Workaholic ou Bourreau de travail : du burnout au karōshi mortel


Workaholic ou Bourreau de travail sont deux expressions presque identiques

Boureau de travailBourreau de travail

Autant l’expression Bourreau de travail est toujours employée, bien que désuète, autant le mot Workaholic est beaucoup plus récent et plus souvent employé.

Un bourreau de travail est une personne tellement engagée dans ce qu’elle fait, professionnellement ou artistiquement, qu’elle est de plus en plus dépendante de son travail.
Elle réduit ses temps de pause, voire les supprime. Se passe de vacances ou ne parvient pas à « décrocher ». Elle reste branchée, câblée, pendue au téléphone ou devant un écran électronique en lien avec son travail.

A la différence de ceux qui subissent le « workaholisme », certains bourreaux de travail n’hésitent pas à signaler qu’ils le sont, en guise de faire-valoir de leur engagement professionnel. Ils considèrent alors que c’est un signe positif.

Qu’en pensent ceux qui les écoutent, à commencer par leurs proches ?

Workaholic

Workaholic est un mot composé de deux mots anglais : Work, qui signifie Travail, et Alcoholic qui signifie dépendant de l’alcool.
Là encore, on retrouve cette notion de dépendance au travail.

Workaholic a été inventé pour indiquer qu’une personne, bourreau de travail, a jusqu’à 3 fois plus de risque, de développer une accoutumance à l’alcool.
Cette notion étant très négative a fait place, petit à petit, à la notion de dépendance mais au travail.

Nombreux sont les américains qui se passent de manger ou qui mangent sur le pouce, pour gagner du temps et poursuivre leurs activités professionnelles.
Ce phénomène s’est étendu à la planète entière.

Gare au burnout

Bourreau de travail ou workaholic sont soumis à pression ou se soumettent volontairement au stress.

Ils arrivent à négliger tout ce qui n’est pas directement lié à leur travail. Ils ne parviennent plus à se ressourcer, à se détacher de leurs activités professionnelles.

Ce phénomène est le burnout : Ils craquent à un moment. L’épuisement professionnel est arrivé et ils doivent s’arrêter de travailler.

Pire ! Le karōshi

Au Japon, plusieurs centaines de personnes par an tentent de résister au burnout.
Ces workaholics sont tellement investis dans leur travail qu’ils dépassent leurs limites au-delà.
Quand ils meurent par overdose de travail, c’est le karōshi, la mort par épuisement physique, arrêt cardiaque sur le lieu de travail ou/et à cause du travail.

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Risques cardiovasculaires : les facteurs du risque
Décès : Démarches à effectuer
Ehpad : nouveau nom pour les maisons de retraite médicalisées

TMS troubles musculo squelettiques comment les éviter
La fatigue durant la période d’essai
Lâcher-prise vs relaxation

Autres Bien-être, Emploi, Management :

Récapitulatif 11 Bien-être
Récapitulatif 11 Emploi
Récapitulatif 11 Management

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

Marre du chômage !


Vous en avez assez du chômage ?

Facile à comprendre !

L’INSEE (Institut National des Statistiques et des Études Économiques) nous apprend que, sur les environ 3 millions de chômeurs, près de 46 % des personnes inscrites à Pôle emploi y sont depuis plus d’un an.

Ce chiffre est quasi constant depuis 2003

Rechercher un emploi est un job à temps plein

Quand vous étiez en poste, vous passiez 35 heures à 50 heures par semaine à travailler.

D’un seul coup, vous vous retrouvez libre de planifier votre semaine comme vous le souhaitez.

Aucune contrainte, sauf celles que vous vous fixez.

Certaines obligations sociales et familiales sont devenues les seuls événements qui vous poussent à bouger.

Désormais, à vous la liberté !

Votre emploi du temps maintenant va vous occuper de lever au coucher, 12 heures par jour, 7 jours par semaine. Bon ! Attention quand même à l’overdose !Statue de la liberté

Vous allez :

  • Récupérer physiquement, vous occupez de votre bien-être et des vôtres
     
  • Tourner la page sur le passé. Ne vous présentez plus comme avant par le titre de votre ancien poste, mais par votre métier
     
  • Faire le bilan de vos actions passées, de vos savoir-faire. Imaginez votre nouveau plan de carrière
     
  • Préparer vos outils de recherche d’emploi : CV, lettre de candidature, petites annonces, blog ou/et site
     
  • Participer à des événements : salons de l’emploi, forum de discussion, entretiens d’embauche
     
  • Traquer la moindre information touchant à l’ouverture d’un poste, au remplacement d’un départ ou la création d’une nouvelle entreprise près de chez vous
     
  • Vous faire plaisir en choisissant l’emploi qui vous convient : une formation, une reconversion, la poursuite de votre plan de carrière, un déménagement

Philippe Garin, plus de 20 ans de management en entreprise

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com

Pour en savoir plus :


En complément :

Motifs de départ : papillon ou pas de bol
Chômage : Sortez de votre indécision
Démission, réorientation professionnelle : la problématique du choix

3 métiers dans sa vie ?
Cerveau droit ou cerveau gauche : trouver vos points faibles et vos points forts
Fiche pour le suivi de l’action

Autres Emploi et Organisation :

Récapitulatif 10 Emploi
Récapitulatif 10 Organisation

abonnez_vous_ICI_a_la_Newsletter

%d blogueurs aiment cette page :