Gestion du temps : Concentré de tomates ou la technique Pomodoro


Concentré de tomates ou la technique Pomodoro

minuteur de cuisine en forme de tomate pour la technique pomodoro des 25 minutes de travail concentréPomodoro signifie tomate en italien. C’est un minuteur de cuisine en forme de tomate qui a servi à Francesco Cirillo dans la mise en place de sa technique de concentration au travail.

Il est parti du principe qu’il y a trop de facteurs perturbants au travail et qu’il fallait se ménager des plages horaires pour se concentrer et avancer dans ce que l’on fait.

La concentration intense et sans dérangement est un exercice fatigant, c’est pourquoi il faut que la concentration soit intense et qu’entre deux moments de travail s’intercalent une période de relaxation.

C’est ainsi qu’il a inventé cette technique de gestion du temps.

Préalables

Avant de se lancer dans une tâche, il découpe son travail de telle façon qu’il puisse exécuter la tâche par tranches de 25 minutes, ou un multiple de cette durée.

Quand une tâche est prévue pour durer moins longtemps, elle est alors combinée avec une autre pour retrouver leur exécution dans le créneau de la durée de la minuterie.

La méthode Pomodoro

Au moment de se lancer dans une tâche, il met le minuteur sur 25 minutes et le déclenche.

Ces 25 minutes sont exclusivement consacrées à sa tâche.

Quand la sonnerie retentit, il s’arrête, pendant 5 minutes.

Puis, il recommence avec 25 minutes fixes et invariables.

Après 1 heure et 25 minutes, la pause s’allonge pour passer à 10 ou 15 minutes, avant de reprendre le cycle : 25 – 5 – 25 – 5 – 25 – 15.

Avec l’expérience, tout le monde parvient à utiliser cette méthode non pas de concentré de tomates, mais de concentration grâce à un minuteur en forme de tomate.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Le cercle des règles de la gestion du temps
Analyse journalière de mon emploi du temps et de mes activités
Productivité : Ignorez les « mange-temps »

Comment faire pour ne pas être dérangé au travail et gagner du temps
Comment je me facilite le travail de routine au moyen de listes de contrôle ou check-lists
Calendrier 2019 : Les jours fériés

Autres Organisation :

Récapitulatif 19 Organisation

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Consignes à respecter pour se baigner et éviter la noyade


Pour se baigner en toute sécurité

baignade dans les vaguesAssurez-vous de votre niveau de pratique

  1. Pour vous et vos enfants, apprenez à nager avec un maître-nageur sauveteur, le plus tôt possible.
  2. Ne surestimez pas votre capacité à nager

Choisissez les zones de baignade surveillées

  1. Informez-vous sur les zones de baignade pour savoir si elles sont surveillées, interdites ou dangereuses, avant de partir et confirmez à votre arrivée.
  2. Pour vous baigner, choisissez les zones surveillées où l’intervention des équipes de secours est plus rapide.
  3. Restez toujours attentifs à vos enfants, même si la zone est surveillée.

Informez-vous sur les conditions de baignade

  1. En arrivant sur votre lieu de baignade, renseignez-vous auprès du personnel chargé de la surveillance sur les conditions de baignade : nature des vagues, courants, marées, dangers naturels, etc.
  2. Respectez toujours les consignes de sécurité signalées par les drapeaux de baignade et/ou par les sauveteurs.
  3. Assurez-vous que les conditions de baignade ne vont pas devenir dangereuses au cours de la journée.
  4. Consultez régulièrement les bulletins météo, jusqu’à plusieurs fois par jour.

Pendant la baignade avec vos enfants

  1. Restez toujours avec vos enfants quand ils jouent au bord de l’eau ou dans l’eau.
  2. Baignez-vous en même temps qu’eux.
  3. Désignez un seul adulte responsable de leur surveillance.
  4. Faites reconnaitre par un maître-nageur sauveteur la capacité de vos enfants, à évoluer dans l’eau en toute sécurité.
     
  5. Qu’ils savent nager ou pas, équipez vos enfants de brassards (portant le marquage CE et la norme NF 13138-1) adaptés à la taille, au poids et à l’âge de l’enfant (voir informations sur le produit et la notice d’information) dès qu’ils sont à proximité de l’eau.
  6. Méfiez-vous des bouées ou des autres articles flottants (matelas, bateaux pneumatiques, bouées siège,…), ils ne protègent pas de la noyade et peuvent être entraînés par le courant.
  7. Surveillez vos enfants en permanence, même s’ils sont équipés de brassards.

Pour vous-même

  1. Si vous ressentez le moindre frisson ou trouble physique, ne vous baignez pas.
  2. Prévenez vos proches lorsque vous allez vous baigner.
  3. Soyez vigilant lors de la baignade
  4. Faites attention à la zone d’impact des vagues : certaines zones du corps comme la tête, le cou ou le ventre étant plus fragiles.
     
  5. Ne surestimez pas votre condition physique.
  6. Avant de partir nager au loin, assurez-vous que vous pourrez revenir sur la terre.
  7. Souvenez-vous qu’il est plus difficile de nager en milieu naturel (mer, lac, rivière) qu’en piscine.
     
  8. Ne consommez pas d’alcool avant et pendant la baignade.
  9. Ne vous exposez pas excessivement au soleil avant la baignade.
  10. Rentrez progressivement dans l’eau, particulièrement lorsque l’eau est froide et que vous vous êtes exposé au soleil.

En cas de danger imprévu

  1. Ne luttez pas contre le courant et les vagues pour ne pas vous épuiser.
  2. Si vous êtes fatigué, allongez-vous sur le dos pour vous reposer.
  3. Vos voies respiratoires dégagées, respirez normalement et appeler à l’aide.

Source : INPES Institut national de prévention et d’éducation pour la santé

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Monoxyde de carbone : Quoi, où, les dangers
Secourir 1/5 : Les bons gestes
IST : La Prévention contre les Infections Sexuellement Transmissibles

Échelle de Beaufort et tailles des vagues
Poissons, coquillages et crustacés : Les tailles à respecter
Peau blanche : Quel est votre type de peau ?

Autres Bien-être, Sécurité et Voyage :

Récapitulatif 18 Bien-être
Récapitulatif 18 Sécurité
Récapitulatif 18 Voyage

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Autoroute A1 : Modulation de tarif sur le trajet Lille – Paris


Le tarif sur le trajet Lille – Paris est modulé en fonction de l’heure, le dimanche

sorties autoroute A1 avec modulation du tarifLe trafic routier sur l’autoroute du Nord, A1, est l’un des plus importants de France, puisqu’il favorise la circulation vers le Benelux, l’Allemagne et le Royaume-Uni et autres pays du Nord de l’Europe

Paris est l’un des destinations les plus ciblées par de très nombreux touristes. C’est aussi presque un passage obligé pour se rendre du Nord vers le reste de la France et de l’Europe du Sud

La Sanef, qui gère les infrastructures de l’autoroute A1, entre autres, a défini un tarif qui évolue selon l’heure de paiement aux péages de certaines sorties

NB : Uniquement les dimanches, lundis fériés et certains mardis fériés

La modulation tarifaire concerne uniquement le trajet sur l’A1 en direction de Paris et a pour but de fluidifier la circulation

Non seulement, le véhicule doit sortir entre les plages horaires indiquées plus loin, mais encore faut-il qu’il s’agisse d’un véhicule de classe 1 ou 2 (voitures, monospace, 4×4 tractant ou non une caravane ou une remorque) et qu’il sorte par les péages suivants :

  • Sortie N°10, Compiègne ouest
  • Sortie N° 9, Pont-Sainte-Maxence
  • Sortie N° 8, Senlis
  • Sortie Paris / Roissy au péage de Chamant

La modulation permet une variation du prix du péage de -25% à +25% selon l’heure :

De

à

Tarif

23:30

14:30

normal

14:30

16:30

– 25%

16:30

20:30

+ 25%

20:30

23:30

– 25%

Le tarif normal est celui du trajet effectué sur l’A1 uniquement

Source : Sanef

Préparez donc votre déplacement en conséquence et Bon voyage !

Philippe Garin

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Autoroute en Grande-Bretagne : passage de 110 à 130 km/h
Autoroutes en Belgique et Pays-Bas
Indicatifs en Belgique téléphoniques interurbains

Indicatifs en Suisse téléphoniques interurbains
Liste Pays Europe
Le pourboire en et hors Europe

Autres Voyage :

Récapitulatif 5 Voyage
Récapitulatif 8 Voyage

Tous les articles de cette catégorie sont listés dans la page Voyage de la page Autres catégories

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Comment je me facilite le travail de routine au moyen de listes de contrôle ou check lists


Comment je me facilite le travail de routine au moyen de listes de contrôle, appelées aussi check-lists

routine avant le travail

routine avant le travail

Étape 1 : Analyse de ma tâche (travail)

  • En quelles étapes élémentaires détaillées puis-je découper cette tâche ?

Étape 2 : Relier les étapes

  • Quelles sont les étapes détaillées de mon travail ?
  • Dans quel ordre les différentes étapes détaillées doivent-elles être exécutée ?

Étape 3 : Fixer les conditions

  • Quelles sont les informations importantes ou les conditions de travail existantes au moment de l’élaboration de la liste de contrôle (check-list) ?

NB : Le travail de routine est transposé dans la liste de contrôle sous une forme où tout doit y figurer – Pensez qu’en cas d’absence d’informations ou de conditions importantes, vous risquez que le travail routinier change, sans que la liste de contrôle les prenne en compte et qu’elle ne soit pas mise à jour.

Étape 4 : Enregistrer les tâches précédentes

  • Quels travaux doivent être achevés avant de pouvoir commencer ma tâche ?
  • Qui doit les exécuter ?

Étape 5 : Se procurer les documents

  • Quels sont les documents nécessaires avant le début de mon travail ?
  • Qui doit se les procurer ?
  • Où (auprès de qui) se les procurer ?

Étape 6 : Se faire assister

  • Qui vous assiste dans l’accomplissement du travail ?
  • Quelles sont les tâches élémentaires dont votre assistant se charge ?

Étape 7 : Définir des plages de temps

  • A quel endroit les plages de temps nécessaires sont-elles à placer dans le calendrier de mes collaborateurs et à ajouter dans mon agenda ?
  • Quelle est la durée de ces plages de temps ?
  • Comment protégez-vous ces plages de temps contre votre environnement de travail (c’est-à-dire comment évitez-vous d’être dérangé) ?
  • Quelles alternatives proposez-vous à ceux qui, pendant la période de travail routinier, vous font parvenir des travaux inattendus ?

Étape 8 : Vos propres critères pour le travail de routine ?

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Le cercle des règles de la gestion du temps
Le principe d’Eisenhower
Analyse journalière de mon emploi du temps et de mes activités

On perd ou on gagne du temps
Avec le temps vient le conseil
C’est toujours le bon moment

Autres Organisations et Bien-être :

Récapitulatif 1 Organisation
Récapitulatif 2 Organisation
Récapitulatif 2 Bien-être

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

%d blogueurs aiment cette page :