Entretien d’embauche : le mode de questionnement du recruteur


Le mode de questionnement du recruteur évolue

Questionnaires, tests et recrutement prédictif

évolution du savoirLe mode de questionnement d’un recruteur a évolué avec le temps.

Là où le recruteur s’intéressait aux savoir-faire d’un candidat, se trouvait un questionnaire, long, avec un nombre important de questions fermées.

Ce principe est encore utilisé dans certains logiciels en ligne. Le « bon » résultat est celui qui « colle » le plus à la majorité des réponses données par les répondants.

C’est ce même principe que les services de météo utilisent lorsqu’ils parlent de « normale saisonnière ». Il s’agit d’une moyenne des températures, le même jour, sur un grand nombre d’années, et qui alors considérée comme la « norme ».

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter
Donc, pour décrocher le job, le candidat devait, en entretien d’embauche, répondre à de longs questionnaires, et que l’on appelle toujours des tests.

C’est ce principe utilisé de nos jours, dans ce qui est appelé « recrutement prédictif ». Les questions portent sur des sujets divers, autant que la personnalité, le quotient émotionnel, etc. que sur les expériences et connaissances.

Ce mode de recrutement se développe. Il a un air de nouveauté, alors qu’il s’agit d’établir un rapprochement des réponses données par les candidats et celles établies par l’employeur et qu’il considère comme celle du candidat « idéal ». Et c’est plus facile par des questions fermées.

Et les questions ouvertes alors ?

Les automates, robots et autres logiciels de recherche de profils sur internet, sont des moteurs de recherche, utilisés pour trouver des CV dans des banques de CV, appelés aussi CVthèques, des profils de réseaux sociaux, et les grands moteurs du marché, Google en tête avec Bing et Yahoo.

La sélection s’effectue alors dès la recherche du CV et moins au moment de l’entretien d’embauche.

L’entretien d’embauche contient moins de questions fermées et plus de questions ouvertes.

A priori, les personnes convoquées possèdent les savoir-faire attendus, puisque ces derniers sont dans leurs CV. Encore faut-il les vérifier.

Vérification des informations sur la formation et les diplômes, contrôles de références auprès des anciens employeurs sont des techniques largement utilisées, surtout lorsque l’intervieweur a un doute sur la sincérité du candidat.

Les qualités humaines sont de plus en plus recherchées en entretien d’embauche pour répondre à la principale question :

« Le (la) candidat (e) est-il (elle) à même de réussir
son intégration dans la société ? »

L’évolution du recrutement

L’évolution du recrutement va-t-il se poursuivre et mener à la disparition de l’entretien d’embauche ?

Certes non ! Et pourquoi ?

Parce qu’un robot reste un robot et que rien ne remplacera la sensibilité de la personne.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour préparer votre entretien d’embauche, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Recruteur : La présélection des candidats
Embauche : 8 critères de sélection légaux ou pas
Autopsie du discours d’un candidat malheureux

Pourquoi le poste vous a échappé
Connaître ses limites face à un recruteur en entretien d’embauche
Candidature : Réponse automatique du recruteur

Autres Emploi :

Récapitulatif 15 Emploi

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Différence entre Question fermée et Question ouverte


Question fermée vs Question ouverte

Question fermée

être ou ne pas être

Hamlet, Shakespaere

Une question fermée est une question dont la réponse est à donner parmi un choix, généralement limité, ou même unique.

Ex : « Quel âge avez-vous ? » ou
« votre opinion est-elle : très favorable, favorable, neutre, négative, très négative ? »

Dans un système informatique, ce genre de questions fait l’objet de cases à cocher ou d’un choix parmi une liste de réponses toutes prêtes.

Question ouverte

L’autre type de questions est celui des questions ouvertes, où la réponse est libre. C’est au répondeur de trouver lui-même une réponse.

Dans un système informatique, les réponses à ces questions sont à donner dans une zone de texte, plus ou moins longue.
Ex : Qu’en pensez-vous ?

Les deux, ensemble ?

Il arrive que la personne qui interroge pose une question ouverte alors qu’elle souhaite limiter les réponses, ou encore, qu’elle pose une question fermée, qu’elle aimerait bien ouvrir pour laisser la place à une réponse différente.

Comment faire ?

Les opérateurs

En mathématique, on les appelle « opérateurs ». Ils sont peu connus et pourtant, dans un moteur de recherche, il est possible de les utiliser.

Ce sont les mots ET, OU, parfois aussi NON ou un signe de négation comme le signe moins : « – », ainsi que les parenthèses.
Elles ont été remplacées par des doubles-côtes « » dans les moteurs de recherche.

Dans un questionnement oral ou via un sondage, une première partie de la question peut être fermée et la seconde partie ouverte. En voici un exemple :

Et maintenant ? Avez-vous compris la technique, le « autre » ou « Other » est l’équivalent du « ou … » qui laisse la porte ouverte à une réponse ouverte.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :
Les sondages de ce blog

Quitter son emploi ou rester : Telle est la question
Recrutement : 8 réponses à la question « qu’emporteriez-vous sur une île déserte ? »
Texte dans un site Web : 20 questions à se poser avant de rédiger

Les noms et les verbes pour améliorer un entretien par des bonnes questions
La Process Communication : les 6 personnalités
Mon aide directe : Votre participation

Autres Communication et informatique :

Récapitulatif 14 Communication
Récapitulatif 15 Informatique

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Trois formes d’entretien d’embauche


Trois formes d’entretien d’embauche

une forme d'entretien d'embaucheLe but de l’entretien d’embauche est le rassurer le recruteur.

On se place dans le cadre de relations humaines

On parle de « se vendre », ce qui veut dire combler un besoin contre une rémunération.

Trois grandes formes d’entretien d’embauche, en face-à-face :

L’entretien non directif

Le recruteur ne dit rien ou presque.

C’est à vous de mener l’entretien :

  • Présentez-vous en deux ou trois minutes
  • Passez la parole, en posant la question : qu’attendez-vous du candidat ?
  • Taisez-vous jusqu’à ce que votre interlocuteur reprenne la parole
  • Répondez à ses questions. Posez les vôtres, que vous avez préalablement bien préparées

L’entretien semi directif

  • Saluez : « Bonjour, content de vous rencontrer »
  • Étudiez le comportement de la personne qui vous reçoit
  • Prenez soin aux types de questions posées : questions fermées ou ouvertes où les secondes vous laissent le choix de la réponse, au risque de répondre à côté de la demande

L’entretien direct, fermé

Le recruteur a préparé de 10 à 20 questions, qu’il pose systématiquement à tous les candidats. En général, son visage et ses gestes sont fermés, aucune expression sur la satisfaction ou non des réponses obtenues.

  • Faites attention au recoupement de vos réponses, qu’il faut avoir préalablement préparés, en sachant pertinemment il est impossible de tout prévoir.
    Il y aura donc des « imprévus » et donc de l’improvisation.

A la question : « Pourquoi est-ce vous que nous devrions choisir ? »,
répondez :      « Je suis celui qui convient le mieux au poste, parce que… »
et surtout pas « Je suis le meilleur pour le poste ». Nuance !

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Les acteurs d’un entretien d’embauche et leurs objectifs
Risques et moyens dans un entretien d’embauche
PENDANT l’entretien d’embauche

A retenir pour le déroulement de l’entretien d’embauche
Communiquer correctement pendant un entretien d’embauche
Comment s’habiller pour un entretien d’embauche

Autres Emploi :

Récapitulatif 3 Emploi

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

%d blogueurs aiment cette page :