2300 articles dont 600 sur l’emploi dans le blog de Philippe Garin


Preuves de dynamisme dans ce blog !

Nombre total d’articles

2300 en rougearticles publiés dans le Blog de Philippe Garin.

Le cap a été franchi le 18 avril 2020 avec l’article dans la catégorie Bien-être intitulé
Migraine : 10 phrases à ne jamais prononcer, dans la sous-catégorie Santé.

Nombre d’articles par catégorie

Vous pouvez accéder aux pages regroupant tous les articles en cliquant sur ces liens

600 vertarticles dans la catégorie Emploi depuis le 29 avril 2020.

Le dernier est un sondage sur Les priorités des fonctions RH à court terme, qui demande aux lecteurs leur avis sur les sujets à aborder concernant les Ressources Humaines.

Auxquels s’ajoutent 102 articles de la catégorie Juridique des sous-catégories qui concernent le juridique de l’emploi :

Autres chiffres

Plus de 2 500 000 visites !
Ce cap a été dépassé le 14 mars 2020.

Certains articles sont de vrais succès avec des dizaines de milliers de visites :
40 articles de plus de 10 000 vues.
Plus de 250 articles ont plus de 1000 vues et moins de 10 000 vues.
Près de 1000 articles ont entre 100 et 1000 vues.

A très bientôt !

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en (s)avoir plus :


En complément :

Récapitulatif 20 Bien-être
Récapitulatif 20 Communication
Récapitulatif 20 Emploi

Récapitulatif 20 Humour
Récapitulatif 20 Informatique
Récapitulatif 20 Juridique

Récapitulatif 20 Management
Récapitulatif 20 Organisation
Récapitulatif 20 Science-Fiction

Récapitulatif 20 Sécurité
Récapitulatif 20 Voyage
Sans oublier les Sondages

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Lettre de motivation et entretien : Mots et expressions à éviter


Le bon choix des mots et expressions à l’écrit et à l’oral

je m'excuse excusez-moi je vous prie de m'excuser

Que dites-vous ?

Les tics de langage font partie de notre langue.
Il y a des expressions typiquement régionales ou locales, des mots que l’on utilise tous les jours sans y prêter une attention particulière.

Cependant, durant un entretien d’embauche ou à l’écrit dans une lettre de motivation, utiliser certaines expressions ou mots peuvent nuire à votre candidature.

Examinons cela de plus près.

Pas assez sûr (e) de vous ?

L’incertitude et l’hésitation se transmettent par des expressions comme :

  • Je crois que
  • Je pense
  • J’ai entendu que
  • Peut-être
  • Je sens que
  • J’ai l’impression que
  • J’espère que
  • etc.

Comment voulez-vous convaincre le recruteur que ce que vous exprimez est crédible ?
C’est le contraire que se passe.
Tous les mots qui suivent ces expressions seront considérés comme inexistants.

Des phrases courtes

Sujet, verbe, complément. Voilà ce qui compose une phrase.

Une idée tient dans une seule phrase.
Une phrase contient une seule idée.

Un inconvénient, dans une lettre de motivation, est de rédiger des phrases trop longues, donc tellement compliquées que toutes les idées qu’elles contiennent sont trop nombreuses pour être retenues.

Pire, une longue phrase rebute et le lecteur risque de la passer.

Mieux vaut mettre un point et commencer une nouvelle phrase plutôt que de créer une ou des propositions subordonnées.

Des mots inutiles ou banals

« Faire des choses » est la pire des expressions.

Faire, être, avoir sont des verbes qui doivent être remplacés par des verbes qui décrivent l’action ou la situation.

Il en est de même de « chose », « machin », « truc », qui sont des mots passe-partout que l’on utilise quand on a la paresse de trouver le mot ou l’expression exacte, celle qui sera mouche auprès du recruteur.

Faites la chasse aux adverbes. Si, vous savez ces mots qui sont censés renforcer un verbe, un adjectif ou un autre adverbe.
Il s’agit, généralement, des mots qui se terminent en « -ment ». Ainsi que d’autres mots, comme « beaucoup », « très », « vraiment ».

Certains adjectifs aussi allongent les phrases sans « vraiment » en changer le sens, tel que « petit » ou « environ ».

« Un petit peu » ou « un peu » signifient la même chose –  Oups, pardon ! – ont la même signification.

Des phrases simples

Même s’il y a peu de chance que vous utilisiez la phrase : « Excusez-moi de vous demander pardon », vous risquez de compliquer inutilement la compréhension de la phrase.

