Compétences numériques : La Communication


Compétences : Communication numérique

QR code pour mieux communiquerTraiter l’information et créer du contenu numérique sont deux compétences numériques définies dans le CV européen.

Cette troisième compétence concerne la capacité à communiquer en utilisant tous les outils que nous avons à notre disposition.

Voici une grille pour découvrir comment vous vous en sortez.

Utilisateur élémentaire

  • Je peux communiquer avec les autres par téléphone portable, voix sur IP (Skype, etc.), courriel ou bavardage en ligne – en utilisant les fonctions de base (messagerie vocale, SMS, envoi et réception de courriels, échange de textes, etc.).
  • Je peux partager des fichiers ou du contenu à l’aide d’outils simples.
  • Je sais que je peux utiliser les technologies numériques pour interagir avec des services (services publics, banques, hôpitaux, etc.).
  • Je sais qu’il existe des sites de réseautage social et des outils de collaboration en ligne.
  • Je sais que lors de l’utilisation des outils numériques, certaines règles de communication doivent être respectées (par ex. lorsqu’on poste un commentaire ou que l’on partage des informations personnelles).

Utilisateur indépendant

  • Je peux utiliser certaines fonctions complexes de plusieurs outils de communication (utiliser la voix sur IP et partager des fichiers, etc.).
  • Je peux utiliser les outils de collaboration et intervenir par ex. sur des documents ou fichiers partagés créés par quelqu’un d’autre.
  • Je peux utiliser certaines fonctions des services en ligne (par ex. services en ligne administratifs, bancaires ou commerciaux).
  • Je transmets ou partage des connaissances en ligne avec d’autres personnes (en utilisant les outils de réseautage social ou les communautés en ligne, etc.).
  • Je sais qu’il existe des règles de communication en ligne (« nétiquette ») et je les applique.

Utilisateur expérimenté

  • J’utilise activement une large gamme d’outils de communication (courriel, bavardage en ligne, SMS, messagerie instantanée, blogs, micro-blogs, réseaux sociaux) pour communiquer en ligne.
  • Je peux créer et gérer du contenu à l’aide d’outils de collaboration (par ex. agenda électronique, système de gestion de projet, correction en ligne, feuilles de calcul en ligne).
  • Je participe activement aux espaces en ligne et j’utilise plusieurs services (services en ligne administratifs, bancaires ou commerciaux, etc.).
  • Je peux utiliser des fonctions avancées des outils de communication (vidéoconférence, partage de données, partage d’application, etc.).

Source : Europass

Les niveaux de compétences des 5 domaines du numérique :

  1. Traitement de l’information
  2. Création de contenu
  3. Communication
  4. Résolution de problème
  5. Sécurité

Pour vous aider à autoévaluer votre propre niveau, cliquer sur les liens pour accéder aux grilles

Philippe Garin

Pour un accompagnement personnalisé, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Canular : Les dangers de la rumeur sur Internet
Astuces pour vos mails soient lus
Cybersquatting et typosquatting : Définitions

Votre e-réputation sur le Web 2.0
La Communication externe : Moyens et Diffusion
Emploi : Avoir un beau profil sur les réseaux sociaux

Autres Communication, Emploi et Informatique :

Récapitulatif 16 Communication
Récapitulatif 16 Emploi
Récapitulatif 16 Informatique

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Handicap et Emploi : Comment trouver 2/2


Handicapé (e) : Je dis, je ne dis pas

AgefiphFaut-il mentionner que l’on est handicapé sur son CV, dans sa lettre de motivation, durant son entretien de recrutement ?

Ce sont des questions que se posent tous celles et ceux qui sont concernés. Ceux, dont le handicap est peu ou pas visible. En effet, de nombreux handicaps ne se voient pas par la présence d’un fauteuil, l’absence de tout ou partie d’un membre, une canne blanche, des stigmates de sa trisomie, etc.

Premier conseil:

Si vous ne pouvez pas cacher votre handicap, autant le mettre dès le CV, mention « travailleur handicapé ». Comme ça, le recruteur est fixé tout de suite. S’il refuse de vous rencontrer, vous ne saurez pas si cela est dû à votre handicap, mais cela vous évitera d’avoir le même refus lors d’un entretien où vous vous serez déplacé pour rien.

Conseil 2 :

Signaler dans son CV ou dans sa lettre de motivation que l’on est en situation de handicap, n’est ni une obligation ni un frein.

Tant que le recruteur ne vous pose pas la question, si vous n’en parlez pas, personne ne pourra vous le reprocher. Sauf dispositions physiques qui rendent incompatible l’exercice du poste à cause du handicap, le recruteur ne pourra évoquer ce handicap dans les motifs de refus de vous accorder le poste au risque de se voir inquiéter ou condamner pour discrimination à l’embauche.

C’est aussi une des raisons d’avoir un entretien en face-à-face est préférable, pour le recruteur qui est souvent aussi le futur employeur, à une rencontre virtuelle au cours d’un entretien par vidéo-conférence.

Conseil 3 :

Au cours de l’entretien téléphonique ou de l’entrevue d’embauche en face-à-face, vous pouvez évoquer votre handicap. Là encore, mieux vaut le signaler avant de commencer la période d’essai où, mis au pied du mur, votre handicap apparaîtra, à un moment où à un autre. Sans compter que les Ressources humaines de l’entreprise ou l’entrepreneur lui-même aura des doutes sur votre efficacité et votre honnêteté, puisque vous lui aurez « caché » votre situation. De plus, il aurait droit à une réduction de son amende puisqu’il aura augmenté son quotas de salariés handicapés, sous réserve que l’entreprise soit soumise à cette obligation.

Conseil 4 : Quand dire « je suis en statut de travailleur handicapé » ?

Si votre handicap est visible, dès le CV et ne l’évoquer qu’à la demande du recruteur pour toutes les démarches suivantes.

Pour un handicap invisible, parlez-en, de préférence, à la fin du premier entretien d’embauche, une fois que le recruteur vous aura interrogé sur vos expériences, compétences et savoir-être.

Toutefois, si vos formations se sont avérés diluées dans le temps, avec ou sans diplôme ou, si votre parcours professionnel (emplois, stages et apprentissages) a été compliqué en raison de votre handicap, alors il faut mieux expliquer ces difficultés par leur cause, c’est-à-dire par votre handicap (si c’est réellement le cas, le mensonge est autant interdit aux travailleurs handicapés qu’aux « valides », en entrevue de recrutement.

Votre interlocuteur découvrira alors comme vous avez surmonté votre handicap durant vos études ou chez les employeurs précédents. Vous montrerez ainsi votre ténacité, votre volonté de « faire comme les autres et même mieux », toujours éléments positifs pris en compte dans l’appréciation d’un recruteur.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Handicap et Emploi : Comment trouver 1/2

L’âge, véritable handicap pour l’emploi ?
Maria Veen Reken en Allemagne : le village pour handicapés
L’entête du CV, que faut-il y mettre ?

Les discriminations à l’embauche
Les 7 fautes du recruteur qui ruinent l’entretien d’embauche
Des offres d’emploi trop belles

Autres Emploi :

Récapitulatif 10 Emploi

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Visioconférence, Vidéoconférence, Web conférence, Webinar : S’y retrouver


Plusieurs termes existent pour décrire les conférences à distance

Visioconférence et Vidéoconférence

visioconférenceOfficiellement les deux termes sont interchangeables, équivalent selon l’Office québécois de la langue française

Avec, néanmoins, la nuance suivante :

La visioconférence est une vidéoconférence qui utilise des moyens techniques spécialisés dans ce mode de communication, visuel et auditif à distance

Un système de visioconférence est composé, de caméras, de moniteurs, de microphones, et d’une solution logicielle qui permet de se voir en même temps que de voir la salle du ou des sites distants connectés durant la conférence.
Ce système nécessite une installation dans une salle, généralement réservée à cette fonction

Les coûts sont importants, tant à l’achat que pour la maintenance. C’est pourquoi, d’autres solutions existent

Web conférence

La webconférence est une vidéoconférence qui utilise les moyens du Web.
Alors que la visioconférence utilise soit le réseau téléphonique, soit le réseau Internet, la webconf utilise uniquement le réseau de la Toile

Ce mode de conférence est plus limité techniquement dans la mesure où un nombre de participant trop important engendre des difficultés techniques pour faire passer image et son au travers de connexion à de trop bas débit.

De plus, chacun étant connecté individuellement, le risque de cafouillage, de se parler les uns sur les autres augmentent, surtout lorsque les distances sont importantes (niveau mondial) et que les temps de latence entre le moment où l’on parle et celui où le son parvient aux destinataires.

Bien sûr la webconférence peut s’effectuer entre deux points distants seulement et cela facilite la conversation

Le coût d’une web conférence dépend essentiellement des outils utilisés dont beaucoup sont gratuits et proposés par des acteurs majeurs du marché

Webinar

Le Webinar est, à l’origine, un séminaire sur le Web. En fait, c’est une webconférence où il y a un maître de conférence et des participants.
Le Webinar est généralement à sens unique où le conférencier effectue sa présentation et les participants écoutent, voient et s’expriment au travers de textes qu’ils écrivent dans une zone prévue à cet effet

Les coûts dépendent de la plateforme utilisée, du nombre de participants, de la décision de prendre en charge ou non les connexions des participants, de la durée de la conférence, qui excède de ce fait rarement une heure à une heure trente, et des prestations choisies parmi celles proposées par la plateforme

Choisir sa vidéoconférence

Quelle que la forme d’échanges visuels et auditif, ou par écrit en instantané, toutes les techniques de vidéoconférence sont au point

Le choix se fait en fonction des besoins de chacun

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Noir sur blanc confort visuel ou pourquoi le fond d’écran est blanc
Vidéoconférence : entretien d’embauche ou pas, 6 conseils pour soigner votre communication
Stratégie de présentation en six points

Le timbre de la voix
CNV Communication non violente : Les 4 étapes de l’OSBD
6 facteurs de diminution de la déperdition d’un message

Autres Communication :

Récapitulatif 8 Communication

Tous les articles de cette catégorie sont listés dans la page Communication de la page Autres catégories

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

%d blogueurs aiment cette page :