Le MBTI pour mieux se décrire en quelques mots


Un test pour décrire son mode de fonctionnement

C’est important pour son orientation professionnelle et sa carrière.

Lire l’article précédent pour comprendre pour c’est aussi important pour soi.

Par principe, vous serez plus heureux (se) et efficace si votre orientation, votre métier est en adéquation avec votre mode de fonctionnement.

Le MBTI, Myers Briggs Type Indicator, permet de se décrire en quatre mots, ou encore en quatre lettres.

Bien sûr, chacun de nous a un mode de fonctionnement qui est une combinaison de toutes les lettres, même si nos tendances naturelles sont représentées pas 4 d’entre elles, d’après ce test.

Il est rare que le sentiment soit absent d’une décision après l’avoir analyser, par exemple. Ou encore, de jeter tous ces catalogues de fournitures et de listes de prix, péniblement rassemblés, pour décider sur un coup de cœur.

Les mots-clé de la personnalité

Les huit préférences du MBTI sont issues des réponses aux questions aux grandes questions suivantes :

1. Par quoi êtes-vous le plus attiré ?

Extraversion (E) : par le monde extérieur

Introversion (I) : par le monde intérieur

2. À quoi vous attachez-vous pour recueillir de l’information ?

Sensation (S) : aux faits, au concret

Intuition (N) : aux nouvelles possibilités

3. Comment prenez-vous vos décisions ?

Pensée analytique (T, Think en anglais) : de façon logique et rationnelle

Sentiment (F, Feel en anglais) selon vos valeurs personnelles

4. Quel est votre mode de vie idéal ?

Jugement (J) : organisé, voire routinier

Perception (P) : souple, adaptable

Combinaisons

Avec toutes les combinaisons possibles votre profil s’adaptera facilement, ou non, aux études que vous allez poursuivre et au travail que vous allez exercer.

Alors , choisissez bien !

MBTI est une marque déposée de OPP

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en avoir plus :


En complément :

pourquoi les recruteurs s’intéressent-ils aux soft skills ou savoir-être ?
Offre d’emploi : Les exigences et les souhaits dans les annonces
Prise de décision : Comment est-elle prise ?

Qualités personnelles recherchées ou points forts pour un recrutement
Points faibles et points forts : Pourquoi le recruteur pose la question en entretien d’embauche
Réorientation, reconversion : Faites ce que vous aimez ?

Autres Bien-être et Communication :

Récapitulatif 19 Bien-être
Récapitulatif 19 Communication

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Se connaître, trouver son mode de fonctionnement


Connaître son mode de fonctionnement pour soi

son mode de fonctionnement personnelC’est également important pour son orientation professionnelle.

Tourné (e) vers

Difficile de penser qu’un comptable puisse être un extraverti.
Et pourtant cela existe.

Sera-t-il plus heureux dans son travail ?
Il y a peu de chance que ce soit le cas, car cela va à l’encontre de cette tendance naturelle d’aller vers les autres.

S’informe

La décision de prendre telle ou telle orientation dans ses études ou sa carrière est également conditionnée par la quantité d’informations nécessaires pour prendre la décision qui vous convient.

Certains ont besoin de beaucoup d’informations et passent un temps important à se renseigner avant de se lancer ou d’éviter de se lancer.

C’est le cas inverse pour les aventuriers, les découvreurs.
Ils partent en vacances avec un objectif : découvrir une région, une ville sans se préoccuper davantage des conditions de vie sur place.
Alors que les premiers vont passer un mois pour aller dans un endroit qu’ils connaissent déjà pour éviter toutes surprises, les mauvaises principalement.

Chacun son truc pour se sentir bien dans la vie, comme au travail !

Décide

Décider est aussi une question de sensation et d’intuition.

La sensation est physique et l’intuition est intellectuelle.

Nombreux sont ceux qui « sentent » concrètement qu’ils sont faits pour suivre la voie de droite, que de nombreux indices ou très peu soient présents, alors les autres n’ont aucune idée de ce à quoi ils vont avoir affaire, mais qui se décident pour suivre la voie de gauche, quand même, parce qu’ils ont l’intuition qu’ils vont apprendre de ce choix.

Action

Après le recueil d’information et la prise de décision, il faut se lancer dans l’action.
Vous agissez après analyse de la situation, donc après l’avoir jugée, ou vous agissez selon vos sentiments, donc d’après ce que votre cœur vous dicte.

Se découvrir

Dans les relations de travail, et dans les entretiens d’embauches, il est question de faire passer des tests de personnalité.
Le MBTI est l’un de ceux-là.

Bien que sa fiabilité soit subjective, puisque passer le test à plusieurs semaines d’intervalle peut produire des résultats différents, il est utilisé car il s’appuie sur des préférences, donc sur la personnalité.

Il s’agit d’une série de questions dont les réponses indiquent les tendances psychologiques de votre personnalité.

Lire la suite dans ce second article

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en avoir plus :


En complément :

La pyramide de Maslow
PNL : Découvrez votre dominante par ce test
Voyez-vous bien les couleurs ? Le test de Diana Derval

Points faibles Points forts : Les connaître, pourquoi ?
Connaître ses limites face à un recruteur en entretien d’embauche
Harmonisation des objectifs professionnels et privés

Autres Bien-être et Communication :

Récapitulatif 19 Bien-être
Récapitulatif 19 Communication

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Météo : Les modèles de prévision Arpège et Arome


Les secrets des prévisions météorologiques

grille de prévisions météoVous vous êtes peut-être demandé comment les prévisionnistes pouvaient annoncer le temps qu’il allait faire.

Soulevons un coin du voile de ce métier compliqué et pourtant tellement utile à tous.

De très nombreuses professions dépendent des meilleures prévisions : l’agriculture,  la pêche, le tourisme, la sécurité civile, l’aviation, etc.

Les 4 étapes d’une prévision météorologique

Une prévision se déroule en 4 étapes :

  1. L’observation,
  2. L’assimilation des données observées,
  3. La simulation de l’évolution de l’atmosphère au moyen de modèles numériques,
  4. L’analyse des résultats par les prévisionnistes.

Outils et données

De multiples méthodes et instruments sont utilisés

  • ballons-sondes,
  • mesures des avions, des bateaux, des bouées, des stations terrestres, etc.
  • sondeurs infra-rouges à milliers de canaux sur satellites,
  • sondeurs et imageurs micro-ondes sur satellites,
  • températures et humidités déduites du signal GPS satellite-satellite,
  • vents de surface depuis satellites,
  • humidités déduites du signal GPS satellite-sol,
  • vents déduits d’images satellites,
  • radars-vents à tir vertical,
  • etc.

pour recueillir les données d’observation :

Pour les enregistrer d’une façon cohérente et compréhensible par tous, elles sont placées dans une grille en 3D qui découpe la Terre entière.

Au sol, d’une manière horizontale en carrés de tailles identiques, à l’intérieur d’un même modèle, appelés « mailles« .

L’atmosphère est découpée d’une manière verticale en niveaux, en fonction des lois physiques que l’on rencontre : changements d’état de l’eau (condensation, évaporation, formation des précipitations), de turbulence, de rayonnement ou encore les lois décrivant les nombreuses interactions avec la surface terrestre et même l’espace.

Le modèle de prévision Arpège

Le système Arpège est utilisé mondialement pour les prévisions jusqu’à 4 jours.

La résolution horizontale du modèle Arpège est de 7.5 km environ sur la France et de 35 km aux antipodes.
Le modèle découpe l’atmosphère en 105 niveaux verticaux, avec un premier niveau à 10 mètres au dessus de la surface et un niveau supérieur à 70 km environ.
Le pas de temps est de 360 secondes.

Les données traitées par ce modèle sont, entre autres :

  • le vent,
  • la température,
  • les humidités : vapeur d’eau, eau liquide, cristaux de glace, pluie, neige,
  • l’ozone et les aérosols,
  • les processus physiques : rayonnement, microphysique, processus de surface,
  • les phénomènes sous-mailles : turbulence, convection, ondes de gravité

Le modèle de prévision Arome

Les mailles sont de 1,3 km et il y a 90 niveaux verticaux avec un premier niveau à 5 m au-dessus de la surface.
Le pas de temps est de 50 secondes.

Arome fournit des prévisions très détaillées sur la France et les pays limitrophes, dont :

  • les fortes pluies méditerranéennes (épisodes Cévenols),
  • les orages violents,
  • le brouillard,
  • la chaleur en période de canicule,
  • la température,
  • l’humidité,
  • l’état du ciel.

Chaque maille est caractérisée par un type de surface avec environ 250 écosystèmes : lacs, mers et océans, surfaces urbanisées (villes, aéroports) et surfaces naturelles (végétation).
12 classes de végétation sont également définies : sol nu, rochers, neige permanente, arbres à feuilles caduques, forêt de conifères, parcs et jardins …

Source : Météo France

Philippe Garin, plus 6 ans de vie dans un autre pays

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Devise 002 : Le sage entend le profit dans le vent
Pays et territoires : 10 questions pour les « forts » en géographie
Les réponses aux 10 questions pour les « forts » en géographie

Échelle de Beaufort et tailles des vagues
Poissons, coquillages et crustacés : Les tailles à respecter
Les académies françaises

Autres Voyage :

Récapitulatif 17 Voyage

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Mobilité : Oser déménager pour retrouver du travail


Hélène Haus (Le Parisien) a interviewé Philippe Garin

Son article, ci-après, est paru le 14 juin 2016 dans le site de leparisien.fr :

