Recrutement : le choix se fait par les détails


4/7 Tout est dans le détail

La sélection

détail d'une aile de moustique
Après avoir sélectionné les CV, lu les lettres de motivation et convoqué les candidats à un entretien d’embauche, le recruteur se retrouve avec plusieurs candidats dont, a priori, les compétences sont celles recherchées.

Sommaire :

1 La passion et l’enthousiasme
2 La richesse de la personnalité
3 La curiosité de bon aloi
4 Tout est dans le détail

5 La lumière intérieure et extérieure

6 Audace, ambition ou provocation
7 Les bonnes questions

Il devra, certes, approfondir et obtenir des renseignements complémentaires sur l’étendue des connaissances et des compétences de chaque candidat, tout autant que découvrir leurs personnalités et vérifier ceux qui pourraient s’intégrer à l’entreprise.

L’observation

C’est pourquoi, le travail d’un recruteur est facilité par un sens aigu de l’observation.

Les détails sont importants. Que ce soit dans le choix des mots et les attitudes des candidats, dans la façon dont les candidats sourient ou serrent la main, tout est bon à prendre. La tenue vestimentaire du candidat est aussi importante que le profil sur le CV.

Les candidats se ressemblent, puisqu’il est attendu qu’ils aient les compétences nécessaires pour tenir le poste et qu’ils aient une personnalité qui leur permettent de travailler au poste pour lequel ils postulent. Alors le recruteur va devoir retenir les candidats sur des critères supplémentaires.

Des détails pour choisir

Une tâche sur la veste, un bouton mal boutonné, une odeur corporelle ou de parfum trop prononcé, la sueur dans le cou, le regard fuyant ou la poignée de main trop molle, donnent une impression négative, dès le départ.
Un bon recruteur va observer ces détails, entre autres, et décidera s’ils sont à retenir ou à mettre de côté pour retenir le candidat.

Seulement voilà, entre un candidat tiré à quatre épingles et un candidat dont la tenue manque de goût ou mal coiffé, le recruteur sera influencé dans son choix par le candidat qui lui aura fait la meilleure impression.

Il suffit d’un regard, d’un sourire, d’un mot ou d’une phrase, pour que le chargé du recrutement change d’opinion sur un candidat.

La phase finale de l’entretien d’embauche

La courte période de raccompagnement du candidat jusqu’à la sortie est un bon moment pour permettre au recruteur de faire une remarque sur le détail qui l’a dérangé durant l’entretien. Le but du recruteur est d’affiner ou de changer son impression en fonction de la réponse du candidat. Le candidat, plus détendu, répondra plus facilement.
Il pourra se mettre à sourire ou à rire, en donnant une explication sur les conditions qui l’ont amené à avoir les cheveux en bataille ou un mauvais mélange de couleur de ses habits.

Cette très courte période de quelques secondes peut aussi permettre au recruteur d’approfondir son analyse de la personnalité, de la motivation, de la sérénité du candidat et d’avoir l’opinion du candidat sur sa prestation de communication durant l’entrevue d’embauche.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Visitez notre site : www.boosteremploi.com

Pour en avoir plus :


En complément :

Faute du recruteur : 4. Organiser un entretien improvisé à plusieurs
Point faible : compensez avec des gants de cuir
Attitude congruente en entretien de recrutement

Faut-il avoir peur des tests de personnalité informatisés ?
Main chaude = Succès à l’entretien d’embauche, Recrutement assuré ?
Un excellent CV… suffisant ?

Autres emploi :

Récapitulatif 12 Emploi

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

L’empathie, c’est…


L’empathie

Voici le texte d’une vidéo, accessible ici sur Youtube

– Je vous mets en garde contre quelques images éprouvantes –

Philippe Garin

empathie : ressentir avec

C’est une notion désignant le mécanisme par lequel un individu peut comprendre les sentiments et les émotions d’un autre individu

La faculté de s’identifier à quelqu’un et de ressentir ce qu’il ressent, des ressentis de l’autre et en particulier sa souffrance et de sa détresse

Sentiment bien plus fort que les croyances et les différences

Cela permet d’entrer dans les perceptions de l’autre, de sentir sa peur, sa colère, sa tendresse, de vivre temporairement sa vie et de s’y mouvoir avec délicatesse sans émettre de jugement

Chercher les points communs avant les différences et il y a toujours plus de points communs que de différences, la sève, le coeur et l’âme

La chaleur humaine, c’est quand on offre de soi sans rien attendre de l’autre, simplement partager pour ne pas gâche une vie et venir en aide, à ceux qui n’ont pas cette faculté, et malgré toutes les difficultés garder cette force, cette volonté, donner un coup de coeur à ceux qui ne l’ont pas volé, juste un peu d’attention et donner le droit à chacun d’exister, sentiment supérieur à l’instinct et à la chaîne alimentaire

Sentiment qui nous permet de prendre soin de l’autre et à partager le peut que l’on possède et s’aider à se tenir chaud ou à se protéger

Savoir partager, le bonheur, la tendresse, la protection et la complicité

On a tous besoin de chaleur humaine, on a tous besoin d’affection et se reconnaître parmi des semblables malgré les apparences, sans jamais se fier à l’habit, sans jamais se soucier du langage, puisque c’est quelque chose qui est invisible  l’œil nu, mais qui n’est pas inodore

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Fête des mères : Poème de L.R. Brice
Les seuls gens riches sont ceux
C’était le bon temps, celui où l’on vivait selon le calendrier

Les 6 erreurs humaines d’après Cicéron
Règles pour être un humain
Das Kind – L’enfant

Autres Bien-être :

Récapitulatif 1 Bien-être
Récapitulatif 4 Bien-être
Récapitulatif 7 Bien-être

Tous les articles de cette catégorie sont listés dans la page Bien-être de la page Autres catégories

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

%d blogueurs aiment cette page :