Lâcher-prise vs relaxation


Se relaxer ou lâcher-prise

lâcher prise

Faut-il lâcher prise pour se relaxer ?
Et puis, qu’est-ce que cela veut dire ?

Se relaxer

Se relaxer est un mécanisme physique dont l’impulsion de départ est donnée par sa propre volonté.
La relaxation consiste à une déconcentration mentale et musculaire.

Les meilleurs résultats sont obtenus le matin ou le soir, ou encore avant une épreuve sportive.

Une mise en condition est nécessaire à la relaxation :

  • Choisir, de préférence, une pièce calme et une température neutre, ni trop froid, ni trop chaud
  • Être allongé ou assis confortablement avec la nuque calée et les bras posés sur des accoudoirs ou sur un support comme le soir
  • Fermer les paupières, être immobile, diminuer son niveau d’alerte

Les conséquences de la relaxation

La relaxation permet une diminution de la tension artérielle, du pouls et de la respiration.
Elle passe aussi par une prise de conscience de son corps, en particulier de sa respiration.
Et aussi :

  • D’avoir une sensation de bien-être
  • Une diminution de la fatigue, de la douleur, des insomnies
  • Une diminution d’émotions fortes, comme la colère et l’anxiété

Lâcher prise

Le Lâcher prise démarre aussi par une décision de sa propre volonté et a des implications sur le physique.
Seulement le lâcher prise est avant tout un mécanisme psychique qui permet de faire le vide dans ses pensées.

Il est possible de lâcher prise sans passer par la relaxation

Un moyen efficace est celui du rideau de fumée : avoir une activité qui nécessité de la concentration mentale au point d’arriver à ne plus penser aux préoccupations qui occupe l’esprit et empêchent le lâcher prise.
Par exemple, le sudoku ou les mots-croisés.

Ces exercices mentaux sont effectués en pleine conscience.
Elle ne relaxe le corps que parce qu’il faut rester dans une position physique telle que les mouvements sont réduits au minimum.

Le lâcher prise n’est pas le renoncement, l’abandon de la réflexion individuelle et personnelle ou du contrôle de ses émotions ou de ses pensées.

C’est aussi un moyen de décontraction qui permet, ensuite, de mieux réfléchir aux sujets qui nous préoccupent.
C’est une mise entre parenthèse et pour un temps relativement court des pensées qui nous parasitent.

Se relaxer pour lâcher prise ou lâcher prise pour se relaxer ?

Dans les 2 cas, c’est une question de volonté.

L’environnement joue aussi son rôle et toute perturbation extérieure interrompt l’un et l’autre des deux mécanismes de la volonté.

Les objectifs sont quasi-identiques. C’est l’ordre de priorité et les moyens de parvenir au but qui les différencient.

En gros, pour se sentir physiquement mieux, alors les techniques de relaxation peuvent parvenir au résultat attendu, et pour penser plus efficacement, alors le lâcher prise permet de faire une pause mentale et d’épurer ses pensées parasites.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Insomnie vs sommeil fractionné
L’empathie, c’est…
Il ne suffit pas de savoir, il faut aussi appliquer

Facteurs perturbants dans un bureau
Risques cardiovasculaires : les facteurs du risque
TMS troubles musculo squelettiques comment les éviter

Autres Bien-être :

Récapitulatif 1 Bien-être
Récapitulatif 9 Bien-être

Tous les articles de cette catégorie sont listés dans la page Bien-être de la page Autres catégories

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Les quatre attitudes de base de la négociation


Les quatre attitudes de base de la négociation

Les 4 attitudes de base de la négociationQuel que soit l’enjeu de la négociation : un contrat commercial, un litige, une embauche, et que vous souhaitez réussir la négociation, vous allez être confronté à quatre attitudes de base, qui sont définies par votre relation à l’autre.

En commerce ou en diplomatie, le but recherché est d’obtenir satisfaction en laissant l’autre faire une « bonne affaire », ou le croire, ou le faire croire.

Attitude de domination

Vous souhaitez satisfaire vos propres désirs, vos propres besoins au détriment de l’autre

Gagnant / Perdant

Attitude de retrait

Vous êtes indifférent aux désirs et besoins de l’autre

Pas d’accord

Attitude de renoncement

Vous renoncez à vos propres désirs et besoins pour satisfaire ceux de l’autre

Perdant / Gagnant

Attitude de coopération

Vous trouvez un accord basé sur la prise en compte des désirs et besoins des deux

Gagnant / Gagnant

Philippe Garin, 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en avoir plus :


En complément :

Définition des critères d’exigence dans le domaine des Relations entre les personnes
Comment donner confiance à son interlocuteur
Les trois savoir-faire de la communication selon la PNL

Devise 027 : Il n’y a rien de plus dangereux qu’un homme d’affaires honnête
Devise 003 : Ne paie jamais plus que nécessaire
Stratégie de présentation en six points

Autres Communication :

Récapitulatif 1 Communication

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

%d blogueurs aiment cette page :