Don d’organes : Que dit la loi en France


La loi de la bioéthique

schéma coeurLa loi française sur le don d’organes et de tissus est basée sur 3 principes :

  1. Le consentement présumé
  2. La gratuité
  3. L’anonymat

Le consentement présumé

Par la loi et par principe, tout le monde est donneur potentiel. Les cas où la famille refusait le don d’organes lors du décès cérébral d’un patient, qui n’avait pas signalé son acceptation, sont révolus.

Seuls ceux qui se sont exprimés contre peuvent le faire de leur vivant, dès l’âge de 13 ans, auprès de l’Agence de la biomédecine, dans le Registre national des refus :

1, avenue du Stade de France
93212 Saint Denis La Plaine Cedex

A défaut d’avoir précisément indiqué dans ce registre sa volonté de refuser le prélèvement d’organes pour sauver des vies et améliorer le quotidien d’autres personnes, les médecins sont habilités à effectuer les prélèvements sans avoir à demander  à qui que ce soit d’autre que ce registre.

Par éthique, les proches sont, quand c’est possible, consultés, pour vérifier l’opposition. Il est donc important de faire part de sa volonté autour de soi. Néanmoins, c’est le médecin qui prend la décision finale, en cas d’opposition de la famille et en l’absence d’enregistrement du refus à l’Agence de la biomédecine.

La gratuité

Si la loi parle de dons, c’est que tout acte de donation d’organes est gratuit. Sur les 5700 greffes d’organes par an, seuls 10% environ sont issus de donneurs vivants.

Cet acte de solidarité est totalement gratuit. Aucune rémunération, sous quelque forme que ce soit, n’est autorisée en France.

Ce même principe s’applique au don du sang, de moelle osseuse, etc.

L’anonymat

L’exception a cette règle est le don entre personnes de la même famille.
Il arrive que, en dernier recours, un donneur soit cherché au sein-même de la famille, pour des raisons de compatibilité de tissus, le fameux HLA.

En dehors de cette exception, aucun donneur ou sa famille ne saura à qui seront greffés les organes prélevés et aucun receveur ne saura de qui viennent les greffons.

Néanmoins, un receveur peut exprimer ses remerciements par l’intermédiaire des coordinations hospitalières, toujours de façon anonyme.

source : dondorganes.fr

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

IMC Indice de masse corporelle : c’est quoi ?
IST ou MST : Dépistage et conseils
Agir en cas d’intoxication au monoxyde de carbone

Vaccination : Le calendrier de 10 vaccins
Insomnies ! Quoi faire ?
Burn out : Les symptômes pour le repérer

Autres Bien-être et juridique :

Récapitulatif 17 Bien-être
Récapitulatif 17 Juridique

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Chômage : Le nombre de jours sans indemnité


Comment fonctionne le calcul des droits à l’ARE ?

emploi Intérimaire : carte des régions

source : Prism’emploi

Lorsque vous vous inscrivez à Pôle emploi pour déclarer que vous êtes à la recherche d’un emploi, vos droits sont calculés en fonction de votre situation qui a précédée votre inscription.

Un délai est calculé pendant lequel aucune indemnité ne sera versée.

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

En cas de fin d’une mission en intérim

Lorsqu’un salarié intérimaire d’une entreprise de travail temporaire termine une mission, Pôle emploi calcule, chaque fois, un nombre de jours sans ARE (Allocation de Retour à l’Emploi), en fonction des rémunérations reçues.

Le nombre de jours non payables est égal à la somme du salaire brut du mois et de l’indemnité compensatrice de congés payés, divisé par l’ancien salaire journalier servant au calcul de l’allocation

Si, le demandeur d’emploi concerné est âgé de 50 ans ou plus, le nombre de jours non indemnisés est diminué de 20%.

Ce calcul permet de pénaliser aucune mission, qu’elle soit courte ou longue.

De plus, la date de fin de l’indemnisation est repoussée du nombre de jours travaillés, grâce au rechargement des droits.

Pour les autres cas

Lorsque le motif d’inscription à Pôle emploi est la fin d’une activité salariée autre qu’intérimaire, c’est le règlement général qui s’applique.

Le calcul du nombre de jours sans indemnité est le même, avec les conditions supplémentaires suivantes :

  • L’activité occasionnelle ou réduite doit être inférieure à 110 heures dans le mois, et
  • la rémunération brute mensuelle doit être inférieure à 70% des revenus perçus avant la perte d’une partie des activités du salarié.

Attention : Sont exclus de ce calcul, les bénéficiaires d’une Allocation Solidarité et Etat : ASS, ATS, ATA, etc.

Source : Pôle emploi

Philippe Garin

Pour être plus performant (e) dans votre recherche d’emploi, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Allocation chômage : Nouvelle convention, nouvelles règles
RSA ou Revenu de Solidarité Active et Prime d’Activité
Rupture du contrat de travail : Risques et légalité

Fausse déclaration à Pôle emploi : Les sanctions
Licenciement, Rupture conventionnelle, Démission, Jurisprudence : Définitions
Chômage : Les droits rechargeables, mode d’emploi

Autres Emploi et Juridique :

Récapitulatif 16 Emploi
Récapitulatif 16 Juridique

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

RSA ou Revenu de Solidarité Active et Prime d’Activité


RSA ou Revenu de Solidarité Active et Prime d’Activité

la prime d'activité remplace le rsa activité

source : caf.fr

La pauvreté et la précarité en France existent.
Les gouvernements se succèdent et tentent de pallier à cette situation.

Les démarches administratives et la peur de devoir rembourser ou d’avoir une image de « pauvreté » ont rebuté 2 bénéficiaires potentiels du RSA sur 3. Seul un tiers a fait la démarche de demander le RSA.

Le RSA ou Revenu de Solidarité Active

Le RSA est déjà un dispositif qui en a remplacé plusieurs autres destinés à soutenir des personnes en situation financièrement difficile et favoriser le retour à l’emploi.

En fait, il existe ou existait 2 RSA : Le RSA socle et le RSA activité.

Le RSA socle est toujours destiné aux personnes sans aucun emploi.

Le RSA activité était destiné aux personnes percevant des revenus professionnels inférieurs à un minimum.
Ce RSA activité a disparu au 1er janvier 2016, loi n° 2015-994 du 17 août 2015 relative au dialogue social et à l’emploi.

La Prime d’Activité

La même loi remplace le RSA activité par la prime d’activité.
La prime pour l’emploi, destinée aux personnes qui travaillent et reçoivent un revenu inférieur à un seuil, disparait en même temps. Elle devient aussi la prime d’activité.

La prime d’activité est donc une prestation sociale versée, comme pour le RSA, par les CAF, Caisses d’Allocations Familiale, et par la caisse de la MSA, Mutualité Sociale Agricole.

Le changement a eu lieu au 1er janvier 2016.

Les différences entre RSA activité et Prime d’Activité

Le RSA existe toujours pour les personnes sans revenu. La notion de « socle » a disparue sans que cela change quoi que ce soit pour les bénéficiaires.

Le RSA est destiné aux personnes de plus de 25 ans, et à quelques cas pour les moins de 25 ans.
La prime d’activité est destinée aux personnes de plus de 18 ans.

Le RSA peut être interrompu en cas de changement de situation, par exemple, la reprise d’un travail.
La prime d’activité est versée pendant 3 mois et est accordée même en cas de changement de situation.

Philippe Garin

Pour un conseil personnalisé, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Comment est calculé le montant du RSA
Trop jeune pour le RSA : Le Service Civique est là
RSA, Revenu de solidarité active : Il faut le demander

Retraite : Il faut la demander
Changer d’emploi pour un revenu inférieur
Chômage : Relancez votre recherche d’emploi

Autres Emploi et Juridique :

Récapitulatif 16 Emploi
Récapitulatif 16 Juridique

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

La Marseillaise en phonetic anglais


L’hymne national français pour les anglophones

Le nom de l’hymne national français est connu bien au-delà des frontières de l’hexagone : La Marseillaise.

Cette musique retentit de très nombreuses fois sur tous les stades au Monde dans toutes les disciplines sportives et dans les événements officiels, notamment politiques.

La solidarité internationale

Face aux actes de terrorisme du 13 novembre 2015, la Marseillaise a servi à montrer la compassion et la solidarité aux Françaises et aux Français par de simples citoyens dans de nombreux pays.

Le 17 novembre 2015 a eu lieu une rencontre sportive au stade de Wembley, en Angleterre. Les anglais ont battu 2 – 0 l’équipe de France de football, après avoir fait la démonstration de leur soutien en chantant la Marseillaise.

A cette occasion et parce que, il faut bien le dire, les Anglais connaissent mal la langue française, la Marseillaise a été traduite phonétiquement afin que les supporters puissent la chanter. Ce texte, le voici :

La Marseillaise en phonétique anglais

La Marseillaise en phonétique anglais

Si vous lisez mal l’image, voici le texte « en clair »

Ah-lonz uhn-fun dullah pahtree-ee-uh
Luh de glwhh ate arry-vay
Letten-dar son glan tay lev-eh
Letten-dar son glan tay lev-eh
Onttoon-dey voo dan no campa-nn-uh
Moo-geer say fair-oss-uh solda
Ki vienn, jooska dahn no bra
Ay-gorge-ay vo fees ay vo compaaah-gnnh
OZARM-uh sit-waah-yen
Fpr-may vo bat ah-yon
Marsh on, marsh on
Kun son im-pure
Abb rev-er noh see-on

Allez, avouez ! Vous l’avez lu en chantonnant !

Philippe Garin

Contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :

En complément :

Jours fériés en Grande-Bretagne, en Italie, au Luxembourg
Autoroute en Grande-Bretagne : passage de 110 à 130 km/h
La prononciation, que faire contre le bégaiement, le balbutiement, le bredouillement

Leçon de français aux francophiles
Pourquoi le français est une langue difficile pour les étrangers
Sites officiels de 20 pays et gouvernements

Autres Communication et Voyage :

Récapitulatif 14 Communication
Récapitulatif 14 Voyage

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Productivité = égoïsme ?


Si être productif signifie être égoïste, alors soyez égoïste

moi d'abordDans une entreprise, les critères de jugement du personnel sont bien différents de ceux de la vie privée. C’est le cas de l’égoïste.

Cet état d’esprit est généralement mal vu dans la vie courante où penser à soi d’abord est la preuve la plus forte d’un grand défaut et d’un manque de solidarité envers les autres. L’égoïste fait passer ses propres intérêts avant celui des autres. Le manque de solidarité suscite des réactions négatives de la part de la communauté, sans pour autant, du moins en apparence, que cela semble toucher la personne égoïste.

Dans le monde du travail, c’est différent.

Le chef d’entreprise, pour qui l’intérêt premier est la survie de son entreprise, doit dégager suffisamment de marge pour vivre lui-même et les siens, pour investir et pour payer ses employés, lorsqu’il en a. En période de crise ou de difficultés commerciales ou/et financières, durables, il va mettre en place un ou plusieurs licenciements.

Chaque employé, du cadre supérieur au dernier échelon, tient à garder sa place, car il en a besoin, lui aussi, pour vivre. L’argent est une des motivations au travail. Sans être la seule, elle est primordiale. En période de crise, chacun s’inquiète de savoir si l’entreprise va continuer son activité et surtout va conserver son poste. Ceux qui craignent le plus sont les gros salaires, les derniers arrivés, les plus âgés et les plus jeunes.

L’égoïsme va alors dominer.

Chacun voit ses propres intérêts et cherchera à tirer le meilleur de la situation.

Lorsque les affaires marchent bien et que la période de crise soit loin des préoccupations, l’égoïsme et l’ambition se rejoignent pour une augmentation de salaire, de meilleures conditions de travail, une promotion.

L’égoïste se fera remarquer par son attitude pour se faire voir au mieux de ses intérêts, de ses envies et de ses goûts. Il tentera d’être le plus irréprochable possible, quitte à charger un autre de ses fautes.

Sa productivité sera ainsi plus forte, car sa motivation sera son égoïsme. La qualité de son travail sera aussi, généralement, plus élevée que celle de ses collègues.

L’égoïste sera moins apprécié de ses collègues que de ses chefs, ce qui lui convient parfaitement, autant qu’à ces derniers. La hiérarchie le jugera plus efficace et productif que les autres. Son égoïsme devient donc une qualité pour son travail alors qu’il est jugé un défaut dans la vie privée.

Philippe Garin, plus de 20 ans manager en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter
État d’esprit de la productivité, Sommaire :

  1. Principe de Pareto ou principe des 80-20
  2. Si être productif signifie être égoïste, alors soyez égoïste
  3. Ce n’est pas une question de temps, c’est une question d’énergie
  4. Démarrez seulement lorsque vous êtes vraiment prêt
  5. Laissez-vous guider par sa paresse permet de trouver le chemin le plus facile
  6. Faites ce qui permet d’avoir un résultat le plus rapidement
  7. Ralentissez quand vous pensez qu’il faut le faire
  8. Finissez rapidement, souvent, sans rechercher la perfection

Voir aussi :

Dégradation de la relation personnelle avec le responsable hiérarchique
Recrutement : Audace, ambition ou provocation
Être timide et réservé : point faible ou point fort

Point faible ou point fort : Le narcissisme
Les bonnes questions pour se fixer ses priorités
Découpage du temps de travail

Autres Organisation :

Récapitulatif 12 Organisation

Votre commentaire :

Quitter la France pour partager ses compétences : le Volontariat de Solidarité Internationale (VSI)


Le Volontariat de Solidarité Internationale (VSI)

VSI dans le Monde
La loi du 23 février 2005 encadre le volontariat de solidarité internationale, Voluntary cooperation and humanitarian action. Sous la houlette du Ministère des Affaires Étrangères, les volontaires du VSI s’engagent à partager leurs compétences hors de l’Europe.

Pour être volontaire

Il faut être âgé de plus de 18 ans, célibataires ou en couple. Une expérience professionnelle est demandée et une préparation avant le départ est obligatoire, dans les domaines :

  • Enseignement
  • Action sanitaire et sociale
  • Information et communication
  • Développement rural
  • Gestion et coordination de projets de développement
  • Administration publique et territorial

Pour l’organisation

La participation à un contrat de VSI au sein d’une organisation habilitée est au minimum de 12 mois et au maximum de 24 mois, avec un plafond de 6 ans maximum dans sa vie.

  • La structure reçoit des aides de l’État français pour :
  • La couverture sociale et la gestion des volontaires
  • La formation avant le départ
  • Le retour des volontaires
  • La réinstallation sous condition professionnelle
  • La réinsertion professionnelle

Le volontaire reçoit :

  • Une indemnité de 100 euros minimum par mois, hors hébergement et nourriture
  • Une protection sanitaire et sociale et une assurance vieillesse
  • Les frais de voyage aller et retour sur le lieu de la mission
  • La préparation avant le départ et au retour de mission, avec une indemnité de réinstallation, selon la durée du séjour
  • 2 jours minimum de congé par mois si le contrat de VSI est d’au moins 6 mois

Philippe Garin

Il est humain lors de périodes de changement majeur d’avoir besoin d’aide pour garder votre sérénité et efficacité.
Faites-vous épauler, que ce soit par un professionnel, des amis, de la famille et voyez comment bénéficier de leur soutien

Pour un accompagnement personnalisé, contactez-nous : boosteremploi@gmail.com

Visitez notre site : www.boosteremploi.com

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

 
 

Voir aussi :

L’idéal pourrait être ainsi défini : Vivez de votre mieux
Décalage horaire : 4 astuces pour se préparer correctement au jet lag
Les nouveaux chômeurs vous font de l’ombre ? Comment vous motiver

Formation présentielle vs serious game vs e-learning
Das Kind – L’enfant
Quitter la France pour trouver un emploi ?
VAE : Qu’est-ce que la Validation des Acquis de l’Expérience ?

ATS ou Allocation transitoire de solidarité pour les chômeurs touchés par le recul de l’âge de la retraite
Le sage et l’absurde

Autres Emploi et Voyage :

Récapitulatif 11 Emploi
Récapitulatif 11 Voyage

Trop jeune pour le RSA : Le Service Civique est là


Le Service Civique est là pour les jeunes qui s’engagent

Le Service CiviquePour pouvoir bénéficier du RSA, il faut être âgé de 26 ans minimum ou être diplômé. Cela ne convient pas aux jeunes de 16 à 25 ans, qui cherchent un revenu, une qualification, une couverture sociale.

Le Service Civique et ses avantages

Le Service Civique est un engagement volontaire d’un jeune pour des missions d’intérêt général qui ne peuvent pas être exercées par un salarié.

Ce n’est ni un stage, ni un contrat de travail et pourtant votre temps est rémunéré et vous bénéficiez d’une couverture sociale et d’une formation.

