Mauvaise réputation sur Internet : C’est gênant quand on cherche un emploi


1/2 Comment savoir si j’ai eu une mauvaise e-réputation ?

Je n’avais pas pensé à ça avant

femme ivreDe plus en plus, Internet est indispensable pour sa recherche emploi. C’est aussi l’outil utilisé par les recruteurs pour se renseigner sur les candidats.

Il faut donc que votre réputation soit la plus irréprochable possible. Seulement voilà, vous n’y aviez pas pensé plus tôt :

  • Vous avez mis vos pensées intimes sur Internet quand vous étiez adolescent (e).
  • Vous avez écrit des propos entre copains et copines sur des réseaux sociaux, sans prendre garde à qui peut les voir.
  • Vos photos personnelles sont accessibles à tout le monde, y compris celles qui ne vous mettent pas en valeur.Vous vous êtes permis de critiquer d’autres personnes, avec des mots plus ou moins « sympathiques ».
  • Vous avez fait part d’une expérience désagréable que vous auriez mieux fait d’oublier.

Où j’en suis maintenant ?

Pour savoir où l’on en est, c’est simple : il suffit de regarder les moteurs de recherche. Pour cela, saisissez votre prénom et votre nom entre guillemets dans le moteur de recherche. Rappel : Google est le plus utilisé.

Vous verrez alors une dizaine de pages de sites sur Internet qui parlent de vous. Vous pouvez même aller regarder les pages suivantes.

Si vous êtes satisfait (e) de ce que l’on dit de vous, alors vous n’avez pas une mauvaise réputation.

Par contre, s’il existe un seul article parmi tout cela qui vous dérange, il va falloir changer votre e-réputation. Ce sont surtout les 10 premiers articles, ceux de la première page, qui sont regardées par les recruteurs. Ce sont les plus importants, parce que les mieux référencés, parce qu’ils sont montrés en premier. Le recruteur n’a pas le temps de faire le tour des autres pages sauf s’il a un doute supplémentaire.
abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Gare aux homonymes

L’association de votre nom et de votre prénom, ou de votre prénom et de votre nom, peut donner des résultats qui concernent des homonymes à vous. Vos réputations respectives s’influencent l’une l’autre. Si leur réputation est plus négative que la vôtre, vous risquez d’en pâtir. Il est impératif que l’on puisse vous identifier sans mélanger les articles de vos homonymes avec les vôtres.

Pour être unique, il vous faut un identifiant supplémentaire. Ce peut être :

  • votre commune
  • votre métier
  • toute autre information qui pourrait intéresser un recruteur, à condition qu’il puisse retrouver facilement. Par exemple, la mention « à l’écoute d’opportunités »

Lire la suite : 2/2 mauvaise réputation sur Internet : que faire quand on cherche un emploi ?

Philippe Garin

Pour améliorer votre image sur Internet et booster votre recherche d’emploi, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Visitez notre site : www.boosteremploi.com

Pour en avoir plus :


En complément :

Votre réputation sur Internet ou celle de votre entreprise
Piratage du nom (username spotting) en plus de l’e-réputation
Votre e-réputation sur le Web 2.0

De fausses embauches font de vous un Vrai complice de vols
Recrutement en ligne : attention cheval de Troie
Caractéristiques typiques de styles d’organisation et de management

Autres Emploi, Informatique :

Récapitulatif 12 Emploi
Récapitulatif 12 Informatique

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Premier emploi : Méthode de recherche d’emploi


La saison des examens est terminée

Trouver son premier emploiAvec ou sans le diplôme, vous vous lancez à la recherche de votre premier emploi.

Premières pistes

Votre école vous a, peut-être, fourni une liste d’entreprises, dans lesquelles vous avez effectué des stages. Elles sont intéressées par des stagiaires, uniquement des stagiaires. Néanmoins, contactez-les : Qu’elles vous permettent de vous faire la main, en matière de présentation et d’entretien d’embauche. Et puis, on ne sait jamais.

