Le CV d’un jeune diplômé : Que doit-il contenir ?


Comment remplir le CV d’un jeune diplômé

jeunes et diplômésPartagé entre en mettre trop ou pas assez

Qu’il soit d’un jeune diplômé ou non, un CV doit contenir uniquement les informations utiles au recruteur pour prendre la décision de décrocher son téléphone et vous appeler.

Le CV d’un jeune diplômé doit contenir les mêmes rubriques qu’un autre CV :

  • L’entête
  • La formation
  • L’expérience professionnelle
  • Les loisirs et autres centres d’intérêts

La première et la dernière partie contiennent les mêmes éléments que les CV des autres personnes

La formation

La partie formation va contenir les diplômes obtenus. C’est bien cela qui est à mettre en avant, c’est pourquoi elle se trouve avant la partie expérience professionnelle.

C’est LE point fort commun à tous les jeunes diplômés : Leurs connaissances acquises et validées par leur(s) diplôme(s).

Dans la présentation des diplômes, il est important d’être le plus clair possible. Un diplôme tellement précis que personne ne comprend ce qu’il signifie, fait mauvais effet. Le plus simple est de reprendre le titre du diplôme.

Le nom de l’école doit se mettre à la fois sous forme d’acronyme et en toute lettre, à quelques exceptions près. ENA ou HEC n’ont pas besoin d’être traduit en École Normale d’Administration Haute École Commerciale. De même École Polytechnique peut rester Polytechnique.

Mais si votre école est moins connue alors, mieux vaut l’expliquer.
Exemple : ISIT, Institut Supérieur d’Interprétation et de Traduction

La Spécialité peut être un atout, seulement dans la mesure où le nom du diplôme est peu clair.

Par contre, il est contreproductif de mettre le titre de sa thèse. Gardez cette information pour la lettre de motivation ou l’entretien d’embauche, si tant est que cela s’avère utile.

Expérience professionnelle

Un jeune diplômé est pénalisé par le manque d’expériences professionnelles. À part lorsqu’il a travaillé pour se payer ses études, il n’a guère que les jobs d’été ou sa contribution à des associations ou clubs, en plus de ses stages.

Parmi ces quelques expériences, tout peut servir.

Pour les expériences ayant fait l’objet d’un contrat de travail, CDD ou intérim, contrat de professionnalisation, etc., mettez-les comme dans tous les CV.

Si vous avez travaillé plusieurs étés pour le même employeur, alors regroupez-les sur une seule ligne, en précisant les années. Ex : 2012 à 2014, 6 mois, Animateur dans la colonie de vacances XYZ

Pour les stages, précisez aussi toujours la durée du stage, sous réserve que le stage a une durée d’au moins un mois cumulé, car au-dessous l’expérience est insuffisamment significative, même s’il vous a beaucoup plu. Ex : 08/2013 Interprète au Brésil.

Quant aux activités bénévoles ou dans des associations ou club, retenez ceux qui ont un lien direct avec le poste que vous envisagez.

Quel que soit le type d’expérience professionnelle, dans la description de vos tâches et réalisations, retenez seulement celles qui sont en adéquation avec votre projet professionnel ou/et le poste envisagé.

Autres recommandations

Gardez les détails pour l’entretien d’embauche. Vous aurez ainsi de quoi parler et l’occasion de montrer à quel point et vous avez contribué avec plaisir.

Il n’est pas nécessaire de mettre tous les stages, ni de répéter des actions qui se ressemblent. Pensez à simplifier pour garder un CV clair, facile à lire et compréhensible en un coup d’œil.

Mettez le titre du poste envisagé en adéquation avec vos expériences professionnelles.

Si votre cursus ou votre diplôme vous confère le droit de postuler à un poste de cadre alors postulez pour un poste de cadre.

Seule réserve, il faut que la carrière que vous envisagez soit en rapport avec votre formation. Si vous êtes ingénieur en électronique, le titre du CV doit s’appeler de même. Par contre, si vous avez un diplôme trop précis, vous vous fermez des opportunités d’emploi.

Ex : « Archiviste historique » va vous laissez peu de place sur le marché du travail. Préférez alors « Documentaliste ».

Dernier point

Au fur et à mesure que vous allez acquérir des expériences professionnelles, vos stages vont disparaître du CV.

Comme vous avez choisi de mettre votre âge, vous devrez le modifier chaque année.

Votre statut marital et le nombre d’enfants, si vous en avez plus tard, sont des informations qui n’ont pas à figurer dans le CV

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

CV : Que mettre dans l’entête ?
CV : Les embûches du parcours professionnel
CV : Formations conseils pour les présenter

CV rejeté : Pourquoi ?
Emploi : CV papier vs Profil sur des réseaux sociaux
CV « arrangé » : Même aux postes les plus importants, ils se font prendre

Autres Emploi :

Récapitulatif 12 Emploi
Récapitulatif 6 Emploi

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Quels Points faibles mettre dans une lettre de motivation ?


La question des points faibles dans une lettre de motivation

se faire du malCertains se demandent quels sont leurs points faibles et leurs points forts, dans l’optique de pouvoir les ressortir en entretien d’embauche.

Une fois un bilan de compétences établi ou une fois que l’on a isolé dans des listes de points faibles et de points forts, ceux qui semblent correspondent à son caractère ou à son savoir-faire, il est utile de pouvoir les utiliser ailleurs que durant une entrevue de recrutement.

C’est pourquoi, les points forts sont à saupoudrer dans son CV ou, au contraire, les écrire dans une liste de points forts.

Qu’en est-il de la lettre de motivation ?

Dans le cursus scolaire, nous avons appris que, dans une rédaction ou un texte philosophique (c’est la période des examens de fin de scolarité), il faut découper son texte en thèse, antithèse et synthèse, avec une introduction et une conclusion.

Une lettre de motivation ou lettre de candidature a d’autres règles de construction. Plusieurs modèles existent.

C’est ainsi que les personnes en recherche d’emploi vont mélanger ce qu’elles ont appris à l’école et ce qui leur semble le plus approprié dans un courrier de candidature, à savoir donner des points faibles peu pénalisants pour faire ressortir des points forts bien intéressants pour le recruteur et le poste à pourvoir.

Ensuite, elles sont surprises de constater que le taux de retour à leurs courriers reste faible.

Pourquoi se faire du mal ?

Un point faible est un trait de caractère qui est incompatible, plus ou moins, avec les qualités nécessaires ou indispensables, à la tenue du poste de travail que l’on convoite. Il y a donc toutes les raisons du monde pour éviter de les inclure dans une lettre de motivation.

Que ce soit sur le CV ou dans la lettre, le lecteur doit y trouver uniquement des éléments positifs et qui « collent » avec ce qu’il cherche ou qui l’interpellent.

Donc, dans la partie Expériences professionnelles ou dans les Loisirs du CV, Laissez uniquement les informations avec lesquelles vous vous sentez à l’aise.

Sinon, on risque d’être amené à inventer ou à mentir et ça, le recruteur s’en rend compte tout de suite.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour améliorer vos outils de recherche, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Visitez notre site : www.boosteremploi.com

Pour en avoir plus :


En complément :

Point faible, Axe de progrès, Faiblesse, Entretien d’embauche
Cerveau droit ou cerveau gauche : trouver vos points faibles et vos points forts
Liste d’exemples de points forts et de points faibles

CV Les embuches du parcours professionnel
Entretien de recrutement : Mentir en entrevue ou se sentir mal à l’aise
Faut-il avoir peur des tests de personnalité informatisés ?

Autres Emploi :

Récapitulatif 11 Emploi

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

%d blogueurs aiment cette page :