Les commandements du bon conducteur


Quelques commandements du bon conducteur

Don du sangIl y a des règles immuables de la sécurité routière et de la générosité.

Devant tant de blessés et de morts dans des accidents de la route, les conseils de prudence sont toujours valables.

De même, la générosité du don du sang permet de sauver des vies, en permettant la transfusion sanguine à celles et ceux qui en ont besoin, notamment lors d’opérations chirurgicales.

Donner son sang à des accidentés de la route, c’est faire preuve d’altruisme en même temps que faire une bonne action.

Bien sûr, mieux vaut prévenir que guérir, aussi voici

Les commandements du bon conducteur

A 1 Dignement ton permis recevras et honoreras
A Prudemment conduiras et en souplesse les obstacles éviteras
B Point trop de bons verres ne boiras
ou le volant à un autre cèderas
C Pour toi seul la route ne garderas
mais cordialement la partageras
C 1 A bon port, si trop ne te presses, en bonne forme arriveras
D Aux blessés, assistance et secours rapidement apporteras
E Ton sang bénévolement offriras
et par là beaucoup de vies sauveras
F Ainsi ton groupe-rhésus connaîtras
et autres précieux renseignements obtiendras

CONDITIONS RESTRICTIVES D’USAGE

Ne pas devenir une victime de la route

MENTIONS ADDITIONNELLES SOUHAITABLES

Devrait offrir au moins un flacon de sang chaque année

Source : Association des Donneurs de Sang

Philippe Garin

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Infractions routières à l’étranger : Vous allez payer !
Quelles normes pour les équipements de sécurité des deux-roues motorisés ?
0,2 g/L = zéro verre d’alcool

Télépoints : pour connaître le nombre de points sur son permis de conduire
Écoute, écoute, écoute la route
Genèse : Le sens de l’orientation

Autres Bien-être, Humour et sécurité :

Récapitulatif 18 Bien-être
Récapitulatif 18 Humour
Récapitulatif 18 Sécurité

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Secourir 5/5 : Protéger, Alerter


Secourir = Protéger et Alerter

les numéros pour alerter les secours

Quel que soit votre degré de connaissance des bons gestes pour secourir une victime, vous êtes à même de protéger et d’alerter.

Il suffit simplement d’un peu de bon sens et de la connaissance des numéros de secours.

Protéger

Première action du sauveteur : assurer la sécurité pour soi-même et pour les autres.

Pour cela, il doit :

  • Supprimer ou écarter le danger de façon permanente
  • Isoler et baliser le danger, si ce n’est pas possible
  • Effectuer un dégagement d’urgence, si la victime ne peut se soustraite au danger

Alerter

  • Choisir le moyen d’alerte le plus approprié : téléphone fixe ou portable
  • Choisir le numéro :
    • Le 15, le SAMU pour les problèmes urgents de santé, conseil médical
    • Le 18, les Sapeurs Pompiers interviennent sur accident, incendie, etc.
    • Le 112 est le numéro, valable dans toute l’Union européenne, pour alerter les secours en toutes circonstances
    • Le 114 permet aux malentendants d’appeler au secours par SMS, voire par Fax
  • Répondre aux questions posées par le service de secours, notamment le lieu exact où se trouve la victime
  • Raccrocher uniquement sur ordre du service appelé

Autres cas de détresse

Au secours : Les premiers gestes

La perte de connaissance

L’arrêt cardiaque

Le défibrillateur

Pour apprendre les premiers secours, consultez les associations de secouristes et sauveteurs de votre département. Plusieurs niveaux de formation vous préparent à parer à l’Urgence.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Faire face à un contact agressif au téléphone
Sites officiels de 20 pays et gouvernements
Constat auto amiable sur votre smartphone à partir du 1er décembre 2014

Mot d’enfant : Les guerres mondiales
Psychologie positive, Pensée positive, Parler positif
Europe : Liste d’associations de consommateurs

Autres Bien-être :

Récapitulatif 14 Bien-être

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Secourir 4/5 : Le défibrillateur


Comment utiliser un défibrillateur ?

défibrillateurVous êtes témoin d’un arrêt cardiaque. Avec une Réanimation Cardio-Pulmonaire, vous pouvez relancer le coeur de la victime.

Dans des endroits, trop rares bien que de plus en plus nombreux, vous pouvez trouver un défibrillateur. La victime augmente ses chances de survie car vous savez vous en servir correctement.

Si ce n’est pas encore le cas, voici comment procéder :

Le Défibrillateur Automatisé Externe ou DAE

  • Allumer le défibrillateur et suivre les consignes de l’appareil :
  • Le DAE doit être mis en place le plus tôt possible !
    • Mettre en place les électrodes, en suivant le schéma, sur une peau nue et sèche
    • Se reculer pour laisser l’appareil réaliser une analyse du rythme cardiaque
    • Appuyer éventuellement sur le bouton de chocs (DSA), lorsque l’appareil le demande ou laisser délivrer le choc (DEA)
    • Reprendre la RCP, Réanimation Cardio-Pulmonaire, lorsque l’appareil le demande et se fier aux instructions

Autres cas de détresse

Au secours : Les premiers gestes

La perte de connaissance

L’arrêt cardiaque

Protéger – Alerter

Pour apprendre les premiers secours, consultez les associations de secouristes et sauveteurs de votre département. Plusieurs niveaux de formation vous préparent à parer à l’Urgence.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Workaholic ou Bourreau de travail : du burnout au karōshi mortel
Insomnie vs sommeil fractionné
Mon Chéri, pas au volant

Don de moelle osseuse
La carte Européenne d’Assurance Maladie : Mode d’emploi
Harmonisation des objectifs professionnels et privés

Autres Bien-être :

Récapitulatif 14 Bien-être

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Secourir 3/5 : L’arrêt cardiaque


Que faire en face d’un arrêt cardiaque ?

Réanimation cardio-pulmonaireAu sport, en soirée, ou banalement dans la rue, il ou elle porte la main à son coeur et s’affale par terre. C’est un arrêt cardiaque.

Vous vous précipitez, car, avec votre formation de secouriste – sauveteur, vous connaissez les gestes qu’il faut.

Pas encore ? Alors, en attendant, les voici :

L’arrêt cardiaque

  • Vérifier la conscience et la respiration comme pour la perte de connaissance
  • Dès le constat de l’arrêt respiratoire, alerter ou faire alerter les secours
  • Réaliser une Réanimation Cardio-Pulmonaire (RCP), sans perdre de temps :
    1. Placer le talon d’une main au centre de la poitrine, moitié inférieure du sternum
    2. Placer l’autre main par-dessus et se mettre bien au dessus de la victime
    3. Comprimer le torse de 5 à 6 cm, 30 fois à une fréquence de 100 à 120 par minute
    4. Faire ensuite les insufflations, pour cela basculer la tête en arrière
    5. Pincer le nez et ouvrir légèrement la bouche de la victime
    6. Appliquer largement la bouche ouverte autour de celle de la victime
    7. Insuffler progressivement jusqu’au soulèvement de la poitrine
    8. Se relever pour reprendre son souffle et insuffler une seconde fois
  • Poursuivre la RCP en alternant 30 compressions pour 2 insufflations

Autres cas de détresse

Au secours : Les premiers gestes

La perte de connaissance

Le défibrillateur

Protéger – Alerter

Pour apprendre les premiers secours, consultez les associations de secouristes et sauveteurs de votre département. Plusieurs niveaux de formation vous préparent à parer à l’Urgence.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Risques cardiovasculaires : les facteurs du risque

Les événements susceptibles de faire augmenter le stress durant une urgence

Insomnies ! Quoi faire ?

Tests de réaction au stress et aux tensions
Apnée du sommeil : Masquez vos ronflements
Méthode : ACP ou Approche centrée sur la personne

Autres Bien-être :

Récapitulatif 14 Bien-être

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Secourir 2/5 : La perte de connaissance


Que faire en face d’une perte de connaissance

Coucher la victime sur le côtéChez vous, au travail, dans la rue, brusquement une personne perd connaissance.

Quel sont les premiers gestes qui sauvent ?

Avec une formation de secouriste – sauveteur, vous sauriez quoi faire. En attendant, voici les consignes

La perte de connaissance

  • Apprécier l’état de conscience :
    •  » Est-ce que vous m’entendez ? « 
    •  » Serrez-moi la main ! « 
    •  » Ouvrez les yeux ! « 
  • Demander de l’aide et mettre la victime sur le dos
  • Libérer les voies aériennes en basculant prudemment la tête en arrière
  • Apprécier la respiration sur 10 secondes : mouvement du torse, souffle, bruits
  • Si la personne respire, la mettre sur le côté en Position Latérale de Sécurité :
    1. Placer le bras de votre côté à 90°
    2. Prendre l’autre main, paume contre paume, et la placer contre l’oreille de la victime côté sauveteur
    3. Plier la jambe opposée et après s’être reculé, appuyer sur le genou afin de faire basculer la victime
    4. Placer la jambe du dessus à 90° et ouvrir la bouche
  • Vérifier la respiration, en posant la main sur le ventre
  • Alerter le 15

Autres cas de détresse

Au secours : Les premiers gestes

L’arrêt cardiaque

Le défibrillateur

Protéger – Alerter

Pour apprendre les premiers secours, consultez les associations de secouristes et sauveteurs de votre département. Plusieurs niveaux de formation vous préparent à parer à l’Urgence.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Décès : Les formalités bancaires
Les événements susceptibles de faire augmenter le stress durant une urgence
Devise 023 Rien n’est plus important que la santé… sauf l’argent (Star Trek)

Les aides à l’embauche d’une personne en situation de handicap
Incompétence ou 10 conseils pour faire face aux critiques
Menu à préparer chaque matin pour un bon jour

Autres Bien-être :

Récapitulatif 12 Bien-être

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Secourir 1/5 : Les bons gestes


Au secours ! Que faire ?

PCS 1Quand un cas se présente devant soi, rien n’est pire que de rester là sans savoir quoi faire.

Ne restez pas les bras ballants, à défaut d’avoir suivi une formation de secouriste – sauveteur, aidez en observant puis en agissant.

Alors voici les premiers bons gestes pour secourir, aider et peut-être sauver la personne en détresse.

L’étouffement

Obstruction totale

  • 1 à 5 tapes vigoureuses dans le dos, entre les omoplates avec le talon de la main ouverte
  • 1 à 5 compressions abdominales, pour les adultes et les enfants, ou thoraciques , pour les nourrissons, femmes enceintes ou personnes en surpoids (obèses)
  • Mettre au repos et alerter le 15

Obstruction partielle

Les hémorragies

  • Comprimer immédiatement l’endroit qui saigne en se protégeant si possible, en enfilant des gants, un sac plastique ou un tissu
  • Allonger la victime et la couvrir
  • Faire alerter les secours

S’il n’y a aucun témoin, poser un pansement improvisé compressif ou demander à la victime d’appuyer elle-même de façon à alerter les secours

La règle est celle des 3 A : Appuyer, Allonger, Alerter

Les malaises

  • Observer et écouter les signes que présente la personne
  • Mettre au repos et desserrer les vêtements en cas de gêne
  • Éloigner les curieux pour laisser la victime respirer
  • Se renseigner sur :
    • Hospitalisation, traumatisme ou maladie récente
    • Traitement en cours
    • Durée du malaise
    • Répétition ou premier malaise
    • Âge de la victime
  • Alerter le 15 et appliquer les consignes

Les plaies graves

  • Ne jamais retirer un corps étranger, couteau, morceau de verre, etc.
  • Installer la victime en position d’attente :
    • Assise, en cas de plaie au thorax
    • Allongée + jambes fléchies, en cas de plaie à l’abdomen
    • Allongée + Yeux fermés, en cas de plaie à un oeil
    • Allongée dans les autres cas
  • Alerter les secours et surveiller la victime

Les brûlures graves

  • Refroidir la brûlure le plus tôt possible, dans la première demi-heure, en versant de l’eau tempérée doucement sur la brûlure et en retirant les vêtements qui n’adhèrent pas
  • Alerter le 15 et poursuivre le refroidissement selon les consignes

Les traumatismes

  • Conseiller fermement de ne pas bouger la partie atteinte
  • Alerter les secours et appliquer leurs consignes

En cas d’absence de signes immédiat, surveiller régulièrement ou s’assurer de la surveillance

En cas de doute, demander un avis médical

Autres cas de détresse

La perte de connaissance

L’arrêt cardiaque

Le défibrillateur

Protéger – Alerter

Pour apprendre les premiers secours, consultez les associations de secouristes et sauveteurs de votre département. Plusieurs niveaux de formation vous préparent à parer à l’Urgence.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

L’empathie, c’est…
La pénibilité au travail : Les facteurs de pénibilité
Surveillance en entreprise : caméra, micro et charte informatique

Décès : Démarches à effectuer
Vaccination : Le calendrier de 10 vaccins
Détecteurs de fumée : les obligations de la loi 2010-238

Autres Bien-être :

Récapitulatif 12 Bien-être

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

L’électricité dans la salle informatique


Salle informatique : Au courant

électricité dans la salle informatiqueLumière !

La lumière de la salle informatique est produite uniquement par des tubes au néon ou autres lampes à gaz inertes pour éviter tout risque d’accident.

Prévoir aussi un éclairage de secours en cas de panne de l’éclairage ordinaire.

Sommaire :

Les mesures de protection de la salle informatique

  1. Porte spéciale
  2. Dispositif anti-incendie
  3. Climatisation
  4. Électricité
  5. Armoires, câblage, serveurs
  6. Divers autres équipements

Armoires et prises

C’est dans la salle informatique que doit se trouver la ou les armoires électriques avec les fusibles.

Systématiquement, tous les équipements présents dans la salle informatique, y compris les prises électriques, doivent être branchés à la terre. Chaque prise doit avoir son fusible.

Le nombre de prises électriques doit être suffisamment important pour pouvoir installer tous les équipements électriques à installer dans la salle informatique au présent et au futur, de telle façon que chaque câble d’alimentation électrique ait sa propre prise sans avoir besoin d’installer de multiprises.

Les prises électriques doivent être réparties géographiquement dans la salle informatique. En cas de risque d’inondation fort, à une certaine hauteur. Dans le cas très majoritaire, au sol, dans le faux-plancher. De préférence les prises sont à proximité des armoires informatiques, tout en prévoyant d’en avoir un peu partout, puisque l’emplacement des armoires informatiques peut changer avec le temps et les besoins de l’organisation.

Coupure d’électricité : Aïe ?

Une coupure générale de l’électricité dans le bâtiment doit laisser intact l’alimentation électrique de la salle informatique. C’est pourquoi, l’autonomie de l’installation électrique doit être garantie.

Les personnes, habilitées à pénétrer dans la salle informatique, d’y pénétrer, grâce à leurs cartes ou badges magnétiques, ce qui suppose que le lecteur de carte soit alimenté par l’électricité de la salle informatique, doivent pouvoir déconnecter et arrêter tous les équipements contenus dans la salle, sans perte de fonctionnalités ni de données.

Onduleur

Le courant dit « soutenu » est signalé par une couleur rouge du fond des prises électriques. Il s’agit de prise dont l’alimentation passe par un onduleur. L’onduleur est un appareil qui reçoit en entrée l’électricité du secteur, comme tout autre appareil électrique, bien que souvent il s’agisse de courant triphasé. En sortie, l’onduleur produit un courant « propre », c’est-à-dire sans fluctuation et permanent.

En cas de rupture de l’alimentation générale, les batteries de l’onduleur, génératrices d’électricité, prennent automatiquement le relais. La durée de vie des batteries et donc leur nombre et la taille de l’onduleur dépend de la quantité d’appareils électriques présents dans la salle informatique.

La durée doit être suffisante pour que les personnes habilitées accèdent à la salle informatique pour arrêter tranquillement tous les équipements.

L’onduleur doit faire l’objet d’une maintenance annuelle et les batteries doivent être vérifiées et changées régulièrement.

L’onduleur assure une continuité de la fourniture d’électricité limitée dans le temps, c’est pourquoi, un autre dispositif s’ajoute pour une protection de longue durée, à savoir un générateur ou groupe électrogène.

Groupe électrogène

Le générateur est installé à l’extérieur du bâtiment où se trouve la salle informatique. Il est connecté à la salle en amont de l’onduleur de façon à ce qu’il se déclenche automatiquement lorsque les batteries de l’onduleur se sont vidées.

Le groupe électrogène a sa propre réserve de carburant, elle-même protégée des intrus et de toute action néfaste. Cette réserve doit permettre d’assurer une alimentation sur plusieurs jours voire plusieurs semaines.

La durée d’une utilisation continue du groupe électrogène dépend de la durée d’approvisionnement en carburant de ses réserves. En théorie, dans un environnement où l’approvisionnement est facile et régulier, le groupe électrogène pourrait fonctionner des années durant.

Comme tous les dispositifs de sécurité, le groupe électrogène doit faire l’objet de maintenance régulière et de test de bon fonctionnement.

Philippe Garin, plus de 20 ans manager en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Parefeu : Segmenter le réseau
Redémarrer après une panne : 74% des entreprises sont mal préparées
Botnet et machines zombies

Inventions grâce à la perception du temps
Le MTBF ou temps moyen entre 2 pannes : second critère de choix après le TCO ou coût total de possession
Décès : Démarches à effectuer

Autres Informatique, Management et Sécurité :

Récapitulatif 12 Informatique
Récapitulatif 12 Management
Récapitulatif 12 Sécurité

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

%d blogueurs aiment cette page :