Une fois, ce filon de postes potentiels épuisé, vous vous retrouvez seul(e) dans votre recherche du premier emploi. C’est un moment désagréable de surprise et de prise de conscience que la vie est plus dure que celle que vous avez vécue jusque-là.

Comme toute personne en recherche d’emploi, vous allez sentir une période de découragement, tout en ayant conscience de votre potentiel qui ne demande qu’à s’exprimer.

Bienvenue dans le monde des adultes

Les pistes d’emploi sont les mêmes pour tout le monde. Ah, évidemment, les offres d’emploi demandent toujours des personnes ayant une première expérience. Or, c’est justement ce qu’il vous manque.

Qu’à cela ne tienne, comme la confiture, moins on en a, plus on l’étale.

Rassemblez toutes vos expériences, si minimes soient elles. Rappelez-vous vos vacances, les rencontres dans des clubs sportifs ou culturels, les personnes de votre famille et les amis de vos parents ou grands-parents. Toutes les personnes que vous connaissez directement ou indirectement forment votre réseau personnel.

Sélectionnez et renseignez-vous

Sélectionnez toutes les connaissances que vous avez acquises durant toutes les années passées sur les bancs de l’école et à côté et retenez celles qui vous parait les plus intéressantes pour un futur patron.

Renseignez-vous pour combler vos lacunes et définir les connaissances qui vous manquent, auprès de personnes qui exercent le métier que vous souhaitez exercer, même si elles n’ont pas de poste à vous proposer

Multipliez les contacts

Visitez des salons professionnels, pas seulement les salons d’emploi. Rencontrez le maximum de personnes. Écoutez-les et apprenez comment elles présentent leur métier, leur projet, leur produit.

Plus vous multipliez vos contacts, et plus vous aurez la chance de tomber sur LA personne qui vous indiquera où vous pouvez postuler.

Très important : Jeunes ou pas jeunes, premier emploi ou reconversion, ces quelques conseils sont valables pour tous.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour bien démarrer votre recherche d’emploi, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Visitez notre site : www.boosteremploi.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Recherche d’emploi : Les 5 premiers pas
Premier poste de manager : L’angoisse du premier jour
Pré-embauche : LES périodes d’essai, mode d’emploi

Le recrutement conversationnel ou social : Mode d’emploi pour les entreprises
La pénibilité au travail : Les facteurs de pénibilité
Les étapes et les principes de la Méthode d’Analyse de problème

Autres Emploi :

Récapitulatif 12 Emploi

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Contrôle de référence : Peur du référent ?


Peur de ce que va dire une personne nommée lors du contrôle de référence ?

contrôle de référence OKUn contrôle de référence se prépare. Vous devez vous assurer que les personnes que vous citez comme personnes habilitées, par vous, à répondre aux questions des recruteurs soient à même de parler de vous en bons termes.

Choisir la « bonne » personne

Si cela paraît évident, souvent on se contente de donner le nom de son responsable hiérarchique. Or, plus souvent qu’on ne le croit, il est plus critique vis-à-vis de vous que vous ne le pensez.

Pour savoir ce que les personnes cités comme référents vont dire de vous, il faut les prévenir que vous allez donner leurs noms. Vous en profitez alors pour leur demander ce qu’ils comptent dire sur vous, tant en points forts qu’en points faibles.

Si la personne refuse ou répond qu’elle vous « descendra », choisissez-en une autre. Ce peut être un collègue, de préférence, un « ancien » dans l’entreprise, ou le N+2, ou carrément au-dessus, le président, le secrétaire général, le directeur, etc. Il n’est pas obligatoire que la personne de référence soit dans votre hiérarchie. C’est mieux bien qu’il soit plus efficace d’avoir une personne qui va parler en bien de vous, sur votre savoir-être, plus qu’une autre qui critiquera votre savoir-faire.