Une indemnité de 573 euros net par mois est versée par l’État, quelle que soit la durée hebdomadaire de la mission. Cette rémunération peut se cumuler avec l’aide au logement, avec une bourse de l’enseignement supérieur, à laquelle j’ajoute alors 106.38 € par mois et avec l’Allocation aux adultes handicapés ou AAH.

En plus, la structure d’accueil du volontaire verse une indemnité en nature ou en espèce pour les frais d’alimentation ou de transport.

Un accompagnement, sous forme de formation et de conseils prépare le volontaire du service civique à sa mission et à son projet d’avenir.

Autres avantages du Service Civique

Une mission dure de 6 à 12 mois avec un minimum de 24 heures de travail par semaine et une moyenne de 35 heures/semaine.

  • Aucun diplôme n’est demandé.
  • Le revenu du Service Civique est non imposable
  • Le volontaire bénéficie du régime de congés annuel
  • La carte de service civique est valable un an et permet d’avoir les mêmes avantages qu’une carte d’étudiant
  • Les compétences acquises lors du Service Civique sont prises en compte dans la VAE, en vue d’obtenir un diplôme d’enseignement supérieur.

Les structures habilitées

Toute structure qui propose une mission d’intérêt général peut s’inscrire, pour une durée de 2 ans renouvelable, à l’agence du Service Civique : associations, collectivités territoriales, fondations à but non lucratif, etc.

Elle recevoir 100 euros par mois par volontaire accueilli.

Les 9 familles d’activités agréées

  1. Culture et loisirs : initiez des jeunes aux pratiques culturelles en organisant des visites dans des musées ou lors d’expositions.
  2. Développement international et aide humanitaire : aidez à la scolarisation ou participez à des projets agronomiques.
  3. Éducation pour tous : aidez à combattre l’illettrisme ou la déscolarisation en accompagnant des jeunes dans des ateliers de lecture ou de loisirs.
  4. Environnement : sensibilisez la population au respect de l’environnement, au tri des déchets, aux économies d’énergie.
  5. Intervention d’urgence en cas de crise : aidez à la reconstruction de sites endommagés par une catastrophe naturelle et accompagnez les populations.
  6. Mémoire et citoyenneté : participez à de grands chantiers de restauration de sites historiques.
  7. Santé : sensibilisez des jeunes aux enjeux de santé en informant les adolescents sur la sexualité ou la contraception, développez les loisirs à l’hôpital.
  8. Solidarité : offrez aux personnes âgées ou isolées une aide concrète dans la vie quotidienne.
  9. Sport : accompagnez dans le cadre de pratiques sportives des personnes n’ayant pas accès au sport, pour des raisons physiques ou sociales : personnes âgées, enfants et adultes handicapés ou fragiles.

Pour postuler

Le volontaire va s’inscrire sur le site du Service Civique, choisir sa structure. Une semaine au plus tard, il reçoit une réponse de la structure.

Source : www.service-civique.gouv.fr

Philippe Garin

Il est humain lors de périodes de changement majeur d’avoir besoin d’aide pour garder votre sérénité et efficacité.
Faites-vous épauler, que ce soit par un professionnel, des amis, de la famille et voyez comment bénéficier de leur soutien

Pour un accompagnement personnalisé, contactez-nous : boosteremploi@gmail.com

Visitez notre site : www.boosteremploi.com

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

 
 

Voir aussi :

VIE ou Volontariat International en Entreprises : Une autre façon de travailler à l’Étranger
Employeur : Les aides à l’embauche d’un contrat en alternance
Démission : Les cas où des indemnités chômage sont versées

Indemnité chômage : Comment est calculé le montant de l’Allocation d’aide au Retour à l’emploi
Aide à domicile : Quelles heures ? Payées comment ?
Emploi d’avenir : Pour qui, comment

Emploi franc : Définition et conditions
Être mobile pour trouver un emploi = déménager ?
Les étiquettes professionnelles ou « t’es pas fait pour ça »

Embauche des handicapés : Les aides depuis le 01 janvier 2012
VAE : Qu’est-ce que la Validation des Acquis de l’Expérience ?
Comment est calculé le montant du RSA

Autres Emploi :

Récapitulatif 11 Emploi

%d blogueurs aiment cette page :