Décès à l’hôpital : 6 jours maxi


Décès à l’hôpital : 6 jours maxi

chambre mortuaireEnviron 60% des décès ont lieu dans un établissement de santé : hôpital, clinique, ehpad.

La Loi encadre les pratiques et le déroulement des actions à mener dès qu’un décès est constaté par un médecin. C’est lui qui rédige le certificat de décès.

Voici, rapidement, les procédures.

La toilette mortuaire

La première action à mener est la toilette mortuaire.

Le personnel de l’hôpital débranche les appareils, si les soins en nécessitaient, lave la personne décédée. Elle est préparée pour être présentable à la famille.

La loi indique que la famille « a accès auprès du défunt avant que le corps ne soit déposé dans la chambre mortuaire sans que ce dépôt ne soit différents, de ce fait, d’un délai supérieur à dix heures ».

Après cela, la famille devra se rendre à la chambre mortuaire, appelée morgue précédemment.

Prévenir la famille

C’est un médecin qui doit prévenir la famille. Ce moment délicat peut, selon les circonstances, avoir été précédé d’un avis d’aggravation, lorsque la mort est imminente.

La Loi indique que la famille et les proches « sont prévenus dès que possible et par tous les moyens appropriés de l’aggravation de l’état du malade et du décès de celui-ci »

Cela de déroule, habituellement, pendant la toilette mortuaire.

En chambre mortuaire

La thanatopraxie est optionnelle. Elle dépend des pratiques de l’établissement de soins et du souhait de la famille. Seuls certains d’entre eux proposent ce service, payant et pratiqué par des professionnels.

Il consiste à pratiquer des soins post-mortem, comme coiffure, maquillage, habillage.

Le registre des décès est rempli à cet effet, qui contient également des informations, comme les visites, notamment si la famille est venue voir le défunt.
Ce registre des décès est consultable par la famille.

Lorsqu’un établissement de santé ne dispose par lui-même d’une chambre mortuaire, le corps est déposé dans la chambre mortuaire d’un autre établissement de santé.

6 jours maxi

La loi indique que « la famille dispose de six jours maximum pour s’occuper du corps du défunt ».

La famille mandate une entreprise de pompes funèbres pour retirer le corps, l’inhumer ou l’incinérer.

Sans aucune nouvelle de la famille pendant cette période de 6 jours, la dépouille est confiée à la commune où se trouve l’établissement de soin.

La commune procède à l’enterrement dans un cimetière, dans un emplacement individuel pendant 5 ans ou jusqu’à l’exhumation réclamée par la famille, si elle se manifeste et le demande.

Source : Médisite

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Décès : Démarche à effectuer
Décès : Les formalités bancaires
Directives anticipées : Nom officiel pour les souhaits sur sa fin de vie

Employeur : Votre salarié (e) décède, que faire ?
Grain de beauté ou cancer de la peau ? : La méthode ABCDE
Le dossier pharmaceutique : C’est quoi ?

Autres Bien-être et Juridique :

Récapitulatif 19 Bien-être
Récapitulatif 19 Juridique

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Définition des critères d’exigence dans le domaine Personnel.


Définition des critères d’exigence dans le domaine Personnel.

endurance
Que ce soit pour une recherche d’emploi, l’encadrement de personnes, son bien-être personnel, il existe des domaines pour lesquels il convient d’être vigilant et exigeant.

Sommaire :

Définition des critères d’exigence dans le domaine de :

Connaissances et compétences professionnelles
Motivation
Communication

Relations entre les personnes
Prise de décision
Comportement de manager

Voici des critères d’exigence dans le domaine Personnel.

B        Personnel

B1      Endurance

La capacité à maintenir l’intensité du travail sur une longue période.

B2      Soin

La capacité à mener des tâches précises et complètes, en tenant compte de tous leurs aspects d’une manière fiable.

B3      Vigilance

La capacité de maintenir sa concentration et à être vigilant sur une longue durée.

B4      Droiture (intégrité)

La volonté et la capacité de se comporter dans les activités de travail conformément à des principes moraux et sociaux communs.

B5      Être prêt à apprendre / capacité d’apprentissage

La volonté / capacité de s’approprier et de mettre en œuvre efficacement de nouvelles connaissances professionnelles dans le travail.

B6      L’éventail d’intérêts

Étendue des connaissances générales – Avoir un bon niveau d’informations.

B7      Initiatives

Recherche active, tendance à vouloir influencer les événements pour atteindre des objectifs et à faire quelque chose soi-même, au lieu d’attendre passivement les événements.

B8      Charge : (aspect qualitatif = persévérance)

Un niveau performant de lutte contre des pressions et / ou des résistances.

B9      Équanimité

La capacité de préserver son comportement et son objectivité dans les situations, dans lesquelles le titulaire du poste est exposé à des attaques provocatrices personnelles nécessitant une attitude de défense.

B10     Prise de conscience de son plan de carrière

La forte volonté de vouloir s’élever dans la hiérarchie dans l’entreprise, avec le souci d’agir pour cela sur sa propre formation continue.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Critères de planification de ma situation personnelle
Idéaux personnels, objectifs, stratégies & mesures définitions et descriptions
Qualités personnelles ou points forts recherchés dans un entretien d’embauche

Échelle d’évaluation pour Aptitudes et comportements 1
Échelle d’évaluation pour Aptitudes et comportements 2
Échelle d’évaluation pour Aptitudes et comportements 3

Autres Bien-être et Emploi:

Récapitulatif 1 Bien-être
Récapitulatif 6 Emploi

Tous les articles de ces catégories sont listés dans la page Emploi et dans la page Bien être de ce blog

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter