L’intéressement et la participation : Ne pas confondre


Les principes de l’intéressement et de la participation

épargne salarialeL’intéressement et la participation sont deux notions différentes, sans rapport entre elles, bien qu’elles soient, toutes les deux, des dispositifs d’épargne salariale.

L’intéressement

L’intéressement est une prime, facultative, pour motiver les salariés à atteindre des objectifs chiffrés, généralement annuels,

Les modalités précises sont notifiées dans un accord d’intéressement entre l’entreprise et les représentants des salariés.

Les salariés peuvent demander à percevoir leur prime immédiatement lorsque les objectifs sont atteints.
Sinon la prime est investie dans un plan d’épargne salariale :

  • PEE, Plan d’Épargne d’Entreprise, ou
  • PEI, Plan d’Épargne Interentreprises, ou
  • PERCO, Plan d’Épargne pour la retraite collectif

La participation

La participation est une prime sous la forme de la distribution d’une partie des bénéfices de l’entreprise aux salariés.

Elle est obligatoire pour les entreprises de 50 salariés et plus et facultative pour les entreprises de moins de 50 salariés.

Le montant de la participation s’appelle la Réserve Spéciale de Participation ou RSP.

Attention, il s’agit de bénéfice de l’entreprise, donc après le paiement de ses impôts et le réinvestissement de la marge nette dans l’entreprise.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Les aides à l’embauche depuis le 01/01/2019
Employeur : Votre salarié (e) décède, que faire ?
CE, DP et CHSCT deviennent CSE, Comité social et économique

Les nouvelles règles pour l’apprentissage dans la loi n° 2018-771
Positionnement de caméras sur le lieu de travail : Autorisations et Interdictions
RGPD : Le registre des activités de traitement

Autre Juridique :

Récapitulatif 19 Juridique

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Bilan Social Individuel : C’est quoi ?


Description du Bilan Social Individuel

présentation du Bilan Social individuel ou BSILe Bilan Social Individuel est un document facultatif, papier ou dématérialisé, produit par le service des Ressources humaines, remis à chaque salarié.

Il permet de regrouper toutes les informations sur la rémunération et les avantages que reçoit le salarié.

C’est à la fois un document d’information et de gestion.
Par exemple, en entretien individuel, le salarié et son responsable hiérarchique peuvent s’en servir dans une discussion salariale.

Bien que propre à chaque entreprise qui décide d’en faire usage, le BSI contient tout ou partie des informations suivantes :

  1. Le salaire fixe
  2. La part variable du salaire, y compris les primes, les bonus et commissions
  3. L’intéressement
  4. La participation
  5. Les stock-options et les actions gratuites
  6. Les plans épargne et les comptes bloqués
  7. Les cotisations sociales
  8. La protection sociale : Mutuelle, prévoyance, retraite générale et complémentaire
  9. Les congés, RTT, Compte Épargne Temps, Temps de télétravail
  10. Le compte de pénibilité
  11. Les formations suivies et le Compte Personnel de Formation
  12. La gestion de carrière
  13. Les autres avantages : Restaurant d’entreprise ou ticket déjeuner, participation au transport, voiture et matériel de fonction, CESU, logement, crèche d’entreprise, etc.

60% des grandes entreprises en France ont adopté le BSI et s’en servent comme outil de communication, notamment pour rappeler que si le salaire est bien la composante principale de la rémunération, d’autres sources de revenus existent.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Pratiquez-vous le management participatif ? Sondage
Être informé à temps pour agir (vu par Machiavel)
Le coût d’un recrutement et de l’intégration

Le Médiateur des entreprises : Qui, Pourquoi, Où ?
Management : à savoir pour manager la génération Y
Management : 8 différences entre la France et l’Allemagne

Autres Management :

Récapitulatif 18 Management

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

10 obligations de l’entreprise à partir de 50 salariés


PME ou Grande entreprise

obligations à partir de 50 salariésCertaines grandes entreprises ont trouvé une solution pour contourner les obligations des entreprises liées au nombre de salariés : elles créent des filiales, chacune ayant moins de 50 salariés.

Il faut dire que ces obligations légales sont contraignantes pour les entreprises. Certains souhaitent briser ces barrières des 10 et des 50 salariés, d’autres sont résolument contre.

Quoi qu’il en soit, voici 10 obligations qu’il faut connaître, pour les éviter ou pour en bénéficier, selon que l’on est entrepreneur ou salarié
abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Les obligations de l’entreprise à partir de 50 salariés

  1. Mise en place d’un comité d’hygiène de sécurité et des conditions de travail (CHSCT)
  2. Mise en place un comité d’entreprise
  3. Le crédit d’heure mensuel alloué aux délégués du personnel pour assurer leur mission passe de 10 à 15 heures
  4. Les syndicats ont la possibilité de mettre en place un représentant de section syndicale et un délégué syndical
  5. Si un délégué syndical est élu, une négociation annuelle concernant les salaires, le temps de travail, etc. est obligatoire
  6. Obligations de la mise en place, par un accord, de la participation des salariés aux résultats de l’entreprise
  7. En cas de licenciement pour motif économique d’au moins 10 salariés sur 30 jours, il est obligatoire d’élaborer un plan de sauvegarde de l’emploi (PSE)
  8. Obligation d’effectuer une déclaration des mouvements de main-d’œuvre (DMMO)
  9. Obligation de mettre en place le plan senior
  10. Un accord doit être conclu pour bénéficier de l’aide liée au contrat de génération

Source : NetPME

Philippe Garin

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Pratiquez-vous le management participatif ? Sondage
DSI RSI Mieux communiquer en interne en cinq conseils
Approche d’un schéma directeur

Ce que doit faire un responsable hiérarchique, tâches du manager
Les cartes du bruit
Surveillance en entreprise : caméra, micro et charte informatique

Autres Emploi, Juridique et Management :

Récapitulatif 16 Emploi
Récapitulatif 16 Juridique
Récapitulatif 16 Management

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Intégration : La grille d’évaluation


Management : La grille d’évaluation d’intégration

Check-list OKLa grille d’évaluation contient les points essentiels d’une intégration, que l’on retrouve dans toutes les organisations.

Il s’agit des relations humaines et des activités du nouveau collaborateur.

Les relations humaines

Ce premier point de l’intégration permet de juger la personne en comparant son attitude au sein de l’organisation vis-à-vis des autres en interne, aux attitudes attendues et là la culture de l’entreprise.

La grille contient les 3 éléments d’évaluation des relations humaines suivant :

  1. La volonté de s’intégrer au collectif, de prendre des initiatives et d’aller vers les autres.
  2. La capacité à être autonome, à gérer seul son travail, et à répondre aux demandes des autres par la participation ou l’exécution des ordres.
  3. Les échanges permettent de communiquer avec les autres individuellement et collectivement.

Les activités

Occuper un poste suppose d’avoir les connaissances nécessaires pour exécuter ses tâches. Comme chaque entreprise à sa propre organisation, ses méthodes de travail créent des lacunes que le nouveau collaborateur doit combler pour s’intégrer.

La grille contient les 3 éléments d’évaluation des activités fonctionnelles suivant :

  1. La capacité à renseigner des personnes extérieures à l’entreprise sur les produits et des services. Le sans-faute est préférable.
  2. Les premiers résultats prouvent la volonté de montrer la valeur de son savoir-faire à court terme. Mieux vaut qu’ils soient positifs, ou engagés dans la « bonne » voie.
  3. La curiosité montre la volonté d’aller chercher l’information pour avancer dans son travail. La part du temps consacré à ses recherches et le choix des personnes transmettant les informations sont à prendre en considération dans l’évaluation.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :

En complément :

L’entretien d’évaluation
10 critères d’évaluation d’un stagiaire ou d’un apprenti
Nouvel emploi : une réprimande met-elle l’intégration en danger ?

Livret d’entretiens avec un nouveau collaborateur
Fiche de poste : Que doit-elle contenir ?
Analyse de mon poste de travail ou mon bureau est-il bien aménagé

Autres Management et Emploi :

Récapitulatif 14 Emploi
Récapitulatif 14 Management

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Salon Emploi : Tout l’intérêt pour l’employeur


A quoi sert un salon pour l’emploi pour l’employeur ?

salon de recrutementC’est un moyen  simple d’approcher directement les candidats.

Non seulement, vous évitez les intermédiaires, mais encore vous gagnez énormément de temps en rencontrant de multiples candidats.

Vous récoltez de nombreuses candidatures et beaucoup de CV.

Sélection des profils

Le revers de la médaille est que le tri des candidatures se fait uniquement APRÈS le salon. Il est, en effet, impossible d’éliminer des candidats sans avoir passer quelques minutes avec eux. Les éliminer tout de suite, après cette brève rencontre est alors possible.

Attention, aux conclusions un peu trop hâtives.

Parmi les profils qui ont retenu favorablement votre attention, utilisez une chemise et une codification.
Inscrivez, manuellement, une mention codifiée par vous pour :

  1. A convoquer pour un entretien d’embauche
  2. A retenir au cas où, CV à regarder plus en détail avant une éventuelle convocation
  3. A éliminer, insuffisamment intéressant ou totalement à côté du poste

Évitez de jeter ostensiblement le CV à peine remis, cela peinerait inutilement le candidat.

Si vous ne le retenez pas, dites-le lui plutôt que de jeter son CV à la corbeille d’un air dédaigneux ou d’une remarque désobligeante : Le candidat qui ferait l’affaire se trouve juste derrière celui que vous éliminez et il fera peut-être marche arrière face à un tel comportement.

Plusieurs postes ouverts

Plus vous avez de postes à pourvoir, et plus la participation à un salon de recrutement s’avère intéressante et productive.

Lorsqu’un candidat se présente, il peut s’intéresser à un ou plusieurs des postes proposés. De même, le profil peut vous intéresser pour un poste différent de celui retenu par le candidat. A vous de le convaincre qu’il ferait mieux de s’intéresser au poste auquel vous pensez pour lui (ou elle).

La logistique pour un salon

Un salon est un événement et toute la logistique événementielle est à mettre en place :

  1. Communication externe par des panneaux et autres totems, banderoles, documentations papier ou mini-film de présentation de l’entreprise et de ses métiers, etc.
  2. Tables, chaises, supports, et aussi friandises, objets publicitaires, voire boissons pour les candidats pris à part dans un entretien de speed-recruiting.
  3. Liste et descriptions des postes à pourvoir, affichés et à inclure dans le catalogue du salon.
  4. Publicité autour de l’événement dans la Presse et sur Internet, dans les actualités de l’entreprise.
  5. Prévoir suffisamment de personnel pour recevoir et informer les candidats, par roulement sur toute la durée du salon

L’après-salon

Après le salon et la récolte des CV :

  1. Compte-rendu des rencontres effectuées
  2. Analyse des annotations prises à chaud
  3. Sélection des CV pouvant correspondre aux besoins
  4. Lancement du processus de convocation à des entretiens plus approfondis des candidats
  5. Remerciements aux organisateurs du salon, s’il s’agit d’un tiers
  6. Communication externe sur le succès du salon, pour clore l’événement

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Le speed recruiting : Définition et mode d’emploi
Job dating ou speed recruiting : Faire une bonne impression
Votre e-réputation sur le Web 2.0

Emploi : Des sites d’annonces gratuites irresponsables ?
Les discriminations à l’embauche
La Communication externe : Message et Cible

Autres Emploi, Management et Organisation :

Récapitulatif 12 Emploi
Récapitulatif 12 Management
Récapitulatif 12 Organisation

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Management participatif : Votre communication


Dans les réunions de travail, vous êtes irrité par…

irrité agacé désappointé mécontent

Voici la cinquième question sur les 7 du sondage sur le management participatif.

a) La nécessite de recadrer certains membres devant les autres

Recadrer un collaborateur se fait entre 4 yeux, hors de portée des oreilles des autres membres de votre équipe. Ceux-ci sont déjà au courant qu’il y a une « remontée de bretelles », les détails doivent rester entre les personnes concernées directement.

Si, en réunion, un collaborateur dépasse les limites du respect entre les personnes, que ce soit les autres membres de l’équipe, ou, le manager, ou des personnes extérieures à l’équipe, votre rôle est de le prendre à part et de lui faire comprendre qu’il, ou elle, est allé trop loin.

b) Le manque d’implication des membres de l’équipe

Quand le manager fait l’effort de faire participer l’équipe à la réussite commune, certains prennent plus facilement la parole que d’autres.

Le manager se doit d’écouter tous les membres de son équipe. Il doit freiner les uns et encourager les autres à prendre la parole.

Le manque d’implication et de participation est un indicateur de bien-être ou de mal-être du collaborateur.

En cas de répétition du manque d’implication, une écoute dans un cadre plus confidentiel, formelle ou informelle, s’avère alors nécessaire, sur le plan humain et sur le plan de la réussite des objectifs communs.

c) Les discussions sans fin ni décision

Les latins ont la réputation d’être de grands bavards.

Les pays du nord de l’Europe ou d’Amérique ont parfois du mal à comprendre comment les pays du sud de l’Europe parviennent à maintenir un niveau d’efficacité et de rendement aussi élevés.

Les Suisses sont les spécialistes du respect des horaires. « Avant l’heure ce n’est pas l’heure, après l’heure ce n’est plus l’heure ».

Une réunion de travail ou une discussion devant la machine à café sont autant de lieux de convivialité que de travail.

Le manager doit parvenir à faire comprendre à ses collaborateurs qu’il y a un temps pour se distraire et un temps pour être concentré sur son travail.

Il y a le temps de la discussion et le temps de la décision. C’est au manager, là encore, de fixer les règles. Au -delà d’une durée, qu’il fixe à l’avance, une décision doit être prise, ne serait-ce que de reporter la décision à un autre moment.

La meilleure réponse est

b) Le manque d’implication des membres de l’équipe

SOMMAIRE :

1) On vous annonce que vous devez diriger une équipe sur un nouveau projet. Que faites-vous en premier ?
2) Vous avez la plus grande satisfaction lorsque…

3) Votre style de management provoque des critiques parce que…
4) Pour une décision non cruciale pour la réussite du projet…
5) Dans les réunions de travail, vous êtes irrité par…

6) Un membre de l’équipe vous préviens peu avant la fin de la journée de travail qu’il ne sera pas prêt pour le lendemain matin

7) En réunion, votre but principal est de…

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Je peux le faire ! ou motivation personnelle en 8 étapes
Définition des critères d’exigence dans le domaine de la Motivation
Au travail : Motivation et Démotivation vues par les employés

Motiver un individu, une équipe
Force et découragement
De bonne humeur dès l’aube

Autres Management :

Récapitulatif 6 Management
Récapitulatif 7 Management
Récapitulatif 9 Management

Tous les articles de ces catégories sont listés dans la page Management de ce blog

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Management participatif : Votre plus grande satisfaction


Vous avez la plus grande satisfaction lorsque…

satisfaction être content de soi

C’est la seconde question du sondage sur le management participatif.

a) Vous réunissez des personnalités différentes

Si vous souhaitez ne voir qu’une seule tête, vous faîtes fausse route.

Plus les membres d’une équipe sont hétéroclites et plus vous augmentez votre panel de compétences dans une équipe.

Cela impose en conséquence de passer un certain temps à expliquer à tous que chacun a sa place, aura droit au même temps d’écoute et de participation.

Sans cela, les réunions de travail risquent de se transformer en épreuve de force, entre eux et avec vous.

b) Vous faites travailler les autres à votre place

Déléguer implique de contrôler le travail effectué. Votre rôle de manager implique ces deux responsabilités.

Si les tâches distribuées sont accessibles par vos collaborateurs, parce qu’ils en ont la capacité, ils n’en ont pas la responsabilité.

A trop déléguer, vous risquez d’aiguiser les appétits des subordonnés qui veulent devenir chef à la place du chef.

Si vous laissez penser au collaborateur qu’il effectue votre travail, à quoi servez-vous ?

c) Vous obtenez les résultats obtenus

L’efficacité d’un manager passe, certes, par sa capacité à déléguer et à contrôler.

Elle passe aussi par le résultat obtenu en temps et dans la qualité attendue par sa hiérarchie ou son client.

Quand un client est satisfait, qu’il a obtenu les résultats attendus, le travail en équipe est valorisé.

Transmettre les félicitations de votre client, interne ou externe, à toute votre équipe.

Chacun y a contribué et ils vous en seront reconnaissants.

Et puis, cela peut éviter ou provoquer des demandes de reconnaissance du travail effectué sous une autre forme.

Par contre, quand c’est votre mode de fonctionnement habituel alors de telles réclamations deviennent, de fait, obsolètes et inutiles.

La meilleure réponse est

c) Vous obtenez les résultats obtenus

SOMMAIRE :

1) On vous annonce que vous devez diriger une équipe sur un nouveau projet. Que faites-vous en premier ?
2) Vous avez la plus grande satisfaction lorsque…

3) Votre style de management provoque des critiques parce que…

4) Pour une décision non cruciale pour la réussite du projet…
5) Dans les réunions de travail, vous êtes irrité par…

6) Un membre de l’équipe vous préviens peu avant la fin de la journée de travail qu’il ne sera pas prêt pour le lendemain matin
7) En réunion, votre but principal est de…

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Votre style de management provoque des critiques parce que…
Je délègue à bon escient
Indicateurs d’efficacité

Devise 019 : Satisfaction n’est pas garantie
Faire des économies chez soi : Facile !
Se sentir bien en entreprise : Les 7 critères

Autres Organisation et Management :

Récapitulatif 9 Management
Récapitulatif 8 Organisation

Tous les articles de ces catégories sont listés dans les pages Management et Organisation

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

%d blogueurs aiment cette page :