Oser déménager pour retrouver du travail

faire ses cartons pour déménager
58 % des jeunes diplômés se disent prêts à déménager pour trouver un poste, contre 50 % des cadres. (Getty Images.)
Les demandeurs d’emploi sont plutôt peu enclins à déménager pour trouver un poste. C’est pourtant une option à regarder de près.
Seriez-vous prêt à déménager pour trouver un job ? D’après un sondage CSA, réalisé pour le Conseil d’orientation pour l’emploi en 2015, cette option ne serait envisagée que par 45 % des chômeurs. « Tout est une question de philosophie, souligne Philippe Garin, conseil en évolution professionnelle. Il faut s’interroger : ai-je envie de vivre là où je travaille ou de travailler là où je vis ? »

La mobilité, une nécessité

Pourtant, au bout de quelques mois de recherches infructueuses, la mobilité devient parfois une nécessité. En témoigne Philippe Marie, secrétaire du réseau Solidarité, accueil, mobilité (SAM). Une association qui loge gratuitement chez ses bénévoles les demandeurs d’emploi passant un entretien d’embauche loin de chez eux. « Tous ont d’abord essayé de trouver un travail près de leur domicile, sans succès, explique-t-il. Alors, au bout d’un moment, ils se sont résignés. »

D’après le sondage du CSA, ce sont les jeunes diplômés les plus enclins à déménager : 58 % contre 50 % des cadres. « Leur seule préoccupation est de parvenir à avoir deux ans d’expérience sur leur CV », détaille Philippe Garin

N’indiquez pas votre adresse

Quel que soit l’âge, pour bien préparer sa candidature, il y a quelques écueils à éviter. « A compétences égales, un candidat devant déménager pour prendre son poste a moins de chance de décrocher le job qu’un postulant local, rappelle Philippe Garin. Il faut donc éviter de mettre son adresse ou un numéro de fixe qui indiquerait au recruteur la région dans laquelle vous résidez. Mentionnez simplement Mobile géographiquement, en détaillant éventuellement les départements. Lors de l’entretien, vous affirmerez votre volonté de déménager. »

Avant de postuler, renseignez-vous cependant sur l’environnement local : le climat, le coût de la vie, la diversité culturelle, le nombre d’écoles… « Il y a des choses que l’on peut anticiper et d’autres non : la mentalité des gens par exemple. Dans l’idéal, mieux vaut choisir une région que l’on connaît, et où l’on se sent bien », remarque Philippe Garin.

Pour les personnes qui partent en couple, les démarches sont plus compliquées, mais possibles. « Si le conjoint est fonctionnaire ou travaille dans une grande société, il peut demander sa mutation, indique le spécialiste. Il peut également quitter son poste pour rapprochement familial tout en ayant droit au chômage. » Dans ce cas, il faudra être sûr que votre moitié parviendra à trouver un nouveau job. Pensez à consulter la section « Marché de l’emploi » du site de Pôle emploi, qui décrypte le marché du travail en fonction des professions et des régions.

HÉLÈNE HAUS
*1. www.reseau-ram.fr
*2. http://candidat.pole-emploi.fr/marche-du-travail/accueil

Philippe Garin

Pour un accompagnement personnalisé, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Être mobile pour trouver un emploi = déménager ?
Emploi : La mobilité, 2 définitions
Embauche : 8 critères de sélection légaux ou pas

Démission : Les cas où des indemnités chômages sont versées
Période d’essai : Fin prématurée, les risques
Promesse d’embauche et pré-embauche : Ne pas confondre

Autres Emploi :

Récapitulatif 15 Emploi

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Réorientation, reconversion : Faites ce que vous aimez ?


Ah ! Faire ce que l’on aime !

Votre point fortJ'aime mon travail

Il est sûr que si on aime ce que vous faites, vous le faites mieux, avec plaisir et satisfaction. C’est ce qu’on appelle un point fort.

Un travail bien fait peut l’être avec de l’effort et sans plaisir. D’autres motivations peuvent vous amener à bien travailler :

  • par crainte de perdre son emploi,
  • pour le revenu que l’on en tire,
  • parce qu’il permet d’obtenir un statut social, une image qui donne envie à d’autres
  • etc.

Une vocation est l’exemple typique d’une activité que l’on aime. Quelles que soient les contraintes que l’on a alors dans le travail, elles font partie du plaisir que l’on peut ressentir à l’exercer.

Faire ce que l’on aime = succès ?

Tout dépend de ce que l’on appelle succès.

La passion peut conduire à une satisfaction intérieure, et peut conduire à la pauvreté ou à la richesse matérielle. Les joueurs, les parieurs en sont l’exemple type. Les religieux aussi, dans un autre registre de satisfaction et de passion.

Devenir un expert pour convaincre

Quand on choisit une reconversion ou une réorientation professionnelle, il faut parvenir à convaincre un futur employeur ou de futurs clients.

Si votre choix se porte sur ce que vous aimez, vous allez compléter votre formation et atteindre un degré d’expertise suffisant pour les convaincre.

Attention à la désillusion

Transformer un plaisir en une profession, c’est passer de l’amateurisme au professionnel.

C’est convertir une passion en un métier. Cela demande de compléter les informations sur le métier, de comparer les informations obtenues avec les préjugés, les idées toutes faites, et la réalité du marché, les attentes des entreprises ou des particuliers, c’est-à-dire des clients, directement si vous vous mettez à votre compte ou indirectement au travail d’un emploi dans une entreprise, et la concurrence.

« I love ma job » : « J’aime mon travail » (expression canadienne)

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Démission, réorientation professionnelle : la problématique du choix
Reconversion professionnelle ou évolution de carrière
Se reconvertir ou changer d’employeur ?

Réflexions pour une orientation professionnelle
Comment faire passer mes idées en 8 étapes
Pourquoi les propositions, recommandations, nouvelles idées sont-elles souvent refusées?

Autres Communication et Emploi :

Récapitulatif 10 Communication
Récapitulatif 10 Emploi

Tous les articles de ces catégories sont listés dans la page Emploi et dans la page Communication de la page Autres catégories

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Démission, réorientation professionnelle : la problématique du choix


Que fais-je vraiment ici ?

à ma place au Père LachaiseSuis-je à ma place à ce poste, dans cette entreprise, dans cette branche ?

Voilà des questions que peuvent se poser des salariés en poste, des étudiants en formation, des jeunes dans leur premier emploi ou des personnes en recherche d’emploi et qui se posent la question d’une réorientation professionnelle.

Les critères du choix sont multiples

  • L’envie, la vocation, l’image de la profession, du métier
  • La nécessité de choisir le moindre entre deux maux
  • Les valeurs qui vous animent
  • Les intérêts financiers en jeu pour vous
  • Le coup de tête, le coup de foudre
  • L’adéquation avec certains points de votre personnalité
  • Les compétences que vous possédez
  • Les capacités intellectuelles mises ou à mettre en œuvre
  • L’influence de la famille, faire pareil ou tout son contraire qu’un modèle familial
  • Le défi pour prouver votre capacité à suivre cette voie
  • Les préjugés pour ou contre un métier, issus du passé ou d’événements vécus indirectement ou directement

Votre choix de l’époque ne correspond plus à vos besoins actuels ?

Il est alors temps de se remettre en question

  • Faites le tour de vos expériences acquises depuis votre orientation initiale
  • Dressez la liste de vos formations continues
  • Faites le point sur votre situation personnelle actuelle
  • Rêvez à nouveau
  • Lisez et écoutez des articles sur les sujets qui vous préoccupent ou qui vous intéressent
  • Échangez avec des personnes de confiance

Assumer son choix

Quel que soit votre choix initial ou celui que vous avez à prendre, vous trouverez des exigences, des contraintes, des côtés désagréables.

La question est de savoir si vous pouvez vous en accommoder pour vous sentir bien, ou mieux.

Voici quelques sujets pour alimenter votre réflexion :

  • Incertitude de l’avenir
  • Performances demandées ou résultats à atteindre
  • Compétition
  • Autonomie
  • Compétences et connaissances à acquérir ou à perfectionner
  • Capacité d’innovation, de communication, de résistance au stress
  • Aspirations, envie, rêve, objectifs personnels de réussite professionnelle
  • Changement dans sa vie personnelle et harmonisation avec la vie professionnelle

Ne laissez pas vos idées dans votre tête

Les meilleures idées viennent de la confrontation avec les idées des autres.
A plusieurs, on est plus fort.

N’hésitez pas à faire appel à un coach pour vous aider dans vos cogitations.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Visitez notre site : www.boosteremploi.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Questions pour s’orienter ou se réorienter
L’analyse de décision orientée objectifs (ADOO)
Se reconvertir ou changer d’employeur ?

Recrutement : Refuser un poste
Questions clés à propos des quatre méthodes d’Analyse
Créativité : Le pouvoir du “Ou bien”

Autres Emploi et Organisation :

Récapitulatif 10 Emploi
Récapitulatif 10 Organisation

Tous les articles de ces catégories sont listés dans les pages Emploi et Organisation de ce blog

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Réflexions pour une orientation professionnelle


Prenez quelques instants de réflexion sur votre orientation professionnelle

Choisir son orientation à la courte paille

Son orientation à la courte paille ?

SI vous vous sentez comme un poisson dans l’eau, après avoir choisi votre orientation ou réorientation professionnelle, vous pouvez vous passer de lire la suite.

Pour les autres

Lors d’une période de chômage ou lors d’une réflexion personnelle, quand on est encore en poste, ou encore, au moment de choisir une formation, certaines réflexions sont à tenir, pour se sentir plus à l’aise dans son choix d’orientation professionnelle.

Exemples de réflexions que vous vous êtes, peut-être, déjà faites :

  • Le domaine, le métier m’intéresse et je veux en savoir plus
  • Je veux gagner plus
  • C’est une opportunité de faire, enfin, ce dont j’ai envie
  • Ce travail va m’assurer de bonnes conditions de vie, de la sécurité
  • Cette orientation est un passage obligé pour atteindre mes objectifs
  • Je veux me prouver que je suis capable de réussir dans ce changement d’orientation
  • J’ai à cœur de montrer que je suis capable d’atteindre ce niveau de connaissances
  • Cela va me permettre d’augmenter mon niveau de diplôme
  • En fait, je ne sais pas trop pourquoi je veux aller vers ce métier, ce domaine, cette formation

Faire un choix vers une orientation qui va s’avérer différente de ce à quoi vous vous attendiez est-elle une mauvaise démarche ?

Acquérir des connaissances dans un domaine nouveau peut déclencher chez vous un rejet ou une envie d’aller plus loin à chaque nouvelle découverte.

Plus vous acquérez de connaissances, d’informations sur le nouveau métier, et plus vous mettrez en évidence, l’adéquation avec vos propres capacités, ou, à l’inverse, vous découvrirez que vous n’êtes pas fait pour ça, et vous saurez pourquoi.

Plus que d’acquérir des connaissances théoriques, essayez de comprendre le domaine, la matière, le métier. Faites-vous, à chaque avancée, une idée sur les qualités dont vous disposez et sur le développement de vos compétences.

Gardez à l’esprit vos motivations de départ, vos envies et comparez-les avec vos nouvelles connaissances. Tant que les premières sont en adéquation avec les secondes alors vous pouvez poursuivre sans crainte.

Effectuez ce travail d’analyse à des intervalles que vous vous êtes fixés à l’avance, par exemple, à la fin d’une série de cours, de conférences, de rencontres avec des professionnels du domaine ou/et du métier envisagé, ou encore à des dates fixes avec un rythme réguliers, toutes les semaines, tous les mois, tous les trimestres ou autre.

S’orienter professionnellement vers un domaine ou un métier différent de sa formation initiale demande de pouvoir s’exprimer, de partager joie et angoisse avec d’autres.
Parler de votre satisfaction ou des rencontres avec des gens intéressants, est d’autant plus valorisant que votre interlocuteur vous encourage dans la voie que vous avez choisi et vous pousse à vous poser les « bonnes » questions, celles qui vont vous amener à conforter votre choix ou à le remettre en question.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

10 conseils pour décider de poursuivre ou d’abandonner une décision
3 métiers dans sa vie ?
Se reconvertir ou changer d’employeur ?

Reconversion professionnelle ou évolution de carrière
Choix de carrière : Suivre sa passion
Reconversion : Manque d’expérience, comment convaincre

Autres Emploi et Organisation:

Récapitulatif 9 Emploi
Récapitulatif 8 Organisation

Tous les articles de ces catégories sont listés dans les pages Emploi et Organisation de ce blog

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Les salaires en Allemagne 2/4 : le revenu moyen de 26 professions


Salaires mensuels bruts des débutants en euros

Sommaire :

Les salaires en Allemagne 1/4 : Comparez, c’est possible
Les salaires en Allemagne 3/4 : écarts entre l’Est et l’Ouest
Les salaires en Allemagne 4/4 : écarts entre les femmes et les hommes

Source : Journal allemand Der Spiegel online (Version Internet du Journal allemand)

Centres de compétences allemands

 

Métier

Salaire mensuel
brut en Euros

Architecte

2848

Employé de banque

2308

Employé de bureau

1952

Agent de Call Center

1710

Contrôleur

2918

Vendeur diplômé

3135

Vendeur dans le commerce de détail

1933

Boucher (vendeur en boucherie)

1686

Agent de surface

1540

Employé d’hôtel

1537

Ouvrier en industrie

2251

Informaticien

3091

Infirmière

2093

Assistant Marketing

2475

Préparateur logistique

2514

Employé Ressources humaines

2256

Avocat

3623

Assistant d’un avocat

2140

Secrétaire

2185

Travailleur social

2419

Administrateur système

2647

Consultant (gestion)

3403

Agent d’assurances

2530

Vendeur

2698

Employé de bureau

2278

Web Designer

2406

Source : lohnspiegel.de, Moyenne sur la base de 40 heures hebdomadaires

Sur ce site (en allemand), vous pouvez choisir parmi 280 professions. Avec votre expérience professionnelle, votre lieu de résidence et votre responsabilité personnelle, vous obtiendrez une moyenne plus précise.

Traduit de l’allemand par Philippe Garin

Pour un accompagnement personnalisé, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en avoir plus :


En complément :

Jours fériés en Allemagne, en Autriche, en Belgique
Sécurité sociale des Français à l’Étranger
Langues : Le référentiel européen commun

Quitter la France pour trouver un emploi ?
Emigrer ou Immigrer : Quand on change de pays pour y vivre
Retraite : Avant de s’expatrier

Autres Emploi et Voyage :

Récapitulatif 9 Emploi
Récapitulatif 9 Voyage

Tous les articles de ces catégories sont listés dans la page Emploi et dans la page Voyage de la page Autres catégories

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Maria Veen Reken en Allemagne : le village pour handicapés


Maria-Veen sur la commune de Reken

A la découverte de lieux particuliers dans le monde, voici un coin d’Allemagne, qui mérite un détour pour sa particularité : Maria Veen (prononcé fééhn) est connu pour être un village quasi entièrement dédié aux personnes handicapées.

Quelques exemples :

Tous les trottoirs sont à la même hauteur que la chaussée, pas de dénivellation donc entre la partie réservée aux voitures et celles pour les piétons, poussettes pour bébé ou fauteuils roulants.

Tous les magasins sont au niveau de la rue ou équipés de rampe d’accès.

Les équipements sportifs de la commune sont aménagés en conséquence.

La circulation est limitée à 20 ou 30 km/h et gare à celui ou celle qui dépasse la limite.

La fréquentation d’une population importante d’handicapés mentaux ou physiques est quotidienne, pas seulement dans les établissements spécialisés, mais dans toutes les rues et toutes les activités. Pas de peur ! Pas de discrimination ! Du moins, la tolérance y est pratiqué par tous, car le handicap y est « normal », que l’on soit valide ou pas.

Si vous souhaitez apporter votre contribution

pour faire la promotion de votre commune, ou émettre un commentaire, faites-le dans cet article ou contactez-moi : phgarin@gmail.com

Géographie

Maria Veen est rattaché à la commune de Reken, dans le nord-ouest de la Rhénanie-Wesfalie, dans le parc naturel régional « Hohe Mark ».

Reken est situé à 50 kms à l’ouest de la ville de Münster, à 30 kms à l’est de la frontière avec les Pays-Bas.

Le point culminant dépasse à peine les 130 m d’altitude.

Reken_en_Allemagne

Reken en Allemagne proche des Pays-Bas

Population

En 2007, la population de Reken atteignait 14 500 habitants dont 3000 à Maria Veen.

Economie

La réputation de Maria Veen, vient de ses aménagements urbains et du plus grand établissement d’Allemagne dédiés aux personnes handicapées : Benediktushof.

Integration_par_le_sport

Logo du club sportif de Maria Veen

Ce centre est fréquenté par plus de 600 personnes et environ 1000 personnes y travaillent, handicapés et valides.

Maps_of_Benediktushof_Maria_Veen

Plus de 40 métiers différents y sont enseignés. Les méthodes et les outillages sont adaptés et personnalisés en fonction des handicaps :

  • Secteur de l’électricité et de l’électronique
  • Secteur Café – Hôtel – Restaurant
  • Professions horticoles
  • Professions du bois
  • Secteur de la vente, du marketing, emplois administratifs
  • Métiers de la métallurgie
  • Design et graphisme
  • Professions mécaniques des deux roues
  • Cordonnier et Orthopédie

Les formations étant de hauts niveaux, les élèves, de tout âge, trouvent rapidement un emploi à l’issue de leur formation

Langnese Iglo (surgelés Miko, Iglo) est le second employeur sur Reken.

Pratique

L’heure est à GMT + 1 : 12:00 à Greenwich = 13:00 à Reken

Mairie de Reken Kirchstraße 14
48734 Reken
Téléphone de la mairie 02864 9440
International : +49 2864 9440
Adresse mail de la mairie info@reken.de
Site web de la mairie http://www.reken.de

Pour accéder à la commune de Reken

  • Route: Münster à 50 kms, Duisbourg 80 kms, Nimègue 100 kms, Amsterdam 190 kms, Bruxelles 280 kms Berlin 520 kms, Paris 580 kms
  • Chemin de fer (Bundesbahn) : une gare à Reken + une gare à Maria Veen même
  • Aéroports Düsseldorf à 90 kms, Osnabrück à 100 kms

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Avant qu’il ne soit trop tard, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Liste Pays Europe
Chicoutimi, Saguenay, au Québec, Canada
Angers en France

Pays riches = PIB Niveau de vie = PIB/habitant
Autoroutes en Belgique et Pays-Bas
La carte Européenne d’Assurance Maladie : Mode d’emploi

Autres Voyage :

Récapitulatif 9 Voyage

Tous les articles de cette catégorie sont listés dans la page Voyage de la page Autres catégories

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Se reconvertir ou changer d’employeur ?


Lorsqu’ on veut se reconvertir

envie de changer d'employeurOn commence par analyser ses motivations

Cette analyse peut, certes, conduire à une reconversion.

D’autres alternatives, pourtant, existent et des décisions sont généralement prises.

Changer d’employeur

La première d’entre elles est certainement celle qui consiste à quitter son emploi pour exercer la même profession, le même métier, la même activité pour un autre employeur, ou/et dans une autre ville, une autre région ou même dans un autre pays.

Rester et engager le dialogue

Si le principal motif de vouloir changer est une dégradation des conditions de travail ou de mauvaises conditions, si c’est un changement de manager, une prise de bec avec un collègue ou un chef, si un conflit social est ouvert dans votre entreprise et que vous vous sentez mal, le changement est une possibilité pour évacuer le stress du moment.

Le dialogue en est un autre. Parfois, une discussion ou une série de discussions, avec son chef, la ou le collègue qui dit du mal de vous, le représentant du personnel ou le (la) DRH, peut apporter des améliorations dans vos conditions de travail, dans le fait que vous allez vous sentir mieux.

Dialoguer, négocier, sont des étapes avant la prise de décision de rester ou de quitter l’entreprise.

Bien sûr, si le dialogue ou/et la négociation vous sont refusés alors passez à l’étape suivante directement

Ce n’est qu’après et en poursuivant votre analyse de vos motivations, que vous envisagerez de quitter l’entreprise

C’est décidé : vous partez !

Une fois la décision de quitter votre entreprise et le poste que vous occupez, ou encore, d’arrêter votre activité d’indépendant, etc., celle d’une éventuelle reconversion se pose.

  1. Voulez-vous changer une partie seulement, à savoir poursuivre dans d’autres conditions pour un autre employeur, et/ou ailleurs ?
  2. Voulez-vous jeter aux orties votre carrière passée et vous reconvertir professionnellement ?

Si vous répondez oui à la première question alors vous allez vous lancer dans une recherche d’emploi, classique.

Si vous répondez oui à la seconde question alors votre recherche d’emploi va démarrer plus tard dans le temps, car des étapes intermédiaires, indispensables pour réussir sa reconversion, s’ajoutent avant cela.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Reconversion professionnelle ou évolution de carrière
Se reconvertir ? Pourquoi ? Analyse de vos motivations
Bilan de compétences : Six raisons pour en établir un

La rupture conventionnelle : Mode d’emploi
Définition des points forts et des points faibles
Êtes-vous prêt à quitter votre emploi en 25 questions

Plus de 50 ans : Comment souhaitez-vous être appelé ?

Autres Emploi :

Récapitulatif 4 Emploi
Récapitulatif 9 Emploi

Tous les articles de cette catégorie sont listés dans la page Emploi

 abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Les étiquettes professionnelles ou « t’es pas fait pour ça »


Choisir sa voie professionnelle est-il un choix pour toute sa vie ?choisir sa voie

« Informaticien ? Alors tu peux m’aider avec mon PC qui bogue ! »

« Désolé ! Je sais décliner les objectifs stratégiques d’une grosse PME en un plan d’actions d’informatisation complète et sécurisée de l’entreprise, pas dépanner un PC. Et pourtant, je suis informaticien »

« Ah ! Même pas un peu ? »

« Je sais diriger une équipe d’ingénieurs et de techniciens informatiques dans des projets de développements de programmes pour répondre aux besoins de croissance de l’entreprise »

« Dans ce cas, peux-tu m’aider à mieux utiliser sa messagerie sur Internet »

« Je sais planifier des projets de mise en place de progiciels de gestion intégrée qui couvre tout le processus du marketing à la comptabilité, en passant par les achats, le stockage, la vente, la fabrication, la logistique »

« Tu ne sais donc rien faire d’autre que de l’informatique ? »

« A ton avis, mes compétences de manager avec une vision stratégique et organisationnelle d’une entreprise peuvent-elles servir uniquement que pour chercher le meilleur PC connecté à Internet avec un progiciel de bureautique ? »

Ce dialogue est une fiction… avec un goût de déjà-vu !

De nombreuses professions sont soumises à des clichés, à des sous-entendus culturels.

En voici quelques-unes :

Juriste : « Ah, tu es avocat ? » … « Non, je rédige les contrats à l’international de mon entreprise avec ses clients ou ses fournisseurs »

Banquier : « Ah, tu proposes des prêts ? » … « Non, j’établis des statistiques sur le marché des biens immobiliers »

Chercheur : « Ah, tu travailles dans la médecine ? »  … « Non, je cherche de nouveaux algorithmes de calcul des prévisions météorologiques»

Et même des métiers moins connus

Tailleur de pierres : « Ah, tu travailles à la restauration des cathédrales ou des châteaux »

Eh ben non. Un tailleur de pierre travaille

  • pour les pierres tombales,
  • pour les dessus de plans de travail dans les cuisines,
  • pour la construction neuve ou la restauration de tous types de bâtiments,
  • pour tailler, polir, sculpter des pierres dures ou poreuse,
  • pour la décoration,
  • etc.

Revenons à l’informaticien, il est :

  • acheteur,
  • acteur de la sécurité,
  • communiquant,
  • concepteur,
  • développeur,
  • formateur,
  • gestionnaire,
  • installateur,
  • mainteneur,
  • manager,
  • organisateur,
  • réparateur,
  • représentant,
  • stratège,
  • vendeur,
N’y a-t-il que dans l’informatique que l’on retrouve ces métiers ?

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Modèle de Kolb ou l’apprentissage par l’expérience
Bilan de compétences : Six raisons pour en établir un
Définition des points forts et des points faibles

Critères de jugement du personnel
Le projet d’entreprise
Méthode d’aide à la conception des nouveaux métiers informatiques ou pas

Autres Emploi, Informatique, Management, Organisation :

Récapitulatif 8 Emploi
Récapitulatif 8 Informatique
Récapitulatif 8 Management
Récapitulatif 8 Organisation

Tous les articles de ces catégories sont listés dans les pages Emploi, Informatique, Management et Organisation

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Cerveau droit ou cerveau gauche : trouver vos points faibles et vos points forts


Cerveau droit ou cerveau gauche : trouver vos points faibles et vos points forts

Pour trouver vos points faibles et vos points forts, vous pouvez accéder à ce blog, qui contient plusieurs articles sur le sujet, regroupés dans la page Emploi.

Avez-vous pensé que vos points faibles et vos points forts pourraient venir de ce que vous êtes cerveau droit ou cerveau gauche ?

cerveau droit cerveau gauche

La physiologie du cerveau

Depuis les formes primitives de vie avec un cerveau, l’évolution a ajouté un cerveau à celui ou ceux qui les précédaient dans des formes de vie moins évoluées.

  1. Le cerveau primitif est celui de l’instinct : se nourrir, se défendre, se reproduire
  2. Le cerveau limbique est celui des émotions : affectivité et mémoire, émotions et souvenirs. Il s’ajoute physiologiquement au précédent.
  3. Le cerveau cortical ou cortex est propre à l’espèce humaine : langage, pensée, raisonnement, imagination. Ce cerveau « supérieur » s’ajoute aux deux précédents.

Si certains animaux partagent, avec les humains, la présence d’un cerveau cortical, cet article se concentre seulement sur celui de notre espèce.

Les hémisphères, gauche et droit.

Ce cerveau, en trois couches superposées, est physiologiquement aussi séparé en deux hémisphères, appelés aussi cerveau gauche et cerveau droit.

Nous n’avons, bien entendu, pas deux cerveaux, mais un seul. Aucun des deux hémisphères ne peut fonctionner correctement sans l’autre.

Toutefois, chacun(e) d’entre nous va solliciter plus souvent le cerveau gauche ou le cerveau droit, quelles que soient les circonstances ou l’heure de la journée.

Le cerveau gauche ou hémisphère gauche gère la parole, l’abstraction. Il est analytique et logique. Il fonctionne beaucoup en utilisant l’auditif.

Le cerveau droit ou hémisphère droit est le siège de l’imagination, la création, l’intuition. Il opère surtout à partir du visuel.

Dans votre carrière

Vous pouvez exercer, même très bien, une profession à dominante cerveau gauche alors que votre physiologie travaille mieux avec un cerveau droit ou l’inverse.

C’est pourquoi, ouvrez votre esprit au principe

  • de ce que vous aimez le mieux faire, ce sont les points forts, et
  • de ce que vous préférez éviter de faire, ce sont les points faibles.

Exemples de métiers, selon que vous êtes cerveau droit ou cerveau gauche

Cerveau gauche

Cerveau droit

Peintre en bâtiment

Artiste peintre

Informaticien

Chercheur

Fonctionnaire de police

Fonctionnaire de l’éducation nationale

Commerçant traditionnel

Startup e-commerce

Comptable

Animateur de boîte de nuit

Qu’en est-il pour certaines professions comme Commercial ou Entrepreneur ?

Je vous laisse y réfléchir.

Points faibles et points forts

C’est à partir des caractéristiques qu’il faut posséder pour exercer ces professions, que vous pourrez déterminer certains de vos points faibles et de vos points forts.

D’autres méthodes existent aussi.

Philippe Garin

Pour vous aider à trouver vos points faibles et vos points forts, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Visitez notre site : www.boosteremploi.com

Pour en avoir plus :

En complément :

La pyramide de Maslow
PNL visuel, auditif ou kinesthésique
Chômage et handicap : L’ADAPT

Définition Points faibles Points forts
Vos envies – ce que vous aimez ou pas
Vos priorités dans la vie

Autres Bien-être, Communication et Emploi :

Récapitulatif 6 Bien-être
Récapitulatif 6 Communication
Récapitulatif 6 Emploi

Tous les articles de ces catégories sont regroupés dans les pages Bien-être, Communication et Emploi

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Vos envies – ce que vous aimez ou pas


Vos envies – ce que vous aimez et ce que vous n’aimez pas

réaliser vos enviesN’hésitez pas à Dresser votre bilan !

Décrivez, par rapport aux missions qui vous étaient confiées,

  • ce que vous aimiez faire particulièrement
  • ce que vous envisagiez sans enthousiasme
  • Ce que vous auriez aimer faire

Et servez-vous de cette liste pour fixer vos critères de choix des offres d’emploi, avant ou pour postuler.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Analyse de poste
Des mots pour se définir
Comment évaluer votre niveau de connaissance d’une langue étrangère

Vos priorités dans la vie
Questions pour s’orienter ou se réorienter
VAE : Qu’est-ce que la Validation des Acquis de l’Expérience ?

Autres Emploi :

Récapitulatif 4 Emploi
Récapitulatif 5 Emploi

Tous les articles de cette catégorie sont listés dans la page Emploi de ce blog

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter