Vidéoconférence : entretien d’embauche ou pas, 6 conseils pour soigner votre communication


Vidéoconférence : entretien d’embauche ou pas, 6 conseils pour soigner votre communication

vidéo conférenceDe plus en plus d’entretiens d’embauche ont lieu via une vidéoconférence. C’est un moyen sûr et pratique, qui permet de converser avec son ou ses interlocuteurs sans avoir à se déplacer, si ce n’est pour se rendre dans la salle où est installé le système de vidéoconférence.

Un système de vidéoconférence est plus perfectionné et plus coûteux qu’une simple webcam et d’un casque muni d’un microphone, c’est pourquoi plusieurs règles de communication sont à respecter.

1/ Arriver à l’heure et terminer à l’heure

Cela paraît tout simple, mais si la salle de vidéoconférence est louée, mieux vaut ne pas faire attendre son ou ses interlocuteurs et ne pas dépasser, non plus, l’heure limite indiquée préalablement par celui-ci (ceux-ci).

Ceci est d’autant plus important qu’elle démontre le respect de l’autre et l’intérêt du sujet de la conversation. Si ce dernier est un entretien d’embauche, alors l’enjeu est suffisamment important pour être à l’heure !

2/ S’asseoir correctement

La vidéoconférence est comme un miroir grossissant : tout est amplifié. Il est donc important de bien s’asseoir, c’est-à-dire ni trop guindé, le dos droit, ni trop détendu, avachi(e) sur son siège.

Préférez une chaise à un fauteuil, qui, s’il est trop confortable, va vous entraîner imperceptiblement à vous faire glisser le bassin vers l’avant et les épaules vers l’arrière, donnant ainsi une mauvaise image de vous. La hauteur du siège doit être appropriée, comme lorsque vous êtes assis(e) pour prendre une photo d’identité dans un automate.

Prenez garde à vous positionnez le plus possible au centre de l’image de votre interlocuteur.

Prêtez une attention particulière à la position de la lumière qui doit vous éclairer sans vous aveugler ni produire des ombres vous cachant ainsi une partie du visage.

3/ Régler l’image et le son

Prenez quelques minutes, avant la connexion avec votre interlocuteur pour régler votre image sur le moniteur.
Comme avec un prompteur dans un studio de télévision, regardez-vous comme votre interlocuteur va vous voir et régler l’image pour qu’elle soit nette.

Utilisez le zoom pour la taille de l’image, en prenant pour principe qu’il vaut mieux que votre interlocuteur vous voit de la ceinture au sommet de la tête et qu’il évite de voir vos jambes, qui pourraient montrer votre nervosité éventuelle.

Le son est généralement préréglé de façon à ce que vous puissiez parler normalement. Ce n’est pas parce que votre interlocuteur est loin que vous devez élever la VOIX !

4/ Maîtriser sa communication non verbale

L’effet de loupe de la caméra augmentera la lecture de votre langage corporel tout au long de la conversation d’une manière plus intensive de la part de votre interlocuteur que si vous étiez ensemble dans la même pièce. C’est pourquoi, tous vos gestes, vos mimiques, les postures de vos bras, de vos mains, de votre tête, de vos yeux, etc. donneront de vous une bonne ou une mauvaise impression selon que vous soyez à l’aise, sans être trop relâché(e).

5/ Maîtriser sa communication verbale

Le vocabulaire utilisé, votre éloquence naturelle, le débit et la hauteur de votre voix, contribuent à donner une bonne impression de vous à votre interlocuteur.

Plus vous serez en phase avec lui ou elle, mieux votre communication passera.

6/ Souriez, vous êtes filmé(e)

Bien que l’angle de prise de vue soit bien plus large que celui d’une webcam, vous n’avez pas la possibilité de voir la totalité de la salle où se trouve votre interlocuteur.

De fait, non seulement votre conversation sera, peut-être enregistrée et donc vue et entendue par une ou plusieurs autres personnes, mais celle(s)-ci sont peut-être déjà dans la salle, hors champ de caméra et vous écoutera sans intervenir.

Imaginez que dans un entretien d’embauche, vous ayez à faire avec le ou la DRH et que le chef se trouve, silencieux, présent, caché…

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Critiqué(e) en public : Comment réagir
Comment faire passer mes idées en 8 étapes
Approche pour la construction d’une atmosphère de sympathie dans le cadre d’un entretien

Fautes de français : dur dur, pas glop, nase, grave !
Congruent Définition Communication verbale et non verbale
Sentir son auditoire pour être un bon orateur

Checklist pour la préparation d’un entretien réussi
Trac : Conseils pour lutter contre
Les rôles dans la communication ou sachez pourquoi vous communiquez mal

Entretien d’embauche : importance du lieu
Comment s’habiller pour un entretien d’embauche
Les acteurs d’un entretien d’embauche et leurs objectifs

Autres Communication et Emploi :

Récapitulatif 1 Communication
Récapitulatif 2 Communication
Récapitulatif 5 Communication

Tous les articles de cette catégorie sont listés dans la page Communication de la page Autres catégories

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Congruent Définition Communication verbale et non verbale


Congruent Définition Communication verbale et non verbale

Définition du mot Congruent, prononcez comme « congruant »

incongruence congruenceEn terme de communication, être congruent, c’est être cohérent entre la communication verbale et la communication non verbale.
C’est-à-dire, prononcer des mots et avoir une attitude du corps en cohérence.

Le contraire est incongru.

Par exemple, vous n’allez pas annoncer la fermeture d’une usine à ses employés, avec un large sourire et un air radieux… sauf si vous y trouvez un intérêt

Autre exemple : Annoncer la naissance d’un enfant avec une mine d’enterrement. Ce serait incongru.

Lors d’un entretien d’embauche, lorsque le recruteur demande la raison du départ de votre emploi précédent, le motif annoncé doit être crédible, autant par les mots que par l’attitude.

Le mensonge créé des tensions qui se voient, chez la plupart d’entre nous, et un bon recruteur remarquera que l’adéquation entre le motif annoncé et votre attitude en repli ou le soulagement apparent lorsque vous pensez que le recruteur vous a cru, n’est pas au rendez-vous et il vous disqualifiera. Ou, au minimum, il cherchera la vérité auprès de votre ancien employeur.

Donc restez toujours congruent !

Philippe Garin

Pour préparer vos entretiens, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en avoir plus :


En complément :

Attitude congruente en entretien de recrutement
Les trois savoir-faire de la communication selon la PNL
La communication non verbale : le message total

Définition des critères d’exigence dans le domaine de la Communication.
La voix pour bien communiquer en entretien d’embauche et ailleurs
Vidéoconférence : entretien d’embauche ou pas, 6 conseils pour soigner votre communication

Autres Communication et Emploi :

Récapitulatif 1 Communication
Récapitulatif 3 Communication
Récapitulatif 3 Emploi

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Trois formes d’entretien d’embauche


Trois formes d’entretien d’embauche

une forme d'entretien d'embaucheLe but de l’entretien d’embauche est le rassurer le recruteur.

On se place dans le cadre de relations humaines

On parle de « se vendre », ce qui veut dire combler un besoin contre une rémunération.

Trois grandes formes d’entretien d’embauche, en face-à-face :

L’entretien non directif

Le recruteur ne dit rien ou presque.

C’est à vous de mener l’entretien :

  • Présentez-vous en deux ou trois minutes
  • Passez la parole, en posant la question : qu’attendez-vous du candidat ?
  • Taisez-vous jusqu’à ce que votre interlocuteur reprenne la parole
  • Répondez à ses questions. Posez les vôtres, que vous avez préalablement bien préparées

L’entretien semi directif

  • Saluez : « Bonjour, content de vous rencontrer »
  • Étudiez le comportement de la personne qui vous reçoit
  • Prenez soin aux types de questions posées : questions fermées ou ouvertes où les secondes vous laissent le choix de la réponse, au risque de répondre à côté de la demande

L’entretien direct, fermé

Le recruteur a préparé de 10 à 20 questions, qu’il pose systématiquement à tous les candidats. En général, son visage et ses gestes sont fermés, aucune expression sur la satisfaction ou non des réponses obtenues.

  • Faites attention au recoupement de vos réponses, qu’il faut avoir préalablement préparés, en sachant pertinemment il est impossible de tout prévoir.
    Il y aura donc des « imprévus » et donc de l’improvisation.

A la question : « Pourquoi est-ce vous que nous devrions choisir ? »,
répondez :      « Je suis celui qui convient le mieux au poste, parce que… »
et surtout pas « Je suis le meilleur pour le poste ». Nuance !

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Les acteurs d’un entretien d’embauche et leurs objectifs
Risques et moyens dans un entretien d’embauche
PENDANT l’entretien d’embauche

A retenir pour le déroulement de l’entretien d’embauche
Communiquer correctement pendant un entretien d’embauche
Comment s’habiller pour un entretien d’embauche

Autres Emploi :

Récapitulatif 3 Emploi

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

%d blogueurs aiment cette page :