L’Alphabet Radio International


L’Alphabet Radio International

union internationale des télécommunicationsDepuis 1959, l’alphabet radio international est utilisé dans le monde entier, pour les communications radiotéléphoniques, notamment dans l’aviation.

Cette norme a été définie par l’Union internationale des télécommunications.

Cet alphabet est composé de mots, reconnus dans toutes les langues.

Pour chaque lettre de l’alphabet latin existe un seul mot qui commence par la même lettre.

Ainsi en prononçant le mot, on sait quelle est la lettre qu’il représente.

Cet alphabet est utilisé pour épeler un identifiant, un acronyme ou un mot pour qu’il n’y ait aucune ambiguïté sur la façon dont on écrit ce mot.

Il a fallu choisir des mots courts, dont la prononciation est la même partout.

A ALPHA
B BRAVO
C CHARLIE
D DELTA
E ECHO
F FOX
G GOLF
H HOTEL
I INDIA
J JULIET
K KILO
L LIMA
M MIKE
N NOVEMBER
O OSCAR
P PAPA
Q QUEBEC
R ROMEO
S SIERRA
T TANGO
U UNIFORM
V VICTOR
W WISKEY
X X-RAY
Y YANKEE
Z ZOULOU

Mike Echo Romeo Charlie India

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Communication ; Convention et référentiel commun indispensables
Télécommunication, facteur déterminant des infrastructures
Compréhension dans la communication

Sémaphore : Des signes pour se parler
Le langage des fleurs
Comment interpréter la phrase : « Qu’est-ce que tu bois ? »

Autres Communication :

Récapitulatif 18 Communication

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Communication : convention et référentiel commun indispensables


Pour communiquer, il faut se comprendre

paix et amour

un symbole de référence

La communication permet à un émetteur de transmettre un message à un récepteur.

Outre la déperdition d’information lors de la communication, le message sera compris uniquement grâce à des conventions et des référentiels communs.

Le premier référentiel est la langue. Cependant, cela est insuffisant, car même en parlant la même langue, deux interlocuteurs peuvent ne pas se comprendre. Il est indispensable que l’émetteur et le récepteur disposent d’une codification commune.

Des référentiels indispensables

Pour la communication écrite, il existe plus d’une forme d’écriture : caractères arabes, latins, cyrilliques, thaï, etc. Ce sont des conventions de représentation de sons appelés graphèmes.

Pour la communication sous forme d’images. C’est plus un référentiel commun qui est nécessaire.

Par exemple, des symboles religieux : La Lune représente la mort et la renaissance dans certaines cultures.
De plus, elle sera représentée par une personne de genre masculin (en allemand) ou féminin (en français), selon la langue utilisée.

La communication passe aussi par le son, comme les musiques, des chansons

cloche de tableDans une certaine entreprise, à chaque fois qu’un nouveau contrat était conclu, son directeur faisait sonner une cloche. De cette façon, l’ensemble du personnel présent dans les bureaux était immédiatement mis au courant.

Les conventions

La communication fait aussi appel à des références géographiques ou historiques, à la culture.

« Juliette sur son balcon » est une phrase incompréhensible par qui ignore qui est Juliette et ce qu’elle fait sur son balcon.
Elle attend son amoureux, Roméo, pour ceux qui ne le savaient pas.

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Référentiel sans convention

Le pire, c’est une communication où l’incompréhension arrive à cause de référentiels différents, c’est-à-dire lorsque des symboles ou des mots ont des significations différentes. Les interprétations des deux interlocuteurs sont basées l’absence d’une convention entre eux.

Croix rouge Croissant rouge

source: Wikipedia

Par exemple, le symbole de la Croix Rouge, universellement connu pour représenter une aide médicale, surtout lors de conflit, implique le respect et la neutralité de tous. Cependant, il a fallu ajouter un autre symbole le Croissant Rouge, car la croix a été considérée comme un symbole religieux.

En fait, il s’agit de l’inversion des couleurs du drapeau de la Confédération Helvétique, d’où est issu Henry Dunant, fondateur suisse de cette organisation.

Philippe Garin, plus de 20 de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en avoir plus :

En complément :

Pourquoi le français est une langue difficile pour les étrangers
Entendre n’est pas comprendre
Les généralisations et les règles pour mieux se faire comprendre

Exercices de diction : le crayon dans la bouche
Sémaphore : des signes pour se parler
Congruent Définition Communication verbale et non verbale

Autres Communication :

Récapitulatif 14 Communication

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Inventions grâce à la perception du temps


La perception du temps génératrice d’inventions

Clepsydre de Karnak

Clepsydre de Karnak

La notion de perception du temps est universelle. À toutes les époques et dans tous les pays, la perception du temps a généré de grandes innovations, de grandes inventions.

La clepsydre, le sablier, l’horloge, la montre, l’horloge atomique, sont autant d’instruments inventés pour mesurer le temps.

Non seulement pour connaître les intervalles de temps. Arbitrairement la rotation de la Terre sur elle-même, qui produit le jour et la nuit, a été divisée en 24 heures.

Ainsi, il a été possible de se fixer des rendez-vous à des « heures fixes ».

Que seraient devenus Juliette si Roméo avait été en retard d’une heure ou deux ?

Le départ de milliers de navires pour le débarquement du 6 juin 1944 aurait-il pu avoir lieu avec une telle organisation ?

La Lune aurait-elle pu être atteinte par Apollo 11 ?

Plus récemment, notre four nous cuit le repas pour notre arrivée à la maison, et la machine à café au bureau.

La production et la distribution d’électricité varie en fonction de la consommation dans le temps.

Quelles inventions ! Des centaines d’inventions sont le résultat de la recherche que l’humanité a de maîtriser son temps. Nous ne nous guidons plus sur le soleil ou les tiraillements de nos estomacs pour évaluer le temps. Nous le mesurons et nous en sommes tributaires.

Philippe Garin, plus de 20 ans manager en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Voir aussi :

Loi de Fraisse (Paul) : La perception du temps est subjective
Le MTBF ou temps moyen entre 2 pannes : second critère de choix après le TCO ou coût total de possession

Management : Être informé à temps pour agir (vu par Machiavel)
Les trois temps d’une structuration interne
Ne passe pas de temps à la recherche d’un obstacle

Autres Organisation :

Récapitulatif 12 Organisation

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :