
19.      Ouvriers non qualifiés des industries de process
20.      Ouvriers qualifiés des industries de process
21.      Techniciens et agents de maîtrise des industries de process
&&&&&&&&&&&&&&&&&
22.      Ouvriers qualifiés du textile et du cuir
&&&&&&&&&&&&&&&&&
23.      Ouvriers qualifiés de la maintenance
24.      Ouvriers qualifiés de la réparation automobile
25.      Techniciens et agents de maîtrise de la maintenance
&&&&&&&&&&&&&&&&&
26.      Techniciens et cadres techniques de l’industrie
&&&&&&&&&&&&&&&&&
27.      Ouvriers non qualifiés de la manutention
28.      Ouvriers qualifiés de la manutention
29.      Conducteurs de véhicules
30.      Agents d’exploitation des transports
31.      Agents administratifs et commerciaux des transports
32.      Cadres des transports et de la logistique
&&&&&&&&&&&&&&&&&
33.      Artisans et ouvriers artisanaux
&&&&&&&&&&&&&&&&&
34.      Secrétaires
35.      Employés de la comptabilité
36.      Employés administratifs d’entreprise
37.      Secrétaires de direction
38.      Techniciens des services administratifs, comptables et financiers
39.      Cadres et services administratifs, comptables et financiers
&&&&&&&&&&&&&&&&&
40.      Dirigeants d’entreprises
&&&&&&&&&&&&&&&&&
41.      Techniciens de l’informatique
42.      Ingénieurs de l’informatique
&&&&&&&&&&&&&&&&&
43.      Personnes d’études et de recherche
&&&&&&&&&&&&&&&&&
44.      Employés administratifs de la fonction publique
45.      Professions intermédiaires de la fonction publique
46.      Cadres de la fonction publique
47.      Armée, police, pompiers
&&&&&&&&&&&&&&&&&
48.      Employés de la banque et des assurances
49.      Techniciens de la banque et des assurances
50.      Cadres de la banque et des assurances
&&&&&&&&&&&&&&&&&
51.      Caissiers, employés de libre-service
52.      Vendeurs
53.      Attachés commerciaux et représentants
54.      Maîtrise de magasins et intermédiaires du commerce
55.      Cadres commerciaux et technico-commerciaux
&&&&&&&&&&&&&&&&&
56.      Bouchers, charcutiers, boulangers
57.      Cuisiniers
58.      Employés et agents de maîtrise de l’hôtellerie-restauration
59.      Patrons et cadres d’hôtels, cafés, restaurants
&&&&&&&&&&&&&&&&&
60.      Coiffeurs, esthéticiens
61.      Employés de maison
62.      Aides à domicile et aides ménagères
63.      Assistantes maternelles
64.      Agents de gardiennage et de sécurité
65.      Agents d’entretien
&&&&&&&&&&&&&&&&&
66.      Professionnels de la communication et de l’information
67.      Professionnels des arts et des spectacles
&&&&&&&&&&&&&&&&&
68.      Aides-soignants
69.      Infirmiers, sages-femmes
70.      Médecins et assimilés
71.      Profession paramédicales
&&&&&&&&&&&&&&&&&
72.      Professionnels de l’action sociale et de l’orientation
73.      Professionnels de l’action culturelle, sportive
74.      Enseignants
75.      Formateurs

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Réflexions pour une orientation professionnelle
Réorientation, reconversion : Faites ce que vous aimez ?
Outplacement : Quelles sont les étapes clés ?

17 causes de stress au travail
Dépôt de bilan : rebondir
Bilan de compétences : Six raisons pour en établir un

Autres Emploi et Management:

Récapitulatif 18 Emploi
Récapitulatif 18 Management

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Grain de beauté ou cancer de la peau ? : La méthode ABCDE


A quoi ressemble un mélanome ?

grain de beauté ou mélanomeLes grains de beauté apparaissent sur la peau, dès la naissance.
Ils sont totalement inoffensifs.

Cependant, si votre attention est attirée par un grain de beauté, c’est que quelque chose est différent.

C’est là qu’il faut s’interroger.

Se poser les bonnes questions

  • Ce « grain de beauté » est-il récent ?
  • A-t-il changé récemment ?
  • A-t-il saigné sans cause apparente ?

En cas de réponse positive, il convient d’observer de près ce qui ressemble à un grain de beauté et qui pourrait être un cancer de la peau, ou mélanome, débutant.

La méthode d’observation ABCDE

Les 5 lettres donnent la méthode d’observation d’une lésion cutanée qui pourrait se révéler un cancer :

A = Asymétrie : un grain de beauté est de forme arrondie ou ovale, alors qu’un mélanome a une forme irrégulière

B = Bord : les bords d’un grain de beauté sont réguliers, alors que des bords irréguliers laissent à penser à une lésion maligne

C = Couleur : La couleur d’un grain de beauté est toujours la même, celle d’un mélanome change et peut même avoir plusieurs couleurs à la fois

D = Dimension : La taille d’un grain de beauté est petite ou grande, elle reste invariable, tandis qu’un changement de taille est un mauvais signe

E = Extension ou Évolution : Une lésion qui évolue est potentiellement autre chose qu’un banal grain de beauté

Conclusion

Si vous avez répondu oui à ces questions et que votre observation de près vous fait douter, alors consultez un médecin au plus vite.

Si, en plus, vous avez des antécédents familiaux, qu’un membre de votre famille a déjà été diagnostiqué comme porteur d’un cancer, il faut demander une consultation à un médecin.

Un mélanome pris dans son stade le plus précoce peut facilement être opéré et supprimé, avant qu’il ne se diffuse en métastases dans le reste du corps.

Philippe Garin

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Greffe : De la mort à la vie
Le Compte Prévention Pénibilité ou CPP sert aussi pour se former
Les commandements du bon conducteur

Devise 023 : Rien n’est plus important que la santé… sauf l’argent
Comment éviter les intoxications au monoxyde de carbone
IST ou MST ; Signes, Risques, Complications

Autres Bien-être :

Récapitulatif 18 Bien-être

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Devise 075 : Ta maison est là où est ton cœur, mais les étoiles sont faites en or


Devise 075 des Devises de l’Acquisition des Ferengi (Star Trek)

« Devise 075 : Ta maison est là où est ton cœur, mais les étoiles sont faites en latinum« 

« Home is where the heart is, but the stars are made of latinum »

source : Destruction imminente (Civil Defense) (DS9)

Littéralementmaison étoiles

La maison est là où le coeur se trouve, mais les étoiles sont faites de latinum

Interprétation

Le latinum est la matière qui sert de monnaie chez les Ferengi car elle ne peut être dupliquée.

Le coeur est le centre des émotions aussi dans leur culture. Son foyer est son refuge, le premier et le dernier lieu où l’on souhaite se rendre.

Cependant, c’est dans l’Espace, sur d’autres planètes que se trouve les mines de latinum et donc les sources de richesses les plus convoitées par les Ferengi et autres peuples de la Galaxie.

Commentaires

Le cocon familial est l’endroit où un enfant se sent « chez lui », entouré de l’amour de ses parents et de sa famille.
C’est l’endroit qui constitue son environnement le plus familier, celui que l’on connaît le mieux, même malheureux.

Plus tard, c’est aussi le lieu et l’environnement qui permet de se ressourcer, de retrouver certaines sensations, et de se rappeler que l’on s’y sent bien ou/et que l’on connaît le mieux.

Seulement, l’être humain est ainsi fait qu’il est attiré par l’inconnu. Depuis nos ancêtres nomades préhistoriques, nous cherchons à améliorer notre cadre de vie.

Nous voulons plus que ce que nous avons.
Nous voulons progresser, voir du monde, nous confronter à l’inconnu et réussir à faire carrière, à créer notre propre famille.

Intellectuellement ou matériellement, nous nous enrichissons des rencontres avec les autres, des lieux que nous visitons, des actions que nous menons.

Philippe Garin

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Star Trek et ses dérivés sont propriétés de Paramount Pictures (CBS)

Pour en savoir plus :


En complément :

Devise 074 : Connaissance étale profit
Devise 076 : De temps en temps, propose la paix, tes ennemis en seront perturbés

Au bord de la folie
Se faire ouvrir des portes dans la vie
Formations continues pour donner un second souffle à votre carrière

Don d’organes : Lesquels ?
Insomnies : Quoi faire ?
Tenir la maison à deux

Autres Science-Fiction :

Récapitulatif 18 Science-Fiction

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Si vous pouvez le faire en 2 minutes, faites-le maintenant


Si vous pouvez le faire en 2 minutes, faites-le maintenant

maintenant en plusieurs languesIl est très facile de perdre du temps. Beaucoup plus que d’en gagner.

Dans une journée, il y a ce que l’on a prévu de faire et ce que l’on fait.

Comme nous sommes des êtres humains, nous vivons en communauté. Nous agissons en commun, notamment au travail et en famille.

Quel que soit son degré de sociabilité, nous sommes influencés par les autres et nous les influençons à notre tour. Ce qui est évoqué ici sont les interactions des uns envers les autres et non les influences d’opinion.

C’est ainsi que nous devons répondre aux sollicitations des autres, qu’ils s’appellent chef, collègue, collaborateurs, ou conjoint (e), enfant, voisin, par exemple, ou encore client, fournisseur, fonctionnaire.

Maintenant ou plus tard

Lorsque l’on est sollicité, que l’on sollicite, l’action est cours est interrompue ou vient de se terminer. Avant de commencer la suivante, il faut s’imaginer le temps qu’elle va prendre.

Lorsque l’action à mener est rapide, en moins de 2 minutes, alors exécutez-la. Inutile d’attendre, de la repousser à plus tard.

En effet, reprendre ou démarrer une activité, c’est recommencer à se mettre au courant de ce qu’il y a à faire.
« Se remettre dans le bain » implique de passer moins de 2 minutes à se remémorer ce qu’il y a à faire.

Alors pourquoi perdre ces précieuses minutes ?

Autre conséquence d’une action rapide : Plus besoin de la planifier à nouveau. Terminée l’action, place à l’action suivante.

Évidemment, il peut y avoir une suite à l’action menée. Peu importe le moment où elle est exécutée, elle aura la même suite à donner.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Quelques bonnes résolutions à partir de maintenant
IST : La prévention contre les infections sexuellement transmissibles
Pour bien parler : respirez correctement

Chômage, argent et restrictions
Productivité : Utilisez un code couleur pour vos tâches
BYOD ou AVEC : Définition et limites

Autres Organisation:

Récapitulatif 17 Organisation

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Greffe : De la mort à la vie


Le parcours du greffon en 8 étapes

prélèvement d'organes en Europe en 2004Lorsqu’une personne décède, la loi française autorise le prélèvement d’organes et de tissus, sauf indication contraire enregistrée dans le Registre des refus auprès de l’Agence de biomédecine.

Voici les différentes étapes qui permettent de suivre le greffon de la mort du donneur à l’amélioration de la vie du ou des receveurs.

1/ La mort

Dans 90% des cas, les prélèvements d’organes ont lieu suite à un décès.

La première étape est donc le certificat de décès rédigé par un médecin qui a constaté la mort, malgré tous les efforts produits pour conserver la personne en vie, dans le respect du serment d’Hippocrate.

2/ La préservation

Préserver le plus longtemps possible les organes et tissus en bon état est l’étape suivante. Seuls les greffons potentiels sains sont retenus pour un éventuel prélèvement.

3/ La volonté du défunt

La Coordination hospitalière interroge le Registre des refus pour apprendre si la personne décédée a exprimé son opposition aux dons d’organes.

En cas d’absence de l’expression de la volonté de s’opposer, la coordination consulte les proches du défunt et, dans la mesure du possible, sa volonté est respectée.