Faire confiance au recruteur

Un recruteur qui effectue un contrôle de référence s’est aussi « lire entre les lignes ». Il se rendra très rapidement compte s’il y a eu un conflit de personnes et saura qu’il faudra mettre un peu de gris entre le noir et le blanc. Il n’est pas possible qu’un salarié soit tout mauvais ni tout bon. Il ne prend pas plus pour argent comptant ce que la personne de référence dit que ce que vous dites vous-même.

Le contrôle de référence sert surtout à se faire une idée de certaines qualités ou traits de caractères, comme la ponctualité ou la propension à faire des erreurs techniques. Il sert aussi à vérifier les affirmations du candidat pour savoir si les tâches qu’il affirme avoir réalisées sont bien de son fait, autrement dit, que le candidat n’a pas menti.

Vous avez le droit de signaler au recruteur que vous souhaitez éviter qu’il appelle votre ancien chef, en précisant que c’est une question de relations personnelles, parfois ou souvent difficile, et que vous craignez que la personne ne soit pas suffisamment partiale pour répondre. Cela ne préjuge, ni de ce que fera le recruteur, ni de ce que la personne qu’il interrogera répondra, cependant cela permet de mettre en garde le recruteur sur les propos qu’il pourrait entendre.

Dénigrement et droit

Un ancien employeur a le droit de dénigrer un ancien salarié, même en intérim, autant que n’importe qui a le droit d’avoir son opinion sur qui que ce soit et de le faire savoir. Le délit de dénigrement est juridiquement reconnu lorsque celui-ci s’effectue sur la voie publique, presse inclue, jamais dans une conversation entre deux personnes; le recruteur est censé garder les propos entendus pour lui et de ne pas les diffuser. Donc il est impossible de prouver qu’une personne de référence vous dénigre ou pas.

Donc, même si une personne de référence dit du mal de vous, il ne peut empêcher que votre recherche d’emploi n’aboutisse ou ruinera votre carrière.

Sachez encore que les fanatiques ne convainquent pas. Plus une personne exagérera, moins elle sera crédible. C’est le cas des référents qui ne disent que du mal.

Passer à travers ?

Dites-vous que le contrôle de référence est surtout utilisé pour des postes à responsabilité. Plus on est haut dans la hiérarchie et plus le risque d’erreur de casting est important. Plus on est à un niveau subalterne et plus on est remplaçable en cas d’erreur de recrutement, moins on effectue de contrôle de référence ou/et de diplôme.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour un soutien personnalisé dans votre recherche d’emploi, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Recrutement : Contrôle de référence, mode d’emploi
Contrôle de référence aux abonnés absents
Emploi : Licenciement et Contrôle de référence

Incompétence ou 10 conseils pour faire face aux critiques
Conflit entre salarié et employeur : Les intervenants
Entrevue de recrutement : Faute avouée à demi pardonnée

Autres Emploi :

Récapitulatif 11 Emploi

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Entretien d’embauche : 4 conseils pour inspirer confiance aux recruteurs


Comment faire pour rassurer et inspirer confiance au recruteur

bras de fer entre le candidat et le recruteurL’entretien d’embauche est un exercice où ça passe ou ça casse

Voici quelques idées développées dans les articles suivants :

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Les 7 fautes du recruteur qui ruinent l’entretien d’embauche
50 ans et toujours dans la course : 10 astuces pour booster votre recherche d’emploi
Embauche : 5 facteurs qui favorisent votre candidature

Boosteremploi : Témoignage et remerciements de Sylvie
Un trou dans le CV fait-il disparaître des compétences ?
Enlèvement d’enfant : Confiance et méfiance

Autres Emploi :

Récapitulatif 10 Emploi

Tous les articles de cette catégorie sont listés dans la page Emploi de ce blog

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Méthode ACTE : Les deux définitions


La Méthode ACTE

La méthode ACTELa recherche de solutions à des problèmes de tout ordre passe par un dialogue.

C’est une méthode d’interview, d’interrogations et d’échange avec la personne qui a un problème à résoudre, que celui-ci soit d’ordre personnel ou professionnel.

La méthode ACTE s’adresse à ceux ou celles qui se sentent coincés, qui ne parviennent pas à avancer dans leur projet, pour développer leurs affaires ou trouver un emploi, par exemple.

C’est l’une des techniques utilisées par un coach pour faire progresser le raisonnement et aider la personne à conseiller.

ACTE est un acronyme :

  • A = Accepter, accompagner le raisonnement de la personne interrogée, faire preuve d’empathie
  • C = Creuser, aller plus loin en posant des questions, ouvertes ou fermées, découvrir le besoin
  • T = Traiter, prendre en compte le besoin et échanger sur les solutions adaptées au besoin
  • E = Enchaîner, éviter de répéter, conclure, lister les actions à mener et démarrer

La méthode ACTE est aussi utilisée dans certains processus de vente où

  • A = Assez de tergiversation, on revient à ce que le vendeur propose
  • C = Continuer en élargissant l’argumentaire
  • T = Temporiser jusqu’à ce que le client accepte la proposition
  • E = Expédier rapidement la conclusion en faisant signer la proposition

Personnellement, je préfère la méthode ACTE appliquée au Conseil en évolution professionnelle

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en avoir plus :


En complément :

Les 10 qualités d’un coach
Méthode SCORE ou Chercher les causes profondes
Caractéristiques d’un bon conseil en informatique SSII

Démarche en 7 étapes pour la résolution de problèmes
Les étapes et les principes de la Méthode d’Analyse de problème
Les actes héroïques de nos ancêtres

Autres Organisation et Emploi :

Récapitulatif 2 Organisation
Récapitulatif 5 Organisation
Récapitulatif 8 Organisation
Récapitulatif 10 Emploi

Tous les articles de ces catégories sont listés dans la page Organisation et dans la page Emploi

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

7 raisons pour poursuivre sa recherche d’emploi durant l’été


En été, que vous restiez chez vous ou que vous partiez en vacances,

poursuivez votre recherche d’emploi

Recherche d'emploi au cybercafé de la plage

Recherche d’emploi pendant les vacances

N’en faites pas une obsession pour autant.
L’été est là pour prendre des forces, refaire son stock de vitamine D, tout en se protégeant des méfaits du soleil sur la peau.

C’est une période de détente, l’occasion de se retrouver en famille et/ou entre amis.

C’est le moment de faire un break, de se changer les idées.

L’été est une période propice au recrutement

1.      Moins de concurrents

C’est un effet de balancier, ceux qui partent de restent pas, aurait pu dire M. de la Palisse.
Tous ceux qui lèvent le pied complètement de leur recherche d’emploi, ne vont pas postuler aux offres ouvertes en été.

Cela vous fait autant de concurrents en moins.

2.      Plus de chance d’être retenu

Une conséquence du nombre plus réduit de concurrents, votre CV et votre lettre ou mail de candidature seront, peut-être, lu plus attentivement et vous augmentez aussi vos chances de décrocher un entretien d’embauche.

3.      Contacts plus facile avec les recruteurs

Durant l’été, les esprits sont plus détendus. Les recruteurs n’échappent pas à cette règle.

Votre futur employeur prendra plus de temps en entretien ou approfondira ce que vous pouvez lui apporter.

4.      Bientôt la rentrée

C’est en juin et juillet que les entrepreneurs lancent leurs recrutements.

La durée du processus de recrutement s’allonge en été, pour raison de communications plus espacées dans le temps.

Sachant cela, pour savoir avec qui ils vont travailler à la rentrée, c’est avant de partir eux-mêmes en vacances, l’esprit serein, qu’ils recherchent leurs futurs collaborateurs.

5.      Parti et toujours dans la course

A part quelques vacances, au fond d’une caverne, au milieu de l’océan et quelques autres cas, prenez l’habitude de consulter votre messagerie électronique et votre messagerie vocale, sur votre smartphone, votre tablette ou votre PC, sur votre lieu de vacances.

Il existe de très nombreuses possibilités, selon votre lieu, hôtel, camping, cybercafé, etc. pour regarder les alertes que vous avez mises en place pour être averti des annonces susceptibles de vous intéresser.
Contactez les personnes qui vous ont laissé un message, quand vous êtes dans un environnement suffisamment silencieux.

Si vous êtes convoqué pour un entretien d’embauche, à vous de voir, si vous pouvez vous y rendre au lieu et à la date demandée, sinon expliquez gentiment que vous serez ravi de les rencontrer dès votre retour, en précisant le lendemain de votre retour, histoire d’avoir quelques heures de récupération.

6.      Faites le point

L’été est le bon moment pour se demander si vous avez une « bonne » démarche de recherche d’emploi, si vous faites bien les actions qui conviennent et si vous avez les bons outils.

C’est aussi une période où vous pouvez apprendre et/ou vous perfectionnez sur une lacune, par exemple ; la pratique d’une langue, ou de la bureautique.

7.      Multipliez les rencontres

L’été est la période idéale pour rencontrer des gens que l’on ne rencontrerait jamais le reste de l’année.

Les lieux de rencontres sont très divers : un musée ou une galerie, une visite d’un lieu, un festival, une soirée spectacle, la place, une balade, un café, chez des amis, etc.

Profitez-en pour parler de vos projets, de ce qui vous plait et ce que vous voudriez obtenir.

Retenez les noms et coordonnées des personnes que vous rencontrez.
Si elles-mêmes n’ont pas d’emploi à vous proposer, elles connaissent peut-être, d’autres personnes qui pourraient s’intéresser à votre profil.

A la rentrée

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Chômage : Sortez de votre indécision
Réflexions pour une orientation professionnelle
Pôle emploi : Surveillez votre messagerie

10 conseils pour décider de poursuivre ou d’abandonner une décision
Questions pour s’orienter ou se réorienter
Les vacances des Demandeurs d’emploi

Autres Emploi :

Récapitulatif 10 Emploi

Tous les articles de cette catégorie sont listés dans la page Emploi de ce blog

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Loi de Fraisse (Paul) : La perception du temps est subjective


La notion du temps est une notion purement subjective.

  • « Ben ! Tu en as mis du temps ! »
  • « Oh ! Dis donc ! J’ai pas vu le temps passé »

Paul Fraisse psychologue françaisNotre corps est capable d’entendre, de voir, de reconnaître de nombreuses odeurs, de ressentir le chaud et le froid, mais nous n’avons aucun sens pour percevoir le passage du temps.

L’enthousiasme ou l’ennui sont deux facteurs qui influencent sur notre perception du temps.

L’envie, la colère, la gourmandise, la sexualité, et une longue liste de sentiments sont autant de points de référence qui nous donnent l’impression que le temps va vite ou s’écoule lentement.

Le même temps pour tous

La clepsydre, le sablier, l’horloge, la montre sont des moyens que nos ancêtres ont inventés pour tenter de percevoir le temps et de partager cette perception de façon à ce que les autres aient aussi la même perception.

Et pourtant, même en effectuant la même tâche, l’un va se demander quand, enfin, cette tâche sera terminée, alors qu’un autre verra la fin de cette tâche est terminée tellement vite.

Dans le management, dans l’efficacité au travail, et aussi dans sa recherche d’emploi et même dans ses loisirs,

  • le temps passe plus vite quand on a du plaisir,
  • le temps passe plus lentement quand on éprouve du déplaisir

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en avoir plus :


En complément :

Insomnie vs sommeil fractionné
Lâcher-prise vs relaxation
Loi de Parkinson

Le bûcheron qui n’a pas le temps
Découpage du temps de travail
L’empathie, c’est…

Autres Bien-être et Organisation:

Récapitulatif 9 Bien-être
Récapitulatif 2 Organisation
Récapitulatif 8 Organisation

Tous les articles de ces catégories sont listés dans la page Organisation et la page Bien-être de la page Autres catégories

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

%d blogueurs aiment cette page :