La dictée de Mérimée : Combien de fautes ?


La fameuse dictée de Prosper Mérimée

Prosper Mérimée 1803 - 1860

Prosper Mérimée 1803 – 1860

La langue française est pleine de pièges.
Pire encore à l’écrit qu’à l’oral !

La dictée est un exercice qui consiste à écrire un texte lu par une autre personne, sans aucune aide que sa mémoire et l’application des règles d’écriture du français. Le but du jeu est de faire le moins de fautes possible.

Prosper Mérimée, en 1867 aurait donné une dictée, devenue fameuse par sa complexité et le nombre de fautes qu’auraient commis l’Empereur des Français, Napoléon III et l’impératrice Eugénie.
Lui : 75 fautes, Elle : 62 fautes.

Bien plus tard, à la télévision, et après plusieurs réformes successives de la langue française, notamment sur les accents au-dessus des voyelles, la dictée a été remise au goût du jour.

Ce n’est pas la longueur de la dictée qui est éprouvante mais l’orthographe et la grammaire, ainsi que la conjugaison et le vocabulaire peu courant.

Version publiée en 1900 par Léo Claretie, écrivain français

Pour parler sans ambiguïté, ce dîner à Sainte-Adresse, près du Havre, malgré les effluves embaumés de la mer, malgré les vins de très bons crus, les cuisseaux de veau et les cuissots de chevreuil prodigués par l’amphitryon, fut un vrai guêpier.

Quelles que soient et quelqu’exiguës qu’aient pu paraître, à côté de la somme due, les arrhes qu’étaient censés avoir données la douairière et le marguillier, il était infâme d’en vouloir pour cela à ces fusiliers jumeaux et mal bâtis et de leur infliger une raclée alors qu’ils ne songeaient qu’à prendre des rafraîchissements avec leurs coreligionnaires.

Quoi qu’il en soit, c’est bien à tort que la douairière, par un contresens exorbitant, s’est laissé entraîner à prendre un râteau et qu’elle s’est crue obligée de frapper l’exigeant marguillier sur son omoplate vieillie. Deux alvéoles furent brisés, une dysenterie se déclara, suivie d’une phtisie.

– Par saint Martin, quelle hémorragie, s’écria ce bélître ! À cet événement, saisissant son goupillon, ridicule excédent de bagage, il la poursuivit dans l’église tout entière.

Si vous voulez vous amusez, dictez ce texte autour de vous et comptez le nombre de fautes !

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Orthographe, grammaire, conjugaison … : Points forts ou points faibles
Quand phonèmes et graphèmes rendent la langue française difficile
Pourquoi le français est une langue difficile pour les étrangers

Allographe : Définition et exemples
Lettre de Georges Sand à Alfred de Musset
Exercices de diction : Le crayon dans la bouche

Autres Bien-être et Communication :

Récapitulatif 18 Bien-être
Récapitulatif 18 Communication

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :