Recrutement : Informer les candidats malheureux 3/5


Recrutement : Informer les candidats malheureux 3/5

seconde chance

Une deuxième chance au rattrapage

Lorsque l’entreprise décide de ne retenir aucun des candidats, alors ceux qui ont franchi tous les obstacles sauf le dernier, reprennent la course. Ils ont, certes, attendu, et ils ont une chance de rattrapage, comme le rattrapage au bac.

Sommaire :

  1. Recrutement : Informer les candidats malheureux 1/5
  2. Recrutement : Informer les candidats malheureux 2/5
  3. Recrutement : Informer les candidats malheureux 3/5
  4. Recrutement : Informer les candidats malheureux 4/5
  5. Recrutement : Informer les candidats malheureux 5/5

À eux de la saisir, s’ils le souhaitent, si la déception de faire partie d’un « deuxième choix » laisse le part à la satisfaction d’espérer encore, et s’ils sont toujours en recherche d’emploi. Alors là, c’est l’organisation et/ou le cabinet de recrutement qui est déçu.

Ce que la plupart des candidats ont du mal à comprendre, c’est que le rejet de leur candidature signifie que le cabinet de recrutement ou l’entreprise considère qu’un (e) autre candidat (e) convient mieux pour le poste, soit pour des raisons objectives, soit pour des raisons subjectives.

Les premières sont basées essentiellement sur les compétences, les connaissances et le parcours professionnel. Les secondes sont plus basées sur des sentiments, sur les impressions vis-à-vis des acteurs. En fin de compte, c’est bien l’entreprise qui décide de l’embauche ou non.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Entretien téléphonique non planifié
Faire face à un contact agressif au téléphone
Les objections au téléphone

Entretien d’embauche : Que faites-vous de vos mains ?
6 faiblesses positives pour l’entretien d’embauche
Entretien d’embauche : avant de partir au rendez-vous

Autres Emploi et Management:

Récapitulatif 14 Emploi
Récapitulatif 14 Management

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

CV : 5 critères éliminatoires


CV éliminés : 5 causes possibles

5 causes possibles d'élimination de son CVÀ vouloir se démarquer les uns des autres, les demandeurs d’emploi, débutants ou ceux qui ont peu ou pas eu besoin de rédiger leur CV, se trouvent confronté à certaines erreurs, qui conduisent à l’élimination dès la première phase d’un recrutement.

1. L’originalité

Avec la multiplication des sites proposant des présentations « toutes faites », et l’escalade pour faire toujours plus « joli », une multitude de formes de CV est mis à disposition des chercheurs d’emploi.

Or, Plus un CV est original et plus il est illisible.

Trop d’imagination, même dans les secteurs créatifs de la communication ou du marketing, conduit à ajouter des éléments, souvent graphiques, sur un CV qui détournent l’intérêt du lecteur.

=> Préférez un CV sobre, classique

2. Titre et contenu

Absence de titre ou d’accroche, ou pire, les mots « Curriculum vitae » et le recruteur se demande qui a « osé » rédiger le CV.

Autre entête de CV qui fait fuir, celle qui comprend tellement d’informations inutiles que le lecteur se désintéressera trop vite avant de passer aux informations intéressantes pour lui.

=> Ni trop, ni trop peu d’informations

3. Formations et Expériences

La rubrique « Formations » contient tous les stages et les formations continues, ou encore tous les diplômes depuis le Brevet des collèges. Placée avant la rubrique « expériences professionnelles » pour une personne expérimentée, et l’inverse pour un débutant.

=> Ce qui doit être lu en premier « Formations » et « Parcours professionnels » sera le plus important pour la candidature

4. Les jobs

Jobs alimentaires, liste complète des missions d’intérim, petits boulots d’été, détournent des « vraies » expériences, celles qui ont un lien avec la candidature ou/et qui apportent une information pertinente

=> Choisir ses « expériences » en cohérence avec le poste et les mettre en avant

5. Les informations diverses

Des centres d’intérêts peu « intéressants », des activités extra-professionnelles dangereuses, ou tellement vagues ou lointaines, sont inefficaces

=> Les « vrais » autres centres d’intérêts ont pour objet d’en apprendre plus au chargé de recrutement

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour un CV attractif, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Visitez notre site : www.boosteremploi.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Les mots dans le CV
Emploi : CV papier vs Profil sur des réseaux sociaux
CV, Lettre de motivation : Le format des pièces jointes

Évolution professionnelle : Reconversion et réorientation
A savoir sur le recruteur et le CV
Orthographe, grammaire, conjugaison … : Points forts ou points faibles

Autres Emploi :

Récapitulatif 14 Emploi

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

CV Formations Conseils pour les présenter


Conseils pour présenter ses formations dans un CV

formation de boulanger au GuatemalaDans un CV, présenter ses formations est un exercice qui semble anodin et qui est loin de l’être.

Fournir la liste de ses formations a deux buts principaux :

  • Donner votre niveau de diplôme et votre ou vos spécialités
  • Créer un lien avec le lecteur de votre CV. Imaginez qu’il vienne de la même région ou que votre futur patron ait fréquenté la même école.

Voici quelques conseils pratiques

  1. Selon que la formation sera une formation de base ou une formation continue, les dates à indiquer seront l’année d’obtention du diplôme ou mois et année de début et mois et année de fin de la formation continue.
     
  2. La chronologie de présentation des formations sera la même que celle pour votre parcours professionnel.
    De préférence, la plus récente d’abord. La suivante fera l’objet d’une nouvelle ligne, à raison d’une ligne par formation, deux si le texte est trop long.
     
  3. Aligner les dates sur celles du parcours professionnel et le texte sur celui du parcours professionnel.
    Vous gardez ainsi une unité de présentation sur toute la feuille, ce qui facilite la lecture de votre CV.
     
  4. Quand vous avez un diplôme d’études supérieures alors l’année et le diplôme de départ sera le baccalauréat que vous pouvez réduire à « bac ». Vous gagnez ainsi de la place et de la clarté.
     
  5. Quand vous avez un diplôme professionnel à l’issue d’une formation sans le bac, alors vous pouvez partir du BEPC ou du Brevet, du CAP ou BEP selon le cas.
     
  6. Indiquer la spécialité de votre diplôme. Tous les recruteurs ne connaissent pas les lettres des anciens bacs ou des nouveaux (selon l’âge du recruteur).
    Vous pouvez écrire « Maths » mais vous devrez écrire « Physique » en toutes lettres, par exemple, car tout le monde utilise l’abréviation de mathématiques et ce n’est pas le cas pour « Phys. » qui pourrait avoir d’autres significations (Physiologie).
     
  7. Si vous avez fréquenté une école prestigieuse ou très connue, vous pouvez utiliser un acronyme, sinon mettez le nom de l’établissement en entier. Ex : IUT, ESSEC ou ENA, mais Polytechnique, Institut Fresnel.
     
  8. Si votre école est présente dans plusieurs villes alors indiquez la. Ex : IUT Lannion, ESSEC Strasbourg ou Institut Fresnel Marseille
     
  9. Faites un choix parmi vos formations continues, pour retenir celles qui sont les plus marquantes, qui vous ont permis d’acquérir des connaissances importantes dans votre vie professionnelle, qui vous ont fait progresser et aussi, en rapport avec l’emploi visé

Pour en savoir plus, venez visiter mon site dédié à la Recherche d’emploi :

www.boosteremploi.com

Vous y trouverez plus de 1000 liens vers des sites d’offres d’emploi

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

CV : Que mettre dans l’entête ?
CV Les embuches du parcours professionnel
Exemple de points faibles présentés comme des points forts

Liste 6 d’atouts en tant que point fort ou point faible à dire en entretien d’embauche
Le CV : l’obsession ?
Un excellent CV… suffisant ?

Autres Emploi :

Récapitulatif 6 Emploi

Tous les articles de cette catégorie sont listés dans la page Emploi de ce blog

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

CV Les embuches du parcours professionnel


CV Les embuches du parcours professionnel

entretien d'emb(a)ucheLa partie centrale du CV est généralement réservée au Parcours professionnel.

La forme que vous utiliserez pour présenter votre parcours professionnel va rendre le CV attractif ou repoussant.
Toutes les techniques de présentation doivent avoir un seul objet : retenir l’attention du lecteur, pour ne pas être éliminer.

La rubrique Parcours professionnel s’avère pleine d’embûches

Règles de base

A é r e z le CV. Insérez des interlignes.

Si c’est relativement facile pour un débutant, c’est plus compliqué pour un senior ou/et pour une personne qui a travaillé pour de nombreuses entreprises

Si vous mettez une couleur pour rendre le CV plus attractif, veillez à n’utilisez qu’une seule couleur, une couleur de base, bleu, violet ou vert, et évitez les couleurs agressives, comme le rouge ou le jaune, ou encore des couleurs qui se voient mal en cas de photocopie de votre CV.

Les dates

De préférence, les dates se limitent à mois+année en chiffre. Ex: 05/1999 ou 05/99.
Mettre le jour précis est inutile.
Mettre l’année uniquement donne l’impression que l’on veut cacher des périodes « d’inactivité » professionnelle, des « trous » dans sa carrière, comme des périodes de chômage ou des séjours en prison.

