La compatibilité en informatique, c’est quoi ?


La compatibilité des programmes et des données

compatibilités sanguines

compatibilités sanguines

On parle de compatibilité entre deux choses lorsqu’elles vont bien ensemble.

Les logiciels que l’on utilise sont :

  • issus d’un développement spécifique réalisé par le service informatique de l’entreprise ou par soi-même, ou
  • disponibles sur le marché sous forme de licences que l’on peut installer par un simple téléchargement ou directement dans son navigateur Internet.

Les versions de progiciels

Ces derniers sont aussi appelés progiciels, pour « produits logiciels ». L’exemple le plus connu et le plus répandu est la bureautique, c’est-à-dire le traitement de texte en premier et quelques autres : tableur, etc.

Les progiciels sont aussi plus complexes, comme la messagerie, la comptabilité, la paie ou les progiciels de gestion intégré ou PGI, ERP en anglais.

Les fournissent de ces progiciels ajoutent des fonctionnalités dans leurs programmes, corrigent les anomalies et comblent des failles de sécurité, au travers de nouvelles versions de leurs produits.

La compatibilité permet de travailler sur des fichiers créés dans d’anciennes versions, ce qui permet d’utiliser la dernière version sans perdre d’informations, sauf pour les informations créées uniquement grâce à la dernière version.

Ceci implique que le retour à une version précédente est impossible sauf à perdre les nouveautés et avec le risque de perdre des données.

Les changements de progiciels

Dès qu’un changement de logiciel a lieu, il faut que l’entreprise reprenne les informations et les rende « compatibles » avec le nouveau logiciel.

Pour cela, des programmes de transfert sont développés pour effectuer les transformations des données pour les rendre utilisables par le nouveau progiciel.

Ces programmes doivent reprendre tous les fichiers de l’ancien logiciel, un par un, vers le nouveau.

C’est indispensable lorsqu’une entreprise décide de passer d’un développement spécifique vers un progiciel ou l’inverse ou, lorsque les deux logiciels utilisent des systèmes différents ou encore des codifications différentes.

Par exemple, une date avec l’année sur 2 positions va devenir une date avec l’année sur 4 positions. Selon le cas « 30 » va devenir « 1930 » ou « 2030 ».

Autre exemple, les données d’un fichier accessible sous Unix sont inaccessibles ou incompatibles avec celles d’un fichier accessible sous Windows 10 ou SAP, et réciproquement. Impossibles à lire et à stocker, donc à utiliser.

Les changements dans les développements spécifiques.

Lorsqu’une activité dans une entreprise est unique dans son domaine, il est très difficile de trouver un progiciel sur le marché ou d’en trouver un qui prenne en compte le fonctionnement de l’entreprise.

Là, soit l’entreprise s’adapte au progiciel, soit elle adapte le progiciel à ses façons de faire, soit elle développe tous ses programmes-maison.

Les données sont, par définition, toujours compatibles, puisqu’il n’y a pas de versions issues du marché et en provenance d’un fournisseur externe.

Lorsque le logiciel fait l’objet d’améliorations, celles-ci sont intégrées au fur et à mesure des besoins, au rythme de l’entreprise.
Les modifications mineures sont intégrées directement.
Les modifications majeures se font de telle façon que les données restent compatibles avec les nouveautés.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Etapes de la qualification d’un logiciel
Limites et réalités du partenariat pour un développement informatique spécifique
Lois de programmation des ordinateurs

Check-list pour l’achat de progiciel
Les étapes du développement d’application
Enregistrement et repérage des modifications apportées dans les programmes

Autres Informatique et Sécurité :

Récapitulatif 17 Informatique
Récapitulatif 17 Sécurité

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

ATS ou Allocation transitoire de solidarité pour les chômeurs touchés par le recul de l’âge de la retraite


A partir du 1er mars 2013, l’allocation transitoire de solidarité ou ATS

est versée aux chômeurs, touchés par le recul de l’âge de la retraite.

Le décret n°2013-187 du 4 mars 2013 en donne les modalités.

En effet, le recul de l’âge du départ à la retraite pour des demandeurs d’emploi en fin de droit a créé un vide pendant lequel les personnes concernées se sont retrouvé sans indemnité. Elles pensaient toucher (enfin !) leur pension de retraite et se sont retrouvées brusquement sans ressource.

Vous êtes concernés si

vous êtes demandeur d’emploi né entre le 1er janvier 1952 et le 31 décembre 1953 et si vous remplissez l’ensemble des conditions suivantes :

Pour l’ATS de remplacement :

  • Vous n’avez pas atteint l’âge légal de départ à la retraite c’est à dire 60 ans et 9 mois pour les personnes nées en 1952 et 61 ans et 2 mois pour les personnes nées en 1953.
  • Vous étiez indemnisés au titre de l’allocation d’assurance chômage (ARE), de l’allocation spécifique de reclassement (ASR), ou de l’allocation de transition professionnelle (ATP) le 31 décembre 2010 ou vous remplissiez, à cette même date, les conditions d’ouverture de droits à ces mêmes allocations mais n’étiez pas indemnisé en raison, notamment, de la suspension ou de l’interruption de ce droit ou de l’application d’un délai d’attente et des différés d’indemnisation.
  • vous justifiez du nombre de trimestres permettant de bénéficier d’une retraite à taux plein (1952 : 164 trimestres et 1953 : 165 trimestres) à la date de la fin de vos droits à l’allocation d’assurance chômage.

Pour l’ATS de complément :

  • Vous n’avez pas atteint l’âge légal de départ à la retraite c’est à dire 60 ans et 9 mois pour les personnes nées en 1952 et 61 ans et 2 mois pour les personnes nées en 1953.
  • Vous étiez indemnisés au titre de l’allocation d’assurance chômage (ARE) le 31 décembre 2010 ou vous remplissiez, à cette même date, les conditions d’ouverture de droits à cette même allocation mais n’étiez pas indemnisé en raison, notamment, de la suspension ou de l’interruption de ce droit ou de l’application d’un délai d’attente et des différés d’indemnisation.
  • Vous justifiez du nombre de trimestres permettant de bénéficier d’une retraite à taux plein (1952 : 164 trimestres et 1953 : 165 trimestres)

Conditions de ressources

  • Le plafond de ressources à ne pas dépasser s’élève à :
    • 1647,84 € pour une personne seule
    • 2368,77 € pour un couple.
  • Un certain nombre de ressources n’entrent pas dans le calcul, telles que les prestations familiales et l’allocation logement.
  • Les ressources sont calculées à partir des sommes perçues au cours des 12 derniers mois qui précèdent votre demande.

Le montant

Le montant journalier maximal garanti de l’ATS remplacement est de 34,33 €.
L’ATS de complément vous garantit un montant journalier de ressources de 34,33 €

source : Pôle emploi

Philippe Garin

Il est humain lors de périodes de changement majeur d’avoir besoin d’aide pour garder votre sérénité et efficacité.
Faites-vous épauler, que ce soit par un professionnel, des amis, de la famille et voyez comment bénéficier de leur soutien

Pour booster votre recherche d’emploi, à tout âge, contactez-nous : boosteremploi@gmail.com

Visitez notre site : www.boosteremploi.com

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

 
 

Voir aussi :

Pôle emploi : Surveillez votre messagerie
Demandeur d’emploi : Correspondance entre catégories statistiques et catégories administratives

Bilan de compétences : Six raisons pour en établir un
Autoentrepreneur et indemnités chômage : mode d’emploi
Les nouveaux chômeurs vous font de l’ombre ? Comment vous motiver

Autres Emploi :

Récapitulatif 7 Emploi
Récapitulatif 9 Emploi

Tous les articles de cette catégorie sont listés dans la page Emploi de ce blog

Qu’est-ce qu’un objectif concret, smart ?


Qu’est-ce qu’un objectif concret, smart ?

Dans la plupart des organisations, en particulier dans les entreprises, il vous est demandé de fixer des objectifs pour vous et vos collaborateurs, ou bien vous êtes informé des objectifs que votre hiérarchie vous impose.

MAIS

Souvent, ces objectifs ne sont pas suffisamment concrets, ce qui provoque des désagréments lors de l’évaluation pour savoir si les objectifs sont atteints et avec quel degré.

C’est pourquoi la notion d’objectif concret est important.

Définition :

Un objectif est concret lorsqu’il est mesurable et contrôlable

Voici trois exemples d’objectifs que vous pouvez retrouver :

  1. Augmenter le chiffre d’affaires
  2. Diminuer les frais généraux de 2%
  3. Avoir plus de loisir en famille

=> seul l’objectif 2 peut être atteint, car c’est le seul objectif concret

Un objectif doit être SMART

S =     Spécifique

M =     Mesurable

A =     Atteignable

R =     Réaliste

T =     Temporel => Contrôle

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Les bonnes questions pour se fixer ses priorités
Idéaux personnels, objectifs, stratégies & mesures définitions et descriptions
Harmonisation des objectifs professionnels et privés

Objectifs pour définir un plan stratégique informatique
L’analyse de décision orientée objectifs (ADOO)
Objectifs et Priorités Modes d’emploi

Autres Organisations :

Récapitulatif 1 Organisation
Récapitulatif 2 Organisation

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Check-list pour l’achat de progiciel


Check-list pour l’achat de progiciel

check-list achat progicielVous êtes amené à rechercher un logiciel du marché et vous vous demandez si celui que l’on vous propose sera le bon pour vous.

Pour vous aider, voici une check-list pour l’achat de progiciel (progiciel = produit logiciel ou logiciel du marché)

Ergonomie

1. Utilisation simple et facile pour des utilisateurs sans expérience

2. Apprentissage rapide grâce à des textes d’aide pour chaque position de saisie

3. Utilisation de touches de fonction pour toute fonction répétitive

4. Tolérance d’erreur de saisie. Correction automatique ou message d’erreur en français

5. Documentation utilisateur compréhensible et adaptée à la structure des programmes

Qualité du progiciel

1. Le programme couvre les besoins de l’utilisateur et propose des extensions possibles

2. Adaptation facile et sans problème aux besoins individuels, grande flexibilité

3. De bonnes facultés de communication avec les imprimantes et les réseaux

4. Réutilisation prévue en cas de changement de matériel

5. Une bonne maintenance et à bon marché du progiciel

6. Le langage de programmation avec lequel le progiciel a été développé, et le système qui le supporte.

Informations sur le fournisseur

1. Connaître l’organisation de la société, sa situation financière et la compétence des collaborateurs du fournisseur

2. Avoir des informations détaillées sur :

    • Les coûts du progiciel : Offre de base, Maintenance, Mise en oeuvre
    • Les spécifications du matériel
    • Où et quand le progiciel a déjà été installé et utilisé ? Demander la liste de références !

3. Formation et mise en oeuvre grâce à des consultants compétents et ayant de l’expérience, si possible dans la branche professionnelle du client

4. Un soutien téléphonique permanent doit être possible

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Critères de recherche d’un progiciel 1/2
Critères de recherche d’un progiciel 2/2
Comment choisir un progiciel ?

Les étapes pour acheter votre informatique
Étapes de la qualification d’un logiciel
Limites et réalités du partenariat pour un développement informatique spécifique

Autres Informatique :

Récapitulatif 1 Informatique
Récapitulatif 5 Informatique

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

%d blogueurs aiment cette page :