Évaluation de projet : L’échelle européenne


Échelle utilisée par la Commission Européenne pour évaluer les projets

Projet Union européenneDe nombreux projets sont soumis à la Commission Européenne dans le but d’obtenir des subventions.

L’intérêt est grand pour les PME qui souhaitent fortement valoriser ses compétences au niveau européen de demander ou de participer à des projets collaboratifs ou seule.

D’abord, parce qu’il s’agit de subventions et non de prêts. Elles concernent tout le projet, y compris la communication externe et les recrutements. Ensuite parce que celles dont le dossier est retenu voient la prise en charge de leurs coûts diminués de 70%, montant de la subvention, voire 100% si le projet est dans le domaine médical.

Beaucoup demandent, peu reçoivent

Les programmes de financement européens dépendent de l’avancement en cours du projet. Il y a 2 grandes catégories :

  1. Recherche : En amont du marché, c’est-à-dire R&D, Démonstration, Pilote => de l’idée à la maturité du projet
  2. Innovation : En aval par rapport au marché, c’est-à-dire Pré-série, entrée sur le marché, Diffusion

Pour chacune de ces catégories, un dossier est à déposer, en anglais parfait, technique, économique, etc.

Le taux de projets acceptés est d’environ 8% pour la Recherche et de 5% pour l’Innovation.

L’échelle d’évaluation TRL

Outre la maîtrise parfaite de la langue anglaise, tant à l’écrit qu’à l’oral, par les entreprises qui déposent des dossiers de demandes de subventions européennes, il faut que le projet soit au niveau 5 minimum pour la catégorie 1 et au niveau 6 minimum pour la catégorie 2 de l’échelle TRL.

TRL = Technology Readness Level

Les TRL indiquent le degré de maturité atteint par une technologie et le niveau de risque pour atteindre le marché.

TRL 1 – observation du principe de base
TRL 2 – formulation du concept technologique
TRL 3 – preuve expérimentale de conception
TRL 4 – validation de la technologie en laboratoire
TRL 5 – validation de la technologie en environnement réel
TRL 6 – démonstration de la technologie en environnement réel
TRL 7 – démonstration du système à l’échelle prototype en environnement opérationnel
TRL 8 – qualification d’un système complet
TRL 9 – système réel démontré en environnement opérationnel

Source : Commission Européenne

Philippe Garin

Pour échanger, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Comment réclamer en Europe : un même formulaire pour tous les Européens
Taux de change dans les échanges intracommunautaires DEB, DES
Europe : Liste d’associations de consommateurs

Management de projet : 5 causes de l’échec
Règle 008 : Petits caractères entraînent grand risque
Échelle d’évaluation pour Aptitudes et comportements 1

Autres Management :

Récapitulatif 15 Management

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Nacre : Nouvel Accompagnement pour la Création et la Reprise d’Entreprise


Le dispositif Nacre

Dispositif nacreCe dispositif permet à des personnes sans emploi de bénéficier d’un accompagnement à la création et la reprise d’entreprise, sur une durée de 3 ans.

Cet accompagnement en trois phases est réalisé par des professionnels de la création de la reprise d’entreprise. Il s’agit opérateurs labellisés ayant passé une convention avec l’État et la Caisse des dépôts.

Le label Nacre garantit qu’il maîtrise les problématiques propres à la création ou reprise d’entreprise.

Les trois phases clés

1. Aide au montage de projets

Durée : 4 mois

Une aide à la finalisation du projet de création ou de reprise d’entreprise.

Le contrat d’accompagnement nacre est totalement pris en charge par l’État. Ce contrat est signé avec un opérateur nacre à chaque phase du parcours.

2. Appui pour le financement du projet

Durée : 4 mois

Un appui systématique pour établir des relations de qualité avec une banque (prêt, services bancaires,…,. Il y a notamment un apport au créateur – repreneur (prêt à taux zéro nacre).

Attribué après l’expertise du projet, son montant ne peut dépasser 10 000 €. Il est remboursable dans un délai maximum de 5 ans. L’attribution de ce prêt est obligatoirement couplée avec l’obtention d’un prêt bancaire ou solidaire complémentaire de durée et montant au moins équivalent.

3. Appui au développement de l’entreprise

Durée : 3 ans

Un accompagnement une durée de trois ans après la création ou la reprise d’entreprise qui vise à appuyer le nouveau dirigeant dans ses choix de gestion et à stimuler le développement de son entreprise, notamment en facilitant l’embauche de salariés.

L’opérateur peut préconiser au créateur, l’achat d’expertises spécialisées en fonction du projet. Cette aide supplémentaire peut être prise en charge en totalité par l’État pour les créateurs les plus en difficulté.

Pour en savoir plus : www.emploi.gouv.fr/nacre

Pour l’emploi et l’entrepreneuriat

Être au chômage est toujours un moment difficile. C’est aussi l’occasion de créer ou de reprendre une entreprise.

Tout le monde est susceptible de pouvoir créer son propre emploi, à condition de faire appel à de l’aide extérieure. Le dispositif Nacre est particulièrement adapté à cette situation.

C’est aussi la possibilité de passer du statut de demandeur d’emploi à celui de patron, d’ancien(ne) salarié(e) à employeur.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Exonérations pour les Salariés créateurs d’une entreprise
Modes de pilotage en entreprise
Comment structurer une entreprise ou une organisation

10 domaines d’analyse et d’activités stratégiques internes dans une entreprise
Axe des compétences de l’entreprise ou Outils de management du dirigeant d’entreprise
Stratégies à l’usage d’un dirigeant d’entreprise

Autres Emploi, Juridique et Management :

Récapitulatif 12 Emploi
Récapitulatif 12 Juridique
Récapitulatif 12 Management

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Les bases de la productivité 1/4 : L’état d’esprit


Les bases de la productivité 1/4 : L’état d’esprit

le compas et l'équerre : un état d'espritPensez à la productivité, c’est d’abord pensez à produire un maximum de résultats en un minimum de temps.

Cela suppose de garder à l’esprit, ces règles :

  1. Principe de Pareto ou principe des 80-20
  2. Si être productif signifie être égoïste, alors soyez égoïste
  3. Ce n’est pas une question de temps, c’est une question d’énergie
  4. Démarrez seulement lorsque vous êtes vraiment prêt
  5. Laissez-vous guider par sa paresse permet de trouver le chemin le plus facile
  6. Faites ce qui permet d’avoir un résultat le plus rapidement
  7. Ralentissez quand vous pensez qu’il faut le faire
  8. Finissez rapidement, souvent, sans rechercher la perfection

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour une meilleure organisation dans votre travail, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :

Sommaire :

Les bases de la productivité 1/4 : L’état d’esprit
Les bases de la productivité 2/4 : Les habitudes
Les bases de la productivité 3/4 : L’hygiène de vie
Les bases de la productivité 4/4 : Les outils et principes

En complément :

Méthode des 5 M pour la résolution de problème
Méthode Lean ou supprimez l’inutile : Gestion de la qualité
Guide méthodologique de mon organisation personnelle du travail

Principes de la planification
Fiche pour le suivi de l’action
Méthode d’aide à la conception des nouveaux métiers

Autres Organisation :

Récapitulatif 12 Organisation

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Efficacité : Oubliez la perfection


Finissez rapidement, souvent, sans rechercher la perfection

perfectionUn point faible que les candidats utilisent souvent dans les entretiens d’embauche, faute d’avoir trouvé mieux comme point faible présenté faussement comme un point fort, est le perfectionnisme.

Or, ces candidats ignorent ce que cela implique. La recherche de la perfection est vraiment un frein à l’efficacité en entreprise.

Plus vous cherchez la perfection et plus vous allez passer du temps à traquer le moindre défaut dans le résultat de vos actions. Votre production sera ralentie et vous serez moins productif que ce que l’entreprise attend de vous.

Et la rentabilité alors !

Que vous soyez dans un service de recherche et développement, dans un bureau d’étude, un bureau des méthodes, un atelier de fabrication, un service qualité, dans la logistique, à un moment donné, le produit ou le service sera bien à vendre.

Or, plus le temps de la création du produit et du service sera long, plus il sera coûteux et plus il faudra attendre avant de le commercialiser. La rentabilité du produit, sa qualité et votre productivité vont de pair.

Un frein

Le perfectionnisme des uns freine les autres, ceux dont les actions suivent les autres.

Il suffit de penser aux multiples années de perfectionnement et de mise au point, puis aux produits dérivés, successeurs de ceux qui ont été inventés et commercialisés, pour se rendre compte que les bureaux des brevets continueront d’exister longtemps.

Le téléphone, le gramophone, l’ampoule, la batterie électrique, le moteur, l’horloge, entre autres, sont des exemples d’inventions anciennes qui ont été perfectionnées au cours des années. Et pourtant, elles ont été mises au point et commercialisées à de nombreuses reprises sous une forme ou sous une autre.

Si vous attendez trop pour terminer votre travail, celui-ci risque de ne jamais être fini. À quoi cela vous aura-t-il alors servi de travailler ?

Philippe Garin, plus de 20 ans manager en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

État d’esprit de la productivité, Sommaire :

  1. Principe de Pareto ou principe des 80-20
  2. Si être productif signifie être égoïste, alors soyez égoïste
  3. Ce n’est pas une question de temps, c’est une question d’énergie
  4. Démarrez seulement lorsque vous êtes vraiment prêt
  5. Laissez-vous guider par sa paresse permet de trouver le chemin le plus facile
  6. Faites ce qui permet d’avoir un résultat le plus rapidement
  7. Ralentissez quand vous pensez qu’il faut le faire
  8. Finissez rapidement, souvent, sans rechercher la perfection

Voir aussi :

Amélioration : 10 principes pour être efficace en entreprise et ailleurs
Recherche d’emploi : Surqualifié (e) pour le poste
10 conseils pour décider de poursuivre ou d’abandonner une décision

Parler anglais dans un entretien d’embauche : How goude is ior english ?
Les causes des dysfonctionnements
Analyse de mes habitudes de travail

Autres Organisation :

Récapitulatif 12 Organisation

Votre commentaire :

Organisation : Attention, prêt, partez !


Démarrez seulement lorsque vous êtes vraiment prêt

démarrer quand vous êtes prêtAller – Retour, aller – retour. Ce va-et-vient entre l’avancement dans votre travail et le retour en arrière à cause d’une mauvaise préparation est le lot de beaucoup de salariés, d’écoliers ou étudiants.
Même dans la vie privée, les hésitations, le manque d’informations, le manque de préparation font que l’on revient sur des décisions ou que les actions durent plus longtemps que prévues, quand elles ont été planifiées.

Que signifie être prêt ?

Être prêt à l’action, est le moment où toutes les conditions prévues pour le démarrage de l’action sont réunies de telle sorte que l’action puisse se dérouler sans devoir être remise en question, sans dépassement de temps au coût et dans la qualité prévue. Parmi ces conditions, il faut compter les aspects humains, c’est-à-dire la disponibilité des personnes qui vont mener l’action, que celle-ci soit individuelle ou commune à plusieurs personnes.

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Question de culture ?

Cet état d’esprit est particulièrement fort dans la culture des entreprises orientales. La productivité et l’efficacité des entreprises japonaises se traduisent par des produits de bonne qualité, fiables et sûrs, recherchés.

Les entreprises occidentales, européennes ou américaines, ont aussi un taux de productivité important et leurs produits sont tout aussi de bonne qualité, fiables et sûrs, recherchés.

Pourtant, la grande différence entre les deux tient essentiellement à la préparation. Dans une entreprise japonaise, le temps de préparation est souvent deux à trois fois plus long que celui d’une entreprise européenne. Le temps d’exécution de l’action est, par contre, raccourci d’autant.

La différence se fait au niveau des entreprises entre elles. C’est ainsi que certains secteurs professionnels ont une meilleure réputation dans certains pays que dans d’autres.

Ou de management ?

Il est à rappeler qu’en termes industriels, ce sont les japonais qui ont donné le nom de Kanban à cette technique qui segmente les tâches de telle façon que la suivante démarre seulement lorsque la précédente est terminée.

De même, c’est au Japon que les spécialités du rendement, de l’organisation et de la qualité, comme Juran, américain, ont développé et mis en pratique leurs principes. Principes repris, par la suite, dans les entreprises du monde entier.

Au niveau de chaque individu

Le démarrage de l’action suit la préparation.

Une personne en recherche d’emploi qui se lance sans être préparée éprouvera plus de difficultés à trouver l’emploi qui lui convient qu’une personne bien préparée. Avoir mis au point son CV, ses lettres de motivations, savoir se présenter et connaître ses forces et ses faiblesses, sont autant d’atout qui lui serviront dans un entretien d’embauche, puis au travail.

Que vous soyez en poste ou en recherche d’emploi, démarrer une action après avoir réuni les conditions nécessaires et indispensables pour réussir votre action.

Par exemple, si vous organiser un déplacement, utilisez une check-list, qui contiendra les conditions préliminaires : temps, argent et actions préliminaires pour le trajet, le lieu d’arrivée, l’hébergement, les horaires, les moyens de transports, les documents à emporter, etc.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en avoir plus :

État d’esprit de la productivité, Sommaire :

  1. Principe de Pareto ou principe des 80-20
  2. Si être productif signifie être égoïste, alors soyez égoïste
  3. Ce n’est pas une question de temps, c’est une question d’énergie
  4. Démarrez seulement lorsque vous êtes vraiment prêt
  5. Laissez-vous guider par sa paresse permet de trouver le chemin le plus facile
  6. Faites ce qui permet d’avoir un résultat le plus rapidement
  7. Ralentissez quand vous pensez qu’il faut le faire
  8. Finissez rapidement, souvent, sans rechercher la perfection

En complément :

Mesures à prendre en cas d’écart dans le planning d’un projet
Comment présenter un avantage ou un inconvénient
CV pour un premier emploi : meubler est inefficace

Incompétence ou 10 conseils pour faire face aux critiques
Les étiquettes professionnelles ou « t’es pas fait pour ça »
AVANT la conception son site Web

Autres Organisation :

Récapitulatif 12 Organisation

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

%d blogueurs aiment cette page :