Pour gagner de la place et de la clarté, mieux vaut mettre un tiret entre les dates de début et de fin. Il remplace avantageusement les mots « de »… « à », sauf si vous êtes encore en poste, auquel cas, indiquez uniquement la date de début par un simple « depuis » suite du mois et de l’année.

Toutes les dates doivent être alignées les unes sous les autres.
Tous les textes, à côté des dates, doivent être aussi alignés. C’est pourquoi, il vaut mieux utiliser un tableau dans le traitement de texte qu’une succession de tabulations.

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Le Poste occupé

C’est le premier élément qui suit la date. Mettre en gras le nom du poste occupé permet de retenir l’attention du lecteur.

Le nom de l’entreprise ou de l’organisme

C’est l’élément qui suit le poste occupé. Si cette entreprise ou cet organisme appartient à un groupe ou un ensemble dont le nom est plus connu, alors il aura un impact plus important.

Selon que vous voulez attiré l’attention du lecteur sur le nom de l’entreprise, ou sa maison mère, ou sur le nom du poste occupé, alors n’abusez pas d’une police en gras.
Dans tous les cas, les mots soulignés seront uniquement les titres des rubriques, ici Parcours professionnel, et surtout pas le titre du poste ou le nom de l’entreprise.
Éventuellement, à condition de le faire à petite dose, vous pouvez utiliser une police en italique pour le nom de l’entreprise ou son groupe, pas pour le titre du poste.

Options

La branche professionnelle, le secteur ou domaine d’activité de l’entreprise, lorsque son nom est peu connu.

Le chiffre d’affaires ou le nombre d’employés apportent une dimension intéressante si l’entreprise que vous envisagez de rejoindre est comparable en chiffre d’affaires ou en nombre d’employés.

D’autres informations chiffrées comme le nombre de personnes dans le service dans lequel vous avez travaillé ou, plus généralement, le nombre de personnes avec lesquelles vous avez travaillé, sont un plus, uniquement si cela a un rapport avec le poste proposé.
Par contre, n’indiquez jamais le montant du budget dont vous aviez la charge, si vous êtes dans ce cas de figure. Cela montrerait le peu d’intérêt que vous éprouvez envers votre entreprise.

La région ou la ville, uniquement si vous postulez dans la même région ou dans un cercle restreint autour de la ville. Mieux vaut mettre Paris ou proche banlieue de Paris que Bécon-les-Bruyères.

A éviter si vous envisagez de changer de région.

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Vos réalisations

Vos réalisations, vos actions, vos responsabilités, à inscrire dans votre parcours professionnel, doivent être en rapport avec le poste pour lequel vous postulez. Plus vous montrerez des similitudes avec ce que l’entreprise attend de vous et plus vous aurez de chance de retenir l’attention du lecteur.

Décrivez vos actions en commençant, de préférence, par un verbe d’action, sinon par un substantif, en veillant à utiliser l’une ou l’autre forme pour toutes vos réalisations, tout au long de votre parcours professionnel.

Mettez des chiffres, des informations quantitatives, quand c’est possible.
Décrivez des faits, de façon objective, pas ou peu d’informations qualitatives sauf si elles peuvent être très facilement vérifiées par le lecteur.
Pas de sentiments, d’émotions, de ressentis, car ils sont trop subjectifs.

Une réalisation = une ligne, une seule ligne
Une nouvelle réalisation = une nouvelle ligne

Pas plus de trois réalisations par emploi, sauf si l’emploi a été occupé de nombreuses années, auquel cas, six est le maximum.

Pour les débutants

Comme pour tout ceux qui ont envie de remplir la page du CV alors qu’ils pensent avoir peu de choses à y mettre, présentez différemment les emplois occupés, en intérim, CDD ou CDI, et les stages en entreprise durant votre formation.

Pour cela, annoncez la couleur dès le titre du poste, par « stage de« . Puis enchaînez avec vos actions, vos réalisations durant le stage ou pendant la période de l’emploi.

Pour les seniors

Comme pour tout ceux, qui ont un long parcours ou/et une longue liste de postes occupés ou d’entreprises, privilégiez le CV par compétences.
Vous y mettrez vos compétences, vos atouts ou points forts, vos « plus », regroupés tous emplois confondus.

Puis listez le titre de postes occupés et le nom des entreprises, sans indiquer de réalisations, puisque celles-ci sont alors sensées être décrites dans la partie Compétences juste au-dessus

Pour en savoir plus, venez visiter notre site dédié à la recherche d’emploi :

www.boosteremploi.com

Vous y trouverez plus de 1000 liens vers des sites d’emploi

Philippe Garin

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

CV : Que mettre dans l’entête ?
Qualités personnelles recherchées par un recruteur
Liste 6 d’atouts en tant que point fort ou point faible à dire en entretien d’embauche

Emploi : CV papier vs Profil sur des réseaux sociaux
CV « arrangé » : Même aux postes les plus importants, ils se font prendre
CV rejeté : Pourquoi ?

Autres Emploi :

Récapitulatif 6 Emploi

Tous les articles de cette catégorie sont listés dans la page Emploi de ce blog

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Le parcours professionnel dans un CV est plein d’embûches


Le parcours professionnel dans un CV est plein d’embûches

embûche du parcours professionnelDans un CV, la partie la plus longue est la rubrique Parcours professionnel qui s’avère pleine d’embûches

Les dates

Le format doit être le même pour toutes les expériences du parcours professionnel : mois+année ou seulement année.

Ne pas mettre les mois, donne l’impression, vraie ou fausse, que l’on veut cacher des périodes de « trous » dans la carrière.

Mettre les mois, peut provoquer les mêmes questions : « qu’avez-vous fait pendant ces périodes entre deux emplois ? ». Il faudra être en mesure d’y répondre.

Préférez mettre un tiret entre les dates « de » « à », sauf pour l’emploi en cours où l’on écrit « depuis », sauf si on est déjà sans emploi.

Les dates doivent être alignées les unes sous les autres. A droite de chaque date « de » – « à » apparaît le titre du poste occupé.
Tous les textes doivent être alignés.

Le mieux pour cela est d’utiliser un tableau dans le traitement de texte et éviter la succession de tabulations qui fait un très mauvais effet car tout le monde est sensé connaître le traitement de texte.

Le titre du poste,

ainsi que le nom de la société ou/et du groupe auquel la société appartient quand il s’agit d’un nom très connu, sont à mettre en gras. Vous pouvez distinguer le titre du nom de la société en utilisant une police en italique.

A E R E R le texte !

  • Surtout si vous n’avez pas douze expériences à faire figurer dans le CV.
  • Un interligne, après l’intitulé du poste ou après le nom de la société
  • Pourquoi faire de la pub pour l’entreprise ? Elle n’a aucun intérêt.
    Ce qui compte, c’est le domaine de son activité, par exemple : Pharma, Agro-alimentaire, Industrie métallurgique, SSII, Grande distribution, etc.,
    ainsi que la taille de l’entreprise, son chiffre d’affaire, son appartenance à un groupe, surtout s’il est connu et de bonne réputation OU
    la taille de son service ou de son équipe si l’on a encadré du personnel, le nombre d’utilisateurs mais ne mettez le budget que vous gériez
  • Décrivez vos actions, vos résultats obtenus de préférence avec des informations quantitatives.
    Ne répétez pas le titre ni la fonction.
    Exemples : mise en place de l’externalisation du support pour 200 utilisateurs. Développement d’un site Internet de B2C avec x références produits en C++.
  • Animation d’une équipe de x commerciaux sur toute la France. Etc. Bref, du concret !
  • Une réalisation = une ligne. Nouvelle réalisation = nouvelle ligne.
    Pas plus de trois réalisations par emploi, sauf si le nombre d’années dépasse cinq ans avec un maximum de six réalisations
  • Elles sont peut-être sympathiques ces petites communes que personne ne connaît.
    Mieux vaut indiquer le département ou la région ou encore la grande ville la plus proche. Ex : « Nord Alsace » au lieu de Schweighouse-sur-Moder, « Proche Alençon » que Mortagne-au-perche.

Pour les débutants,

Ceux qui ont envie de remplir cette page désespérément vide ou presque :

Il ne faut pas mettre au même niveau les emplois et les stages ou alors il faut le préciser. Par exemple : « Stage de… », puis, décrivez ce que vous avez réalisé au cours du stage.

Pour les séniors,

Les personnes avec un parcours long, un nombre important d’expériences :

Privilégiez le CV qui présente vos compétences, vos atouts (points forts), vos « plus », vos connaissances, regroupés tous emplois confondus,
puis lister les dates, titres des postes et nom des sociétés, sans aucune réalisation.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

A savoir sur le recruteur et le CV
L’entête du CV, que faut-il y mettre ?
Les rubriques du bas de page du CV pour ne pas se louper

Comment décrypter une petite annonce 1/2
Des mots pour se définir
Les acteurs d’un entretien d’embauche et leurs objectifs

Autres Emploi :

Récapitulatif 1 Emploi
Récapitulatif 3 Emploi

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

%d blogueurs aiment cette page :