Dénoncer une fraude


Vous voulez dénoncer une fraude qu’une personne aurait commise

dénoncé par d'autresAvant même de penser à dénoncer une fraude, encore faut-il que vous soyez sûr (e) de vous.

En cas de fausse dénonciation, la personne accusée peut se retourner contre vous, juridiquement parlant.

Par contre, quand vous avez une preuve de la fraude alors vous avez le choix, entre garder l’information pour vous et la diffuser à d’autres.

Vous pouvez aussi dénoncer la fraude.

Comment dénoncer une fraude

Le plus simple est de vous adresser à l’organisme habilité à effectuer les contrôles afin qu’il constate la fraude.

Par exemple, si c’est une fraude aux arrêts de travail ou le versement de la retraite, l’organisme compétent est la CPAM.

S’il s’agit d’une fraude à une indemnité chômage, ARE, ASS, c’est auprès de Pôle emploi qu’il faut s’adresser.

Si c’est une fraude sur les allocations, alors c’est la CAF qui est concernée.

Pour une fraude dans le domaine de la consommation, il y a la DGCCRF, Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes

Dans celui du travail, c’est l’Inspection du Travail qui est compétente.

Etc.
Si vous hésitez, car vous ignorez à qui vous souhaitez dénoncer une fraude, adressez-vous à la gendarmerie ou au poste de police le plus prêt de chez vous.

Dénonciation anonyme ?

L’impact d’une dénonciation anonyme est quasiment nul. En effet, les organismes compétents considèrent qu’une telle dénonciation est du ressort du canular ou de la mauvaise foi.

A l’inverse, une dénonciation en indiquant son nom a un impact plus important et la dénonciation est prise alors au sérieux. D’autant plus que les preuves accumulées sont fournies par la personne qui dénonce.

Alors, à vous de jouer ! Prenez vos responsabilités !

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Emploi chauffeur ou une belle arnaque
Elections : Scrutateur 100 par 100 organisé
Travail caché à Pôle emploi : gros remboursement, que faire ?

Propos déplacés sur votre site web : Que faire ?
Licenciement pour insuffisance professionnelle
Pièces à présenter pour déposer plainte

Autres Juridique:

Récapitulatif 17 Juridique

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Le bronzage du candidat en entretien d’embauche


Retour de vacances et recherche d’emploi

marque de bronzageIl est vrai que les demandeurs d’emploi ont le droit à des vacances.

Pour toute absence, pour une interruption de sa recherche d’emploi de plus de 7 jours et donc de son obligation de recherche, le demandeur d’emploi doit signaler ses « vacances » à Pôle emploi. Le nombre de jours concernés est limité, exactement comme le nombre de jours de congés d’un salarié.

C’est durant l’été que ces vacances ont le plus souvent lieu.
Soleil, plage, campagne ou montagne, sont à l’ordre du jour. Un peu de détente fait toujours du bien, n’est-ce pas ?

Le bronzage et l’entretien d’embauche

Lorsque le candidat, ou la candidate, revient tout bronzé de cette trop brève période de repos ou d’activités récréatives, arrive le moment de relancer sa recherche d’emploi.

CV, Lettre de candidature, rendez-vous à un entretien d’embauche. Tout va bien.

Voilà qu’arrive l’entrevue proprement dite.

Indifférence

Le meilleur cas possible est l’indifférence du recruteur en vous voyant bien bronzé. Il s’en fiche et se concentre sur vos savoir-faire, vos qualités personnelles et votre capacité à occuper le poste et à en assurer les responsabilités.
Tout va bien.

Bronzage du recruteur

Chouette, le recruteur aussi est bronzé !

C’est un sujet de conversation. Il engage alors la conversation sur vos loisirs, vos activités durant vos vacances, histoire d’avoir un moment détendu durant l’entretien.

L’essentiel est ailleurs, cependant, le bronzage permet d’échanger sur les dernières lignes de votre CV.

Là, c’est à vous de montrer que vos loisirs sont bien séparés, dans le temps, de votre travail, tout en enrichissant votre capacité à accomplir vos tâches pour votre futur employeur avec plus d’efficacité, grâce aux connaissances et aux savoir-faire que vous avez acquis durant vos périodes de loisirs.

Le recruteur est tout blanc

Coincé dans son bureau pendant que vous vous la couliez douce sur le lieu de vos vacances, le recruteur attend ses congés avec impatience.

Il va envier votre bronzage, durant un court instant.

La question est de savoir si cela va pénaliser votre candidature.

Votre bronzage va-t-il l’indisposer au point qu’il la rejettera ?
Va-t-il chercher à vous montrer que, si lui est resté travailler, vous auriez dû continuer à chercher un emploi plutôt que de profiter d’un moment de détente que lui, ou elle, n’a pas eu ?

C’est impossible à dire.

Toutefois, vous avez toujours la possibilité, si l’occasion de présente, de lui demander quand, lui, ou elle, va prendre ses congés.

Faites lui ressentir que son travail sera plus efficace après une période de repos, comme vous êtes plus efficace dans votre recherche d’emploi après votre propre période de détente et d’interruption de votre recherche.

L’effet sera plus positif car il est rare qu’un candidat s’intéresse au recruteur et ce dernier se souviendra de votre intérêt, surtout s’il est sincère.

Bronzage ou pas

Prenez des moments de détente, c’est un droit autant qu’une nécessité.
Ce conseil s’applique autant aux candidats qu’aux recruteurs.

Ressourcez-vous, évacuez votre stress et reprenez votre travail pour les uns, votre recherche d’emploi pour les autres, en meilleure forme qu’avant.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Répondre hors sujet dans un entretien d’embauche
Recherche d’emploi « en vacances » : mauvaise ou bonne idée
Un Visa spécial (VVT) pour le Programme Vacances Travail (PVT) dans 6 pays

Partir plus tôt avec sa retraite complète
Productivité : Relaxez-vous autant que vous travaillez
Correspondance de tailles pour chapeau

Autres Emploi :

Récapitulatif 17 Emploi

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Recrutement : Palmarès des moyens les plus utilisés par les employeurs


Les moyens les plus utilisés par les employeurs dans le processus de recrutement

employeur ou employéLes entreprises ont des besoins de personnels pour assurer la bonne marche et le développement.

L’augmentation du Chiffre d’affaires va de pair avec le recrutement. Embaucher permet de déléguer des tâches qui nécessitent des compétences que le chef d’entreprise maîtrise mal ou qui lui prennent trop de temps.

De leur côté, les chercheurs d’emploi multiplient les sources de diffusion de leurs CV et leur présence sur la toile pour se faire voir, montrer leur savoir-faire dans l’espoir d’intéresser un chasseur de tête ou directement un employeur.

Une étude réalisée à la demande de Pôle emploi, en 2017, donne le palmarès des moyens utilisés pour trouver des profils qui correspondent aux critères de recherche de l’employeur.

Les entreprises utilisent plusieurs canaux pour trouver leur futur (e) employé (e)

67% Le réseau ou bouche-à-oreille

64% Les candidatures spontanées

45% Le contact avec d’anciens salariés

40% Les offres d’emploi diffusés en ligne sur Internet

40% Les services d’un organisme tel Pôle emploi ou cabinet de recrutement

17% Les CV présents dans des CVthèques autres que sur les jobboards

14% Les réseaux sociaux, LinkedIn en tête

12% Les offres d’emploi sur un site carrière

 9% Les salons et forums de l’emploi

 7% Les offres diffusées dans la Presse écrite

Les sites incontournables pour les entreprises

Pour trouver des profils, les employeurs ont le réflexe de s’adresser, dans l’ordre aux sites suivants :

1. Pôle emploi

2. Les sites emploi spécialisés

3. Les sites emploi généraliste

Vous trouverez plus de 1000 liens vers des sites d’emploi sur le site de Boosteremploi.

Les moyens pour choisir le futur collaborateur

Aucune surprise, le contact humain direct est le mode de choix principal. Cependant les outils internet présentent l’avantage de faire gagner du temps.

97%  L’entretien d’embauche

23%  Le téléphone

 4%  La visioconférence

Source : Studyrama Emploi

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Les sources de stress du recruteur
Recrutement : Attirer les talents façon 21ème siècle
Les étapes du recrutement côté entrepreneur

Employeur : Les Aides à la Préparation Opérationnelle à l’Emploi ou POE
Les missions de Pôle emploi
Fiche de poste : Que doit-elle contenir ?

Autres Emploi et Management :

Récapitulatif 17 Emploi
Récapitulatif 17 Management

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Employeur : Les Aides à la Préparation Opérationnelle à l’Emploi ou POE


Des aides pour l’employeur, à la Préparation Opérationnelle à l’Emploi ou POE

abattoir_carcassesQuand vous, un employeur est à la recherche de collaborateurs qualifiés, il arrive que trop peu de candidatures lui parviennent.

Dans certains secteurs, il est même très difficile de trouver du personnel, que ce soit seul, avec l’aide de Pôle emploi ou via autres annonces d’offres d’emploi.

C’est peut-être dû au manque de notoriété des métiers ou à une réputation en délicatesse, une contrainte géographique ou tout simplement, parce qu’aucune formation professionnelle n’existe pour ce que vous cherchez.

Même en réduisant vos critères de sélection au maximum, il reste difficile à trouver des candidats.

La Préparation Opérationnelle à l’Emploi ou POE

est une solution pour vous.

Vous vous engagez à embaucher des Demandeurs d’emploi, auprès de Pôle emploi, et à les former.

L’accord se fait, à la fois entre l’entreprise, le futur collaborateur, Pôle emploi et l’OPCA dont vous dépendez.

La formation du demandeur d’emploi est prise en charge, sous réserve de proposer un CDI ou un CDD d’au moins 12 mois.

En tant qu’employeur, vous pouvez assurer la formation en interne, dans votre entreprise. Cela vous assure que les pratiques enseignées sont bien celles qui seront opérationnelles immédiatement après la signature du contrat de travail.

Les aides que l’employeur peut obtenir sont, dans la limite des coûts réels de la formation :

  • De 5 € / heure maximum, dans la limite de 2000 €, pour une formation interne, ou
  • De 8 € /heure maximum, dans la limite de 3200 €, si la formation est assurée par un organisme de formation externe à l’entreprise

Ces aides sont versées à l’entreprise, en présentant le bilan de la convention de formation et une copie du contrat de travail.

Source : Pôle emploi

Philippe Garin

Pour vous faciliter le recrutement, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Attirer les talents façon 21ème siècle
Diminuer le stress du recruteur
Recrutement : La mise en situation

Employeur : Recrutement difficile ?
Questionnaire recrutement
Les 7 fautes du recruteur qui ruinent l’entretien d’embauche

Autres Emploi, Juridique et Management :

Récapitulatif 17 Emploi
Récapitulatif 17 Juridique
Récapitulatif 17 Management

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Demandeur d’emploi : La Préparation Opérationnelle à l’Emploi individuelle ou POE I


La Préparation Opérationnelle à l’Emploi individuelle ou POE I pour le Demandeur d’emploi

préparation opérationnelle à l'embauche ou POELorsque vous êtes inscrit (e) à Pôle emploi et que vous avez trouvé une entreprise, prête à vous embaucher, il est possible qu’il vous manque des compétences ou/et des connaissances nécessaires pour les tâches du poste.

Pourtant, vous avez convaincu l’employeur que vous pouvez combler vos lacunes grâce à une formation pratique, une mise à niveau ou un apprentissage du métier.

C’est particulièrement vrai dans des branches professionnelles qui manquent de personnels qualifiés et qui peinent à recruter. Ce sont souvent des métiers manuel. Ces recrutements se font plus par l’envie que montrer le candidat, plus que par son passé professionnel.

Vous pouvez alors demander à bénéficier d’un financement pour cette formation préalable à l’embauche.
Elle peut couvrir jusqu’à 400 heures de formation.

Les conditions

Pour demander la POE à Pôle emploi, il faut :

  1. Être inscrit (e), même sans indemnité chômage
  2. Le contrat de travail proposé par l’entreprise doit être un CDI ou un CDD d’au moins 12 mois
  3. Le futur employeur doit donner son accord

Durant la formation

Pendant la formation, vous devenez stagiaire rémunéré. Vous perdez donc le statut de demandeur d’emploi, en espérant que ce sera définitif puisque l’employeur a décidé de vous embaucher.

Des indemnités spécifiques vous sont versées selon votre situation :

  • Si vous êtes indemnisé, vous recevrez l’Aide au retour à l’emploi formation, ou AREF, sinon
  • Si vous n’êtes pas indemnisé, vous recevrez une Rémunération de formation Pôle emploi ou RFPE

Des frais de déplacement, de repas et/ou d’hébergement peuvent être pris en charge par Pôle emploi sous certaines conditions : distance domicile au lieu de formation, etc.

Source : Pôle emploi

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour booster votre retour à l’emploi, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

La Compte d’Engagement Citoyen ou CEC : C’est quoi
Le Compte Prévention Pénibilité ou CPP sert aussi pour se former
Travail caché à Pôle emploi : gros remboursement, que faire ?

Radiation de Pôle emploi : Comment ça se passe
Les missions de Pôle emploi
Pôle emploi : Les services pour le plus de 50 ans

Autres Emploi, Juridique et Management :

Récapitulatif 17 Emploi
Récapitulatif 17 Juridique
Récapitulatif 17 Management

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Fausses offres d’emploi


Fausses offres d’emploi

fausse offre d'emploi : dégagePuisque Internet est le média principal pour trouver des offres d’emploi, certains arnaqueurs utilisent de fausses annonces pour vous voler.

L’offre d’emploi est même publiée sur des sites les plus consultés, comme celui de Pôle emploi, les réseaux sociaux, les sites d’annonces ou les sites d’emploi (jobboards).

Ces fausses offres sont aussi envoyées directement par mail dans les boîtes-aux-lettres de leurs futures victimes.

Les chômeurs sont les plus vulnérables, notamment ceux qui sont inscrits depuis longtemps comme demandeurs d’emploi à Pôle emploi.

D’un côté, une offre propose un emploi, sans qualification particulière, généralement un travail à domicile, avec des revenus assez élevés pour attirer.

De l’autre, une personne qui cherche un emploi et prête à tomber dans le panneau.

Où commence la vigilance ?

Elle commence avec du bon sens. Si toute peine mérite salaire, est-ce ne rien faire ou presque, sans qualification ni diplôme, mérite un bon salaire ? La puce vous vient-elle à l’oreille ?

Pas encore ?

Si, après avoir cliqué sur le lien, votre ordinateur commence à être ralenti, ou à ouvrir des pages sans votre avis, ou vous annonce un bogue ou encore la mise en place d’un logiciel, cela n’attire toujours pas votre méfiance ?

Toujours pas ?

Et si, on vous demande de remplir un formulaire dans lequel vous allez devoir renseigner, sans même avoir rencontré un représentant de l’entreprise, vos coordonnées bancaires, votre numéro de Sécurité sociale ou/et de carte de séjour, vos codes d’accès à Internet, etc., est-ce suffisant pour vous méfier ?

Et si

On vous demande de l’argent, soi-disant pour des frais de dossiers ou toute autre justification, avant même de signer un contrat, vous êtes toujours aussi crédule, alors méritez-vous ce qui vous arrive ?

Le bon sens nous titille de vous dire que vous avez vraiment besoin que l’on vous mette les points sur les i.

Dans ce cas, il vous reste vos yeux pour pleurer.

Quand vous aurez constaté :

  • un piratage de votre compte,
  • l’utilisation illégale de votre identité,
  • la disparition de sommes d’argent de votre compte,
  • l’absence de contrat de travail,
  • l’inexistence de l’entreprise qui a publié cette offre frauduleuse,

alors signalez votre mésaventure dans le portail officiel de signalement des contenus illicites sur internet !

Philippe Garin

Pour être accompagné (e) dans votre recherche d’emploi, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Arnaques, fraude, virus : Pôle emploi met en garde
Carte bancaire au téléphone : prenez vos précautions
Sécurité des données : Les 7 points capitaux du comportement responsable

Devise 048 : Plus grand est le sourire, plus aiguisé est le couteau
Des offres d’emploi trop belles
Stagnation dans sa recherche d’emploi : se remettre en question

Autres Emploi,Juridique et Sécurité :

Récapitulatif 17 Emploi
Récapitulatif 17 Juridique
Récapitulatif 17 Sécurité

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Travail caché à Pôle emploi : gros remboursement, que faire ?


Plus on fraude et plus il faut payer

dettes faillite remboursementDepuis que Pôle emploi et l’URSSAF ont des accès aux données l’un de l’autre, le nombre de contrôles est multiplié. De plus en plus de fraudeurs se font prendre.

Il est tentant, quand on a besoin d’argent, de vouloir éviter de déclarer à Pôle emploi que l’on travaille. On continue à toucher l’allocation de retour à l’emploi (ARE) ou d’autres allocations (ASS, RSA, etc.).

Cependant, quand on se fait prendre, il faut rembourser. Lorsque la fraude existe depuis longtemps, la somme à rembourser peut s’avérer énorme au point d’être dans l’incapacité de rembourser, surtout quand plusieurs créanciers viennent frapper à votre porte : Pôle emploi, CAF, Centre des impôts, etc.

La situation devient vite compliquée. Les dettes s’accumulent.

Comment faire face

La première étape est de demander un échéancier à chacun des créanciers.
Il est de leur intérêt de vous laisser du temps pour que vous réunissiez suffisamment d’argent pour rembourser votre dette, petit à petit, régulièrement.

La durée du remboursement et le montant mensuel seront établis en fonction de vos capacités de remboursement. Toutefois, cela dépend entièrement du bon-vouloir des organismes concernés.
C’est l’ensemble de votre situation qui est pris en compte, y compris vos situations familiales et patrimoniales (vos biens).

En plus des difficultés financières : remboursement et amendes, vous risquez des difficultés sociales :

  • vente de vos biens pour rembourser,
  • déclaration de faillite personnelle (ce qui effacerait vos dettes),
  • placement de votre (vos) enfant(s) dans une famille d’accueil, si vous êtes dans l’incapacité d’assurer son (leur) bien-être matériel,
  • etc.

Pas d’argent ? Des conseils gratuits

L’assistante sociale

Un premier réflexe : contacter une assistante sociale. Elle prendra la mesure de vos difficultés et vous épaulera dans vos démarches administratives.

Elle peut vous guider, vous orienter vers les services appropriés à votre situation de surendetté (e). Par exemple, vers un conseiller juridique gratuit. Il en existe parfois dans les villes auprès de la mairie.

Les associations de consommateurs

Vous pouvez aussi contacter une association de consommateurs.

Elles conseillent généralement gratuit, sous réserve d’adhésion, et disposent de juristes qui peuvent vous guider et vous expliquez quoi faire.
Par exemple, la procédure de déclaration de surendettement ou de mise en faillite personnelle. C’est une procédure judiciaire qui vous permet de repartir à zéro, sans dette

Le Défenseur des droits

Vous avez encore la possibilité de faire appel au Défenseur des droits qui gère les conflits entre l’Administration et les administrés. Là aussi, les conseils sont gratuits.

Ses interventions concernent uniquement les erreurs potentielles commises par une administration. Il est exclu qu’il agisse contre la loi, donc la fraude restera toujours sanctionnée.

Anticipez

Pour ceux ou celles qui seraient tenté(e)s de frauder, sachez que cela peut vous coûter très cher : Déclarez toujours vos heures et vos jours travaillés à Pôle emploi pour rester en règle.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour une meilleure organisation dans votre travail, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Radiation de Pôle emploi : Comment ça se passe
Pôle emploi a les yeux sur vos comptes bancaires
Fausse déclaration à Pôle emploi : Les sanctions

Pôle emploi connecté à l’URSSAF
Faillite personnelle, faille civile ou procédure de rétablissement personnel
Art. 71-1 de la Constitution : www.defenseurdesdroits.fr

Autres Emploi et Juridique:

Récapitulatif 17 Emploi
Récapitulatif 17 Juridique

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

%d blogueurs aiment cette page :