Où est-il interdit de se garer ?


Il est interdit de se garer Là !

Les stationnements interdits, sous peine d’amendes plus ou moins élevées selon la gêne occasionnée, sont indiqués dans les articles du Code de la Route R417-09, R.417-10, R417-11

La jurisprudence détaille les sanctions pour de nombreuses infractions commises, pour certains même de bonne foi : de la simple amende à 35 € jusqu’à 3 points sur le permis de conduire au cas où le stationnement présente un danger, agrémentée d’un retrait de permis jusqu’à 3 ans en dehors des activités professionnelles. Aïe, aïe, aïe !

Rappel des interdictions

Il est interdit de se garer en dehors des emplacements réservés. C’est la règle du « quand ce n’est pas signalé, c’est interdit ».

Il est formellement interdit de se garer :

  1. Sur le trottoir,
  2. Sur un passage pour piétons,
  3. Sur une voie de circulation réservée aux transports publics et aux taxis, sauf véhicules titulaires du label « autopartage »,
     
  4. Sur les voies vertes,
  5. Sur les bandes et pistes cyclables,
  6. Sur un emplacement réservé aux personnes en situation de handicap, sauf en présence sur le pare-brise d’une indication de la situation de handicap,
     
  7. Sur les emplacements réservés aux transports de fonds, sauf à certaines heures et seulement pour une partie de ceux-ci,
  8. Sur les stationnements réservés aux deux-roues motorisés, sauf ces véhicules,
  9. Sur les emplacements avec dispositifs destinés à la recharge en énergie des véhicules électriques, si son véhicule n’en est pas,
     
  10. Devant une sortie de parking,
  11. Sur un bateau, même devant chez soi, même avec un panneau « interdit sauf »+numéro de la plaque, car ils permettent l’accès aux services de secours,
  12. Entre le bord de la chaussée et une ligne continue lorsque la largeur de la voie restant libre est insuffisante pour passer,
     
  13. Sur les ponts,
  14. Dans les passages souterrains, tunnels et sous les passages supérieurs,
  15. À proximité des signaux lumineux de circulation ou des panneaux de signalisation lorsque son véhicule est susceptible de masquer cette signalisation,
     
  16. À proximité d’une bouche à incendie lorsque le véhicule ralentit ou en empêche l’accès,
  17. À proximité des intersections de routes, des virages, des sommets de côte
  18. À proximité des passages à niveau.

S’il n’est pas interdit, et pour cause, un emplacement payant par horodateur peut faire l’objet d’une amende, en cas de dépassement de l’horaire.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour en savoir plus, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Vignette Crit’Air : Mode d’emploi
Écoute, écoute, écoute la route
0,2 g/L = zéro verre d’alcool

Télépéage : Comment ça marche
Infractions routières à l’étranger : Vous allez payer !
Autoroute A1 : Modulation de tarif sur le trajet Lille – Paris

Autres Bien-être :

Récapitulatif 19 Bien-être

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Télépéage : Comment ça marche


Le télépéage en France

logo du télépéageLe télépéage est un service proposé par toutes les sociétés d’autoroute en France, regroupées dans l’Association des Sociétés Françaises d’Autoroute ou ASFA.

Cependant, chacun d’elles propose des services à des prix différents, dans l’utilisation du système de télépéage.

Le télépéage est composé d’un boitier physique, appelé badge, que le conducteur fixe sur son pare-brise, à l’intérieur de son véhicule, généralement entre la vitre et le rétroviseur intérieur.

Ce boitier émet un signal, qui, capté par une borne à l’entrée et à la sortie de l’autoroute, fait lever la barrière, sans avoir à s’arrêter, ni à suivre la procédure classique du paiement sur place.

En plus de faire lever la barrière, le signal émis est transmis électroniquement à un ordinateur, qui enregistre les passages et génère la facturation, selon les services accordés préalablement au conducteur au moment où il a commandé son badge de télépéage.

Moyennant un abonnement mensuel, l’abonné reçoit son badge. Cet abonnement a pour objet de couvrir les frais de fonctionnement du télépéage.
abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Les autres avantages du télépéage

Un seul télépéage pour toutes les autoroutes de France

Dès qu’un conducteur a souscrit à une offre de télépéage, il peut l’utiliser sur toutes les autoroutes, quelle que soit la société d’autoroute qui les gère ou celle chez qui il a commandé son badge.

Les voies réservées

Les portiques d’entrée et de sortie d’autoroute, signalés avec le logo du télépéage sont réservées aux automobilistes qui disposent du boitier de télépéage.

Le fonctionnement de la barrière est différent de celui des autres portiques, en 2 points, au moins :

  1. L’ouverture se déclenche par la proximité du badge, généralement lorsque la vitesse du véhicule descend juste au-dessous de 30 km/h. Alors que pour les autres portiques, le véhicule doit s’arrêter pour permettre le paiement.
  2. La fermeture de la barrière est très rapide, pour éviter qu’un autre véhicule se glisse au travers du passage ouvert.

Le passage aux portiques « T » ralentit beaucoup moins la circulation : Gain de temps.

Gain de carburant également grâce à la fluidité du passage.

Le paiement différé

Le paiement est mensuel.

Selon les sociétés d’autoroute, il peut y avoir un délai de paiement supplémentaire accordé, jusqu’à 45 jours.

La gestion en ligne

Un accès à Internet permet à l’abonné de connaître exactement la situation de ses frais de péage, à tout moment. Ceci tant pour les factures que pour les frais en cours.
abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Des conditions et avantages selon le fournisseur du télépéage

Des parkings

Le télépéage peut servir aussi à payer plusieurs centaines de parkings en France, y compris dans certains aéroports. Il s’agit principalement des parkings gérés par des sociétés d’autoroute.

Frais de gestion du badge gratuit

Les frais mensuels de gestion du télépéage peuvent être réduit, selon l’abonnement et des conditions à remplir, par exemple pour une entreprise qui fait passer son ou ses poids-lourds, ou pour des covoitureurs.

Dans certains cas, les frais de gestion sont reportés au mois suivant lorsque le badge n’a pas été utilisé durant le mois.

Des abonnements au choix

Là encore, selon le fournisseur, des prix réduits pour le télépéage sont accordés à des utilisateurs occasionnels de l’autoroute ou pour des utilisateurs très réguliers, poids-lourds et autres véhicules d’entreprise.

Pour ces derniers, des réductions sont accordées sur des trajets réguliers, régionaux.

Paiement par chèque-vacances

Parmi les offres, vous pouvez trouver la possibilité d’utiliser vos chèques-vacances pour payer vos trajets d’autoroute au travers d’un abonnement au télépéage.

Des factures récapitulatives pour les entreprises

Les entreprises abonnées au télépéage peuvent recevoir un récapitulatif qui facilite la gestion de leur comptabilité, sans avoir besoin d’une facture pour chaque véhicule de leurs flottes.

Limite des réductions

Attention, cependant, la directive européenne du 29 avril 2004, a fixé des limites aux réductions des télépéages européens : Elles sont applicables au véhicule et plafonnées à 13 %

Les fournisseurs de télépéage agréés

Contactez l’un des quatre émetteurs agréés par l’ASFA pour plus de renseignements et pour vous souscrire à un  abonnement télépéage

  • AXXES
    10-12 boulevard Vivier Merle
    69393 Lyon Cedex 03
    Tel.
    www.axxes.eu
  • TOTAL GR – Offre Télépéage PL
    TSA 50002
    34, quai de la Loire
    75019 PARIS
    Tel.
    www.gr.total.fr

Philippe Garin

Pour un conseil personnalisé, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Autoroutes en Belgique et Pays-Bas
Deux-roues : Comment se protéger efficacement
Les cartes du bruit

Des radars aux feux en France
Contraventions susceptibles d’entraîner la suspension du permis de conduite
Délits susceptibles d’entraîner la suspension du permis de conduite

Autres Voyages :

Récapitulatif 14 Voyage

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Entretien d’embauche : avant de partir au rendez-vous


Partir en entretien d’embauche

prêt(e) à partir en entretien d'embauche ?

prêt(e) à partir en entretien d’embauche ?

Vous y êtes. Vous avez un rendez-vous pour un entretien d’embauche.

Que ce soit chez un recruteur professionnel d’un cabinet extérieur, d’un représentant des Ressources Humaines de l’entreprise ou même le chef d’entreprise, vous avez certaines règles à respecter pour mettre tous vos atouts en avant.

La veille de l’entrevue de recrutement

  1. Vérifier et mettre en état son véhicule : propreté, niveaux de carburant, d’eau et liquide de dégivrage (en hiver), pression des pneus, etc.
  2. Repérer son trajet : reconnaissance du trajet physiquement ou via Internet, repérage des travaux et autres difficultés, s’assurer des horaires des transports en commun et des éventuelles grèves pour ceux qui n’utiliseront pas la voiture. Prévoir une demi-heure en Province et une heure en Région parisienne en plus pour le trajet que les indications des logiciels de trajets.
     
  3. Repérer le bâtiment et les alentours du lieu du rendez-vous : Google maps ou autre Mappy vous permet de visualiser les photos de très nombreuses rues. Vérifier la présence de parking.
  4. Éviter tout excès : alimentaire, boisson alcoolisée, sport intensif, excitant chimique ou naturel, somnifères
     
  5. Regrouper ses documents : CV, lettres de recommandation, notes diverses sur l’entreprise, l’annonce (si annonce)
  6. Rassembler son paquetage : selon la durée et le mode de trajet, cartes routières ou/et billets de train ou de bus, monnaie, petite bouteille d’eau, carnet de notes, crayon et stylo, mouchoir, pastilles contre la mauvaise haleine, etc.
     
  7. Préparer sa tenue vestimentaire : sortir les vêtements que vous prévoyez de mettre le lendemain
  8. Se coucher dans de bonnes conditions pour bien se reposer : ni trop tôt, ni trop tard par rapport à votre rythme et par rapport à l’heure du lever, surtout si votre rendez-vous est le matin.

Le jour de l’entretien

  1. Se préparer physiquement : se laver, se raser (attention aux coupures) si vous êtes concerné (e), s’habiller, aller aux toilettes, manger, se coiffer, mettre des chaussures propres, vérifiez sa tenue dans un miroir avant de quitter son logement.
     
  2. Partir à temps pour éviter de stresser sur le trajet en cas d’imprévu, et éviter d’arriver en retard ou en nage.
  3. Se poser avant d’arriver en vue des locaux du rendez-vous : S’assoir, boire une gorgée d’eau, se calmer et se rendez au rendez-vous pour arriver à l’heure ou juste avant l’heure.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Conseils pour un deuxième entretien d’embauche
Comment s’habiller pour un entretien d’embauche
Approche pour la construction d’une atmosphère de sympathie dans le cadre d’un entretien

Main chaude = Succès à l’entretien d’embauche, Recrutement assuré ?
Quelques conseils avant un entretien d’embauche
A relire la veille de l’entretien d‘embauche

Autres Emploi :

Récapitulatif 12 Emploi

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

%d blogueurs aiment cette page :