Ce genre de phrases compliquées apparaît, le plus souvent, dans les formules de politesse, désuètes, telles que :

  • L’expression de ma haute considération
  • L’assurance de ma considération distinguée
  • Je vous prie de bien vouloir agréer
  • Veuillez croire à mes sentiments respectueux
  • etc.

Et vous, quelles sont vos formules de politesse préférées ?

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Mettre de motivation : 3 conseils de base
CV, lettre de motivation, entretien : La part des choses en pourcentage
Pour une image positive : Abandonnez vos tics de langage

Comment donner confiance à son interlocuteur
Des mots pour se définir
Les petites phrases à Noël qu’on aimerait ne pas entendre

Autres Communication et Emploi :

Récapitulatif 19 Communication
Récapitulatif 19 Emploi

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Du nouveau dans la page Juridique


Des sous-catégories nouvelles !

Codes de loisDans la page Juridique de ce blog, le nombre d’articles listés dans la sous-catégorie Travail commençait à être tellement important qu’il était devenu urgent de réorganiser cette catégorie pour effectuer de nouveaux regroupements.

La recherche d’articles se trouve ainsi facilitée et la page plus claire à parcourir.

En même temps, en affinant les sujets juridiques traités dans le blog de Philippe Garin, une répartition nouvelle des articles a eu lieu : Certains articles ont changé de catégorie.

Voici les nouvelles sous-catégories, accessibles directement en cliquant sur le lien :

Sous-catégories juridiques diverses :

Sous-catégories liées au monde du travail :

Plus de 2200 articles sont présents dans ce blog, profitez-en pour apprendre et développer vos connaissances sur tous les sujets traités dans les catégories qui figurent en fin de cet article.

Vous êtes déjà environ 1,8 millions de visiteurs pour près de 2 500 000 visites a en avoir profité !

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Plus mes lecteurs poserons des questions, plus il y aura de réponse, alors pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en (s)avoir plus :


En complément :

Récapitulatif 19 Bien-être
Récapitulatif 19 Communication
Récapitulatif 19 Emploi

Récapitulatif 19 Humour
Récapitulatif 19 Informatique
Récapitulatif 19 Juridique

Récapitulatif 19 Management
Récapitulatif 19 Organisation
Récapitulatif 19 Science-Fiction

Récapitulatif 19 Sécurité
Récapitulatif 19 Voyage
Sans oublier les Sondages

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Bien préparer une réunion de travail


Réunion de travail : Une bonne préparation

bien préparer une réunion de travailSommaire :

À quoi sert une réunion de travail

Bien préparer une réunion de travail

Réussir l’animation d’une réunion de travail

Le rapport ou compte-rendu de réunion

La préparation des participants

Lorsque l’on est invité ou convoqué à une réunion, surtout une réunion de travail, il est préférable d’être prêt afin de rester concentré sur son sujet, sans se disperser en évoquant d’autres sujets que ceux de l’ordre du jour. Ceux-ci feront l’objet d’une ou d’autres réunions.

Si le participant a reçu un document de l’organisateur, il en prendra connaissance avant la réunion.

S’il doit, lui, produire un ou des documents, il le préparera, également avant la réunion. Idem pour des réponses à un questionnaire reçu.

Si, au contraire, la réunion de travail doit être une réunion de créativité commune, alors ce sont les interactions entre les idées émises des uns et des autres au cours de la réunion qui donneront un résultat, impossible à prévoir à l’avance.

Le lieu et le moment

Avant de choisir le lieu et de planifier la réunion, l’animateur choisira la langue de travail durant la réunion, dans le cas où les participants pratiqueraient des langues différents, par exemple à l’international ou en Suisse.

Le lieu sera choisi en fonction :

  • du nombre des participants,
  • des moyens techniques de communication, tels que projecteur, écran, caméra, vitesse de la connexion Internet, tableau blanc, etc.
  • de l’accessibilité : proximité de la salle de réunion, parking, etc.
  • de la durée de la réunion : debout pour une réunion de quelques minutes ou fauteuils confortables pour une réunion de plus d’une heure

Le moment sera choisi :

  • en fonction des disponibilités des participants, dans la mesure où la présence de chacun est impérative,
  • en évitant les périodes de moindre attention, entre 14:00 et 16:00
  • en évitant les moments difficiles dans les déplacements lorsque la réunion a lieu à l’extérieur
  • suffisamment à l’avance pour permettre aux participants de se préparer, surtout s’il leur ait demandé de produire un document

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Efficacité : N’allez pas à des réunions, si vous pouvez l’éviter
Messagerie professionnelle : 20 conseils pour un meilleur usage
Pour bien parler : Respirez correctement

La première mission du dirigeant : Planifier
9 conseil pour atteindre et tenir ses objectifs
Surmenage au travail, comment s’organiser pour déléguer

Autres Organisations :

Récapitulatif 19 Organisation

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

2000 articles dans le blog de Philippe Garin


Deux mille articles dans ce blog !

deux milles 2000Lorsque j’ai commencé mon premier article dans ce blog, c’était par curiosité de découvrir un nouveau média.