En cas de doute, la loi s’applique et le processus se poursuit.

4/ L’analyse médicale

Les organes et les tissus préservés sont soumis à analyse.

Il pourrait y avoir eu, malgré les efforts, une dégradation durant la période de recherche de la volonté de la personne décédée.
C’est pourquoi une analyse médicale permet de sélectionner uniquement les organes sains.

5/ Le prélèvement

Le prélèvement d’organes s’effectue lors d’une opération chirurgicale, avec le même soin que s’il s’agissait d’une personne encore vivante.
En fait, ce sont les organes qui doivent rester en vie.

Le corps est préparé pour être rendu à sa famille et proches.

6/ Le conditionnement et le transport

Les organes sont déposés dans des conteneurs à +4°C et transportés par les moyens les plus rapides vers les lieux de greffe des receveurs.

Les tissus sont conservés dans des banques de tissus qui en assurent également la distribution .

7/ Les greffes

Le patient receveur est préparé. L’organe ou les tissus sont aussi préparés pour la greffe.

Selon l’organe à greffer et la complexité de la greffe, l’opération d’échange de l’organe malade du receveur par l’organe sain du donneur peut prendre jusqu’à une douzaine d’heures.

8/ La vie ou les vies

Bien souvent, plus d’un greffon est prélevé. C’est pourquoi, une seule personne décédée peut rendre la vie plus agréable à autant de receveurs différents que d’organes prélevés.

57 000 personnes en France vivent grâce à un organe greffé.

21 500 malades sont en attente de greffons. Chiffre de 2015.

source : dondorganes.fr

Philippe Garin

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Don d’organes : Lesquels ?
Don d’organes : Que dit la loi en France
Devise 023 : Rien n’est plus important que la santé… sauf l’argent

Vaccination : De l’origine à aujourd’hui
Secourir 2/5 ; La perte de connaissance
Risques cardiovasculaires : Les facteurs du risque

Autres Bien-être :

Récapitulatif 17 Bien-être

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Premier emploi : Adaptation impérative


Démarrer dans la vie active : S’adapter aux règles du monde du travail

projection population activeQuand on démarre un nouveau travail, il y a un temps d’adaptation.

Quand c’est le premier emploi, ce temps d’adaptation est plus long.

D’un côté, il y a la découverte du poste, de l’entreprise, des collègues.
De l’autre, il y a la découverte du monde du travail avec beaucoup de règles non exprimées et qu’il faut apprendre, notamment les relations entre les personnes.

Protection vs concurrence

Tant que l’on est dans le système scolaire, d’apprentissage, on se trouve avec des personnes qui ont sensiblement le même âge, et qui partagent des connaissances de la vie avec des références identiques ou proches.
Les exceptions viennent du côté des enseignants et du milieu familial. L’un et l’autre sont, généralement, protecteurs.

C’est l’inverse dans le monde du travail. Le nombre de postes est restreint. La concurrence pour en obtenir un est rude.
De plus, une fois en poste, la concurrence est encore plus âpre. Les jalousies, les envieux, les rumeurs, les heurs entre personnes avec des référentiels différents, notamment dans les relations :

  • homme – femme,
  • jeune – moins jeune,
  • handicapé – valide,
  • intelligent – frustre,
  • sensible – calculateur,
  • ambitieux – bien à sa place,
  • cadre – non-cadre,
  • etc.

Égalité vs Inégalité

Là où l’on se trouvait sur un pied d’égalité avec les autres, où ce qui permet de se différencier les uns des autres sont les résultats scolaires, donc le mérite du travail individuel, organisé et qui dépend uniquement de son assiduité, de sa volonté et de son envie de réussir ses examens.

Ici, dans le monde du travail, on se trouve à inégalité les uns par rapport aux autres.
Les relations sont très différentes puisqu’on y trouve une hiérarchie, des contraintes imposées à respecter impérativement sous peine de se faire rejeter.
On doit obéir et faire ce qui est demandé.

En plus, il faut le faire de la manière demandée, avec des méthodes imposées, la plupart du temps.
L’initiative personnelle est plus ou moins acceptée selon le mode de management de l’équipe et de l’organisation dans laquelle on travaille.

Réalité vs imagination

Il est tout à fait légitime que l’on soit plus ou moins perturbé quand on débute son premier emploi.
Son propre système de valeur est mis à rude épreuve. Les convictions, jusqu’ici très ancrées et qui paraissaient « LA » vérité se trouvent confrontées à une réalité souvent différente.
Les illusions, les projets, les ambitions, et aussi les encouragements, les rencontres, le soutien, sont tous mélangés au contact des autres.

Ami vs Collègue

On choisit ses amis, pas ses collègues.

Autant, dans un milieu plutôt fermé des études, les rencontres et les amitiés se faisaient selon les affinités des uns avec les autres.
Il y est très facile d’ignorer ceux qui ne nous plaisent pas, que l’on ne comprend pas ou qui nous dérangent, autant c’est impossible dans le milieu du travail où il faut avec.

Il faut faire avec tous les types de comportements des autres, les paroles prononcées.
Et, en plus, il faut accepter puisque le pouvoir en entreprise s’ajoute à la structure de l’organigramme des postes de travail.

Les mauvaises langues sont actives et les bons conseils sont données selon les intentions des personnes qui exercent un certain pouvoir et que d’autres écoutent.

Intégration vs préjugés

La volonté de s’intégrer dans une équipe est parfois insuffisante quand, en face, on se trouve confronté à des préjugés.
C’est un peu comme vouloir que l’autre vous aime alors que ce n’est pas le cas : on a beau faire tous les efforts possibles de séduction, l’autre reste insensible.

Dans le monde du travail, c’est encore plus compliqué.
En effet, les réactions des autres face à ses efforts d’intégration dans l’équipe et dans l’entreprise, sont très variées et au-delà d’un simple j’aime – je n’aime pas.

Il y a certaines actions ou certains propos que l’on apprécie et d’autres moins, plus ou moins, beaucoup ou absolument pas.

Motivation vs déception

Les sentiments que l’on peut avoir en exerçant pour la première fois un métier, varient énormément en cours de journée.
En une phrase, un chef, un collègue, parfois un subordonné quand on est chef dès son premier emploi, on peut se sentir à l’aise ou tout l’inverse.

Par exemple, quand un chef dit : « c’est très bien, il faut continuer, mais avec plus de conviction et de réussite », on se sent à la fois reconnu, flatté et malheureux de le savoir insatisfait, encouragé à faire mieux et déçu de ne pas y être encore arrivé.
Sans compter les réactions de celles et ceux qui ont entendu ce qui a été dit et qui vont vous juger, vous encourager ou tenter de vous enfoncer, selon leurs propres rapports avec le chef.

Respect de soi et des collègues

Entrer dans le monde du travail, c’est faire face aux autres, se faire respecter et respecter les autres, accepter qu’ils aient des comportements et des convictions différentes, les accepter ou les contrer selon sa personnalité.

Un collègue est une nouvelle notion que l’on découvre en débutant dans une entreprise. Avant, on avait uniquement sa famille et ses amis.
Voilà qu’une nouvelle dimension s’ajoute : le collègue, qui est son égal, son supérieur ou son subordonné, selon sa position hiérarchique au sein de l’organisation pour laquelle on travaille.

Philippe Garin

Pour réussir votre venue sur le marché du travail, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Marché de l’emploi : La loi de l’offre et de la demande
Emploi : Autopsie du discours d’un candidat malheureux
Management : L’entretien d’intégration

Période d’essai : quand le nouveau collaborateur est déçu
Nouvel emploi : Bien s’intégrer pour réussir sa période d’essai
Efficacité : 30 jours pour une nouvelle habitude

Autres Emploi :

Récapitulatif 17 Emploi

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

CV : 5 conseils pour travailler en Suisse


Travailler en Suisse : 5 conseils pour votre CV

Cantons suisses

« Travailler en Suisse, c’est arrêter de travailler pour son conjoint et finir de payer sa maison. »

Cette phrase représente une certaine réalité, tant les salaires sont élevés et le PIB Suisse est l’un des plus forts au Monde. Quand on a à porter de kilomètres ce qui semble un Eldorado, on se demande pourquoi il est si difficile d’y trouver un emploi.

La Confédération helvétique

23 cantons suisses = 24 législations différentes, avec la législation fédérale.
Peu nombreux sont les éléments communs à toute la Suisse : Le chemin de fer, la monnaie, l’armée, la politique étrangère en font partie. Pour le reste, chaque canton a ses propres règles, ses lois, sa langue et son dialecte.

La législation du travail dépend du Canton. Par exemple, les prélèvements sociaux ou l’âge de la retraite sont du ressort du Canton.

Quand dans l’Union Européenne, le Conseil de l’Europe et le Parlement Européen cherchent à uniformiser les règles et les lois en Europe, la Confédération Helvétique cultive ses différentes.

Conseil 1

Chercher un travail en Suisse s’avère donc chercher un travail dans l’un ou l’autre des cantons. Il y a un très grand intérêt à se renseigner sur les lois du Canton avant de se lancer, ainsi que sur la population locale.

Un CV sans triche

Si le niveau de formation « bac + … » est très important en France, il arrive que sur un CV on fasse paraître un niveau ou un diplôme au-dessus de la réalité.

En Suisse, tous les diplômes doivent être joints à chaque candidature. Il vous sera demandé d’apporter l’original de vos diplômes lors du premier entretien d’embauche, faute de quoi votre candidature perd de sa valeur quel que soit votre brillant parcours jusque-là.

Conseil 2

Dites la vérité sur votre CV et en entretien d’embauche. Préparez tous vos diplômes et certificats des formations continues que vous avez obtenus.

Un CV sans faute

Mieux vaut écrire, sans faire de faute,

  • en français pour un poste dans un canton roman,
  • en italien pour le canton du Tessin
  • en allemand dans les cantons alémaniques.

Sinon, utilisez l’anglais, quasi langue nationale dont se servent les Suisses pour communiquer entre eux quand ils maîtrisent mal une de leurs autres langues.

Conseil 3

Postulez uniquement dans un Canton dont vous maîtrisez la langue, sans oublier les particularités linguistiques du français propres aux Romans, ou les divers dialectes typiquement suisse allemand des cantons alémaniques.

Un CV complet

Dans un marché de l’emploi aussi étroit, les entreprises suisses doivent d’abord chercher les compétences de leurs ressortissants ou parmi les profils des résidents étrangers ayant un permis de séjour C, celui qui est valable 5 ans.

Le nombre de postes ouverts aux Étrangers est donc très limité. Seuls les meilleurs profils sont alors retenus. Par conséquent, si votre CV présente des périodes de non-travail, chômage, maladie ou maternité, par exemple, alors il faudra prouver par des explications cohérentes les motifs de ces périodes.

Conseil 4

Donnez toutes les dates, année ET mois, de tous vos emplois précédents et en cours. Plus de 2 périodes d’inactivité professionnelle équivaut à une réponse négative quasiment assurée. Préparez bien les circonstances de changement de postes et les périodes de non-travail.

Un CV avec les bonnes mentions

Si, en France, de nombreuses règles existent contre les discriminations à l’embauche, les législations cantonales et les habitudes sont différentes.

Sur un CV pour travailler en Suisse, mieux vaut y faire figurer :

  • sa nationalité,
  • sa photo,
  • son âge et
  • la composition de sa famille.

A l’inverse, les engagements philosophiques, religieux ou politiques n’y ont pas leur place.

Conseil 5

Choisissez bien votre photo ou faites-la faire par un photographe professionnel capable de vous mettre en valeur dans une tenue professionnelle, costume de préférence ou l’équivalent féminin. Évitez la photo de vacances ou de passeport.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour booster votre recherche d’emploi, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Visitez notre site : www.boosteremploi.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Contrôle de réréfence : Peur du référent ?
Refuser un candidat : 10 réponses motivées et légales
Points faibles à citer en entretien d’embauche 1/6 : Mort de trac

Les 20 pays les plus riches en 2014
Jours fériés aux Pays-Bas, en Suisse
Indicatifs en Suisse téléphoniques interurbains

Autres Emploi :

Récapitulatif 14 Emploi

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

CESU : Pour quels services à la personne


Quels services à la personne peut-on payer avec le CESU ?

CR-CESULe CESU ou Chèque Emploi Service Universel est un mode de paiement de services à la personne qui facilite toutes les tâches administratives du particulier employeur.

Liste des services qu’un particulier employeur peut payer par le CESU

Services à la famille :

  • Gardes d’enfants à domicile ou hors du domicile par une assistante maternelle agréée
  • Crèches, jardins d’enfants, haltes garderies
  • Centres aérés – 6 ans
  • Accompagnement des enfants dans leurs déplacements
  • Soutien scolaire et cours à domicile
  • Assistance informatique
  • Assistance administrative

Services de la vie quotidienne :

  • Entretien de la maison et travaux ménagers
  • Collecte et livraison de linge repassé
  • Jardinage
  • Petit bricolage
  • Gardiennage, et surveillance temporaire de la résidence principale et secondaire
  • Préparation de repas et courses, livraison de repas et de courses

Services aux personnes dépendantes :

  • Assistance aux personnes âgées et handicapées à l’exclusion des actes médicaux
  • Garde-malade à l’exclusion des soins
  • Soins d’esthétique à domicile
  • Aide à la mobilité
  • Frais de transport par taxi de personnes âgées ou à mobilité réduite titulaires de prestations sociales : allocation personnalisée d’autonomie – APA – allocation aux adultes handicapés – AAH, …

Le CRCESU

Le CRCESU, ou Centre de Remboursement des CESU, est l’organisme chargé de l’inscription des particuliers employeurs ET des employés travaillant dans les services indiqués ci-dessus.

Il délivre les CESU aux employeurs et verse la paye aux employés.

Source : CRCESU

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Reconversion : Manque d’expérience, comment convaincre
Nouveaux sur le marché du travail
Embauche des handicapés : Les aides depuis le 01 janvier 2012

Autoentrepreneur et indemnités chômage : mode d’emploi
Le Titre Emploi Service Entreprise ou Tese pour simplifier les formalités d’embauche et de gestion
Comment est calculé le montant du RSA

Autres Emploi :

Récapitulatif 10 Emploi

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Internet : Composer votre guide des bonnes pratiques vous-même à partir du site info-familles.netecoute.fr


Composer votre guide des bonnes pratiques à partir du site info-familles.netecoute.fr

net.ecouteL‘association e-Enfance et le Secrétariat d’Etat à la Famille se sont associés pour mettre à disposition des familles un site, info-familles.netecoute.fr, de questions réponses à partir des questions posées, généralement par des parents angoissés qui voient leurs enfants surfer sur le net avec les risques associés, au numéro de Net Ecoute : 08 00 20 00 00

Sur ce site, la fonction «Mon guide personnalisé» permet de composer son propre guide à imprimer, composé par les pages que le visiteur du site choisit et met dans un panier. A la différence d’un panier d’un site marchand, le visiteur n’achète rien, il compose son guide soi-même

net-ecoute.fr est l’autre site de cette association et remplace le précédent

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Faux courriels de Hadopi
Sécurité Smartphone : Danger avec les paiements par téléphone
Cybersécurité : Le gouvernement français créé un groupe d’intervention rapide

Services de lutte contre la cybercriminalité
Sécurité sur Internet : Les 10 commandements
Les risques du téléchargement et quelques principes utiles

Autres Informatique et Sécurité :

Récapitulatif 7 Informatique
Récapitulatif 3 Sécurité
Récapitulatif 7 Sécurité

Tous les articles de cette catégorie sont listés dans la page Sécurité de la page Autres catégories

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter