Psychologie positive, Pensée positive, Parler positif


PO-SI-TI-VEZ

Claude Henri de Rouvroy, comte de Saint Simon

Claude Henri de Rouvroy, comte de Saint Simon

« La société ne vit point d’idées négatives, mais d’idées positives.  »

Source : Comte de Saint-Simon, Du système industriel

La psychologie positive

La psychologie positive a pour objectif l’étude des conditions et processus qui contribuent à l’épanouissement, au bien-être et au fonctionnement optimal des gens, des groupes et des institutions

Elle concerne les relations interpersonnelles, les bonnes relations au sein d’une équipe de travail.

Pour le Positive Psychology Center, les vertus et forces morales mises en avant sont :

  • Amour et travail, courage, compassion, résilience, créativité, curiosité, intégrité, connaissance de soi, modération, contrôle de soi, sagesse.

Les valeurs collectives et idéaux sociaux sont :

  • Justice,responsabilité, civisme, parentalité, soutien, éthique professionnelle, leadership, esprit d’équipe au travail, projet, tolérance

Toutes ces vertus, forces et valeurs conduisent à la connaissance de soi, à ses motivations, à la gestion de ses émotions, et à une meilleure efficacité personnelle, seul (e) et au sein d’une équipe. Elles sont des points forts de la personnalité de ceux qui les possèdent.

La pensée positive

La pensée positive, plus intuitive et plus pragmatique.

Il s’agit, entre autre, de prendre conscience de ce qui positif autour de soi :

  • La reconnaissance de petits riens, au quotidien
  • Le sourire
  • Trouver ce qu’il y a de bien et de bon chez les autres et chez soi
  • Donner aux autres un retour positif à leurs préoccupations
  • Voir le verre à moitié plein
  • Trouver une conséquence positive à une situation qui semble négative au premier abord
    exemple : la perte d’un emploi est l’opportunité de se lancer dans une activité qui vous conviendra mieux
  • Agir pour ses objectifs, ses envies
  • Démarrer la journée par une pensée positive et finir la journée de même

Le parler positif

Le parler positif conduit à la pensée positive. Il s’agit de penser différemment des habitudes acquises naturellement, par une utilisation volontaire de mots positifs.

Si les principes sont simples, leur mise en œuvre nécessite de s’exercer jusqu’à ce que le parler positif ou langage positif vous soit devenu indispensable.

Exemple : A la question : « Comment ça va ? », remplacez « Pas mal ! » par « Bien ! »

La première phase conduit à penser que ça pourrait aller mieux, et on se contente d’être en repli, en retrait, de crainte de faire croire que l’on soit trop optimiste.
La seconde conduit à faire penser à l’autre que la situation est bonne, positive.

Le premier principe est de remplacer les négations pour supprimer les pensées négatives par des affirmations.

Exercez-vous, en remplaçant dans vos phrases le mot « mais » par « et » et toutes les négations « ne…pas », « ne… plus » par des affirmations.

Par ailleurs, vous pouvez annoncer une mauvaise nouvelle tout en conservant une formulation positive.

Exemple : « Ton père ne reviendra plus » devient « Ton père nous a quitté »

Parler de soi conduit souvent à se sous-estimer, alors que dans une évolution professionnelle, mettre en avant ses qualités et ses savoir-faire sont plus importants pour les autres que pour soi-même.

« ça va sans le dire, mais ça va mieux en le disant »

Le Parler positif, la pensée positive et la psychologie positive déclenchent

  • l’optimisme,
  • la motivation,
  • la confiance en soi,
  • l’assertivité
  • etc.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Remotivez-vous, pensez positivement à votre présent et à votre avenir, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Visitez notre site : www.boosteremploi.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Soyez positif – Ne dites pas, dites
Les atouts du langage
9 conseils pour atteindre et tenir ses objectifs

Main chaude = Succès à l’entretien d’embauche, Recrutement assuré ?
Exemples de points faibles présentés comme des points forts
Cinq critères pour savoir ce que l’on veut

Autres Communication et Emploi :

Récapitulatif 11 Communication
Récapitulatif 11 Emploi

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Entretien de recrutement : Mentir en entrevue ou se sentir mal à l’aise


Les mensonges font partie du jeu.

en haut à gauche = mensonge

  • Un trou dans son CV
  • Le motif du départ d’une entreprise
  • Un diplôme que l’on a raté ou, pire, que l’on a inventé
  • etc.

sont autant de facteurs générateurs de stress, qui se traduisent dans le comportement par une attitude inappropriée que le recruteur décèle rapidement. Lui mettre la puce à l’oreille est une fausse bonne idée.

Mieux vaut dire la vérité, c’est plus facile.

Bien sûr, cela complique les choses lorsque vous avez été licencié par vos trois derniers employeurs. Dans ce cas, il faut positiver et trouver une explication plausible à ces licenciements, plutôt que de chercher à les cacher.

Philippe Garin

Pour vous sentir plus à l’aise en entretien d’embauche, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Visitez notre site : www.boosteremploi.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Votre corps parle
Panique à bord
Pourquoi cacher les trous de son parcours professionnel ?

Soyez vous-même
Surtout gardez votre calme
Entrevue ou entretien d’embauche point fort point faible

Communiquer correctement pendant un entretien d’embauche
Convaincre par les mots
Échanger durant l’entretien d’embauche

Autres Communication et Emploi :

Récapitulatif 8 Communication
Récapitulatif 9 Emploi

Tous les articles de ces catégories sont listés dans la page Emploi et dans la page Communication de la page Autres catégories

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Pausez vous ! Faute de français ou évolution de la langue ?


« Pausez vous ! » Est-ce une faute de français ou l’évolution d’une langue ?

faites une pauseSur l’autoroute du Nord, direction Paris, peu après le péage et le Parc Astérix, un panneau lumineux affiche cet avertissement :

« Pausez vous »

Maîtrisant la langue, j’ai compris que l’idée de l’auteur de ces mots était d’inviter les automobilistes à faire une pause, à se reposer, voire, pourquoi pas, à poser les pieds par terre sur une aire de repos ou encore à déposer ou amener sa voiture sur le bas-côté de la route.

Dans le même instant, je me suis dit que les étrangers, et ils sont nombreux à prendre cette autoroute, belges, hollandais, allemands, et autres, si tant est qu’ils comprennent un peu de français, devaient se faire une idée complètement fausse de la langue française.

Enfin, quoi ! S’agit-il d’une faute de français ?…

L’employé(e) ne sait-il(elle) pas son orthographe ? Le verbe « Pauser » n’existe pas !

« Faire une pause » existe !

Avait-il(elle)  si peu de place sur la ligne qu’il(elle) a raccourci la bonne expression en quelques caractères issus du langage texto, utilisé pour la communication écrite via le téléphone portable, et très prisé par une population jeune  ?

Est-ce un(e) jeune inadapté(e), intérimaire, issu(e) d’un milieu si défavorisé intellectuellement que le français soit une langue quasi étrangère ou, du moins, mal maîtrisée ?

…ou d’une évolution de la langue ?

S’agit-il, au contraire, d’un néologisme, copié sur celui du verbe « Positiver« , inventé pour une publicité ?

Une évolution naturelle de la langue que chaque génération apporte à la précédente pour la suivante ?

Allez-vous nous « pauser » pour faire une pause ? Que va devenir alors le verbe « Poser« , le pauvre vieux ?

La modernité passes-t-elle par l’invention inégalée de ce génie imaginatif qui a écrit ces deux mots sur un panneau d’avertissement d’une autoroute française ?
A-t-il (elle) compris les subtilités d’un message simple et percutant comme un slogan publicitaire ?

Qu’en penser ?

Étant respectueux de la langue, ma première réaction fut négative, durant environ une seconde et demi. Amoureux des mots, ma seconde réaction a été de me dire que le message était passé puisque je l’ai retenu. L’objectif du rédacteur de ces deux mots était atteint.

Alors ! Faute de français ou évolution de la langue ? Qu’en pensez-vous ?

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Définition des critères d’exigence dans le domaine Connaissances et compétences professionnelles
Définition des critères d’exigence dans le domaine de la Motivation
Définition des critères d’exigence dans le domaine de la Communication

Convaincre par les mots
Les atouts du langage
Fautes de français : dur dur, pas glop, nase, grave !

Autres Bien-être et Communication :

Récapitulatif 7 Communication
Récapitulatif 5 Communication
Récapitulatif 1 Bien-être

Tous les articles de ces catégories se trouvent dans les pages Bien-être et Communication de la page Autres catégories

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

%d blogueurs aiment cette page :