Pourquoi mon CV sur les Réseaux ne marche pas ?


Mon CV est beau et pourtant pas d’entretien d’embauche

Mon beau CVCV classique ou CV sur Internet

J’ai créé mon CV sur Internet, superbe. Je l’ai mis sur mon profil de réseaux sociaux. Personne ne me contacte

Avoir son CV sur les réseaux sociaux, c’est augmenter ses chances d’être repéré et vu pas les chasseurs de têtes et par les robots qui parcourent les réseaux sociaux à la recherche de profils contenant les mots-clés de la description de poste que l’entreprise a défini.

Le premier point est donc d’avoir un CV sur Internet, qui contienne ces mots-clés.

Par contre, le CV sur Internet s’adresse à tous ceux, cabinet de recrutement et employeurs de toutes tailles, de tous secteurs qui ont des besoins différents les uns des autres. Pas facile de répondre à leurs besoins quand on ne sait pas à qui on a à faire.

Le problème est le même pour le CV classique

Le CV classique n’est plus sur papier. Il est dématérialisé et est devenu un fichier en format pdf ou Word.

Cependant, il est toujours possible et même recommandé de l’aménager avant de l’envoyer en candidature spontanée ou en réponse à une annonce.

Cela passe par l’adaptation du titre du CV au poste à pourvoir et par l’ordre des compétences ou/et des réalisations pour mettre en avant celles qui sont le plus en adéquation avec le poste. Entre autres techniques.

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Beau = succès ?

Un « beau » CV, contient une « belle » photo, un ou des polices de caractères différentes selon les mots, en taille et en couleur, une présentation en paysage ou en portrait, selon qu’il s’agisse d’un CV sur les réseaux sociaux ou envoyés avec sa lettre de candidature.

Seulement, voilà, le « beau » est très subjectif !

Les recruteurs sont beaucoup plus classiques que modernes. Des codes existent et qu’il faut appliquer pour qu’il s’y retrouvent tout de suite. Il faut jouer avec ces codes pour une optimisation très poussée des quelques secondes que le recruteur prend pour consulter un CV.
Cela passe par la forme et par le contenu.

Première règle : attirer l’oeil là où il faut.

C’est tout simple…  en théorie.

Quand on prend une photo, en amateur, l’oeil est attiré par le sujet que l’on photographie.
Quand on est un peu plus qu’amateur ou même pro, on tient compte de tous les éléments qui vont figurer ou participer à la plus belle photo possible : le cadrage, la lumière, l’arrière-plan, les effets, etc.

Et bien, c’est pareil avec le CV.

Philippe Garin

Il est humain lors de périodes de changement majeur d’avoir besoin d’aide pour garder sérénité et efficacité.

Faites-vous épauler, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :

En complément :

Réussir sa transition entre l’école et le monde du travail
Emploi : Pourquoi être sur les réseaux sociaux
Les secteurs d’activités dans les offres d’emploi

Offre d’emploi : Des secteurs falsifiés ou absents
Embauche : 5 méthodes pour trouver un emploi
Autopsie du discours d’un candidat malheureux

Autres Emploi :

Récapitulatif 15 Emploi

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Emploi : Avoir un beau profil sur les réseaux sociaux


Un beau profil sur les réseaux sociaux

Logos de quelques réseaux sociauxQue ce soit sur LinkedIn, Viadeo ou un autre réseau social, un demandeur d’emploi en recherche active, ou simplement à l’écoute du marché, se doit d’avoir un profil attirant.

Plusieurs ingrédients, communs à tous les réseaux, entrent en ligne de compte, pour avoir un beau profil.

La photo

La photo sera souriante, en couleur, correcte, dans une attitude décontractée tout en étant professionnelle.

Les photos de vacances sont à bannir ainsi que toute photo où le chercheur d’emploi sera indiscernable.

Mieux vaut que la photo soit suffisamment récente pour qu’un recruteur puisse le reconnaître le jour où il le rencontrera.

Le résumé

Les chasseurs de têtes sont comme tout le monde : pressés ou fainéants. Ils ne prendront la peine de contacter le profil que s’ils y trouvent un intérêt. Pour cela le résumé est là.

C’est « l’offre de service », une sorte de carte de visite, avec l’accroche pour inciter à, justement, aller plus loin, regarder le profil plus en détail et prendre ce fameux contact tant attendu.

Au minimum, le numéro de téléphone et l’adresse mail pour être contacté doivent y figurer.

Le parcours

Le parcours professionnel peut être réduit. Les derniers postes occupés seront plus détaillés que les premiers, surtout si la personne est passé par plus de 4 ou 5 entreprises.

Les règles de construction du CV s’appliquent alors. La présentation étant standardisée, inutile de s’en préoccuper, seul le contenu est important.

Les formations

Comme pour le parcours professionnel, la liste des formations peut être raccourcie. Seules les formations ayant un intérêt pour leur niveau de qualification sont à y faire figurer.

Toujours pareil, un débutant y inscrira plus d’informations qu’une personne expérimentée dont les formations de base sont plutôt lointaines ; son expérience ayant compensée depuis longtemps les lacunes des diplômes absents ou obsolètes.

Les compétences, connaissances et autre centres d’intérêt

Les mots-clés qu’un profil doit contenir sont ceux que le chasseur de tête utilise pour trouver le profil. Ils sont répartis tout au long de la description du profil, du résumé à la dernière rubrique du profil sur le réseau social.

Ce sont les points forts que l’on doit y retrouver ainsi que les domaines d’activités ou services pour lesquels on a ou on souhaite travailler.

Philippe Garin

Il est humain lors de périodes de changement majeur d’avoir besoin d’aide pour garder votre sérénité et efficacité.
Faites-vous épauler, que ce soit par un professionnel, des amis, de la famille et voyez comment bénéficier de leur soutien

Pour un beau profil ou un beau CV, contactez-nous : boosteremploi@gmail.com

Visitez notre site : www.boosteremploi.com

Pour en savoir plus :

Voir aussi :

Emploi : CV papier vs Profil sur des réseaux sociaux
Quels réseaux sociaux sur Internet
Préparation à un entretien de Réseau Social

Sécurité des données : Les 7 points capitaux du comportement responsable
CV : Le chasseur de têtes
Le sourcing dans le recrutement 2.0

Autres Emploi :

Récapitulatif 15 Emploi

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

CV : 5 conseils pour travailler en Suisse


Travailler en Suisse : 5 conseils pour votre CV

Cantons suisses

« Travailler en Suisse, c’est arrêter de travailler pour son conjoint et finir de payer sa maison. »

Cette phrase représente une certaine réalité, tant les salaires sont élevés et le PIB Suisse est l’un des plus forts au Monde. Quand on a à porter de kilomètres ce qui semble un Eldorado, on se demande pourquoi il est si difficile d’y trouver un emploi.

La Confédération helvétique

23 cantons suisses = 24 législations différentes, avec la législation fédérale.
Peu nombreux sont les éléments communs à toute la Suisse : Le chemin de fer, la monnaie, l’armée, la politique étrangère en font partie. Pour le reste, chaque canton a ses propres règles, ses lois, sa langue et son dialecte.

La législation du travail dépend du Canton. Par exemple, les prélèvements sociaux ou l’âge de la retraite sont du ressort du Canton.

Quand dans l’Union Européenne, le Conseil de l’Europe et le Parlement Européen cherchent à uniformiser les règles et les lois en Europe, la Confédération Helvétique cultive ses différentes.

Conseil 1

Chercher un travail en Suisse s’avère donc chercher un travail dans l’un ou l’autre des cantons. Il y a un très grand intérêt à se renseigner sur les lois du Canton avant de se lancer, ainsi que sur la population locale.

Un CV sans triche

Si le niveau de formation « bac + … » est très important en France, il arrive que sur un CV on fasse paraître un niveau ou un diplôme au-dessus de la réalité.

En Suisse, tous les diplômes doivent être joints à chaque candidature. Il vous sera demandé d’apporter l’original de vos diplômes lors du premier entretien d’embauche, faute de quoi votre candidature perd de sa valeur quel que soit votre brillant parcours jusque-là.

Conseil 2

Dites la vérité sur votre CV et en entretien d’embauche. Préparez tous vos diplômes et certificats des formations continues que vous avez obtenus.

Un CV sans faute

Mieux vaut écrire, sans faire de faute,

  • en français pour un poste dans un canton roman,
  • en italien pour le canton du Tessin
  • en allemand dans les cantons alémaniques.

Sinon, utilisez l’anglais, quasi langue nationale dont se servent les Suisses pour communiquer entre eux quand ils maîtrisent mal une de leurs autres langues.

Conseil 3

Postulez uniquement dans un Canton dont vous maîtrisez la langue, sans oublier les particularités linguistiques du français propres aux Romans, ou les divers dialectes typiquement suisse allemand des cantons alémaniques.

Un CV complet

Dans un marché de l’emploi aussi étroit, les entreprises suisses doivent d’abord chercher les compétences de leurs ressortissants ou parmi les profils des résidents étrangers ayant un permis de séjour C, celui qui est valable 5 ans.

Le nombre de postes ouverts aux Étrangers est donc très limité. Seuls les meilleurs profils sont alors retenus. Par conséquent, si votre CV présente des périodes de non-travail, chômage, maladie ou maternité, par exemple, alors il faudra prouver par des explications cohérentes les motifs de ces périodes.

Conseil 4

Donnez toutes les dates, année ET mois, de tous vos emplois précédents et en cours. Plus de 2 périodes d’inactivité professionnelle équivaut à une réponse négative quasiment assurée. Préparez bien les circonstances de changement de postes et les périodes de non-travail.

Un CV avec les bonnes mentions

Si, en France, de nombreuses règles existent contre les discriminations à l’embauche, les législations cantonales et les habitudes sont différentes.

Sur un CV pour travailler en Suisse, mieux vaut y faire figurer :

  • sa nationalité,
  • sa photo,
  • son âge et
  • la composition de sa famille.

A l’inverse, les engagements philosophiques, religieux ou politiques n’y ont pas leur place.

Conseil 5

Choisissez bien votre photo ou faites-la faire par un photographe professionnel capable de vous mettre en valeur dans une tenue professionnelle, costume de préférence ou l’équivalent féminin. Évitez la photo de vacances ou de passeport.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour booster votre recherche d’emploi, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Visitez notre site : www.boosteremploi.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Contrôle de réréfence : Peur du référent ?
Refuser un candidat : 10 réponses motivées et légales
Points faibles à citer en entretien d’embauche 1/6 : Mort de trac

Les 20 pays les plus riches en 2014
Jours fériés aux Pays-Bas, en Suisse
Indicatifs en Suisse téléphoniques interurbains

Autres Emploi :

Récapitulatif 14 Emploi

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Salon Emploi : Tout l’intérêt pour le chercheur d’emploi


A quoi sert un salon pour le chercheur d’emploi ?

salon emploiUn salon de l’emploi est la possibilité offerte pour un chercheur d’emploi au chômage ou encore en poste, de rencontrer, en un seul endroit et sur une demi- ou une journée seulement, plusieurs entreprises.

Un salon, ça se prépare

Généralement, un salon de l’emploi s’annonce par voie de presse et par Internet. En scrutant les actualités de votre région, vous devez trouver facilement les salons. De plus, ils sont annoncés par Pôle emploi.

Sur le site de l‘organisateur du salon, vous allez retrouver la liste des entreprises qui participent au salon. Vous y trouvez aussi la description des postes à pourvoir.

Faites votre marché. Analyser les offres et comparez-les à votre profil, votre expérience, vos formations et vos envies.

Préparez votre CV.

Vous savez que vous allez avoir de la concurrence, en fait tous les visiteurs qui vont s’arrêter aux mêmes stands que vous. La concurrence est ni plus ni moins intense que si vous répondez à une offre d’emploi par courrier ou courriel.

Il est donc important de préparer un CV adapté à chacun des postes envisagés. Ne vous trompez pas lorsque vous allez donner votre CV aux différents recruteurs. Si votre CV reste inchangé pour la majorité des cas, vous pouvez adapter le titre de votre CV et l’accroche en fonction de chaque poste et de chaque entreprise. Évitez seulement de donner des CV différents à la même entreprise, dans le cas où plusieurs postes vous intéressent chez elle.

Prévoyez plus de CV que de postes envisagés. Il est toujours possible que vous fassiez plus de rencontres que prévues. En effet, certaines entreprises proposent plus de postes que ce qu’elles ont annoncé au départ.

D’un autre côté, ne faites pas non plus trop de copies, car elles vont vous rester sur les bras

Préparez-vous

Repérez votre trajet et le temps nécessaire pour vous y rendre. Le meilleur moment est à l’ouverture du salon. Là, vous commencerez par le poste qui vous intéresse le plus, et vous poursuivez dans l’ordre décroissant de votre intérêt.

Les recruteurs que vous allez rencontrer sont des membres du personnel de l’entreprise. Pas toujours des professionnels du recrutement ou même des Ressources humaines. Ils peuvent être de futurs collègues qui exercent le même métier que vous. En fait, comme vous n’en savez rien, il faut vous attendre à tout : soit à des spécialistes du recrutement, soit à des spécialistes de votre métier. Donc, préparez quelques questions très rapides pour découvrir, dès le départ de la conversation, à quelle catégorie d’interlocuteur vous avez à faire et utilisez alors le registre de vocabulaire adapté à votre interlocuteur. À une personne des RH, un vocabulaire simple, avec un spécialiste, vous pourrez utiliser le langage métier. Ne vous trompez donc pas.

Soyez propre et bien habillé (e). Toutes les règles vestimentaires, de langage corporel et parlé, sont les mêmes pour un entretien dans un salon que dans un entretien en face-à-face lors d’une convocation par un recruteur.

Prenez votre mal en patience.

Après le premier entretien, vous allez faire la queue. Il faut le savoir, être patient et avoir de bonnes chaussures dans lesquelles vous allez vous sentir bien durant tout le salon.

Vous aurez plusieurs personnes devant vous et d’autres seront dans votre dos. Faites abstraction de la pression que cela génère.

Devant le recruteur

Quand c’est votre tour, vous aurez de deux à cinq minutes pour discuter. Si votre interlocuteur est très intéressé, il aura alors le choix, soit de vous prendre en entretien dans un coin réservé à cet effet par lui, où il vous écoutera un peu plus longtemps, sans dépasser le quart d’heure, soit il mettra votre CV dans une pile des personnes à convoquer après le salon.

Il est exceptionnel qu’un candidat soit recruté immédiatement durant un salon. Le but du salon pour un employeur est de rassembler un maximum de CV en un minimum de temps et de (se) faire une première impression sur les candidats, pas de choisir qui va occuper le poste.

Notez bien le nom de la personne que vous avez rencontrée, soit son nom se trouve sur son badge, soit vous le lui demandez tout simplement, ainsi que ces coordonnées, mail ou/et téléphone.

Après le salon

Faites un bilan à chaud, le jour même.

Récapitulez les rencontres, les personnes et les postes pour lesquels vous avez déposé votre CV. Estimez vos chances d’avoir attiré favorablement l’écoute du recruteur.

Envoyez un courriel au recruteur rencontré pour lui faire part de votre compréhension du poste et pour le remercier de vous avoir accueilli. Inutile d’en faire des tonnes. Le but est simplement qu’il se rappelle de vous parmi les dizaines de personnes qu’il a rencontrées durant tout le salon.
NB : Une photo sur le CV fixe votre image dans l’esprit du recruteur, le salon est l’exception à la règle.

Et patientez. S’il est fréquent d’attendre en vain une réponse à une candidature suite à annonce, et il est plus rare que l’employeur rencontré oublie de vous écrire, en positif par une convocation à un entretien plus classique, ou en négatif pour vous conseiller d’aller postuler ailleurs. Malheureusement ou heureusement, chaque entreprise a sa manière de faire.

Pôle emploi et les salons

Lorsque c’est Pôle emploi qui vous a fait part directement de l’existence du salon, allez-y, même si aucun poste ne vous attire. En effet, Pôle emploi recense, souvent, les demandeurs d’emploi qui ont fait l’effort de s’y rendre. À l’entrée du salon, ses représentants sont là et vérifie votre présence grâce à leurs listes.

Qu’ils soient présent ou pas, notez bien les postes et les entreprises avec qui vous avez eu un contact. De cette manière, vous pourrez donner ces informations à votre conseiller Pôle emploi, chargé de vérifier que vous avez une démarche active de retour à l’emploi, condition incontournable pour continuer à toucher vos indemnités chômage.

Philippe Garin

Il est humain lors de périodes de changement majeur d’avoir besoin d’aide pour garder votre sérénité et efficacité.
Faites-vous épauler, que ce soit par un professionnel, des amis, de la famille et voyez comment bénéficier de leur soutien

Pour réussir votre visite au prochain salon de l’emploi, contactez-nous : boosteremploi@gmail.com

Visitez notre site : www.boosteremploi.com

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Voir aussi :

Salon emploi : Tout l’intérêt pour l’employeur
Premier emploi : Méthode de recherche d’emploi
Senior: Être présent(e)

Cadremploi : Speed recruiting pour décrocher un job en 7 minutes
Job dating ou speed recruiting : Faire une bonne impression
Emploi : Mais pourquoi le recruteur avait dit oui ?

Autres Emploi :

Récapitulatif 12 Emploi

Votre commentaire :

Le baromètre de la consommation 2014 de Google


Google nous livre des informations l’usage d’Internet

Fort de son espionnage gratuit de la navigation des internautes sur le Web, Google recueille des informations sur nos modes de consommation.Baromètre Google

Google établit ainsi chaque année un baromètre dont voici des extraits sur la consommation en France. Pour les autres pays, consultez directement le baromètre de Google.

Extraits

En moyenne les Français disposent de 2,2 appareils pour se connecter à Internet

De 16 à plus de 50 ans, de 87 à 73 % des Français sont connectés tous les jours à Internet

On photographie deux fois plus (58%) que l’on joue avec son smartphone (32%).

50 % des internautes Français achètent des billets de transports par Internet

Les vidéos sont vues essentiellement pour se distraire ou comme passe-temps. Seules 15 % sont vues pour apprendre et 4 % pour trouver des informations sur un produit avant l’achat.

Philippe Garin

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Voir aussi :

Inventions grâce à la perception du temps
Arnaques téléphoniques ou par SMS
RTE : arnaque au branchement électrique ?

Europe : Liste d’associations de consommateurs
Comment réclamer en Europe : un même formulaire pour tous les Européens
Principe de l’« opt-in » ou règle du consentement préalable

Autres Bien-être, Informatique et Juridique :

Récapitulatif 12 Bien-être
Récapitulatif 12 Informatique
Récapitulatif 12 Juridique

Laissez un commentaire

Emploi : CV papier vs Profil sur des réseaux sociaux


Faut-il reproduire son CV papier à l’identique dans son profil de réseaux sociaux ?

profil Viadeo vs CV papierVoilà une question que beaucoup de personnes en recherche d’emploi se pose.

Pensez-vous qu’il faille donner plus d’informations sur un réseau social que sur son CV ou moins ?

Un constat sur les réseaux sociaux

Pour Viadeo et LinkedIn, environ 60 à 70% des gens se sont inscrits pour y être. Une minorité, certes importante, utilise les profils de Viadeo pour leur promotion, les autres préfèrent surfer sur Facebook et consorts.

Dans la recherche d’emploi, ces deux premiers sites sont incontournables car ils sont la source principale pour les chasseurs de têtes.

Passer une annonce coûte cher, il en est de même pour une entreprise qui passe par un cabinet de recrutement. C’est pourquoi, les entreprises et les chasseurs de tête, commencent par regarder sur Viadeo, français, et sur LinkedIn, plus orienté international, s’il y a des profils qui conviennent, c’est-à-dire en tapant les mots-clés les plus importants des compétences des personnes qui ont rempli correctement leur profil et leur parcours professionnel.

Autant une personne en recherche d’emploi, en évolution professionnelle rédigera, du mieux qu’elle peut, son CV papier, destiné uniquement aux yeux des recruteurs à qui elle va l’envoyer, autant elle hésitera à remplir son profil dans un réseau social, qui se trouve exposé à tous les internautes.

Différences entre CV papier et profil de réseau

Cohérence

CV papier et profil dans un réseau social doivent être cohérent entre eux. Les éléments que l’on trouve chez l’un doivent se retrouver chez l’autre.

Les dates

Les dates demandées dans les réseaux sociaux sont généralement plus précises que sur un CV où l’on peut se contenter d’indiquer le mois et l’année. Un « trou » dans son CV se verra plus facilement sur un réseau social.

Les postes et entreprises

Le CV contient généralement toutes les entreprises et tous les postes que l’on a occupés. Même un CV par compétences contient ces informations. Dans un profil, les expériences professionnelles trop anciennes et non significatives peuvent être omises, sans compromettre la validité du profil.

Les chiffres

Si vous mettez des chiffres dans votre CV, pour intéresser le recruteur à qui vous allez l’envoyer, vous pouvez mettre les mêmes chiffres dans votre profil. C’est optionnel, dans la mesure où il est rare que ces chiffres, à cause de leurs disparités, soient des éléments de recherche des chasseurs de tête et employeurs.

Les moteurs de recherche

De plus en plus de cabinets de recrutement investissent dans des robots capables de trouver une compétence recherchée parmi tous les CV de leurs CVthèques. Une entreprise qui recrute, de temps en temps, n’en possède généralement pas.
Néanmoins, les mots-clés qui servent dans les recherches par ces robots, sont les mots utilisés dans les CV, aux rubriques parcours professionnel, loisirs, compétences, langues, etc.

Sur les réseaux sociaux, des mots-clés supplémentaires sont enregistrés à part, en nombre limité bien qu’important. De fait, lorsqu’une recherche est effectuée sur un réseau social, votre profil apparaît alors dans la liste des profils contenant les mots-clés recherchés. C’est au recruteur de bien définir les critères de recherche, en les combinant selon le degré d’importance pour l’entreprise : de l’indispensable au souhaitable.

Le projet

Dans un CV on indique parfois une à deux lignes pour définir son projet ou ses savoir-être. Dans un réseau social, on a plusieurs lignes à sa disposition pour rédiger une présentation rapide de ses possibilités, expériences, formation et projets. Le titre du poste sur un CV est très important, alors que celui d’un profil de réseau social l’est moins, puisque le titre du poste à pourvoir est probablement différent. Celui du CV est le titre du poste que l’on vise, celui du profil est le dernier que l’on a ou que l’on a eu.

Les coordonnées

Les coordonnées sont indispensables dans un CV autant que dans un réseau social. Cependant, l’adresse est secondaire dans un profil dans la mesure où, de base, le contact peut s’établir via la messagerie du réseau, alors que sur le CV papier, c’est surtout le téléphone qui est utilisé en premier. On peut facilement omettre son adresse dans les réseaux sociaux. C’est même plutôt recommandé pour éviter d’être dérangée par des importuns.

La photo

La fameuse photo, que certains, je fais partie, préconisent d’éviter dans un CV papier pour éviter une discrimination au faciès, est, par contre, quasiment indispensable sur un réseau social, puisqu’un profil avec photo est visité 7 fois plus qu’un profil sans photo.

Le choix de sa photo est donc important. Elle doit mettre le profil en valeur.

Les offres d’emploi

Les offres d’emploi qui paraissent dans les sites spécialisés, nécessitent d’avoir un CV papier. Les candidatures sont envoyées sur le site directement au créateur de l’annonce, qui va ainsi recevoir le CV en pièce jointe.

Les réseaux sociaux disposent eux-mêmes d’une fonctionnalité de rapprochement entre les profils et les offres publiées directement sur leurs sites. De fait, avoir un profil dans les réseaux sociaux permet d’avoir une meilleure visibilité, puisque visible par tous les internautes, donc les recruteurs, et de trouver des annonces qui contiennent les mêmes mots-clés que l’on a indiqués dans son profil. Les offres proposées sont donc, a priori, plus proche de votre profil qu’un CV papier.

Philippe Garin

Il est humain lors de périodes de changement majeur d’avoir besoin d’aide pour garder votre sérénité et efficacité.
Faites-vous épauler, que ce soit par un professionnel, des amis, de la famille et voyez comment bénéficier de leur soutien

Pour améliorer vos outils de recherche d’emploi, contactez-nous : boosteremploi@gmail.com

Visitez notre site : www.boosteremploi.com

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

 
 

Voir aussi

Le sourcing dans le recrutement 2.0
Emploi ou Business : 10 Conseils pour sa veille concurrentielle ou pour sa recherche d’emploi

Quels réseaux sociaux sur Internet
Emploi Entretien de recrutement : Des trous dans son CV
Votre réputation sur Internet ou celle de votre entreprise

Autres Emploi :

Récapitulatif 11 Emploi

Permis de conduire français : Le nouveau à partir du 16 septembre 2013


Ça y est, voici le nouveau permis de conduire français

Nouveau permis de conduire françaisLe bon vieux permis de conduire en papier rose est le seul document officiel qui permet de bien rigoler quand, après bien des années, ses enfants ou ses petits-enfants regardent la photo qui s’y trouve.

Après une bonne tranche de rire, et un retour sur le passé où votre tête n’a plus aucun rapport avec celle que voit la gendarmerie ou la police lors d’un contrôle routier, vous vous posez la question de savoir combien de temps cela va prendre pour trouver une solution.

Faut-il déclarer la perte de son permis, pour mettre à jour la photo ?

NON, plus depuis lundi 16 septembre 2013

Aucune astuce n’est plus nécessaire pour cesser de se faire prendre pour une bille de clown avec son permis de conduire.

Une directive européenne en 2006 fixe la durée de validité du permis de conduire en Europe. Elle est passée à 15 ans, pour les catégories A et B, à 5 ans pour les catégories C et D.

Sans avoir besoin de repasser l’examen de conduite ou de passer un examen de santé, votre photo et vos coordonnées seront ainsi mises à jour.

Initialement prévu au premier janvier 2013, des difficultés techniques ont obligé le Ministère de l’Intérieur à reculer l’application de la directive européenne au 16 septembre 2013.

La faute à la puce

Le nouveau permis de conduire français est équipé désormais d’une puce électronique. Celle puce contiendra l’état civil, sa photo et ses droits à la conduite, c’est-à-dire la liste des véhicules que le conducteur ou la conductrice sont autorisés à conduire ainsi que les conditions de cette autorisation (restrictions diverses, port de lunettes, …).

Les forces de l’ordre pourront également utiliser cette carte à puce pour se connecter à un fichier central et consulter toutes vos infractions… et vos points !

Echange de permis

« Donne permis papier rose contre permis plastifié avec puce électronique »

Cette annonce n’existera pas. Inutile de vous précipiter pour échanger votre permis : votre bon vieux permis reste valable jusqu’en janvier 2033.

Le remplacement se fera petit à petit, à partir de 2015, et c’est votre préfecture qui vous préviendra afin de ne pas provoquer d’effet d’embouteillage dans ses locaux.

Philippe Garin

Pour plus de conseils : phgarin@gmail.com

Voir aussi :

Le permis de conduire électronique à partir du 01 janvier 2013
Disque bleu européen OBLIGATOIRE dans les zones bleues de stationnement
Barème des retraits de points du permis de conduire

Contraventions susceptibles d’entraîner la suspension du permis de conduire
Délits susceptibles d’entraîner la suspension du permis de conduire
Le veinard et le malchanceux
Confiance en soi : Un indicateur pour la mesurer

Autres Bien-être :

Récapitulatif 5 Bien-être
Récapitulatif 9 Bien-être
Récapitulatif 10 Bien-être

Tous les articles de cette catégorie sont listés dans la page Bien-être de ce blog

%d blogueurs aiment cette page :