10 ans plus tard, et plus exactement 3589 jours plus tard, voici le 2000ème article.

En moyenne, cela fait un article tous les 2 jours environ.
Une performance ou de la constance ?

Du temps à perdre ?
Oui, durant les périodes de chômage et non, durant les périodes de travail, en indépendant et en tant que salarié.

Des périodes intensives et des périodes creuses, il y en a.

Il faut trouver l’inspiration, écrire et garder des articles sous forme de brouillons pour les publier à petites doses ou pour les périodes de moindre inspiration.

Quelques chiffres

Plus de 1 650 000 visites sur mon blog !

Certains articles sont de vrais succès avec des dizaines de milliers de visites.
Près de 200 articles ont plus de 1000 vues.
Près de 700 articles ont entre 100 et 1000 vues.
D’autres atteignent péniblement quelques visiteurs, près de 200 articles ont eu moins de 10 vues, 15 n’ont même jamais été lus.

Voici les best-sellers qui, parmi les articles les plus lus, dépassent les 10 000 lectures :

ARTICLE CATÉGORIE NB VUES
Liste d’exemples de points forts et de points faibles Emploi 135 742
Points faibles entretien d’embauche ou Liste 1 des points forts et points faibles Emploi 108 598
Exemples de points faibles présentés comme des points forts Emploi 78 053
Liste 6 d’atouts en tant que point fort ou point faible à dire en entretien d’embauche Emploi 76 727
Liste 2: Points forts points faibles entretien d’embauche Emploi 63 136
Critères quantitatifs et qualitatifs de primes pour les commerciaux Management 49 235
Moyens de recrutement utilisés par les employeurs Emploi 43 070
Comment minimiser un point faible ou Liste 3 des points forts et points faibles en entretien d’embauche Emploi 35 012
Calendrier scolaire 2015 2016 Bien-être 32 877
Méthode des 5 M pour la résolution de problème Organisations 27 905
Méthode SBAM pour booster sa relation client Organisations 27 811
Autoroute A1 : Modulation de tarif sur le trajet Lille – Paris Voyages 24 792
Des mots pour se définir Emploi 23 842
Définition Points faibles Points forts Emploi 22 567
Congruent Définition Communication verbale et non verbale Communication 15 206
Conseils pour un deuxième entretien d’embauche Emploi 14 826
Management participatif : comment ça marche, points forts, points faibles Management 14 345
Schéma de la déperdition de l’information Communication 13 012
Pré-embauche : LES contrats, mode d’emploi Emploi 12 632
Candidature : Les délais de réponse Emploi 11 580
Fausse déclaration à Pôle emploi : Les sanctions Juridique 10 826
Correspondance des tailles des gants Voyages 10 653
La Communication externe : Définition et stratégie Communication 10 441
Demandeurs d’emploi : Les risques en cas de fausse déclaration Juridique 10 029

Sujets et référencement

Tous les articles cités ci-dessus sont superbement bien référencés dans les moteurs de recherche.

En 2000 articles, le style d’écriture évolue : La taille des textes, l’apport d’images, le choix des titres et des sujets, les liens entre les articles.

Les sujets abordés sont très divers, avec une dominante de plus de 500 articles sur l’Emploi.
De nombreux articles des autres catégories sont en lien avec l’Emploi, que ce soit le Management ou le Juridique, ou encore la Communication ou l’Organisation.

Merci à mes lecteurs

Les lecteurs eux-mêmes influencent grandement sur les sujets traités.
Grâce à la nombreuse correspondance qu’ils m’envoient, directement à mon adresse mail ou, au travers d’un formulaire de contact : phgarin@gmail.com, plusieurs angles me permettent de traiter des sujets en apportant informations et conseils, en réponse à leurs questions.

Un grand merci à tous ceux qui se reconnaissent !

La « Newsletter de Philippe Garin »

Une fois par mois, une Newsletter est envoyée à plus de 1000 correspondants, qui ont, ou ont eu, un contact avec moi.
Elle reprend les articles du mois auxquelles s’ajoutent des articles trouvés sur le Web (la Toile, en bon français), ainsi que des liens vers des sites d’emploi ou d’informations sur l’emploi.

C’est l’occasion d’embrasser en une seule fois, des informations qui seraient passées inaperçues ou de sourire à quelques traits humoristiques, dans les images ou dans certains articles.

A bientôt !

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en (s)avoir plus :


En complément :

Récapitulatif 18 Bien-être
Récapitulatif 18 Communication
Récapitulatif 18 Emploi

Récapitulatif 18 Humour
Récapitulatif 18 Informatique
Récapitulatif 18 Juridique

Récapitulatif 18 Management
Récapitulatif 18 Organisation
Récapitulatif 18 Science-Fiction

Récapitulatif 18 Sécurité
Récapitulatif 18 Voyage
Sans oublier les Sondages

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Plan de communication : Les 6 bonnes questions


Les 6 questions à se poser pour bien communiquer

communication écrite, visuelle verbale donc complèteQuel que soit le sujet sur lequel on souhaite communiquer, le processus de transmission de l’information commence par se poser les bonnes questions.

L’importance des éléments et le succès de la communication dépendent de l’importance que l’on donne aux réponses des questions de cette check-list.

Tout plan de communication contient les réponses aux questions suivantes :

1. Qui sont les destinataires ?

Plus précisément, la question est de savoir qui compose la cible du message.

La même information transmise, par exemple, à un particulier ou à un professionnel, le sera d’une manière différente.

Cela peut aller jusqu’à préciser, dans le message lui-même, qui est concerné, de façon à attirer l’attention des uns et laisser indifférents les autres.
L’un des meilleurs exemples est celui de promotions sur des véhicules où le message indique si elles excluent les professionnels ou leur sont réservées.

De même, le choix des mots sera différents selon que la cible est le grand public ou un parterre de thésards (Bac + + )

2. On parle de quoi ?

Il y a le sujet principal, l’objet du message à transmettre. On le retrouve, par exemple, dans l’entête d’une lettre ou dans l’objet d’un mail.

Il y a aussi le contenu du message. L’information peut être une consigne, une supplique ou demande, une invitation, une réponse, etc.

Les arguments, les exemples, les réflexions et les conseils, l’expression de ses sentiments, figurent parmi les éléments qui permet de déterminer le corps du message à communiquer.

3. Quand communiquer ?

L’impact de la communication sera différent selon le moment où la communication aura lieu.

Ce peut être le bon moment si l’information est instantanée ou presque, comme dans le journalisme.
Le bon moment est peut-être à une heure précise dans la journée, quand les personnes destinataires sont au travail ou chez eux.

La communication peut également avoir lieu à des moments différents dans l’année. Le marché des jouets a surtout lieu avant Noël, par exemple.

4. Avec quelle fréquence ?

La répétition d’un message est l’une des méthodes les plus concrètes pour s’assurer que le message touchera bien toutes les personnes cibles.

C’est le principe même de la publicité, et aussi celui de l’éducation des enfants. Ces derniers ont la capacité d’oublier très rapidement ce qui vient de leur être dit, surtout les plus jeunes et que le message les dérange.

Au travail, les consignes de sécurité doivent faire l’objet de communication régulièrement dans des milieux dangereux alors que dans un milieu tranquille et sans danger, la récurrence du message sera plus large.

Le message unique est souvent la seule fréquence, notamment dans le quotidien.

5. Comment communiquer ?

C’est la question du canal de communication.

Elle sera verbale, écrite ou visuelle.

La communication peut se faire en parlant en face-à-face, au travers d’un média comme le téléphone, la messagerie, la télévision, la radio ou les prospectus.
Elle peut aussi être indirecte, via le bouche-à-oreille.

6. Avec quels moyens ?

La communication professionnelle demande une organisation, un planning et un budget.

Il faut déterminer exactement les réponses aux questions précédentes et définir qui va s’occuper, avec quels moyens matériels et financiers et en combien de temps.

L’organisation implique une ou plusieurs personnes. Il est évident que le service marketing d’une entreprise international ou le maire d’un village ont des moyens de mise en oeuvre de leurs communication sans rapport avec la communication d’un coach sur un terrain de sport ou la mère de famille envers ses enfants.

Conclusion

Toutes ces questions clés sont importantes dans un plan de communication structuré ou dans une simple et banale, en apparence, communication sans grand enjeu.

Une lettre sera une lettre, pourtant elle sera différente si elle contient des injures ou une demande de rendez-vous, selon qu’elle s’adresse à un partenaire commercial ou une administration ou un ami.
Son impact sera différent si elle est envoyée par la poste, écrite à la main, ou publiée dans un blog ou envoyée dans une campagne de mailing.

Philippe Garin

Pour un accompagnement personnalisé, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Compétences numériques : La Communication
La Process communication ; Les 6 personnalités
CNV Communication non violante : Les 4 étapes de l’OSBD

Danger : fausse annonce, vraie boite-aux-lettres = complice
Quand la critique devient harcèlement
6 facteurs de diminution de la déperdition d’un message

Autres Communication :

Récapitulatif 17 Communication

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Entretien d’embauche : Quand répondre à une question provoque des regrets


Regretter d’avoir répondu à des questions

regret d'avoir réponduIl arrive que, dans le feu de l’action de l’entretien d’embauche, on réponde à des questions et que l’on regrette sa réponse.

Dans tout entretien, il y a des questions et des réponses.

Ce qui dérange, c’est le contenu des réponses, pas le fait de répondre.

Quelles questions ?

Il y a deux sortes de questions :

  1. Les questions pour lesquelles vous avez une réponse déjà prête puisque vous les avez préparées avant l’entretien,
  2. les questions nouvelles, auxquelles vous ne vous attendiez pas.

Celles qui dérangent le plus sont les secondes.

Pour réduire le nombre de ces questions, il faut augmenter le nombre de réponses préparées. La durée d’un entretien implique un nombre limité de questions. C’est une sorte de vases communicants entre les deux sortes de questions.

Cela semble une vérité pleine de bon sens et c’est exactement cela.

Internet et préparation

Sur Internet, de nombreux articles sont publiées sur les questions les plus fréquemment posées en entretien d’embauche. Vous en trouverez plusieurs dans mon blog.

Lire est insuffisant, si l’on s’en contente. Il faut se lancer dans une préparation, assez longue, qui consiste à imaginer une ou plusieurs réponses à chacune de ces questions.

Plus vous préparerez de réponses et plus les réponses viendront facilement. Si besoin, demandez autour de vous des conseils de la part de personnes qui vous connaissent bien et qui connaissent votre CV ou parcours professionnel.

Les réponses sont classiques et tournent toujours autour des mêmes sujets. Les réponses à donner doivent être classiques, appropriées à votre cas, tout en étant suffisamment originales pour que le recruteur se souvienne de vous parmi tous les candidats, en bien.

Et pour les questions inattendues

Pour les questions inattendues ou non préparées, plusieurs techniques existent.

D’abord, avec l’entrainement que vous aurez acquis en cherchant des réponses aux questions de la première catégorie, vous saurez plus facilement improviser des réponses.

Dites la vérité, accompagnez vos réponses de gestes amples, c’est-à-dire les bras ouverts, les mains ouvertes, les jambes dénouées et avec le sourire bienveillant.

Si vous « séchez » et ne savez pas quoi répondre, laissez-vous le droit à prendre quelques secondes pour réfléchir.
Un recruteur préfère quelqu’un qui réfléchit 10 secondes que quelqu’un qui répond trop spontanément et qui le regrette tout de suite.

Vous avez aussi le droit de dire que vous n’avez pas de réponse tout de suite à donner, surtout lorsqu’il s’agit d’une question de savoir, de compétences, et que vous répondrez quand vous aurez trouvé une réponse appropriée.

Temporiser est une technique qui marche. Elle peut, aussi, irriter l’autre quand elle est trop fréquente, donc à utiliser sans dépasser 3 ou 4 fois durant l’entretien. Au delà, le recruteur notera que vous en savez moins que ce que vous avez annoncé dans votre CV.

Basez vos réponses sur votre expérience personnelle ou que vous avez lu ou entendu. Les histoires des autres font partie de votre expérience puisque vous les avez retenues.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Points faibles et points forts : Pourquoi le recruteur pose la question
Entretien d’embauche : le mode de questionnement du recruteur
Mentir en entrevue ou se sentir mal à l’aise

Différence entre Question fermée et Question ouverte
La question la plus importante
Entretien de recrutement : Décrire une tribu et oser y aller

Autres Emploi:

Récapitulatif 17 Emploi

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

%d blogueurs aiment cette page :