Poissons, coquillages et crustacés : Les tailles à respecter


Ne pas pêcher au-dessous de ces tailles

Tailles minimales des poissons Tailles minimales à respecter dans la pêche source : SNPPM

Pêcher un poisson trop petit, c’est mettre en danger le renouvellement de l’espèce.

En respectant les tailles, indiquées ci-après, le cheptel peut se reproduire. Au-dessous, c’est manger son capital au lieu de prendre sur les intérêts.

La Nature est impitoyable : la reproduction se fait quand les individus sont assez âgés pour celan c’est pourquoi il faut remettre à la mer les spécimens trop petits.

En fonction des quotas autorisés par la Commission européenne, ces tailles sont susceptibles de varier d’une année sur l’autre. Il convient donc de vérifier les modifications éventuelles.
abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Poissons

Anchois

12 cm

Bar

42 cm

Barbue

30 cm

Cabillaud

42 cm

Chinchard

15 cm

Congre

60 cm

Dorade grise et rose

23 cm

Dorade royale

23 cm

Églefin

30 cm

Espadon

170 cm

Flet

20 cm

Hareng

20 cm

Lieu noir

35 cm

Lieu jaune

30 cm

Limande

20 cm

Limande sole

25 cm

Lotte

50 cm

Maquereau

20 cm

Merlan

27 cm

Merlu

27 cm

Rascasse

30 cm

Rouget barbet ou de rocher

15 cm

Sardine

11 cm

Sole

24 cm

Turbot

30 cm

Coquillages

Buccin ou bulot

4,5 cm

Couteau

10 cm

Coque

3 cm

Coquille Saint-Jacques

11 cm

Huître creuse

5 cm

Huître plate

6 cm

Moule

4 cm

Ormeau

9 cm

Oursin

5,5 cm

Palourde

4 cm

Pétoncle

4 cm

Praire

4,3 cm

Crustacés

Araignée de mer

12 cm

Crevette

3 cm

Étrille

6,4 cm

Homard

8,7 cm

Langouste

23 cm

Langoustine

9 cm

Tourteau

14 cm

Source : Comptoir de la mer

Philippe Garin

Pour échanger, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en avoir plus :

En complément :

Correspondance de tailles pour chapeau
Conversion taille de soutien-gorge
Activités dangereuses et prévention associée

Quimper à la fin de la Terre
Sémaphore : des signes pour se parler
Échelle de Beaufort et tailles des vagues

Autres Voyage :

Récapitulatif 16 Voyage

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

La PNL ou Programmation Neuro-linguistique


La PNL ou Programmation Neuro-Linguistique

est un autre élément important à connaître pour un entretien d’embauche : A découvrir par 3 exemples

PNL arrondiLa PNL a été décrite pour reproduire les stratégies de réussite d’experts grâce à l’observation, l’analyse du comportements et l’apprentissage de l’observation et de la reproduction.

La modélisation PNL concernait des gens repérés pour leurs talents : d’abord des thérapeutes, et s’est ensuite étendue à des inventeurs, des sportifs, des managers, des artistes, des étudiants ou bien encore des informaticiens.

La Programmation Neuro-Linguistique est sensée aider ceux qui le souhaitent :

  • à rester actif vis-à-vis de leurs propres objectifs,
  • de retrouver les ressources nécessaires pour les atteindre,
  • de développer sa flexibilité,
  • de retrouver de l’autonomie,
  • de trouver plus de satisfaction dans la vie,
  • d’amener plus de compréhension et de respect mutuel,
  • d’augmenter l’estime de soi,
  • d’apprendre à apprendre.

Source : Wikipedia

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Communication non verbale
Dresser son bilan
PNL Code de représentation VAKO

PNL visuel, auditif ou kinesthésique
L’observation est un travail des cinq sens
Modèle de Kolb ou l’apprentissage par l’expérience

Autres Communication et Emploi :

Récapitulatif 4 Communication
Récapitulatif 4 Emploi

Tous les articles de cette catégorie sont listés dans la page Emploi de ce blog

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

%d blogueurs aiment cette page :