Les 5 pays reconnus les plus récents


Les 5 pays reconnus les plus récents

L’Histoire et la Géographie font et défont la création et le changement de noms de pays, par la volonté de leurs peuples ou de leurs dirigeants.

Depuis 2010, ce sont 5 pays, nouveaux ou qui ont changé de nom, qui sont apparus et qui sont reconnus par l’ONU.

Les voici, brièvement.

12 février 2019 – Macédoine du nord

Macédoine du Norddrapeau de la Macédoine du NordLa Macédoine du Nord, en forme longue la république de Macédoine du Nord est un pays d’Europe du Sud situé dans la péninsule des Balkans. Connue de 1991 à 2019 sous le nom de « république de Macédoine » ou « ancienne république yougoslave de Macédoine » est l’un des États successeurs de la Yougoslavie.

Le pays occupe approximativement la moitié nord de la Macédoine géographique. Sa capitale et plus grande ville est Skopje

19 avril 2018 – Eswatini

drapeau de EstawiniL’Eswatini, en forme longue le royaume d’Eswatini, parfois écrit eSwatini selon la graphie swati, anciennement royaume du Swaziland est un pays d’Afrique australe sans accès à la mer, bordé par l’Afrique du Sud et le Mozambique.

De nos jours, ces habitants appartiennent presque tous à l’ethnie swazi, dont la langue est le swati.
Mbabane est la capitale administrative et judiciaire. Lobamba est la capitale royale et législative.

09 juillet 2011 – Soudan du Sud

Soudan du Suddrapeau du Soudan du SudLe Soudan du Sud, en forme longue république du Soudan du Sud est un pays d’Afrique orientale dont la capitale est Djouba.

À la suite du référendum d’autodétermination, le Soudan du Sud a fait sécession de la république du Soudan
Malgré la reconnaissance immédiate de l’État par la communauté internationale, des litiges subsistent quant au tracé définitif de la frontière.

20 mai 2002 – Timor oriental ou Timor leste

drapeau du Timor orientalTimor oriental ou Timor LesteLe Timor oriental, en forme longue la république démocratique du Timor oriental est un pays d’Asie du Sud-Est. Il est constitué de la moitié orientale de l’île de Timor, de l’Oecusse, une enclave située dans la partie occidentale de l’île de Timor, entourée par le Timor occidental sous souveraineté indonésienne, ainsi que des îles d’Atauro et Jaco. La capitale du Timor oriental est Dili.

L’ONU organisa un référendum d’autodétermination en août 1999 qui conduisit à la pleine indépendance du Timor oriental en 2002.

21 octobre 2010 – Myanmar

drapeau du MyanmarLa Birmanie ou Myanmar, en forme longue la république de l’Union du Myanmar est un pays d’Asie du Sud-Est continentale.Myanmar ou Birmanie

En français, « Birmans » qualifie tous les citoyens du pays (en anglais : Burmese), qu’ils soient Birmans ethniquement issus de l’ancien royaume de Birmanie (en anglais : Burman) ou des territoires rattachés à celui-ci par l’occupant britannique.

La capitale est Naypyidaw et la plus grande ville est Rangoun.

 Source : Wikipedia

Philippe Garin

Pour échanger, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en avoir plus :

En complément :

Les 25 pays les plus pauvres de la planète
Émigrer ou immigrer : Quand on change de pays pour y vivre
Sites officiels de 20 pays et gouvernements

Les 20 pays les plus riches en 2014
Un visa spécial (VVT) pour le Programme Vacances-Travail (PVT) dans 6 pays
Norme ISO 3166 YATA des Pays – 1 –

Autres Voyage :

Récapitulatif 19 Voyage

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Les 25 pays les plus pauvres de la planète


Moins de 1000 dollars par an et par habitant

Dans le palmarès, l’Afrique, notamment subsaharienne, est la plus touchée par la pauvreté.
les 25 pays les plus pauvres
Trois pays asiatiques et un pays des Antilles compètent ce triste constat.

  1. Soudan du Sud, le plus pauvre de tous les pays du monde
  2. Burundi
  3. Malawi
  4. République centrafricaine
  5. Madagascar
  6. Niger
  7. Mozambique
  8. République démocratique du Congo
  9. Sierra Leone
  10. Afghanistan
  11. Togo
  12. Liberia
  13. Soudan
  14. Burkina Faso
  15. Ouganda
  16. Gambie
  17. Tadjikistan
  18. Rwanda
  19. Comores
  20. Haïti
  21. Guinée-Bissau
  22. Tchad
  23. Yémen
  24. Guinée
  25. Mali

Total 492.4 Millions de personnes dans les 25 pays les plus pauvres du monde

Source : Journal du net

Philippe Garin

Pour échanger, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en avoir plus :

En complément :

Fêtes nationales des pays en Afrique
Liste des pays en Asie
Rapatriement sanitaire : Comment ça marche et qui paie ?

100 000 jeunes dans le Corps européen de solidarité
Pays et territoires : 10 questions pour les « forts » en géographie
Mayotte dans l’Océan indien

Autres Voyage :

Récapitulatif 19 Voyage

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Travailleur frontalier, détaché, expatrié : Quelles différences ?


Les principales différences des statuts du travailleur à l’étranger

panneau à la frontière avec le LuxembourgIl existe différents statuts et règles qui s’appliquent aux personnes qui travaillent à l’étranger.

Les différences importantes concernent essentiellement le droit du travail, la protection sociale et le régime fiscal, en plus du lieu d’habitation.

Faisons un tour rapide de ces différences.

Travailleur frontalier

Le travailleur frontalier habite obligatoirement dans une bande de 30 kilomètres à l’intérieur du territoire qui longe la frontière.

Il travaille de l’autre côté de la frontière, avec un contrat de travail du pays où il exerce.
Il est donc soumis au Droit du travail du pays où il travaille.

Par le fait que son employeur cotise à l’organisme de sécurité sociale dans son pays, ses salariés bénéficient de la Sécurité sociale du lieu de travail.
Toutefois il a le droit aussi au régime social de son lieu d’habitation et bénéficie ainsi des soins dans les deux pays.

Le régime fiscal dépend des accords bilatéraux. les impôts sont ainsi dus dans l’un ou dans l’autre pays selon ces accords, parfois dans les deux.

Travailleur détaché

La notion de travailleur détaché existe uniquement à l’intérieur de l’Union Européenne.

Ce statut permet de travailler dans un des autres pays de l’Union européenne pour un maximum de 12 mois, et par dérogation jusqu’à 18 mois au total.

Le contrat de travail est celui de son pays d’origine dans lequel est indiqué le lieu d’exercice du travail hors de son pays.
Pour y travailler, il faut, de plus, que l’employeur transmette un formulaire de détachement à l’inspection du travail du pays d’accueil.

La protection sociale est celle de son pays d’origine. Cependant, il peut bénéficier de celle de son pays d’accueil, à condition de s’y inscrire.

Là aussi, le régime fiscal qui s’applique est celui de l’un ou l’autre ou des deux pays selon des accords bilatéraux.

Travailleur expatrié

Un travailleur expatrié habite et travaille à l’étranger.

Il peut avoir signé un contrat de travail dans son pays, ou dans son nouveau pays de résidence à l’étranger, sans aucune limite de durée.

Sa protection sociale est celle du pays d’accueil.
Pour les Français, il peut s’inscrire volontairement à la Caisse des Français de l’étranger pour bénéficier de la protection sociale française, en plus de celle de son lieu d’habitation.

Le régime fiscal est celui du pays d’accueil.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Recrutement d’un salarié étranger en France : Les règles
Passage de la douane avec un ordinateur 1/4 : des menaces
Travailler au Grand-Duché du Luxembourg : Intéressant

Rapatriement sanitaire : Comment ça marche et qui paie ?
100 000 jeunes dans le Corps européen de solidarité
10 conseils pour atténuer les effets du décalage horaire

Autres Emploi et Juridique :

Récapitulatif 19 Emploi
Récapitulatif 19 Juridique

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Recrutement d’un salarié étranger en France : Les règles


L’embauche d’un salarié étranger est soumise à des règles

OFII office français de l'imigration et de l'intégrationEnvie de bien faire ou nécessité, un chef d’entreprise est amené, parfois à recruter des salariés en provenance de pays autres que le sien.

En France, deux catégories d’étrangers sont à prendre en considération : Les membres des pays de l’Espace Économique Européen, c’est-à-dire de l’Union Européenne, de la Norvège, de l’Islande, du Liechtenstein et de la Croatie, et les autres pays du monde.

Les ressortissants européens, sont libres de circuler et de travailler dans tous les autres pays de l’Union.
Par conséquent, aucune formalité n’est nécessaire pour l’entreprise.

Autorisation de travail

L’autorisation de travail est un document officiel délivré, soit séparément du titre de séjour, soit faisant partie du titre de séjour. Cela dépend du pays d’origine.

Si le candidat n’en dispose pas, c’est à l’employeur d’effectuer la démarche auprès de la Dirrecte.

Une fois en possession de l’autorisation de travail, l’employeur doit faire appel à l’OFII, l’Office Français de l’Immigration et de l’Intégration, pour que le salarié fasse une visite médicale et, pour payer une taxe.

La taxe

La taxe pour l’emploi d’un salarié hors EEE, dépend du montant du salaire et de la durée du contrat de travail.

  • Pour un contrat de moins de 3 mois, aucune taxe.
  • Pour un contrat entre 3 mois et 12 mois, le montant de la taxe est d’un peu plus de 70 euros pour un salaire inférieur ou égal au Smic jusqu’à 300 euros pour un salaire supérieur à 1,5 fois le Smic.
  • Pour un contrat supérieur à 12 mois, la taxe représente 55% du salaire brut d’un mois de salaire.

Travail illégal ?

Un travail est considéré comme illégal lorsqu’il y a absence de l’autorisation de travail ou lorsque cette autorisation de travail n’a pas été identifiée par la préfecture du département du lieu d’embauche hors Paris, où c’est le préfet de police qui est l’autorité compétente.

L’employeur doit impérativement demander l’authentification de l’autorisation de travail avant la signature du contrat de travail, au minimum 2 jours ouvrables, délai à compter de la réception de sa demande auprès de l’autorité compétente.

En cas d’irrégularité

En cas de travail illégal, l’employeur est responsable financièrement et pénalement.

C’est ainsi qu’en plus d’avoir affaire à la Justice, il risque des sanctions par l’URSSAF et l’OFII.
Notamment, deux amendes ou contributions à payer à l’OFII :

  1. contribution jusqu’à 5000 (cinq milles) fois le taux horaire du Smic,
  2. contribution de réacheminement vers le pays d’origine

Malgré la pénurie de compétences dans certains domaines, mieux vaut pour l’employeur de respecter les règles légales d’embauche d’un salarié étranger, n’est-ce pas ?

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Les démarches pour embaucher pour la première fois
Les aides à l’embauche depuis le 01/01/2019
Déclaration préalable à l’embauche : Mode d’emploi

8 embauches sur 10 se font en CDD
Réussir son premier recrutement
Employeur : Recrutement difficile ?

Autres Emploi et Juridique :

Récapitulatif 19 Emploi
Récapitulatif 19 Juridique

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Récapitulatif 19 Voyage


Récapitulatif 19 Voyage

Carte des pays du monde

Depuis le dernier récapitulatif, au 1er janvier 2018, j’ai écrit 124 nouveaux articles, toutes catégories confondues.

Si vous souhaitez me faire part de sujets à traiter, que vous désirez voir développer, contactez-moi : phgarin@gmail.com
Tous les liens sont regroupés dans la page : Voyage

Les articles :

Correspondance de la taille d’une bague ou d’un anneau

FIFA : Mode de calcul des points pour un match de football
FIFA Classement avant et après la Coupe du Monde 2018
10 conseils pour atténuer les effets du décalage horaire

Dubrovnik en Croatie

En complément :

2000 articles dans le blog de Philippe Garin
Cap des 1 500 000 visites de mon blog https://phgarin.wordpress.com
Cap des 2 000 000 visites de mon blog phgarin.wordpress.com

Consignes à respecter pour se baigner et éviter la noyade

Pour en savoir plus :


Autres Voyage :

Récapitulatifs Voyage :

  1      3      5      6      7      8      9      10      11      12      14      16      17      18  

Tous les billets de cette catégorie sont listés dans la page Voyage de la page Autres catégories

Sans oublier les sondages

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

10 conseils pour atténuer les effets du décalage horaire


Un voyage lointain, ça se prépare

zones horaires mappemondeAh ! Prendre des vacances dans un pays chaud quand l’hiver arrive !

A moins que vous ne voyagiez pour votre entreprise, auquel cas le déplacement professionnel peut vous amener loin, loin !

Avec un décalage horaire important, viennent des signes gênants pour la vie quotidienne puisque vous n’êtes pas en phase avec les habitants du lieu de destination.

Manger, dormir, travailler sont des actions qui changent votre biorythme et vous obligent à vous adapter.

Rien de meilleur qu’une bonne préparation physique et psychologique pour supporter le décalage horaire, tant à l’aller qu’au retour.

10 conseils, pour tout le monde

  1. Avant de partir, décalez de 2 heures le moment de vous endormir, plus tôt si vous allez vers l’Est, plus tard vers l’Ouest
  2. Préparez-vous psychologiquement en pensant à l’adaptation qui va venir
  3. Prévoyez d’arriver pendant la période de jour
  4. Durant le voyage, ne buvez que de l’eau et éviter les excitants
  5. Voyagez de préférence en faisant des escales
  6. Dès le départ, changez l’heure de votre montre pour y mettre celle de votre destination
  7. Privilégiez les repas légers et aux horaires de votre pays d’arrivée
  8. Surtout, pas de somnifère, à cause des risques en avion et l’effet d’amplification des troubles
  9. A l’arrivée, restez éveillé le plus longtemps possible pour vous endormir à l’heure locale
  10. Sortez et laissez le soleil aller sur votre peau, sans aller jusqu’aux coups de soleil

Source : Magazine Géo

Philippe Garin

Pour échanger, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en avoir plus :

En complément :

Décalages horaires par Pays et Villes 1
Décalages horaires par Pays et Villes 2
4 astuces pour se préparer correctement au jet lag

Insomnie vs sommeil fractionné
Pays et territoires : 10 questions pour les « forts » en géographie
Dubrovnik en Croatie

Autres Bien-être et Voyage :

Récapitulatif 18 Bien-être
Récapitulatif 18 Voyage

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

FIFA : Mode de calcul des points pour un match de football


Chaque rencontre permet d’accumuler des points pour le classement mondial

fifa.comSaviez-vous que la Belgique était la troisième équipe dans le classement de la FIFA avant la Coupe du monde 2018 ?

Et que la France était 7ème ?

Chaque mois, un calcul est établi pour déterminer ce classement.

Chaque rencontre permet d’obtenir des points et c’est le total des points qui détermine le classement

La formule magique

P = M x I x T x C

où le nombre de points P = le résultat du match M multiplié par l’importance du match I, la valeur de l’adversaire T, et le coefficient de la Confédération C

Le résultat d’un match : M

M = 3 points pour une victoire, 1 point à chaque équipe en cas d’égalité, 0 pour l’équipe qui a perdu.
C’est généralement la valorisation d’une rencontre que tous les amateurs connaissent, quand ils vont dans un stade ou qu’ils sont devant un écran.

Importance du match : I

Match amical (et petit tournoi) : I = 1,0

Éliminatoires de Coupe du Monde ou continentales I = 2,5

Compétition finales continentales et Coupe des Confédérations de la FIFA I = 3,0

Compétition finale de la Coupe du Monde de la FIFA I = 4,0

Valeur de l’adversaire : T

200 – le classement de l’adversaire (sauf pour le leader du classement qui se voit assigner une valeur de 200 et pour les équipes classées 150ème et au delà qui se voient assigner la valeur minimale de 50). C’est le classement le plus récemment publié par la FIFA qui est pris en compte.

La valeur de la Belgique était donc de 200-3, c’est-à-dire T = 197 pour la finale de la Coupe du Monde 2018.

Coefficient de confédération : C

Pour des matches entre équipes de confédérations différentes, il convient de prendre en compte un coefficient calculé en faisant la moyenne des valeurs des deux confédérations. La valeur d’une confédération est calculée sur la base du nombre de victoires remportées par la confédération lors des trois dernières Coupes du Monde de la FIFA. Les valeurs sont les suivantes :

Amérique du Sud : CONMEBOL  1,00
Europe : UEFA  0,99
Reste du Monde : AFC/CAF/OFC/CONCACAF  0,85

source : FIFA.com

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Classement avant et après la Coupe du Monde 2018
Coupe du monde des jeux vidéo
Devise 075 : Ta maison est là où est ton coeur, mais les étoiles sont faites en or

Pays et territoires : 10 questions pour les « forts » en géographie
CV : Quoi mettre dans les « Centres d’intérêt »
Paix mondiale : Le classement 2016

Autres Bien-être et Voyage :

Récapitulatif 18 Bien-être
Récapitulatif 18 Voyage

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

%d blogueurs aiment cette page :